Un enfant de la télé

L’autre soir sur France 2 : un numéro de l’émission Un jour, Un destin consacré à Jacques Martin. L’histoire que nous conte ici Laurent Delahousse est bien triste. Certes, la carrière de l’animateur en ferait rêver beaucoup ; mais Martin était du genre jamais content.

D’abord il “aurait voulu être un artiste”, et ça a mal commencé : en 1967, il s’investit à fond dans Petit Patapon, une comédie musicale de son cru. L’échec public et critique de cette oeuvre est une plaie qui ne se refermera jamais tout à fait…

Parallèlement, Jacques Martin connaît le succès à la radio, puis à la télé. Son Petit Rapporteur rapporte même gros : vingt millions de téléspectateurs en moyenne ! Content, Jacques ? Pensez donc ! Jaloux du succès de Pierre Desproges qu’il a lui-même repéré, il le pousse vers la porte à coups d’humiliations – quitte à saborder l’émission…
Lire la suite