Discrimination à Neuville-en-Ferrain

Vendredi, je n’y ai pas vraiment prêté attention car je pensais qu’il s’agissait d’un poisson d’avril de plus. Et aujourd’hui, je dois bien me rendre à l’évidence. Un buste de Marianne a bien été retiré de la mairie de Neuville-en-Ferrain (Nord) sous le prétexte qu’il était trop bien doté au niveau des nénés. Monsieur le maire a pris cette décision car, semble t-il, les différentes cérémonies étaient troublées par les nombreux commentaires suscités par le décolleté de la sculpture. Pourtant, à bien y regarder, ce dernier n’est pas si vertigineux qu’on ne le racontait à la radio.

A cet instant, je pense moins à l’artiste locale, qui avait sculpté ce joli buste, qu’à toutes ces femmes généreusement dotées par Dame Nature  ainsi stigmatisées voire discriminées. On ne voit vraiment pas pourquoi seule la peinture de Delacroix, située au fronton de ce blog, ferait foi sur le tour de poitrine et le bonnet de Marianne. C’est ainsi que j’encourage toutes celles qui se sentiraient victimes de discrimination de saisir la HALDE. Elles ont d’ailleurs la possibilité d‘exercer ce droit en ligne.

On me rétorquera que, le plus souvent, les femmes à poitrines plus modestes  faisaient  l’objet de discrimination, notamment dans les réclames publicitaires ou les téléfilms diffusés le samedi après minuit sur une chaîne cryptée. Certes ! Mais qui les empêchait de saisir Louis Schweitzer puis Jeannette Bougrab puis aujourd’hui Eric Molinié ? D’autre part, il n’était pas question d’un des symboles de la République, au contraire de l’affaire qui nous occupe et à propos de laquelle on peut très bien plaider la circonstance aggravante.

 

Plainte contre Anne Lauvergeon

Suite à la condamnation en première instance d’Eric Zemmour par la XVIIe chambre du Tribunal correctionnel de Paris pour incitation à la discrimination raciale, il est évident que notre rapport à la liberté d’expression doit évoluer.

C’est pourquoi, j’ai décidé d’étudier la possibilité d’une plainte contre Madame Anne Lauvergeon, présidente du directoire de la compagnie AREVA en raison de la déclaration suivante :

[daily]xauo37[/daily]

Certes, je n’ai aucune compétence dans le domaine nucléaire, mais ma condition de «mâle blanc» a été gravement insultée et potentiellement discriminée. Pis, elle l’a été doublement : en tant que mâle et en tant que blanc.

Il va de soi que j’attends de SOS Racisme, du MRAP, et de la LICRA, parties civiles au procès d’Eric Zemmour, qu’elles manifestent autant d’entrain et de zèle à mes côtés.