Du flou et de l’enfumage

Vous rappelez-vous David Hamilton ? Il photographiait des nymphettes nimbées de flou, dans les années 60-70. À son exemple nous déposions pieusement un peu de vapeur fugace sur nos objectifs pour auréoler nos photos d’un brouillard qui gommait les aspérités et les éventuelles vergetures…
François Hollande, qui a peu ou prou mon âge, a-t-il rêvé lui aussi, dans sa chambre d’adolescent, à ces créatures improbables (Hamilton prétendait qu’il les lui fallait vierges, sinon l’aura naturelle disparaissait) punaisées contre son mur ? En tout cas il est passé maître dans le flou et l’enfumage. Et quand des journalistes se la jouent à l’américaine et ne se satisfont pas de ce gommage des contours, de cette absence radicale de précision, ça l’agace — ça l’énerve même. Du coup, même en raccourcissant l’exercice, il n’évite pas l’ennui. Le nôtre, et, visiblement, le sien.
La dernière conférence de presse de Moi-Président a été une très jolie démonstration d’art hamiltonien. Des imprécisions partout, du non-dit en filigrane. Des réductions d’impôts financées par des « économies » — sur quoi ? Et pour qui — apparemment, pour ceux qui déjà ne paient pas d’impôt sur le revenu, les classes moyennes attendront la semaine des quatre jeudis… En attendant, on ne touche pas à la TVA, le plus injuste de tous les impôts — mais celui qui fait rentrer le plus de pépettes — ni à la CSG/CRDS : bricolage et racolage sont les deux mamelles de la politique hollandiste. Une réforme du code du travail mais sans toucher à l’essentiel — pourquoi diable l’engager ? Peut-être une réforme du mode de scrutin — mais ce n’est pas sûr. Quant au chômage… Le jour même paraissait un sondage qui était dans toutes les têtes (et forcément dans la sienne) qui l’éliminait du second tour des présidentielles dans tous les cas de figures. Alors, Lui-candidat ? «La baisse du chômage est « une exigence morale » — pour les réalisations pratiques, on verra plus tard. Et pour le pacte de responsabilité, dont on attend toujours les mirifiques résultats, on verra plus tard s’il faut le réviser. Gouverner, c’est lanterner.
Ah, mais quand même, on essaiera de ratifier la charte européenne sur les langues régionales. Ça, c’est présidentiel. Et on engagera la réforme du Conseil supérieur de la magistrature, dont tout le monde se fiche.
Restait les questions internationales. Nos avions vont survoler la Syrie : sûr que ça dissuadera Daech de dynamiter d’autres temples à Palmyre, et de décapiter d’autres populations antagonistes. Parce qu’il n’est pas question d’aider Bachar, toujours qualifié de nœud du problème — hier encore sur i-télé par cet immense stratège qu’est Bernard-Henri Lévy, l’homme grâce à qui la Libye a été rendue à la paix et à l’harmonie : à ceci près que si Bachar saute, l’Etat islamique se fera un plaisir de massacrer deux à trois millions d’alaouites, et deux millions de chrétiens. On survole — c’est tout un symbole. On accueille 24 000 réfugiés sur deux ans (quantitativement, ce n’est rien, juste de quoi faire pousser des cris d’orfraie à une opposition pas bien droite dans ses bottes), on adhère aux quotas sans le dire, on reste fidèle à son état de marionnette de Merkel, et surtout, surtout, on n’ira pas suggérer aux monarchies arabes d’accueillir des réfugiés chassés par un Etat islamique qu’elles financent. Faudrait pas les dissuader de nous acheter de coûteux joujoux.
Et on organisera des conférences internationales — ça, on adore. Sur le climat, encore qu’il y ait « des risques d’échec ». Enfumons, ilk en restera toujours quelque chose — sur la photo. Sur l’Ukraine, où tout se passe bien, comme chacun sait, ce qui devrait permettre de lever les sanctions contre la Russie et à Poutine d’acheter à nouveau du cochon français, ou sur les migrants. Ça laissera à jean Raspail (avez-vous lu le Camp des saints ?) le temps d’avoir totalement raison. Ça me rappelle les débats sur le sexe des anges pendant que les Turcs assiégeaient Constantinople.
Et pour finir on donne rendez-vous avec un petit ton narquois : « Je vous dis à la prochaine conférence pour d’autres questions qui peuvent ressembler à celles qui ont été posées aujourd’hui. » Mais dis-moi, coco, si ça ne te plaît pas, rien ne t’empêche de démissionner — ou en tout cas de ne pas tenter de revenir en 2017.

105 réflexions au sujet de « Du flou et de l’enfumage »

  1. Mécréant ! Nigo est un phare mais son peuple n’en voit pas le faisceau parce qu’il le regarde de travers.

    Il s’entoure de fumée pour que nous percevions sa lumière.

    Comme un rai de soleil, un matin d’été, dans une pièce poussiéreuse.

    Il faudra lui laisser du temps pour persévérer dans l’éclairage de la populace. Car c’est un sacerdoce…

  2. En tout cas, on peut apprécier le déroulé des événements :

    - la démographie tunisienne (et plus généralement africaine) explose :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_la_Tunisie#/media/File:%C3%89volution_de_la_population_tunisienne.png

    - suite à des problèmes financiero-économiques, tension sur les prix alimentaires fin 2010.La Tunisie n’arrive plus à nourrir sa trop nombreuse population.

    - un vendeur à la sauvette s’immole par le feu suite à un contrôle de police, donnant lieu à des émeutes.

    - tous les crétins de la presse française se félicitent des « printemps arabes » et poussent à la roue.

    - l’un des « printemps », en Syrie, se prolonge un peu.

    - et nouvel enthousiasme des crétins subventionnés, cette fois pour le secours aux immigrants économiques (réfugiés politiques en newspeak) produits par cette prolongation.

    Cerise sur le gâteau, le prochain président est sans doute celui qui a cru bon d’aller s’excuser auprès de Bush pour la position française de 2003 sur l’Irak, puis de renverser Kadhafi (contre l’avis des Russes et des Chinois, qui risqueraient donc de bloquer toute intervention en Syrie).

    • Le site de l’INED (www.ined.fr) propose une exploration interactive des données démographiques très commode et très instructive.
      Pour la Tunisie, on voit que la situation est plus complexe que le suggère votre phrase: l’explosion démographique est, espérons-le, derrière nous. On voit en effet que le nombre d’enfants par femme est passé de 7 en 1960 à 2 de nos jours, tandis que la mortalité infantile passait de 200/1000 à 15/1000, mais avec du retard, donc on peut penser qu’à l’heure actuelle cette composante de l’accroissement démographique ne joue plus et que seul l’allongement de la durée de vie contribue à celui-ci.

      Ceci peut paraître rassurant, mais par contre, je ne crois pas à la théorie simpliste de la « transition démographique ».

      En réalité, dans le passé le solde naissance/décès était fortement contraint par des facteurs externes (mortalité, infantile ou pas) qui n’existent plus vraiment de nos jour et le facteur principal est le comportement sociologique des reproducteurs. Évidemment, cette constatation ne plaît guère aux démographes professionnels car elle jette un grand doute sur la validité de leurs prévisions sur le futur à moyen terme: qui peut prévoir quel sera le comportement sexuel des gens dans 30 ans?

      Un autre point de doute repose sur le découpage géographique: qui peut croire qu’une statistique globale sur l’union indienne suffirait pour faire des prédictions météo ou climatologiques valables?

      Et même dans un seul pays de taille restreinte comme la Tunisie, le comportement global de toute la population mérite une analyse plus fine en fonction de l’évolution sociologique. En clair, si les islamistes font deux à trois plus d’enfants que les autres, qu’elle évolution dans le futur (les israéliens et les palestiniens sont parfaitement conscients de ce genre de question, même si les média français ne les évoquent jamais)?

  3. Alain de Benoist rappelait hier la pensée du phare de la culture socialiste Jacques Attali (citation de Bld Voltaire) : C’est ce que disait Jacques Attali à la revue Cadmos en 1981 : « Pour moi, la culture européenne n’existe pas, elle n’a jamais existé. »

    Attali major de l’X – comme Albert Lebrun – est un doux poète …

  4. On est passé de l’époque où Malraux saturait le récit historique des hommes avec les signes et les sens faisant dialoguer les oeuvres d’arts de toutes les cultures et de tous les temps comme en un fantasme universel d’une humanité prise à sa source hypothétique à celui du vide intersidéral d’Attali où tout n’est plus qu’abstraction désincarnée, sans que pour autant celui-ci soit un maître des sciences (il n’est ni matheux, ni physicien, ni chimiste, ni même informaticien) juste un expert du vagabondage intellectuel politique.

    Avec un tel maître pas étonnant que le chaos et l’aridité du sable triomphe au final !

  5. Au départ seuls quelques mythes étaient nécessaires disait André Gide ; eh bien ! il faut sortir l’humanité de sa bulle de mythes comme on sort le disciple de son cocon primitif, avec beaucoup d’attentions et de délicatesses ; il faut dissiper le voile de fumées pour que l’élève devienne un maître à son tour.
    On peut espérer alors en une humanité entre la raison et la passion qui cheminera sereine sur les voies du progrès.
    La culture ? Un ornement nécessaire et un jeu suffisant.

  6. Je n’écoute plus les conférences de presse de Gros Nigo, c’est trop flippant.
    C’est à chaque fois des histoires où le type a l’impression que le monde lui échappe.
    Vous imaginez un peu si nous vivions dans un monde qui nous échappe, j’ose même pas y penser tellement c’est flippant.

      • C’est marrant les coïncidences, j’en parlais à mon pote Greg qui est vendeur à la fnac.
        lui aussi ça le faisait flipper l’idée de vivre dans un monde qui lui échappe.
        ou un monde de la démesure genre La métamorphose de K.
        J’y ai dit à mon pote Greg : imagine que tu vives dans un monde où ton patron gagne mille fois pus que toi !
        ça l’a fait hyper flipper.
        j’y ai dit : hé ben les conférences de presse de Gros Nigo c’est kifkif.
        Mais mon pote Greg, qui est vendeur à la fnac, il m’a dit qu’à lui ça pouvait pas arriver parce qu’il travaillait dans la culture et que justement la culture était notre dernier rempart contre la démesure.
        Du coup lui Kafka ça le fait trop flipper.

        • Hervé dites à votre poteau Greg de se méfier du dévergondage intellectuel … il finirait comme Alain Minc condamné pour contrefaçon du droit d’auteur !

          Il faut savoir culture garder … et ne pas pisser dans le pantalon de son patron !

  7. Dans le monde d’après mai-68 tout penseur de plateau télé – y-en-a-t-il d’autres semble nous dire la mine narquoise Daniel Cohn-Bendit ? – se prend pour Faust en oubliant qu’avant de courir le guilledou, docteur Faust était un savant authentique.

    Un monde qui court après sa jeunesse cela fait mauvais effet !

  8. Je ne me joindrait pas à la haine des gens de droite, et de gauche, pour cet homme qui, à tout le moins, nous renvoie une image digne de la fonction. Allez-y, tapez ! Mais je n’en démordrai pas : le centrisme de gauche est la voie la plus abrupte (« père gardez-vous à droite, père… »). Je n’ai jamais vu autant de mépris, de haine, tant chez les fachos que dans la droite de moins en moins modérée, et, ce qui est plus grave, dans les rangs de la « vraie gauche » (ptdr).
    Je veux bien reprocher pas mal de défauts à l’exercice actuel du pouvoir, mais il faut tout de même qu’il y en ait qui se dévouent pour soutenir l’hôte actuel de l’Elysée.
    De toute façon, si c’est un face à face Sarko vs Le Pen, on ne m’aura pas une 2e fois ! Je ne revoterai pas « utile ».

  9. Un article intéressant dans « Le Monde » la reine Elizabeth refuse de faire rediffuser un docu-non-fiction de 1969 !

    http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/08/27/ce-documentaire-qu-elizabeth-ii-ne-veut-plus-voir_4737799_4497186.html

    Rien d’extraordinaire dans ce documentaire : une famille britannique normale vit sa vie de famille – en-dehors du fait qu’elle n’a pas de problèmes de fin de mois.

    Mais voilà le prestige du souverain en prend un coup …le prestige qui résulte de l’éloignement – effet d’optique ou illusionnisme qui est tout l’art du prestidigitateur.

    Bon ! si vous avez besoin de divinités plus ou moins lointaines pour vivre votre vie d’adulte c’est que vous n’êtes peut-être pas tout à fait adulte !
    Y-a-t-il un peuple pleinement adulte sur terre ? That is the question …

  10. Je crois qu’un peuple pleinement adulte devrait avoir des dirigeants dont on ignore les noms comme la Suisse !
    Les gens heureux n’ont pas d’histoire n’est-ce pas ?

    Ensuite plus on adore un souverain – Le roi Soleil, Staline, Hitler, Mao – plus on est dans un état de sujétion volontaire comme sous l’effet d’un hypnotisme.

    Quand on apprend les maths ou la physique on ne vous apprend pas à révérer Newton ou Einstein n’est-ce pas ? Car en vérité la science est indépendante des individus.
    Quand on apprend le solfège on ne vous dicte pas vos goûts musicaux ? On ne vous dit pas : il faut aimer Schubert et Beethoven à l’exclusion de Brahms et de Bartók.

      • Il y a des tyrans en herbe partout … je me souviens de Boulez dictant ses oukases à l’IRCAM et expliquant – même pas pince-sans-rire – que Schubert ce n’était pas de la musique !

        Mais mon pauvre ami même Justin Timberlake c’est un phénomène musical … alors vous aurez beau faire le malin et le savant vous ne serez jamais qu’un ouistiti à la mode des médecins de Molière !

        Dans un autre genre – plus précieuse raide-du-cul – il y a Renaud Camus qui parle sans cesse de la Grrrande culture avec des trémolos dans les cordes vocales qui prennent naissance presque dans le fondement !

  11. Moot, les « baroqueux » sont strictement insupportables. Mais le monde de la musique officielle en général, celle des conservatoires, est plein de gens infatués d’eux-mêmes. Et que dire de celui de la danse !
    Je préfère les bluesmen un peu crades, avec un Hohner à 10 trous, qui « bendent » à s’en faire péter les lamelles. A ce jeu, Milteau n’est pas mal.

    Je me sui relu, ci-dessus : « je ne me joinDRAI… », évidemment, sans T

    • « Le mal dont souffrent les chefs-d’œuvre, c’est le respect excessif dont on les entoure et qui finit par les rendre ennuyeux ». C’est Gabriel Fauré qui écrivait cela, dans sa préface à l’édition Durand des œuvres pour orgue de J.-S. Bach.

      J’ajouterai qu’un musicien digne de ce nom joue la musique des autres comme il la sent, et tient pour simplement indicatives les instructions des « spécialistes », voire celles du compositeur.

      Et comme disait un des mes maîtres, « j’attends que les baroqueux me montrent les vidéos où ils voient Bach jouer ses propres œuvres à l’orgue ».

    • Hollande, Juppé, BHL etc. envisagent des frappes aériennes en Syrie. Ils sont contre une intervention terrestre. Mais en réalité, ils ont omis de dire que la France a « déjà » des troupes au sol ! Ce sont les combattants de l’État Islamique, du Front Al Nosra et des dizaines d’autre groupuscules islamistes. N’est-ce pas Laurent Fabius qui a déclaré que « sur le terrain, Al Nosra faisait du bon boulot » ?

      Un mot sur les réfugiés syriens. La grande majorité des migrants ne viennent pas de Syrie, mais ils viennent de Turquie et des pays voisins de la Syrie (Jordanie, Liban, etc.). Certains d’entre eux attendent sagement à la frontière, depuis des années la chute de Bachar, pour pouvoir retourner chez eux. Or la lutte contre Daech est lancée, avec l’aide des Russes. L’espoir de gagner contre Bachar s’est évanoui, d’où cette fuite vers l’Europe. J’ai l’impression que ces migrants appartiennent aux familles des « rebelles » ou de Daech, mises à l’abri en attendant la chute de Bachar.

      Quant au texte de K.Daoud, je ne suis pas d’accord. C’est le type de texte qui sème confusion et qui inverse les vérités. Les Occidentaux entretiennent et alimentent le feu destructeur de la guerre civile en Syrie. Les Russes et les Chinois ont tout fait pour maintenant la paix, mais l’Occident finance, arme, entraîne et dessine des plans pour faire « tomber » Bachar. Hollande a même déclaré à l’adresse des Russes que l’Europe réfléchiRAIT à assouplir les sanctions si Poutine « lâchait » Bachar. Pour qui se prend t-il ? J’ajoute qu’il y a de cela à peine deux mois, le QG des Occidentaux, établi en Jordanie et responsable de la planification des opérations dans le Sud de la Syrie, a, après des mois de préparation, lancé une offensive d’une très grande envergure sur le « front » du sud, laquelle s’est lamentablement brisée aux portes de Deraa.

      • Voilà ce qui est dit dans la presse chinoise, à propos de la crise de réfugiés :

        « L’Occident devrait considérer l’actuelle crise des réfugiés comme une leçon coûteuse et douloureuse de sa politique étrangère hégémonique et de son interventionnisme au Moyen-Orient, qui ont créé non seulement des guerres et du chaos dans la région, mais ont également eu un effet boomerang.

        Les tensions entre l’Occident et le monde arabe prennent racines dans leurs histoires respectives et dans leurs relations historiques épineuses. L’hostilité et les tensions ne pourront être réduites qu’à travers des négociations d’égal à égal entre les deux parties et la reconnaissance de la situation complexe des deux côtés.

        Mais l’Occident n’a fait pas les choses ainsi. A l’aube du XXIe siècle, sous la direction des Etats-Unis, les puissances occidentales se sont immiscées dans les affaires régionales, ont déclenché des guerres, incité des troubles et soutenu des rebelles afin d’d'assurer leurs propres intérêts et leur sécurité.

        Les Etats-Unis sont intervenus, directement ou indirectement, dans la chute de Saddam Hussein (Irak), de Mouammar Kadhafi (Libye) et de Hosni Moubarak (Egypte), tout en soutenant l’opposition syrienne pour renverser Bachar el-Assad.

        Des guerres brutales ont ravagé l’Irak, la Syrie, le Yémen et d’autres pays, des attaques terroristes ayant lieu chaque jour.

        Le groupe radical Etat islamique (EI), né de l’opposition syrienne, s’est développé en profitant de l’agitation et de l’anarchie créées par l’intervention de l’Occident et est devenu une des plus graves menaces pour la sécurité au Moyen-Orient et dans certaines autres parties du monde.

        L’EI, qui s’est emparé de larges bandes de territoires en Irak et en Syrie, y a aussi asservi et massacré des civils. Des centaines de milliers de civils innocents sont morts dans des conflits sanglants, alors que des millions d’autres ont été forcés à fuir leur pays pour se rendre au Liban et en Turquie avant de se ruer vers les pays européens.

        Alors que les efforts humanitaires déployés par l’Allemagne et d’autres pays de l’Union européenne sont louables, on devrait toutefois se rendre compte que ces réfugiés affluant vers les côtes européennes sont un résultat direct des actions de l’Occident et que ses efforts ne pourront jamais totalement compenser les souffrances des civils irakiens et syriens innocents.

        Il est grand temps, notamment pour les Etats-Unis, de réfléchir sur sa politique étrangère, car l’histoire et les faits ont démontré que promouvoir ses idéologies par la force est dangereux et que les interventions armées ne peuvent aboutir qu’à des résultats périlleux.

        Les autres puissances occidentales devraient aussi apprendre, de manière dure et douloureuse, que la diplomatie est meilleure qu’une action militaire et que suivre les Etats-Unis n’est pas toujours un choix politique judicieux. »

  12. Nicolas, je suis d’accord au moins sur un point : la politique moyen-orientale de Hollande et Fabius est d’une consternante nullité. Il y a plus d’intelligence dans le petit doigt de Poutine ou de Xi Jinping que dans toute la personne gonflée d’importance de Moi Président.

  13. En Corse on a des cochons sauvages intolérants aux musulmans !

    « Une tête de sanglier a été accrochée dans la nuit de cette nuit sur la porte d’une salle de prière musulmane de la station balnéaire d’Ile Rousse (Haute-Corse), a-t-on appris de source proche de l’enquête.
    Le préfet de Corse, Christophe Mirmand, invité de la radio publique RCFM a déploré « la bêtise et l’intolérance » de cet acte. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

    Une dépouille de sanglier avait déjà été déposée en 2013 devant ce lieu de culte et un graffiti anti-arabes avait été tracé sur la façade l’année suivante. Un imam marocain d’Ile Rousse en situation irrégulière depuis deux ans en France avait été interpellé en août dernier dans la station balnéaire, puis expulsé vers le Maroc. »

    • Bon, certes, accrocher une tête de sanglier aux portes d’un lieu de culte ne constitue pas un acte d’une grande charité. Mais je constate que dans notre beau pays les autochtones accrochent la hure du gibier aux portes, quand d’autres y mettent celle du chasseur.

  14. Vous savez quoi ? Il faudrait créer un secrétariat d’Etat chargé de l’émotion publique ; on pourrait y nommer derechef le préfet Christophe Mirmand … ça tomberait bien à l’heure où l’Europe est stressée par une invasion massive comme on n’en a pas vu depuis la chute de l’Empire romain !

  15. Que va-t-il advenir des enfants de migrants qui arrivent chez nous , ne sachant pas un mot de français ?

    Une logique d’efficacité voudrait qu’on procède par regroupement avec cours intensif de FLE mais,au Moloch, le maître mot reste « immersion » * dans la « normalité » des classes ordinaires.

    La fabrique à ne rien fabriquer fonctionne à plein régime et comme dieu n’existe pas, il ne reconnaîtra personne.

    * beaucoup n’en sont déjà pas revenus

    • « L’abandon des combustibles fossiles doit être la pierre angulaire des politiques publiques d’investissement. Sur ce sujet, on verra si les mots des chefs d’Etat ont un sens. »

      Il faut citer les débiles profonds surtout quand ils sont les envoyés spéciaux de deux présidents de la république française successifs !

        • Salut Pierre, et enchanté de retrouver temporairement le noyau dur de Bonnet d’âne et ses quelques électrons qui émettent un peu de lumière ou de chaleur en rédigeant leurs posts.
          Ta question est un problème de taille si j’ose dire: comment veux-tu claquer le beignet à un type qui émarge à des niveaux de vol minimum FL100 ? As-tu le bras (ou un autre appendice) assez long pour l’atteindre ? Mais je suis d’accord avec toi, ce type évolue sur une spirale hélicoïdale de la connerie, il finira bien par arrêter de tourner aurait dit Michel Audiard.

  16. L’Autriche suspend ses liaisons ferroviaires avec la Hongrie après le Danemark qui suspend les siennes avec l’Allemagne … en clair il n’y a plus d’espace Schengen !

    De facto l’union européenne par la faute des intérêts conjugués des fonctionnaires de Bruxelles corrompus par les multinationales qui vont recruter une main d’œuvre à bas coût en Afrique et en Orient est morte !

    Il faut quand même savoir la vérité sur les hauts fonctionnaires français et européens pour comprendre la situation dans laquelle nous nous trouvons !

  17. Il n’a probablement pas échappé au susdit préfet de Corse que le drapeau de Corse était une tête de maure coupée !

    Sa vision d’une Corse multiculturelle n’est pas celle des insulaires … il devrait se souvenir du préfet Claude Erignac !

    • Ignoblement assassiné par des lâches. Ne lui souhaitons pas le même destin. Mais que peut il dire, cet homme? C’est un haut fonctionnaire soumis à un statut extrêmement strict où le devoir de réserve et la loyauté envers le gouvernement ne souffrent quasiment aucune exception. Par contre, Joxe qui dit, trente ans après avoir été ministre sous Mitteu sa détestation de Schengen, parce qu’aujourd’hui il n’a plus rien à perdre, n’ayant plus rien à gagner, trop vieux qu’il est pour espérer un maroquin quelconque, lui, qui aurait pu parler et s’opposer en temps et en heure, celui là mérite l’opprobre.

    • Mais où est passé le corps alors ?

      Il ressemble beaucoup au drapeau de Sardaigne :

      Notice wikipedia : Ce drapeau, qui représente une croix de saint Georges rouge et quatre têtes de Maures en noir portant chacune un tortillon blanc sur leur front, est surnommé « drapeau des Quatre Maures » (en italien « Bandiera dei Quattro Mori », en langue sarde « Bandera de sos battor Moros / Bandera de is cuattru Morus »). Son motif le rapproche du drapeau de la Corse. D’origine aragonaise, ce symbole, qui rappelle la lutte contre les musulmans, a été associé à la Sardaigne à partir du milieu du XIVe siècle, alors que le royaume d’Aragon exerce sa souveraineté sur l’île.

      • Le royaume d’Aragon était en pleine Reconquista ; je rappelle quand même que les Maures ou Mores avaient conquis une grande partie du bassin de Méditerranée jusque la Sicile !

        Je serais bien étonné que le drapeau Corse ait une origine tout à fait différente du drapeau de Sardaigne !

  18. D’autre part le préfet Mirmand est né en 1961 à Constantine dans l’Algérie encore département français … je suppose qu’il est fils d’un fonctionnaire en poste là-bas !
    C’est une histoire dont la France a souhaité se délivrer depuis 1962 après référendum !

    • En somme pour résumer la situation les fils veulent refaire les erreurs des pères !
      Si Mirmand et ses collègues de l’Etat français veulent après avoir échoué dans l’Algérie française faire une France algérienne pourquoi n’interrogent-ils pas le peuple souverain ?

  19. « Si le préfet de Corse se sent mal à l’aise au milieu des cochons, je lui conseille vivement de changer de résidence ! »
    Peut-être que Driout devrait inviter ce préfet à un apéro saucisson corse-pinard corse dans le Parc de La Malmaison qui a bien dû garder un petit air de maquis francilien.

  20. Plus rien ne m’étonne, en ces temps où un élève peut être dispensé de cours de langue pour raison médicale ( n’y voyez aucune allusion salace, dommage) !
    Fumée, fumée…le feu couve sous la braise mais ne s’allumera qu’en 2017. Quid, alors, des nouveaux programmes « à la Najat »?
    Que deviendront ces missives alambiquées issues du corps inspectoral-expectoral-serveur de soupe? Que ferons-nous des 273453 « migrants » ( chiffre Allah ouazar) accueillis entre-temps?
    Souriez: on rigolera!

  21. « Une grue tombe à la Mecque… »

    Une mauvaise interprétation de la Foi de la part de cette grue qui n’est manifestement pas une flèche, car, en vérité, je vous le dis, si le croyant orbite autour du Pôle Sacré (tawâf), il ne tombe pas bêtement dedans en faisant plus de ramdam que de potain.

    Car orbiter c’est, à la lettre, tomber en permanence.

    Mais va-t-en expliquer ça à ces mécréantes…

  22. Ce week-end, « salon de la femme musulmane » à Pontoise :

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/09/12/01016-20150912ARTFIG00002-le-salon-de-la-femme-musulmane-a-pontoise-fait-polemique.php

    Commentaire de Caroline Fourest :

    «On utilise l’image d’une cuisinière souriante pour attirer les publics vers des marchands de voile… Ou comment fantasmer la bonne ménagère musulmane, voire la bonne indigène. C’est vraiment de l’indigénat appliqué aux femmes. Ce n’est pas un salon dédié à «la femme» mais un gigantesque supermarché du sexisme. Et c’est navrant de voir que cette marchandise périmée fait encore recette.»

    A une époque, il y avait même des Marabout Flash pour bien cuisiner, y compris pour les cocottes sous pression

    http://fiat850.free.fr/marabout.flash/mf301-350/mf335.jpg
    http://fiat850.free.fr/marabout.flash/mf301-350/mf335.jpg

  23. Des Syriens qui portent plainte contre M.Laurent Fabius : http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Fabius-accus–d-avoir-aggrav–la-situation-en-Syrie-22819941

    Les plaignants syriens notent que:

    - Le 29 mai 2012, Fabius a déclaré que la France interviendrait contre le régime syrien.

    - Le 17 août 2012, Fabius a déclaré que le président syrien Bachar al-Assad «ne mérite pas de continuer à vivre sur la terre».

    - Le 14 décembre 2012, s’élevant contre la décision de l’administration Obama de désigner le Front al-Nusra comme un groupe terroriste, Fabius a objecté que le Front al-Nusra «fait du bon boulot sur le terrain».

    - Le 13 mars 2013, Fabius a annoncé que la France et la Grande-Bretagne allaient livrer des armes aux rebelles.

    L’avocat des plaignants, Me Viguier, affirme :

    «Si on considère que les faits imputés à Laurent Fabius relèvent de la politique étrangère de la France, soit c’est que l’on suppose que de dire que le Front al-Nosra fait du bon boulot en Syrie n’a aucune incidence sur les événements, soit, si cela en a (…), cela signifie que l’Etat français se livre à des actes de terrorisme»

  24. On n’est pas tous Charlot !

    Mais j’y songe ! Vous savez que la rédaction de « Charlie Hebdo » – ou ce qu’il en reste – est riche à millions depuis le 11 janvier … pourquoi n’ouvre-t-elle pas ses locaux à ses futurs tueurs ?

    Le problème des assassins c’est qu’ils ne font pas long usage, il y a un gros turn-over, donc il faut songer au remplacement des Coulibaly&Kouachi !

  25. Orbite, le doute m’habite, moi le wahhabite; tomber en permanence ne serait-ce point déchoir?
    On en revient toujours aux parties irréductibles.
    Bonchoir Madame, bonchoir Monsieur, etc.

  26. Ah Twitter, la possibilité du « nihil obstat ». Rien ne s’oppose à ce que vous publiez qui n’ait l’onction de l’église cathodique. Devedjian aurait dû parcourir la dernière brochure de « Nouvelles Frontières » et Stabilobosser toutes les bonnes références à la ligne Siegfried, tourisme vert sur la rive droite du Rhin.

  27. Je m’absente 36 heures, et voilà, 587 spams — tous en réponse à un message de Driout, allez savoir pourquoi. Et noyé au milieu, un message du doux, de l’ineffable Dugong, rebalancé en attente de lecture parce qu’il comportait deux liens internet — chose éminemment suspecte pour le robot qui gère Causeur, il a bien raison.
    Pour un peu l’aimable sirénéide passait à la trappe. C’eût été dommage, le commentaire de Caroline Fourest sur le Salon de l’esclave musulmane de Pontoise était d’une pertinence absolue.

    Bon, nouvelle Chronique demain matin. D’ici là, bonne soirée et bonne nuit…

    • Un bon probabiliste vous répondra qu’il y a deux chances sur trois pour qu’un spam soit en réponse à un message de Driout, pour la bonne et simple raison que deux messages sur trois sont des messages de Driout.

      • Reste à comprendre comment la logique du robot spammeur fait qu’il dépose tout son tombereau d’immondices à un seul endroit, au lieu de les éparpiller dans la nature.

  28. Marseille c’est plus coton que la Mecque !

     » Selon les premiers éléments de l’enquête, un groupe à bord d’une voiture aurait fait feu avec une ou plusieurs armes de gros calibre sur le bar, semble-t-il pour se venger après une dispute avec un vigile, a précisé à l’AFP le procureur de Marseille Brice Robin.

    Vers 06H00, la voiture, une grosse cylindrée, « a déboulé dans la rue, s’est arrêtée. Les passagers ne sont pas descendus et ont tiré », a décrit une source policière. La victime principale a été tuée à l’extérieur du bar, tandis que certains se trouvaient à l’intérieur lorsqu’ils ont été blessés par balle ou par des éclats de verre, a-t-elle précisé.

    Une kalachnikov ?

    Le fils du patron du bar, dont le corps n’a pas encore été identifié avec une totale certitude, serait mort, a ajouté M. Robin. Deux ou trois autres personnes sont blessées et leur pronostic vital est engagé. Deux autres sont blessées plus légèrement, a-t-il expliqué. Il semble que la fusillade soit liée à « une dispute » un peu plus tôt dans la soirée entre un vigile du bar et des clients, a relaté le procureur.

    Les enquêteurs ont retrouvé sur place des douilles de 7.62 millimètres, pouvant correspondre à une kalachnikov, et des douilles de 9 mm. Ils cherchent à savoir si deux armes ont été utilisées par les agresseurs ou s’il y a eu des tirs de riposte.
    La police judiciaire marseillaise a été saisie de l’enquête. »

  29. De l’échec des fonctionnaires en milieu réel !

    « Le ministre allemand des Transports Alexander Dobrindt a dénoncé aujourd’hui « l’échec complet » de l’Union européenne à contrôler ses frontières extérieures face à l’afflux des migrants et réclamé des mesures « efficaces ».

    « Des mesures efficaces sont à présent nécessaires pour stopper l’afflux » face à « l’échec complet de l’UE », dont « la protection des frontières extérieures ne fonctionne plus », a-t-il écrit dans un communiqué. Selon lui, les « limites de capacité » d’accueil de l’Allemagne « sont atteintes ». »

  30. Il convient de rappeler que ce genre de fait divers n’est que banalité à Marseille et ce depuis très longtemps. Le marseillais sait très bien où et à quelle heure il ne faut pas se trouver.
    Non, l’insécurité moderne – qui perdure depuis une trentaine d’années- a d’autres aspects: c’est la mémée qui se fait défoncer la gueule pour 20€, le minot qui se fait racketter pour moins à la sortie du collège, le groupe de racailles en Audi qui se croit tout permis, etc.
    La vie quotidienne dans cette ville superbement métissée, avec son lot de stationnement anarchique et des habitudes outre-mer, telle la manie de klaxonner à tout va à 2h du mat pour appeler le pote au lieu de sonner chez lui…et j’en passe.
    Avec les nouveaux ( les « réfugiés »), ça va ch…!!!

  31. La baudruche Attali a parlé : « La guerre se rapproche, c’est sûr » et « Les réfugiés vont faire de l’Europe la première puissance du monde »

    En résumé à force de s’enfiler de la coke on ne sait plus trop bien de quoi l’on parle et l’on oublie le jour ce qui était la vérité de la veille !

    • Il y a toute une génération d’hommes nés au monde en 1968 qui n’existent que par et pour le bruit qu’ils font dans les médias !

      Il me semble que c’est l’écrivain Witold Gombrowicz mort peu après 1968 qui avait le mieux théorisé cette immaturité perpétuelle des hommes occidentaux !

  32. Franchement est-ce que les Français ont envie en 2017 d’être gouvernés par une coquette de soixante-dix printemps qui n’a plus un poil sur le caillou et qui pleure comme une madeleine parce qu’elle se sent enfin aimée ?

    Comme disait Molière la grande ambition des femmes c’est d’inspirer l’amour – il aurait pu rajouter et des hommes politiques s’il avait connu notre média-monde !

    • Mais Montaigne conversait avec ses livres et sa bibliothèque dont il était assez fier je crois ? Pas vraiment avec ses lecteurs … je ne me souviens pas qu’il cite le moindre écho à ses Essais dans ses trois livres d’Essais alors que pourtant il n’a cessé de faire des rajouts.

      Je parle sous le contrôle d’un normalien de la rue d’Ulm !

  33. Ce sont les journalistes qui éventuellement répondent aux lecteurs ou les grands-écrivains qui papotent dans la presse comme François Mauriac qui étalent leur courrier personnel dans les journaux publics.

    J’appelle l’époque 1750-1950 l’âge d’or de la presse et du monopole d’expression de l’opinion publique par les journalistes-écrivains depuis Voltaire jusqu’à Camus et Sartre.

    Après 1950 radio-télévision et autres médias de masse (internet now) prennent le relais et l’aura du grand écrivain qui écrit dans les journaux commence à pâlir (et dialogue à sa façon).

    • Si vous voulez en 1950 la majorité des français (même de la classe bourgeoise) n’avait jamais lu un livre de Mauriac ou de Sartre mais connaissait leurs noms par l’entremise des journaux qui publiaient leurs articles et commentaient leurs idées littéraires ou autres.

      La renommée dépassait leur audience propre ; mais aujourd’hui la renommée d’un auteur est assez faible j’en suis presque sûr (surtout chez les néo-français qui ne lisent rien).

    • Je pensais au commerce des commentateurs de ce blog, pas à la relation avec cette quasi entité spirituelle qu’est l’auteur des chroniques. Je trouve que l’image du selfie est assez bonne, on ressent le besoin de se regarder dans le miroir du mensonge embellissant de sa prose, presque la définition du kitsch par Kundera, quoi ! Mais ça ne démarre pas des conversations pour reprendre l’article de libération, c’est tout ce que je voulais dire.

  34. Alain de Benoist est un pince-sans-rire : « De saint Thomas d’Aquin au pape François, l’Église a toujours dénoncé le règne de l’argent »

    Ouaf ! ouaf ! on n’a jamais vu l’église cracher sur un don d’argent … l’église sanctifie tout argent et le lave de son odeur c’est bien connu !

  35. Le commerce pratiqué par les églises (toutes les églises) est particulièrement frauduleux : elles vendent un bien qu’elles ne possèdent pas (la vie éternelle) contre des biens terrestres bien ou mal acquis d’ailleurs peu leur importe !

    • Je me souviens que la pauvre Danièle Gilbert présentatrice de télé de son état à l’époque giscardienne avait été condamnée par la justice pour avoir loué les bienfaits de la bague de Ré !
      Si elle avait été évêque ou cardinal ou ayatollah on lui aurait baisé les babouches dans les tribunaux ..

  36. Qu’est-ce que nous apprend la théorie de l’information ? Que tout a un coût, même la transmission d’une information à priori gratuite et librement disponible a un coût énergétique !

    A fortiori l’acquisition d’une connaissance réelle ou supposée.
    L’idée de gratuité de l’échange et du don est fondamentalement une idée fausse ! Faussée dès le départ …

    Si les prémisses des raisonnements des philosophes comme de Benoist sont viciés alors la conclusion ne peut être que richement idiote !

  37. Dugong, merci pour votre info sur ce salon immonde, abject, infect.
    Mais comment ont-ils eu l’autorisation de se réunir et de disposer du parc d’exposition ? Nos politiques sont vraiment des ordures. Ils se sont fait élire pour défendre des valeurs qu’ils laissent piétiner et mourir. On va accepter ça encore combien de temps ?

  38. Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais le virage de Mme Merkel à 180° sur la politique d’accueil des migrants est spectaculaire ! Au départ de la crise, les Français et les Allemands ont insulté les Hongrois de fermer leur frontière avec du barbelés. Merkel nous a dit que les Allemands sont prêts à accueilli 800 000 réfugiés. Hollande, qui profite de l’émotion suscitée par l’image du petit garçon noyé, annonce des frappes en Syrie, sans mandat de l’ONU (il a été dit de frapper les terroristes, mais personne n’est dupe, les Américains arrivent à voir les avions russes mais ils n’arrivent pas à bombarder les terroristes…). Et voilà qu’en l’espace de quelques jours, les Allemands changent de position et annoncent carrément la suspension des accords de Schengen. Obama, Hollande, Cameron acceptent maintenant de discuter avec Assad. Que s’est-il passé ?

    Il semblerait que les Russes commencent à s’énerver, face aux manœuvres de la bande des quatres (Obama, Hollande, Cameron, Merkel). A peine 24 heures après les déclarations de « guerre contre l’État islamique » de la France, GB et Australie, les Russes accentuent leur soutien militaire à la Syrie. Un véritable pont aérien s’est établi entre Moscou et Damas. Une présence sans précédent de la flotte russe et livraison immédiate des missiles SA 22 (anti aériens). Ce qui semble ne pas faire de doute non plus est la présence physique d’unités de l’armée russe. Il y a de cela deux ans, alors que Américains et Français étaient à deux doigts de lancer des attaques contre Damas, deux missiles Toma Hawk, lancés à partir d’un bâtiment US croisant en mer Méditerranée, s’étaient abîmés et tombés en mer. Les Américains ont parlé de « manœuvres ». Les Russes n’ont rien dit. Mais il paraît qu’ils y étaient pour quelque chose. Ce fut un message. Après, les occidentaux ont renoncé et leur lot de consolation fut la destruction des armes chimiques détenues par le régime de Damas. On ne sait pas si le volte face spectaculaire de Hollande, Cameron et les autres fait suite, cette fois, au bâton numéro 2, brandit par les Russes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>