Suivre Causeur :     

Les blogs Causeur : AntidoteAsile de blogBonnet d'âne

Visiter Causeur.fr →

Article

Pas si fous, ces Romains !

Durant toute la campagne, les médias italiens ont voué Beppe Grillo aux gémonies… En vain ! Le proscrit s’est imposé comme tribun de la plèbe.

Qui n’a pas entendu parler de Beppe Grillo ? En quelques années, rien qu’en changeant de scène, l’ex-humoriste et acteur italien est devenu un personnage de premier plan sur celle de la vie politique transalpine. Au mois de février, pour sa première expérience électorale, son Mouvement 5 étoiles a même été propulsé au rang de deuxième parti d’Italie, avec 25 % des suffrages.

Soucieux d’en savoir plus, j’ai visionné l’enquête que consacrait jeudi dernier le magazine Envoyé spécial à ce phénomène. Hélas ! Ce qu’on apprend en trois quarts d’heure tient en quelques lignes : voilà un “néopopuliste” surgi de nulle part qui manie la provoc tous azimuts sans qu’on sache où il va… Quant aux raisons de son succès, qui justifient quand même le sujet, on n’en saura pas plus.

Certes le programme du M5S sent encore un peu son impro : anticorruption et antipartis, écolo et “cyberdémocratique”, souverainiste et altermondialiste, allez y retrouver vos petits ! Mais l’essentiel est ailleurs : le mouvement de Grillo n’a pas gagné ses galons électoraux malgré l’hostilité générale des médias bien-pensants, qui d’instinct l’ont combattu, mais grâce à leur acharnement.

Il aura suffi pour cela de traiter son leader de “clown” et ses partisans de “crétins”. Il y a des gens comme ça qui se vexent… Ainsi, en réponse, le Beppe a-t-il fondé toute sa campagne sur un mot d’ordre simple : « Les médias nous boycottent ? Boycottons les médias ! » Et de refuser toute interview, et d’exiger le même engagement de tous ses candidats : on ne communique que par Internet !

Les sans-culottes du Web ont défié l’aristocratie médiatique et, à la surprise générale, ça a marché ! Dans le monde politique d’avant, impossible d’exister sans passer par les fourches Caudines des médias auto-autorisés. Dans celui qu’annonce à sa façon Grillo, la tendance semble s’inverser : et si, désormais, la hargne du paf légal devenait un sésame nécessaire pour emporter l’adhésion populaire ? Bref, je n’ai pas appris grand-chose sur le mouvement de Beppe Grillo, mais sa percée donne à penser… À force de mépriser, de caricaturer, voire de diaboliser un mouvement d’opinion naissant, qui n’a encore commis d’autre crime que celui d’exister, on prend le risque de le renforcer.

Vous, je ne sais pas, mais moi, ça m’a fait irrésistiblement penser à cette “manif pour tous” que j’ai connue toute petite ! D’abord imprévue, puis conspuée par tout ce qui pense pour nous, la révolte contre la loi Taubira n’en a pas pour autant cessé de grandir dans les profondeurs du pays. Avec un peu de chance, elle survivra même à ce gouvernement et à ses “changements de civilisation” de circonstance. Vive la “manif 5 étoiles” !

Publié dans Valeurs Actuelles, le 25 avril 2013

7 commentaires à “Pas si fous, ces Romains !”

  1. GG
    25 Avril 2013 à 16 h 07 min #

    Il est tout à fait vrai que Grillo s’est imposé au départ et pour l’essentiel par son blog, en dehors des grands médias. Mais en revanche il est totalement inexact de dire que « les médias italiens ont voué Beppe Grillo aux gémonies… » Le traitement du M5S par la presse italienne a été très courtois et parfois complaisant. Cela fait déjà une première différence fondamentale avec LMPT et Frigide Barjot… B.de Koch est assez bien placé pour le savoir. La deuxième étant bien sûr que Giuseppe Grillo s’est attaqué à l’ensemble du système politique italien sans se limiter à tel ou tel projet de loi. Ses interventions ont donc été constantes, répétées et diverses sur plusieurs années.

  2. Sylvain Métafiot
    25 Avril 2013 à 16 h 59 min #

    Certes, traiter tout mouvement politique en marge de « populiste » et autres invectives déplaisantes n’est pas de la plus grande intelligence mais de là à accorder plus de crédit que nécessaire à Beppe Grillo…

    Voici une critique pertinente et éclaircissante du Mouvement 5 étoiles : http://quadruppani.blogspot.fr/2013/02/le-mouvement-5-etoiles-defendu-le.html

  3. StChom
    25 Avril 2013 à 19 h 16 min #

    Ach, Basile, il faudrait que tu redescendes sur terre avec ta Frigide, maintenant.

    Comparer un mouvement populariste basé sur un mécontentement général et bien explicable, vu le paysage politique italien, avec trois manifestations de jupes plissées et de mocassins à glands motivés par de vieux réflexes apeurés…

    Manifestations qui auront essentiellement innové par l’invention du bébé-molotov…

    Votre manif pour oufs, elle n’a même pas l’assise redneck d’une tea-party. Et c’est d’ailleurs à l’heure du thé que vos rombières de tous âges rentreront docilement tremper pour les ramollir leurs petits-fours, en attendant le retour des glands sus-mentionnés.

    On vous avait prévenus, pourtant. L’arrière-train de l’arrière-garde, tout ça…

    Mais bon, le sens des réalités est votre domaine, paraît-il…

    • Christian
      26 Avril 2013 à 10 h 15 min #

      St Chom,
      Cela s’appelle une victoire à la Pyrrhus ( victoire dévastatrice qui, en réalité, est une défaite cruelle ). Vous pouvez, certes, rire du look versaillais des opposants ( avec vos petits copains caricaturaux de Canal + ou de Libération qui voient des homophobes partout – Ah ! il tombait à point le Wilfried, le « papy Voise de la gauche bien pensante ». Notez que je ne pointe pas la détestable agression mais l’exploitation éhontée faîte par les médias ; précision utile car vous voyez des nazis à chaque coin de rue et je voudrais pas être affublé d’un titre de noblesse aussi infâmant ) mais la vraie fracture est silencieuse et très peu médiatisée. En l’occurrence, celle des ouvriers, des employés, des « sans grades » très peu représentés dans la bobosphère médiatique et même des partisans de gauche de Bretagne ( tendance démocratie chrétienne ), une base essentielle pour Hollande et qui ont peu goûté cette façon de cliver sciemment la société à des fins purement politiciennes et qui se retourneront contre lui. Remenber le 21 Avril …

      • Christian
        26 Avril 2013 à 12 h 47 min #

        Pour revenir sur l’article, Beppe Grillo n’est pas le premier à cristalliser les rancoeurs et les défis à l’ordre établi. Souvenons-nous, en France, de Coluche qui surfait sur des 16% et plus dans les sondages de la présidentielle de 1981 avant de se faire étriller par le système ( il en a d’ailleurs conçu une terrible amertume voire une sévère dépression d’où sa fuite aux Antilles ). Dans le milieu ( au sens sicilien du terme ) politico-médiatique, un mensonge professé 100 fois devient une vérité ou nous est vendu comme tel ( « il dit la vérité, il faut l’exécuter » et ce milieu est si bien organisé qu’il trouve des relais collectifs – la télévision – ou individuel – St Chom ( hi, hi, hi ! ) – pour le relayer et le diffuser en se parant de cette si belle vertu que l’on appelle « Progrès et Modernité ».
        Regardez Jean Luc Mélenchon. Le jour où on ferme les hauts fourneaux de Florange et on annonce la fin de Pétroplus à Rouen, où se trouve ce fier héraut de la défense des « travailleurs » ? Avec les ouvriers, non, non ,non ! Dans le Marais avec ses nouveaux amis pour ce jour historique pour la gauche. Etonnez-vous après qu’il ne dépassera jamais les 10% malgré la crise. S’il était une alternative crédible, n’en déplaise à Jérôme Leroy de Causeur ou Jack Dion de Marianne, il n’aurait pas commis une si grave erreur symbolique. Mais JLM aime trop les médias qu’il prétend conspuer alors qu’il n’est que leur marionnette : une sorte de Général Tapioca avec un sabre en bois. Un peu comme Besancenot, ce révoluntionnaire de salon qui passe plus de temps dans les couloirs de Canal + que sur son vélo de facteur. Ridicule …

  4. Entr'aperçu
    25 Avril 2013 à 20 h 11 min #

    StChom, vous avez la victoire (temporaire, j »espère) sarcastique et ce n’est pas désagréable à lire. Y’a du vrai dans ce que vous dites, mais vous oubliez l’essentiel : L’adoption d’un enfant par un couple homosexuel entraîne de facto de le priver SCIEMMENT d’un père ou d’une mère, de DIRE « papa » ou « maman ». Ce n’est pas un « vieux réflexe apeuré » qui nous fait manifester, mais un SENTIMENT D’INJUSTICE. Sentiment que Frigide, avec son tempérament, sa sincérité et son entregent, a su faire partager. Par ailleurs, comme le dit le doux (certaines méchantes langues disent « cauteureux ») Tugdual Derville, ces manifs donnent confiance et permettent de faire émerger des militants et de futurs leaders d’un mouvement d’écologie humaine qui a un discours cohérent à proposer aux adeptes du libéralisme-libertaire de l’UMPS et aux dégoutés de l’UMPFN et du PSFDG. Bises.

  5. basiledekoch
    5 Mai 2013 à 4 h 50 min #

    @ GG – Parano ou pas, Beppe a construit sa campagne contre les médias, et contre à peu près tout d’ailleurs.
    @ GG et St-Chom – Loin de moi l’idée de comparer Grillo à Barjot – sauf sur un point, dans les dernières lignes, comme une pirouette pour ceux que ça amuserait (St-Chom et son esprit de sérieux étant excusés d’avance.
    @ Entr’aperçu et St-Chom (encore !) – Dans cette bataille, vu le , rapport de force, la défaite des « contras » était programmée. Mais c’est une guerre pour la civilisation, où la dialectique de l’adversaire commence à se voir. Cf. le clash virtuel entre
    Guigou ’98 et Taubira 2013. Nous vaincrons, parce qu’au bout du compte la dialectique post-socialiste ne casse pas assez de briques pour détruire la Maison.

Réagir