Suivre Causeur :     

Les blogs Causeur : AntidoteAsile de blogBonnet d'âneEn nourrissant mon hérisson

Visiter Causeur.fr →

Article

Pas si fous, ces Romains !

Durant toute la campagne, les médias italiens ont voué Beppe Grillo aux gémonies… En vain ! Le proscrit s’est imposé comme tribun de la plèbe.

Qui n’a pas entendu parler de Beppe Grillo ? En quelques années, rien qu’en changeant de scène, l’ex-humoriste et acteur italien est devenu un personnage de premier plan sur celle de la vie politique transalpine. Au mois de février, pour sa première expérience électorale, son Mouvement 5 étoiles a même été propulsé au rang de deuxième parti d’Italie, avec 25 % des suffrages.

Soucieux d’en savoir plus, j’ai visionné l’enquête que consacrait jeudi dernier le magazine Envoyé spécial à ce phénomène. Hélas ! Ce qu’on apprend en trois quarts d’heure tient en quelques lignes : voilà un “néopopuliste” surgi de nulle part qui manie la provoc tous azimuts sans qu’on sache où il va… Quant aux raisons de son succès, qui justifient quand même le sujet, on n’en saura pas plus.

Certes le programme du M5S sent encore un peu son impro : anticorruption et antipartis, écolo et “cyberdémocratique”, souverainiste et altermondialiste, allez y retrouver vos petits ! Mais l’essentiel est ailleurs : le mouvement de Grillo n’a pas gagné ses galons électoraux malgré l’hostilité générale des médias bien-pensants, qui d’instinct l’ont combattu, mais grâce à leur acharnement.

Il aura suffi pour cela de traiter son leader de “clown” et ses partisans de “crétins”. Il y a des gens comme ça qui se vexent… Ainsi, en réponse, le Beppe a-t-il fondé toute sa campagne sur un mot d’ordre simple : « Les médias nous boycottent ? Boycottons les médias ! » Et de refuser toute interview, et d’exiger le même engagement de tous ses candidats : on ne communique que par Internet !

Les sans-culottes du Web ont défié l’aristocratie médiatique et, à la surprise générale, ça a marché ! Dans le monde politique d’avant, impossible d’exister sans passer par les fourches Caudines des médias auto-autorisés. Dans celui qu’annonce à sa façon Grillo, la tendance semble s’inverser : et si, désormais, la hargne du paf légal devenait un sésame nécessaire pour emporter l’adhésion populaire ? Bref, je n’ai pas appris grand-chose sur le mouvement de Beppe Grillo, mais sa percée donne à penser… À force de mépriser, de caricaturer, voire de diaboliser un mouvement d’opinion naissant, qui n’a encore commis d’autre crime que celui d’exister, on prend le risque de le renforcer.

Vous, je ne sais pas, mais moi, ça m’a fait irrésistiblement penser à cette “manif pour tous” que j’ai connue toute petite ! D’abord imprévue, puis conspuée par tout ce qui pense pour nous, la révolte contre la loi Taubira n’en a pas pour autant cessé de grandir dans les profondeurs du pays. Avec un peu de chance, elle survivra même à ce gouvernement et à ses “changements de civilisation” de circonstance. Vive la “manif 5 étoiles” !

Publié dans Valeurs Actuelles, le 25 avril 2013