Faisons leur fête aux nanas !

Dimanche 8 mars, c’est la journée internationale de la femme.
Bonnetdane se devait de fêter dignement l’événement. Tout en s’étonnant poliment que ce ne soit pas la fête des femmes 365 jours par an — et la nôtre aussi, parce qu’il n’y a pas de raison de ne pas fêter l’humanité chaque jour.
Mais il y a pas mal de pays, et même pas mal d’endroits dans le nôtre, où c’est leur fête tous les jours.
Par exemple :

Ou bien :

Ou encore :

Sans oublier :

Islamophobie ! hurleront les plus bêtes — Edwy Plenel par exemple — et attention, c’est du lourd…

Qu’en dire ? Ma foi, comme Elisabeth Badinter, dont je salue le combat inlassable en faveur de la laïcité vraie (c’est-à-dire de la laïcité tout court, ni « ouverte », comme les cuisses du même nom, ni « aménagée »), on peut souligner que toute concession faite ici aux volontés masculines encourage le crime, là-bas.

Allez, je n’ai vraiment pas envie de rire. Ecrasons l’infâme !

Jean-Paul Brighelli