Marine à voile(s)

Grand scandale, disent les officiels libanais. Opération de com’, fulminent les journaux bien-pensants français. Marine Le Pen a refusé de se voiler pour rencontrer le mufti — sur lui « sottise et bénédiction », comme dit Voltaire. Walid Joumblatt éructe : « Une insulte envers le peuple libanais et le peuple syrien » ! C’est peut-être là la clé, comme le remarque au passage l’Orient le Jour : la présidente du FN a soutenu Assad dans sa guerre contre les islamistes, sans doute un crime originel dans l’Orient compliqué.

Il y a deux façons d’analyser le refus de MLP — l’une et l’autre au regard du proverbe fameux, « à Rome, fais comme les Romains ». Soit elle devait porter le voile pour se conformer aux coutumes locales — mais alors, elle est dans son droit lorsqu’elle condamne le port du voile en France, parce qu’il n’est pas dans les coutumes françaises d’arborer dans la rue des signes de superstition et de soumission. Soit elle a bien fait de ne pas le porter (et de Michelle Obama, en 2015, à Angela Merkel, en 2010, en passant par Madeleine Albright — en 1999 —, elle a un bon nombre d’illustres devancières qui, à chaque fois, ont été encensées par les mêmes bien-pensants français), parce qu’elle défend le droit pour les femmes de porter haut la tête, et alors il faut l’interdire en France, pays des Droits de l’homme et de l’égalité des sexes.
Dans tous les cas, il faut en finir avec ces femmes habillées de sacs, comme j’en croise tous les jours — ici, Porte d’Aix, à cinq heures du soir,Et là, rue d’Aubagne, à 11h du matin :Il y a deux jours, je sortais d’un brunch à l’Inter-Continental-Hôtel-Dieu de Marseille (Lionel Lévy, ex-chef d’Une table au Sud désormais aux fourneaux de l’Alcyone, s’y est montré un hôte prévenant), j’avais passé deux heures agréables avec des gens cultivés pourfendeurs d’islamisme et de political correctness, et en sortant, je suis tombé sur ça :J’en ai marre, du voile et des débats infinis sur la question. Marre d’en rencontrer à tous les coins de rues à Marseille, avec des petites filles voilées elles aussi de la tête aux pieds. Et pas qu’à Marseille : chaque fois que je croise une femme ainsi déguisée en sac, j’ai le cœur à l’envers. Marre que des députés de gauche, qui ont sucé le lait de Terra Nova, justifient cette mise à l’écart de la vie publique au nom de la liberté — et Benoît Hamon n’a pas été le dernier à se rallier à cette interprétation révoltante. Je n’ai pas participé à la primaire du PS (je n’ai pas qualité à défendre la social-démocratie molle qu’ils représentent tous si bien, après avoir éliminé Filoche), Manuel Valls portait sans doute l’héritage du hollandisme, mais il a au moins sur la laïcité une attitude constante et rigoureuse. Hamon, parce qu’il se veut de gauche (et cette prétention est l’un des aspects les plus répugnants de sa campagne), est prêt à dire n’importe quoi pour s’aligner sur les positions du NPA et du PIR (dont la LICRA demande enfin la dissolution, ce n’est pas trop tôt) et draguer quelques islamistes de plus ou de moins, qui, pense-t-il (et quelques autres avec lui) feront peut-être la différence dans les « quartiers » de Paris / Marseille / Lyon — ou Lille.
Je ne suis pas le seul à trouver que le voile islamique, ça suffit. Cet oripeau est d’ailleurs de plus en plus détourné, par exemple sous la forme chicOu sous la forme chocEt c’est tant mieux. Le seul voile tolérable, c’est justement celui qui joue sur la transparence et sur l’imminence de son envol. Le voile de Morgane, qui stupéfie le chef des voleurs dans l’histoire d’Ali-Baba Les sept voiles de Salomé, devant lesquels s’exorbita Hérode.Alors je n’ai pas d’intérêts particuliers dans la maison FN, je ne connais MLP que de façon superficielle, mais comment ne pas approuver, quelles que soient ses arrière-pensées politiques, son refus de se plier à la contrainte du fanatisme noir ?

Jean-Paul Brighelli

476 réflexions au sujet de « Marine à voile(s) »

  1. Mais oui, vous êtes parfaitement honnête et logique !
    Une psychiatre tunisienne a dénoncé, (elle n’est pas la seule mais un « voile » d’ombrage épais recouvre les écrits de tous ceux et celles qui osent dire que c’est un immonde moyen de coercition sur les femmes, les priver du plaisir d’une chevelure au vent, etc) les conséquences sur le psychisme des petites filles obligées de se cacher ainsi, mais ça ne dérange pas Clémentine Autain, ni Hamon, ni celui qui a un regard si bête, mince, son nom m’échappe, il postino di Neuilly, car si ces housses de toutes sortes me dérangent , c’est parce que je pense à mes frangines obligées, si si, de le porter et que je les plains. Tiens, le Figaro a consacré un article à l’Iran, en précisant que les femmes doivent, etc… eh bien , malgré le fait que j’aurais aimé me balader à Ispahan je mourrai sans doute sans connaître ce pays !
    Et pour finir, le voile transparent de Gina Lollobrigida est de la séduction pure, comme la voilette d’ailleurs, cad complètement à l’opposé de ce que représente cette forme de « prémort », perinde ac cadaver !

  2. Il faut être bien limité pour ne pas voir qu’en l’espèce, ce n’est pas une question de voile, mais bien le manège de la représentante de l’extrême droite qui est en cause.
    Je ne sais pas trop ce que veut dire « journaux bien-pensants ». Faut-il opposer ce terme à « mal pensants »? Ou bien faut-il à chaque fois saisir l’antiphrase à caractère ironique de l’adjectif « bien » ? L’expression devient un lieu commun, commun (justement) aux réacs, aux néo-fachos (eh oui, moi aussi, je sais manier l’idée simpliste !).

    Tout cela est bien pauvre. Même si, effectivement, je maintiens qu’il faut être intraitable avec ces signes de soumission.
    La ligne de crête est étroite. Mais je refuse de basculer dans le camp des mal-pensants.

  3. La caissière va quérir à Beyrouth une pointure (45 ?) internationale. Qui voit-elle ? Le président, constitutionnellement chrétien, suivi de son encombrant et terrible cortège phalangiste, le premier ministre, affairiste en faillite inféodé aux bédouins de Ryad.

    Que dévoile-t-on ? Le demi-tour en mouftant, prévu et scénarisé à l’avance, devant les sbires du mufti.

    https://www.youtube.com/watch?v=hyBlAoL9mwk

    Ira-t-elle gueuler contre le voile rue Myrha ?

  4. Peut-être conviendrait-il de savoir s’il s’agissait d’un « voile » ou de ce jadis en Europe chrétienne, l’on voyait les femmes se couvrir la tête (soit une mantille) – et non le visage -, tandis que les hommes pieux ou curieux mettaient chapeau bas, passé le seuil du lieu de culte. En ce second cas, jugeriez-vous faibles et incohérentes avec le principe de laïcité, les journalistes femmes se couvrant la tête lors, par exemple, de leurs reportages en Iran ? Elles ne font qu’appliquer la prescrition des Romains par vous rappelée. Dès l’avion du retour, elles quittent ledit voile ou foulard.
    Dans le premier cas, Mme Le Pen (avertie la veille de sa visite qu’un voile – ou foulard ? – serait requis) pouvait renoncer, pour cause de voile ou foulard, à aller converser avec le mufti – et, bien entendu, le faire dûment savoir urbi et orbi par voie de presse et médias, puisqu’il se chuchote que cette « aubaine » visait à servir son image de féministe laïque en son pays.

    • De toutes façons, l’énoncé est simple « il n’y aucune raison d’imposer quoique ce soit (le voile, ici) à un être humain parce qu’il se trouve être du sexe féminin »
      Egalité des Etres humains, un point c’est tout.

      • Je suis plutôt d’accord avec l’article. Et même si MLP est soupçonnée d’avoir un peu mis en scène l’affaire, je trouve très bien une action qui met le doigt sur l’intransigeance islamique.
        J’étais allé en Iran du temps du Shah, on y voyait aussi bien des filles voilées que des filles en minijupe. Invité chez des Iraniens on servait, bizarrement, de la vodka pendant le repas! et dans les restaurants, on servait du vin qui figurait sur la carte. La dernière fois que j’y suis allé, sur le tarmac de Roissy, dès que la porte de l’avion a été fermée on a demandé aux femmes y compris européennes, dont ma collègue de travail de mettre un voile . Sur le tarmac de Roissy, territoire français. Je n’ai pas fait ce trajet depuis la reprise par Air France mais on sait tous qu’on a imposé les voile aux hôtesses d’Air France, certainement dès accueil des passagers, sans même attendre la fermeture de la porte. j’imagine les pressions qu’ont du subir certaines hôtesses récalcitrantes pour les faire plier.

  5. Une façon, complémentaire et non exclusive, de lutter contre cette hallalisation de la société serait, comme vous le faites M. Brighelli, d’énoncer sans périphrase, dans les média (ceux qui en ont encore le courage), ce que sont ces coutumes obscurantistes (votre expression « déguisé en sac » par exemple) avec de belles photos islamo-érotiques… histoire de remettre les choses à la place qu’elles n’auraient jamais dû quitter.
    Si tout le monde s’y met, les humoristes où sont-ils au fait ??, il sera difficile de « charliser » l’ensemble du web.
    Il faut stigmatiser au maximum la connerie sinon on est collabo…

  6. Que MLP ait voulu faire une opération de communication, cela ne fait aucun doute.
    Cependant, cet épisode de la campagne présidentielle illustre à quel point la gauche, dans l’espoir de rallier les voix des musulmans, a abandonné la laïcité et l’égalité des sexes (deux de ses valeurs fondatrices) à la présidente du FN qui joue aujourd’hui le rôle de Marianne. Ne lui manque que le bonnet phrygien à la place du voile!
    Ledit voile n’est d’ailleurs pas qu’un marqueur d’une prétendue infériorité de la femme, il est aussi un instrument du djihad culturel par la conquête de l’espace public.
    Avec la soumission dont font preuve l’immense majorité des ténors de la gauche à l’égard de ce que Charb appelait « l’extrême-droite musulmane », il n’y aura même pas besoin d’un président islamiste comme le Mohamed ben Abbes de Houellebecq pour que la République bascule définitivement dans l’obscurantisme: Macron ou Hamon feront l’affaire.
    En attendant l’intelligentsia médiatique de gauche couve déjà avec beaucoup d’amour et d’indulgence de petits Führers antisémites comme le sinistre Mehdi Meklat: on n’avait pas vu semblable trahison de la gauche depuis Doriot et Déat…

    • Excellente analyse.
      Pour Macron, c’est au nom de l’économie toute puissante qui autorise tout.
      Pour Hamon, c’est au nom de notions pseudo humanistes, de la repentance, du « vivre ensemble » dont justement ils ne veulent pas..

  7. Et si notre Bonne Reine, Marine de la Souche allait plutôt rendre visite à la Queen Elizabeth II ? Robe longue sexy bleu-blanc-rouge et diadème Swarovski… quel merveilleux spectacle : j’entends d’ici Louis XVI le Raccourci ronronner dans son tombeau !

  8. Hamon est probablement de ceux qui « nourrissent le crocodile en espérant être le dernier à être mangé » ; il me semble que cette phrase est de Churchill ; pouvez-vous confirmer?

      • “An appeaser is one who feeds the crocodile hoping it will eat him last.”

        Il semble que cette version soit le résultat de divers amendements-qu’on ne peut attribuer avec certitude à Churchill lui-même.
        cf:
        http://quoteinvestigator.com/2016/04/18/crocodile/

        “An appeaser is one who feeds the crocodile hoping it will eat him last.”
        « Un conciliateur [plus exactement :celui qui recherche à tout prix la paix,l’apaisement-étiquette collée définitivement à Chamberlain] est quelqu’un qui nourrit le crocodile en espérant être le dernier que celui-ci mangera. »

        La seule citation avérée est la suivante-où le mot “appeaser” n’apparaît pas:

        “Each one hopes that if he feeds the crocodile enough, the crocodile will eat him last.”

        1940 January 21, New York Times, Text of Churchill’s Speech on War Prospects, Quote Page 30, Column 4, New York. (ProQuest)

        « Si je nourris suffisamment le crocodile,espère tout un chacun,je serai le dernier à être mangé. »

        On voit que dans la version initiale (et attestée), Churchill juge que l’option « nourrir le crocodile »
        est dans la nature humaine.

  9. Ksss ksss

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/02/22/97001-20170222FILWWW00122-terra-nova-veut-l-instauration-de-deux-jours-feries-musulman-et-juif.php

    « Rédigée par deux membres du think tank » *, Alain Christnacht et Marc-Olivier Pa(ra)dis…

    Et rats avec ça : même pas de jours fériés supplémentaires.

    Ca ne va pas assez loin. Pourquoi ne pas obliger tous les lieux de khulte de la cathosphère à oekhuméniser ?

    On enferme un rabin, un imam, un curé, un pasteur dans la crypte de l’église locale. Un peu de pain et de l’eau (à l’épreuve des valeurs de partage qu’ils promeuvent). On rouvre une quinzaine de jours plus tard et on débriefe ce qui reste.

    * sink tank conviendrait mieux

  10. C’est une op de com : elle savait avant et n’a pas décommandé.
    Le soutien à Assad ?
    Et, oui ils ont toujours été comme ça : leurs potes Dieudonné (surtout lui après) et Soral (à une époque) étant déjà en cheville avec les Iraniens.
    (cela pour illustrer qu’ils n’ont jamais trop eu la fibre démocratique ces gens-là. Sinon les Iraniens et Assad ce n’est pas franchement le même tonneau ; des chiites et des sunnites)

    La laïcité là-dedans ?
    Instrumentalisé ; la laïcité chez les Le Pen c’est une blague (comme une blague nazie) ; voyez sa fille, scolarisée dans une boite d’enfants de diplomates tenue par je ne sais quelle congrégation.

    En plus il ne s’agissait pas d’un voile intégral ; juste un truc pour se couvrir la tête.
    Comme fait la femme à Fillon, quand elle va poser à l’église en pleine période électorale.
    Ou lorsqu’ils se rendent chez le pape, en famille (sacrée sortie culturelle familiale ; une visite chez les pape. Ce qui n’est pas pire que d’être invité chez Fidel Castro, Ceaucescu ou Kadhafi de leur vivant)
    - avec les termes <> via google par exemple, on obtient un vrai press book -

    Franchement ; le grand mufti de je ne sais pas quoi, le pape et tout le cirque ; pourquoi aller là-dedans si ce n’est pour raisons d’état ?
    (diplomatiques ou autres) quand on est candidat à l’élection présidentielle.

    Dans ce cas on s’habille comme convenu.
    On y va pas en short et en claquettes.

    Macron, puis Le Pen au Liban (on voit l’intérêt).
    Ce sera qui le prochain ?
    Fillon, avec sa femme qui elle se couvrira la tête ; pour gratter quelques points dans les sondages ?

    J’ai honte de tous ces gens.
    (je ne devrais pas ; je n’y suis pour rien)
    N’empêche que lorsque l’on franchit les frontières ; c’est à qui, que l’on parle de tout cela ?

    • évidement le contenu entre chevrons disparait (oubli, oubli …)
      … – avec les termes (François Fillon, en famille, avec le Pape) via google par exemple, on obtient un vrai press book -

    • Fillon, Le Pen
      J’ai oublié Hamon : est-ce utile de rappeler l’analogie entre les cafés ouvriers (pourquoi pas au pied de la mine pendant qu’il y est) où il n’a jamais mis les pieds, peut-être et les gourbis au pied des parkings dans certains endroits.

      Sinon on va penser que je suis partisan et orienté.

    • Nous disions donc plus haut que Michèle Obama et d’autres avaient également refusé et qu’elles en avaient été félicités. Mais Hollande n’a pas fait d’opération de com. en allant voir «  »Théo » lequel commence à sentir mauvais.Il y a ceux qui agissent avec raison et ceux qui accumulent les c…

  11. Si les yeux placés au-dessus et de chaque côtés du triangle d’or de la dame ont pour effet de faire apparaître le museau d’une chatte pourquoi s’est-elle arrêtée en si bon chemin ? Elle aurait dû poursuivre en se tatouant des oreilles de souris à chaque côté des seins; ça aurait plus de gueule !

  12. Il ne reste plus à Dupont-Aignan qu’à se déguiser en drag-queen et faire un spectacle au Casino de Beyrouth !

    Pour faire parler de soi en politique il faut donner de sa personne.

  13. Vous savez que Nicolas Dupont-Aignan prétend avoir été violé par TF1 ; on veut bien le croire Nicolas à condition qu’il nous montre son anus !
    Si Marine Le Pen veut faire les constatations d’usage …

  14. Difficile d’être cohérent en politique :
    Marine Le Pen rend hommage aux soldats Francais tombés au Liban.
    Justement, dans l’histoire de l’attentat du drakkar on retrouve certainement les services Syriens du père du petit Bashar, qu’elle soutient par ailleurs.
    Le père n’est pas le fils ; le régime est pourtant le même.

    Bon, inutile de charger Le Pen.
    Elle a fait une OPA sur la laïcité ; les autres l’ayant soit galvaudée cette notion (laïcité positive) soit abandonnée (trop stigmatisante pour ces idiots peut-être).
    Je ne l’ai pas attendue et n’ai jamais rien laché.
    Sa conception n’est pas la mienne.
    Je savais, hier en entendant l’histoire libanaise, qu’elle continuait … la manip.

    • Drôle de manière de raisonner ! C’est Mitterrand et son gouvernement qui ont envoyé des soldats français au Liban servir de cible.
      Au fait un certain François Hollande était conseiller à l’Elysée … trente ans plus tard nous aurons sous son règne la même chose mais sur le sol français.

      • Le contexte au Liban à l’époque
        https://www.youtube.com/watch?v=Agk2fRsP2E8
        un film d’animation, certes, qui a eu un certains succès à sa sortie.
        Ce qui n’est pas un gage de qualité, nous sommes d’accord.

        Donc, Mitterrand, d’accord.
        Guy Mollet pour la guerre d’Algérie.
        Le front populaire pour Munich en 1938
        Zola pour l’affaire Dreyfus.

        C’est Sarkozy pour ceux qui sont morts en Afghanistan.
        Sarkozy pour la Libye (peu de pertes françaises il est vrai ; ca ne compte pas donc)
        Chirac, pour ceux qui sont morts à Ouvéa (ah! des indigènes ; donc ca ne compte pas)
        Giscard pour Kolwesi (peu ou pas de pertes, donc ca ne compte pas)

        Assad, c’est bien ; la preuve il assistait au défilé le 14 Juillet 2008
        Kadhafi aussi ; la preuve il faisait du camping sur les pelouses de l’Elysée fin 2007.

        Le film d’animation cité plus haut s’achève sur des images de Sabrah et Chatilah.

        • Le massacre de Sabra et Chatila en septembre 1982, par les milices libanaises de droite, sous l’œil complice des soldats israéliens.
          Le film aborde aussi les questions de mémoire traumatique et ce genre de choses et n’est pas complaisant avec cette histoire.

          Le rapport avec l’attentat du drakkar un an plus tard ?
          (je ne sais même pas si il y en a un, pourtant …)

          Elle s’y retrouve comment MLP entre les phalangistes chrétiens, les service Syriens et la mémoire des soldats morts là-bas ?
          Elle a bien raison de s’en tamponner le coquillard ; elle fait 47% dans la police, probablement autant dans l’armée.
          Pareil ; faut pas trop leur demander de réfléchir tout le temps ; ils n’ont pas étés formés pour cela.

          • Pour la police et l’armée ; je sais de quoi je parle, ne serait-ce que parce qu’une moitié de ma famille est composée de ca.
            Je les aime bien quand même, par contre ; pas de langue de bois, sinon on se dispute.

  15. Mon cher Brighelli,

    Vous commettez une erreur, sensiblement la même quen cette gauche molle que vous pourfendez….

    Marine Le Pen n’est pas en Iran, en Arabie Saoudite, ou même dans un pays du Maghreb. Le Liban est un pays avec une forte composante chrétienne, pour lesquels le voile n’est pas une obligation, sauf de la part des islamistes….

    Faut il rappeler que le président du Liban est toujours un chrétien (actuellement Aoun, dont le soutien actuel au régime de Damas, devrait nous rappeler que l’Orient compliqué est finalement simple : les ennemis savent s’unir contre un péril commun!).

    Il est vrai que ce rôle de protecteur des chrétiens d’Orient a été piétiné par Normal 1er, alors qu’il remontait à François 1er et Souleiman « Al Kanouni » (garder la VO pour le surnom en dit beaucoup et sur le personnage, et sur le fait que cela soit un des rares mots Latins passés dans le monde musulman (avec les monnaies qui sont également d’éthymologie gréco latine!)).

    Parle de coutume locale, ce serait acter le nettoyage ethnique du Liban.

      • A propos des Jumblatt,

        Dans son excellent roman l’or de Baal, le regretté Jean Lartéguy parlant du père (Kamal) disait je cite de mémoire : avoir reçu le prix Lénine de la paix (anciennement prix Staline) suffit à faire passer ce grand seigneur féodal au rang de progressiste….
        Le père fut liquidé par Damas d’ailleurs!

        Ceci dit à la place des druzes, je me méfierais : dans la rhétorique wahabbite (je me refuse à les nommer salafistes là aussi pour ne pas donner gain de cause à l’adversaire), le druze doit être au dessous du chrétien et un poil au dessus de l’alaouite!

      • Elle n’allait pas dans une mosquée, la référence à l’église ne tient donc pas ! Et opération de com ou pas, c’est un geste courageux et vos vaticinations n’apportent rien ! Rien du tout !

  16. Je souligne qu’en 1983 François Hollande était déjà au cœur de l’appareil d’Etat ; qu’il n’a rien appris et rien compris … est-ce si étonnant de la part d’un autiste ?

    En 1983 Marine Le Pen 15 ans, Bachar El Assad, 18 et moi 20 – mais je me souviens très bien de ce mois d’octobre 1983.

    • Moi 19.
      Je m’en souviens aussi.

      Qu’il n’a rien compris à quoi ?
      A ce qui se passait là-bas ?
      Il ne faut pas trop fantasmer avec Hollande non, plus ; il ne s’agit que d’un 7ème bureau de la cour des comptes.

      Par contre je crois qu’il avait bien pigé un truc avec le temps, au début ou avant son mandat. En précisant qu’il ne fallait pas importer le conflit Israelo-Palestinien en France . Un vœu pieu.

      D’où un net rejet de tout ce qui venait de Soral (qui est d’ailleurs échoué à marée basse, actuellement) Dieudonné etc…
      J’ai failli me battre dans la rue et me suis fait attraper d’ailleurs par des  » quenellistes  » à une époque.

      Des merdeux qui n’avaient jamais entendu parler de Sabrah et Chatilah d’ailleurs.
      N’ayant aucune vocation a les instruire (moins ils en savent, mieux s’est), je n’en ai pas parlé.

  17. Par son étymologie latine (vis, visum), le visage n’est pas seulement l’endroit d’où l’on voit mais c’est surtout celui où on est vu, c’est ce qu’on montre à la vue d’autrui. Une relation humaine, pour être loyale et équitable, doit être symétrique: Tu me vois, je dois pouvoir te voir.
    Plus encore, le visage est un symbole de notre appartenance à l’humanité: On ne dit pas  » le visage d’un poisson, d’un boeuf ou d’un oiseau  » !
    Toujours dans le champ de l’étymologie, le mot personne vient de persona signifiant « masque de théâtre » : Quand on est masqué, on n’a pas d’identité, on est personne.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Persona
    Sans visage, on n’existe plus, on perd son identité légale. Indépendamment de toute considération politique et sans même effleurer le thème de la condition féminine, la reconnaissance du visage est donc un des fondements du droit public.
    jpb écrit:
    « Dans tous les cas ( de figure ? ajout de moi-même) , il faut en finir avec ces femmes habillées de sacs, comme j’en croise tous les jours  »
    Nous sommes bien d’accord, mais comment en finir?
    J’ai parfois peur qu’il soit un peu tard!

    • « Tu me vois, je dois pouvoir te voir. »

      Mais il me semble qu’on peut facilement vous objecter ceci: chez les musulmans,le visage de l’épouse ne s’offre pas à la concupiscence des passants;seul l’époux légitime est digne d’avoir cette relation essentielle- de visage à visage.

      Il paraît aussi que la lingerie de luxe se vend très bien dans les pays musulmans.C’est dans l’intimité que celle-ci est montrée puis retirée. Se désirer,c’est le privilège du couple.

      N’avez-vous jamais tenté de vous promener dans une ville française en regardant les choses d’un oeil persan ?

      Vous ne trouvez pas que cette exhibition publicitaire débridée de seins, de chevilles, de corps féminins-pour vendre des lessivesdes bagnoles,que sais-je ? est obscène ?
      Ne reconnaîtrez-vous aucun mérite à la pudeur ?

  18. Au fond on s’en fout complètement que MLP ait surjoué cette scène du dévoilement, faut avoir la réaction instinctive d’un Dugong ou d’un Charbonnel aux cerveaux reptiliens pour s’en offusquer.
    La victoire de MLP est bandante, orgasmique comme toute menée victorieuse contre l’adversaire; qui n’a pas connu une certaine jouissance devant le type torturé qui finit par avouer dans un râle, ou face à la fille que vous avez invitée au restaurant…et qui paye l’addition, ne peut comprendre ça !

  19. Une perversité à trois balles ne peut rien contre une vraie balle dans la nuque, payée par la famille (petit livre vert, « je gère mes détritus »)

  20. A tous ceux qui en ont assez des Belphégor en sacs poubelle, sachez qu’à Budapest, lors de son 19e discours sur l’état de la nation, le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré devant une assemblée enthousiaste que « son pays ouvrira les bras aux Européens
    occidentaux fuyant l’immigration de masse » et les « seigneurs des politiques mondialistes ».
    « Nous laisserons entrer les vrais réfugiés : les Allemands, les Néerlandais, les Français, les Italiens, les politiciens terrifiés et les journalistes qui veulent retrouver en Hongrie ce qu’ils ont perdu dans leur patrie. »

    • J’ai déjà, par hasard faut bien dire, trouvé la tangente du côté du Fuji… pas de défilés de sac à patates ici, si ce n’est les Indonésiennes en goguette (sobre) à Ginza…
      Je reviens à mon idée, plutôt que fuir ou se lancer dans une guerre civile, il faut montrer et montrer encore. La gôgôche va encore meugler mais c’est ça le combat citoyen à mon avis. Stigmatiser avec des video sur Youtube etc… montrer dans le monde entier les burqas devant les monument emblématiques histoire de faire fuir les touristes.

    • merci aux Hongrois de nous accepter comme réfugiés , mais pitié , qu’ils laissent les politiciens terrifiés et les journalistes (exepté quelques uns triés sur le volet) ce dém…. avec les chances pour la France et leurs amis islamistes.

    • D’accord, c’était il y a 5 mois mais tout de même:
      Bayrou:
      « Ce qu’il y a derrière cet hologramme, c’est une tentative qui a déjà été faite plusieurs fois de très grands intérêts financiers et autres qui ne se contentent plus d’avoir le pouvoir économique mais veulent avoir le pouvoir politique. »
      Il comparait Emmanuel Macron à Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn

  21. Dans une apparition céleste Emmanuel – celui qui parle aux anges, le porteur de pain céleste – lui est apparu … maintenant s’il ne devient pas premier ministre santo subito illico presto ce serait un crime contre l’humanité de Bayrou !

  22. Exactement comme dans le « Soumission » de Houellebecq on se dirige vers un second tour des présidentielles où les deux grands partis de gauche et de droite (PS et LR ex-UMP) seront absents. Comme dans « Soumission », Bayrou négocie son ralliement contre un poste de premier ministre; comme dans « Soumission » MLP sera au second tour et comme dans « Soumission » elle sera battue. La seule différence c’est que Macron sera élu à la place de Mohamed ben Abbes le candidat islamo-mondialiste. Mais est-ce vraiment une différence?

  23.  » La seule différence c’est que Macron sera élu à la place de Mohamed ben Abbes le candidat islamo-mondialiste. Mais est-ce vraiment une différence? »

    C’est le genre de phrase qui révèle une insondable bêtise !

    • Il faut laisser tomber, Charbonnel, fuir ce blog immonde. Ne vous évertuez pas. C’est inutile.
      Figurez-vous ces gens « cultivés pourfendeurs d’islamisme et de political correctness » qui sont attablés dans le restaurant étoilé Michelin par un beau dimanche midi à Marseille. Une bagatelle, le brunch de l’intercontinental, 89 euros plus les 10 ou 20 euros de pourboire, plus les vins, car ces gens-là, ça boit du rosé dans un brunch, ( on ne va quand même pas s’arrêter au café quand on est de cette essence-là, cela serait d’un vulgaire ) et même que ces gens-là trouvent que les chambres de l’hôtel intercontinental, 5 étoiles, ( je vous passe le prix ) sont bien, surtout le room service ( impeccable le club sandwich, très réussi ) . La bouteille d’eau minérale à 10 euros comme le coca. Pff! Une paille ! Le voiturier qui vous gare la voiture pour 25 euros la nuit plus le pourboire que vous glissez l’air de rien. Ah! mais dites-moi, ces bobos de gauche, nous, à l’extrême droite, on les déteste.
      Parce que eux, Brighelli et ses copains, ils ne sont pas bobos, non. Juste bobos de droite et même d’extrême droite. Et ça vous dit  » le brunch de l’intercontinental ? Un prix très accessible!  » Ben, voyons, c’est sûr que 100 ou 110 euros pour un brunch, c’est vachement accessible. Il se rend compte votre copain ce que ça représente 110 euros pour quelqu’un du peuple ? Accessible, mais accessible à qui ? Mais bon tout ça, on en aurait rien à foutre si ces gens-là ne venaient pas nous donner des leçons de morale sur le bon peuple et sur le bon vote à faire. Car du haut de leur brunch à plus de 100 euros, ils l’aiment le peuple. Ils l’adorent. Ils comprennent le peuple qui souffre, ah, ces pauvres paysans qui se pendent, tiens, reprends des oursins, ils sont excellents. Et les ouvriers trahis par la gauche ! Excellents ces fromages. Tu as pris lequel, toi ? Et ce connard de Macron qui ose parler de l’alcoolisme dans le nord ? Non, mais pour qui il se prend ce jeune con ? Fameux ce rosé.
      Mais le plus beau est à venir. En sortant, Brighelli, grand photographe, comme chacun sait (tous les artistes ratés se prennent pour des photographes, quand on ne sait pas peindre, on fait de la photo) nous dit qu’il tombe sur des hordes de femmes voilées de la tête au pied et que cela lui met le coeur à l’envers. Le pauvre, vous vous rendez compte, un coup à ne pas digérer son brunch, zut, alors! Et chose curieuse son copain, qui a manifestement partagé le même brunch que lui, vous fait quelques jours après, un dithyrambe en bonne et due forme sur la merveilleuse ville de Marseille où il fait si bon vivre, le soleil, les terrasses, la vue, la  » bonne mère « blablabla. Ils n’ont pas dû manger la même chose ou alors ils ne parlent pas de la même ville ?
      De vrais bobos d’extrême droite qui se foutent du peuple comme leur égérie d’ailleurs. Car enfin, MLP n’en a rien à faire du peuple, rien du tout.
      Ces gens-là sont des imposteurs. Et Brighelli n’aurait pas d’intérêt dans la maison Le Pen ? Eh bien si, car lui et ses petits copains de Debout la France ne sont rien sans MLP laquelle a promis quelques miettes à NDA si par malheur, pour le peuple, elle passait.
      Charbonnel, il faut se barrer vite d’ici. Il n’y a aucune sincérité d’aucune sorte. Brighelli s’est payé ma tête scandaleusement à travers le pseudo de Hervé et de Allons Bon. Il en a encore bien d’autres : Flo, Lilli et tant d’autres. Mais il n’avait aucune raison d’insulter ainsi gratuitement une de ses collègues qui lui avait fait confiance à l’époque où il défendait l’école et soutenait les profs. Alors, bien sûr, il faut maintenir la page et sans tous ses personnages fictifs, Causeur, lui supprimerait peut-être son blog ? Je ne sais. Mais cela pouvait se faire sans cette violence inouïe. Je ne parle pas de la vulgarité qui va avec et qui ne fait pas honneur au personnage.
      Laissez croupir dans sa fosse d’aisance le pervers narcissique et ses quelques adeptes. Et fuyez !

      • « Brighelli s’est payé ma tête scandaleusement à travers le pseudo de Hervé et de Allons Bon. Il en a encore bien d’autres : Flo, Lilli et tant d’autres. »

        Vous le pensez sérieusement ?

      • Vous sous-estimez la terrible vérité: en fait Brighelli complote afin d’établir la mainmise de la coalition lepéno-sionisto-reptilienne sur Terre.

      • JPB a fait Normal, est en fin de carrière, a écrit et vendu plusieurs livres, etc.
        Il ne me semble pas scandaleux qu’il se paie éventuellement un restaurant à 100 ou 150€ si cela lui fait plaisir.
        Tant mieux pour le restaurateur, ses employés et fournisseurs. Tant mieux aussi pour les innombrables fonctionnaires qui vivent de la TVA…

        • Mais puisqu’on vous dit que se payer un resto à 100 euros est l’indubitable preuve qu’on méprise les pauvres! En revanche être un ex-banquier de chez Rothschild est la garantie absolue qu’on est de gauche…

        • Je ne me suis rien payé du tout — avec tout ce que je verse de pensions alimentaires, je n’en ai pas les moyens.
          J’étais invité.
          Et franchement, devoir se justifier d’un fait aussi anodin, c’est un comble.

          • Peu importe! Manger au resto c’est être d’extrême-droite et capitaliste.
            Vous n’aviez qu’à être banquier et fréquenter les hautes sphères de la finance, ça c’est de gauche!

      • Merci, Sanseverina. En fait, je n’ai pas à fuir, car je me sens très loin de « ces gens-là ». Vous avez parfaitement raison sur toute la ligne.
        Je viens ici car (et j’ai déjà dit cela, ici même), il faut toujours mettre un pied dans le camp adverse. Si ledit camp réussit à me faire basculer, c’est que mes convictions étaient trop fragiles. Sinon, eh bien je suis ma route.
        Vous avez une belle prose, un beau pseudo. Je vous lis depuis longtemps, nous étions nombreux ici à défendre des valeurs de savoir, de belle langue. Ce blog est devenu effectivement un lieu de droite extrême. Ni plus ni moins.
        Si par malheur la blondasse est élue, Brighelli est forcément de la partie.
        Je souhaite ardemment que nous n’ayons pas à le vérifier.

        • Merci Charbonnel. Je continuerai de vous lire avec plaisir tant qu’on vous laissera parler ici. Mais vous n’êtes pas une femme, cela se passera forcément mieux. Je voulais juste vous mettre en garde contre les effets pervers de l’hervisation. Bon courage !

          • Hum! Fréquenter BdA comme « lieu de droite extrême » ça me semble au mieux (ou au pire) prendre un bain de pieds devant un ventilateur pour éprouver la puissance des 40èmes rugissants. Mais il vaut toujours mieux être prudent dans le choix des monstres qu’on veut affronter.

  24. De toute manière, il ne viendrait à personne l’idée de critiquer une femme « importante » du Golfe en visite officielle en France et qui garderait son voile. Alors ???
    Non, la mousse qui est faite autour de cette affaire est peut-être plus franco-française que libanaise.

  25. Vous êtes aveugle M.Brighelli. Votre protégée n’était pas obligée de rencontrer un mufti, pas plus que d’aller au Liban. Or, comme l’on dit en chinois, « sur cette montagne, chante cette chanson » 到什么山 唱什么歌 (cela pour changer des Romains).L’incident était donc bien évidemment préparé, pour se ménager à bon compte une image de rempart contre l’oppression islamiste. A croire que le storytelling et les spin doctors existent aussi dans les partis « antisystème ». Il est d’ailleurs fort à parier que notre Charles Martel en jupon, en visite dans une église orthodoxe russe par exemple, s’abstiendrait de tout ce cinéma et se couvrirait la chevelure d’un foulard sans aucune difficulté. Tout dans ce non-événement tient dans le symbole. Un autre proverbe chinois (encore un!) nous en livre la clé: « rejeter l’essentiel pour retenir l’insignifiant. »

      • Il y a surtout qu’on était en droit d’attendre, de la part de quelqu’un qui prétend se mouvoir dans la sphère des idées et de la politique, une position critique en ce qui concerne la représentante du néo-fascisme français. Il y a des mots qu’il est bon d’écrire.

        • Si Marine Le Pen évolue dans la sphère du néo-fascisme, il faut interdire son parti. Je le pensais dans les années 80 — mais à cette époque, ça faisait les affaires de Mitterrand. Vous savez bien, à moins d’être de mauvaise foi, qu’elle n’a pas grand-chose à voir avec son père — sinon la malédiction du nom. Mais après tout, le père de François Hollande était d’extrême-droite (et à une époque où ça voulait vraiment dire quelque chose), et on ne l’a jamais reproché au fiston.
          Dans tous les autres cas, MLP est dans le jeu démocratique — et franchement, je ne suis pas sûr que ce soit la plus fascistoïde, en ces temps de supervision bancaire sur nos activités et nos modes de pensée.

          • Elle n’a rien à voir avec son père ? Qu’elle veut nous/vous faire croire ! Et pourquoi ce parti draine-t-il derrière lui tous les nostalgiques de Pétain, tous les « Algérie française » ?
            Vous avez basculé, c’est votre droit, mais on ne m’en fera pas accroire …

          • Mais quel âge ont-ils, les nostalgiques de Pétain ? Le même que les nostalgiques de Staline au PCF.
            Les gens — les vrais gens — qui vont voter pour MLP (et ils doit y en avoir des caisses autour de vous, demandez-leur) n’ont aucune nostalgie de l’Algérie française ou de Pétain — la plupart ne doivent même pas savoir qui c’était.
            Ils en ont juste marre.

          • Il y a beaucoup de français (de souche ou d’origine immigrée) de la « France périphérique » si bien décrite par C. Guilluy qui votent MLP. Et parmi eux, nombreux sont ceux qui viennent de la gauche et de l’extrême-gauche. Si le FN est parvenu à les racoler, c’est parce que la gauche et l’extrême-gauche ont adopté la stratégie Terra Nova: abandonner l’électeur prolétaire du cru au profit de l’immigré, de préférence musulman, considéré comme le nouveau damné de la Terre.
            De même, la gauche et l’extrême-gauche ont délaissé les valeurs fondatrices de la gauche (égalité des sexes et laïcité quasiment fascisées) au profit d’un multiculturalisme fortement teinté de valeurs islamiques ultra-réactionnaires (machisme, antisémitisme, homophobie), comme en témoigne le culte médiatico-culturel du petit Fürher néo-dieudonnesque Medhi Meklat.
            L’électeur lambda est paumé, et un paumé rejoint le premier gourou qui passe, à savoir MLP. Les électeurs du FN sont plutôt à plaindre qu’à blâmer, mais impossible de faire comprendre cela à un petit inquisiteur du politiquement correct…

        • Le néo-fasciste homophobe, antisémite et sexiste Mehdi Meklat (à côté duquel le Pen père semble quasiment un social-démocrate) se meut dans la sphère médiatique et culturelle avec la bénédiction de l’intelligentsia qui le considère comme un poète.
          Quand on prétend condamner les fachos, il faut tous les condamner, qu’ils soient issus de l’extrême-droite traditionnelle (la mouvance des nostalgiques du pétainiste) ou de l’extrême-droite musulmane (la mouvance djihadiste/salafiste).

      • Pour que ça ne se voit pas trop, il passe le discours de l’institut sous glougloutrad pour une version – si j’ose dire – provisoire en globish puis il revient au « français ».

        De façon plus générale, il sera intéressant de faire subir au discours du toufriquet des allers-retours français-globish-français sous Glouglou pour mesurer combien de passes sont nécessaires pour atteindre la Grande Invariance.

  26. Soit on voit dans le fn un agiotage durable (sans fin) de la vie démocratique par une famille de corléoniauds, soit on y voit, en plus, un catalyseur d’accès à une situation enfin révolutionnaire (genre : ils prennent le pouvoir puis on leur grimpe dessus).

    Et la caissière nous somme : « Choisis ta peste camarade ! »

  27. Ces planètes où la bière est liquide quand on la tire (suite) :

    J’avais déjà évoqué ici la découverte du système Trappist-1 et de la possibilité qu’une de ses planètes ait la propriété tant recherchée.

    En fait, il y en aurait 3.

    Champagne !

  28. Sanseverina du 23 Février 2017 à 0 h 29 min

    Vous vous êtes rincé la bouche au Scapa (*) hors d’âge avant de vous coucher après le medianoch?
    Découvrant votre message peu avant le mezzogiorno, je vous confirme que j’ai une existence bien réelle, (comme Allons bon, Lili, Flo et tant d’autres) et que votre tentative de faire éclater votre supposée vérité comme une ceinture salafiste a fait pschitt !
    Oui, perdus pour perdus, nous, naufragés, exclus, tristes dupes électoralisées, bons a rien divers, veuves lubriques, naines chauves, divorcés au couvent, nous devons saisir la bouée couronne 2017 !
    Même jetée par une Blonde d’enfer !

    (*)Sachez que nous avons délaissé le rosé de l’Intercon pour un bon vieux Falerne bu à même la jarre que Brighelli s’est fait un plaisir d’aller pêcher pour nous dans les profondeurs de son Frioul chéri.

  29. Ce qui est frappant chez les modernes c’est cette hâte de courir vers le néant.

    Je sais bien que ce qui nous attend n’est pas très glorieux mais pourquoi se presser pour atteindre l’ultime seconde ?

  30. Une entité politique pleine d’essais et d’erreurs vaut mieux que rien ! N’est-ce pas vrai à défaut d’être idéal ?
    La maturité politique c’est de faire quelque chose à partir de ce que l’on trouve sous la main.

  31. J’ai vu que l’on parlait de DLR (qui a été rebaptisé, mais bon, passons)
    Un point de vue d’un blog proche ; comme le point de vu d’un Gaulliste sur un Gaulliste ?
    loeildebrutus.over-blog.com/2017/02/francois-fillon-le-fumier-du-diable-et-le-parti-de-l-argent.html?

  32. Photos prise dans un quartier choisi. Porte d’Aix

    Dans mon quartier marseillais, je croise à tous les coins de rues des juifs en costumes noirs chapeaux, barbes, anglaises.. Avec leurs épouses vêtues comme des sacs elles aussi et arborant des perruques pour éviter le voile.
    Je m’en fous !

    Qu’une femme soit habillée comme elle veut m’importe peu. Perruque, foulard, je m’en fous. Et si c’est le signe d’une soumission, à ce titre, je ne la soumettrai jamais davantage en lui imposant de se dévêtir pour mon confort perso. Il y a des manières plus aidantes pour la libération des femmes que ce réquisitoire énervé et pédant.
     » J’en ai marre de voir des femmes habillées comme des sacs ! »

    C’est le résumé de l’article qui implique en corollaire un développement illustrant le front bas de l’auteur.

    En ce qui concerne Le Pen, elle qui ne cesse de crier qu’en France on doit obéir aux règles françaises ou rester chez soi, elle n’avait que deux choix possibles pour démontrer qu’elle était un minimum saine d’esprit

    Porter un voile pour obéir au protocole en vigueur au Liban, ou rester chez elle
    Cette visite est un effet de com pour sa campagne pour faire oublier ses casseroles. Mais sa mégalo se révèle chaque jour davantage. Et elle commet erreur sur erreur.

    • Je hais les communautarismes — tous les communautarismes.
      J’en reviens au comte de Clermont-Tonnerre (je cite de mémoire) : « Nous ne vous accorderons rien comme juifs, et tout comme citoyens. »
      Mettez musulmans ou bouddhistes à la place de juifs, et vous avez mon sentiment.

      Par ailleurs, je me suis battu dans les années 70 pour le droit des femmes à disposer de leur corps — pas pour qu’elles acceptent n’importe quel diktat.
      Je n’aurais jamais cru alors que le religieux reviendrait si vite. Nous avons drôlement régressé depuis Voltaire et d’Alembert.

      • Perso, ce sont les religions qui me sortent par les yeux.. Toutes.. Je n’arrive vraiment pas à comprendre qu’au 21 ème siècle on puisse encore s’y soumettre aveuglement. Je trouve ça ridicule au plus profond de moi.
        En même temps, on ne juge que par rapport à soi, dans les limites de sa propre comprenette.
        Donc, si je ne comprends pas pourquoi les humains cherchent toujours et toujours à s’en remettre à un Dieu, un Gourou, ou un chef d’État, je ne hais pas les religions, les pratiquants ni leurs bergers.
        Par exemple, vous qui vous êtes battu pour les droits de la femme à disposer de leur corps, vous l’avez fait en tant qu’homme. C’est honorable et.. En même temps, lorsque vous voyez une femme porter un voile, vous croyez savoir qu’il faut les faire se dévêtir. Vous allez jusqu’à en placarder une à poil pour démontrer ce que sont pour vous les critères de la liberté.. Vous voulez leur imposer vos critères.
        Si pour certains musulmans la femme doit se cacher au risque de se faire violer parce qu’un homme verrait une mèche de cheveux ou une bouche pulpeuse, ce n’est que l’aveu de la faiblesse des hommes, de la lubricité, de l’animalité ambiante des hommes et du peu de confiance que l’on fait aux femmes.
        Pour beaucoup, c’est juste une tradition que l’on juge bonne ou mauvaise de l’extérieur, et qui se perd naturellement pour peu qu’on ne provoque pas une réaction en voulant imposer son retrait.
        Laisser la femme libre de disposer de son corps, c’est déjà la laisser faire ses choix et lui montrer l’exemple.. Pas de la condamner.

        • Et face à un homme entravé dans des fers, oseriez-vous prétendre qu’il ne faut pas réagir au nom du respect de la tradition de l’esclavage? Après tout cette pratique est revendiquée comme licite par un livre prétendu saint…

          • L’esclave n’a pas le choix. Homme et femme enchainés.. Je les aide
            Je ne crie pas à qui veut l’entendre « Il m’est insupportable de les voir enchainés en public ! Qu’ils fassent ça chez eux. Non mais ! Je les hais! »
            Vous comprenez la nuance ?
            Ceux ci, je scie leurs chaines.
            La femme, elle, l’a. Et son choix peut évoluer pour peu qu’on ne lui impose pas l’autre.
            Et ce que je pense de ce qui est licite dans les livres saints, si vous m’avez bien lue, vous devinez ce que j’en pense.

          • La femme voilée n’a pas de choix dans de nombreuses théocraties (Iran, Arabie saoudite etc…). En France, elle peut également ne pas avoir le choix à cause des pressions familiales et/ou communautaires. La religion est une idéologie et les idéologies, par essence, ne laissent pas le choix.

        • @cyrano58

          « La femme voilée n’a pas de choix dans de nombreuses théocraties (Iran, Arabie saoudite etc…). En France, elle peut également ne pas avoir le choix à cause des pressions familiales et/ou communautaires. La religion est une idéologie et les idéologies, par essence, ne laissent pas le choix. »

          Oui, il y a des endroits où la femme n’a pas le choix
          Ou bien, elle ne sait pas encore qu’elle l’a tant elle est engluée, enfermée dans ces croyances de merde.. Les croyances, ça se change.

          En France, elle l’a si on lui laisse le temps,le choix de le découvrir.

          Oui, les idéologies, les religions, ne laissent pas le choix.. Au début. On a ça en héritage.. Famille société..

          A ce train là, je serais au couvent ou bonne sœur aujourd’hui.

          L’humain évolue.. Il peut faire travailler sa comprenettes autrement qu’à force de versets, de chapitres, de références historiques ou philosophiques.

          J’ai vu des femmes vivre heureuses et porter la culotte dans leur couples tout en portant le voile. D’autres ainsi que des jeunes filles évoluer vers la libération du costume.. De leur propre chef, juste parce qu’elles évoluaient au milieu des autres. Qu’elles avaient envie d’être comme les autres.
          Elles sortaient voilées et se changeaient en chemin pour aller en classe ou au travail.
          Ces lois et ces psychodrames au sujet des tenues vestimentaires provoquent les femmes libres et les font réagir sainement. (oui) Elles portent, du coup, leur voile comme on brandit un drapeau.. On aurait voulu une recrudescence de burka ou niqab, qu’on n’aurait pas trouvé mieux.
          Ces lois obligent celles qui, justement, sont enfermées à quitter l’espace public et à se replier un peu plus dans l’espace confiné de la communauté. Est-ce souhaitable quand on se dit être contre la soumission ?
          Moi, je préfère voir les femmes sortir, vivre, habillées comme elles veulent. Et je leur fais confiance. Si elles ont besoin d’aide, je suis là. Sinon, elles sont libres à mes yeux. Et je trouve effarants des articles comme celui ci..

          • « Les religions, ça se change »? Non, l’islam punit de mort l’apostasie.
            « L’humain évolue »: non, pas toujours. L’islam involue: la dernière involution en date est le wahhabisme, dont la voix est prédominante aujourd’hui et étouffe (ou assassine) les courants musulmans modérés.
            Sur le voile, je crois que Chahdortt Djavann a tout dit et bien mieux que nous.

          • J’ai dit « les croyances ça se change »
            Vos croyances ne sont pas les miennes ni celles de nos ancêtres.
            Elles sont basées sur des présupposés. Elles sont personnelles.
            Au fil des siècles, ces croyances ont évolué
            Tout au long de ma vie, mes croyances ont évolué quand elles me posaient problème
            Surtout une, celle de mes possibles.
            J’étais femme, imbibée d’une éducation qui n’a rien à envier à ces femmes qui portent le voile porte d’Aix, même si ce carré de tissus n’était pas la tradition. C’est tout aussi entravant.
            Et comme les autres femmes du monde entier, celles qui ne croient pas, au fond, avoir d’autre choix que d’accepter sa condition tant elles sont imprégnées, formatées, imbibée, j’aurais pu effacer ma vie et passer sur cette terre dans la soumission, sûre que mon devoir était là.
            Les femmes évoluent. Elles l’ont prouvé au fil du temps. Et les personnes qui parlent le mieux du voile sont celles qui le portent. Que ce soit par obligation ou par choix.
            Mais vous avez raison, les religions oppriment plus ou moins visiblement ici ou là. Et certains politiques ne veulent pas perdre ce pouvoir qu’elles leur donnent sur leur peuples et c’est pourquoi ils tentent de les recentrer sur la religion pure et dure.. Celle qui rend stupide.
            Même en France, on ne cesse de nous renvoyer sur des débats en rapport avec la religion.
            Les politiques nous amènent subtilement à revendiquer notre culture catholique (ou judéo chrétienne) tout en revendiquant la laïcité dès qu’il est question d’Islam.
            Et on en arrive à trouver normal ce venin distillé dans des réquisitoires énervés comme celui ci
            Je n’ai pas la solution, c’est certain. Pourtant, je préfère côtoyer les personnes en difficulté plutôt que les montrer du doigt et me défouler sur elles en leur faisant payer toutes mes angoisses.
            Même si je n’ai pas réussi à vous faire comprendre, j’ai dit

          • Pas faux, sauf pour l’Islam. C’est une religion de la permanence. Il leur manque un Vatican II — et une guerre de religion en amont.

  33. La textonique de ceux qui ent résolument à côté de la plaque :

    http://www.vousnousils.fr/2017/02/23/lecole-une-solution-face-a-la-defiance-des-citoyens-pour-les-sciences-600139

    Évidemment, il n’y en a pas un dans cette pétaudière qui commencerait à se dire qu’il y a un gros problème de vide de contenus qu’ils ont eux mêmes promu. De gauche, de droite, du centre mais tous vraiment très cons.

    Ça me filerait presque une pulsion pour la caissière. Mais passée une nanoseconde, on pense au niveau de ce qu’elle dirait sur le sujet qu’elle ne pourrait de toute façon traiter que comme un énième attrape-couillons.

    Ça dissuade.

    Et puis, bouvarder « épistémologie » ou pécucheter «  » quand on ne sait rien, ça fera mouiller camaïeu des possibles

  34. Que nous le voulions ou non – que nous refusions de le vouloir ou non-
    nous avons besoin de transcender et d’être transcendés!!
    Nous avons besoin « d’ un CIEL ». C’est à dire qu’il faut hausser notre tête.
    Cela peut se nommer : socialisme (autrefois c’était un beau mot) laïcité, christianisme, hellénisme, judaïsme etc…
    C’est, entre autres mille et un raisons, la raison pour laquelle l’inimaginable et la noirceur de la SHOA a pu se lover dans le sein d’une Allemagne riche pourtant d’arts et de culture…
    Et c’est dans ce vide spirituel que se positionne l’Islam, comme sauveur de notre vide d’existence et d’essence …
    Marine, je la trouve couillue (bien que féminine).
    Et enfin je suis vraie! et ne doute pas non plus de l’existence charnelle, spirituelle (souvent o combien) et intelligente d’Allons Bon, Hervé (avec majuscule),P. Driout, Dudug et autres bien- écrivants de ce blog!

  35. Si MLP est si mauvaise que ça, il n’y a qu’à pas voter pour elle, c’est tout et elle s’en ira. Ca s’appelle la démocratie mais c’est devenu un tel gros mot en France maintenant…Il faudrait quand même savoir pourquoi il y a des gens qui votent encore pour elle malgré tout ce qu’on leur dit qu’elle est pas gentille ! On s’en fout des sacs, ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Ce qui nous saoule ce sont les prières dans les rues, au travail, c’est l’interdiction des médecins hommes d’examiner des femmes, c’est l’obligation d’horaires de piscine pour les femmes, c’est l’agressivité permanente, c’est…
    Y a des hommes et y a des femmes, différents mais égaux, c’est tout. C’est comme ça en France, c’est comme ça qu’on vit et c’est comme ça qu’on est heureux. Mais comme finalement on commence à être de moins en moins heureux, la colère gronde.
    Quoiqu’en disent les spécialistes, au 1er tour de la présidentielle, ce sera MLP- Fillon et au 2ème tour Fillon. Sinon dans 10 ans la France sera un état du Monde.

  36. .. et Flo ,Arthur, Cyrano, Tierry et d’autres qui restent tout de même dans l’équilibre vis à vis de l’ego et de la parano.

    Bises,
    et bien que pas dupes, dansons!

    • Nous sommes tous Brighelli!
      L’homme qui tient ce blog est le plus grand schizophrène de l’histoire: il possède pas moins de 132 personnalités, dont 47 sont féminines (Clara Morgane, par exemple). Je me demande même s’il n’est pas (si je ne suis pas, pardon) également François Bayrou. Pour Macron, le doute m’habite…

  37. La Licra demande enfin la dissolution du PIR ? C’est bien le moins que l’on pouvait attendre d’elle.
    Cela dit, elle ne manque pas d’air, la Licra, qui jugea utile de s’allier au pétulant CCIF pour intenter un procès aussi absurde — prendre une métaphore au pied de la lettre, n’est-ce pas un dommage à attribuer au pédagogogisme ? Pourtant Jacubowicz a bien dû faire ses humanités avant cette lèpre — qu’abject à Georges Bensoussan.
    Pour le reste, d’accord avec votre article.
    Rappelons l’indécence des ministres suédoises du « premier gouvernement féministe du monde » qui défilent voilées en Iran, tandis que des femmes iraniennes risquent la prison en se dévoilant pour défier les mollahs.

  38. Ceux qui se demanderaient comment va évoluer le système {Hamon, Mélenchon, Jadot} peuvent trouver des éléments de réponse dans un « vieux » problème de physique : le « problème des 3 corps restreint ».

    https://lettre-cdf.revues.org/1103

    Le problème est compliqué du fait de la tendance chaotique potentielle d’un des corps à se prendre pour un bœuf alors qu’il a été introduit dans le problème comme grenouille.

  39. Ceux qui croiraient pouvoir trouver des différences dans les « programmes » éducation des candidas albicans, pourront lire

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/14/education-macron-veut-diviser-le-nombre-d-eleves-en-classes-de-cp-et-ce1-dans-les-zep_5062868_4854003.html

    Dans le genre purin visqueux qui coule selon la ligne de plus grande pente, c’est tellement convenu qu’on pourrait laisser la minisse actuelle en poste s

  40. P…n de clavier. Je finis :

    c’est tellement convenu qu’on pourrait laisser la minisse actuelle en poste sans que personne ne s’en aperçoive.

  41. Mon IP a changé ; celle-ci renvoie aux USA
    (j’utilise Tor, de temps à autre ; qui s’use si on ne s’en sert pas ?)

    Point de vue Libanais (enfin d’un journal Libanais) sur l’histoire du mufti et du voile.
    Il n’y aurait peut-être pas eu de manipulation, initialement
    (instrumentalisation dans l’après-coup ; en période électorale tout est permis, peut-être)
    https://www.lorientlejour.com/article/1036785/pour-marine-le-pen-une-visite-libanaise-haute-en-symbolesmeme-a-dar-el-fatwa-.html#

    Notamment : …  » Mais la réponse de Mme Le Pen était claire : il n’en est pas question. Même lorsqu’elle rencontré le cheikh d’al-Azhar en Égypte (où elle s’était rendue en 2015 et où elle avait rencontré aussi le président Sissi et les chrétiens coptes), elle n’avait pas porté le voile et elle ne le fera donc pas au Liban. En principe donc, les responsables de Dar el- Fatwa ne pouvaient pas ignorer qu’elle refusait de porter le voile et malgré cela, ils n’ont pas annulé le rendez-vous  » …

    On trouve aussi des liens connexes sur la page.
    Bon, la source est-ce qu’elle est (si quelqu’un peut éclairer)

    J’aime bien les histoires qui commencent par :
    …  » Les faits sont les suivants :  » ……

    • Ca aussi c’est intéressant :
      …  » Et avec Saad Hariri, les positions étaient pour le moins antagonistes, ayant buté, comme prévu, sur sa position à l’égard de la Syrie. Saad Hariri désapprouvait le fait que Marine Le Pen estimait nécessaire d’engager des discussions avec le président Bachar el-Assad parce que l’alternative c’est Daech et ses semblables. Pour lui, Bachar el-Assad est l’un des pires criminels de l’histoire et les Libanais ont été ses victimes. C’est pourquoi toute solution en Syrie est meilleure que son maintien au pouvoir. M. Hariri a par la même occasion minimisé le rôle des groupes extrémistes, précisant que ceux-là ne sont pas musulmans. Ils ne sont d’aucune religion et ils n’ont pas d’avenir car ils sont combattus par le monde entier  »…

      Cela ne parle pas de mes amis de l’ASL, de mes amis Kurdes …

    • Serons-nous bientôt obligés d’écrire en remplaçant une lettre sur deux par un * ? P*t*i* c*n ! Ça va être gai.
      Cela dit, vous avez sans doute remarqué que, dans la presse conforme et convenue, Anastasie a ses préférences et ne saute que sur certaines opinions.

  42. Je pense que vous vous trompez de débat. Le problème n’est pas le voile en tant que tel – j’y suis autant opposé que vous – mais bien le comportement arrogant et disrespectueux de Marine Le Pen envers ses hôtes, qui ont été les seuls dans le monde à la recevoir de façon officielle.
    En tant que binational franco-libanais résidant au Liban, j’ai défendu son droit d’être reçue par les officiels libanais, au nom du protocole et des bonnes relations entre la France et le pays du Cèdre, et lui ai même souhaité la bienvenue, au nom de la démocratie. Mais je le regrette amèrement aujourd’hui.
    J’explique mon propos dans la chronique suivante : « Marine Le Pen au Liban ou la stature d’un éléphant dans un magasin de porcelaine » http://claudeelkhal.blogspot.com/2017/02/marine-le-pen-au-liban-ou-la-stature.html

    • Incroyable cette levée de boucliers devant une attitude LIBRE !
      Pour moi, le comportement arrogant et irrespectueux, c’est celui de quelqu’un qui veut bien rencontrer une femme à condition qu’elle accepte de reconnaître ce qu’il pense, c’est à dire qu’elle doit se cacher car elle est sale !
      Au 21ème siècle !

  43. A propos de GlouGlou et du totalitarisme soft dans lequel il nous englue déjà jusqu’au chevilles (ouvrières), voici un texte que j’ai soumis au test de l’aller-retour sous GlouGlouTrad (français, globish, français) :

    Texte initial :
    « Cela démontre clairement le conflit entre les tendances révolutionnaires des masses qui veulent exproprier complètement les classes possédantes et la tendance bureaucratique et conservatrice du PC qui, en pratique, protège les positions de ces classes. La bureaucratie accuse invariablement les masses d’être trop à gauche ou d’aventurisme de gauche afin de limiter leurs actions qui menacent la ligne stalinienne et ses alliés bourgeois. »

    Texte obtenu après la première passe :
    « Cela démontre clairement le conflit entre les tendances révolutionnaires des masses qui veulent complètement exproprier les classes possédantes et la tendance bureaucratique et conservatrice du Parti communiste qui protège en pratique les positions de ces classes. La bureaucratie accuse invariablement les masses d’être trop gauche ou d’aventurisme de gauche pour limiter leurs actions qui menacent la ligne stalinienne et ses alliés bourgeois. »

    On aurait tort de conclure trop vite à l’idempotence * de l’opération dès le premier tour de passe-passe car il y a une différence qui change tout : Selon GlouGlou, la bureaucratie accuse invariablement les masses non pas d’être trop à gauche mais d’être trop gauche, en omettant en passant la marque du pluriel. Ainsi, les masses sont Une et mal à droite donc nécessiteuse d’un guide pour accéder au Bon Sens.

    Le diable est dans les détails.

    * à ne pas confondre avec l’injonction « la potence pour tous les bourgeois »

  44. Addendumm-dumm :

    Vous remarquerez que la Machine n’est pas tombée dans le piège contextuel grossier qui consiste à traduire PC par Personal Computer. Elle résiste d’ailleurs à la tentation d’écrire « communiste » en majuscule, dévoilant ainsi une certaine orthodoxie.

    • à Dugong,à propos d’invariance
      Avez-vous ré-itéré l’expérience sur plusieurs jours ?
      Il me semble en effet que google trad demande aux utilisateurs de proposer des « améliorations »;si la machine en tient compte cela doit produire des variations, n’est-ce pas ?
      Alors l’invariance …

      • J’espère que vous n’avez pas pris trop au sérieux mon développement sur l’invariance de forme au sens de glouglou.

        Néanmoins, on pourrait définir la « G_souplesse » (ou souplesse au sens de GlouGlou) d’un énoncé par le nombre n d’allers-retours nécessaires et suffisants pour obtenir un énoncé en langue initiale qui ne change plus (on parlera alors d’énoncés de classe Gn).

        La Grande Question peut alors être formulée : existe-t-il des énoncés absolument de classe G0 ? Même chose pour des énoncés de classe G∞.

        Ça vous a quand même une autre allure que les histoires de traite des blanches au pays des cèdres.

        Je ramasse les copies dans 6 heures.

  45. Les Echos se prévalent de l’exclusivité du « dévoilement » du programme économique du Toufriquet :

    http://www.lesechos.fr/elections/emmanuel-macron/0211826576981-emmanuel-macron-mon-projet-economique-2067359.php

    On remarquera la photo coupée en haut qui présente le béjaune avec une tête d’œuf cuit mollet qui joue au dur. Une allusion subliminale au retour à la 4ème république qui nous attend avec la proportionnelle intégrale ?

  46. Il est vraiment regretable que TOUTES les autres représentanTES n’ai pas
    eu le CRAN le Courage de Mme Lepen quoique l’on pense ELLE a défendu
    nos valeurs Laiques Egalitaires. PREUVE que c’est possible!

      • Désolé : je suis un grand marcheur, et vous pouvez traverser tout Paris, de la Gare de Lyon à l’Etoile, sans rencontrer une fille voilée — à part les touristes saoudiennes sur les Champs-Elysées. Dans le XVIIIème, où j’ai habité dix ans, c’est une autre histoire — mais on est déjà sur les marges de la capitale.
        Marseille-centre, c’est permanent. Il n’y a guère que dans les 7ème et 8ème que ça ne se rencontre pas.

  47. Une bonne fois pour toute le MUFTI A DEJA RENCONTRE DES FEMMES SANS VOILE un tweet circule le prouvant. Il a essayé d’instruments l’idée cette rencontre. Par contre Mlp fait une erreur de vouloir rencontrer des religieux chrétiens ou pas. Les politiques suffisent. On ne peut pas prôner la laïcité et d’un autre côté faire en sorte de discuter avec les religieux et faire en sorte qu’il soit des interlocuteurs privilégiés. Dans les banlieues les religieux musulmans ont pris la place des associations laïques (parfois en les menaçants) sous couvert d’aides aux devoirs, d’aides administratives ils distillent leur venin et la haine de la France. Quelle légitimité a le mufti du Liban il a été élu au suffrage universel. Par con conontr

  48. Le Monde : « Convoquée mercredi 22 février, à 14 heures, dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre, Mme Le Pen a indiqué par courrier qu’elle ne se rendrait à aucune convocation policière ou judiciaire jusqu’aux élections législatives des 11 et 18 juin. Contactée par Le Monde, la présidente du FN a refusé de justifier son choix, et renvoyé vers son avocat, Me Rodolphe Bosselut. »

    Elle aurait déclaré : « Jamais sans mon immunité ! »

  49. Tous ces coms qui font dans la discussion picrocholine, qui minimisent le voile et l’islamisme et diabolise MLP à qui mieux mieux me font vomir. Pendant le même temps, l’islamisme s’accroit régulièrement.

      • Il ne lui pardonne pas d’avoir fait devant la presse un acte de contrition qui fût un chef-d’oeuvre de mauvaise foi jésuitique; c’est pour ça que j’ai la plus grande admiration pour les Jésuites (d’où parle le Pape François) dont j’admire la démarche de pensée non-chrétienne.

      • Les Jésuites ? Une organisation amie, des frères de lait. Ils ont ma couleur de peau – la bonne couleur en Europe et en Amérique du Sud civilisée– mon sourire candide mais ravageur, ma fourberie naturelle et diplômée, ma prudence vis à vis des nervis nerveux; la liste des amis que nous avons dans ma famille de ce milieu fermé et mal connu me mettent à l’abri d’une erreur d’interprétation des gens chargés de faire respecter les bonnes mœurs.
        Je te conseille, cher Pierre, d’apprendre par cœur l’organigramme des forces de répression au service de la droiture de ton bled, ça pourrait t’être utile, vieille canaille !

  50. Quatre lignes de Voltaire pour finir en beauté et on passe à autre chose s’il vous plaît!
    Les commentaires sont fermés.

    « Lorsqu’une fois le fanatisme a gangrené un cerveau, la maladie est presque incurable. Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ? Ce sont d’ordinaire les fripons qui conduisent les fanatiques, et qui mettent le poignard entre leurs mains ; ils ressemblent à ce Vieux de la Montagne qui faisait, dit-on, goûter les joies du paradis à des imbéciles, et qui leur promettait une éternité de ces plaisirs dont il leur avait donné un avant-goût, à condition qu’ils iraient assassiner tous ceux qu’il leur nommerait. »
    (Voltaire / 1694-1778 / Dictionnaire philosophique)

  51. En fait, l’idée, le rêve serait que l’on puisse se démerder pour vous offrir un 3*Michelin, pour que vous tapiez un gueuleton mémorable … avec les flacons assortis, Montecristo et rhum vieux pour clôturer le bal…
    Juste pour vous remercier du travail non négligeable que représente la tenue de ce blog dont certains, parmi les sots ici bas doués juste de gratitude, ont conscience.

    • « c’est Plumet qui devrait faire l’homme : »

      Ah la bonne heure (comme disait Madame de Sévigné), je vois que vous poursuivez votre réflexion sur le coït anal.

  52. @passage
    Peut-on tolérer des gens qui croient faire le Bien en attaquant nos valeurs universelles au nom des leurs ? Cela ne peut nous convenir !
    Ils le font sans se poser de questions comparatives, par peur de trouver des réponses dans un espace moins étroit que le leur, et ils répondent aux questions qu’ils ne se posent pas en demandant un visa.
    Souhaitons, comme dit JPB, que l’immense peuple des croyants de la religion du chamelier fou soit soumis à une période de protestantisme, où la religion acceptera l’interprétation salutaire en vue d’une meilleure explication du monde spirituel.
    Car si les conditions économiques, matérielles, hiérarchiques, tribales ou familiales dans ces pays-là ne changent pas, on en restera au VIIème siècle, confits dans une certitude divinement figée dans des règles obsolètes criminelles.

    Aidons les Brighelli de toutes nos forces !

  53. Ski faut pas entendre !

    Brandir son luther pour nous jouer la partition d’une oummanité vers un monde meilleur, on nous l’a déjà fait (le parpaillotage, vecteur de tollé rance, initiateur de démoncratie).

    Pfoui !

    Brûlez-les tous !

    • Hmm… Les gros chiens jusque là s’exerçaient à détecter les cancers de l’utérus, vu la spontanéité avec laquelle ils s’en vont planter leur truffe dans toutes les foufounes qui passent à leur portée… Une expérience diversement appréciée par les propriétaires desdites foufounes.
      (Je précise, sachant qu’il y a des aigris et des va-de-la-gueule : foufoune est un mot amical, dans mon vocabulaire personnel).

      • Foufoune, c’est féminin, n’est-ce-pas ? Moi, je vois plutôt les hommes mettre précipitamment leurs mains en corbeille quand ma chienne de 60kg s’avance vers eux, pour vérifier juste un truc, et j’avoue que ça me fait rire, un peu. Les femmes, elles, se préoccupent des salissures de museau sur les tenues blanches, et ça me fait rire aussi, un tout petit peu.

  54. Le seul point intéressant des guerres de religions ; c’est qu’ils s’entretuent.
    Par contre il faudrait éduquer tout ce petit monde dès le plus jeune âge :
    - au respect des athées
    - à n’attaquer que les autres courants au sein de sa religion
    - à n’attaquer que les autres religions
    Je pense que s’ensuivrait une ère de bonheur et de prospérité sans précédent ; avec moins de monde (obligation de qualité et non de quantité)

    J’ai déjà réussi à convaincre le pape ; voyez le lien (supra) où il reconnait qu’un athée vaut mieux qu’un catholique hypocrite (ce jésuite de pape n’a pas appris ce qu’est un pléonasme)

    • Exception faite des bouddhistes, peut-être (ceux des contrées originelles ; pas nécessairement nos bobos végans)
      Je dis bien peut-être.

      Si c’était à refaire, je préférerais être soumis aux influences du judaïsme ou du protestantisme dans mon enfance ; je n’ai eu droit qu’à l’influence du catholicisme ; pas dans la cellule familiale dite nucléaire.
      En dehors ; catéchisme, communions, …, des grand-mères un peu portées sur la chose et pas les grands-pères, allez savoir pourquoi (la piste de l’hystéro-phobie ?) puis fin du sketch ; on ne dira jamais assez de bien de la puberté.

      • Les bouddhistes n’ont rien à envier aux autres en matière de cruauté gratuite.
        Voir par exemple la guerre entre la Birmanie et le Siam au XVIIIè siècle. Ou les Khmers Rouges. Ou, histoire de faire frémir les plus bouddholâtres, le sort des premiers explorateurs du Tibet.

        • Possible, mais ça n’était pas au nom de la religion. C’était….histoire de causer… politique. Le bouddhisme ne dit nulle part : massacrez les incroyants. D’ailleurs les khmers rouges n’étaient pas précisément des dévots, plutôt des démons.

        • Au temps pour moi.
          Je ne voyais pas les Khmers rouges sous l’angle de la religiosité. (les Khmers tout court, peut-être bien)
          Comme dit par Hariri (voir les pérégrinations de MLP chez les Phéniciens) à propos de l’EI : …ces gens là n’ont pas de religion et n’ont pas d’avenir … (cela aurait pu être valable pour les khmers rouges)

          Quant aux seuls tibétains que j’ai croisé ; c’était au Népal (des réfugiés?), pour une mission dite humanitaire (pas avec les hippies ; dont j’ai pu contempler les traces picturales). Pas de quoi en tirer des conclusions particulières.

          Tout cela va donner de l’eau à mon moulin (après m’être plus amplement informé)

          Je me suis inutilement focalisé sur les monothéismes (c’est vrai qu’il y a de quoi dire quand même)

          • Mais le khmers rouges étaient semblables à des fanatiques religieux. Le communisme n’a jamais rien été d’autre qu’une religion séculaire avec son livre saint (le Capital), ses prophètes (Marx, Engels, Lénine, Staline, Mao, Pol Pot, Ceaucescu et j’en passe), ses dogmes (la lutte des classes ou le matérialisme didactique), et jusqu’à une grotesque figure christique en la personne de Che Guevara.

        • Il y a quand même des femmes bonzes. Et puis les interdictions de ce genre me semblent plus relever de spécificités locales que du bouddhisme proprement dit.

          • Belle leçon de démocratie aux alentours de Nantes ! Et BFMTV choisit Hervé le Bras pour « décrypter » les propos de Marine Le Pen ! Ce verbe m’horripile, pour commencer, et ensuite demander à ce démographe de nous expliquer, à nous, trop cons pour comprendre, ce qui nous arrivera si… m’amuse franchement !

          • Je me tais, je ne connais rien au bouddhisme, à part le Dalaï Lama, que j’entends de temps en temps, pas du tout obscurantiste mais bon, étant donné que je n’arriverai jamais à accepter des idées sans pouvoir les critiquer, idées qui se nomment donc dogmes, je préfère mon mélange acquis grâce aux autres, au fil des années, astrophysique, littérature, spiritualité bienveillante, un peu de chartreuse VEP, « pas emmerder ses voisins », les bonnes BD, la rigolade, la vraie, etc… j’en oublie, enfin, le quotidien de certains ici ! Ah, aussi beaucoup de respect pour mes amis croyants ! Alors pardon Coralline, pour mes propos féministes des années 70 !

          • Ben il se trouve que j’ai pas mal d’amis asiatiques, donc on finit toujours par apprendre 2 ou 3 trucs. Les khmers rouges, c’était la campagne contre la ville, le peuple »ancien » contre le « nouveau ». Mais si vous voulez dire que les bouddhistes sont parfaitement capables de s’entretuer, là je suis tout à fait d’accord avec vous. Ce n’est pas de la religion, c’est juste… de l’humanité. Les animaux ne sont pas assez bêtes pour ça.

    • Tout petit, à la messe je croisais le directeur (et sa famille) de mon collège (enseignement public)
      J’ai toujours trouvé très malsain cette proximité entre la religion et l’enseignement.

      Je n’ai donc jamais été vraiment surpris de ce qui est advenu ensuite (quand on connait la musique ; un concert de fausses notes, on reconnait les bras cassés)

      • Lorsque j’étais au collège, je voyais mon professeur de français bras dessus bras dessous avec Jean-Marie Le Pen sur des affiches du Front National, placardées dans ma petite ville.
        J’ai trouvé malsaine cette proximité entre l’enseignement et la politique !

        • Plus tard, je faisais l’objet de raillerie dans la cours du lycée, parce que mon père s’était affiché aux actualités régionales avec des affiches du PS sous le bras (véridique)
          J’ai toujours trouvé malsain cette proximité entre la politique, la religion et la famille
          (il y en a même qui parlent de famille politique, de fils de dieu, de dieu le père, nous sommes tous frères, j’en passe et des pires … ; c’est dire)
          Que font les psys ?
          Que fait la police ?

          • Depuis lorsque je croise des militants un peu trop pressants, des prêcheurs un peu trop envahissants ; j’ai envie de leur casser la tête.
            (au propre et au figuré)

  55. Non, le voile ne sera pas levé sur immunité Fillonnienne. .ll n’avait qu’à pas se faire prendre en demandant la main de Pénélope dans le bénitier public au nom d’une aide familiale …. J’en connais qui avec beaucoup moins de revenus, ne peuvent y prétendre! Salauds de pauvres qui jalousés les riches…. Vous n’avez qu’à faire comme eux, servez-vous, les coffres sont, apparemment, en libre service.

    http://wp.me/p4Im0Q-1yU

    • Il s’agit d’une société semi-secrète de théosophes et de savants qui ont l’intention de régénérer le pays en l’intégrant dans un courant trans-humaniste et œcuménique de pointe – Pau à cause d’Henry de Navarre l’homme qui valut bien une messe et Lourdes à cause de Ste Bernadette seront les nouvelles capitales de la France.

  56. De son côté François Fillon prépare un livre-confession : »Vers le népotisme – mon combat d’une vie de chef de famille ou Ulysse raccommode Pénélope ».

    3 tomes beaux comme l’Antique …

    • Dans un sens Fillon c’est un peu le James Joyce du gaullisme – c’est ardu mais c’est riche de substance sociale ! Il faut interpréter c’est tout.

    • Il a pêché, il s’est confessé ; il est absous.
      C’est ainsi.

      Pour avoir fait le quart du dixième de la moitié ; un gueux comme moi aurait été écartelé en place de grève, avec ou sans confession.
      C’est ainsi.

  57. Le toufriquet s’en est allé à la rencontre des néandertaliens de la France Profonde en espérant qu’ils mutent rapidement en mignons pro-macron :

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/26/emmanuelle-macron-relance-sa-campagne-a-la-campagne_5085687_4854003.html

    Il s’est arrêté, très loin d’Eboli, à Saint-Priest-Taurion * où il a visité les manants du coin en démontrant qu’il pratique, lui aussi, un démagol assez fluent (« Paysan, j’aime ce mot », « la ruralité est une chance »). En revanche, il n’a pas pu s’empêcher d’émettre un interminable « le projet de conquête qui est le nôtre est celui de la transformation de notre ruralité » dont la structure fleure une très classique langue boisée.

    En tout bien, tout honneur, il a finalement visité la vierge noire de Rocamadour où ses deux mamans ont pu tailler la bavette à l’abri des regards. Pendant tout ce temps où aucun réseau terrestre n’était disponible, il aurait médité sur la vanité mystifiante des choses d’ici bas.

    * non loin de Saint Léonard de Noblat, ville natale de Poulidor où il se gardera bien d’aller hériter la malédiction de l’éternel second.

  58. Le seul intérêt de l’élection présidentielle de 2017 sera le 3ème tour.
    Faites des listes (nom, prénom, adresse, réseaux ….) ; ce sont les  » autres  » qui m’ont forcé à apprendre.

    • C’est un peu comme l’arme nucléaire et les c******s ; en avoir et le faire savoir, c’est quasiment la garantie de ne pas avoir à en s’en servir, pour faire le pire.

  59. « L’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain » : tollé au Sénat après les propos du sénateur Masson – Jean-Louis pas Franc …

  60. Il y a une vingtaine d’années l’acteur Sim a publié une histoire de France à sa manière – fortement inspirée de l’histoire style 3eme république et d’images d’Epinal – « Elle était chouette ma France » ; Masson est sénateur de la glorieuse ville de Metz – ville militaire s’il en fut. Et comme dirait Coluche : « Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine » !

  61. Je ne crois pas que Dugong soit aussi comique que Sim ou alors de manière involontaire ; car enfin le Baron de la Tronche d’Agrégé c’est un peu son personnage favori ici !

    Moi je suis une libellule …

  62. Les « César 2017″ viennent de récompenser un film financé par l’émir du Quatar : « Divines », 3 récompenses dont l’une à Oulaya Amamra qui s’illustre sur les réseaux sociaux par ses propos dénués de toute ambiguïté.

    Une compression de César c’est à peu près tout ce qu’on peut faire avec les sottises de ce genre.

    • Christian Chesnot et Georges Malbrunot ont publié en octobre dernier – ça va abcmaths c’est assez récent pour celui qui a la mémoire d’une bactérie qui vit trois jours – un livre sur les hommes politiques français achetés par l’émir – aucun procès à ce jour … on peut supposer que les multiples récompenses de « Divine » sont de la même eau.

    • Les César (de la France ?) reviennent à :
      – Mehdi Meklat et son compère Badrou
      – Oulaya Amamra.
      – Déborah Lukumuena
      – Houda Benyamina
      – Yacine Chaouat

      Laissez tomber Driout, vous n’avez plus aucune chance .

  63. François Fillon a fondé une société de conseils – le problème c’est qu’il n’a aucun métier, il n’est ni ingénieur, ni architecte, ni médecin, il n’est donc expert en rien sinon en politique.
    A part le trafic d’influence que peut-il vendre ?

  64. Si Brighelli fonde une société de réécriture de manuscrits d’hommes publics – célébrités diverses – c’est qu’il mettra son expertise en littérature au service de ce qu’on appelle la négritude littéraire.
    Il sera écrivain public … quoique caché ! Métier honorable et même payant.
    On sait que Donald Trump a fait écrire son livre best-seller des années 80 (« l’art de la négociation ») par une plume dévouée – qui d’ailleurs dit pis que pendre de lui aujourd’hui.

    • « expertise »

      Tiens, vous aussi vous donnez au mot « expertise » le sens de « qualité de celui ou celle qui est expert (e) alors que pour le moment les dictionnaires ne donnent q’une acception : »étude, enquête effectuée par un expert.

  65. L’Institut Montaigne juge que la sortie de l’euro amputerait le PIB de 180 milliards et détruirait plus de 500.000 emplois dans l’Hexagone. L’économie française entrerait dans une ère inconnue.

    C’est le pilier du programme économique de Marine Le Pen. La sortie de l’euro et le retour au franc, prônés par la candidate du Front national à l’Elysée, auraient des conséquences désastreuses sur l’activité économique dans l’Hexagone, alerte l’Institut Montaigne .

    Le think tank, d’inspiration libérale, s’est penché sur le coût d’une telle mesure, qui n’a jamais été chiffrée par le parti d’extrême droite. En prenant comme hypothèse une dépréciation du taux de change de 20 % et une hausse des taux d’intérêt, il estime que le PIB de la France reculerait de 2,3 % au cours de la première année du retour au franc et serait inférieur de 9 % à long terme (une fourchette de 4 % à 13 % est avancée) par rapport au niveau qu’il aurait atteint sans cette décision.

    Soit une perte d’activité de 180 milliards d’euros. Et encore, un tel scénario doit être considéré comme optimiste, prévient l’institut, qui prend pour hypothèse une non-désagrégation de la zone euro, scénario pourtant le plus probable . A long terme, le coût de la sortie de l’euro est évalué à « environ 7.000 euros par emploi résidant en France. L e nombre d’emplois détruits par cette mesure atteindrait plusieurs dizaines de milliers dès la première année, et pourrait largement dépasser un demi-million d’emplois détruits à long terme ».

    Fuite des capitaux

    Les effets d’une sortie de l’euro passeraient par différents canaux. D’abord, comme la France accuse un lourd déficit extérieur, le franc subirait une dévaluation par rapport à l’euro que le think tank estime à 15 %. « Une dépréciation de ce nouveau franc contribuerait de façon favorable à la croissance à court et moyen termes », via une relance des exportations, admettent les auteurs. Mais rapidement, nos partenaires commerciaux mettraient en place des barrières tarifaires.

    Deuxième canal de transmission du choc : la monnaie. « Les épargnants français pourraient souhaiter placer leurs capitaux à l’étranger afin de se protéger de la dévaluation anticipée du « nouveau franc » [...]. Et les détenteurs de capitaux étrangers placés en France seraient incités à rapatrier leurs capitaux pour se prémunir d’une chute du taux de change », selon l’institut. Les taux d’intérêt grimperaient fortement et, par ricochet, le crédit se raréfierait.

    « La fuite des capitaux vers l’étranger, la défiance des ménages et des entreprises vis-à-vis d’une monnaie en dépréciation et le moindre accès des banques aux financements étrangers mettraient les institutions financières en danger », alertent les auteurs. Avec un risque de panique bancaire. Il serait alors « vraisemblablement indispensable de ­contraindre la politique de change et d’instaurer un contrôle des mouvements transfrontaliers de capitaux ». Comme en Grèce en 2015… Parallèlement, l’inflation risquerait d’accélérer « de manière significative compte tenu de la dépréciation » du nouveau franc, ce qui affecterait le pouvoir d’achat des ménages. Bref, l’économie française serait propulsée dans un monde totalement inconnu.

    « Difficultés transitoires »

    Pas pour Jean Messiha, le coordinateur du projet de Marine le Pen. « Il n’y aura pas de hausse des taux très forte parce que nous allons revenir sur l’interdiction qui est aujourd’hui faite à la Banque de France de financer le déficit public. Et la remontée de l’inflation n’est pas un problème puisque nous faisons aujourd’hui face à des risques déflationnistes. Les difficultés ne seront que transitoires », assure cet énarque.

    Mais changer la loi de 1973 sur le recours à la Banque de France signifierait le retour de la planche à billets, avec une envolée de l’inflation et des conséquences potentiellement encore plus fortes. En outre, « comme il n’existe pas de position consensuelle au sein de la zone euro, la sortie ne peut être concertée. Elle sera donc nécessairement violente », prévient Mathieu Plane, économiste à l’OFCE. Pour Gilles Moec, chef économiste de Bank of America Merrill Lynch, « le fonctionnement de la zone euro a certainement des défauts mais il est préférable d’améliorer l’existant que de tout casser. Car la monnaie unique a tout de même eu de gros avantages pour les Français ». Deux chiffres, parmi d’autres, le prouvent : l’écart de taux d’intérêt entre les emprunts d’Etat allemands et français s’est réduit de 1,5 point depuis la création de l’euro. Et l’inflation est passée de 4,4 % en moyenne par an entre 1981 et 1998 à 1,5 % depuis 1999.

  66. @Driout de 15h49
    Il fallait surtout retenir de la cérémonie des Césars cette scène émouvante, François remettant le César du meilleur second rôle en 2016 à Penelope, fabuleuse actrice sachant tout jouer: assistante parlementaire souterraine, pigiste intimiste de seconde main, cireuse de parquet financier…une vraie success-story !
    L’acmé de la soirée:

    François:
    Plus j’ai cherché, madame, et plus je cherche encor
    En quelles mains je dois confier ce trésor
    Plus je vois ce César, digne seul de vous plaire,
    Plus je sais que j’en suis l’heureux dépositaire.

    Penelope:
    Que tardez-vous François à me répudier
    La France a besoin de votre austère fierté
    J’ose dire pourtant que je n’ai mérité
    Ni la peine encourue, ni ces indemnités.

    Le couple a ensuite remercié chaleureusement ses soutiens les plus fidèles:
    - Le Crédit Agricole de Sablé-sur-Sarthe
    - l’Agence Century21 de Sablé-sur-Sarthe
    - La Revue des deux Mondes
    - les avions Falcon

  67. Si on excepte un petit pour cent de révolutionnaires jusqu’au-boutistes, le nombre de buses intégrales en âge de voter serait en augmentation de 2 points à 27% en France.

    http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2017/02/26/35003-20170226ARTFIG00137-sondage-le-pen-et-macron-en-tete-au-premier-tour-de-la-presidentielle-fillon-elimine.php

    Et, fait aggravant, ils sont maintenant 78% à se déclarer certains de l’être.

  68. J’en connais un qui enrage à l’idée que le roi d’Arabie Saoudite fasse le baise-main à Marine Le Pen, présidente de la république française !
    Il pleure tous les jours au regret de ne plus voir son Obama chéri s’incliner dévotieusement devant le Seoud d’Arabie.

    • Ben, j’y habite depuis 40 ans, chez les fachos ! Où que ça se passe ? On peut aller y donner un concert de casseroles ? On me dit rien, à moi.
      Plus sérieusement, je vous recommande cette ville, qui est passée, d’un bond, du Moyen-Age où elle croupissait depuis des décennies, au néant culturel et à la vulgarité fascisante où elle semble se complaire.

      • Ah? Béziers la rose, anciennement bastion de la gauche la plus senestre, comme tout le Sud-Ouest, serait donc, en vérité, un repaire de « fachos »?
        Nouveau et intéressant, développez…

      • Dans le site des cinoques christiques dont je causais, on lit des choses très drôles :

        « Le but premier du collectif Saint Michel Archange est d’aiguiser les esprits »

        Des esprits aiguisés au cimeterre, il y en a plein les cimetières.

  69. Belsacom décrit la complexité de son monde : il n’y a qu’un seul dieu, Hamon est son prophète mais Valls est son maître.

    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/26/a-l-aube-de-la-presidentielle-la-situation-du-ps-est-delicate-juge-vallaud-belkacem_5085710_4854003.html

    «Il n’y a pas le soutien évident de tout le parti, avec en plus une offre concurrentielle, ce qui dédouane ceux qui n’ont pas une sympathie évidente pour notre candidat. Les choses seraient plus simples sans Macron.»

    Alors que certains ont un horizon limité au mois de mai, notre apparatchikita voit le mois de juin, le parti l’ayant déjà intronisée dans une circonscription (presque) imperdable, mais n’insulte pas l’avenir en se laissant la possibilité de suivre une scission migratoire vers le toufriquet.

    Prudence, prudence !

  70. Chevènement vient de pondre un nouvel opus – un livre définitif sans doute – selon lui la France n’existait pas avant la république et l’Europe avant la commission de Bruxelles sans doute ?

    Tant de beaux esprits sortent de l’Ena !

    • Thomas Piketty qui lui est un bel esprit de l’école normale supérieure conseille Benoît Hamon.
      Il a inventé l’impôt universel et son pendant le revenu universel !
      De la supériorité de l’universalité sur le pragmatisme !

      Moi je ne suis qu’un modeste ouvrier – et même pas de la onzième heure ; je ne conseille personne.

    • Ce sont des porcs, mais c’est pas une info !
      La bande à Ruquier est l’archétype de cet entre-soi parisien méprisant de tous ceux qui n’en sont pas.

      On ne me suspectera pas de sympathie gauchiste, mais on aura le droit de me reprocher deux ou trois restes d’humanité et de respect d’autrui.
      Je vous laisse, je vais aller vomir un peu.

      • Je ne connaissais pas Vanessa Burggraf. Je suis passé à On n’est pas couché à l’époque où y officiaient Natacha Polony et Audrey Pulvar. Bref, le niveau monte…
        Jetez un œil, même si comme moi vous trouvez que la politique du NPA manque de cohérence — par exemple par rapport à l’islamisme :

        https://www.youtube.com/watch?v=245fh7YbzWM

        Même le Point.fr, qui n’est pas exactement anti-capitaliste, a été choqué par le déroulement de l’interview de Philippe Poutou :

        http://www.lepoint.fr/presidentielle/malaise-sur-le-plateau-de-l-emission-on-n-est-pas-couche-27-02-2017-2107890_3121.php

        Poutou aurait pu répondre à cette créature qui est blonde aussi à l’intérieur de sa tête qu’elle sera peut-être un jour licenciée par Ruquier, le jour où il réalisera à quel point elle est nulle, mais qu’elle rebondira forcément sur un média ou un autre : la société du spectacle raffole des animateurs de degré zéro. Mais que cette séquence « hilarante » sur les licenciements l’est peut-être moins pour tous ceux qui se font licencier par de grandes entreprises qui accumulent les bénéfices mais cherchent à sucer la rondelle des fonds de pension propriétaires de leurs actions.

        • Je vous rejoins sur les incohérences de la politique du NPA, il ne s’agit pas d’adhérer ou non à la politique de Poutou.
          Mais étonnamment, le mépris de ces chroniqueurs envers Poutou traduit aussi d’une politique menée depuis près de 30 ans à l’égard de la classe ouvrière, grande abandonnée sous Mitterrand dont la politique sociale avait pour seul focus une « deuxième génération »; classe ouvrière qui vote aujourd’hui majoritairement FN. Et il ne faut surtout pas que Ruquier et sa bande s’en étonne. Il y a des claques qui se perdent

          • Le mépris n’est pas seulement celui de lui avoir sucré 4 mn par ces rires sur les 30 accordées, appuyé par le sourire de Ruquier qui lui assure que ce ne sera pas coupé au montage, il se révèle aussi dans les échanges révélateurs de la société spectacle dans laquelle ce tout petit monde évolue.

  71. Les journalistes disent que l’ouvrage de Jean-Pierre Chevènement est un livre-testament ; mais les testaments royaux sont faits pour être cassés … et puis la royauté ce n’est pas très républicain n’est-ce pas ?

    • Chevènement comme tous les mystiques républicains parle par énigmes ; on a l’impression qu’il écrit la bible du diable chaque fois qu’il se prononce sur l’avenir.

      C’est peut être le secret de l’Ena : l’oracle qui ne dit ni ne prononce et encore moins signifie.

      • Quand le vieillard de Rueil dont le compteur est définitivement bloqué aux années 1930 * enferme Chevènement dans le 19ème siècle, il devrait relire Muray (Philippe) et ne pas trombiner Héraclite qui ne lui a rien fait.

        * il semble utile de préciser le siècle.

  72. En guise d’épilogue moral :
    Entre Philippe de Villiers qui se propose de faire des processions derrière l’anneau de Jeanne d’Arc avec comme porte-drapeau Marion Maréchal Le Pen et Jean-Pierre Chevènement qui fait tourner les guéridons à la manière de Victor Hugo, nous voici « en route » comme dirait Huysmans !

  73. Les stratèges qui opèrent derrière le toufriquet sont-ils les mêmes qui ont conseillé l’équipe italienne de rugby, hier, face aux brexiteux ?

    On pourrait le croire puisque, dans les deux cas, on peut se mettre hors-jeu (i.e. hors primaires) en gênant considérablement le jeu des adversaires sans se mettre à la faute en refusant les rucks (i.e. les mêlées soit-disant ouvertes dans les appareils) dans lesquels les autres sont mentalement enfermés.

    Le coup ne marche pas longtemps mais il marche…

  74. Reprenons la chronologie !
    Chevènement est né en 1939 alors que la république française était de fait un empire !
    Je suis né en 1963 alors qu’il n’y avait plus d’empire mais déjà un marché commun.

    Ce sont des faits incontournables comme on dit !

    La France fut au fil des siècles, une féodalité, un royaume, une révolution anarchique, un empire militaire, une restauration parlementaire, une guerre civile, une occupation sans jamais cesser d’être la France !
    Ce qui en cloue plus d’un sur la claie.

  75. En vérité je vous le dis : je n’ai rien d’un mystique !

    Ce n’est pas moi « le miraculé de la république » (sic) mais Chevènement revenu d’entre les morts au Val-de-Grâce ! D’ailleurs il parlait latin à ses médecins en sortant du coma … c’est un signe qui ne trompe pas si on se met à causer dans une langue morte depuis près de deux millénaires.

  76. Merci pour cet article éclairant.
    En effet, vu la présentation (à charge comme d’hab) faite par les media, j’avais spontanément pensé « c’est une erreur, elle n’est pas cohérente : à Rome fais comme les romains ».
    Mais c’est au Liban, où le voile n’est en aucun cas obligatoire. Ce n’est même pas une coutume, vu la forte proportion de chrétiens.
    Et vous m’apprenez que Michelle Obama, Angela Merkel, et Madeleine Albright on fait de même à l’époque.
    Du coup j’ai regardé sur le web :
    On peut même ajouter Hillary Clinton. Et pour toutes c’était je crois en Arabie Saoudite ! Pays autrement sourcilleux sur le sujet.
    Et à l’époque, non seulement les media n’ont rien trouvé à redire, mais ils ont trouvé ça particulièrement courageux !

    http://www.liberation.fr/planete/2015/01/29/en-arabie-saoudite-michelle-obama-non-voilee-n-a-choque-presque-personne_1191131

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150128.OBS1077/sans-voile-michelle-obama-decoiffe-l-arabie-saoudite.html

    Selon que vous serez bien-aimé(e) ou honni(e), les jugements des media…

  77. http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-paul-brighelli/brighelli-pourquoi-vos-enfants-ne-savent-plus-faire-une-division-27-02-2017-2107864_1886.php?M_BT=538849162765&m_i=V5ae3K6hq4QsIAbdvRHUKko1oZKXIszEdVzJUbNNgoB0uMt12FBei%2Bbmv8fx0znVrRt5Dpf4NJ4ZhbwUBhiKSptAvRaVV8#xtor=EPR-6-Newsletter-Mi-journee-20170227

    Et selon la procédure habituelle dès qu’un article est réservé aux seuls abonnés…

    Pourquoi vos enfants ne savent plus faire une division

    Avec 30 euros, vous voulez acheter autant de pizzas à 8 euros que possible. Simple, pensez-vous. Mais ça, c’est parce que vous êtes allé à l’école avant…

    J’achetais hier une pizza à l’une de ces camionnettes-à-feu-de-bois qui font de Marseille la capitale mondiale de la pizza de qualité, et en attendant, la conversation tomba sur la division telle qu’on l’enseignait au fils du pizzaiolo. « Je n’y comprends rien ! lança-t-il. Ce n’est plus comme de mon temps ! Comment veulent-ils qu’on aide les enfants, s’ils changent la façon de faire ! »
    « Moi, ajouta-t-il, c’est mon père qui m’a appris la pizza. Et heureusement que je la fais toujours de la même manière ! »

    Calcul mental contre calcul posé

    Je ne suis pas expert de l’apprentissage des mathématiques. J’ai donc demandé à Pascal Dupré, instituteur de son état et auteur, avec Catherine Huby, de Compter Calculer au CE1 — GRIP éditions. Voir ici.
    Ça l’a bien fait rire.

    « Admettons, m’a-t-il expliqué, que ton pizzaiolo vende des pizzas à 8 €, tu as 30 euros en poche et tu te demandes combien tu peux lui en acheter.
    « Les élèves de CE2 que nous étions se disaient « En 30 combien de fois 8 ? 3 fois 8 = 24; 24 pour aller à 30, 6 … » « Mettez-moi 3 pizzas et une demi-fiasque de Chianti à 6 euros. »
    « Mais ça, c’était avant. L’instituteur à l’ancienne plongeait le malheureux apprenant dans un bain de psittacisme et de procédures expertes — deux horreurs, selon les nouvelles pédagogies.
    « Le professeur des écoles se doit aujourd’hui d’encourager les procédures personnelles auto-construites.
    « Première approche : « J’achète une pizza : 30 € – 8 € = 22 €, une deuxième pizza 22 € – 8 € = 14 €, une troisième … » Avec un crayon et un papier, l’apprenant a encore une chance d’y parvenir. Avec une calculette aussi, mais il faudra quand même lui expliquer que c’est le nombre de fois qu’il doit compter, la calculette ne le lui dira pas s’il ne le lui demande pas. Pour le demander à la calculette, il faut apprendre ce qu’est une division avant le CE2. Mais c’est bien trop tôt, a-t-on enseigné à l’ESPE au professeur des écoles.
    « On pourrait croire à une plaisanterie, mais, il y a plus de 10 ans, Michel Delord (un ami commun, prof de maths en collège) avait de bons élèves de 6ème qui calculaient 223200 : 3600 en posant des soustractions successives (2 pages de calcul avec un résultat faux au bout du compte). Voir ici.
    « Deuxième approche : le professeur des écoles s’est quand même enhardi à apprendre la division posée sous forme de potence. Premier obstacle : « en 30 combien de fois 8 ? ». Ben oui, il faut connaître la table des 8 … « Mais non, répond le pédagogue homologué Educ. Nat., il suffit de savoir la reconstruire : 8 + 8 = 16; 8 + 8 + 8 = 24 … et là, on fait appel à l’intelligence de l’enfant. Encouragez plutôt ce petit génie qui, au lieu de répéter comme un perroquet (c’est ça, le psittacisme évoqué plus haut) six-fois-huit-quarante-huit, saura penser : 6, c’est 1 de plus que 5 ; 5, c’est la moitié de 10, 10 fois 8, c’est 80, la moitié de 80, c’est 40, 40 et 8, c’est 48. ». « J’exagère à peine. Et puis le moins doué pourra toujours calculer 6 + 6 + 6 + 6 + 6 + 6. Et puis, pour mettre tout le monde d’accord, on a la calculette : c’est plus sûr et plus rapide.
    « Notre apprenant besogneux, ou muni d’une calculette, arrive donc à 24. Mais là, il frôle déjà la surcharge cognitive ; alors lui demander de calculer mentalement 30 -24, c’est du harcèlement psychologique. On pose donc, dans la potence, la soustraction 30 – 24 (avec la retenue bien sûr !). Dans le cas de la pizza à 8 €, la surcharge d’écrit n’est pas si conséquente, mais quand on calcule avec des nombres plus grands, l’opération posée devient très vite fouillis (d’autant que le soin et l’écriture sont loin d’être considérés comme une priorité).

    (À ce stade, je sens que nombre de lecteurs sont un peu perdus — et d’ailleurs, ils n’y croient pas. « Mais comment peut-on être si tordu ? » disent-ils. Réponse ici, où l’on vous explique les bienfaits pédagogiques des méthodes modernes.)

    Calculs simples et calculs complexes

    « Oublions tout de suite, reprend Pascal Dupré, les nombres décimaux avec des pizzas à 8,75 € ou le calcul de parts avec des demis, des tiers ou des quarts de pizzas, l’étude des fractions et des nombres décimaux est repoussée aux calendes grecques. Alors, tu penses, la division de décimaux …
    « Mais on touche au tragique quand, dans une même école, certains apprennent la technique de la division avec la soustraction posée et d’autres sans la soustraction posée (en mettant de côté ceux qui enseignent n’importe quoi, voire rien du tout), d’autant que les parents, grands frères et grandes sœurs peuvent eux-mêmes avoir appris de manière différente. Et comme depuis les années 70 la division n’est plus abordée avant le CM, beaucoup, enseignants compris, ne savent même plus expliquer le lien entre les deux techniques.
    « La division posée à la française (sans écriture des soustractions intermédiaires) est un fantastique exercice de calcul mental. Mais depuis le pédago a décrété qu’il fallait dissocier calcul mental et calcul posé, ce n’est plus une technique, « calcul mental » est devenu un oxymore.
    « Le calcul mental est une gymnastique grisante pour qui maîtrise les résultats des tables d’addition et de multiplication. Mais le pédago a dissocié le calcul réfléchi du calcul automatisé, il n’y a plus qu’à attendre les progrès des neuro-sciences pour déterminer si « En 30 combien de fois 8 ? 3 fois 8; 24; 24 pour aller à 30 ; 6 … » relève de la réflexion ou de l’automatisation. À moins que l’arithmétique ne retrouve son chemin entre les constructivistes qui refusent la transmission des savoirs au prétexte qu’elle exclut la réflexion et les technocrates qui rêvent d’ »automatiser » le logiciel élève. »

    (J’ajouterai à ce raisonnement implacable et impeccable qu’il faut sans doute rajouter une intention idéologique à ces nouvelles méthodes : ainsi, les parents et les grands-parents ne pourront pas aider leur progéniture. Ils en seront au même point que ceux qui ne le pouvaient pas, faute de connaissances de base. Tous égaux — par le bas ! On nous a déjà fait le coup à la fin des années 1960 avec les « maths modernes » — et désormais avec le « prédicat »).

    Désobéir pour mieux apprendre

    Après l’instauration par Xavier Darcos en 2008 de nouveaux programmes du Primaire, un mouvement dit des « désobéisseurs » vit le jour — et eu un certain succès, si bien que les points positifs de ladite réforme ne furent jamais réellement mis en place, grâce à quelques désobéisseurs et au tout-puissant syndicat du Premier degré, le SNUI-PP.
    La Droite au pouvoir, qui fait toujours preuve de mansuétude alors que la Gauche, elle, se venge en temps réel, laissa filer. Une abdication qui précipita nos enfants dans le marasme actuel, que cinq ans de pédagogisme appliqué, sous la houlette successive de Peillon / Hamon / Vallaud-Belkacem n’ont fait qu’approfondir.
    Il faut le dire tout haut à ceux qui, en Primaire, savent encore enseigner la division à l’ancienne, et faire apprendre les tables de multiplication par cœur, et dans tous les sens. Vous ne risquez rien à faire preuve de bon sens et à apprendre à vos élèves les quatre opérations comme on vous les a apprises, en vous fiant aux capacités mentales des enfants — au lieu de les sous-estimer en faisant semblant de les surestimer. Parce qu’un enfant ne construit pas lui-même ses propres savoirs. Jamais.
    À part Blaise Pascal, peut-être.
    Une maîtresse de ma connaissance me confiait récemment qu’elle persiste — en CE2 — à enseigner le COD et le COI, et a d’emblée remisé le « prédicat » au magasin des vieilles lunes (je reviendrai bientôt sur la question). Et qu’elle en tirait une exaltation bizarre, la joie d’être une rebelle combinée à la satisfaction de voir ses élèves réussir. Oui, bien enseigner produit du bonheur — chez l’élève, qui comprend, et chez l’enseignant, qui le constate.

    http://slecc.fr/CE1_calcul_manuel.htm

    http://slecc.fr/sources-slecc/documents/reflexion/maths/delord-lille-29092006.pdf

    http://primaths.fr/outils%20cycle%203/divisionposee.html

    http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/pages/2008/98_lesdesobeisseurs.aspx

    • Je confirme !
      L’autre jour ma fille était inquiète, car elle ne savait pas si la maîtresse lui compterait bon à son problème concernant un nombre d’heures que mettrait un train parti la veille au soir et arrivé le matin. Sa solution était correcte mais elle n’avait pas utilisé la même méthode que les copains qui avaient fait des calculs plus compliqués, alors qu’elle avait fait du calcul mental…!
      Mais comme vous dites, heureusement qu’il y a encore des maîtres et des maîtresses rebelles !
      Je ne comprends pas cet acharnement de notre ministre de l’éducation nationale à vouloir nous faire croire que nos enfants sont bêtes, peut-être pour ne pas lui faire d’ombre, la pauvre…
      Pour preuve, le nombre d’enfants précoces que l’on a autour de nous, vous ne trouvez pas ? Le nombre de mères avec qui l’on discute et qui nous disent sur le ton de la confidence que leur enfant est précoce (et je me mets dans le lot…) ! Non, les enfants ne sont pas plus précoces qu’avant, ils sont justes dans des classes où le niveau est trop bas pour leur âge….Et à ne pas entraîner un cerveau on lui enlève ses neurones…

      • Ces histoires de mathématiques me rappellent encore une fois des souvenirs douloureux quand j’étais en CE1: mon arrière grand père, une brute, un géant de la pensée primaire, un ancien de WW1, me voyant désemparé devant un problème de division est allé chercher son outil de travail de l’époque en me disant : « Tu vas voir, petit, j’ai connu pire ! »
        Et il a filé un grand coup de baïonnette dans ma calculatrice, une des dernières en vogue à l’époque, écran LCD; il l’a ratée, s’est empalé sur son outil en trébuchant… Mort. Pauvre pépé !
        Croyez moi : rien ne vaut la règle à calcul car l’informatique de cette époque-là pouvait tuer !

    • Hélas, les « nouveautés » ne se limitent pas aux méthodes d’apprentissage du calcul.
      Vu dans des cahiers d’écoliers:
      Un losange est une figure à 4 côtés égaux dont les angles ne sont pas droits (sinon c’est un carré).
      Deux droites sont sécantes si elles se coupent et si l’angle qu’elles forment n’est pas droit (sinon elles sont perpendiculaires).

      1) Demandez à des élèves de terminale non scientifique ce qu’ils pensent de ces « définitions »
      Réponse: Sauf exception, ils les trouveront très bonnes .
      2) Faut-il un bac S pour devenir professeur des écoles ?
      Réponse: Non
      3) Quelle proportion du corps des professeurs des écoles a un cursus scientifique ?
      Réponse :
      On estime à 20 % le nombre d’enseignants du premier degré titulaires d’une licence scientifique (seulement 5 % d’une licence de maths). À l’inverse, 80 % du primaire ont donc suivi un cursus littéraire.

    • au Maître
      A propos des tables de multiplication, je me demande toujours pourquoi Jean Pierre Serre fait dans la vidéo ci-dessous, en passant, cette remarque: « la table de multiplication par huit est la plus difficile ».Que veut-il dire ? (est-ce simplement par comparaison avec celle par neuf ?)
      Je serais curieux de savoir ce qu’en pense votre Dupré.
      Si vous vous donnez la peine de regarder la vidéo ,vous ne manquerez pas,j’en suis sûr, de goûter le récit que Jean Pierre Serre fait de son premier émoi mathématique.
      Un livre à faire: demander aux mathématiciens de raconter leur rencontre avec les maths; pour Villani, ce fut la découverte, en classe de troisième, je crois, de l’idée de démonstration; à ma connaissance, il n’a pas dit ce qui, précisément avait été démontré.
      Quant à vous, vous nous confiâtes que la lecture du passage des Confessions où Jean Jacques débande à la vue du téton borgne de Zulietta vous fit tout à coup préférer les Lettres aux mathématiques. Est-ce parce que Zulietta déclare: »Zanetto, lascia le donne, e studia la matematica « .
      Avez-vous alors imaginé que les Lettres vous ouvriraient davantage le camaïeu des conquêtes posssibles ?
      https://www.youtube.com/watch?v=ej7QVg6_SLw

  78. Si on fait un devoir de maths par écrit – en classe ou à la maison – on doit détailler les calculs. Le fait d’arriver à la solution juste ne compte pas en priorité (car vous pouvez recopier sur votre voisin …).

  79. Il est clair en ce qui me concerne que l’amour de la topologie algébrique m’est venu de l’étude des surfaces continues déformables juvéniles et des courbes particulièrement intéressantes chez la jeune fille curieuse.
    Nous sommes tous des mathématiciens modernes et lubriquement topologiques.

      • Et le cercle osculateur*,n’est-ce pas érotique ?

        *du latin « osculari »,verbe déponent .

        Dans « le » Berger-Gostiaux, (Géométrie différentielle » il y a je crois une petite polissonnerie:le dessin d’un corps de femme coupé en rondelles;cherchez les points singuliers etc.

  80. Aujourd’hui, la caissière hyperventilait au Mont Saint Michel, « haut lieu où l’âme respire amplement ». Jusqu’au vertige : « Il nous faut redevenir une nation de sentiments ».

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/02/27/au-mont-saint-michel-marine-le-pen-prononce-un-discours-aux-accents-identitaires_5086349_823448.html

    Rappelons-lui une technique simple contre cette ivresse mystique : respirer dans un sac en papier, ce qui lui permettra de réabsorber son propre dioxyde de carbone, d’en augmenter le taux dans le sang et, en passant, de contribuer à sauver la planète et d’arrêter de nous pomper l’air.

    Evidemment, un sac en plastique maintenu bien fermé pendant qulques minutes serait encore plus radical. Mais bon.

  81. J’avoue avoir un bon souvenir des mathématiques modernes. Je devais redoubler la seconde pour des raisons qui avaient peu à voir avec mes résultats scolaires et je ne voulais absolument pas retrouver le même professeur principal. On m’a autorisée à passer des examens en math et en physique pour passer de la section A à la section A’ qui cumulait le programme des Classique avec celui des Modernes. Nous étions une douzaine qui naviguions d’une section à l’autre au gré des enseignements. C’était la 1ère année où l’on introduisait les math modernes. Il n’y avait pas de manuels et les professeurs devaient se débrouiller avec les moyens du bord, c’est à dire en nous dictant ce qu’on aurait dû trouver dans le manuel. J’ai beaucoup aimé et j’ai trouvé que c’était plus facile à comprendre (pour moi, en tout cas) que la méthode classique. J’ai appris depuis que les math modernes avaient été mises au placard. Le plus triste c’est que j’ai à peu près tout oublié.
    Et pour faire bonne mesure, à la fin de l’année, j’ai passé avec succès la 1ère partie du Baccalauréat, ce qui a déclenché un tremblement de terre avec éruptions volcaniques du côté de la direction de mon lycée et d’une partie du corps enseignant.

    • à Coraline
      Que de beaux souvenirs*!

      A propos des groupes, Dugong nous a dit que « de son temps », cela s’enseignait en seconde…mais qu’à son avis, on n’en faisait pas grand chose:les exercices étaient d’une banalité désespérante; il s’agissait seulement de vérifier que telle ou telle structure avait bien toutes les propriétés d’un groupe.

      Si vous n’avez pas continué l’étude des mathématiques, il n’est pas étonnant que vous n’ayez pas retenu beaucoup de toutes ces notions;vous reste toutefois le souvenir ému d’avoir aimé-souvenir que vous avez la générosité de faire partager.

      Vous savez, Dugong est physicien et non mathématicien.On rencontre beaucoup de gens bornés parmi les physiciens;cependant, Dugong ne me paraît pas être borné.

      Je l’ai déjà vu mettre des guillemets au mot « réel », cela en dit long (pour reprendre une expression chère au Maître).

      * Mais pourquoi dites-vous: « j’avoue » ?
      .

      • A propos des structures en seconde dans le début des années 70, je pense que le parti-pris a été de balancer les structures d’un seul coup pour les utiliser dans les classes suivantes en tant que de besoin. Du coup, nous étions plongés dans un monde radicalement exotique qui a peut-être fait souffrir quelques prisonniers mentaux du concret.

        Je ne voudrais pas donner l’impression que le programme de maths de seconde n’était fait que d’un empilement d’axiomes à apprendre. Je me rappelle par exemple l’introduction des vecteurs comme classes d’équivalence de bipoints équipollents. Ça avait de la gueule et nous permettait déjà, en physique, de voir les forces comme quelque chose de plus délicat mais riche qu’une flèche soudée à un point.

        Tout ça était un peu dingue mais radicalement nouveau pour des êtres à peine sortis du collège et formés à la répétition des manipulations algébriques et à la contemplation des triangles semblables.

        Pour finir, deux citations pour aborder le délicate question de la tension entre maths et physique ainsi que leurs rapports au « réel » :
        La nature n’a pas le temps d’attendre la rigueur (P. Valéry)
        Tout ce qui est rigoureux est insignifiant mais il ne s’en suit pas que tout ce qui est vaseux soit plein de sens (R. Thom)

        Tout ça pour pleurer la castration de tout un enseignement secondaire des sciences physiques maintenant acté et réduit à une pauvre « étude » de « documents » où on refuse de jucher des élèves sur des épaules de géants mais de les lâcher dans une pelouse coupée à ras où tout leur apparaît comme une forêt primaire inextricable.

        • Ceux qui n’ont pas connu la collection http://www.images-chapitre.com/ima2/original/536/61483536_12439920.jpg
          ne peuvent pas comprendre quelle fut notre jubilation.

          Aujourd’hui tout ceci s’enseigne en L1 et L2 et près de la moitié des étudiants abdique.

          Très nombreux furent nos condisciples des années 70 à souffrir, pas étonnant.
          Mais pour les autres, quel épanouissement intellectuel incomparable qu’un enseignement rigoureux et conceptuel !
          A comparer avec la bouillie pseudo accrochée sur un réel frelaté qu’on sert aujourd’hui.
          Beurk …

      • J’avais l’impression que les mathématiques modernes étaient mal vues de nos jours. Et moi c’était dans les années 60, la préhistoire, quoi!

        • Pas mal vues, invisibles aujourd’hui !

          Ceci dit, c’était trop formel et dékhonnant et quand on les laisse dékhonner, les matheux sont toujours les premiers à rouler sous la table. On relira sans jamais se lasser l’inoxydable article du grand roi René sur la question :

          http://docplayer.fr/21119361-Les-mathematiques-modernes-une-erreur-pedagogique-et-philosophique.html

          Ah, « les cubes larges ou bleus » ainsi que « les parisiens chauves ou riches » sortis des crânes mal refroidis des pédagos de l’époque…

          En passant, l’article analyse l’acceptabilité sémantique des expressions contenant les copules et/ou avec une modélisation simple de la dynamique neuronique (ta mère) mise en jeu qui me laisse encore sur le khul chaque fois que je le relis. Magistral !

  82. Pour ceux qui doutent encore ou ont des scrupules (à y croire)
    https://reflets.info/lire-lannexe-4-et-eclater-de-rire-la-farce-politique-francaise/

    Le fond :
    … Le candidat Hollande anti TSCG, « un traité qui devait nous ruiner tous par l’austérité qu’il imposait » selon lui, s’est précipité, une fois élu, chez Merkel pour confirmer qu’en fait, « il l’aimait bien le TSCG ». Le super gauchiste Hamon aussi : il l’a approuvé en Conseil des ministres en 2012. L’annexe 4 viendra expliciter les ordres donnés aux socialistes par Baroso et ses fonctionnaires, 3 ans plus tard…

      • Je ne fais que répondre, et ça vous dérange intimement, que je réponde. Injure définitive, la ménopause ? Quelle connerie ! Et quelle pauvreté ! Tiens, j’ai envie de vous donner 8 Euros pour que vous alliez vous acheter une pizza !

  83. http://www.courrierinternational.com/article/vu-du-liban-chretiens-dorient-marine-le-pen-est-restee-au-temps-des-croisades
    1- niveau laïcité ça fait mauvais genre
    2- ceux qui ne sont pas chrétiens ne seront pas protégés des autres malades ?
    C’est ce que faisait dire Malraux à un des personnages dans l’Espoir, en parlant des franquistes :
    - ces gens là veulent les choses pour leur famille, ils ne comprennent pas qu’en les voulant pour tout le monde cela vaut aussi pour leur famille … (en gros ; ce n’est pas une citation)
    C’est le communautarisme versus l’universalisme.

    La laïcité chez Le Pen ce n’est pas la même chose que la laïcité pour moi ; c’est de jour en jour plus évident ; il n’y aura pas d’ambiguïté et ils n’ont pas le monopole.
    Déjà, lorsqu’elle affirmait que les catholiques (c’est cela je crois, non ?) étaient à l’origine de la laïcité…
    Franche rigolade ; j’ai craint un moment qu’elle se soit emmêlée les pinceaux, avec la distinction clerc/laïc. C’est peut-être pire.

    • La caissière blondasse est bête comme Trump et ça fascine les cons qui ont besoin de croire et qui espèrent encore. Faut croire que ça les aide à vivre.

      • Pour évaluer tout cela, je n’ai que l’équivalent d’une balance de Roberval et la technique de la double pesée (grands Moments en perspectives) avec les erreurs inhérentes.

          • Je n’en suis pas vraiment ; c’est juste le plus facile.

            Le plus attractif : l’inconscient est structuré comme un langage.
            Bref, l’approche phénoméno-structurale (le robot insiste pour me faire écrire phénoménale-structurale, alors que je ne veux pas ; j’ai appris comme cela à une époque où il n’existait pas) en psychopathologie était tout aussi attractive (on y parle de Wittgenstein, Minkowski et d’autres).
            Même si je n’en suis pas vraiment.

            Je me contente de regarder pousser les plantes et les gens (en arrachant parfois quelques mauvaises herbes ou contribuant à la neutralisation de quelque malfaisant) ; au bout d’un certains nombre d’années, on sait comment ils étaient structurés.

      • Bien sûr, ça se passe comme ça ! Voys avez parfaitement raison. Et quand une femme courageuse ose refuser ces pratiques, il y a des gens, femmes et hommes, qui discutent, non, oui, peut-être ! Je ne parle pas de ceux qui arrivent avec des gros sabots islamiques, non, je parle des tièdes, ceux qui se croient supérieurs en n’étant jamais vraiment d’accord avec l’évidence, les imbéciles !
        Ça me fait penser à « Inconnu à cette adresse » !

  84. @Coralline 18 h 44 min
    En définitive, le plus dur c’est d’oublier, de laisser au râtelier, ce que de braves pédagogues croient salvateur de nous laisser comme armes : le savoir … qu’ils croient utile pour connaître et se diriger, est certes nécessaire mais pas suffisant du tout pour être bien armé dans ce monde de brutes !

  85. @Allons bon à 20 h 55 min

    Ma douce Allons bon,
    Vous avez bien raison de vous offusquer de cette info et votre mari aussi a bien raison de vous répéter que ce blog devient risqué pour vous à le fréquenter ! Malgré tout, depuis que JPB m’est apparu un beau jour au supermarché auréolé d’une auréole –quoi d’autre ?– me confiant : « Allons bon, c’est Vénus mariée à Attila ! Fais ce que vouldras ! » je rêve de coincer les doigts de Monsieur Allons bon dans le piano et d’abuser de sa moitié, prête à tout pour accueillir la furia d’un cycliste à remorque, gage d’une nouveauté culturelle bonne à tester !

  86. Aucune conférence en vue au mois de Mars, Hervé ? Une bien difficile, comme je les aime !
    Vous avez vu ? Il y a beaucoup plus de femmes ici, il va vous falloir plusieurs remorques !
    J’aime bien « Vénus mariée à Attila » ! Rire au petit déjeuner, promesse d’une belle journée !

  87. Sans rapport.
    La semaine dernière j’ai fort pensé à un précédent billet dans lequel JPB fustigeait le discours prononcé en Allemagne et en anglais par le tartuffe gérontophile.

    Je cherchais une boisson digne de me rafraîchir après une journée passée sur les pistes de ski et sous un soleil torride digne de juillet.

    Faute de trouver un bistrot je rentre dans un pub très typique de nos Alpes avec ses boiseries et je commande poliment trois (je suis accompagné …) demis de bière blonde au bar.
    Les jeunes filles de service me regardent ébahies et s’adressent à moi presque indignées « What are you saying ? ».
    S’en suivent quelques instants de confusion extrêmes avec de ma part discours lyrique accompagné d’une gestuelle à la Fernandel dans Pagnol, et de la leur la plus immense des incompréhensions (le fossé culturel, générationnel ou linguistique ?).

    Dans ce pourtant vaste estaminet AUCUN employé ne parlait le français ni même le baragouinait et n’envisageait surtout pas qu’on l’utilise.

    Je vous laisse imaginer le sketch qui a suivi durant lequel j’ai convoqué divers autochtones avinés pour m’assister après avoir proposé, démonstration à l’appui, aux jeunes filles de poursuivre la conversation en bambara ou en turc, etc.

    O tempora …

    • De quoi se perdre en « conjonctures » * :

      Des brexiteuses peroxydées et sous-oxygènées en altitude et en situation irrégulière ?

      Des hémisphères-sud complètement à l’ouest ?

      Avez-vous tenté de locuter en trumpina américana en ponctuant chaque mot du préfixe fucking (découpage conceptuel facilité) ?

      * pour les ceusses qui ne connaissent pas l’Afrique sahélienne :
      https://fr.wiktionary.org/wiki/conjoncture

    • Il a 10 ans, devant le nombre croissant d’anglais venant s’installer dans la Vienne, la CCI avait mis en place des stages d’anglais intensif destinés aux entreprises et autres acteurs locaux. L’idée qu’un sujet de sa gracieuse majesté puisse s’adapter et pratiquer le français était hors de propos voir impensable.

  88. Marine Le Pen fait exactement la même chose que les gens de L.R et P.S : elle flatte des clientèles !
    Maintenant à ceux qui peuvent se faire élire sans flatter personne, je suis tout prêt à leur tirer mon chapeau !

    De Gaulle ne s’est présenté qu’une seule fois au suffrage universel de ses concitoyens ; il a été mis en ballottage en décembre 1965 ce qui l’a fort surpris et déçu ! Il a failli se retirer …

  89. Frédéric Chatillon, un proche de Marine Le Pen, a été mis en examen dans l’affaire du financement du FN. L’affaire des emplois présumés fictifs au Parlement européen s’accélère aussi.

    C’est le sujet phare de la campagne présidentielle et il touche autant Marine Le Pen que François Fillon . Cela fait maintenant plus d’un mois que les affaires judiciaires éclaboussent les deux candidats. Et ce week-end, tout s’est accéléré. D’abord pour le candidat du parti Les Républicains : vendredi, le parquet national financier (PNF), créé après l’affaire Cahuzac, a décidé d’ ouvrir une information judiciaire . L’enquête a été confiée à trois juges d’instruction qui peuvent désormais convoquer le candidat à la présidentielle à tout moment en vue d’une éventuelle mise en examen.
    Mais la nouveauté est surtout venue du Front national. Le parti est désormais touché par plusieurs affaires. Frédéric Chatillon, un proche de Marine Le Pen, patron de la société Riwal, en affaires avec le FN, a été mis en examen mi-février, selon « Le Monde ». L’homme est soupçonné d’avoir accordé un crédit par Riwal au FN, via l’entremise du microparti de la candidate, Jeanne. La justice considère qu’il s’agit d’un financement politique par une personne morale, ce qui est interdit par la loi. Le microparti est d’ailleurs l’objet d’un redressement fiscal depuis fin 2015, suite à la requalification de son statut d’association en entreprise commerciale par les services fiscaux.

    Parallèlement, l’affaire des emplois présumés fictifs des assistants des députés FN au Parlement européen s’accélère, même si Marine Le Pen a refusé d’être entendue par les enquêteurs.

    Plainte pour diffamation

    La chef de cabinet de la candidate a été mise en examen la semaine dernière. Et, selon « Le Monde », lors d’une perquisition au siège du parti, les policiers auraient retrouvé une note dans l’ordinateur du trésorier du FN, Wallerand de Saint-Just, détaillant la façon dont les fonds tirés du Parlement européen sont utilisés pour financer le parti, europhobe par ailleurs.

    Dans un communiqué, Wallerand de Saint-Just s’est défendu, avançant que la note « pouvant faire penser à un système organisé n’existe pas ». Il a aussi porté plainte contre le journal pour diffamation, qualifiant la note en question « de document malhonnêtement obtenu ». Enfin, le PNF a ouvert une enquête en 2016 sur les déclarations de patrimoine de Jean-Marie Le Pen et de sa fille. Dimanche, la candidate a appelé les magistrats à « ne pas contrecarrer la volonté du peuple », lors d’une réunion publique à Nantes. Alors que Marine Le Pen continue à caracoler en tête des sondages, reste à voir si les affaires auront un effet sur le plan électoral. Le slogan du FN dans les années 1990, « tête haute et mains propres », semble en tout cas bien loin.
    Les Echos.

  90. Brighelli soulève les voiles mais certaines questions restent pendantes !
    Je les soumets à l’attention des bienveillants contributeurs :
    - Est-il plus grave qu’Obama allonge ses pieds munis de chaussures plus ou moins propres sur le bureau ovale ou bien que la jeune et aguichante Kellyanne Conway comme une chatte en chaleur soit lovée pieds nus sur le canapé dudit bureau en présence d’hommes noirs d’âge mûr ?

  91. Ils recommencent à nous assommer sur BFM Macron (ou autres média de grosse masse ) avec leur sondages quotidiens.
    Même avec des moyens financiers énormes, les sondages d’opinion ne peuvent aboutir qu’à des estimations par intervalle de confiance :
    Cela signifie que l’on peut au mieux, lorsque le pourcentage des indécis est faible – ce qui n’est pas du tout le cas aujourd’hui- affirmer des pronostics du type :
     » Il y a 95 % de chances que le candidat X obtienne un score compris entre 48 et 52%
    (mathématiquement, on ne peut pas aller plus loin dans le pronostic en sondant un échantillon de la population)
    Affirmer que EM talonne MLP au premier tour avec 25 contre 27 et oser en outre donner des pronostriques précis pour le second tour, c’est du « foutage de gueule » ou de la manipulation d’opinion .

    PS:
    J’ai dû écrire au moins 3 ou 4 articles sur le sujet sur mon feu blog à un époque où j’avais de l’audience et d’autres que moi ont fait de même si bien que parfois les instituts publient l’intervalle de confiance qui va avec le sondage, ce qui lui fait perdre toute valeur significative.( donc ils évitent )
    http://abcmathsblog.blogspot.fr/2007/01/statistiques-et-mensonges.html

    • Avec ça, en toile de fond (le décor en fait)
      http://www.laviedesidees.fr/L-entreprise-hors-la-loi.html
      …En un sens, soutient J.-P. Robé avec force, la bureaucratisation de l’État est une réponse à la bureaucratisation des entreprises…
      Les États se mettent ainsi en quatre pour permettre aux entreprises de se développer sur leur territoire et à l’échelle internationale – une « véritable “privatisation” de l’État »

      Le clou de cercueil :
      …J.-P. Robé montre avec force que les entreprises détournent à leurs fins propres les droits devant garantir l’autonomie de l’individu vis-à-vis de l’État. Pour le dire grossièrement, le système juridique hérité des Lumières, qui devait initialement contraindre l’État à servir l’individu, le contraint aujourd’hui à servir l’entreprise…

  92. Je viens de terminer « Le bureau des jardins et des étangs », je vous le recommande, très beau livre d’amour, à lire à deux, un en pain d’épice, l’autre qui hume et qui lit.
    Ah, je teste le commentaire à l’encre sympathique, illisible à certains !

  93. A l’attention des commentateurs de ce blog qui font une fixation sur la caissière (oui, il y en a, j’ai des statistiques), je recommande cet article d’un ancien copain de notre Tartuffe international (et historien révisionniste à l’occasion)
    Oui, oui, c’est bien lui qui a fait rentrer Tartuffe à la banque Rothschild en 2008, un an après l’avoir pris dans la fameuse commission dont le but était de conseiller… Qui donc ?
    Voici, sous le lien qui suit, le type de cynisme et de mépris du peuple qui donne envie aux gens de peu -mais qui sont nombreux, de voter pour une caissière, n’importe quelle caissière, pourvu qu’elle soit caissière .
    http://blogs.lexpress.fr/attali/2017/02/27/le-carnaval-des-elections/

    • Je me suis trouvée un jour, une flûte de champagne à la main, à côté de lui, la tentation était trop forte, je lui ai demandé à quoi servaient toutes ces idées si on n’agissait jamais ! Il s’est mis à se justifier, en colère, comme un enfant ! Le vide ! C’en était presque gênant de ridicule !

      • L’alcool a probablement désinhibé chez notre penseur la réserve de bon aloi qui sied à l’honnête homme confronté aux obtus qui ne croient qu’au concret.

        • Qui vous a demandé votre avis ? Je ne savais pas que vous étiez un adepte de Monsieur Attali, vous devez lui ressembler, mêmes traits, mêmes idées ! Bouououhhhhhh, le vilain !

  94. Je ne vois pas d’options valables.
    A la rigueur, l’élection (provisoire ) de Marine Le Pen ; à renverser avant l’hiver pour passer à (et non basculer dans) autre chose.
    Vous en connaissez des passeurs ?

  95. Il paraît que Fillon va jeter l’éponge. Macron investi par LR ? Entraînant l’amorçage du siphon des Vallsistes ? Le toufriquet, un trou noir politique ?

    De bien passionnantes questions.

  96. Ce pauvre Fillon qui se prenait pour un héritier … sa crasse ressort par tous les pores !

    Il avait eu le malheur de dire : « Vous imaginez De Gaulle mis en examen ? »
    S’il savait un peu d’histoire de France il saurait que le général de brigade à titre provisoire fut condamné à mort pour désertion et trahison par le tribunal militaire de Clermont-Ferrand. Bien entendu il ne se présenta pas à son procès …

    • Exact ; au départ il était dans l’illégalité et dans l’illégitimité.
      Je me suis toujours demandé comment la justice s’était débrouillée par la suite avec ce jugement.
      Car, évidemment, il n’a pas été fusillé lorsqu’il a mis les pieds en France à la libération.
      Les engourdis qui auraient pu commander le peloton d’exécution étaient morts, en fuite ou en prison.
      (A moins qu’ils ne se soient ralliés ; il y a eu une épidémie de ralliements, à partir d’une certaine époque)

      En remontant plus loin ; certains appelaient Napoléon (le grand), l’usurpateur.
      Qu’avait-il usurpé, après 1789 ?

      Je ne suis pas Bonapartiste (je précise au cas où)

  97. Résumons l’actualité:
    1)FF, démasqué, humilié, traqué, martyrisé, affirme à nouveau qu’il ira jusqu’au bout de la nuit et nous demande de le suivre.(non merci)
    2)Les juges lèveraient le voile de l’immunité de MLP.(on le sait qu’elle n’est pas immaculée)

    Restent vierges de tout soupçon, eux, petits veinards:
    EM et les deux autres de la gauche dont j’ai oublié les noms .
    Et Dupont-A, mais il est privé de TF1 .

    Attali n’a pas tout faux: Cette élection ressemble à un carnaval .
    Sur sa conclusion, je crois qu’il s’avance beaucoup, comme d’habitude:

    « En général, une fois la fête passée, le peuple retourne à ses affaires et laisse les puissants gérer le monde, se contentant de préparer, dans les arrières cours de son aliénation, les mannequins, costumes et masques de sa prochaine illusion. »

  98. Avant de mener sa vache à l’abattoir, d’où elle sortira les sabots devant, mieux vaut appeler une dernière fois le vétérinaire. Le désespoir des paysans est-il si grand qu’il leur fait perdre leur bon sens paysan ? Les agriculteurs français auraient, en effet, bien tort de suivre les prescriptions nationalistes de Marine Le Pen, laquelle a franchi une étape, hier, dans l’europhobie en promettant de « franciser » les aides versées dans le cadre de la politique agricole commune (PAC). Que la PAC ne réponde pas aux défis lancés aujourd’hui à l’agriculture française, c’est certain. Mal réformée en 2013, elle soutient désormais les revenus plutôt que les productions agricoles, ce qui n’est pas beaucoup mieux. Car elle conduit ainsi à couper les agriculteurs de la réalité des marchés. Surtout, face aux grands aléas climatiques et à l’émergence de nouveaux pays producteurs, de blé notamment, c’est l’extrême volatilité des cours qui est devenue le risque numéro un de notre « industrie » agricole. Et c’est d’elle qu’il convient de la prémunir, par des aides contracycliques. Avancée sans conviction encore par la France, l’idée consiste à mettre en réserve des fonds lorsque les cours sont hauts pour les débloquer lorsqu’ils baissent. C’est d’ailleurs peu ou prou ce que font les Américains, plus pragmatiques. Puisque, dans ce combat pour une politique agricole commune plus protectrice de ses intérêts, la France ne pourra guère compter sur l’Europe du Nord, attachée aux aides directes aux revenus, elle pourrait s’allier à l’Europe du Sud pour promouvoir une PAC à deux vitesses. Car, après tout, rien ne devrait s’opposer à ce que les formes d’aide soient différenciées selon les modèles agricoles qui coexistent au sein de l’Union européenne. Pour ce qui la concerne, l’agriculture française ne peut se résoudre à un avenir dans lequel ses fins de mois dépendraient des subventions de l’Europe. Parce qu’ils possèdent des terroirs et des savoirs, nos paysans ont la chance de pouvoir valoriser leurs productions, dont certaines sont réputées de grande qualité, comme dans le vin, le lait, ou la viande. Mais il ne faut pas se leurrer : en dehors des circuits courts et locaux, exemplaires mais marginaux, c’est bien au-dehors de nos frontières que nos agriculteurs peuvent aller chercher ces marchés de valeur. Les négociations tarifaires très difficiles menées avec la grande distribution ne montrent pas seulement la nécessité pour nos producteurs de s’organiser plus encore en structures de type coopératif afin de contrôler eux-mêmes la transformation et la commercialisation de leurs produits. Elle traduit la limitation, en valeur comme en volume, du marché national. Le destin de la deuxième puissance agricole exportatrice de l’UE est plus que jamais dans ce marché commun de 500 millions de consommateurs européens. Laisser penser le contraire, faire croire que l’on peut sacrifier la PAC sur l’autel du populisme, c’est mentir à la terre.
    @jfpecresse les échos.

  99. J’admire toujours les affirmations catégoriques. Les économistes , notamment, en sont les grands spécialistes : Il y a la loi de Machin, la loi de Truc, la théorie imparable de Chouette et quand tout ça se plante, ils expliquent en choeur que c’était prévisible, parce que…blablabla.
    Oh oui c’était prévisible! parce qu’une théorie reste une construction de l’esprit humain, une sorte de château de cartes, avec une part de vrai et une part de faux . Parce que l’esprit humain reste limité et qu’il restera toujours des détails qu’il n’aura pas pris en compte, parce que le plus sophistiqué des ordinateurs ne recrachera jamais que ce qu’on lui a mis dedans, l’originalité résidant simplement dans l’agencement des données, et parce qu’on prédit bien mieux l’avenir quand il est devenu du passé.
    Le meilleur programme reste , à mon avis, celui du chevalier : Fais ce que doit, advienne que pourra. Mais je reconnais que dans une campagne électorale ça n’est pas forcément très porteur.

      • Que voulez-vous! à force de glorifier l’impudeur, rien d’étonnant à ce qu’on ne nous propose que des trous du q pour nous représenter. La bonne nouvelle en la matière (fécale) c’est qu’on n’a que l’embarras (gastrique) du choix.

    • Des économistes (pas décadents ou révulsés ?) ont dit des choses approchantes (dont des référencés dans des universités reconnues : pas en haut du classement de l’OMC/Shangaï (a une époque :) ) : plus haut que moi.

      Ils utilisaient les mots de leur pairie, uniquement ou presque compréhensibles/entend ables par eux.
      Dans le premier temps ; dans l’après-coup , il y a de la place pour tout le monde. C’est peut-être pour cela que certains enseignent.
      Des économistes qui parlent à des économistes avec les mots accessibles à tout le monde ; c’est un langage de combat ou pas ?
      (langage de combat=celui que l’adversiare ne pourra comp^rendre

      En écho,relativement à ce que vous avez écrit précédemment ; je collerai le lien après.

      advienne ce que pourra : oui
      à la condition que cela soit liè
      à ; fait ce qu’il se doit/ce que de droit ?
      les deux en même temps n’est pas incompatible, peut-être.

      Un langage de combat, c’est celui qu’un éventuel adversaire ne pourra pas comprendre (au moins pendant un court moment: d’où l’intérêt de changer souvent ; pas de modus opérandi, juste de code. Voilà pourquo ic’est beaucoup plus limité que le langage)
      Après un cours séjour via ce blog ; j’ai envie de réviser l’orthographe et la grammaire, apprendre la syntaxe et tout le reste.
      Mea culpa
      Je regrette de ne pas être tombé amoureux (c’était bien quand même) des équations différentielles, du Khi2 et de tout le reste du cirque.
      Puissent les enfants ne pas suivre mon exemple.
      J’aime bien les légendes avec des histoires de Sitting Bull, Jeanne d’arc, Austerlitz, .Surcouf, Tarzan, … des fois.
      La comtesse de Ségur aussi ;après cela m’a permis de comprendre certaines filles -étant amoureux ; j’avais une excuse-
      Ca me rappel quand j’étais enfant.
      En plus, dans vrais légendes ; il y a  » vrai  ».
      Les plus fraiches sont les meilleurs ; ce n’est pas moi qui ai inventé ou découvert cela; sinon, j’en serai fier.

      A vos plumes !

  100. « Nous sommes plaisants de nous reposer dans la société de nos semblables, misérables comme nous, impuissants comme nous. Ils ne nous aideront pas. On mourra seul. » Pascal

    • Oui, mais pas tous en même temps.
      Sinon cela s’appelle une catastrophe (à l’ère de la massification, comme ils disaient jadis ; certains s’emploient à ce que cela n’arrive pas)
      exit les gourous et les prophètes.

      • Le cuistre que je suis ramènerais cela à une lutte entre Eros et Thanatos ; alors que je n’y suis pas , tant d’un point de vue psychanalytique (la sorcière du pauvre) qu’en regard de la mythologie, de l’étymologie ..
        Dans ce dualisme ; Thanatos gagne et perd.
        Il perd parce que ce n’est pas écrit à l’avance, sorti du …x00 ans nous serons morts ; il n’a rien d’autre à dire.
        Entre les deux, Eros qui gagne ailleurs aussi, garantit que ce n’est pas écrit à l’avance, ce que nous vivons.

        Je ne sais pas comment certains en sont arrivés à inventer cette notion de diable …… quelle idée aussi d’aller inventer ou faire perdurer des monothéismes après celà

        J’aime bien l’animisme (ex. les sioux) aussi.
        Je pourrai récidiver ?

  101. Le hors-sujet traditionnel du mercredi soir:
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/03/01/01016-20170301ARTFIG00259-ces-enfants-qui-n-arrivent-plus-a-ecrire.php

    Qui est abonné au Fig’ ici – rêvons?
    Qui saurait expliquer les causes de cette épidémie? Entendons-nous bien: les divers DYS n’étaient pas, ou peu, ou mal diagnostiqués dans le passé; grâce aux progrès des neurosciences et à leur divulgation, ces troubles sont pris en compte ( les fameux PAP).
    Ce qui pose problème, c’est l’augmentation presque exponentielle de ces troubles depuis une dizaine d’année.
    In fine: ces « problèmes d’écriture » relèvent-ils de troubles avérés ou d’autres causes?
    En tant que modeste praticien en collège, vos avis m’intéressent au plus haut point car, pour beaucoup d’élèves, l’écrit est en train de se casser la gueule au point d’être totalement illisible ou incompréhensible.

    • Je n’ai hélas ! pas accès à la totalité de l’article mais une petite anecdote sur la question.
      L’un de mes amis vit dans une petite ville tranquille à la population plutôt privilégiée. Le collège de cette ville a accueilli voici 3 ans un nouveau proviseur, qui officiait auparavant dans un établissement d’un quartier niçois défavorisé. Au bout de quelques mois, le proviseur, qui pensait avoir tout vu, a gentiment ironisé sur le nombre d’élèves atteints de troubles DYS et a affirmé que son nouveau collège comptait finalement plus d’élèves à problèmes que le précédent.

      Quelle proportion d’enfants des cités défavorisées est orientée vers un orthophoniste ou un neuropsychologue ?

      Quant aux causes de ce phénomène, je suis perplexe. On entend les anciens s’émerveiller devant nos bébés bien plus vifs et plus éveillés qu’ils ne l’étaient autrefois, et quelques années plus tard ils sont affligés par les adolescents /jeunes adultes lymphatiques. Que se passe-t-il donc entre la naissance et 20 ans ?!

      J’ai vu un extrait mais n’ai pas encore visionné le documentaire suivant :
      http://m.france5.fr/emission/colorants-edulcorants-conservateurs-que-cachent-ils/diffusion-du-26-02-2017-20h50

      Certains additifs causeraient des troubles de l’attention, peut-être une piste à explorer…

      • Selon que vous ayez une mémoire visuelle ou auditive et que vous soyez droitier ou gaucher, la méthode globale ne sera pas assimilée de la même manière. Elle est proprement injuste dans ses effets selon les hémisphères qu’elle utilise; injustice qui a fait la fortune des orthophonistes.

  102. Moi j’ai appris à lire et à écrire avec la bonne vieille méthode dont les ânes pseudo-savants et néanmoins pédagogues ne voulaient plus entendre parler. Je ne me souviens pas avoir eu la moindre difficulté, ça s’est fait tout seul. C’est la tante de ma mère, institutrice à l’ancienne, qui s’est chargée de mon instruction primaire. Elle aimait tellement son métier que même en retraite, elle a continué de faire ce qu’on appelait « l’étude », c’est à dire qu’elle surveillait les élèves qui devaient attendre l’heure de la sortie…et elle en profitait pour leur faire revoir leurs leçons ou faire leurs devoirs. Les jours de congé, elle retrouvait dans la grande rue de ma ville natale d’autres instituteurs, comme elle et ça papotait sur la honte qui avait touché tel ou telle collègue qui avait eu des échecs au certificat d’études.
    Il n’y avait pas de problèmes d’écriture, ou bien ils se réglaient avec quelques baffes. Mais des années plus tard, des anciennes élèves, arrêtaient la grand-tante dans la rue pour la remercier, disant : si vous ne m’aviez pas mené la vie dure, je ne serais jamais arrivée à une situation convenable aujourd’hui.
    Il faut reconnaître que les problèmes de lecture/écriture nés de la méthode globale ont été la source d’un marché juteux pour certains.
    Le monde actuel est à l’image d’un verre de bière presque vide : énormément de mousse et plus beaucoup de liquide.

    • Et que dire de l’écriture inventée ?
      Mon aîné n’est pas passé par cette étape à la maternelle et il n’a jamais eu de problèmes avec l’orthographe.
      La cadet, à peine plus jeune, a quant à lui rempli un livret de petites phrases de son cru pendant son année de grande section. Il fallait s’émerveiller devant ses productions rédigées en langage sms… J’ai eu toutes les peines du monde à lui faire comprendre par la suite qu’il fallait respecter l’orthographe des mots, même si ses phrases étaient justes d’un point de vue phonétique.
      Parallèlement, il savait déjà lire en entrant au CP, tout comme son frère. Méthode syllabique pour tous les deux.

    • Quelle « méthode globale » ? Celle-ci n’a jamais été utilisée dans les classes de CP. Il s’agit plutôt d’une méthode mixte, commençant par la reconnaissance de mots, puis revenant au détail de ces mots.
      Efficace ou pas ? Je ne me sens pas capable d’apporter un point de vue pertinent en la matière.
      Mais j’en ai assez de lire et entendre des approximations sur la lecture au CP.
      Je ne suis d’ailleurs pas certain que l’utilisation d’une « méthode » soit le moyen le plus approprié pour amener les enfants à la lecture/écriture.
      C’est en lisant qu’on devient non pas liseron, mais lecteur.

      • Les instituteurs que je cite parlaient de « méthode globale », disons que c’était par commodité de langage, mais pour autant que je sache, il y a d’abord eu une méthode effectivement globale, avant que devant son remarquable échec, on passe à une méthode mixte.
        Principe de gouvernement : quand une idée est mauvaise, on ne revient pas dessus, on en rajoute juste quelques tonnes, au cas où ça étoufferait les critiques.

      • (…)Quelle « méthode globale » ? Celle-ci n’a jamais été utilisée dans les classes de CP. Il s’agit plutôt d’une méthode mixte, commençant par la reconnaissance de mots, puis revenant au détail de ces mots.(…)

        Ce que vous décrivez est une méthode globale. Vous pouvez vous appliquez à détailler le mot , à dessiner, à chanter les syllabes, vous n’ôterez pas l’effet délétère de la reconnaissance visuel appliquer en premier lieux.

        (…)Efficace ou pas ? Je ne me sens pas capable d’apporter un point de vue pertinent en la matière (…)

        Vous venez de le prouver.

          • Merci à tous.
            Il semblerait que l’apprentissage efficace de la lecture dépende surtout de l’intelligence de l’instit, qui sait quelle méthode employer selon les élèves qu’il a en face…Mais nos collègues sont bridés par le cadre inspectoral avec l’habituelle épée qui pendouille; faut bien manger, surtout avec un salaire d’instit…

        • Non, vous ne saisissez pas : la « vraie » globale, c’est celle qui s’acharne à faire lire des textes, des textes, des textes, et à imprimer des mots dans la mémoire visuelle. Je suis désolé, même si j’ai dit que je ne me sentais pas compétent (formule de feinte humilité), j’ai lu à peu près tout ce qui s’est publié d’important dans ce domaine, je suis en contact avec pas mal de chercheurs à ce sujet. Le hic, c’est qu’en théorie (sur le papier), chacun des thuriféraires de telle ou telle méthode finit par devenir convaincant.

  103. J’ai oublié de préciser ; dire aux autres que tous ceux qui sont présents seront morts dans 500 ans, ne relève pas d’un coup de génie (d’où mon profond mépris pour …)

    Sachant que l’on ne sait jamais par qui on sera lu (même si tout le monde s’en tape et personne sait qui écrit)
    Cela aura été écrit après avoir été dit et avant d’être répéter une .énième fois.

      • Une goutte d’huile essentielle d’eucalyptus et une idem de marjolaine à avaler dans une cuillerée de miel deux, trois fois par jour et massage avec les mêmes plus menthe poivrée, ravintsara et arbre à thé.

        • NAN !!!
          Pourvu qu’il souffre. Qu’il flingue 4 paquets de kleenex/heure. Que la peau autour de ses narines se dessèche à force de se moucher; que ses lèvres se gercent, que ses yeux soient larmoyant durant 10 ‘ avant chaque éternuement à raison de 5/minute et qu’il ne puisse plus parler tant sa gorge le torture.

          J’ai appelé hier une femme charmante et bouleversée par les directives du CNRS contre son équipe et qui espérait un appel ou un mail (je n’ai pas cité son nom ni son journal).
          C’est lui qui a demandé un contact en demandant de l’aide ! Je l’ai seulement fais à sa demande, pour rendre service !

          Il pouvait me donner une boite mail bidon si il se méfiait (à tort !!!). Je ne vais évidemment pas mettre les coordonnées de cette dame à la vue de tous (ça ne se fait pas !!!)
          J’ai mal pour cette femme qui a investit 2 000 000 d’euros dans la recherche et qui espère un peu de soutient.

          Son mépris aura au moins le mérite d’être clair.

          • Oui, oui, bien sûr, mais à l’herboristerie du Père Blaize vous trouverez tout ce qu’il vous faut. Les HE sont étonnantes vraiment ! Je crois me souvenir que la boutique est magnifique, 200 ans, au moins, peut-être dans le club des Hénokiens !

  104. Pour un nouveau sujet d’article :
    « Le Figaro » parlait des problèmes de graphomotricité des enfants – 20 à 30% n’arrivent même plus à écrire à la main …

  105. Vu ce soir sur Télémacron (BFM la chaîne de Drahi, soutien du télévangéliste ultralibéral) l’interview de Dupont-Aignan…
    Un premier journaliste ostensiblement ironique et méprisant qui martelait les faibles pourcentages du candidat gaulliste dans les sondages, un second journaliste éructant et aux yeux exorbités de haine qui parlait juste de Fillon et le Pen. Aucun des deux n’a évoqué le programme de NDA car aucun des deux ne l’avait lu.
    Et c’est ainsi que Macron est grand.

      • Les employés de Drahi font leur boulot de propagandistes. Est-ce que le budget de BFM ou de l’Express (et j’en passe) sera ajouté dans les comptes de campagne de Macron?

      • Il a le charisme d’un sac de patates. Quand on sait qu’on va faire 2% aux présidentielles, on s’en va. Il ne représente rien sinon lui-même et quelques sots pleins de morgue. Juste bon à ramper devant MLP.

        • NDA a jusqu’à présent refusé toutes les avances (politiques) de MLP, contrairement à ce que vous prétendez.
          Sinon, j’en conviens aisément: il a moins de charisme que le télévangéliste et ne dispose pas d’une armée de communicants et autres spécialistes du marketing politique.
          Hitler aussi avait beaucoup de charisme: était-ce une raison de voter pour lui?

          • La référence a Hitler est stupide dans ce cas précis ; c’est très bête cette réflexion.
            Anyway, on ne doit pas avoir la même conception du charisme.
            Et NDA reprend les mêmes analyses que celles de MLP. Enfin, les analyses, si on peut appeler ça des analyses.
            En tout cas, MLP a bien dit qu’elle accueillerait avec plaisir ce valet si elle était élue.Je ne vais pas rechercher la référence. cela n’en vaut pas la peine.

  106. Une partie de la famille LR demande la sédation du séditieux.

    Assister au suicide ou l’assister, tel est le terrible dilemme de la droite la plus bête de la galaxie.

    • Ah ! le chausse-trappe ou pied de corbeau ou tribulus que ces primaires ! Bien fait pour leur gueule à ces connards.
      Et ces niais qui sont allés voter pour lui à la primaire et qui le voyaient comme le sauveur de la France.
      Et les chacals qui se rongent le nez : babouin et péju. Non, ce sera moi; mais pisque j’te dis que ce sera moi. Alors, 151 parrains, 152 parrains, 153: pff! En 15 jours, comment qu’on va faire ? Et toussi toussa pour défendre la France.
      Bande de tarés.
      NDA: le parti qui débande: 205 parrains ! C’est pas beaucoup ! L’a pas la gaule, le gaulliste ! Yes ! Ben l’a ka cherché des marraines à moins qu’il ne préfère se faire fesser par Fessard de Foucault.

  107. J’adore…c’est vrai qu’à côté de Fillon, Juppé est un saint…14 mois de prison avec sursis, 1 an d’inéligibilité, loyers diminués pour lui et son fils….Vous n’avez pas l’impression que les journalistes vous ordonnent de voter pour Macron et/ou Juppé et Macron au final ? Moi si.
    Et j’ai horreur qu’on me dicte mes choix…

    http://www.medias-presse.info/ces-elus-qui-preferent-alain-juppe-deja-condamne-a-francois-fillon-encore-innocent-mais-mis-en-examen/70478/

    • Chacals : Péju et Babouin. Si c’est à moi que vous vous adressez, je ne les défends pas, savez lire pourtant, vous !
      Quant à votre article. Drôle !
      « Et elle rappelle aux fonctionnaires leur devoir, en leur précisant fermement qu’en cas de violation de celui-ci leur responsabilité serait engagée. C’est en particulier l’article 28 du statut de la fonction publique qui met à la charge du fonctionnaire un devoir d’obéissance. « Loi n°83.634 du 13 juillet 1983, article 28 Le fonctionnaire « doit se conformer aux instructions de son supérieur hiérarchique, sauf dans le cas où l’ordre donné est manifestement illégal et de nature à compromettre gravement un intérêt public. » »
      Ben, si tous les profs et instits avaient obéi aux différents ministres de l’EN, il y aurait encore plus de dégâts dans le domaine de la lecture et de l’écriture qu’il n’y en a eu !

      • A qui adressez vous ? On voit que vous respectez les enseignants, vous : le vrai titre est professeur et instituteur, et non pas prof et instit !

        Dans le métier de l’enseignement, le supérieur hiérarchique ne peut donner des ordres que dans le cadre stricte des fonctions telle qu’elles sont définies par décret statutaire. La liberté pédagogique est un principe, donc le professeur ne désobéit pas à sa hiérarchie quand il pratique une autre pédagogie.

        • Faut vous remettre à jour : les chefs d’établissements interviennent de plus en plus dans la pédagogie. Et je continuerai à dire : instit et prof. J’aime bien ça.

          • Je suis à jour : la liberté pédagogique est toujours d’actualité, c’est dans les textes officiels. C’est l’enseignant qui prépare les cours, pas le proviseur ou le principal.

            PS : je ne dis pas « flic » pour désigner un policier ou un gendarme. De la même manière, un enseignant est un professeur et non un prof.

          • Nicolas, et un de plus. Ce n’est plus Six personnages en quête d’auteur mais un auteur, très mauvais, l’auteur, perdu dans ses personnages.

  108. Quand ça coinçait niveau sinus (légèrement, sinon il faut abandonner) avant de plonger, d’ailleurs c’est bien de le faire systématiquement, nous aspirions de l’eau de mer par le nez. (ça évite des douleurs qui peuvent être terribles à la remontée et à la descente) ;se rincer les sinus ça s’appelle (l’expression est plus imagée que physiologiquement correcte)
    Par contre il faut éviter avec de l’eau douce (lac, carrière)
    Je déconseille celle du port de Marseille ; il en vendent de la stérile (stérilisée ?) en pharmacie.

    • Driout, il n’y a jamais eu de saucisson d’âne en Corse — c’est une légende popularisée par Goscinny et Uderzo. Nous faisons exclusivement dans le pur porc (que les porcs ne soient plus corses est une autre histoire).
      À Arles, en revanche, j’ai un souvenir très vif des saucissons d’âne enveloppés dans du papier brillant qui pendaient à toutes les devantures, sur le cours principal.
      Ça ne se fait plus, d’ailleurs. Z’ont dû manger tous les ânes — mais nous savons, ici, qu’il en reste un bon nombre…

  109. C’est comme cette histoire (une blague vaseuse) de l’industriel ayant fait fortune dans le saucisson d’âne.
    Désespéré par la bêtise crasse de son fils, il décide de l’initier à ce qui a fait sa réussite.
    Il lui fait visiter l’usine où est produit le saucisson d’âne et lui présente sa grande invention ; la machine à fabriquer le saucisson d’âne.
    - Tu vois ; ici on fait entrer un âne et là il sort du saucisson. C’est moi qui inventé cette machine.
    - Papa, on ne pourrait pas inventer une machine où en faisant entrer un saucisson il en sortirait un âne ?
    - C’est déjà fait : c’est ta mère.

    Bon, je sors.

  110. Pour l’ex-PDG d’Axa Henri de Castries, ces départs sont « vraiment de l’écume ». « Ce que l’on doit à nos citoyens, c’est une explication sur le fond », a-t-il insisté, assurant préférer « le projet vitaminé de François Fillon à la tisane proposée par Emmanuel Macron et au poison du projet du Front national ».

    Vitamines pour qui ? Poison pour qui ?

  111. « M. de Castries a également nié tout conflit d’intérêts dans la rémunération de la société 2F Conseil de M. Fillon, à hauteur de 200.000 euros. « Axa a demandé les conseils de François Fillon au moment de la crise des dettes européennes en 2012. Bénéficier de l’expérience d’un homme d’Etat sur ce que peut être l’évolution de l’économie et de l’épargne européennes, c’est précieux », a affirmé le dirigeant d’entreprise. »

    Ben tiens ! Les grandes compétences du petit placier en élections …

    • Super vidéo où l’on voit qu’un imbécile de journaliste de médiapart voit que la faute fonction publique existe et sert à quelque chose, même s’il lui reste encore quelques petites choses à apprendre : on ne rentre pas dans le corps de l’inspection des finances par « chance » ; c’est marrant cette négation du mérite quand ce n’est pas celui des journalistes.
      On se demande d’ailleurs s’ils méritent le nom de journalistes tous ces scribouillards qui font juste de la propagande dans un mauvais français et sur le mode copain/copain.

  112. Talleyrand se vendait absolument à tous ceux qui voulaient l’acheter : les Anglais, les Prussiens, les Autrichiens, le Tsar de Russie et même et surtout à Napoléon ; mais lui vivait à l’heureuse époque où l’on n’avait pas à se soumettre au suffrage universel … son amoralisme rayonnant lui permettait de faire des tas de bons mots qu’aucun suffrageant ne peut plus se permettre !

  113. Dilemme : on veut devenir riche, puissant, glorieux et courtisé, écraser tout le monde de son mépris mais il faut en passer par ces damnés croquants d’électeurs – les pov’cons qui doivent se casser comme disait Sarkozy et ceux qui doivent travailler pour se payer des costards, les illettrés comme disait Macron.
    Vivre la vie de château tout en en appelant au peuple au Trocadéro ! Lequel ? Celui des rombières du 16e toutes emperlousées ?

  114. Il pleut sur Paris … pluie quasiment continue !
    Je ne crois pas que les femmes de ménage de La Défense iront se rassembler pour défendre Fillon – j’en avais deux en face de moi dans le RER hier après-midi – une blanche et une noire – leur conversation ne volait pas plus haut que leur balai.
    Elles ne buvaient pas, elles ne fumaient pas, elles ne draguaient pas mais elles causaient …

    • C’est qu’elles ont vu que vous les observiez, alors, elles en ont rajouté pour que votre nez frémisse de plaisir à l’idée de ce que vous alliez écrire sur elles !

      • Vous imaginez « Allons bon » ! Une gonzesse style Jeanne d’Arc sortant du bois du Trocadéro pour proclamer : « Je vais faire le ménage dans la vie politique française ! Dehors les coquins … du balai les arsouilles ! » et les militants médusés prenant la fuite dans tous les sens comme devant une pluie d’arbalètes laissant seul l’évêque Cochon de la Sarthe !
        En plus il pleut : pas moyen d’allumer un bûcher pour brûler l’hérétique militante.

        • Vous savez, Pierre Driout, j’en veux à cette société qui ridiculise les hommes ou femmes d’honneur ! On vient de reconstituer le visage de Bayard, il a un regard bleu interrogateur, comme s’il nous jugeait !
          La pluie tombe dru, c’est toujours ça!

  115. Belle salade. On ne sait qui lui écrit ses discours à Pillon le malhonnête : voilà qu’il en appelle à la France des châteaux, des paysans et mélange tout ça avec Gavroche qui se relève sur sa barricade !
    La gueule du soi -disant peuple qui le soutient !!! Des vieilles peaux en fourrure et des vieux en Barboure. Voilà la France de demain, celle de l’avenir !Manifestement celle des châteaux pas celle des paysans…

  116. Je reviens faire un petit tour par ici juste pour vous annoncer la création d’un nouveau parti: le « Front Vaginal », –dont je suis pour le moment le seul membre– parti qui oeuvrera pour le redressement de nos mâles valeurs.
    Je cherche toujours un slogan; j’avais pensé à: « On nique d’abord, on s’explique ensuite ! » qui tranche nettement avec la logorrhée foireuse des partis traditionnels, mais je crains de heurter la sensibilité à fleur de peau de nos soeurs de blog, Allons bon en tête. Mais tant pis, le parti d’abord !..uhuhu !

    • « I don’t believe in the Republican Party or the Democratic Party.
      I just believe in parties. »

      Samantha Jones, Sex and the City

    • Mince ! J’avais pas remarqué que les vagins avaient un front, donc un visage ! Miroir, miroir…
      Hum, pour le slogan, cherchons dans les répliques de Michel Constantin, l’idée sera la même mais plus, enfin, moins, vous voyez ce que je veux dire, Hervé le rêveur ?

  117. Un petit délinquant se prend pour Bonaparte *.

    Faut-il l’enfermer ou le sortir ?

    * perso, je préfère Malaparte, internationaliste engagé mais d’une manière qui me parle davantage.

  118. Salut à toutes et à tous !
    Pas d’Internet pendant trois jours pour cause de pluie : ça, c’est Marseille — les lignes n’ont pas été enterrées, sous prétexte que le ratio soleil / pluie rendrait l’opération coûteuse.

    Par ailleurs, une migraine persistante m’a dissuadé de trop fixer un écran — et le fait de porter des verres de presbyte (on ne peut pas être et avoir été) n’arrange rien.

    Bref… Une nouvelle chronique dans la journée — promis — avant peut-être de publier ce que j’ai rassemblé sur cette histoire de vaccin SIDA sur laquelle nous a alertés Flo — merci, Flo !

    • Vos remerciements me touchent.
      Et vous avez sans doute de bonnes raison pour mettre la parution de cet article au conditionnel, j’en suis consciente.

  119. Vu hier sur télémacron (BFM) l’interview de Marine le Pen: bien qu’elle ait balancé les liens financiers entre le télévangéliste et Drahi (patron de BFM, l’Express entre autres) et qu’elle ait pointé la partialité des médias macronbéats, quel contraste avec l’interview de Nicolas Dupont-Aignan quelques jours plus tôt! Et je ne parle même pas du traitement des autres candidats: Fillon lynché, Mélenchon et Hamon snobés.
    Alors que le candidat gaulliste était ostensiblement méprisé, rabroué et interrompu, la candidate du FN était relativement ménagée et respectée, ce qui est tout à fait nouveau. Et cela sera sans doute ainsi, du moins jusqu’au premier tour.
    Les médias ont choisi QUI devait être l’adversaire de Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>