Au Bar de la Marine

« Qu’il fasse beau, qu’il fasse laid », c’est mon habitude d’aller sur les sept heures du matin au Bar de la Marine, quai de Rive-Neuve.
J’entends d’ici les ricanements des imbéciles. « Ah oui, il affiche ainsi ses sympathies pour la patronne du FN… » La Marine — oui-da !
Ne perdons pas patience trop vite, après tout, je suis un pédagogue et mon boulot c’est d’instruire les ignorants. Le Bar de la Marine est installé juste en face du « ferry-boate », à l’emplacement du « Bar de la marine » où Pagnol situe l’action de la trilogie Marius / Fanny / César. Et c’est le premier bar ouvert le matin sur le quai.
J’y bois un café et j’y discute avec les habitués du tout petit matin, marins momentanément à terre, videurs de la boîte (le Trolleybus) sise cinquante mètres plus loin, barman affable, tout un petit peuple de gens réels — ceux que les politiques ignorent, puisqu’on leur sert le café et les croissants à domicile.
Et Jean-Michel V***, avec qui je dépouille la Provence du jour, fournie gracieusement avec le petit noir.

La conversation roulait sur la polémique lancée par Marion Maréchal sur le déremboursement de l’IVG.- Celle-là, me dit-il, elle est blonde même à l’intérieur de sa tête !
- Allons, allons ! Vous avez voté pour elle aux dernières régionales !
- J’ai voté contre les autres ! Et il se trouve qu’elle était tête de liste du FN. J’aurais préféré Philippot…
- Bah, elle a le droit d’avoir des convictions religieuses…
- Tu parles ! Ça ne l’a pas empêchée de divorcer !
- J’ignorais, dis-je. Mais ce que les gens font de leur ventre…
- Justement ! Je me fiche pas mal de savoir ce qu’elle en fait — je ne suis pas du genre à me palucher en pensant à elle. Elle peut au moins admettre que les nanas sont les premières concernées par les processus de mitose interne.
(Ai-je dit qu’il travaille dans l’industrie pharmaceutique — tout en étant dans ses temps de loisir moniteur de plongée, ce qui lui permet d’avoir une connaissance extensive de toutes les épaves de la rade de Marseille et des poissons qui fréquentent les calanques et les îles ?)
- Ça ! Je suis un peu plus vieux que vous, j’ai un souvenir très net du procès de Bobigny, qui a marqué la fin, pratiquement, des poursuites engagées contre les avortées et les avorteuses… La loi Veil en découle.
- Tout à fait — sans compter le Manifeste des 343 salopes
- Vous savez pas ? Les féministes actuelles trouvent que ce mot « salope » est péjoratif…
- Putain ! Comprennent rien. Qu’est-ce que vous leur apprenez, en classe ?
- Ben rien, justement. En tout cas, pas le second degré.
- Tout à fait. Je vois ma fille… Ah, à propos : hier, scène du genre « je voudrais le super blouson canadien hyper chaud pour pouvoir sortir en tee-shirt — 700 euros, quand même ! Je lui ai dit qu’elle aurait le modèle en dessous, et qu’elle mettrait un sweat.
- Ils fonctionnent à la sape, dis-je. Société du spectacle.
- C’est pour ça que je suis favorable à l’uniforme, en classe. Un truc décent, joli, pratique. Après tout, dans les lycées hôteliers, ils sont en uniforme dès le matin, et ça n’enquiquine personne. Juste un entraînement à des situations professionnelles.
- Alors, Marion…
- Elle est jeune, me dit cet homme de bien avec indulgence. Elle n’a pas appris les nuances. L’IVG, ce n’est pas négociable — trop de gentilles filles y sont restées, dans le temps, trop de gentilles filles sont encore obligées d’aller se faire avorter en Catalogne…
- De mon temps, c’était en Angleterre…
- Quand on avait les moyens ! Sinon, c’était la table de la cuisine et les aiguilles à tricoter, septicémie et curetage. Mais on ne sait pas ça, quand on a usé ses jolies culottes sur les bancs des boîtes privées de Saint-Cloud.
- Bien critique ce matin ! Vous allez revoter pour eux, pourtant.

- Bien obligé ! La Gauche me révulse. Menucci ! Comment voter Menucci ! Et il soutient Peillon ! Tous des rats !
- Il y a Mélenchon…
- Paraît qu’il est « végan », comme ils disent, ces cons. Je ne voterai jamais pour un type qui récuse la côte de bœuf et le figatelli. C’est un truc de bourgeois gavé, ça, le végétarisme. Comme l’autre con — comment s’appelait-il déjà, chez Ruquier…
- Ah, Aymeric Caron !
- Tête à claques ! Bobo parisien ! Nourri au tofu ! Rien à voir avec la France réelle.
- La France réelle, dis-je, elle gagne en moyenne 1500 euros par mois et elle a un régime super varié, spaghetti, riz, patates ! Ça se voit : la France réelle, elle est obèse — et en plus elle en crève.
- Tout à fait — 1500 euros ! Et comme les joueurs de foot en gagnent en moyenne 50 000 (c’était la nouvelle du jour dans le journal), ça veut dire qu’il y a un paquet de pauvres mecs qui ont le pain quotidien vachement hebdomadaire ! C’est à eux que devrait s’adresser Marine !
- Les petits…
- Les obscurs, les sans grade ! Les petits paysans qui se suicident parce que l’Europe de la FNSEA et des centrales d’achat ne leur permet plus de joindre les deux bouts. Les petits retraités qui bientôt se pendront comme les retraités grecs ! D’ailleurs, à propos des retraites…
- Oui ?
- Je travaille depuis que j’ai 16 ans. Quand j’ai commencé, c’était la retraite à 60 ans — et même avant, pour certains. Et voilà qu’ils reculent la date — et que leurs décisions sont rétroactives ! À ce rythme, quand je pourrai la prendre, la retraite, cela fera plus de cinquante ans que je bosserai — et pour trois clopinettes qui bientôt seront deux. Ceux-là aussi, ils ont le droit de se faire entendre. La Droite traditionnelle parle déjà de baisser les retraites… Mais ils n’auront aucun souci, tous, avec leurs retraites pleines de ministres / députés / maires et j’en passe. Cumulards !
- Faut faire des économies, qu’ils disent…
- Qu’ils disent !
- Marine a bien proposé de sucrer la gratuité de l’école pour les migrants…
- C’est une grosse connerie ! On s’en fiche qu’ils soient migrants — la ville en est pleine, mon grand-père l’était aussi, le vôtre également. Ce qui compte, c’est qu’ils s’intègrent — et ils ne s’intègreront que par l’école. Alors, si on les en prive, si on les rejette, ils s’adresseront au premier imam à la con qui leur vendra l’alphabétisation et le jihad en même temps. Ce n’est pas la couleur de la peau, ni même la religion qui me gêne : c’est le communautarisme.
- Les voiles et les burkas, et tous ces barbus à la con…
- Tout à fait ! Ce qui compte, c’est la république. Et aujourd’hui, il n’y a plus que le peuple qui soit le dernier rempart. Ce n’est pas du populisme de dire ça, non ? Oui, le dernier rempart avant l’émeute.
- On se reprend un café ? suggérai-je. Ça m’a assoiffé de vous écouter, alors, vous !
- Je voudrais bien, mais il faut que j’y aille — je bosse, je ne suis pas un enseignant pour glander dans les troquets.
Il a eu un sourire pour bien marquer qu’il plaisantait — mais j’avais compris, je ne suis pas une féministe moderne, moi. Au revoir jusqu’à demain.

Jean-Paul Brighelli

122 réflexions au sujet de « Au Bar de la Marine »

  1. Quai de Rive-Neuve, mauvaise orientation. Reçoit mal la lumière. Faudrait traverser côté Mairie. Manque de bol, le ferry-boate est en « arrêt technique » *. Trop loin à pied. Rester là.

    * à Marseille, signifie que le capitaine cuve.

  2. Je ne sais pas pourquoi ces jeunes filles s’excitent tant avec ces histoires de polichinelle dans le tiroir comme si elles venaient d’accomplir un geste grandiose pour l’humanité souffrante en inventant un vaccin contre la peste des idées fausses !
    Il en faut un beau génie pour se faire engrosser derrière un taillis ou une haie fourrée …

    • Parce que de la viande était à point rôtie,
      Parce que le journal détaillait un viol,
      Parce que sur sa gorge ignoble et mal bâtie
      La servante oublia de boutonner son col,

      Parce que d’un lit, grand comme une sacristie,
      Il voit, sur la pendule, un couple antique et fol,
      Et qu’il n’a pas sommeil, et que, sans modestie,
      Sa jambe sous les draps frôle une jambe au vol,

      Un niais met sous lui sa femme froide et sèche,
      Contre ce bonnet blanc frotte son casque-à-mèche
      Et travaille en soufflant inexorablement :

      Et de ce qu’une nuit, sans rage et sans tempête,
      Ces deux êtres se sont accouplés en dormant,
      Ô Shakespeare, et toi, Dante, il peut naître un poète !

      Stéphane Mallarmé.

      Semblables cochonneries ont pu aussi engendrer des physiciens.

  3. Il y a un autre sujet qui excite énormément la droite qui pense tout droit : les pédés qui s’enculent avec l’accord de monsieur le maire !
    Tant que c’étaient les curés qui baisaient les enfants de chœur dans le silence des sacristies c’était tout bénéfice pour l’éducation des masses à la dure vie qui les attendait …

    •  » les pédés qui s’enculent avec l’accord de monsieur le maire ! »

      A Marseille, c’est le maire lui-même qui donne de sa personne.

      J’ai la flemme de retrouver la vidéo où Deferre nous explique que Marseille est gouvernée par trois pédés et finit par s’énerver avec Pezet qui est « un petit …, un petit …, un tout petit problème ».

  4. En Angleterre où selon les mots d’Edith Cresson tous les hommes sont des invertis qui ignorent la grâce féminine, il y a des endroits où l’on fait l’éducation de la jeunesse laborieuse : les clubs de foot, les collèges non-mixtes et le monde du show-business !

  5. « Et dessous, elle mettra un sweat » (prononcé souète et pas souite comme à Marseille !)
    Sinon, je la descends avec MON kalachnikov, qui est UN fusil d’assaut !

  6. La bourgeoise qui se fait baiser dans des draps de soie regarde de haut la fille du peuple qui se fait culbuter dans les champs et les prés ; du coup la bourgeoise qui n’a guère pris son pied s’identifie à la sainte vierge toujours engrossée mais jamais baisée comme il faut sinon par les ailes d’un ange ! Il y a compensation …

    • Aux dernières nouvelles, ce pôvre Joseph avait trouvé une tâche à 8 jours de marche de son domicile qui devait durer un mois mais en raison d’arrêts de travail chez les bucherons cégétistes il a mis six mois à faire boulot et le fils est né 4 mois après son retour = immaculée conception (et non vierge car plusieurs enfants avant l’élu). Bon ! Mais ce ne sont que des ouïes dires, mâme Michu !

  7. Ah, les bars de quartier, « à l’ancienne », où l’on refaisait le monde entre deux demi, la clope au bec…une vraie et bonne sociologie de terrain que ces bars. L’ex-taulard, l’ex-gaucho-révolutionnaire, le chomeur chronique, l’invalide à la sauce locale, la petite frappe locale, le petit vieux qui s’emmerde chez lui, le petit jeune qui se la joue…
    A posteriori, ne fréquentant plus ce genre d’endroit, j’y ai beaucoup appris; le « peuple » n’est pas celui que les gens du château voudraient nous faire croire qu’il est…
    Un joyeux Noël à tous dans la paix du Christ!
    ;)

  8. En vous lisant je n’ai pas pu m’empêcher de penser que vous preniez des risques à dévoiler ouvertement vos habitudes : et si un taré islamiste se perdrait -sévèrement- sur internet, jusqu’à atterrir ici ? Triste époque, où ces scénarios macabres deviennent envisageables..

      • Quand je relis ce que vous écriviez en 2014, tellement juste et que, la petite fille poursuivie dans la cour de son école en 2012, Cabu et tous ceux qui ont suivi le cortège mortuaire, tous ces morts depuis, et que, donc, une Clémentine Autain va se bousiller la tension en ingurgitant des cafés dans un bar interdit aux femmes en Décembre 2016, pour prouver que c’est faux, j’ai du mal à avoir le moral ! Et aujourd’hui, cinq femmes afghanes qui travaillaient à l’aéroport de Kaboul ont été assassinées pour cette raison ! Ça n’en finit pas ! Et la jeune fille brûlée vive dans une cité parisienne et le salopard responsable ovationné en prison !
        Il va falloir avoir du courage, un vrai courage, et savoir voter !

  9. Et comme prévu, le PS a éliminé Filoche. Peur de ce qu’il aurait pu dire dans un débat télévisé sans doute — il est bien meilleur que la plupart de ses « camarades ».
    Des crevures. L’entre-soi poussé à ce niveau, c’est grandiose.

  10. Je lance un appel pour le vote massif en faveur de Sylvia Pinel aux primaires.

    Cette ancienne sinistre du macramé, totalement consensuelle par nécessité pour la survie de l’espèce (elle est radicale de gauche) est la candidate adéquate pour ceux qui veulent la mort rapide du ps. Adoubée aux primaires, elle sera boudée au premier tour.

    Pour tous ceux qui rêvent d’un ps qui n’y ferait pas 5%, ne cherchez plus : c’est elle.

  11. Voilà du vécu.
    Je connais les mêmes situations dans un bar berrichon, mais les berrichons sont moins expansifs que les marseillais, les dialogues perdent donc beaucoup en saveur.

  12. Montebourg : « L’éducation nationale est notoirement sous-encadrée »

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2016/12/18/montebourg-un-projet-au-c-ur-des-differentes-gauches_5050778_4854003.html

    Voilà une vision progressiste qui a de la gueule et nous guide dans la bonne direction : tout un continu de petits chefs qui, évidemment, par sa seule existence va rendre effectif que 95 % des mômes sachent lire, écrire et compter à la fin du CP.

    Hosanna !

  13. Montebourg veut créer des « maîtres des savoirs fondamentaux * qui suivent les élèves du CP jusqu’au CE2″. On ne saurait mieux enterrer l’objectif du savoir lire, écrire et compter à la fin du CP.

    * qu’on se rassure : il existera aussi pléthore de maîtres des activités toxiques et chronophages.

    • Je viens de recevoir une note de recadrage courroucée du staff montebourgeois dont je prend acte : il y aura des maîtres des activités toxiques qui œuvreront en parallèle des maîtres des activités chronophages mais le lien sera réalisé par des coordinateurs des cohérences délétères qui auront autorité sur les susdits.

  14. La position des le Pen tante et nièce sur l’IVG est celle de deux intégristes.
    On ne peut prétendre lutter contre l’intégrisme musulman en soutenant des intégristes catholiques.
    Le problème est qu’une large partie de la gauche a abandonné la laïcité, une de ses valeurs fondatrices, au FN…

    • D’autant que l’intégrisme musulman adore l’intégrisme catholique — ils ont fait cause commune dans la Manif pour tous.
      Et que les catholiques ne se rendent pas compte qu’en combattant la laïcité, ils ouvrent grand la porte aux musulmans intégristes…
      Quant à savoir si « musulman intégriste » est un pléonasme…

      • Combien de fois ai-je vu des athées se moquer de cathos pratiquants mais féliciter les musulmans revendiquant leur foi. Ces mêmes athées n’hésitant pas à supprimer le porc dans les cantines et qui, au nom de la laïcité, suppriment également le traditionnel poisson du vendredi dans ces mêmes menus.
        Qui ouvrent grand les portes aux fondamentalistes ?

  15. Montebourg a adopté la bonne posture : « Il nous faut compliquer les problèmes puisque nous ne savons plus les résoudre ! »

    Ca c’est de la haute politique ou je ne m’y connais guère !

    • Sur le site Hérodote,on trouve une citation d’ Edgar Faure dont Montebourg s’est peut-être inspiré;on apprend sur ce même site que Montebourg consacra à Edgar Faure en 1993 un éloge qui fut primé.
      La citation:Sur le site Hérodote,on trouve une citation d’ Edgar Faure dont Montebourg s’est peut-être inspiré;on apprend sur ce même site que Montebourg consacra à Edgar Faure en 1993 un éloge qui fut primé.
      La citation:
      « lorsqu’un problème est difficile, il faut toujours recourir à une solution compliquée »)
      https://www.herodote.net/Edgar_Faure_1908_1988_-synthese-1759.php

  16. C’est intéressant un papier qui fait l’apologie des saloons.
    Il y en a quelques uns dans mon coin.

    On y croise des  »têtes de marins », le soir comme le matin.
    Bizarrement il n’y a aucun port à 500 KM à la ronde

    Des matelots du Potemkine parmi lesquels il est bon de se noyer (comme dans la foule) pour observer les contorsions des accessoiristes du village du même nom.

    Je me doute que tout le monde sait que le coup du village Potemkine vient des russes.

    Pour Noël je ne sais qu’offrir aux cathos, par contre étant logé à moins de 200 m d’une basilique (gothique flamboyant, siouplait) ; je fêterai Noêl en compagnie d’une faiseuse d’ange (je l’attendais celle-là) et me tâte pour savoir si la présence d’un pope ne serait pas un plus.
    La cérémonie sera vite expédiée ; un jésus de Lyon tranché proprement arrosé d’un peu de nectar.

    Avec un peu de chance, certains d’entre eux (les cathos ; je suis situé au coeur d’un nid) lisent Bonnet d’âne.
    J’ai fait ma part du job dans ce cas.

    •  »logé » ; c’est ce qu’ils disent dans la police à propos des bandits, quand ils savent où ils sont.

      Pour wild bunch ; c’est plus bande de voyous que bouquet sauvage (réponse du robot, idiot,  »google translation ») il me semble.

      Pour un catholique sévèrement atteint, un athée qui blasphème c’est un voyou.
      C’est pour cela qu’ils sont cousins avec les autres
      (vous savez qui)

    • Au conseil régional de Paca les pieds-noirs – les gens du F.N – ont traité de « salauds de gaullistes » la majorité !

      La fin de l’Empire français a été acté par De Gaulle entre 1958 et 1962 et ils en sont encore à refaire l’histoire !

  17. Un bon exemple c’est Robert Ménard ! Curieusement les Anglais qui ont eu un Empire encore plus grand n’ont pas chez eux un parti de nostalgiques. Ils n’ont jamais pensé que l’Inde était une partie de l’Angleterre …
    Je ne crois pas non plus que le Portugal ou l’Espagne cultivent la nostalgie impériale !

  18. Vous savez que Marseille a connu une période faste avec l’ouverture du Canal de Suez en 1869 ? Comme Bordeaux au 18e siècle à l’époque où Saint-Domingue était la plus riche colonie française.
    Donc Marseille est clairement perdante au 21e siècle – il suffit de comparer le développement de Panama City avec la capitale phocéenne !

  19. Pour revenir au sujet du papier, notre édile en question n’est pas « contre l’IVG »: elle rappelle seulement, et c’est un fait démontré, que cette loi votée pour permettre exceptionnellement aux femmes d’avorter (en cas de viol ect) s’applique aujourd’hui massivement à la population en âge de procréer, et dans des situations ordinaires. Et que statistiquement, de nombreuses femmes ont multi-avorté. C’est un fait. Sans jugement moral aucun, étant entendu que ces femmes font ce qu’elles veulent et n’ont pas à être stigmatisées. que l’on ne dise pas la vérité à ces femmes sur les risques encourus, c’est une autre affaire, qui est avérée cependant, et qui pose question. Car c’est un fait scientifiquement prouvé que les avortements, et ce dès la première intervention, multiplient considérablement les risques de grossesse extra-utérine (première urgence gynécologique, très souvent gravissime), entre autres. Il y a dans la littérature internationale, qu’on ne peut pas soupçonner d’intégrisme, des méta analyses qui sont très claires à ce sujet, y compris sur les effets délétères des méthodes médicamenteuses d’avortement. Sans parler du stress post-traumatique qui n’est JAMAIS évoqué en consultation pré-op, et jamais non plus en post op. C’est une première chose. On peut d’ailleurs se demander pourquoi, étrangement, aucune femme ne témoigne jamais à visage découvert sur son avortement, alors que, dixit les pro-IVG, il ne s’agit que de l’ablation d’un amas de cellules et que cela n’a pas d’autre signification. Un peu comme se faire ôter un kyste, en gros.Donc pourquoi, osons ce mot, cette honte ? Parce qu’elles sont jugées et stigmatisées en cas de « coming out » ? Que nenni ! Convenez qu’il faudrait être complètement malade pour oser aujourd’hui la moindre critique d’une femme qui interrompt sa grossesse, à moins que de souhaiter sentir dans l’échine l’haleine de hyène des gardes-chiourmes du régime, toujours prompts à immoler quelque pourfendeur de leur dieu « Progrès » dans des procès amers (et toujours recommencés). Revenir sur la massification de l’avortement, c’est aussi peut être replacer les données démographiques de l’Europe au coeur du débat politique, en se disant que pour limiter l’immigration subie on pourrait peut être relancer la natalité de nos peuples, et pas seulement de ses composantes les plus fraîchement accueillies.

    • J’approuve complètement ce que vous avez écrit et j’ajouterai que c’est réellement un mauvais procès qui est fait à Marion par les gauchistes et, hélas, pas uniquement par eux (évidemment en toute mauvaise foi mais lorsqu’il s’agit du FN tout est bon à prendre). A aucun moment elle n’a évoqué l’interdiction de l’avortement mais simplement souligné premièrement que les structures pro-IVG partent du postulat que l’avortement est LA solution, donc sans jamais faire valoir que d’autres solutions existent peut-être, deuxièmement que la contraception avait à priori été imaginée pour justement éviter l’IVG, troisièmement qu’en dehors des cas de claire nécessité (viols, détresse morale complète ou risques pour la santé), on se demande en quoi le remboursement intégral est une évidence absolue quand les seniors (et d’autres d’ailleurs) doivent payer des fortunes pour entendre, voir ou manger avec une dentition saine. Je ne vois pas où est l’intégrisme dans cette position. Oui Marion est blonde mais comme aime à le souligner Philippe de Villiers on aimerait que beaucoup d’autres politiciens aient sa capacité de réflexion ! Avec aussi des convictions qui ne changent pas en fonction du sens du vent…

  20.  » cette loi votée pour permettre exceptionnellement aux femmes d’avorter (en cas de viol ect) s’applique aujourd’hui massivement à la population en âge de procréer, et dans des situations ordinaires. »

    Si vous parlez de la loi Simone Veil, c’est faux. Cette loi n’a pas été votée que pour des situations d’exception. Quant au reste de votre propos, il est aussi abject que votre français.

    • Et il a oublié l’essentiel : avorter rend sourd. C’est prouvé, comme Pisa, par une étude internationale où doigt mouillé, number crunching et volontarisme introduisent n’importe quel énoncé dans le camaïeu des possibles.

    • Négationniste … et ignare. Je peux vous citer une cinquantaine d’études longitudinales qui malheureusement sont sans appel sur les risques et les pathologies induites par des avortements multiples. Par ailleurs, les débats parlementaires qui sont consultables dans les archives de l’Assemblée Nationale et qui ont été largement cités et sont publics attestent que cette loi a été votée au nom de la résolution de cas exceptionnels, par exemple « grossesse à la suite de viol ». Ces mots ont été utilisés. Négationniste et ignare.

      • Négationniste … et ignare. Je peux vous citer une cinquantaine d’études longitudinales qui malheureusement sont sans appel sur les risques et les pathologies induites par des avortements multiples. Par ailleurs, les débats parlementaires qui sont consultables dans les archives de l’Assemblée Nationale et qui ont été largement cités et sont publics attestent que cette loi a été votée au nom de la résolution de cas exceptionnels, par exemple « grossesse à la suite de viol ». Ces mots ont été utilisés. Négationniste et ignare. E testa di C, per finire.

        • Ah ! on a tiré le gros lot : une pièce de musée.

          Je suis prem’s pour la dépouille après décès. Empaillée elle fera très bien dans la vitrine de mon salon.
          J’ai déjà le cartel :
          « Véritable con malfaisant, fin XX° – début XXI° hélas ».

      • Cher ami, personne aujourd’hui en Europe à part quelques cerveau malades, ou valets de riches en manques d’esclaves ne veux voir la natalité exploser. Donc personne ne se plaint de l’ivg, quel qu’en soit les conséquences sanitaires ou morales. Quand aux arguments faisons des enfants ça fera des sous pour les vieux merci la gérontocratie.

        • « Nous gagnerons avec le ventre de nos femmes » — ça vous dit quelque chose ?
          La natalité en France est forte, mais ciblée.
          Le discours anti-IVG n’est pas tenable : quand une technique existe, on l’utilise — et la pilule du lendemain, c’est pratique.

          • « Nous gagnerons avec le ventre de nos femmes » — ça vous dit quelque chose ?

            Ouais c’est le discours des cathos traditionalistes, on voit ou ils en sont maintenant, même plus capable d’avoir le contrôle sur le vatican, obligé de démissionner, non toutes mes excuses, « renoncer ». Désolé Jean Paul, tu voulais me parler des musulmans, chacun ses lubies. Bah c’est pareil sur les 6 millions de « musulmans » en France on en a juste plus de la moitié athée ou agnostique ( oxymore qui fait rire n’importe quelle personne saine d’esprit ). A ce rythme l’invasion n’en a pas fini de « continuer ».

  21. J’avais pas bien intégré que ce blog était parisiano-parisien.
    Le Bar de la Marine… quai de Rive-Neuve… franchement.. :-(

    « J’y bois un café et j’y discute avec les habitués du tout petit matin, marins momentanément à terre »

    Marins momentanément à terre « quai Rive-Neuve » ? MDR

    Mon pt’tit Jean-Paul racontez-moi vos marins parisiens çà me fera du tricot pour mes vieux jours devant ma cheminée :-D

    Nous, à Brest, on va ‘Bar de la Marine’ . Au Poooort ! Là des fois la conversation roule (comme un bateau à l’arrêt ) sur la polémique lancée par Marion Maréchal sur le déremboursement de l’IVG, mais pas plus de deux minutes, plus généralement on se titille pour savoir où poser, au mieux, les casiers à homards, (comme d’autres dans d’autres régions demandent où se trouve les girolles ou les truffes) et on se félicite des meilleurs quotas de pêche attribué aux marins pêcheurs.

    Mais on vous aime bien quand même vu que vous nous achetez nos homards à des prix qu’on ne pourrait pas se payer.

    Vive la Marine Parisienne ! ;-) )

    noz vat

  22. L’année prochaine paraissent en bande dessinée « Les aventures jextraordinaires de Jean-Paul Brighelli dans le Vieux Port » ; une soucoupe volante survole le bar de la marine et enlève notre valeureux professeur pour le transporter dans les temps anciens de Marseille chez les Grecs, les Romains et les Gaulois et les Arabes.

    Ces extraterrestres ont de drôles de loisirs !

  23. Puisqu’on est au bar, voici un article très intéressant de Bruno Guigue (haut fonctionnaire, viré par Sarkozy pour avoir dit la vérité) :

    « Provoquée par la cupidité des puissances occidentales et des pétromonarchies corrompues, la guerre en Syrie connaît avec la libération d’Alep un tournant majeur. Le dernier carré des terroristes d’Al-Qaida et consorts, cerné dans les décombres, est sur le point de céder devant la progression fulgurante de l’armée arabe syrienne. Les civils s’enfuient en masse vers le reste de la ville, tenu par les troupes gouvernementales.
    Que fait la France ? Elle éteint la Tour Eiffel par solidarité avec Alep. Avec les habitants d’Alep, avec tous ses habitants ? Non. Le million et demi d’Alépins réfugié dans les quartiers Ouest, pour le gouvernement français et pour les médias qui le servent, ce sont des gens qui n’existent pas. Et même s’ils existaient, ils ne mériteraient pas de vivre. Lorsqu’ils subissaient les tirs de mortier des courageux rebelles en lutte pour la démocratie, leurs morts demeuraient invisibles, effacés des écran-radar.
    Car ils ont commis une faute impardonnable, ces Syriens qui ne demandaient qu’à vivre en paix, un crime qu’on ose à peine nommer. Ils n’ont pas pris les armes contre le gouvernement de leur pays. Ils n’ont pas obéi aux gouvernements occidentaux qui leur demandaient de renverser le pouvoir baasiste. Sourds aux appels des prédicateurs saoudiens, ils n’ont pas réclamé l’instauration de la charia wahhabite. Alors on n’en parle pas, c’est plus simple.
    On fait l’impossible, en revanche pour sauver la peau des mercenaires recrutés en masse pour détruire l’Etat syrien, laïque et souverain, et le remplacer par un Etat-croupion d’obédience wahhabite. Encerclés dans ce qui reste de la « capitale » d’une révolution-bidon, ces mercenaires sont les mêmes que ceux qui ont tué nos compatriotes au Bataclan. Ce sont les charognards du takfir, les seconds couteaux des Saoud, les petites frappes du gangstérisme sponsorisé par l’OTAN. »

    La suite ici : http://arretsurinfo.ch/sur-la-syrie-la-france-est-en-etat-dextinction-cerebrale/

    • Si on a envie de gratter, on débouche sur … » Tout a commencé avec un entretien accordé par Marion Maréchal Le Pen à Présent, quotidien catholique traditionaliste  »…

      Une petite visite chez Présent donne : …. » Pour ce qui nous concerne, ici, à Présent, bien avant le débat actuel au Front national, nous avons pris position contre la loi Veil et son aggravation par les gouvernements de gauche : délit d’entrave à l’avortement, abolition de l’autorisation parentale, annulation de la notion de détresse et le remboursement à 100 %. Nous n’avons évidemment aucune raison de changer quoi que ce soit à notre position et le respect de la vie commençante ne peut être l’objet d’aucun compromis  » …
      in https://present.fr/2016/12/09/lavortement-debat-fn/

      Le ton est donné.
      Intéressant la visite de Présent, on découvre que TV libertés (attention ; c’est tout sauf une TV et question liberté ce n’est pas ce qui se fait de mieux) est une référence.
      On découvre horrifié qu ‘il y aurait … » ostracisation des chrétiens au nom de la laïcité  » ….

      Donc pour soulager les problèmes existentiels des chrétiens ostracisés par la laïcité, révulsés par l’IVG, il n’y a qu’à supprimer la loi Veil, la loi de 1905 ..
      On arrête pas le progrès avec ces gens-là.
      C’est sûr que pour mettre des gens dans la rue, pendant longtemps ; il faut faire des trucs comme ça.

  24. Avec leurs grosses aiguilles à détricoter la loi de 1905, les avortons du national-catholicisme veulent battre la mesure par toutes les ouvertures possibles que la liberté d’expression leur offre.

    On les refoulera dans leurs cryptes hideuses et nauséabondes où ils pourront organiser des messes noires célébrant l’union contre nature de Philippotus et de la Marionette afin de conjurer les divisions au sein de la secte familiale.

  25. « Je suis seule ce soir » ne sera plus jamais seule ; Leo Marjane est allée rejoindre les anges après cent quatre années de vie terrestre ; pendant ce temps-là Zsa Zsa Gabor est allée faire coucou aux démons …

  26. « mais ne vous en déplaise,pas plus qu’un coup de dés n’abolira le hasard, jamais un vêtement de laine ne vous apportera (à masse égale) la chaleur d’une doudoune à petits boudins. »

    A voir, Lormier, à voir. Et le beau ? Hein ? Vous en faites quoi ? Il n’y a que cela d’important. C’est même l’une des deux ou trois valeurs essentielles qu’on devrait donner à nos élèves pour remplacer leur vide spirituel dans cette société où ne règne que le fonctionnel.
    Et vous avez l’air de quoi au chaud dans votre doudoune à boudins, synthétique au point qu’on dirait du plastique luisant, vague dérivé de pétrole ?
    Regardez le cachemire : léger, soyeux, doux, et beau en plus.
    Evidemment, si vous en êtes resté à la peau de bête que vous portiez à Belle-Ile, on peut comprendre votre appétit pour le synthétique :-)

  27. …Un cercueil aux planches nettes
    Luira comme les planètes,
    Tout semé de camaïeux
    Et tout garni de sonnettes…

    Vous n’êtes pas au bout de vos peines, restez donc dans vos certitudes, vous risquez de tomber.

  28. Et puis vous voyez, ce truc à boudins, non seulement uniformise les gens, tous bonshommes Michelin, mais en plus appauvrit leur vocabulaire qui devient régressif à souhait : doudoune. Un mot qui ne veut plus rien dire puisqu’il signifie aussi bien le vêtement genre assemblage de pneus que tout le monde se doit de porter mais aussi l’objet fétiche du bambin qui hurle dès qu’il tombe et qui le refait tomber à peine le lui a-t-on redonné.
    A propos de vocabulaire et de société où règnent en maîtres le mécanique et le fonctionnel, il y a un truc qui m’agace, c’est le : « ça marche » mis à toutes les sauces. Et quand il est conjugué à l’usage excessif et impropre du « en », je vois rouge. Exemples : « on est en terrasse, je suis encore en cabine… »
    Mais on a aussi les très agaçants  » je reviens vers vous « ou « je voudrais rebondir sur « on va échanger ».
    Tout cela n’aide pas à cultiver le beau…

  29. La presse (radio en l’occurrence) nous donne souvent des zinfos essentielles que personne ne réclame et qui ont, par là-même, beaucoup de difficultés à accéder au statut d’information.

    Ainsi, ce matin, France Cul nous balance que le camion utilisé pour la tuerie de Berlin est un Scania de 38 tonnes.

    Evidemment, l’esprit curieux, désireux d’aller à l’essentiel (même en diesel), n’hésitera pas à faire la comparaison avec le Renault Midlum de la tuerie de Nice.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Renault_Midlum

    19 tonnes/86 tués/434 blessés à Nice et 38 tonnes/12tués/48blessés à Berlin.

    Comme pour Pisa, les chiffres parlent d’eux-mêmes et augurent d’un classement européen dans un bref avenir dont nos journaleux raffoleront.

    Bien sûr, les marques communiquent avec délicatesse, notamment en évoquant les efforts pour améliorer l’esthétique de leurs utilitaires. Ainsi, la fiche wiki évoque « le restylage de la cabine avec une calandre plus « souriante » pour le bolide de Vénissieux ».

  30. Merkel dit qu’elle est en deuil !
    Quant aux Français, le seul qui se mette un peu en colère, c’est Mélenchon, mais c’est son tempérament, ce n’est pas politique.

    • « Certains filment, sourire aux lèvres, et font un direct avec leur téléphone portable via les réseaux sociaux, alors que la police a pourtant invité le public à ne pas partager de scènes vidéo sur ces événements via internet. D’autres se recueillent en silence, les larmes aux yeux. » nous dit la Pravda à propos de Berlin.
      C’est ça qui est bien avec les hommes, on peut toujours espérer le pire. Faire confiance à son prochain et patati et patata …

    • J’en ai vu une fois se balader, très tôt un matin, bien avant l’ouverture, dans la vitrine de Ladurée. Déjà que leurs macarons… Bon, on ne va pas recommencer la polémique macaronesque. Tiens à ce propos, vous croyez que Macron fera dans la durée ? -:)

        • La question semble être : malgré les germes douteux qu’ils véhiculent, Hamon et Peillon peuvent-ils vraiment être utiles pour l’homme ?

          PS : L’argument (?) d’utilité véhiculé par l’article « À l’année, chacun des 3,8 millions de rats parisiens consomme près de 9 kg de déchets, soit entre 30 et 34 milliers de tonnes au total. » m’a beaucoup fait rire. Le processus de digestion chez le rat semblant être de nature chimique, 9kg à l’entrée donne 9 kg à la sortie et sous une forme qui ne semble pas moins toxique…

  31. L’Europe n’a pas fini de payer les erreurs d’Hollande-Merkel-Clinton-Obama.

    Voyez la différence de traitement des attentats contre la Russie et contre les pays comme l’Allemagne. Pour nos journalistes, quand les Russie subit des attentats, c’est par réaction à sa politique en Syrie. Quand la France et maintenant l’Allemagne subissent des attentats, c’est à cause de leurs courageuses politiques en Afrique. Sur l’assassinat de l’ambassadeur russe, RTL a osé : elle a donné la parole à des manifestants réfugiés syriens en France : l’un approuvant cette “vengeance”, l’autre disant que cela ne servait à rien… Aucune condamnation claire. Et ensuite hypocrisie totale (au nom d’une information objective) par le biais d’ un traitement modéré de l’attentat de Berlin : prudence sur l’origine ethnique du terroriste, aucune critique appuyée sur la politique de Merkel à l’égard des réfugiés ou sur celle de Hollande, etc…invitation d’un responsable du PS qui pratique la langue de bois…

    Comme dit Fillon, ce quinquennat est pathétique !

    • Comme vous avez raison !

      L’assassinat dans le dos de l’ambass russe est un acte ignominieux faisant ressortir la profonde humanité du nkvd qui visait systématiquement la nuque.

      • J’aime bien les tacles de Fillon contre les journalistes. Rien que ça, j’ai envie de le citer.

        Pendant une semaine, nos journalistes nous ont seriné les oreilles avec les attaques de Poutine contre les élections américaines Résultats : il y a eu bien plus d’électeurs de Clinton n’ayant pas voulu voter Clinton, d’électeurs de Trump n’ayant pas voulu voter Trump ! A chaque fois que la presse souhaite influencer une élection, les électeurs votent dans le sens inverse.

  32. Voulez-vous jouer au playmobil à Berlin avec moi ?
    P.S Je savais qu’un Polonais était impliqué dans cette affaire ; dès qu’il y a un mauvais coup à faire aux Boches le Pollak n’est jamais loin !

  33. http://www.latribune.fr/economie/france/les-francais-devorent-plus-de-33-000-tonnes-de-chocolat-a-noel-625576.html

    Autrement dit, rien qu’en chocolat, les français bouffent en un ou deux jours autant que les rats parisiens en ordures diverses et avariées en une année.

    Coïncidence qui ne mène à rien sauf pour les affidés poutinistes qui y verront une énième scélératesse du gouvernement français envers leur saint patron.

  34. Mathieu Guidère, alias Moez Gouider, justifie le carnage à Berlin par le sentiment de frustration de ces pauvres gens voyant les Allemands fêter Noël alors qu’à Alep…Yves Calvi et les autres « journalistes » ne manifestant aucun étonnement à ces propos ! Sans vouloir faire de jugement hâtif, est-ce-que ce jeune pakistanais connaît la Syrie, sait même que ce pays existe ?

  35. Et pendant que nos journalistes font de la propagande, les journalistes chinois étudient et analysent la politique étrangère de Trump.

    Trump essaye en ce moment d’utiliser Taïwan comme une carte dans les négociations pour boucler une sorte d’accord avec la Chine. Mais les Chinois ont déjà étudié tous les scénarios : la Chine « devrait oser faire des mouvements surprise et créer un nouveau modèle de relation avec les États-Unis – alors que vous jouez votre jeu, je joue le mien ». Attention donc au retour de bâton, car il faut attendre à ce que le président chinois Xi Jinping joue le jeu à un niveau tout à fait inattendu…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>