Tartuffe et la société du spectacle islamiste

Invité par Olivier Galzi sur i-télé le 29 août, le député PS Razzy Hammadi a déclaré que c’était « un droit fondamental pour des musulmanes dans notre pays de porter un voile dans l’espace public ». Voilà un homme de gauche comme Terra Nova les aime.
Pendant ce temps, à Colomiers, Manuel Valls parlait de Marianne, « le sein nu, parce qu’elle nourrit le peuple, et qui n’est pas voilée ». Comme Chevènement, il conseille aux musulmans un minimum de discrétion, ce qui offusque immédiatement les divers thuriféraires de l’islam de France.
Et hier à Marseille, à quatre heures de l’après-midi et en plein centre-ville, j’ai croisé une jeune femme en burqa, tenant la main d’une petite fille accoutrée de même.
Ce qui nous ramène au burkini et à l’incident de Sisco. Les types qui avaient « privatisé » la plage selon un principe de « caïdat » (dixit le procureur de la République) se seraient offusqués des photos que prenait un touriste —photographiant probablement le paysage, qui n’est pas mal, comme partout en Corse.
Faudrait savoir. Lire la suite

Pour moi la vie va (re)commencer

Dans la Provence du jeudi 25 août, pages 2-3, un long article présente la rentrée politique de Nicolas Sarkozy dans l’après-midi et la chaleur étouffante de Châteaurenard — ce qui a permis à son féal Estrosi de parader à ses côtés plusieurs heures durant.
Et faisant la jonction entre les deux pages, une belle image de Sarko galopant sur un pur camarguaisallez, je vous la repasse en gros plan Lire la suite

Tomate au cœur

De notre envoyée spéciale, *** (encore elle !), dans le Gers — encore lui !

Sur le marché d’Eauze, depuis six ou sept ans, Stéphanie Bidault et Xavier Malzag vendent des tomates — et quelques autres légumes. Tomates de collection, tomates anciennes, cultivées bio, presque sans eau, ce qui évite à l’amateur de déguster du liquide au lieu de manger de la tomate. Des tomates de toutes les couleurs, de toutes les textures, de tous les calibres — j’ai goûté entre autres la Zluta Kytice, une tomate groseille jaune, minuscule, d’origine tchèque, avec un goût exceptionnel combinant le sucré et l’acidulé. Les noms s’énoncent comme une litanie à la Prévert, des noms étrangement étrangers, bourrés de poésie, de goût et de vitamines. Lire la suite

Choc des civilisations

Ce sera peut-être LA photo des Jeux olympiques :C’étaient les sélections pour la compétition de volley. À gauche Doaa Elgobashy, équipe d’Egypte. À droite, Kira Walkenhorst, de l’équipe allemande. Hijab exigé contre bikini de rigueur. L’Allemande porte les couleurs de sa nation. L’Egyptienne aussi, en un sens. Sa nation, c’est l’islam. Pas une nation : juste le califat mondial. La photo a fait le tour du Web en un instant. Lire la suite

Nous sommes la France

J’ai reçu ça.
Je me couvre la tête de cendres, pour diverses raisons — entre autres, pour ne pas y avoir été.
Je le publie donc tel quel.

Jean-Paul Brighelli

De notre envoyée spéciale, ***, à Fourcès (Gers)

Natacha Polony a sorti en octobre 2015 Nous sommes la France (Plon), que l’auteur de Bonnetdane, le diable le patafiole, a cru bon de ne pas chroniquer l’année dernière… Un livre qui met le nez de la Gauche dans ses dénis, et ne nous oblige pas, enfin, à choisir entre Edwy Plenel et Eric Zemmour.
Nous sommes la France exalte cet élément impalpable, donc essentiel, qu’est la francité. Qui tient à une histoire, à une géographie, à un peuple, à une civilisation.
Bon, ça, c’est la théorie.
La pratique, c’était hier soir, à Fourcès.
C’est très joli, Fourcès. Un village construit en circulade autour d’un château dont il ne reste qu’une place ombragée par trente-six platanes, pas un de moins, au centre de la cité. Des délices gastronomiques comme partout en Gascogne. Et du jazz. Lire la suite

Quand les cathos tentent le diable

Ceux qui ont ici reçu une bonne éducation chrétienne se souviennent sans doute qu’après avoir pris une gifle sur la joue droite, il faut tendre la gauche.
Et après avoir été égorgé, que fait-on ? Que tend-on ?
La réponse vient de nous être fournie par Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, qui dans une interview à Paris-Normandie explique que la mort du Père Jacques Hamel — une « mort mystérieuse » en ce qu’« elle nous rend contemporains de la mort du Christ », si ! — ne signifie pas que nous soyons confrontés à « une guerre de religions ». Pas du tout. C’est juste « un déchaînement du mal qui est de l’ordre de Satan, du démon. Qu’il faut traiter comme tel. » Oui.
Mais alors, qui est responsable ? Lire la suite

Genius

J’ai, paraît-il, des faiblesses : ainsi, j’aime beaucoup Hemingway.
Le premier roman de « Papa » (ah-ah, ricanent en cet instant tous les apprentis-psys de Bonnet d’Âne) que j’ai lu fut le Vieil homme et la mer. À huit ou dix ans, je n’avais pas fait attention à la dédicace — d’ailleurs, était-elle reproduite dans mes livres enfantins ? Mais en le relisant, plus tard, in english in the text, je me suis demandé qui étaient ce Charlie Scribner et ce Max Perkins auxquels l’œuvre était dédiée.
Depuis cet après-midi, je sais enfin. Je suis allé voir Genius — courez-y avant que les chefs d’œuvre de l’été, Tarzan, Independence Day II et Suicide Squad, ne l’effacent des programmes. Lire la suite