Les petits calculs d’un petit président

Je ne crois pas un seul instant que la publication des confidences de Hollande soit une erreur — imputée, selon les sources, au président lui-même, qui aurait commis l’imprudence de se confier, ou à l’éditeur, pressé de publier un livre théoriquement programmé pour l’après-présidentielles, sur le modèle du Verbatim d’Attali-Mitterrand. On ne se confie pas par erreur pendant plus de soixante entretiens à deux journalistes dûment convoqués — sans compter que l’ensemble a été forcément relu, par le principal intéressé d’abord, et sans doute par le service juridique de Stock, qui s’est forcément penché sur un livre qui dit beaucoup de mal de beaucoup de gens.
Par ailleurs, quand on connaît un peu les processus éditoriaux, le temps incompressible entre la dernière remise de manuscrit et l’impression / distribution, la nécessaire programmation auprès de l’imprimeur, qui n’a pas que ça à faire, on comprend que la parution à l’automne 2016 était nécessairement programmée, et de longue date.

Enfin, comme le rappelle Eric Conan dans Marianne (et il est bien le seul à avoir tenu ce raisonnement), un homme comme François Hollande, auquel on a si souvent reproché tant de choses, mais jamais d’être malhabile en calculs politiques, ne se laisserait pas aller « par erreur » à distiller des propos de café du Commerce : que ce soit sur les immigrés (« trop nombreux »), sur l’islam (« envahissant »), sur les filles voilées, qui se dévoileront un jour, sur la Grèce, un pays de paresseux qui vivent des rentes européennes, sur les assassinats ciblés de terroristes (toujours populaires), sur les footballeurs, des abrutis sur-payés, sur l’aéroport de Notre-Dame des Landes, bien peu utile, ou sur la Justice (« tous pourris »), le locuteur adopte le point de vue médian du Français moyen. Pas même de l’électeur de gauche moyen, non : du pékin de base qui vote aujourd’hui pour Marine Le Pen, dégoûté qu’il est par tous les politiciens… style Hollande.

Je suggèrerais d’y voir un double calcul.
D’un côté, croyons aux miracles, un embellissement de la courbe du chômage par exemple, un mois de septembre qui durerait quatre mois, et présentons-nous en rassembleur de la France périphérique, que nous avons piétinée pendant cinq ans, certes, mais qui a le pouvoir de nous refaire roi.
Sinon, il reste le plan B — Emmanuel Macron. Quelqu’un pense-t-il sérieusement que sa démission est autre chose qu’une mise à l’abri et sur orbite, histoire de lui donner le temps de bâtir un « mouvement », un « parti du Progrès » qui, tout en le situant hors des partis traditionnels vomis indistinctement par le peuple, lui confèrera une virginité nouvelle ? Etre au gouvernement tue — en cela, Hollande use Valls jusqu’à la corde, comme Sarkozy avait usé Fillon. Ce n’est pas même de la haine, du président à son premier ministre : Valls est juste englobé dans la « liquidation » du PS et le mépris kolossal dont Hollande enrobe tous ses anciens amis — ah, il ne fait pas bon s’appeler Bartolone, ces temps-ci ! Ou Cambadélis. Ou Montebourg. Ou Hamon.
Ou Vallaud-Belkacem, cette « spécialiste de la langue de bois » qui « n’est pas une intellectuelle ». Avec un ami de ce genre, « Pimprenelle » n’a pas besoin d’ennemis.

Infatuation ou hubris, Hollande se situe mentalement très au-dessus des éléphants de la rue de Solferino et de leur « primaire » — quel mot merveilleusement adéquat pour les qualifier ! En 2011-2012, il n’a jamais douté qu’il écrabouillerait DSK, qui avant l’aventure du Sofitel le dépassait pourtant de cent coudées dans les sondages, et il a éparpillé Martine Aubry. En 2016-2017, il compte bien tuer tous les prétendants à la couronne, qui devraient étudier l’Histoire et analyser comment Mazarin (ce modèle de Mitterrand, qui a élevé Hollande dans son ombre) a dispersé façon puzzle tous les prétendants au pouvoir durant les cinq années de la Fronde.
Et encore, personne au PS (ni ailleurs) n’est au niveau de Retz ou de Condé. Quand l’Histoire repasse les plats, c’est sous sa version farcesque — adage marxien sans cesse vérifié depuis 1852 et le 18 Brumaire de Louis-Napoléon Bonaparte.
Le seul clou dans la chaussure gauche de Hollande, c’est Mélenchon, qui a compris la manœuvre et s’est désolidarisé des 1,5% d’un PC qui pour conserver quelques sièges de députés aurait pu l’entraîner à des pré-accords dont il ne voulait pas. Mais comme Mélenchon est haï par tous les imbéciles du PS, ce n’est as bien grave, il aura « l’appareil » contre lui, hé hé…

Ce livre lance donc une opération gagnant-gagnant : soit il donne, à force de démagogie, une authenticité populiste nouvelle à Hollande, qui sera de toute façon appuyé par son ancien parti, quoi qu’il leur fasse (et il le leur fait profondément), soit il lui fournit un prétexte pour se retirer sur l’Aventin, comme on disait autrefois quand on avait fait des études, et tirer les ficelles à distance, en parrain de la politique de centre gauche-droit dont il aura été, pendant cinq ans, le grand prédicateur. Et exterminateur d’un PS qui n’a plus rien à lui apporter, sinon son soutien inconditionnel tant la trouille de perdre leurs prébendes les saisit en ce moment, et qui est à son goût peuplé de connards blablateurs.
Evidemment, tout se joue sur l’hypothèse (qui était encore majoritaire dans les états-majors il y a deux mois, quand le livre était sous presse) de la désignation de Sarkozy comme candidat des Républicains, subséquemment d’une candidature de Bayrou, et de la récupération des voix du centre-droit-gauche. Si c’est Juppé, ça risque de capoter sur un fait têtu : au second tour, ce sera Alain Juppé contre Marine Le Pen, et ni Hollande (Plan A) ni Macron (Plan B) n’y pourront rien. Tant pis, rebelote en 2022 — ou avant, si cette fois-ci c’est la France qui capote, ce qui paraît de plus en plus sûr : voir sur le sujet ce que le capitalisme mondialisé pense des créances toxiques de la Deutsche Bank.
Ce livre est donc un gambit — pour les non-initiés aux échecs, le sacrifice volontaire, bien apparent, de la piétaille, destiné à précipiter l’adversaire dans une brèche apparente pour mieux le piéger. Et finesse suprême, Hollande en multipliant les excuses depuis la parution s’efforce de passer pour un maladroit — oups, j’ai merdu ! Ce qui, comme aux échecs, donne aux adversaires l’impression réconfortante de jouer contre un incapable. Illusion fatale à laquelle tout le PS, la Droite et la quasi-totalité des médias sont en train de succomber. Je préfère pour ma part penser qu’un type qui s’est jadis montré si adroit n’est pas soudainement insuffisant sans une idée derrière la tête — pas une grande idée, mais une petite idée tordue pour une époque notoirement dérisoire.

Jean-Paul Brighelli

176 réflexions au sujet de « Les petits calculs d’un petit président »

    • Madame de Tencin était comment dire ? Une femme de tête mais pas vraiment une femme de cœur. Elle savait séduire mais ne savait pas aimer et donc elle refusa la charge de son fils Jean Le Rond d’Alembert qu’elle laissa aux bons soins du chevalier Destouches.

      Mais voici le portrait qu’elle dresse du comte de Maurepas et devinez donc à qui ces traits esquissés me font penser ?

      « C’est un homme faux, jaloux de tout, qui, n’ayant que de très petits moyens pour être en place, veut miner tout ce qui est autour de lui, pour n’avoir pas de rivaux à craindre. Il voudrait que ses collègues fussent encore plus ineptes que lui, pour paraître quelque chose. C’est un poltron, qui croit qu’il va toujours tout tuer, et qui s’enfuit en voyant l’ombre d’un homme qui veut résister. Il ne fait peur qu’à de petits enfants. De même Maurepas ne sera un grand homme qu’avec des nains, et croit qu’un bon mot ou qu’une épigramme ridicule vaut mieux qu’un plan de guerre ou de pacification. Dieu veuille qu’il ne reste plus longtemps en place pour nos intérêts et ceux de la France. »

      • Trop facile……j’ai trouvé. Il ressemble trait pour trait à notre cher Président qui va bientôt disparaître pour le bien de la France et aussi de l’humanité.

  1. Le livre de M.F.Hollande fait froid au dos : une absence de vision, un souci hexagonal, de la petite politique politicienne, la contagion américaine et des assassinats… Hollande se montre calculateur et très tacticien. Et on dirait qu’il est fier de ça : pas de grands desseins pour la France, mais de l’habileté conjoncturelle sur sa propre personne…

  2. Cette histoire pourrait être basée sur un contrefait : et si Nigo n’avait jamais été président de la République?

    Mémoire évanescente du peuple gogo, Nigo tué par Ianigo, un homme neuf et providentiel se dresse, il ne peut être que présidentiel.

    Et pour peu qu’on demande à Juppé combien coûte un forfait Navigo semaine et quelques autres trucs dans le genre, un camaïeu de possibles se tissera sous nos yeux et le char de l’Etat naviguera à nouveau paisiblement sur la chaîne des Puys.

    Trop fort !

  3. Très bonne analyse, et ce qui est terrifiant, c’est que les 96% d’impopularité n’ont strictement aucune importance dans ces calculs !

  4. Bon ! De Sarkozy à Hollande en passant par Juppé tous ces héritiers de la bourgeoisie sont des dégénérés, des fins de race ou autrement parlant des décadents !

    Leur amour pour l’exotisme en fait foi ! Ils cultivent les plantes en serre et s’émerveillent quand ils voient des fruits des tropiques …

      • Fils d’agriculteur, ok, mais ça fait bien longtemps que Juppé fait parti d’une autre caste. Le gars a 70 ans et ça fait 50 ans u’il a quitté le monde des agriculteurs. En tout cas, je l’ai déjà vu en action en tant que Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères : catastrophique !

        La politique en démocratie, c’est un marché, il y a toujours de nouveaux entrants, que les sondages se doivent d’intégrer pour continuer à faire vivre le marché politique et surtout leur propre activité économique. Alain Juppé à droite, Emmanuel Macron à gauche, sont des exemples qui permettent de rebattre les cartes sans pour autant mettre fin au jeu en cours. Mais là, le jeu est faussé car Juppé est un vieux cheval de retour, il ne présente aucune nouveauté. Dans son programme politique, Juppé axe la réforme du travail sur une orientation très libérale. Or, la majorité des Français sont hostiles à cette idée.

        François Hollande a très bien compris tout cela, il a compris que le jeu des sondages est faussé, qui ne prend pas en compte plusieurs réalités. D’ailleurs, François Hollande a déjà commencé à attaquer Juppé sur le libéralisme. Il a lancé Macron pour capter les voix de droite. On voit ainsi que les prix politiques de Juppé sont sur-évalués, alors que ceux de Hollande très sous-évalués. Les sondages n’intègrent pas les rapports de force dans les partis politiques…

        • Il n’en reste pas moins que Juppé peut difficilement ^tre considéré comme un « héritier de la bourgeoisise » (classification que nous devons à pirre Driout).

        • Juppé est un exemple vivant de la méritocratie républicaine, dans ses qualités (ascenseur social) aussi bien que dans ces défauts (énarchie : je réussis un ou deux concours avant 25 ans et je reste aux commandes à vie).

  5. A-t-on mesuré le risque, avec le sujet de ce nouveau billet, d’avoir à vider plus souvent que d’habitude les crachoirs habituels des commentariens, tant on risque de faire rapidement déborder la cuvette crânienne,
    Vidangeureusement.

  6. Est-il à ce point Florentin et Machiavel François le petit roi aux petits pieds?
    Encore faudrait-il qu’il ait des Lettres
    Il est un médiocre au milieu des médiocres, certes, mais qui veulent s’en mettre jusque là! .Et il a cette incroyable chance qui ploie les événements en sa faveur. Donc, encore une fois, jeu de dés!
    N’ aurait-il pas aussi, (après SR, VT, et maintenant julie G), suivi les conseils éclairés, empreints de sagesse,
    de ces compagnes exceptionnelles par leur intelligence, leur humanité, leur modestie qu’il sait si bien choisir?
    Je le sens bien, ça!

  7. Nigo a écrit un Tract à Puces Politicus 2.0 qui prévient :

    « Sur ce dont on ne peut parler, il faut se garder de se taire »

    C’est profond pour cet homme pour qui le monde est devenu l’ensemble des défaites.

    • Bière profonde – ce sera son surnom dans cette affaire de Watergate où les écoutes n’ont rien donné et où les micros n’ont pas eu besoin d’espions aux pattes de velours pour être posés.

  8. Hollande c’est Nixon – mais un Nixon à l’envers : il s’écoute parler et n’en tire jamais la seule conséquence valable : sa démission après sa mise en cause par le grand jury populaire !

  9. Nixon n’avait rien d’un décadent, c’était un type méfiant de nature qui faisait écouter ses adversaires pour éviter qu’ils ne lui tirent dans les pieds – ou pire qu’on le tire dans le dos comme son prédécesseur et challenger Kennedy – jusqu’au jour où il s’est pris les pieds dans le tapis.
    Hollande lui ne fait peur à personne, il a juste peur de sa propre ombre … d’où ces dégoisements interminables.

  10. D’un point de vue strictement humanitaire, ce pauvre homme sera bien seul au lendemain de sa crucifixion. Pas de Marie-Madeleine, pas d’ange rouleur de mécanique. Rien, nada. Le néant.

    On ne pourra même pas lui refiler un petit boulot polaire comme Rocky. Il pourrait faire capoter les affaires avec un Groenland bientôt indépendant et uranifère où il y aura du gros brouzouf à faire sous le manteau (le réchauffement est attendu à Reykjavík comme Messi à Barcelone).

    http://arctique.blog.lemonde.fr/2016/10/28/le-groenland-serait-irrevocablement-sur-le-chemin-de-lindependance/

  11. Ces crétins de français (en fait semblables aux peuples des autres démocraties occidentales) qui ont élu FH avaient compris ravalement de la façade quand il fallait comprendre destruction du noyau le jour où il a déclaré vouloir être un « Président normal ». Ce fût sa seule promesse tenue, celle du dynamitage d’une fonction régalienne léguée à la Cinquième République sur le modèle de l’Ancien Régime quand De Gaulle était à la manoeuvre comme pacha du navire.
    Il faudrait une adaptation institutionnelle qui réserverait les postes de l’exécutif à des candidats exemplaires plutôt que de continuer à espérer du Ciel qu’il en tombe la Divine Providence tous les cinq ans.
    Il y en a sûrement encore parmi les serviteurs de l’Etat de la Haute Fonction Publique, suffit de chercher. Le problème réside peut-être dans le système du suffrage universel basé sur le pouvoir des nombreux sur les meilleurs.
    Il apparait qu’il devient difficile, voire impossible, d’élire un homme brillant à la tête d’un état démocratique.
    Voter est devenu un acte totalement inutile !

  12. Que Hollande soit malin, calculateur… : sûrement. Par contre il n’y a pas de raisons que les autres ne soient pas tout aussi malins. Les journalistes aussi ont une manière malicieuse de manipuler l’opinion, et le droite n’est pas en reste. C’est pourquoi ce à quoi on assiste est peut-être moins à une scène où Hollande-le-plus-malin dupe tout le monde, qu’une partie d’échecs à plus de 2 où d’autres joueurs en plus de lui, jouent assez bien…

    • En effet, je pense qu’il est assez malin pour mettre Valérie, Julie et autres belles plantes dans son plumard, mais vu la multitude d’erreurs et de couacs, ce jeu de sacrifice est trop risqué.
      Mon avis de pekin (ou plouk) moyen, c’est Macron qui est derrière les journalistes pour descendre le faux roi.

  13. Il est temps de vider les crachoirs du saloon, on va pas rester sur la personnalité dérisoire de FH, même « s’il se trouve qu’il est Président », jusqu’à la fermeture du billet, c’est bon, là !
    Il est un peu tard pour vous rendre compte que vous avez pris la porte des chiottes pour celle de la bibliothèque.

  14. Il est vrai que l’on pourrait tout aussi bien parler de l’époque avec laquelle les 2 derniers présidents s’accordent assez bien (pas d’erreur de casting en fait) ou des contemporains de ces présidents (des neuneux accros aux selfies) , inutile de parler de moi (je ne vois pas en quoi cela relèverait le niveau des contemporains)

        • Tout le monde sait bien que FH est l’horizon indépassable de la stupidité inquiétante, mais ça commence à devenir rengaines ennuyeuses que de chercher des preuves que l’on trouve facilement en se baissant. Maintenant on peut toujours s’amuser à enculer les mouches en plein vol durant la durée de vie de ce billet.
          Le livre des deux journalistes du Monde est sans doute plaisant à lire mais je suis passé à autre chose que de m’intéresser à des confidences élyséennes faites le plus souvent à de la crapule journalistique prétendant agir sur l’Histoire en marche. J’ai mieux à faire.

  15. Il va sans dire que la croyance en un Homme (au sens générique, il peut s’agir d’une femme) providentiel relève de la superstition. Ca marche bien dans les religions, en politique moins.

  16. A 4% d’opinions favorables, Nigo aurait tout à gagner à changer radicalement de look plutôt que de bâtir des plans foireux.

    La veille des primaires, il diffuse dans tous les media une photo où il apparaît avec une chute de cheveux inédite, les mains occupées à peloter une cagolette :

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-3168349/Photo-teenager-party-ridiculous-haircut-huge-hit-online-1-7MILLION-views-week-course-inspires-hilarious-memes.html

    Face au plébiscite massif de likes qui en résulterait, que pèserait Montebourg ?

  17. Mais enfin que reprochez-vous à Hollande? Toutes les citations de ce livre que je n’ai pas lu comme la plupart des gens et qui sont soi-disant scandaleuses sont vraies:
    l’islam est un problème, il y a trop d’immigrés en France, la ministre de l’EN est une manie la langue de bois, les Grecs ont vécu à crédit sur les rentes européennes et les footeux sont des abrutis sur-payés.
    Pour une fois qu’un homme politique parle sincèrement on lui crache dessus.

    • Pilote d’ambulance sur la ligne de front est un métier dangereux. Il y a toujours des incontinents de la gachette qui trainent dans les parages. En bon requin, vétéran, de la politique , il ne pouvait pas ne pas le savoir.

    • Mais non ! Je dis justement qu’il ne dit (enfin) que les vérités que connaissent tous les Français — et qu’il le dit dans le style même du Café du Commerce.

    • Tout à fait d’accord avec Brindamour. On peut discuter du tempo (je ne le comprend pas…) mais les citations de ce livre me font admirer la lucidité du président. Quant au courage, les événements lui ont donné l’occasion d’en faire preuve pour intervenir au Mali et pour assurer lors des attentats

    • Bien vu et bien dit !
      par contre je ne crois pas que F.H. ait relu ce livre avant sa parution, son soucis étant de faire le moins de vagues possible.

  18. Comme le souligne je ne sais plus qui, la question centrale, entêtante est de savoir quel est le meilleur candidat de gauche pour perdre l’année prochaine face à la droite.

  19. Nigo à l’ANPE (drame prolétaire en 3 actes)

    - Je ne sais rien faire d’autre que calife el poussah

    - on va vous faire un bilan de compétences pour vous guider vers une formation vraiment qualifiante.

    • Bonjour,

      j’ai voulu en commander pour les cadeaux de Noel décalés au lycée, mais ce site ressemble à un « fake ».
      Ou alors il n’y en a déjà plus!

  20. Hollande le Pierre Menez de la politique : le bon gros qui partage son demi de bière après match mais qu’on ne voit en aucun cas sur le terrain ou dans les vestiaires des sportifs !

    Le roi de la troisième mi-temps … le commentateur perpétuel des actions des autres !

  21. La convergence pédagogisme-libéralisme pour les nuls :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20161025.OBS0293/education-nationale-changer-le-systeme-de-l-interieur-par-nicolas-colin.html

    « Un autre scénario, plus positif, est que le système change de l’intérieur, grâce à une plus grande autonomie des établissements et un effort systématique des pouvoirs publics pour diffuser les innovations – pour qu’elles ne soient pas réservées à quelques privilégiés. »

    Que mille fragments d’école poudroient librement dans le ciel radieux.

      • Le mythe de l’innovation, alors qu’il faut redonner le sens du travail.
        Les MOOC c’est bien gentil, mais ce qui fait un homme ou une femme, c’est d’avoir eu en sus de l’éducation de ses parents, des maîtres dans sa jeunesse – pas au sens maître(sse) d’école – que ce soit en sport, en musique ou même pour une discipline scolaire.
        Y en a marre de ces innovateurs : lire, écrire (compter juste) ça ne nécessite pas d’électronique mais des efforts cérébraux.
        Fais-je sens?

      • Sur la question de l’enseignement,ils sont tous d’accord:de l’autonomie,un vrai chef pour diriger les établissements,que les professeurs fassent plus d’heures, travaillent en équipe etc.
        Cela va pouvoir se mettre en place,grâce à Peillon qui a gagné la mère de toutes les batailles-à savoir l’abrogation des décrets de 1950 ,lesquels définissaient le service d’un professeur en termes de nombre d’heures de cours hebdomadaires.
        Il n’y as pas si longtemps vous commentiez un livre sur les « assassins » de l’école (je ne synthétise pas, je cite);ce livre fait- il une place aux hautes instances du « syndicat » du SNES qui a signé?
        Je crois que parmi les propos tenus par le chef de l’Etat,il y a celui-ci: »Il faut un acte de liquidation du Parti Socialiste,il faut un hara-kiri. »
        Il me semble que c’est à peu près ce que les chefs du SNES attendent de leurs militants.

  22. Interdit de rire !
    « Pour la première fois depuis 2006, la Russie a perdu sa place au Conseil des droits de l’Homme (CDH) de l’ONU, s’inclinant de justesse devant la Croatie. Malgré les critiques des ONG des droits de l’Homme, l’Arabie saoudite a pourtant été réélue. »
    https://francais.rt.com/international/28212-onu-assemblee-generale-rejette-candidature-russie
    Explication:
    - D’une part, il s’agit des droits de l’homme, pas de la femme…uhuhu!
    - D’autre part, certains délégués ont naturellement besoin d’un peu d’argent de poche pour les faux frais pendant leurs déplacements, Ils sont tout excusés, les maitresses coûtent cher.
    Cupidon est un dieu panier-percé.

  23. Le prochain sur le trone le sait déjà, tout se joue dans les 100 jours (les réformes qualifiées de qui font mal, en fait des régressions masquées et tout le reste) ; c’est l’horizon indépassable de la droite dite républicaine. Pourtant tout le monde connait l’issue des 100 jours ; la morne plaine puis un confetti esseulé en plein milieu de l’océan (une mission sur Mars aller retour, c’est la fête au village en comparaison) Sans compter qu’il faut occuper les quelques 1726 jours restant.

  24. « Je préfère pour ma part penser qu’un type qui s’est jadis montré si adroit n’est pas soudainement insuffisant sans une idée derrière la tête — pas une grande idée, mais une petite idée tordue pour une époque notoirement dérisoire. »

    Macron propulsé en tête de gondole
    Macron élu président avec le slogan « l’Innovation Permanente, ça défrise »
    Macron démissionne pour une sombre histoire de gitons
    Nigo réapparaît en rassembleur
    Le peuple, dont c’est la fonction de base retrouvée, le plébiscite.
    Fin de l’Histoire.

    • Tous les scénarios Néroniens seraient possibles si FH était érudit. Sa rouerie est sans limite et je m’étonne encore de la date de parution du livre en cause qui ajoute du trouble au trouble puisqu’au vu des « confidences » recueillies, FH aurait dû poser la condition qu’il ne soit publié qu’à l’issue du mandat pour en dresser le bilan du quinquennat. Est-ce que cette condition a été évoquée avec les journalistes embarqués dans cette aventure? Ne pas l’avoir exigée de la part du Président signerait son inconséquence, j’en doute. Et ne pas l’avoir respectée de la part des journalistes les déshonorerait à jamais, improbable.

      • François Mitterrand, le Florentin maitre en perversité, n’en a jamais fait un ministre tellement il le jugeait insuffisant. Bon, François H. est un petit pervers narcissique (déjà il a pas du voir sa gueule le Narcisse), juste bon à embobiner le PS. Georges H. ne le porte pas en très haute estime non plus.

  25. « La candidate démocrate à la Maison Blanche Hillary Clinton a qualifié samedi la lettre du directeur du FBI relançant l’affaire de sa messagerie personnelle de « sans précédent » et « profondément inquiétante ».
    « Il est plutôt étrange qu’une chose pareille soit publiée, contenant si peu d’information, juste avant une élection », a déclaré Hillary Clinton lors d’un meeting à Daytona Beach, en Floride.  »

    Pauvre lapine, elle n’a pas de chance avec les hommes ! Déjà que gorge profonde s’était attaquée à son Bill qui n’avait même pas essayé de résister voici que la police fouille ses poubelles !

    • Que d’alibi en perspective ! Il aurait fallu fomenter des coups pour occuper cette heure là. A la question ; « Où étiez vous à cette heure là ? » Il y a quelques réponses à prendre des gifles , possibles.

      • Il n’y aurait pas une histoire de masse qui y traine sur cette table ? (m’étant arrêté tôt en physique, je n’affirmerai rien qui puisse être retenu contre moi)

    • C’est vrai, c’est rigolo — l’ordi, qui est programmé pour être progressiste, s’est mis tout seul à l’heure d’hiver, mais Causeur est profondément réactionnaire…

      • Réactionnaire ? Je viens de jeter un oeil ; Glucksman (le fils) et Ramadan (le frêre) d’un coté, une défense de l’Opus dei de l’autre. Sans compter d’autres cotés ; de quoi faire surchauffer quelques esprits simples, peut-être, mais de là employer des grands mots.

  26. Il n’empêche que pour F. Hollande c’est une heure supplémentaire à l’Élysée, qui lui sera retirée au printemps avant l’élection (puisque nous sommes dans les petits calculs, tenons des comptes de boutiquiers)

  27. Bayrou : « Le peuple, contrairement à ce qu’il croit, n’est pas une masse qu’il convient de fouetter de passions et de prendre par le bas, par les instincts, par les mots qu’on jette avec un rictus, par l’excitation contre les boucs émissaires que l’on livre l’un après l’autre en pâture. »

    Prendre le peuple par le bas, il n’y a que Bayrou le Pieu(x) pour imaginer une telle perversion.

    Ceci dit, c’est aussi une position qui le rend susceptible de se faire baiser.

  28. Il fut un temps où nos dirigeants étaient habités par un projet national et un souci du bien commun et nous avons Sarko, Hollande, Mélenchon.
    Il fut un temps où les journalistes étaient des intellectuels cultivés prenant de la distance avant de s’exprimer et nous avons Joffrin, Pulvar, Bourdin.

    Au milieu de ces océans de médiocrité, il reste quelques rares plumes qui prennent la peine de penser avant de dire la complexité du réel (on pourra se souvenir des conversations hors champs dans les commentaires du billet de JPB précédent).

    Alors profitons-en :
    http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/10/28/31002-20161028ARTFIG00387-renaud-girard-apres-daech-comment-sauver-le-moyen-orient.php
    ou comment être énarque et développer une pensée complexe sortant des allant de soi.

  29. Je n’ai toujours pas compris l’intervention de Lormier : les enfants n’ont pas le droit de lire ? Après minuit à la rigueur je veux bien …

    • Où est l’heureuse époque où les parents faisaient la police pour enlever les livres des mains des enfants pour les forcer à aller dormir …

    • Je voulais dire ceci:vous vous amusez à brouiller les pistes,récrire l’Histoire, la remplacer par un manteau d’Arlequin, un « camaïeu des possibles. »
      Ainsi, vous rebaptisez la stagiaire Monica Lewinsky (époque Clinton), l’appelant « gorge profonde »-alors que c’est le surnom donné à la source des journalistes qui déclenchèrent le Watergate(époque Nixon).
      Si des jeunes gens lisent vos commentaires,eux qui ont déjà du mal à situer Clinton par rapport à Nixon,ne vont-ils pas sombrer dans une confusion plus grande encore ?
      A propos, le Maître -qui en connaît un brin sur le cinéma p*rnographique, nous livrera-t-il un jour une exégèse de « Gorge profonde » ?

      • Tiens, voilà un bon sujet pour occuper les primaires : malgré l’esprit d’ouverture de notre hôte, faut-il interdire l’accès de Bonnet d’âne aux mineurs ?

      • C’était un scénario riche de possibilités… Savez-vous que Linda Lovelace, qui vous émut si fort, a quasiment fini nonne et militante anti-pornographie avant de mourir à 53 ans des suites d’un accident de voiture ? Requiescat in pace !

  30. Ce qui est bien avec la presse c’est que ça sert à s’informer.
    Le journaliste analyse avec rigueur les faits, les replace dans leur contexte afin d’en tirer une conclusion générale la plus neutre et objective possible.

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2016/10/30/en-islande-le-parti-pirate-ne-realise-pas-la-percee-esperee_5022606_3214.html

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/10/30/97001-20161030FILWWW00010-islande-la-percee-des-pirates-aux-legislatives-confirmee.php

    • Oui, la dame * a cheminé puisque, avant d’arriver à croire que la terre est plate, elle est passée par un intermédiaire intéressant, celui des « terres creuses ».

      Je mets un pluriel parce qu’il y a eu une mégachiée de « théories » de la terre creuse (avec ou sans soleil central, surface intérieure habitée ou non, etc.). Suffisamment pour que Jean-Marc Lévy-Leblond s’en soit saisi pour agrémenter son cours de deug (à l’époque) de sciences.

      http://www.ens-lyon.fr/asso/groupe-seminaires/seminaires/voirsem.php?id=jmlevyleblond

      L’idée générale est la suivante : détruire ces modèles uniquement avec ce que vous savez en physique.

      Evidemment, ce n’est pas à la portée du premier deugard venu.

      Et en fin de compte, on ne peut rien faire contre l’envie de croire.
      *

    • Quand tout va à vau l’eau …

      - Le socialisme qui se désagrège en multiples chapelles du désordre organisé (on en entend le bavardage intarissable).
      - L’état français qui fout le camp dans des intérêts multinationaux et extraterritoriaux (on respire l’odeur de l’argent réputée pourtant sans effluve odorant mais qui répand partout sa corruption).

      L’Etat français : un grand cadavre à la renverse qui répand des effluves nauséabonds.
      L’Europe va nous sauver prétendent encore quelques illuminés … sauve-toi toi même d’abord !

  31. On a une députée socialiste Monique Rabin qui a trouvé sa planche de salut, son chemin de Damas des réfugiés fuyant la terre ensanglantée : les migrants vont nous sauver !
    Elle a publié une ode dans la presse au migrant inconnu qui va régénérer le socialisme moribond.

  32. Camp du Bien et assainissement de la vie des autres (suite) :

    http://www.liberation.fr/futurs/2016/10/28/contre-l-effet-de-serre-leonardo-dicaprio-sort-de-sa-bulle_1525015

    « un hamburger de 450 grammes équivaut à deux cents heures d’éclairage d’une ampoule à 60 watts. »

    Décidé à donner dès que possible toutes mes ampoules de 60W à action contre la faim, j’ai mis en marche mon gros 4×4 qui éjecte son kilogramme de dioxyde de carbone tous les deux kilomètres pour gagner la petite église du village et allumer un cierge dont le bilan carbone me semble bien douteux.

    J’ai prié pour que la courbe d’augmentation des températures moyennes sibériennes se dresse encore et encore, transformant les quelques centaines d’hectares de toundra acquis pour une poignée de figues en bananeraies florissantes.

  33. Il y a une nuance entre être habile dans les manœuvres internes du PS et habile en politique. Le livre montre bien que toute sa carrière a été construite grâce au vide, à commencer par celui laissé le 21/04/2002 où il se retrouve tout seul, chef de l’opposition, les éléphants ayant rejoint le cimetière.
    L’avant propos est également sans appel : les auteurs sont ravis de leur coup et ont interdit toute relecture au président.
    Cela fait un point commun avec Sarkozy (qui reste bien meilleur malgré tout que son successeur) : aucun n’a pensé à trouver un Las Cases pour construire leur mémorial. Ils sont trop occupés par l’instant. Pour Hollande, on le savait, il n’est préoccupé que de lui-même et de la jouissance du pouvoir. Pour Sarkozy qui a eu la hauteur de vue pour construire et imposer le G20 et prendre le leadership dans la crise de 2008, c’est plus dommage.

  34. Je me délecte au portrait de d’Alembert par Joseph Bertrand. Bertrand fut un enfant prodige mais à l’âge adulte ne donna pas des fruits aussi éclatants que ses dons naturels auraient pu le faire espérer. Toujours est-il qu’il donne des aperçus éclairants sur l’éducation au 18e siècle et qu’il indique bien qu’il ne s’agit pas tant de surcharger la mémoire que de donner des principes d’articulation de la pensée qui resteront toujours – à travers notamment la maîtrise d’un langage naturel (principe toujours valable).

    D’Alembert jeune s’amusait à pasticher l’enseignement de la physique à la mode cartésienne en inventant des lois physiques absurdes mais raisonnablement logiques.
    On avait remplacé la physique d’Aristote par celle de Descartes mais juste en oubliant que la physique n’est pas un vain jeu de mots mais une suite d’expériences concertées.

    La sophistique était le fruit principal des études philosophiques. Il s’agissait de bien parler pour convaincre sans convaincre … vaincre à peu de frais en somme ! C’est d’ailleurs tout l’art politique d’aujourd’hui encore.

    P.S Je ne suis pas sûr qu’on puisse écrire aussi finement que Joseph Bertrand et être compris par un large public.

  35. http://www.lefigaro.fr/culture/2016/10/29/03004-20161029ARTFIG00075-la-tombe-du-christ-ouverte-pour-la-premiere-fois-depuis-plusieurs-siecles-a-jerusalem.php

    « En mai dernier, ont commencé les travaux de restauration du tombeau du Christ à Jérusalem. Cette semaine, des scientifiques ont enfin retiré la plaque de marbre recouvrant la tombe. C’est un événement dont la portée est autant historique que scientifique. »

    Ils s’attendent à quoi ? A ce qu’Il bande encore ?

  36. Bonjour à tous.
    Suis-je un génie ou un idiot ?
    Voici mon analyse :
    Le chômage baisse et va encore baisser, par des tours de magie bien sûr ; un attentat « maous » au printemps (j’espère que je me trompe cela va de soi) ; côte de popularité de notre Président qui fait la fusée ;
    personne à gauche ni à droite ; et hop au second tour Hollande-Marine.
    Je ne vois pas qui pourrait remplacer Hollande. A gauche c’est morne plaine, à droite JUPPE c’est le chiraquisme et l’âge y est…
    JUPPE président ? on passerait de la Traban à la Simca 1000.
    Voilà. qu’en pensez-vous ?
    Quand j’expose mon idée, je n’essuie des sourires narquois.
    Bonne journée à tous.

    • C’était le plan de Hollande de 2012 à 2015. Puis sa cote de popularité a dévissé.Mais il espère bien, effectivement, que ce sera le scénario final.
      Et il se fera battre par Marine Le Pen.
      Mais pour ça il lui faut Sarko en face au premier tour. D’où la grande mansuétude des juges qui font semblant de lui courir après pour Bygmalion et qui lui donnent le temps de faire campagne.

    • On peut toujours imaginer une série d’évènements exceptionnels qui remettraient Nigo en selle mais il faudra faire très fort :

      Outre un coming out zoophile du principal adversaire, on pense à la découverte opportune d’un train d’or caché près de Tulle par les nazis en 1944 qui permettrait d’instaurer un « revenu universel » de 3000 € nets pendant tout le quinquennat.

  37. https://fr.sputniknews.com/sci_tech/201610301028445181-iss-astronautes-retour/
    « Au terme de 115 jours passés à bord de la Station spatiale internationale, un Russe, un Japonais et une Américaine ont achevé leur mission et ont regagné la Terre. »
    Inutile de vous dire que ce long et patient travail de l’esprit humain, mission après mission, m’intéresse plus que les couillonnades en cours sur ‘Guimauve le Conquérant’, outrages au bon goût, âprement commentées par des flatulents du verbe comme il y en déambule tant dans les forums, la sensibilité en rut, frôlant l’attentat à la pudeur, prenant des chemins qui ne mènent nulle part.

  38. Ce que j’aime dans ces ambiances de fin de règne et de cannibalisme des prétendants qui va avec, c’est la décomposition des appats rances.

  39. La mise au point patiente et opiniâtre d’un gogue universel dans l’espace est une brique supplémentaire dans les productions du Génie Humain. Mais se souviendra-t-on des nombreux martyrs qui ont tant contribué à ce magnifique dessein et dont l’offrande sacrificielle été trop souvent occultée ?

  40. Le plus intéressant probablement, sera une mission habitée vers Mars. Un de mes maitres (ca y est le mal est fait) travallait, de loin vu l’époque, là-dessus en ayant accès aux données russes (fort en avance avec les stations Mir) et en s’appuyant sur son expérience de médecin psychologue (ca y est le mal est dit)durant les expéditions au pole sud. (similitude de conditions , notamment en terme d’absence d’échappatoire, vu les conditions extrêmes).Bien évidemment la science et la technique joueront un rôle important dans cette aventure ; nécessaire et insuffisant.

    • Bien évidemment, il est possible de se contenter d’envoyer des robots qui font très bien le boulot et posent énormement moins de problèmes, lorsquils ne finissent pas pulvérisés, façon nano, à l’arrivée. Mais alors quelle légende y aura t-il à imprimer ?

  41. Madame de Tencin était comment dire ? Une femme de tête mais pas vraiment une femme de cœur. Elle savait séduire mais ne savait pas aimer et donc elle refusa la charge de son fils Jean Le Rond d’Alembert qu’elle laissa aux bons soins du chevalier Destouches.
    Mais voici le portrait qu’elle dresse du comte de Maurepas et devinez donc à qui ces traits esquissés me font penser ?
    « C’est un homme faux, jaloux de tout, qui, n’ayant que de très petits moyens pour être en place, veut miner tout ce qui est autour de lui, pour n’avoir pas de rivaux à craindre. Il voudrait que ses collègues fussent encore plus ineptes que lui, pour paraître quelque chose. C’est un poltron, qui croit qu’il va toujours tout tuer, et qui s’enfuit en voyant l’ombre d’un homme qui veut résister. Il ne fait peur qu’à de petits enfants. De même Maurepas ne sera un grand homme qu’avec des nains, et croit qu’un bon mot ou qu’une épigramme ridicule vaut mieux qu’un plan de guerre ou de pacification. Dieu veuille qu’il ne reste plus longtemps en place pour nos intérêts et ceux de la France. »

    • Qu’est-ce qui peut bien faire supposer aux gouvernements européens que les immigrés voteront pour eux? pour quelle raison? reconnaissance? c’est certainement le sentiment le plus difficile à supporter. D’ailleurs reconnaissance de quoi? d’avoir fait un mauvais calcul pour garder la place? Les gens qu’on importe sont beaucoup plus proches des admirateurs de Le Pen père que des élites qui se délitent. Ils respectent l’autorité, la famille, les 3 K allemands pour les femmes (Kirche, Küche, Kindern)…pas vraiment le genre des agités du bocal qui mettent à sac les états désunis d’Europe.

    • Le Roi est nu … mais le socialisme est à poil et sans tête depuis un moment déjà ! Et sans tête on n’a pas d’yeux pour voir ce que tout le monde voit depuis un bon moment déjà.

    • Le député de l’Eure estime que FH  » n’a pas été à la hauteur de sa fonction ».
      Nous sommes tous d’accord sur ce point; mais il me semble que c’est le petit NS (dont ce député a été ministre)
      qui a commencé à rabaisser la fonction, non ?

  42. Dans le conte d’Andersen c’est un petit garçon qui s’écrie ingénument : « Le Roi est nu ! » Devant la foule ébahie.
    Nous avons perfectionné le conte danois et c’est le président qui s’écrie sans pudeur aucune : « Mais je suis nu moi aussi comme un ver socialiste ! »

  43. « Kirche, Küche, Kindern », voilà un slogan qui me plait. C’est pas ces couilles molles de Terra Nova qui auraient trouvé ça pour faire jouir nos femmes.

    • Mea culpa c’est Kinder, je me suis laissée emporter par mon enthousiasme, mais tout le monde aura rectifié.
      Ceci dit les promoteurs de la formule n’étaient pas ce qui se faisait de plus convivial , entre Guillaume II et Dodolf l’araignée au plafond….

  44. http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20161031.OBS0514/brigitte-macron-carla-bruni-isabelle-juppe-le-match-des-primaires-dames.html

    « Dans « Un Président ne devrait pas dire ça », nouvelle bible du hollandisme, le président qui évoque pour la première fois sa liaison avec Julie G., démarrée « début 2013″, est catégorique : « Il n’y aura pas d’of­fi­cia­li­sa­tion. Y compris pour le second quinquen­nat, il n’y a pas de raison. »

    Soudain tout s’éclaire : Nigo veut un deuxième mandat pour échapper à sa harpie qui le tanne pour convoler.

    Dans l’intervalle, il joue au chef d’escadrille

  45. Vous me semblez faire beaucoup d’honneur au Président en lui prêtant une stratégie de joueur d’échecs ou de billard. Il s’agit plus vraisemblablement d’une des innombrables vérifications de l’immortel principe de Peter : F. Hollande vient enfin d’atteindre son niveau d’incompétence.

  46. Un type de droite qui dit : pour moi ce qui compte c’est ma réussite personnelle ! c’est un peu logique car la droite ne reconnaît que la réussite individuelle. Mais un homme soi-disant de gauche comme Hollande qui proclame : de toutes les manières j’ai réussi ma vie ! sous-entendu je me fous d’avoir raté ma présidence, c’est fâcheux pour l’idéal socialiste qui est un idéal collectiviste …

      • Valls aussi, qui se pique parfois de se retrouver dans Clémenceau (sans violation de sépulture) : un tigre de papier ? Il était bon dernier en 2011, aux primaires du PS (5 %) et le voilà premier ministre en 2013. Ces primaires de partout me font m’interroger ; est-ce un pas de plus vers l’américanisation de la vie politique Française ? Entre ca et la bananisation (un néologisme par mois, pas plus car je me modère) de la république ; il y a le choix. N’oublions pas le danger terroriste, avec le risque d’une 5ème colonne est le tour est joué ; pendant ce temps là l’accord sur le CETA (le petit frêre du TAFTA) est signé sans que grand monde rue dans les brancards. Pour achever ce panorama complotiste (avant de refaire passer du café, pas bio et pas issu du commerce équitable ; je conchie les bobos à la conscience mondialisée), je me remémore ces propos tenus par un responsable du MEDEF, après l’élection de, tout le monde sait qui, en 2007 ; « il ne reste plus qu’ à liquider ce qui reste du programme du conseil national de la résistance ». Il n’y a pas eu d’erreur de casting, avec Valls.

        • bananierisation ? Ce qui est compliqué avec ce genre de mots, c’est qu’il n’existe pas de dictionnaires ou d’exégètes (à moins d’hanter les asiles)

          • « à moins d’hanter les asiles »

            Osons donc projeter le mot « bananiérisation » hors de lui-même.

            La signification triviale renvoie à un processus et non un état : nous tendons vers une république bananière mais il est possible que nous n’y parvenions jamais puisque ceux qui y aspirent sont manifestement pas incapables de définir une politique rationnelle et de s’y tenir.

            N’insultons pas l’avenir. Avec le réchauffement climatique, il est parfaitement envisageable que les grandes plaines picardes ou beauceronnes ne soient plus dévolues au blé ou à la betterave mais à un mixte banane/canne à sucre. Nos agronomes, puissamment assistés par les poids lourds de l’agrochimie travaillent d’arrache-pied (de vigne) à une bananiérisation raisonnée des terres arables de notre beau pays.

            Sarkosy serait le seul candidat à avoir osé un « j’ai la banane » mais on peut soupçonner que la plupart des autres aimeraient le faire. Ce n’est qu’une question d’opportunité. Cela n’a pas empêcher l’énervé de se bananer en 2012 et d’être en bonne voie pour renouveler le processus dès cette année. On peut ainsi invoquer une bananiérisation des anciens présidents, sorte de malédiction récurrente pour ceux qui auraient la prétention de remettre le couvert.

  47. Love story (je t’aime, moi non plus ; suite) L’UE réclame 339 000 € à MLP (soupcons d’emplois fictifs dit le parquet de Paris) En vouloir à Poutine à ce point là c’est pas chrétien. Pour faire du Lacan (qui, soit dit en passant rêvait, pas si secrètement, d’être reçu par le pape) de Prisunic (disparu des effectifs depuis, toujours belle, lurette) ; le non dupe erre.

  48. La ruse des médiocres est un instinct de survie, pas de l’intelligence.
    Mais n’avons nous pas le ‘président’ que nous méritons? Un nul qui nous méprise et nous hait car il se sait visiblement insuffisant..
    C’est le second avec Sarko……

  49. En lisant plus haut le com de jpb: « Thélème ! Thélème ! Thélème ! », j’ai lu un poème naguère où il y a un vers : » Vézelay Vézelay Vézelay » dont je ne me rappelle plus ni le titre ni l’auteur. Impossible de le retrouver en le googlant, ça m’énerve ! Péguy ? Claudel ?..?
    Si quelqu’un le connait…

  50. Très bonne analyse qui va dans le sens de ce que j’imaginais pour E Macron.
    Cependant je diverge sur les conséquences d’une victoire d’Alain Juppé
    à la primaire.Je propose donc:
    Plan A: N sarkozy ne reconnait pas sa défaite et l’impute aux voix de gauche et de Bayrou, il savonne la planche de Juppé et privilégie en entente avec F Hollande ,E Macron pour affronter M le pen.
    Plan B: Le votre , on attend 2022….
    Qu’en pensez vous?

    • Les deux sont possibles — de toute façon Macron jouera à Merkel (ou Rajoy en ce moment) et au rassemblement de toutes les bonnes volontés de droite et de gauche, bla bla bla.
      Mais la situation européenne, sur le plan économique, est si tendue que ça ne tiendra pas longtemps. Les banques (Macron est le candidat du système) cherchent à gagner du temps — because time is money, et puis après les peuples paieront.

    • Le plan A est vertigineusement réaliste ; il en a déjà fait la menace. De toutes facons que penser d’un type qui déclarait publiquement alors qu’il était ministre de l’intérieur (ou, si il ne l’était plus depuis peu, était candidat à la présidence); « la liberté c’est la transgression. Sans transgression, pas de liberté possible » Après ca, allez parler à des sauvageons ou même tenter quoi que ce soit avec des racailles, sur leur terrain, dont il est absolument interdit de dire qu’il s’agit de zones de non droit. Ce n’est qu’un exemple. Vantait-il sa minable prestation, auprès de ce crétin de Bush ; désavouant le gouvernement auquel il appartenait à propos de la guerre en Irak, dont nous apprécions encore tous les jours, les immenses bienfaits ? Ou une autre forfaiture ?

    • Oui, la notion de « neutron hyper-léger » est assez singulière !

      On peut imaginer pendant quelques femtosecondes qu’un neutron se déguise en électron mais la supercherie sera vite découverte en identifiant le proton et l’antineutrino qui vont avec (comme dans la désintégration beta moins)…

      Peut-être le journaleux a-t-il voulu écrire « neutron hyper-énergétique » ? On ne devrait d’ailleurs pas dire qu’on « accélère » ces particules puisque à partir, disons, de C/10 on n’augmente plus vraiment la vitesse mais l’énergie (on n’accélère plus mais on continue d’énergiser)

  51. Cher Brighelli,
    Le bonheur de vous lire est tel que l’on souhaiterait pouvoir vous suivre. Malheureusement vous prêtez à François Hollande ancien président du Conseil général de Corrèze des capacités qu’il n’a visiblement pas. Vous paraissez encore en attente d’un dessein, d’au moins quelque chose qui vous, nous, laisserait espérer que le bonhomme n’est pas si déplorable et que la France dispose toujours d’hommes (comprenez aussi femmes ) politiques conséquents. Certes les circonstances politiques sont dramatiques et il faut de la hauteur pour les affronter, on peut aisément comprendre la difficulté de gouverner en ces temps troublés mais vous créez là un personnage de roman, un politique madré, Rastignac normand, que les cinq dernières années ne nous ont jamais laissé entrevoir. Au plaisir de vous lire

  52. le coup de pied de l’âne est prêt. Ali Juppe qui semble fricoter avec les frères musulmans et l’UOIF va le recevoir très bientôt.. Pour une fois faisons confiance à FH ou à EM.

  53. « Je ne crois pas un seul instant que la publication des confidences de Hollande soit une erreur » (moi non plus, une fouine aussi sournoise que ce calculateur nous a trop longtemps joué le coup du Calimero perdu dans un monde cruel)
    « du pékin de base qui vote aujourd’hui pour Marine Le Pen » (après avoir réalisé que les fonctionnaires et les immigrés ne lui suffiraient comme base électorale, il semble tentant de se tourner vers cette « France populaire » dont il sent bien qu’elle lui échappe)
    « Emmanuel Macron…lui confèrera une virginité nouvelle » (Macron n’est certainement pas plus une vierge politique que Hollande. Mais ne sous-estimons pas la bêtise d’une bonne partie de l’électorat qui espère toujours « l’homme nouveau et providentiel)
    « Pimprenelle » …. Mazarin… » (je vois beaucoup moins Hollande en Nounours qu’en disciple du cynisme mitterrandien auquel il a été à bonne école. Sauf que Mazarin a œuvré pour la grandeur de la France)
    « Vallaud-Belkacem, cette « spécialiste de la langue de bois » qui n’est pas une intellectuelle »( étant donné la contribution qu’elle a apporté à l’Éducation Nationale, on pouvait lui pardonner de ne pas être une intellectuelle – car il est des intellectuels comme BHL qui sont là pour rappeler que « intellectuel » ne rime pas nécessairement avec « intelligence » – mais ce qui est grave, c’est ce clone féminin musulman de Hollande nous a menti avec le même cynisme que ce dernier)
    « Ce livre lance donc une opération gagnant-gagnant : soit il donne, à force de démagogie, une authenticité populiste nouvelle à Hollande » (ce serait tout de même un comble que suffisamment d’électeurs se laissent aller à la même naïveté crétine dont ils ont fait preuve en 2012. Hollande n’est pas un clown sympathique, c’est un arriviste qui maitrise l’art de la manipulation de certains faibles d’esprit)
    « Ce qui, comme aux échecs, donne aux adversaires l’impression réconfortante de jouer contre un incapable. » (c’est un comédien né : il sait inciter ses adversaires à le sous-estimer afin de les vaincre par surprise).

  54. Il n’a jamais eu l’idée d’aller cultiver son jardin, il se représentera. Et puis l’économie ne dégringole plus même si elle ne fait pas encore d’étincelles.
    C’est le moment pour les sots sialauds d’aller miser quelques centaines d’euros sur sa victoire en 2017, chez les bookies à Londres :o )

  55. Très chouette analyse, bravo JPB.
    Seule remarque, la défaite électorale peut-elle vraiment être considérée comme une des deux stratégies gagnantes? N’est-il pas possible aussi que celà confirme, illustre et proclame la nullité du hėros?
    C’est plus l’Aventin, alors, c’est la roche Tarpéienne…

  56. Aux echecs, il vaut mieux accepeter le gambit plutot que le refuser (forte attaque au centre). Je ne crois pas FH capable de tenir la distance. Tout se jouera au centre comme aux echecs. Et la meilleure façon de l’affaiblir est d’accepter le gambit.

  57. JPB, quand allez-vous publier le verbatim de vos entretiens avec FH ? Quoi ? il n’est pas venu manger une bouillabaisse ?
    Je me demande en fait s’il n’est pas sous Prozac depuis qu’il devait gérer Julie et la teigne en même temps…. Sinon, je ne sais pas ce qu’en diront un jour les neuropsy, et on se demandera comment a-t-on pu ne pas voir en son temps (aujourd’hui) qui apparaîtra alors comme un cas d’école…..
    Comment peut-on à se point se mentir quand on est descendu à 4% d’opinions favorables ?

  58. Notre président,a pour moi voulu démontré les reformes qu’il aurait voulu faire; s’exprimant souvent à la troisième personne, il lui était plus facile que d’intervenir à la Télévision et de reconnaitre ses manquements aux annoncent du Bourget.

  59. Bonsoir nous tenons à vous féliciter pour la justesse de votre vision. Nous souhaiterions vous présenter les points de vue de Jean-Louis SCHUK, candidat aux législatives de 2017 en région Rhône-Alpes, au travers d’une sélection de sujet économiques. D’avance merci, l’équipe de campagne de Jean-Louis SCHUK.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>