Méritocratie, Oligarchie et Populisme

Il y a quelques jours, le New York Times a publié un intelligent article sur « The rise and fall of European meritocraty ». Ivan Krastev y dresse un parallèle entre l’effondrement (si seulement c’était vrai !) des pseudo-élites auto-proclamées mondialisées et la montée des populismes, notant que « l’élite méritocratique est une élite mercenaire, qui n’est pas sans rapport avec la façon dont les clubs de foot les plus compétitifs s’échangent les meilleurs joueurs ». Et de préciser que « les banquiers hollandais heureux vont à Londres, pendant que les bureaucrates allemands compétents occupent Bruxelles ». Ces gens-là n’ont pas de frontières, ils n’ont plus de nation.
D’où l’incompréhension desdits banquiers londoniens d’adoption lorsque le peuple anglais a voté le Brexit. Not in my name ! se sont-ils exclamés ! D’où l’ahurissement des bureaucrates bruxellois devant les votes eurosceptiques, qu’ils ont contournés grâce à la complicité active d’autres bureaucrates associés à quelques politiques intéressés. D’où la sidération des médias à l’élection de Trump ! Ce tout petit monde, comme dirait David Lodge, va de stupéfaction en stupéfaction. Vite, s’inventer un pare-feu !
Un parti populiste pourrait briller aux prochaines élections ? Vite, inventez-moi un petit Macron, puisque Hollande ne peut plus fournir.Les fonds ne manquent pas à Emmanuel Macron pour monter des meetings. On y vend aux foules un bonheur parfaitement imaginaire. Parce que l’Europe telle qu’elle s’est construite, l’Europe de la finance, de la City et de Goldmann Sachs — parlez-en aux Grecs, de Goldmann Sachs —, cette Europe qui choisit de parler anglais — non pas la langue de Shakespeare, mais celle des épiciers du Stock Exchange —, cette Europe-là n’a rien à voir avec le bonheur. Au moins, pour européen qu’il soit, François Fillon ne promet que du sang, de la sueur et des larmes.

Le bonheur, ce ne sont pas ces tomates standardisées, dépourvues de goût, mais conformes à un idéal européen décidé à Bruxelles, où d’ailleurs on n’en cultive pas. Ni ces normes alimentaires qui nous empêchent de manger des fromages non pasteurisés et du lait frais non UHT. Le bonheur, ce ne sont pas ces écoles où l’on enseigne le français tel qu’il se parle mal — baragouinez, mes enfants, Bruxelles s’occupe du reste. Un sabir dans lequel se dissolvent peu à peu les langues nationales, mais qui satisfait les « compétences » édictées par le Protocole de Lisbonne. La façon dont Emmanuel Macron a cru bon de parler anglais devant un parterre franco-allemand en dit long sur le globish commun à ces gens-là — et de Florian Philippot à Bruno Le Maire, je sais gré à quelques politiques d’avoir exprimé leur indignation devant la trahison linguistique de ce jeune homme pressé qui mérite amplement le grand prix de la Carpette anglaise.
Ces chroniques sont écrites en français — et celles et ceux qui les commentent veillent à s’exprimer aussi en (bon) français. C’est une politesse que nous nous devons les uns aux autres ; mais ce qui allait de soi il y a onze ans, quand j’ai commencé Bonnet d’âne, est devenu un acte de résistance. Parler français, c’est s’opposer à cette mondialisation qui après avoir détruit notre industrie et notre agriculture, prétend détruire les nations. Insensiblement, je suis passé d’analyses exclusivement consacrées à l’Ecole à des réflexions sur l’ensemble des faits culturels, parce que le combat, face à une menace tous azimuts, est désormais global.

Comment ? Vous vous insurgez contre la méritocratie, vous qui ne cessez de prêcher l’élitisme bien compris ? Vous qui pestez contre l’égalitarisme instauré par un système pédagogique à la dérive ? Allons donc !
Il faut d’abord s’occuper de bien nommer les choses. Le mot méritocratie fut inventé en 1958 par le sociologue et homme politique anglais Michaël Young, dans une fiction dystopique intitulée The Rise of the meritocracy. L’auteur y stigmatisait un (futur) système où des élites auto-proclamées s’arrogeaient le droit de décréter qui était ou non méritant (en fait, elles-mêmes), et rejetaient dans l’ombre, la misère sociale et la culpabilité tous ceux qui n’avaient pu s’insérer dans leur corps, et qui le pouvaient d’autant moins que lesdites élites vivaient en système autarcique et en auto-reproduction. Et il prédisait une insurrection populaire contre la méritocratie en 2033 — alors que c’est en 2016-2017 que ça se passe.
Le fait d’avoir fabriqué le mot en combinant une racine grecque (kratos, le pouvoir) à une racine latine montrait assez, dans l’esprit de Young, à quel point le concept était monstrueux — en un mot, bureaucratique, un mot fabriqué selon la même linguistique frankensteinienne. Rien n’y a fait : la classe politique (à commencer par le parti travailliste, auquel Young avait appartenu) a revendiqué la méritocratie, et l’inventeur du terme a dû batailler ferme contre Tony Blair, objet de son exécration, qui s’auto-justifiait en se réclamant d’un système méritocratique qui pérennisait le pouvoir des mêmes. Lisez sa diatribe, elle est lumineuse.

Il y a une sacrée différence entre méritocratie et élitisme. La méritocratie est une oligarchie qui feint d’être là par pur mérite, alors qu’elle n’y est que par reproduction. L’élitisme consiste au contraire à pousser chacun au plus haut de ses capacités — particulièrement les plus jeunes. Quelles que soient leurs origines. J’ai voué ma vie à cette tâche.
Les sociologues de l’éducation ont constamment joué, dans leurs écrits, sur l’ambiguïté de la méritocratie, qui à l’origine est très près de ce que Bourdieu appelait « reproduction », et dont ils font quand ça les arrange un synonyme d’élitisme. D’où la tentation égalitariste imposée à l’école par des politiques qui eux-mêmes s’accommodent fort bien d’une société méritocratique dans la mesure où elle les conforte dans leurs fonctions. En fait, la méritocratie tue le mérite. Elle installe une noblesse d’Etat pérennisée. Elle est une oligarchie — pas même une aristocratie. Ce n’est ni le gouvernement des meilleurs, ni a fortiori celui des plus méritants, c’est la confiscation du pouvoir par quelques tyranneaux camouflés en grands argentiers (Wolgang Schaüble par exemple), en ex-gauchistes réinfiltrés par la CIA (Manuel Barroso) ou en jeunes loups « en marche ». C’est 1788 : on se crispe sur ses privilèges, on fonce dans le mur.
D’où la tentation populiste. Celle du coup de balai. Du « plus jamais ça, plus jamais ceux-là ». Du présent faisons table rase. Ce que les méritocrates appellent populisme dans les feuilles de choux qu’ils se sont achetées (le Monde par exemple) n’est jamais que l’exaspération du peuple.
Les partis qui prêchent la grande lessive n’ont pas forcément les cadres de substitution ? Sans doute. Mais il peut en être en 2017 comme en 1789 : en quelques semaines ont surgi les hommes qui firent la révolution. Qui avait entendu parler de Danton, de Saint-Just ou de Robespierre (ou de Bonaparte, ou de la plupart des généraux de la Révolution, tous issus du peuple), avant que le peuple n’envoie les aristos à la lanterne et le roi — nous arrivons tout doucement au 21 janvier — à l’échafaud ? En 1940, qui connaissait De Gaulle avant le 18 juin, en dehors de quelques cercles militaires restreints ? Il en est des grands esprits comme de la foudre — l’instant d’avant, ils n’étaient pas là. L’instant d’après…

Jean-Paul Brighelli

342 réflexions au sujet de « Méritocratie, Oligarchie et Populisme »

  1. Brighelli, c’est celui qui a appelé à voter Sarkozy en 2007, ce qui lui a valu une coloration rouge (même pas de honte) sur son veston ?
    C’est celui qui a voté pour Fillon aux primaires de la droite, malgré des propos fort durs sur les naïvetés de la foi ?
    ET c’est celui qui aujourd’hui, ci-dessus, nous rassure sur les capacités à gouverner de Marine Le Pen ?

    Mais c’est celui qui, quand on le renvoie à ses choix sur la droite la plus dégueulasse, fait des mines, affirme que c’est complexe, que lui-même ne sait pas toujours où il se situe…
    Mais si mon coco (si j’ose dire) : vous êtes un vrai mec de droite, comme Ménard, comme tant d’autres. Ici, tout le monde l’a compris.
    Enfin, je suppose.

    • Tant qu’il n’y a pas de gauche…
      Ou pire : tant que la gauche joue à faire le boulot que n’a jamais osé faire la droite…
      En fait, la gauche est la divine surprise de la droite.
      Vous arrivez à être de gauche, vous, en ce moment ? Et à vous regarder dans la glace ?
      Hollande ! Ah ah ah ! Dire qu’il y en a qui ont voté pour lui en 2012 !

      • Si ce mot, très laid, a été inventé, c’est, comme souvent, pour noyer le poisson. Il n’y a qu’à penser à la peine de « contrainte pénale » ! Les mots, non pour éclairer mais pour se moquer du monde !

    • Il est certain que cette trajectoire politique évoque irrésistiblement celle d’un chauffard ivre, zigzaguant le long d’une route de campagne, confondant sa droite et sa gauche, pour, dans une ultime embardée, finir dans le fossé. Loin de vous souhaiter le crash, je pense que vous risquez simplement de vous réveiller avec une bonne gueule de bois. Cela dit, je reste un lecteur attentif (et souvent admiratif) de vos billets.

  2. « Nous  allons suivre deux règles simples », estime Donald Trump. « Acheter américain, et engager américain. Nous allons rechercher des amitiés avec les nations du monde, mais sur la base que c’est le droit de toutes les Nations de mettre leurs intérêts d’abord. Nous n’allons pas chercher à imposer notre mode de vie, mais le laisser briller comme un exemple. »

    Est-ce qu’à Brighellécity on peut dire la même chose ?

  3. « Tout cela change, en commençant ici et maintenant. Ce moment est pour vous, et vous appartient. (…) C’est votre journée, c’est votre célébration.  Les Etats-Unis d’Amérique, c’est votre pays. » « Ce qui est vraiment important, c’est de savoir que le gouvernement est contrôlé par le peuple. Le 20 janvier 2017 sera marqué comme le jour où le peuple est devenu le dirigeant de cette Nation, de nouveau. Les hommes et femmes de ce pays ne seront plus oubliés. Tout le monde vous écoute maintenant. »

  4. Superman rajoute à Metropolis : « Nous allons renforcer toutes les alliances et en construire de nouvelles, et unir le monde civilisé contre le terrorisme islamique, que nous allons éradiquer complètement de la face de la Terre »

  5. Je reposte ici…

    JP : au cours de mes pérégrinations lusitaniennes, je suis tombé sur cette étrange sculpture dans un jardin public :

    http://nsm08.casimages.com/img/2017/01/20//17012007405216723114787986.jpg

    Voila donc deux créatures callipyges apparemment chirales (sans têtes, roberts imposants et pieds caprins) que j’appellerai provisoirement « sphinx » faute de mieux.

    Un examen attentif bien que rapide m’a permis d’identifier une belle paire de khouilles sous la créature de droite.

    Un couple de sphinx qui se font la gueule et qui se jouent l’hôtel du khul tourné ?

  6. Populisme : grand remplacement d’une méritocratie par une autre en faisant croire à la populace qu’il s’agit d’une révolution.

    J’ai bon ?

  7. Quand Trump veut faire croire qu’il va donner le pouvoir au peuple c’est une énorme imposture, non ?

    Hélas, plus c’est gros, plus ça passe.

    • Le peuple c’est l’hydre de Lerne : on lui coupe une tête il en repousse deux … il faut être Hercule pour vouloir lui complaire ou le vaincre !

    • Exactement;dans la petite ville de Veles,en Macédoine,les jeunes gens qui veulent se « payer d’la marque et pécho des meufs » fabriquent à la pelle des fausses informations qui postées sur Facebook ou autres leur apportent une riche moisson de clics rémunérateurs.
      Avec les Amerloques, c’est fastoche,ils gobent n’importe quoi.

  8. La situation est très grave, je crois que les élites boboisées ne sentent pas la gifle que le peuple veut donner aux puissants! Macron est un piètre gestionnaire, où sont les 3,6 millions gagnés chez Rothschild, alors qu’il a un patrimoine négatif de 5000 euros! Un compte aux îles Caymans? J’espère que tout va bien au Lycée Thiers http://www.lci.fr/faits-divers/marseille-fin-de-l-alerte-a-la-bombe-au-lycee-thiers-2022568.html

  9. Macron n’a pas de parti derrière lui et pourtant il est omniprésent dans les médias et organise meeting sur meeting.
    Quel journaliste aura le courage d’enquêter sur les puissances d’argent qui financent Macron?

  10. Maître,
    Toujours vos billets m’intéressent; quand je me rends sur le site,je suis toujours heureux de voir un nouveau titre ;cette fois-ci,je me sens le devoir de vous remercier plus que jamais:il est si rare que soit rappelée l’origine véritable du mot “méritocratie” .Pour l’ inventeur du
    mot une société méritocratique eût été une horreur ;mais aujourd’hui tant et tant se disent partisans de la méritocratie !
    Je crois d’ailleurs que(de même que le désir s’accroît quand les fesses reculent) lorsqu’on passe de l’anglais au français, la confusion augmente.
    Le mot ”merit” dans la langue anglaise est assez rarement associé à l’idée de récompense d’une bonne action ou d’un effort “méritoire” etc.
    En particulier,selon les Anglais, les juges ou tous ceux qui sont investis d’un pouvoir de décision se doivent d’examiner tout cas “on the merits of the case”,c’est-à-dire de fonder leur décision uniquement sur les qualités objectives du cas qui leur est soumis,ce qui implique qu’il ne doivent pas se laisser influencer par des considérations morales.
    Un professeur de classe préparatoire appelé à donner son avis sur la candidature d’un bachelier,s’il s’en tient aux “merits of the case” ne prendra en considération que l’aptitude “académique” du candidat à suivre les enseignements de classe préparatoire;il s’abstiendra de tout jugement moral,il ne se dira pas:”cette petite, élevée par une femme de ménage célibataire a bien du mérite;elle mérite d’être admise,elle mérite de réussir,plus peut-être que le” fils de”, certes plus fort en thème grec, mais né avec une cuillère d’argent dans la bouche.”

  11. Macron a tort de s’adresser en anglais à des Allemands:il doit déplaire à ceux-ci et déplaire aussi aux Anglais qui,contrairement à ce que beaucoup pensent, détestent qu’on traite leur langue comme une espèce de “lingua franca”,que des hordes de métèques avilissent.
    (D’ailleurs,si ça continue,il arrivera à l’anglais ce qui est arrivé au latin:à force d’être parlé par tout le monde et n’importe qui, n’importe comment,l’anglais deviendra une langue morte.De maigres bataillons d’Anglais lettrés défendent leur langue avec l’énergie du désespoir mais…)

    Que Macron s’exprime en anglais à la BBC (ou aux Etats-Unis) est une autre affaire;il a été un bon khâgneux et sait de l’anglais;si l’on transcrivait ses propos,on jugerait son anglais fort correct.

    Mais je me demande s’il a conscience de l’effet qu’il produit sur un auditoire britannique.Regardez le petit extrait ci-dessous;ne conviendrez-vous pas que Macronl fait beaucoup plus jeune que son âge,qu’il a l’air d’un élève en train de passer un examen ? Et qu’Andrew Marr, qui mène l’entretien, a soin de parler lentement, de bien détacher les syllabes,en examinateur bienveillant?

    Bref, les Anglais auront du mal à le prendre au sérieux,s’il est élu président.

    http://www.huffingtonpost.fr/2016/04/17/video-macron-blair-bbc-interview-compliment_n_9714100.html

  12.  » La façon dont Emmanuel Macron a cru bon de parler anglais devant un parterre franco-allemand en dit long sur le globish commun à ces gens-là —  »

    L’inventeur du globish (un Français) est très fier de lui.

    Dans ce petit film,,s’exprimant en globish. il vante les méries du globish
    Pour moi, c’est insupportable au-delà de trois minutes.
    http://www.globish.com

  13. Le charisme d’une serpillière.

    Nigel Farrage n’est pas mon politicien préféré mais son assassinat (rhétorique) de Von Rompuy (en 2010) est un morceau d’anthologie.

     » Je ne voudrais pas être impoli mais…vous avez le charisme d’une serpillère et l’allure d’un employé de banque subalterne…Qui êtes-vous ? … Qui a voté pour vous ? …
    … »
    Alors, l’élite des eurocrates …
    https://www.youtube.com/watch?v=dranqFntNgo

    • Bien d’accord avec vous, Farrage n’est pas toujours admirable mais quand il parle au parlement européen, il est excellent.
      Voir grimacer les têtes de croquemorts des « élites » qui l’entendent est un plaisir. Inutile, mais plaisir quand même.

  14. Donald Trump fait-il partie de la meritocratie, de l’oligarchie ou du populisme ?
    - De la méritocratie puisqu’il a réussi par ses propres forces à se faire élire président, contre presque tout le monde
    - De l’oligarchie puisque sa réussite personnelle avait été précédée de celle de son père et qu’il a comme il dit beaucoup arrosé le monde politique
    - Du populisme puisque la télé-réalité est une de ses mamelles

    Donc voilà les choses ne sont pas si distinguées que cela.
    Trump est un compendium de l’Amérique profonde, moderne et archaïque en même temps.

  15. Il ne suffit pas d’avoir des qualités pour devenir un homme politique de premier rang, il faut aussi avoir d’énormes défauts … c’est à dire être adoptable par la majorité du genre humain comme frère et complice.

  16. Pour en finir avec Macron.
    Comment peut on être aussi bébête que cette pesante crevette en étant aussi prometteur sur le papier ? Un type qui prend le monde pour son king size bed et agite sa croupe au lieu de battre sa coulpe après son passage calamiteux au ministère de l’Économie.
    Un prototype raté finalement, non ?!

  17. « Les partis qui prêchent la grande lessive n’ont pas forcément les cadres de substitution ? »
    Voire, c’est sans compter tous ceux qui vont retourner leur veste au bon moment car Dieu leur pardonnera bien vite leur mauvaise foi, surtout s’ils sont charmeurs, faux cultes, hypocrites, laudateurs, prêts à tout pour un demi-maroquin, même à se livrer, à l’heure du jugement dernier, aux flammes de l’adorable Lucifer et finir en diabolique méchoui.

    • Que ne ferait-on pas pour se livrer au divin corps électoral ? On se jetterait dans le feu pour lui afin de connaître des délices de Capoue infernaux.

  18. Allons, il n’y a pas que de mauvaises nouvelles :

    Islamophobie : « Indigènes » et « Indivisibles » déboutés

    « Les « Indigènes de la République » et les « Indivisibles », associations communautaristes militantes, viennent d’être déboutées dans les procès qu’elles avaient intentés à Pascal Bruckner et à Jeannette Bougrab.
    Le philosophe et l’ancienne ministre étaient assignés en justice pour avoir estimé que les associations qui avaient accusé Charlie hebdo de racisme et d’islamophobie portaient une part de responsabilité dans l’attentat barbare contre l’hebdomadaire et nos amis.

    Les deux associations qui accusent régulièrement les défenseurs d’une laïcité sans qualificatif d’être des « islamophobes » en sont pour leurs frais. Elles sont condamnées à payer respectivement 1500 euros à Pascal Bruckner et 2000 euros à Jeannette Bougrab. Le Président du CLR, ainsi que Laurent Bouvet, Sihem Habchi, ancienne Présidente de NPNS, Luc Ferry, ancien ministre, Riss, directeur de Charlie hebdo, avaient été cités comme témoins par la défense.

    « Non contente de diffuser une idéologie nauséabonde, ces associations voulaient interdire que l’on puisse les critiquer. Heureusement, cela n’a pas fonctionné. Il ne suffit pas de se prétendre victime en permanence pour s’exonérer de ses responsabilités intellectuelles », a déclaré Richard Malka l’un des deux avocats de la défense.

    En ces temps de grande confusion où trop de voix intellectuelles et politiques cèdent au communautarisme et fragilisent la laïcité quand ils ne la menacent pas, ne boudons pas notre plaisir quand la justice aide à séparer le grain de l’ivraie. Récemment, deux lauréats du prix de la laïcité, décerné chaque année par le Comité Laïcité République, avaient gagné le bras de fer qui leur était imposé par des tenants du communautarisme.

    Samuel Mayol, accusé d’islamophobie, suspendu professionnellement et par ailleurs menacé de mort, a ainsi été réhabilité dans l’affaire de l’IUT de Saint-Denis et réintégré dans ses fonctions. Djemila Benhabib a gagné le procès que lui a intenté une association islamiste devant la justice québécoise. Mais cette dernière a décidé de faire appel. Les nombreuses associations laïques regroupées dans le comité de soutien à Djemila Benhabib se mobiliseront à nouveau. »
    Patrick Kessel

  19. Donc demain certains vont se lever aux mâtines pour les primaires de la Belle Alliance populaire (attention ! pas populiste) ?
    Munissez-vous d’un euro c’est pour les faux frais de la rue de Solferino (Paris 7ème).

    N.B Vous remarquerez que le seul grand parti ayant son siège dans une banlieue populaire – rouge en l’occurrence et ville qui fut industrielle dans le temps – c’est le Front national à Nanterre. Mais lui est tristement populiste … pas bellement populaire ! Ah ! la belle équipe comme on disait avec Gabin sous le front populaire.

  20. Pour ceux qui ne connaissent pas Paris la rue de Solférino – qui évoque une claironnante victoire de Napoléon III – est une rue tristement bourgeoise du faubourg Saint-Germain.

    • « claironnante victoire de Napoléon III  »

      Euh! Napoléon III n’était pas vraiment partant,il s’est un peu fait rouler par les Italiens.
      Bataille confuse, sans grande envergure stratégique.
      Immense boucherie;on dit que Napoléon III, entendant les cris des blessés et voyant le terrible charnier, ne put retenir ses larmes.

      Que se passe-t-il ? Ayant été rejeté par Trump qui trouvait les jeunes Macédoniens plus efficaces que vous pour sa propagande délètère, vous voulez faire cocorico ?

  21. En parlant de globish… qu’on le veuille ou non le monde « anglish » mène la danse. Vivant hors Europe depuis longtemps, j’ai été confronté, au cours de la terminale des enfants (bi-nationaux), au choix cornélien, prépa ou université US/UK. D’un côté l’excellence académique financièrement abordable mais franco-française, de l’autre la reconnaissance méritocratique globalisée pour le prix d’une 911 sans passer par le concours… Que croyez-vous que les Chinois et autres Indiens aisés choisissent ?
    Aucune chance que la France seule, puisse lutter. Il faut renforcer l’identité européenne, les programmes de type Erasmus et surtout instaurer un système de sélection à l’entrée des universités sérieux au niveau continental, ne pas se coucher devant l’anglais, et instaurer un classement européen des universités. Il faut relire ce que dit C. Hagège depuis déjà un bon moment.
    PS : bien vue la remarque sur le lait UHT… Je suis sidéré de voir, à chacun de mes retours en France, les neveux et nièces, descendants d’un pays connu pour sa gastronomie et ses fromages odorants, ingurgiter des corn flakes dans du lait infâme (UHT) le matin, de la purée faite de flocons mélangés au même liquide à midi etc… A croire qu’en plus du lavage de cerveau cathodique à tendance états-unienne (l’ainé a posté une photo de sa « propose » à sa copine, à genoux, la main sur le cœur…), on leur a lobotomisé les papilles…

    • « l’excellence académique financièrement abordable  »

      à condition d’avoir le niveau.

      « renforcer l’identité européenne, les programmes de type Erasmus »
      programmes financés par les pauvres au profit des gosses de riches-papa complétant la maigre bourse.

          • Tant mieux!
            Je vous ai mal lu…mais vous êtes apparemment un virtuose de l’ellipse.
            Nous sommes bien d’accord:il est très intéressant d’étudier l’anglais,mais le globish,ce n’est pas l’anglais;et l’idée que des non-anglophones puissent re-définir la langue anglaise et faire de ce sabir un « outil de communication internationale » est lamentable.

    • Excellent article; si on m’avait demandé d’écrire sur le sujet, j’aurais évoqué les mêmes citations ( De Gaulle et Kennedy)
      Comme je fus prof de mathématiques, en voici une de plus:
      « Ce n’est pas parce que l’école de mathématiques française est influente qu’elle peut encore publier en français ; c’est parce qu’elle publie en français qu’elle est puissante, car cela la conduit à emprunter des chemins de réflexion différents. »
      Lafforgue ( médaille Fields 2002)

      • Laurent Lafforgue, viré rapidement d’un groupe de réflexion sur l’école à la demande de son petit camarade Bruno Racine-pour avoir dit des choses sensées qu’on ne voulait surtout pas entendre.
        Je cite approximativement le Maître: »quand on montre au politique que les faits contredisent l’expert, le politique continue d’écouter l’expert. »

        Bruno Racine: »intellectuel en peau de lapin » (comme eût dit Godement) ,énarque et faiseur de ronds de jambe -l’élite en somme.

    • En effet, excellent comme toujours de la part de M. Brighelli, sauf peut-être le mélange avec l’euro… mais c’est un autre sujet.
      Comme je l’écrivais plus haut, je pense que le salut ne passe pas par l’enseignement de l’anglais à la primaire, mais des autres langues européennes (ce que préconisait C. Hagège), l’anglais s’apprend très facilement après avec un peu de bonne volonté.
      Il faut surtout renforcer l’enseignement de l’histoire européenne avec un peu de linguistique pour que les enfants retiennent que ce n’est pas le français qui ressemble à l’anglais…

  22. @Charbonnel, quel candidat mérite toute notre confiance selon vous ? Celui qui propose un revenu universel ? Celui qui nous promet la retraite à 60 ans ? J’oubliais le remboursement intégral des frais de santé par la sécu ou une « mutuelle publique » ?
    Permettez-nous de préférer celui qui annonce la couleur, dit la vérité, alors qu’il serait tellement plus facile de faire des promesses intenables…

    • Il y a un mois ou deux le Maître nous entretenait ici du livre écrit par Myriam Revault d’Allonnes (« petit bout de femme aux yeux cobalt »-je cite de mémoire »-qu’il avait connue comme collègue « puis perdue de vue,ainsi va la vie,pourquoi faut il qu’il m’en souvienne? »:
      La crise sans fin, essai sur l’expérience moderne du temps.
      Seriez-vous de ceux qui acceptent l’idée que nous sommes définitivement entrés dans l’ère de la crise sans fin,que le bonheur ,qui fut,selon Saint-Just, « une idée neuve en Europe » est dsésormais une idée périmée, ringarde, dépassée-une idée qui n’intéresse en rien les Eurocrates ?
      La « vérité » (celle de Monsieur Fillon peut-être ?), c’est qu’il va falloir se serrer la ceinture, cesser de se soigner,verser à nouveau la gabelle, la dîme, l’impôt sur les portes et fenêtres,car nos seigneurs en ont ainsi décidé ?

      A quoi servent les « gains de productivité » ?
      A permettre des gains de productivité ?

      • Mission accomplie pour les médias, vous relayez leur vision caricaturale du programme de Fillon.
        D’un point de vue tout à fait personnel, au regard de ma condition sociale, sachez que j’ai plutôt intérêt à voir un Montebourg, un Hamon ou un Mélenchon accéder au pouvoir. Mais je n’ai pas d’oeillères, les pays qui tirent leur épingle du jeu aujourd’hui sont ceux qui ont fait des réformes en temps voulu. La France est un malade qui refuse de se soigner, plus nous attendrons, plus violent sera le remède.
        Libre à vous de croire aux promesses farfelues de la gauche française et de qualifier de rabat-joie tout homme politique qui a la lucidité d’admettre que la fête est finie.

  23. « l’anglais s’apprend très facilement après avec un peu de bonne volonté »

    Vous faites ressurgir de ma boite mémorielle des souvenir éprouvants, cher Laurent. J’ai connu une jeune anglaise en séjour linguistique horizontal(*) qui m’a délaissé au bout de trois jours seulement. Durant l’exercice des mouvements lubriques que la vigoureuse jeunesse commande aux adolescents épris de turpitude, elle prononçait déjà le prénom d’un de mes copains du groupe sur lequel elle avait des vues libidineuses, la garce !
    De retour en France revenu de la perfide albion, un jour d’orage d’été d’un début août en plein chagrin d’amour adolescent, je me suis plongé dans les « Sonnets de Shakespeare », traduits par le redoutable Henri Thomas, dans l’édition bilingue en douze volumes trouvés dans la bibliothèque familiale.
    Compte rendu de ma lecture:
    En restant simple, pudique et retenu, j’ai bité que dalle ! Quelle angoisse, ces sonnets là ! J’aurais mieux fait de sortir mon casque à pointe et me farcir « les souffrances du jeune Werther » dans le texte même avec mon niveau allemand deuxième langue.

    (*)je ne l’ai surtout connue que postérieurement, comme disait Cambacéres de Mlle Guizot.

    • L’anglais à l’horizontale s’apprend assez facilement — ce ne sont que des monosyllabes : fuck, ass, cunt, cum, slut, fist, etc. Et « O my god » (c’est là que l’on mesure la différence entre anglais et français : nous, nous écrivons « gode »). À la rigueur des mots bi-syllabiques : blow-job, swallow, Je ne suis pas assez angliciste, mais il me semble que ce sont dans l’ensemble des mots saxons.
      Pour lire le Barde, c’est un peu plus coton. Mais le vrai anglais est là.
      Au passage, mon cher Hervé, parler réellement anglais vous permettrait de pick up other creatures than one-shot sluts.

    • J’ai eu une expérience similaire dans ma jeunesse (sans la partie olé olé), étant étudiant et après avoir ingurgité pas mal de littérature scientifique en anglais, je me suis dit, mais que je suis bon ! je lis couramment… donc je me suis essayé à lire Virginia Woolf ou Fitzgerald chez Penguin… je ne suis pas arrivé à la fin des premiers chapitres.
      C’est là toute la différence entre le niveau « native » et « professional » dans un CV.
      Je suis un artisan de la mondialisation, donc mon message doit être pris comme un témoignage d’expérience.
      Arriver à un niveau professionnel en anglais m’a pris en effet six mois de bonne volonté avec la base que j’avais du lycée. Pour le japonais, appris « sur le tas », cela m’a pris une bonne décennie, parce que, outre la barrière du syllabaire, la structure est complètement différente. On ne peut pas se contenter de pattern matching », comme avec une langue à la grammaire proche.
      Je reste persuadé qu’il vaut mieux insister sur les fondements du français en primaire plutôt que d’enfoncer du globish dans la tête de nos enfants.

      • J’ai eu un excellent prof d’anglais en Quatrième qui nous a fait lire Kipling dans le texte — les Histoires comme ça. Puis j’ai déchiffré le Vieil homme et la mer — facile —, et d’autres bouquins d’Hemingway (ou le Monde perdu de Doyle). Puis le Herald Tribune tous les jours depuis vingt ans au moins. Et un nombre infini de polars classiques — Chandler en VO, c’est jouissif : « I’m old, tired, and full of no coffee » — c’est dans Play back; si je me souviens bien, au tout début (et après vérification, c’est exactement ça la phrase : voir http://ae-lib.org.ua/texts-c/chandler__playback__en.htm). C’est ma catch-line matinale.
        Le seul sur lequel j’ai toujours calé, c’est Conrad (à part dans les nouvelles). Putain que c’est dur ! Un Polonais, même pas un « native » ! Henry James aussi — pas simple.
        C’est comme en vélo : il y a des cotes (pas forcément les plus dures) où je ne me suis jamais senti à l’aise. Il y a des auteurs qui sont de longues lignes droites montantes — pas le temps de reprendre son souffle ou son élan.

        • Je rêve d’éditions tri ou quadrilingues, sur la même page, repliée. Un éditeur pourrait réunir les meilleurs traducteurs et le lecteur pourrait, d’un œil traversant, tellement enrichir la phrase initiale. Il y a un fantastique « Vocabulaire européen des philosophies », le sous-titre disant mieux, comme souvent, « Dictionnaire des intraduisibles », que vous connaissez, sans doute. Et, comme dit Barbara Cassin dans sa présentation, « intraduisible » n’implique nullement qu’on ne puisse pas traduire mais « plutôt ce qu’on ne cesse pas de (ne pas) traduire ». On ne doit pas ouvrir ce lourd ouvrage tout seul, il demande obligatoirement d’être plusieurs à se jeter sur « saudade » ou « vorhanden », ou encore « diaphane » et à se glisser dans ces distorsions de sens avec délice. Il fait partie de ces livres « pour la vie ».
          J’ai lu « Tony et Susan », drôlement bien construit, avec flash-back, mise en abyme, vie quotidienne « féminine », (cad penser à sortir le rôti du four en pleine scène de ménage), et puis, petit à petit, le récit devient le plus fort, il s’insinue de plus en plus dans le réel. Beau roman et je me demande juste si le film permet de restituer ces méandres.

          • « Je rêve d’éditions tri ou quadrilingues, sur la même page, repliée. »

            Pourquoi vous ratatiner sur 3 ou 4 langues seulement ? Déployez-vous en promouvant un camaïeu quasi continu de langues sur la même page grâce aux nouvelles technologies.

            PS : en passant, le « vieux » cours de physique – la vraie pas celle de Camaïeu des Possibles – de Feynmann en 5 volumes (édition Bilingua, en format A4 paysage, couverture rouge) était rédigé en français et en anglais sur la même page. Libre à vous de rédiger enfin l’édition quadrilingue de référence en francique rhénan méridional/inupiak/ tibétain classique/araméen pour les khuistres qui souffrent d’insomnies.

        • Oui, depuis mes jeunes années, j’ai pu finalement apprécier les pérégrinations d’un Scott F. au cap d’Antibes dans le texte.
          A ce propos, et puisque le dernier vous a fait réagir, je m’étonne toujours qu’il existe un prix Nobel de littérature. J’ai toujours considéré la traduction d’une oeuvre littéraire comme une recréation, tellement le style, la musique des mots sont importantes (désolé pour ces évidences M. le professeur). Comment un jury peut-il juger dans toutes ces langues ?
          Passe encore avec l’anglais, relativement proche du français, mais avec certaines traductions du japonais c’est assez indigeste.

  24. Pour la populace qui peut maintenant prendre l’avion à pas cher pour aller à peu près n’importe où au voisinage du sol terrestre, il faut un langage de communication simple.

    L’espéranto est, bien sûr, la langue de ceux qui aspirent à échapper des grognements mais que le niveau littéraire de la langue n’inspire pas.

    Quelques exemples obtenus grâce à Glougloutrad qui ne demande qu’à boire vos paroles et les régurgiter :

    Où sont les toilettes ? Kie la necesejo estas?
    Je veux boire du vin, pas du Fronton. Mi volas trinki vinon, ne la Frontono
    Montrez-moi le chemin pour l’ambassade de Grande-Bretagne. Montri al mi la vojon al la Ambasado de Britio.
    Montrez-moi le chemin pour sortir de l’Union Européenne. Montri al mi la vojon de la Eŭropa Unio.
    Je n’ai plus de préservatifs. Mi havas pli kondomoj

    Ktp.

    Et, pour les ballots qui voudraient désigner dès aujourd’hui celui qui sera au ballotage en mai, cette remarque à formuler aux assesseurs des primaires du ps (qui ne parlent manifestement pas la même langue que vous) :
    Je ne trouve pas le bulletin Macron. Mi ne povas trovi la baloto Macron.

    Tout le reste n’est que littérature.

    • Excellent !
      Vous me donnez trop envie de faire le tour de la ville avec une gopro pour demander « Je ne trouve pas le bulletin Macron. »

      Néanmoins la trad de « Mi ne povas trovi la baloto Macron. »
      n’est-elle pas plutôt « je ne trouve pas ce ballot de Macron » ?

      Du coup j’ai eu l’idée de chercher l’étymologie de « ballotage ».
      Étonnante : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ballottage_(politique)

      • Attendons les prises de positions des éthylo-mologicistes du blog qui se castagneront sur des histoires de castagnettes en ballotage dont une sur deux bouge quand l’autre est touchée.

    • Je rappelle aux populations du blog que j’ai affirmé ici-même il y a deux mois que Macron était un missile de Hollande — via Attali, si vous voulez. Pour détruire le PS, pour lequel not’ p’ésident a un mépris kholossal, et sauver le libéralisme européaniste mondialisé tel qu’il l’a conçu et imposé aux Français. Je constate encore une fois que seul Dugong adhère complètement à la Pensée JPB, comme on disait autrefois la Pensée Mao Tsé Toung.

      • Il y a Valls, dans la même façon ; mépris kholossal, détruire le PS … libéralisme européaniste mondialisé.

        Les gus du PS l’appréciaient à hauteur de 5 et quelques % en 2011, Valls. Il est premier ministre 2 ans plus tard.
        Sans être un génie, je m’étais dit tout de suite que cela sentait le cocu (mais bon, vu que je n’étais pas concerné ; n’en étant pas, du PS comme du vote de 2011)

      • Maître,je cite votre billet du 28 octobre:
        « … Emmanuel Macron. Quelqu’un pense-t-il sérieusement que sa démission est autre chose qu’une mise à l’abri et sur orbite, histoire de lui donner le temps de bâtir un « mouvement », un « parti du Progrès » qui, tout en le situant hors des partis traditionnels vomis indistinctement par le peuple, lui confèrera une virginité nouvelle ?  »
        Je vous avais plagié par anticipation,vous empruntant même l’expression « mise sur orbite » que j’avais déformée en « mise en orbite »;
        Je fais amende honorable.

        Le 5 Octobre 2016 à 23 h 08 min,
        Lormier
        a dit :
        Si on accorde quelque crédit à la thèse de Laurent de Sutter (Le Livre des Trahisons)- à savoir que la mission que s’est donnée Hollande est de rendre impossible pour longtemps en France le retour d’une politique, d’un gouvernement socialistes,alors on peut se demander si tout le cirque autour de Macron n’est pas une mise en orbite soigneusement préparée.
        Qui connaissait Macron avant sa nomination comme ministre ? Et ensuite, comédie de la démission etc.
        Si cette explication est la bonne,ils doivent bien se marrer à l’Elysée.
        « Tout de même,mes compatriotes, quels cons »,exulte Hollande »!

    • Paresse dominicale oblige, j’ai retenu la première et la dernière :
      « Kie la necesejo estas? Mi ne povas trovi la baloto Macron. »

      Y’a pas à dire, ça se tient.

      • Cette sombre histoire de bulletins manquants et de chemin des toilettes a-t-il un rapport avec le fait que Macron délivre son programme feuille à feuille ?

  25. Et le grand vainqueur de l’investiture de Donald Trump est … Claude François ! En effet c’est « My way » alias « Comme d’habitude » chanté dans la version anglaise par Frank Sinatra que le bal présidentiel s’est ouvert. Il fallait bien qu’un Français s’en mêla …

    http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/presidentielle/donald-trump/video-la-danse-de-donald-et-melania-trump-en-ouverture-du-bal-d-investiture_2029198.html

  26. Les pourvoyeurs de l’élitisme mondial de demain sont les Chinois. Et pendant que Trump envoie des tweets, les Chinois agissent. Voici ce que Jack Ma répond à Trump :

    «Dans le passé, les Américains ont eu 13 guerres qui ont coûté 40,2 trillions de dollars […] Que se serait-il passé s’ils avaient dépensé une partie de cet argent pour développer les infrastructures, pour aider les fonctionnaires et les ouvriers ? Peu importe si cela était ou non bien stratégiquement, vous êtes supposés utiliser l’argent pour votre propre peuple.

    Quand j’étais jeune, tout ce dont j’entendais parler sur l’Amérique c’était Ford et Boeing et toutes ces entreprises de fabrication. Les dix à 20 dernières années, tout ce dont j’entends parler c’est la Silicon Valley et Wall Street […] Que s’est-il passé ? Durant l’année 2008, la crise financière a balayé 19,2 trillions de dollars rien qu’aux Etats-Unis et a détruit 34 millions d’emplois dans le monde. Donc que se passerait-il si les dépenses pour Wall Street et le Moyen-Orient avaient été réservées au Midwest des Etats-Unis, pour développer l’industrie là-bas ? Cela aurait pu changer beaucoup.

    Donc ce n’est pas que les autres pays volent vos emplois, les gars, c’est votre stratégie !».

    • Je ne sais qui est Jack Ma ! Un penseur sans doute …


      Le fulgurant essor de la Chine de Deng Xiao Ping doit tout aux capitaux occidentaux – Américains, Japonais et Européens – et à la technologie occidentale et rien à la pensée de Mao !

      Sauf cette armée d’esclaves innombrables prête à servir sans rechigner .

      • Votre raisonnement est typiquement journalistique :

        « la perte d’emplois c’est à cause des Chinois, mais la croissance en Chine c’est grâce aux Occidentaux. »

        Si la croissance est dû aux capitaux occidentaux, on se demande pourquoi on n’arrive plus à créer de la croissance en France et en Europe ? Le développement du capitalisme en Chine est assurément un des phénomènes les plus importants de ce début de XXIe siècle. Tenter de comprendre comment il s’est structuré, et essayer de prévoir comment il pourrait évoluer dans les décennies à venir, est un exercice essentiel pour la compréhension du monde qui nous entoure.

      • Driout, vous savez que je vus aime bien, mais là, c’est une énorme khonnerie.
        Le camarade Deng (comme aujourd’hui le camarade Xi) est resté dans la ligne du camarade Mao, qui avait bâti une pensée proche au fond de celle de Gramsci : la prédominance de l’idéologique (du culturel si vous voulez) sur l’économique — doublé d’un pragmatisme à toute épreuve. Ce n’est pas parce que vous avez les capitaux que vous réussissez, mais parce que vous avez l’idée, et la volonté. Et il en fallait pour convaincre moult industriels occidentaux à investir en Chine communiste — avant de s’acheter l’Occident, et lesdites sociétés, avec les bénéfices de l’opération. Les Chinois pensent en siècles, quand nous, nous examinons les comptes trimestriellement. Ils ne peuvent pas ne pas gagner.
        Au fond, il en est de l’économie chinoise comme du jiu-jitsu : c’est en utilisant la force et le poids de l’ennemi que vous triomphez de lui.

  27. Bonjour M. Brighelli,

    Un petit mot pour vous remercier de vos articles rafraichissants sur Macron. Je pense comme vous que c’est un mec puant, bon à déclamer des poèmes à des bourgeoises parfumées dans des salons douillets ! Quand « maman » invite des copines, ce doit être sympa : « vous reprendrez bien une tasse de thé ? » Waou !! Ils ont dû parler toute la soirée du fait qu’il ait tenu un porcelet dans ses bras : « tu te rends compte, sans me salir ! »
    Et à part ça, ce jeune homme a-t-il des hobbies dans la vie, des passions, un peu couillues….!! J’ai hâte de le voir en tant que président entre Trump et Poutine ! D’ailleurs, qu’elle est sa vision de la géopolitique mondiale et quelles sont ses solutions ? Bref, un petit garçon qui n’est pas encore un homme…mais qui peut néanmoins être dangereux (ah, l’argent…) !

  28. Jack Ma est un brocanteur du Net ! Moi aussi …

    Si la pensée chinoise c’est Jack Ma alors la pensée chinoise ce n’est pas grand chose. On retrouve là le mépris des self-made-men pour tout ce qui prend un peu de hauteur !

    Même Donald Trump à cette aune prend l’allure d’un auguste penseur …

  29. Jeff Bezos a créé Amazon en 1994 et Jack Ma Alibaba en 1999 (ils ont le même âge exactement) ! C’est donc clairement un suiveur … n’en déplaise à Dugong il y a les créateurs – dont il n’est pas – et les perroquets.

    • Ce qui me retient de Jack Ma, c’est un ancien prof d’anglais, comme Jean-Marc Ayrault. Mais à la différence de monsieur Ayrault qui raconte bêtises sur bêtises, ce que Jack Ma dit reflète ce qu’un chinois pense réellement. Les Chinois sont souvent courtois et ne vous disent jamais ce qu’ils pensent réellement. Nous aussi, face à un inspecteur ou un principal, on ne lui dit pas vraiment ce qu’on pense. Jack Ma, grâce à sa réussite, ne se gêne pas. Et c’est ça qui est intéressant. Vous pouvez voir ça de l’arrogance, mais le gars vous dit ce qu’il pense réellement. De plus en plus de chinois commencent à en avoir assez de l’arrogance occidentale qui accuse les chinois de tous les maux. Ils commencent à répondre avec franchir comme Jack Ma.

      Il ne suffit pas d’être suiveur pour que votre affaire marche. Il faut aussi du talent et beaucoup de travail pour traverser des montagnes. Certains évoquent la chance mais pour avoir de la chance il faut bien souvent la provoquer. Ensuite, il ne faut pas se reposer sur ses lauriers, la concurrence existe, les copies existent. L’entrepreneur doit pouvoir « disrupter » mais il doit aussi savoir « s’adapter » pour ne pas disparaître.

  30. Je ne m’immiscerai pas dans une conversation potentielle, par contre à 13 h 03 min, Stéphanie a dit :
    [Macron] ….. ce jeune homme a-t-il des hobbies dans la vie, des passions, un peu couillues….!! J’ai hâte de le voir en tant que président entre Trump et Poutine ! …

    J’ai peur tout d’un coup, sérieusement ; je n’avais pas envisagé le problème comme cela.
    Ce sera tout sauf Macron en ce qui me concerne (je n’en pouvais plus de plus savoir entre quoi ne pas choisir) si ça continue comme ça ; des inconnues qui s’amusent à me faire vraiment peur, via le oueb.

  31. Je vais peut-être changer mon pseudo en « camaieü des possibles », plus je la lis, Monsieur Dugong de la Vraie Physique, , puisque vous la répétez à l’infini, plus je l’aime, cette formule.
    Je ne vois pas l’intérêt d’une édition bilingue de physique, peut-être certains termes, « matière noire » ou « matière grise ». Mais, bien sûr, je suis prête à vous écouter.

    • Camaïeu des Possibles est malheureusement déjà pris (moine ermite catalan du moyen âge).

      Je vous suggère Piquée de la Girandole.

      Vous serez ainsi liée quasi bibliquement * à votre idole masculine, l’anachorète wikipédiant du blog.

      * symboliquement, bien sûr.

      • Pic de la Mirandole ! Personnage intéressant, malheureusement « radicalisé » par Savonarole, comme Botticelli !
        Mais  » Pic de La Mirandole » ça a une autre gueule que « Duquoidéjà » !

  32. Si je suis obligé entre Fillon et Macron je choisis Macron – d’abord Macron est beau gosse, il est encore jeune et on peut supposer que son imagination n’est pas encrassée par quarante années de platitudes dans les basses-allées des partis politiques comme l’autre gus de la Sarthe.

    Je préfère la part d’inconnu qu’il y a en Macron, au club du quatrième âge que représente si bien Fillon soutenu par Jean d’Ormesson le cacochyme auteur de platitudes qui plaisent tant à Hollande – qui disputent ses faveurs à Drucker (il vient de passer une soirée à l’applaudir), Edgar Morin et Jean d’O.

    P.S Macron a trahi Hollandus Minimus – cela me plaît beaucoup !

  33. C’est mesquin de préjuger la capacité de Macron à endosser le costume présidentiel en se basant sur l’âge de sa femme. J’ai pour ma part des critères beaucoup plus objectifs : il a une tête de con malgré son physique agréable, un regard d’illuminé et un sourire carnassier. Des similitudes avec NVB qui sont trois raisons suffisantes pour ne pas voter pour lui !!

      • Voilà qui nous ramène à un sujet inépuisable:le rasage des poils pubiens chez les jeunes filles du millénaire:la plupart des dermatologues estiment que cette pratique favorise la candidose vaginale.

        Voilà un argument par lequel le Maître pourrait peut-être convaincre les bipèdes sans poils qui peuplent ses classses de renoncer à cette habitude néfaste.

        Les femmes de ménage du lycée Thiers
        seraient sans doute reconnaissantes; il se dit en effet que les cours du Maître provoquent chez ces demoiselles des émotions bien vives,qui entraînent d’abondantes sécrétions-lesquelles,ne rencontrant pas d’horripilant obstacle ont tôt fait de traverser les minces culottes pour se répandre enfin au creux des chaises.

  34. Macron a quand même réussi à éviter le jeu des sept erreurs … vous savez les sept têtes de gondoles qui se sont données à la France en revenant d’une promo Auchan-Belle de mai.

    • Des chiffres et des faits s’il vous plaît ! Quand les communistes chinois sont arrivés au pouvoir, la Chine était l’un des pays les plus pauvres du monde, un pays qui avait été presque complètement ruiné par l’impérialisme occidental, l’intervention japonaise et la guerre civile. En 2015, le PIB de la Chine, calculé à parité de pouvoir d’achat, a dépassé le PIB américain de près de 10%. Et en 2016, selon les estimations préliminaires, le volume de l’économie de la Chine dépassera le volume des États-Unis de près de 15%. Et ce ne sont que les données du Fonds monétaire international, qui n’a jamais été connu pour être bienveillant envers les pays socialistes. La Chine est parvenue à la première place dans le monde pour la fabrication de voitures et produit la moitié de tout l’acier dans le monde. Personne aujourd’hui ne peut nier que la Chine socialiste est la plus grande économie, devant le pays capitaliste le plus riche.

      Quelques mythes, visant à ternir l’image de la Chine socialiste, sont mis en circulation. Voici les plus importants de ces mythes.

      Un de ces mythes: économie basée sur la servitude et non sur l’esprit. La Chine a déposé 1,01 million de demandes de brevets. Selon les estimations, actuellement, 10,6 millions de brevets sont actuellement actifs. Le classement est dominé par les Etats-Unis avec une part de 24,9%, suivis par le Japon (18,3%) et la Chine (13,9%). Et le nombre en augmentation de touristes chinois, c’est aussi de la servitude ?

      Il faut lire Joseph Nheedam pour voir ce que les inventions importantes en Occident ne sont en fait que des copies des inventions chinoises.

  35. Mauvaise nouvelle:
    « Un rapport confidentiel du Conseil d’orientation des retraites affirme que le ratio actifs/retraités se dégradera plus que prévu à l’horizon 2060. »
    Mais à l’horizon 2090, qu’est-ce qu’il prévoit, le COR ?

  36. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/01/20/01016-20170120ARTFIG00331-les-habits-neufs-des-opposants-a-l-ivg.php
    Article passionnant mais hélas tronqué; peu importe, j’écris la suite à l’intention des vieux du gueblo:
    Ami recyclé de fin de série, joue-la comme Macron !
    Fuies ta maison de retraite dans ton fauteuil roulant tuné et néglige sans te retourner la tendresse de la veuve éplorée de la chambre d’à côté. De toute ta virilité augmentée par le viagra, gagne la bataille de la natalité et de la foi réunies pour la préservation de la civilisation humaniste, occidentale et macroniquement mondialisée ! Bats-toi jusqu’au dernier orgasme pour repeupler ton pays souverain.
    Nos sœurs musulmanes doivent pouvoir être intégrées par ceux qui comme toi, vieux Français de souche affectueux, les aperçois bâchées à l’extrême dans un isolement qui t’afflige.
    Un bon moyen peu connu de leur faire savoir que nous sommes une seule famille humaine et que nous les aimons en dépit de leur apparence revêche, est de stopper net en les croisant, de les regarder comme si le sac poubelle était transparent certifié Vigipirate, et de susurrer un « Mmmh…y’a bon ! » explicite et tendrement humaniste.
    Il est évident que si notre sœur est accompagnée par un gros barbu haltérophile, tu t’abstiendras de toute manifestation de tendresse intégratrice afin qu’il n’y ait pas de confusion avec lui et la dame emballée dans son sac.
    Bonne bourre !

    • Hervé,

      Etes-vous donneur de sperme volontaire pour toutes ces femelles vouées à la reproduction de l’espèce humaine ?
      Ou bien plutôt que de faire œuvre charitable auprès d’une banque de sperme avez-vous un cheptel particulier grassement entretenu aux frais de la princesse ?

    • …  » Fuies ta maison de retraite dans ton fauteuil roulant tuné  » …
      Quelle idée !
      Il suffit d’emprunter un véhicule de l’établissement ; pas tuné, donc beaucoup plus discret.

      … » De toute ta virilité augmentée par le viagra  » …
      Quelle idée !
      La virilité c’est comme la réalité ; ça ne s’augmente pas.

      …  » De toute ta virilité augmentée par le viagra, gagne la bataille de la natalité  » …
      …  » jusqu’au dernier orgasme pour repeupler ton pays  » …

      Quelle idée !
      Et l’amour dans tout ça ?
      Vous allez vous faire gronder par les filles si vous réduisez l’amour au sexe et le sexe à la reproduction.
      Vous savez comment, parfois …. tout cela peut-être mal interprété par certains êtres plus portés sur la sensibilité.

      Alors qu’en fait …. (au final !)

  37. Hier des millions de femmes libérées et instruites comme on le suppose ont défilé contre Donald Trump – c’est l’odeur de sperme et de merde qui les indispose probablement.

  38. Selon Nicolas si on ne dépose pas de brevet on ne dispose pas d’esprit sonnant et trébuchant … eh bien ! nous voici tous gros-jean comme devant car j’avoue humblement n’avoir jamais déposé de brevet.

    Je ne bats monnaie qu’avec l’esprit des autres !

    • Pourquoi me prêtez-vous des choses que je ne dis pas ? Où est-ce que j’ai écrit ceci : « si on ne dépose pas de brevet on ne dispose pas d’esprit sonnant et trébuchant  » ?

      Il est évident que vous avez des idées arrêtées sur les Chinois. Je vous conseille de lire ce blog http://wang888.skynetblogs.be/ tenu par un Monsieur belge, qui vit en Chine et qui tord le cou à pas mal de préjugés ?

  39. Bonjour et bon dimanche les suiveurs.

    J’ai lu le texte de M. Young – très intéressant, je l’ai envoyé à mes filles pour bosser leur anglais.
    Il serait utile de le faire lire aux ministres de l’éducation nationale actuel et futur, en précisant bien que ce n’est pas du Michaël Youn au cas où.

  40. Humble supplique à M. Brighelli grand maître de céans,

    Si vous pouviez m’éviter la torture en sortant de votre blog appliquée par les mains d’un Belge authentique ou d’un faux Chinois, je vous en saurais gré pour l’éternité – moins une seconde que je me réserve pour ma confession.

  41. Certes mais il faudrait être complètement con pour tenir un discours en Français devant un public allemand qui ne parle pas cette langue alors qu’ils comprennent quasiment tous l’anglais. Brighelli comme tous les enseignants manque de pragmatisme: l’anglais est la langue officielle de Renault et de Volkswagen par exemple, et ce depuis longtemps.
    Macron n’est pas allé en Allemagne pour un combat pour la francophonie mais pour être compris.

    • Un chef d’entreprise, je ne dis pas.
      Mais pas un futur président : il ne représente pas que lui-même, il représente un pays.
      J’aurais compris qu’il parlât allemand — c’était une politesse à leur faire. Mais anglais !
      Cela dit, j’avoue qu’il y a parfois en moi des relents anglophobes qui remontent aux dix derniers siècles. Bien plus puissants que les relents germanophobes, qui ont quand même eu dans ce dernier siècle de quoi s’étayer.

  42. Voici un lien vers une analyse des programmes de certains candidats à la présidentielle faite par le groupe JP Vernant concernant l’ESR classés en:
    a) néo-libéraux: macron, fillon, hamon, valls, jadot ;
    b) peu ou pas néo-libéraux: peillon, montebourg, mélenchon ;
    par Michel Delarche sur son blog hébergé par Médiapart, .
    Delarche qui fût mon prof d’anglais pour filières scientifiques de L2 à M1 est un gars que je tiens pour brillantissime, qui a modifié mon paysage intérieur sans le savoir: ex ingé, écrivain, polyglotte et ce qui ne gâte rien, la crème des hommes.
    Le lien direct vers l’étude en trois parties:
    http://www.groupejeanpierrevernant.info/

    • Intéressant, notamment :
      …  » Il s’exprime principalement au travers de shows populistes d’extrême-centre pendant lesquels il se travestit en figure messianique  » …
      …  »Sa seule proposition claire [2] consiste à ouvrir les bibliothèques universitaires en soirée et en fin de semaine »…

      C’est un assassinat en règle (beau boulot).
      Je ne nomme pas la victime ; c’était le sujet du jour.

  43. Bon, c’est plié. Hamon sera désigné pour aller se gaufrer en avril et la vase solférinienne va se battre pour sucer le foutriquet qui a, plus que jamais, un boulevard devant lui.

    End of the game.

    • Hier soir à son point presse Hamon a été parfait.

      Tous surpris de sa victoire inattendue il s’est presque excusé :
      « C’était une blague j’y allais pas pour gagner ! C’était juste pour me montrer, personne ne me connaissait fin août et j’en souffrais. Faites pas les cons, imaginez que ça finisse mal et que je sois élu président, j’ferai quoi moi ? « 

  44. Nous voici donc à l’entame d’une semaine pénible où les deux guignols qualifiés vont se mettre sur la gueule sans trop dépasser le premier sang dans l’espoir qu’une synthèse à la mormoil se tricote par l’entremise des forces de l’esprit.

    Nigo qui est au lit au Chili doit bien rigoler.

    • C’est vraiment histoire de dire, puisque le candidat désigné de la gauche (avec une minuscule) est Macron.
      Nous allons tous être ubérisés.

  45. Donc si je résume bien ma journée d’hier et pour faire le lien avec le sujet :
    Macron, c’est la méritocratie qui fait dans le populisme d’extrême centre avec le soutien d’oligarques ?

    Je me doutais que la gôche (vous en avez déjà entendu parler des comme ça ? – Moi si, c’est fascinant) poserait des problèmes à la gauche, un jour.
    J’ai déjà dit avant et ailleurs tout le mal que je pensais d’eux.

  46. Un flyer – pardon, un papillon – du Moloch qui date de 2014 et qui semble être passé inaperçu. Pourtant, il permet de mieux comprendre ce qui coince dans les têtes d’œufs qui y sévissent :

    http://nsm08.casimages.com/img/2017/01/23//17012310063916723114792867.jpg

    Remarquez la vision mécaniste déployée avec des engrenages censés transmettre des dynamiques mais dont on se garde bien de considérer l’effectivité. Évidemment, au contact de ses voisines, la roue dentée « centrale » (les programmes *) ne risque pas d’être entraînée vu les caractéristiques de sa dentition.

    Je crois que c’est la meilleure représentation jamais faite du Moloch : une mécanique délirante dont chaque élément tourne à vide et sans lubrifiant.

    * qui doivent être « plus progressifs et plus cohérents ». On aurait aimé qu’ils soient simplement « progressifs, cohérents, denses et structurables ». Dans ce domaine, comme dans d’autres, le « plus » est un moins-disant…

  47. C’est donc Hamon qui va officier comme thanatopracteur menuisier ; à lui de clouer le cercueil.
    Cambadélis va bientôt disparaitre (avant le Titanic)

    Les électeurs de Valls deviendront Macronistes (ça se dit ?)
    Hamon peinera à gratter 10 % au premier tout de la présidentielle sans inquiéter Mélenchon (guère plus qu’Hamon, en terme de score)

    Dans la foulée ce seront les législatives ; dans ces coulisses là, ça doit être une jolie noce de rats (ou un bal des faux derches, comme l’on veut)

    Le meilleur est à venir …

  48. Tout va bien pour le moment.
    Un indicateur sérieux (j’ai déjà observé discrètement) : lorsque vous voyez les petits vieux (et les moins petits) faire des provisions de sucre, de farine toussa (provisions, c’est à dire plus que d’habitude. En dehors du temps des confitures en ce qui concerne le sucre).
    Là vous pouvez vous dire qu’il y en a qui s’inquiètent.

      • Voyez avec votre ami de chez Tesla ; il se dit qu’ils ont de vagues idées pour stocker l’électricité des futurs VTC de chez Uber ; sans chauffeurs.
        Le must.

        • … et peut-être même sans uber ; dans un monde où tout le monde est auto-entrepreneur (ayé, ils ont gagné) pourquoi s’ennuyer avec des intermédiaires ?
          Ou même autant abonder Tesla.

          Petite prospective dérisoire ; je sais.

  49. La plupart des choses qui sont nécessaires à la vie d’une société organisée et moderne ne sont pas stockables – elles font l’objet d’un flux constant.

    Si la France cessait d’être alimentée en pétrole, gaz, charbon et uranium, il faudrait que quarante millions de Français retournent à la terre cultiver les fruits qu’elle peut donner !
    Nous serions dans de beaux draps comme dirait l’autre !

    • Bien sûr ; loin de moi l’idée de trouver à redire aux échanges (même matériels).
      D’ailleurs, il y a du monde derrière et depuis longtemps.
      Par exemple, dans le coin de Lascaux (c’est juste un exemple) on a retrouvé des coquillages n’ayant rien à faire là : des mollusques que l’on trouve uniquement en Méditerranée.
      Dans ce cas, tout le monde se doute qu’il ne s’agissait pas de stocker de la nourriture.

  50. Donald Trump est Donald Trump parce que les Etats-Unis possèdent une monnaie et pas n’importe laquelle, une monnaie convertible, une banque fédérale, des frontières et d’immenses ressources minérales.
    La France pas vraiment.

    • « Donald Trump est Donald Trump »

      Pour une fois, vous ferez consensus.

      En ce qui concerne les USA, avoir une dette fédérale (énorme : 19T$, 106% du PIB en 2016) chiffrée dans sa propre monnaie, ça aide.

    • J’aurais dit ; Trump est président là-bas parce que ce sont les Etats-Unis. J’ai jeté un oeil sur la campagne via la TV.
      Un concours de grimaces (devant des foules d’attardés ; puisqu’ils applaudissaient) digne des séries neuneus pour ados ; des sitcoms on appelle cela il me semble.

      Ça ne doit rien aux ressources minérales, aux frontières…
      il y a autre chose qui se joue.

      De plus ce n’est pas parce que le pays est grand (voyez les sens possibles) que le type à sa tête l’est :
      - l’exemple de la France durant (au moins) les deux derniers quinquennats. C’est flagrant.

      • Je croyais que Trump avait passé son temps à parler des frontières ! J’ai dû rêver … au sujet du nerf de la guerre l’énergie Rex Tillerson n’est pas à son gouvernement ?

        Rex Tillerson : « Nous sommes capables de diriger le monde et nous devons le faire »

  51. Le pire scénario pour Hamon et ce qui reste du PS (je ne parle pas des belle âmes, je parle des gens sincères, avec des attaches là-dedans qui datent d’avant le programme commun ; des pièces d’archéologie) c’est Macron au second tour de la présidentielle.
    Alors il faudra probablement (d’ici 4 mois tout, ou presque, peut arriver) se ranger derrière lui, en bouffant son chapeau (et en rangeant les couteaux pour plus tard)
    Je ne voudrais pas être à leur place.

  52. Oui je sais Elon Musk mise des milliards dans sa gigafactory du Nevada – c’est un parti pris risqué car le principal souci de la voiture électrique ce sont les batteries.
    Vous savez que la première voiture à avoir franchi les 100 km/h c’est « La Jamais contente » voiture électrique belge en 1899.
    En 1900 on ne savait pas encore que le moteur à explosion – combustion interne d’essence – l’emporterait sur la vapeur et l’électricité pour au moins un siècle.

  53. Dugong veut me mettre à la rue dans une boîte à carton ! D’autres que lui se sont déjà attaqués à moi et bouffent les pissenlits par la racine à l’heure qu’il est !

  54. Nicolas qui lui au moins est sympathique vante la Chine régime policier dont les succès économiques l’éblouissent.

    « La Chine a lancé une campagne pour « mettre de l’ordre » parmi les fournisseurs d’accès à internet, visant en particulier les logiciels qui donnent accès aux sites étrangers bloqués dans le pays, comme Facebook ou Google.
    Le Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir gère un vaste système de contrôle du web: les commentaires ou articles considérés comme sensibles sont effacés, et des sites comme Instagram, Twitter ou YouTube sont rendus inaccessibles. Une censure qui pèse notamment sur l’activité des entreprises présentes dans le pays.
    Nombre d’intellectuels et dissidents chinois utilisent également les VPN pour publier sur Facebook, Twitter ou YouTube depuis l’intérieur du pays. Mais les fournisseurs d’accès devront désormais avoir une autorisation officielle pour créer ou louer des « lignes de communication spéciales (dont les VPN) », a indiqué dimanche le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information.
    Le marché des fournisseurs d’accès a connu une croissance rapide et les « premiers signes de développement anarchique apparaissent, créant un besoin urgent de règlementation », a justifié le ministère. Cette campagne de « mise en ordre » durera jusqu’à mars 2018, a-t-il précisé.
    L’annonce de cette nouvelle réglementation intervient quelques jours après un plaidoyer pro-mondialisation du président chinois Xi Jinping. Au Forum économique mondial de Davos (Suisse), M. Xi avait déclaré que la Chine garderait sa porte « grande ouverte ». »

    La mondialisation version prison de l’esprit !

    • Quoiqu’en dise Dugong le sot animal Donald Trump n’interdit pas aux femmes de manifester sur le Mall de Washington et n’envoie pas les chars du Pentagone disperser les tigresses de la féminité …

      • Je veux bien prendre le commandement de la manoeuvre de dispersion, Pierre. Que ces tigresses de la féminité finissent empalées au bout de mon canon mentulaire sera mon seul souci géostratégique…uhuhu !

  55. Qu’est-ce qu’ils nous ont fait chiller hier, par ce froid sibérien, avec ce vieil emmerdeur d’Abbé Pierre mort il y a dix ans.
    Heureusement qu’on peut compter sur les riches pour admettre sans larmoyer qu’il y aura toujours des pauvres, des gueux, des crève-la-faim et que le rapport de leur nombre n’est pas inversible contrairement aux geignements de ce curé mal lavé.
    Sinon, comment pourrait-on vivre heureux sur ce petit caillou si on n’admet pas d’abord que c’est sa propre vie qui compte avant tout et aucunement celle des autres…on est d’accord ?…Non ?… Ah? Bon !
    Ok, compris !
    À table maintenant!

    • De plus aujourd’hui,l’exploitation de l’homme par l’homme s’est considérablement démocratisée:on peut pour pas très cher,se faire promener en pousse-pousse dans nombre de capitales européennes.
      De Quncey (encore un qui sent la naphtaline,ou plutôt le laudanum),trouvait que le bonheur d’un bon feu dans une maison douillette,quand souffle la bise et que les flocons tombent dru est renforcé par la pensée que d’autres,sans logis, ou bien surpris par la tempête, se gèlent dehors.

      Quand vous vous êtes gavé de carpe farcie préparée par votre maman et que celle-ci vous a bordé dans votre lit, ne vous réjouissez-vous pas de savoir que dehors,sur le trottoir,les sans-dents sont à l’agonie ?

  56. De même que les Nazis avaient inventé le STO pour les Français récalcitrants je ne doute pas un instant que les Chinois enverraient les enfants de France dans les mines de sel !

    Si les Français ne savent pas se défendre alors personne ne les défendra.

    • Pour remplacer leur main d’œuvre masculine. fortement mobilisée sous l’uniforme.
      Des Français récalcitrants (réfractaires, pour rester dans le jus) au STO sont venus grossir les rangs de la résistance dans les maquis (pas trop préparée pour cela à ce moment-là)

      Le STO n’a jamais été pensé comme une punition.
      D’ailleurs, voyez G. Marchais et les usines Messerschmitt ; il y avait même des volontaires (ou plutôt des non-récalcitrants)

  57. Rex Tillerson : « Nous sommes capables de diriger le monde et nous devons le faire »

    Ce n’est pas vraiment la position officielle de Trump qui parle d’alliances qui respectent les systèmes politiques différents des E.U.

    • En sont-ils capables ?
      Nous contemplons tous les jours les merveilles de l’exercice de cette domination (la dernière, majeure ; l’intervention en Irak en 2003)

      Qui domine qui ?
      (finance mondialisée, finance mondialisée ; vous avez dit finance mondialisée ?)
      Trump et Ford au Mexique ; c’est beau pour la galerie.
      C’est comme Montebourg, alors ministre, en marinière ; du folklore.

  58. Quoiqu’en dise Jean-Marie Le Pen sur les douceurs de l’occupation de la France, le programme nazi était clair : faire de l’Europe un vaste camp de travail au profit exclusif de la race supérieure. C’est à dire réduire en esclavage à terme une grande partie des Européens.
    Lisez les « Mémoires » du Colonel Rémy un des premiers résistants de France dans ses premières pages – il avait lu toute la littérature nazi dès l’avant-guerre et il savait ce qui attendait les Français.

    • Oui les mémoires du colonel Rémy ; toute une époque.
      J’en trouvais à foison des livres comme ça, chez mes grands-parents, durant les vacances scolaires.
      (pas de latin ou de grec dans le texte ; désolé)

      D’ailleurs, les Français n’avaient pas le même statut sous l’occupation en fonction d’où ils se trouvaient.

      En juin 1940, la France est divisée en plusieurs zones par l’occupant :
      l’Alsace et la Moselle sont annexées au Reich ;
      la Franche-Comté, la Lorraine française, les Ardennes et le Nord–Pas-de-Calais sont placés dans une « zone interdite » séparée du reste du territoire par une ligne de démarcation ;
      la « zone Nord » est dirigée par un commandement militaire allemand ;
      la « zone Sud », celle de Vichy, sera occupée à son tour en novembre 1942.

      La zone nord et la zone sud, tout le monde connait.
      La zone interdite c’était considéré comme une zone de peuplement allemand. un avant-goût de …  »faire de l’Europe un vaste camp de travail au profit exclusif de la race supérieure  »…

      Déjà, dans mon coin, durant l’occupation de la 1ère guerre (celle de 1914-1918 parce qu’il y a l’occupation de 1870 et celle de1815 à 1818, aussi ) avec, en particulier, l’imposition du travail forcé aux populations civiles et des déportations d’otages.
      Les invasions ne m’ont jamais impressionnè ; on sait comment ça finit (l’assimilation ou la fuite/départ)

      Bon, esprit de réconciliation (ou d’anticipation) oblige, j’ai fait allemand 1ère langue.
      (à l’insu de mon propre choix ; j’ai été sommé de choisir l’allemand)
      Les ravages de la guerre jusque dans les choix de scolarité, une génération plus tard.
      Quel malheur la guerre.
      Donc pas de malentendu sur le STO.
      Nous parlons de la même chose, de façon différente.

  59. VousNousIls interroge les candidas albicans du PS sur leur programme éducation :

    http://www.vousnousils.fr/2017/01/23/interviews-hamonvalls-leur-programme-education-598640

    Hamon(humble avis)1 : « Je veux une école « zéro échec » qui permette à chacun de réussir quelle que soit son origine sociale ou le quartier où il habite »

    Et les assises pour les trop nombreux petits khons qui persistent à échouer à des examens-assignats où tout est fait pour 100% de réussite.

    HAMA2 : « Nous mettrons également en œuvre un service public d’aide au soutien scolaire »

    L’aide au soutien réclame une ossature davantage étayée.

    « Mon autre grande priorité sera de proposer un plan massif pour la formation continue des enseignants »

    Repiquage des pieds de riz en Camargue ?

    • Vous fatiguez pas.

      Votre crémière 0% n’aura pas les moyens de combattre les trafics. Pire, elle n’en aura pas envie : l’extrême droite s’est toujours bien entendue avec la pègre pour faire régner l’ordre (avec l’identité bien connue : un petit délinquant = un bon nervi).

    • « Zéro échec et cannabis pour tous ! »
      Voilà un programme qui fleure bon la (photo)synthèse socialiste et qui de plus va nous sortir de la daesh en redonnant le goût du jardinage à des cultivateurs en herbe avec jaillissement d’une floraison de petits commerces de proximité dans nos cités où l’on pourra fumer du chiite en toute impunité.

  60. C’est la période des soldes. Et c’est à cette période que le parti socialiste (socialiste, c’est un gars soi-disant de cœur à gauche, mais son porte-monnaie est à droite) choisit de faire sa primaire, qui est une sorte de solde dans les idées. Les candidats socialistes essayent de nous vendre des idées soldées, que personne achète au vrai prix. On nous ressort des vieilles idées vagues qui, mixées à des slogans, sonnent bien : politiques sociales; relance de la consommation; revenu universel; l’Europe; etc. Ah, que c’est beau ! Mais qu’a fait le PS pendant la présidentielle Hollande ? Aucun n’a bronché contre la loi El Khomri…

    Et les deux vainqueurs de la primaire PS ? Encore une idée soldée. On nous vend deux adhèrent très jeunes au PS, qui ont arrêté tôt leur étude et qui n’ont connu que la politique, sans jamais travailler avec un métier normal. Je suis désolé, mais Hamon et Valls sont des gars immatures, qui n’ont pas connu autre chose que le petit monde de la politique et qui ont pour toute expérience vitale celle du politicien. Après, on s’étonne de la politique politicienne….

    C’est quand même fascinant comment on fait la sélection des cadres en France et surtout au parti socialiste. En Chine, le président chinois a fait une thèse en droit, le premier ministre chinois a fait une thèse en économie. Et quand on regarde le profil des anciens présidents chinois, ce sont les équivalents de polytechniciens qui ont fait plein de choses avant d’occuper la présidence du pays. En France, on préfère des personnes qui ne connaissent que le petit monde de la politique. Hollande est un pur produit de ce monde : un gars immature qui vire sa campagne comme il jette une serviette; un président qui préfère la politique politicienne…

    • Ça arrive souvent en dictature ; voyez la femme de Ceausecu avec son doctorat de chimie roumain (une histoire à dormir debout) et ses doctorats honoris causa d’un peu partout (en fait, non)
      Alors qu’elle était plus bête qu’un âne.

      Généraux d’armée Mexicaine, diplômes à rubans, titre ronflants …. ; la routine dans ces pays.

      • Ah les poncifs pour éviter de réfléchir : dictature chinoise, dictature russe, la démocratie en France et les Etats-Unis le plus grand pays démocratique ! Une idée reçue balayée par une étude réalisée au sein de la vénérable université de Princeton révélant la réalité de l’oligarchie américaine. Qui gouverne aux Etats-unis ? Quel type de régime connaît la plus grande démocratie du monde ? Le discours de la Guerre froide nous imprègne tellement qu’il nous est difficile de ne pas répondre : une démocratie. Le sens des mots étant dévoyé, il convient de rappeler qu’une démocratie est un régime où – si on reprend la définition classique du président américain Lincoln – il y a « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Le contraire de démocratie n’est donc pas dictature (idéologie de Guerre froide oblige) mais bien oligarchie. Il peut donc très bien y avoir des « dictatures du peuple » et des « oligarchies constitutionnelles ».

        Benjamin Page a étudié les sondages aux Etats-Unis de 1981 et 2002, sur l’avis de la majorité des Américains, de l’élite économique et des groupes d’intérêts, les projets de loi. Il en ressort l’impuissance du peuple américain et la toute-puissance de l’élite économique. On peut faire la même étude en France…

        • Les poncifs résistent même à l’enseignement de Brighelli.
          Je viens de corriger 50 copies de maths sup. Sujet : « Le Discours de la servitude volontaire (La Boétie), texte du XVIème ou du XXIème siècle ? »
          Résultat : Ah oui, il y a des dictatures en Corée du Nord ou dans les pays communistes — mais pas chez nous, chez nous tout va bien, nous vivons en démocratie…
          Deux ou trois (les meilleurs) ont tout de même suggéré que la société du spectacle fabriquait de la servitude en masse. Et que les grands acteurs économiques mondiaux ne visaient guère la liberté — sinon celle de consommer.
          Deux ou trois ! Après 3 mois de cours intensifs sur le sujet !
          J’ai eu envie de rendre mon tablier. Nul à ce point, je ne m’étais jamais senti.

          • Peut-être se croient-ils libres parce qu’ils sont jeunes ? Quand je suis particuliërement pessimiste et que je rameute tout ce que je peux pour redevenir optimiste, c’est la légèreté de la jeunesse qui me redonne vie, les commentaires d’Hervé en sont une illustration parfaite, lui est jeune, vraiment, ou certains de vos textes à beaux nénés.
            Je sais bien que vous n’aimez pas répondre directement mais j’aimerais bien savoir ce qu’ils répondront quand vous allez les engueuler.

          • Tant qu’ils seront en possession d’un « téléphone intelligent » ils se croiront libres. Enlevez leur et vous verrez.

          • 50 élèves de Math sup, 50 élèves qui sont majoritairement issus d’un milieux favorisé et qui sont appelés à y rester. Et ils le savent. Ce ne sont pas leurs parents qui voteraient Le Pen ou Mélenchon, ils votent Sarko ou Hollande, ils peuvent se le permettre, eux.
            Faites le même cours et posez le même sujet en classe de terminale STMG, quoiqu’en pense Dugong, vous seriez surpris du résultat.

          • Alors, téléphones portables, origine sociale, un peu de paresse intellectuelle, et beaucoup de jeunesse. Personne ne pense que ça joue aussi ?

          • Les usages du « Smartphone » ne cessent de se diversifier;le petit appareil dont vous pouvez voir une brève démonstration* ci-dessous:
            http://www.ohmibod.com/app/
            a reçu la consécration suprême (catégorie santé/ »fitness ») à l’exposition « Consumer Electronics Show » de 2016-que bien sûr visita le plus à la page des candidats.(c’était à Las Vegas.)
            « OhMiBod Named Best Digital Health and Fitness Product Winner of International CES 2016 ,.., at world’s largest electronics show
            source:www.businesswire.com

            * on déplorera l’absence d’apostrohe dans  » Let’s play »-qui s’affiche sous une forme que je ne peux me résoudre à reproduire;

        • Je ne conteste pas ; il ne s’agit pas de dire qu’en Chine c’est l’enfer dictatoriale et que dans nos contrées c’est la liberté absolue.

          Je me suis déjà suffisamment coltiné (et le meilleur est à venir) sur le mode règlement de comptes à OK Crotale avec des thuriféraires de l’ordre démocratique des grands groupes (un affirmant même lors d’une sinistre embuscade, sur le mode déclamatoire, que …  » les grands groupes c’est l’avenir  » …)
          Je sais ce que cela vaut.

          De l’empire du milieu je connais peu. Un ami décédé désormais, en parlait ; il connaissait comme acheteur (une des fonctions que l’on peut occuper dans le commerce international).
          Ce n’est pas Woodstock non plus, la Chine.

          • … »Je me suis déjà … c’est l’avenir)  »…
            Tout la phrase est mal montée ; c’est à jeter et il n’est pas possible d’éditer le texte.

            Je garde l’idée quand même ; parce que c’est vrai.

        • … il en ressort l’impuissance du peuple américain et la toute-puissance de l’élite économique. On peut faire la même étude en France…

          Il est possible d’en dézinguer certains – il y en aura toujours d’autres donc rien n’est en voie d’extinction – ; je m’y emploie depuis un bout de temps.
          A mon ridicule, qui rime avec minuscule, niveau.

  61. Espérance de vie d’un blog comme celui-ci, en Chine en 2017 ?

    C’est un non sens ; le mort-né a n’a pas d’espérance de vie.

    Après, la liberté d’expression comme un leurre opiacé, pourquoi pas ?
    Mais quand même.

    Pour d’autres raisons, ce que disait monsieur Driout, à propos de l’usage des vpn en chine :
    J’ai déjà entendu, pour des raisons liées à  » l’économique  ».
    (je ne parle pas des vpn ; ça fait un bail) :je n’en parlerai jamais dans un lieu ou un espace (ce blog en est un d’une certaine façon) public, cela ne venant pas de rigolos de kermesse. Il ne s’agit pas non plus de la personne évoquée précédemment.
    Et pensons à ceux qui y sont, en Chine actuellement.
    Ou alors dans 6 ou 7 ans ; 10 ans me semblant un délai de prescription acceptable (ou un temps de latence ; c’est selon)
    Rien qui relève d’un secret d’état, bien sûr.

    • Le 23 Janvier 2017 à 13 h 15 min, Pierre Driout a dit :

      …« La Chine a lancé une campagne pour « mettre de l’ordre » parmi les fournisseurs d’accès à internet,  » …

      … » Nombre d’intellectuels et dissidents chinois utilisent également les VPN pour publier sur Facebook, Twitter ou YouTube depuis l’intérieur du pays. Mais les fournisseurs d’accès devront désormais avoir une autorisation officielle pour créer ou louer des « lignes de communication spéciales (dont les VPN) », a indiqué dimanche le ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information  »..
      Autant dire que c’est fini.
      Cela mettra en difficulté certains de nos concitoyens, en chine pour raisons professionnelles..

  62. PetitBenoît, politicien appareillé, soutient, paraît-il, la « libéralisation du cannabis ». Sur son site officiel (https://www.benoithamon2017.fr/le-projet/), on dispose d’une recherche thématique où on hésite entre les entrées possibles (écologie ? économie ? santé ? transition agricole ? culture ?)

    C’est dans la rubrique « santé » qu’on lit ceci :

    « Je légaliserai le cannabis et j’encadrerai sa distribution. Il faut tuer les trafics à la source et protéger nos citoyens des pratiques des dealers. J’utiliserai les 568 millions d’euros annuels utilisés pour la répression à des fins de prévention et d’information sur les risques associés à cette consommation… »

    Un déciKerviel réinvesti dans la prévention ! Les pubards vont adorer. Que mille centres d’information et de prévention poussent fleurissent !

    Evidemment, une « légalisation à distribution encadrée » poussera les usagers à se lancer dans l’horticulture spécialisée. A côté des epi qui, dans nos eple, intéresseront les ados aux techniques horticoles les plus pointues, surgira un défi mobilisateur de toute la société : doubler en un quinquennat la capacité pour alimenter les innombrables lampes nécessaires à la croissance harmonieuse et abondante des précieux plans *.

    Irons-nous enfin vers un mixte nucléaire/solaire pour faire face aux impératifs de la défonce ?

    * on peut aussi penser à héberger les sdf dans les serres pour les protéger des rigueurs hivernales mais il faudra durcir la législation pour dissuader ces salopards potentiels de piquer la production.

  63. Deux questions que je me pose sur la proposition de revenu universel de Ben-Hamon avant d’aller vérifier à l’Institut si l’anisette Gras contribue au réchauffement climatique:
    -peut-on financer à long terme le revenu universel en balançant de « la monnaie hélicoptère » sur le peuple en délire ?
    -par quelle notion valorisante remplacer le travail dans la société, qui reste un élément du respect de soi par l’expression d’un talent qu’on exerce ?
    Je ne veux ici Trumper personne, je déteste le travail et délègue opportunément les basses œuvres à la moindre occasion, qu’il s’agisse de sortir la poubelle ou de calculer des intégrales elliptiques du troisième ordre, calcul que je sous-traite à de brillants étudiants impécunieux de L2 en créditant généreusement leur carte Izly de quelques centimes.
    C’est mon côté bienfaiteur de l’humanité ayant toujours pensé qu’il fallait occuper le peuple avant qu’il ne s’occupe méchamment de raclures dans mon genre …uhuhu !

  64. Qui s’y collera ?

    - Offre d’emploi très sérieuse
    Nous cherchons un instituteur à l’ancienne, blanchi sous le harnois, chevronné et corseté de toutes expériences, pour ouvrir une cellule d’instruction pour nos camarades du parti socialiste.
    Ambition : apprendre les quatre règles, les proportions, les pourcentages.
    Vos avantages : Vous serez logé dans un somptueux hôtel particulier en plein cœur du faubourg Saint-Germain. Nourri à la cantine de l’Assemblée nationale.
    Vos moyens : Vous pourrez vous servir de la règle graduée pour taper sur le crânes des premiers secrétaires indociles.
    Postulez nombreux !

      • On peut dire aussi « le crâne »;cela me semble m^me plus conforme à la tradition.

        Vous n’écririez pas: »Quand Pierre Driout,chef des trolls,entre tous les petits trolls se redresssent,rectifient les positions,les petits doigts sur les coutures des pantalons,n’est-ce pas ?

        mais bien plutôt ,leleur le petit doigt sur la couture du pantalon

  65. …  » Vos moyens : Vous pourrez vous servir de la règle graduée pour taper sur le crânes des premiers secrétaires indociles  »…
    Qui, Cambadelis ?
    Vous plaisantez ; il a fait toute sa carrière (qui touche à sa fin, à mon humble avis) chez Pathé-Marconi.
    Il ne sera pas remplacé (je pense que ce sera le cas, son remplacement ; avant même la sublimation du PS. En fait sublimation ne convient pas ; cela supposerait le passage d’un état solide à un état gazeux. Parlons de vaporisation, puisque l’on passera du liquéfié au gazeux) pour indocilité passée.
    Le nouveau politburo mis en place à l’issue de la Bérézina en cours le remplacera.
    (je les connais depuis que je suis tout petit)

  66. ALERTE INFO !
    Je vous informe du changement officiel du rédacteur de mes contributions à ce blog à compter de la prochaine par un savant procédé de ‘contre-réification’. En effet, j’ai conçu nuitamment un hologramme à intelligence artificielle à mon image qui aura la tâche d’écrire désormais tous mes commentaires à ma place à partir de celui-ci. Mon être de chair et de sang a bien mieux à faire de son corps désirable et fétichisé que de venir éclairer(*) cette ‘rue des boutiques obscures solfériniennes’.

    (*)Flo ayant dit plus haut que la place était déjà prise. Tant pis pour toi, Flo, tu ne sais pas ce que tu rates comme secousses sur mon fauteuil roulant électrique !

  67. Ah très bien, Brighelli
    Personnellement, j’avais appelé ce monstre le Minotaure et je m’interrogeais sur la nature de ce systeme, assez résistant à toutes les grilles analytiques connues, qu’elles soient libérales, marxistes bien sûr ou autres. Ce système n’est pas lié à la domination d’une classe sociale comme dans la vulgate marxiste, il reste formellement démocratique mais est une forme de totalitarisme mou dans la mesure où il obtient les mêmes résultats que le système soviétique mais sans le Goulag.
    Mon hypothèse est, entre autre, qu’il faut rechercher son arrivée dans le fait qu’au milieu des années 80 , le nombre de diplômés dépasse pour la première fois le nombre des postes intéressants dans la société (argent, pouvoir …) Pour ceux qui le détiennent, il faut casser l’ascenseur social. Les discriminations positives et en première ligne la parité en seront les moyens. La victimisation devient une arme pour maintenir idéologiquement l’Homme blanc là où il est ( comme dit ce connard d’Axel Kahn, l’Homme blanc c’est la chasseur qui se plaint de la cruauté du gibier) . Il faudra aussi le recours à la culpabilité mais Dieu mort, la culture judéo chrétienne peut être recyclée!
    Je m’arrête la

  68. Aux E.U plusieurs états expérimentent la dépénalisation du cannabis – il est encore trop tôt pour dire si cela sera positif.
    Ceci dit la pente est raide … car d’une manière ou d’une autre la multiplication des médicaments psychotropes risque de conduire à une humanité de zombies.

  69. Vous savez que le livre qui a lancé la carrière de Goethe ce sont « Les souffrances du Jeune Werther » ? Werther se suicide à cause d’un mal d’amour pour la belle et charmante Charlotte.
    Il y eut une épidémie de suicides dit-on en Europe et un grand scandale car la morale chrétienne réprouvait le suicide … en somme morale de l’amour contre morale de la passion !

  70. On a constaté aux E.U une diminution récente de l’espérance de vie (un mois de 75,4 ans à 75,3 ans en 2015) ; est-ce dû aux drogues naturelles et artificielles comme le cannabis, le crack, la cocaïne, métamphétamine etc à l’obésité très répandue dans les basses classes, à la criminalité ou encore à d’autres causes ?
    C’est la première fois depuis le pic du sida en 1993 !

    • La khonnerie khongénitale du redneck des grandes plaines khontribue probablement de façon significative à cette régression.

      A cette profondeur, ce n’est plus mesurable.

    • Après si il s’agit de passer de 75,4 ans a 75,3 (1 dixième d’an ca fait grosso modo, à la louche sans être regardant, vu qu’a cette âge là on doit s’en bra….r comme de l’an 40 :
      un mois et six jours et demi de vie en moins – que les physiciens me pardonnent ; on va pas loucher sur les heures, minutes, secondes, d’écart potentiel)

      Pas sûr que cela en dissuade certain d’essayer, les …  » drogues naturelles et artificielles comme le cannabis, le crack, la cocaïne, métamphétamine etc à l’obésité … »

      Parmi les malentendus (pas ceux sur ma condition, qui n’existent pas ; remarquez le pluriel)

      Si l’on se Trumport dans l’espace ; en Syrie
      - parlons de la situation, en faisant un détour par le temps (chez les idiots comme moi on arrive encore à, parfois, dissocier le temps et l’espace ; la psychiatrie a du être inventé pour cela, entre autres raisons) avant l’effondrement de l’empire Ottoman (une oligarchie, une méritocratie, un populisme, l’empire Ottoman avant 1914 ?
      Avec des pays d’europe qui ne valaient pas mieux ?)
      Bien content de pas avoir vécu en France au temps de l’affaire dreyfus. J’ai fait la réforme Haby (comme enfant collégien ; à l’insu de mon plein gré. Des lectures sur ce blog mon fait le coup que les madeleines ont du faire à Proust.
      La réminiscence qu’ils disaient)

      J’ai cru (comme les croyants ; ils parait qu’ils ont le droit eux aussi. C’est implicite dans la loi de 1905)
      que dans ces contextes là… on avait le droit de croire.

      L’Armée Syrienne Libre : qu’en reste t-il de consistant ?
      (comme quoi, les communications via internet et le web ce n’est pas la panacée)
      le meilleur à mon humble avis.

      en plus je me suis mis dans le caca tout seul ; je suis un athée qui se casse le derche à défendre des croyants qui s’en tapent ; toutes obédiences confondues.

      Je m’en tape, tous les ans je sacrifie le 9 décembre.
      Avant c’était pour Athena.

      D’autres le font à Noël, certains on sait pas quand.
      Message reçu. bon, et bien vu que j’ai choisi le 9 décembre.
      C’est parti.

      j’omets les majuscules et envoie valser la ponctuation, tant pis pour la grammaire et l’orthographe.
      Vive les analphabètes !
      (heureux qui s’ignorent, d’un mal insidieux ; injecté par des enseignants pervers, qui dès la plus tendre enfance inculquent la culpabilité de la faute commise.
      Quand on écrit mieux, on à l’air moins con
      Salauds de profs !

      • J’ai failli faire un coq à l’âne (mal vu chez les psychologisants) , donc je précise :
        Ces histoires de 75,3 à 75,4 ; c’est quoi les données derrières ?

        Bien venu dans le meilleur des mondes ; pour un mois et une semaine de plus à vivre (c’est vrai qu’à la dernière minute ça pourrait-être angoissant. C’est pour cela qu’il faut s’engager avant ; pas dans un moment d’extrême faiblesse potentielle)

        Bon le deal est là ; on ne meurt plus du Sida en France, en 2017.
        On finit par mourir de quelque chose à un certain âge ; comme tout le monde.
        Tout ce qui sort de ce  »cadre » (sale mot ; je n’en trouve pas d’autre) ; ceux qui ne meurent pas comme tout le monde (comme si c’était normal de mourir) suscitent ce que les popoffs (qui nous lisent peut-être :) ) auraient appelé un vague intérêt pour les chiens, à l’époque de Pavlov.

        Je n’ai jamais été porteur du vih
        sinon, je penserais à ces histoires de plongée que je connais depuis, presque tout petit.

        In fine ; une histoire de virus qui s’attaque a l’espèce.
        - vous envisagez quoi, comme prochaines directives à partir de maintenant ?
        (le mieux c’est qu’il n’y ai pas ou peu de différences de galons entre le soi disant supérieur hiérarchique et vous.
        Après, plus tard, ce sera le western à travers toute la France. Mais, là sur le coup ; ça les stoppe)

  71. Le Figaro : « Cette hausse du taux de mortalité aux États-Unis est «inhabituelle», selon le Dr Jiaquan Xu, épidémiologiste au CDC et premier auteur du rapport. En France, l’espérance de vie a également diminué en 2015, pour la première fois depuis 1969. 599.000 décès ont été enregistrés tandis que le nombre de naissances diminuaient, et l’espérance de vie était en recul de 0,3 an pour les hommes (78,9 ans d’espérance de vie à la naissance) et 0,4 an pour les femmes (85 ans), selon le bilan démographique 2015 de l’Insee. Le recul était cependant conjoncturel, selon les auteurs du rapport, qui pointaient le vieillissement et des épisodes sanitaires exceptionnels. »

    Vous pensez que c’est de la faute des Auvergnats ? Si ça se trouve Renaud Camus né à Chamalières fout la trouille avec son « Grand remplacement » (TM) à tous les émotifs et les expédie ad patres !

    • … » Si ça se trouve Renaud Camus  »…
      Un parent d’Albert peut-être ?
      Si ça se retrouve il ne sera pas perdu dans votre bibliothèque Albert camus ; il doit bien y avoir une géographie d’ Elysée Reclus qui traine (comme introduction à la géographie, du temps de Napoléon III ou après ).

  72. Parce que vous imaginez bien ; si le seul risque pour moi et les autres, c’est une semaine et je ne sais combien de jours en moins à tel âge, pour moi.
    Je ne me sentirais pas pousser des ailes ; juste qu’une erreur n’impliquerait que moi.
    Faisons fi des 0,1 % à je ne sais combien d’années…
    Il faudrait faire un papier sur les nouvelles drogues de synthèses (je ne connais pas) il se disait (il y a 3 ans ; en cet ère de l’immédiateté : une éternité) qu’il y avait des ravages potentiels (comme par un hasard)

    Je ne vois pas pas en quoi en débat entre bonne et mauvaises drogues pourrait s’annoncer.
    Il s’agissait juste du blog, d’un commissaire de police honoraire sur ces questions.
    Une étude sérieuse (donc non financée ; vu le public concerné) ;
    combien de mineurs ont accédé à ce contenu ?
    (là, il faut donner les chiffres sans sourciller ; nous ne sommes pas à la primaire du PS)

    Ils vont chercher je sais pas qui ,pour je sais pas quoi, avec des robots débiles (algorithmiquement votre) qui périront de ne pas pouvoir répondre à la question débile du sphinx.

    • PS
      Mon seul parachute ; un prix Nobel de littérature, Albert Camus.
      Dans un blog comme celui-ci cela n’excuse pas tout ; ça peut freiner …

  73. Pénélope Fillon soupçonnée d’emplois fictifs, notamment à la revue des deux mondes entre 2012 et 2013.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2017/01/24/la-femme-de-francois-fillon-a-percu-500-000-euros-comme-attachee-parlementaire_5068488_823448.html

    Mme Fillon a signé « deux ou peut-être trois notes de lecture ».

    Il serait toutefois injuste de dire qu’une aussi petite production résiduelle serait le signe d’une réelle inactivité puisque Pénélope a écrit puis désécrit de très nombreux textes.

    Il en va probablement de même pour son activité d’attachée à son parlementeur.

    • Un lecteur du « Monde  » a trouvé la bonne réponse :

      « Qui sait ? C’est peut-être Pénélope qui faisait tout ? La vraie tête pensante ? Et Fillon qui était titulaire d’un emploi fictif ? A ne surtout pas prolonger…. »

      Comme on n’a pas vu pendant 5 ans François Fillon sous Nicolas Sarkozy c’est une hypothèse crédible.

  74. Mélania Trump ne veut pas vivre à La Maison Blanche à Washington – elle préfère rester avec son fils Barron à la Trump Tower à New York. On la comprend : cela lui évitera de supporter les coups de sang de son mari !

  75. Fillon est éliminé; ça, c’est quasi fait.
    Il est un peu ballot aussi de prendre son épouse comme collaboratrice fictive, les autres prennent leur maîtresse, c’est quand même plus humain!
    Pour Macron, 120 000 euros piqués dans la caisse, c’est trop juste, va falloir trouver autre chose et j’ai bien peur que ce soit plus compliqué, il a épousé sa maîtresse, lui, et ça c’est fort .

    • Macron c’est un Manga : des images simplettes et des petites bulles avec deux ou trois mots dedans et le tout qui se lit de droite à gauche pour dérouter le lecteur français … c’est la version Bonsaï de la politique !

  76. A l’arrière train où ça va, si Gugusse de Carpentras réunit 500 signatures *, c’est gagné pour lui.

    * depuis que Donald le canard signe, il faudrait peut-être légiférer sur la qualité des signatures…

  77. Voici la dernière édition du Psaume 23:1-4(*) et du « Cantique de Cambadélices », légèrement remanié par Benoit XVII, auteur du « missel des primaires de la gauche » (à réciter au moment de l’élévation du bulletin de vote après la consécration):

    Le Hamon est mon berger,
    Je ne manquerai de rien.
    Il me fait reposer dans les roses pâturages. (le choeur): « roses ! roses ! »
    Il me dirige vers des circonscriptions paisibles.
    Il restaure mon estomac à la cantine du sénat (la meilleure !)
    Il me conduit sur les sentiers de la justice,
    À cause de mon nom, Cambadélices !
    Quand je traverse la sombre vallée de la veste (YSL) annoncée,
    Je ne crains aucun mal, car le (Pierre)Bergé est avec moi,
    Je suis sous sa houlette,
    Et son bâton de Bergé me rassure.
    Benoit ! Dresse devant moi une table avec mon rond de serviette
    En face de mes adversaires fillonistes ébahis;
    Oins ma tête d’huile de synthèse socialo-écologique.
    Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront
    Tous les jours de ma vie,
    Et j’habiterai pour toujours dans la maison de Solférino
    Car le PS, c’est mon fils, ma bataille !
    (*)Version originale:
    http://saintebible.com/lsg/psalms/23.htm

  78. Ulysse reste à la maison : c’est Pénélope qui va faire l’Odyssée et nous rapporter de beaux souvenirs de sa campagne électorale !

    P.S Je suis un féministe pur et dur, homérique ! J’ai d’ailleurs voté Marie-France Garaud en 1981 … je peux le dire !

  79. Il y a quelques mois, j’ai dit sur ce blog que Macron est un piège tendu par Hollande à la droite. LVSL vient de sortir un article allant dans ce sens : http://lvsl.fr/exclusif-lelysee-a-organise-main-venue-de-macron-liban

    « Emmanuel Macron a bénéficié d’une aide active de l’Élysée, du Ministère des Affaires étrangères et de l’Ambassade de France au Liban lors de son déplacement à Beyrouth des 23 et 24 janvier, selon plusieurs sources concordantes. La visite de l’ancien ministre de l’économie et actuel candidat à l’élection présidentielle au Liban a été rythmée par plusieurs temps forts, grâce à quelques coups de pouce de l’État français.

    Il a pu donner une conférence à l’École supérieure des Affaires de Beyrouth, lundi 23 au soir, devant un parterre de personnalités françaises présentes au Liban. Initialement réticent à donner une tribune à un homme politique en campagne, le directeur de l’école fondée dans le cadre d’un partenariat entre la France et le Liban, Stéphane Attali, a finalement accepté d’organiser cette conférence suite à un appel du ministère français des Affaires étrangères, selon une source anonyme. L’ambassadeur de France au Liban, Emmanuel Bonne, était assis au premier rang.

    A noter également, l’introduction de la conférence par le journaliste Emmanuel Chain, qui n’a pas tari d’éloges envers la candidat à l’élection présidentielle… Alors même qu’il a produit le documentaire « Emmanuel Macron, la stratégie du météore », diffusé il y a quelques semaines sur France 3, une chaîne du service public. »

    Voter Macron, c’est encore voter Hollande. D’ailleurs, Royal a apporté son soutien depuis longtemps…

    • Il est courant et même légal que les politiques emploient un membre de leur famille comme attaché parlementaire. Le problème est que la Pénélope avait assuré ne s’être jamais impliquée dans la vie politique de son mari… D’où les soupçons d’emploi fictif…ce qui est moins légal.

      Je suis la première déçue, j’avais la naïveté de voir en Fillon un modèle de probité. Apparemment, j’ai plus de chances de croiser une licorne qu’un homme politique intègre.

  80. C’est le canard qui a encore fait des siennes.
    Là c’est Pénélope qui prend.
    Fillon en Ulysse crie à la misogynie.
    (ça fait léger)
    La république sponsorise Macron dans ses pérégrinations Libanaises (pas neutre le Liban ; attention)
    Chaque matin, c’est de mieux en mieux.
    (c’est quand que l’on aura le droit de tout casser partout ?)

    Ailleurs, pendant ce temps-là Trump place toute sa famille en bonne place près des commandes du pays.
    (le leur, pas le mien donc je m’en fiche)
    On se croirait dans la TPE Le Pen

    J’hésite entre le  » tout tourne en jus de boudin  » ;  » faute de masques tout devient flagrant  » ;  » ne nous cachons plus, à bas les gueux  » …

    Je note que personne n’a parlé de ploutocratie.

    • Du coup direction FIP (radio neutre ; peu de commentaires un flash info laconique toutes les heures ou plus) qui se lache en ce moment.

      Un exemple de collaboration jeunes/vieux ou nouveaux/anciens.
      Évidemment, c’est un peu daté.
      A l’époque découvert avant se diffusion grâce à un ami bossant auprès d’un grand label (pas de pub)
      Évidemment nous sommes en plein dans le spectacle
      https://www.youtube.com/watch?v=yzLT6_TQmq8

      History repeating ; quand disent les Shakespeariens ?

      • Avec la condamnation de 3 ans ferme pour détournement de fonds publics du député PS Giaccobi et les 120 000 euros de frais de bouche de Macron, cette affaire arrange tout le monde.

      • Qui sait ?
        Lettre de Flaubert à Louise Colet (1853) : « (…) Tu t’étonnes d’être en butte à tant de calomnies, d’attaques, d’indifférence, de mauvais vouloir. Plus tu feras bien, plus tu en auras. C’est là la recompense du bon et du beau. On peut calculer la valeur d’un homme d’après le nombre de ses ennemis et l’importance d’une oeuvre au mal qu’on en dit. (…) « 

  81. La femme qui fait tomber Fillon. Qui l’eût cru ?

    Aurons-nous un stupéfiant « L’animal qui fait tomber le Foutriquet » ?

    La chasse est ouverte.

  82. http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/01/25/le-pape-francois-contraint-a-la-demission-le-grand-maitre-de-l-ordre-de-malte_5068822_3214.html

    Le vrai motif du limogeage serait une question d’Ordre dans la Sainte Trinité du Malt : l’Orge, l’Eau, la Levure. Ordre inchangé depuis sa création en 1048 *.

    * cherchez pas : du single malt en fût datant du XIème, y’en a plus que dans les caves du Vatican (seul endroit où la part des anges est compensé par miracles tacitement reconduits).

  83. La seule pensée qu’on ait retenu de Fillon pendant ses 5 ans à Matignon ce fut cette phrase où il s’étonnait d’avoir à diriger un état en faillite ; il aurait dû fouiller dans ses poches, il aurait trouvé la clef du mystère !

  84. Fillon s’en va-t-en guerre
    Mironton, mironton, mirontaine
    Fillon s’en va-t-en guerre
    Ne sait qu’en reviendra.
    Ne sait qu’en reviendra
    Il reviendra (z’) à Pâques
    Mironton, mironton, mirontaine
    Il reviendra (z’) à Pâques
    Ou à la Trinité.
    Ou à la Trinité
    La Trinité se passe
    Mironton, mironton, mirontaine
    La trinité se passe
    Fillon ne revient pas.
    Pénélope à sa tour monte
    Mironton, mironton, mirontaine
    Pénélope à sa tour monte
    Si haut qu’elle peut monter.
    Si haut qu’elle peut monter
    Elle aperçoit son page
    Mironton, mironton, mirontaine
    Elle aperçoit son page
    Tout de noir habillé.
    Tout de noir habillé
    Beau page, Ha ! Mon beau page !
    Mironton, mironton, mirontaine
    Beau page, Ha ! Mon beau page !
    Quelles nouvelles apportez ?
    Quelles nouvelles apportez ?
    Aux nouvelles que j’apporte
    Mironton, mironton, mirontaine
    Aux nouvelles que j’apporte
    Vos beaux yeux vont pleurer.
    Vos beaux yeux vont pleurer
    Monsieur Fillon est mort
    Mironton, mironton, mirontaine
    Monsieur Fillon est mort
    Est mort et enterré.
    Est mort et enterré.

    N.B : Pénélope est anglaise de nation.

    • Que vient-on reprocher tardivement à Penelope qui a mis bas trois fiches de lecture et cinq magnifiques hexagonaux de souche élevés à la rillette: Marie, Charles, Antoine, Edouard et Arnaud ?
      Qu’elle ne les ait pas affublés de prénoms de chauffeurs-routiers imprévisibles sortis de ventres couscoussiers : Rachida, Kader, Yasser, Saddam et Oussama ?

      • Oui, je sais cela, cher Lormier, mais c’est une européenne pure souche, naturalisée française et convertie au catholicisme et l’amour des Fillon est continental.
        Je ne crois pas aux immenses différences culturelles importées/imposées qui s’atténuent bien qu’il y ait des cas particuliers mais je crois bien aux liens entre de fines différences qui se complètent et s’assouplissent.

        • Vous aviez écrit: »
          N.B : Pénélope est anglaise de nation. »

          J’ai rectifié,c’est tout;j’ignore si cette différence a de l’importance;(les Anglais ont tendance à considérer les Gallois comme un peu primaires.)

          Fillon a connu Pénélope alors qu’elle était assistante dans un lycée.
          C’est un amour qui dure;j’approuve.

          Le frère de Fillon a épousé (la?) (une soeur ?) de Pénélope.

          Le père des deux mariées a fait un commentaire spirituel sur le sujet…mais je suis trop paresseux pour le retrouver.

  85. Hervé,

    En attendant que Tesla et Google nous proposent des camions fous sans chauffeurs, nous sommes bien obligés de nous contenter des « Rachida, Kader, Yasser, Saddam et Oussama » pour foncer sur les marchés de Noël et les festivités du 14 juillet !

    Question innocente : comment fait-on pour arrêter un camion qui se conduit tout seul et qu’on aurait programmé pour foncer dans une foule ? On lui envoie un virus dans les jantes ?
    Vaste blague …

  86. S’il y en a ici que ça intéresse de comprendre comment le Ricard (*) turbule dans l’eau fraîche et de gagner un méga-buck (convertibles en scapa à la demande):
    https://twitter.com/Catgol1/status/823278703883026433
    Ça fait toujours plaisir de voir un physicien turbulent se faire ‘laminer’ par une matheuse…uhuhu !
    J’y serai, avec des chips dans mon eastpack pour alimenter le Ricard…et débat…uhuhu. À toute !

  87. http://www.bastamag.net/Francois-Fillon-les-tres-lucratives-activites-d-un-depute-consultant

    C’est là qu’il aurait du l’embaucher sa femme, Fillon.
    (à l’époque il n’a pas du calculer ce qui lui est arrivé avec les primaires)
    Maintenant il est tout exposé aux tirs les plus variés, comme candidat plus du tout putatif à la présidentielle.
    Ils vont tous tenter de le dézinguer par tous les moyens, notamment les plus dégueulasses.

    Cela fait partie des règles du jeu, qu’il connait sur le bout des doigts.
    Ils n’a jamais fait, lui aussi, que la politique depuis toujours.

  88. La caissière, prochaine à dégager ?

    Va-t-on découvrir qu’elle cache des immigrés clandestins qu’elle fait bosser dans une cave aménagée mêlant couchettes et plateaux de machines à (dé)coudre où on ne peut se déplacer que courbé ?

  89. Généralement on considère que la caution morale de l’arrivée de la Gauche au pouvoir en 1981 ce fut l’abolition de la peine de mort.
    J’ai toujours pensé que c’était non-signifiant ; de fait elle était déjà désuète sous Giscard.
    Mais Hollande en avouant avoir fait exécuter des djihadistes hors de tout jugement a donné le coup de grâce – c’est le cas de le dire – à cette abolition formelle.
    Trump lui prétend que la torture fait partie des armes efficaces de la civilisation ; j’en doute fort.
    Est-ce que la question sous l’Ancien régime était quelque chose qui faisait avancer la raison ?
    La civilisation a des moyens plus efficaces pour s prémunir de ceux qui veulent la combattre.

    • Driout nous fait le coup du shaker conceptuel.

      Evidemment, comme les concepts sont des êtres délicats, ils supportent assez mal d’être manipulés comme des nunchakus.

      Ce qu’il en reste après est imbuvable.

  90. Le scandale Fillon : « Les profs doivent travailler plus ».

    Un prof : « Même en faisant 6 heures de plus, je ne peux pas gagner autant que votre femme qui semble avoir un emploi de temps comme le père Noël : travailler un jour par an ».

  91. Du coté de la TPE Le Pen tout le monde se calme.
    http://droites-extremes.blog.lemonde.fr/2017/01/18/la-nouvelle-guerre-dalgerie-naura-pas-lieu-reponse-au-spectre-de-la-guerre-civile/#xtor=RSS-32280322

    L’OAS ; j’ai eu des soucis avec un (raisons professionnelles où, disait-on j’avais fait mon devoir ; expression conne, ça ne veut rien dire) dont certains petits amis avaient fricoté avec l’OAS.
    Des réseaux miteux à travers l’hexagone, de septuagénaires bien avancés. Le plus inquiétant s’était la relève éventuelle (avec une femme et un enfant dont je n’étais pas le père dans les parages ; c’était tendu).
    En fait point de relève ; une poignée d’ahuris analphabètes.

    De plus, un des vieux amis de mon père était garde du corps du Gal Challe.
    Rien à battre.
    Inutile de s’inventer des dangers imaginaires.
    Surtout qu’ils savaient y faire l’OAS pour faire apparaitre des effectifs surévalués
    (l’histoire des commandos delta ; comme autant d’armées des ombres.
    Un exemple d’intox de l’adversaire)

    La guerre psychologique qu’ils disaient (je suis toujours aussi fin prêt)

    • Formateur le tir.
      Ça permet de réviser, notamment les histoires d’énergie cinétique, d’inertie et tout le bazar.
      Les élèves de première peuvent mettre en pratique comment on calcul la trajectoire d’un projectile (l’illustration en première, je crois, à mon époque, c’était la trajectoire de l’obus)

      • A partir de la dimension 2, les considérations énergétiques ne permettent plus une description mécanique complète d’un mouvement. Du coup l’étude détaillée de la modélisation théorique d’un tir a toujours été réservée à la classe de terminale.

        Ceci dit, cela fait mauvaise lurette que le calcul de la portée d’un tir (sans frottement) est hors de portée des élèves de terminale. Même des meilleurs. C’était pourtant une des occasions de faire « parler » une relation littérale d’aspect compliqué sans la torturer.

        On rejoint la guerre d’Algérie.

  92. @Thierry L. du 27 Janvier 2017 à 9 h 43 min:
    j’ai étudié EN TERMINALE en mécanique du point la trajectoire parabolique sans frottement d’un corps ponctuel lancé avec une vitesse initiale non nulle, que notre prof nous avait donné en DM je crois…c’était en effet hors-programme en 2011 mais il faut dire que je n’étais pas dans un sous-lycée où des sous-profs enseignaient les sciences à des sous-élèves. Pas un super lycée parisien non plus (Carnot) mais quand même une oasis isolée du désert des incertitudes pédagogiques.

  93. De Mélenchon à la crémière 0%, que voulez-vous qu’ils fissent contre ces 42 mercenaires ?

    http://www.lesechos.fr/week-end/business-story/enquetes/0211727035374-aux-origines-du-phenomene-macron-2060624.php

    Macron a la visibilité et le réseau. Il n’est pas embarrassé d’un parti (ce qui était une nécessité est devenu un gros boulet). Pour le moment, il ne fait pas d’erreurs et il est parfois brillant à l’oral.

    Beaucoup de prolos ne voteront pas pour lui mais ça se dispersera sur Mélenchon, Hamon et la crémière à 0%.

    Boulevard !

    • Excelent article auquel ne manque que l’exposé des relations de Macron avec Patrick Drahi. Je résume :

      Patrick Drahi, polytechnicien, est un grand financier. Il vit en Suisse et sa holding ALTICE est au Luxembourg. Depuis quelques années il intervient dans le domaine des Télé-comunications en France, avec le rachat de SFR à Vivendi notamment .Homme peu scrupuleux, sur-endetté, néanmoins à la tête d’une fortune de 14 milliards dit-on, il a racheté en France Next Radio propriétaire de BFM TV en 2015 à Weill. Et il a fusionné l’ensemble appelé ALTICE MEDIA avec le concours de Bernard Mourad , ancien Banquier d’affaires de MORGAN Stanley, qu’il vient de déléguer chez MACRON comme Conseiller spécial chargé du financement de sa campagne. Par ailleurs les hebdomadaires l’EXPRESS et LIBERATION font partie de son Groupe ALTICE.
      Drahi n’a pas hésité à licencier des milliers de salariés chez SFR et à L’EXPRESS où son homme de confiance le journaliste Christophe BARBIER Directeur de la Rédaction a été attaqué par les syndicats et démissionné de la Direction du journal dont il reste le porte-parole sur les chaînes de télé en faveur de MACRON.
      Les observateurs commencent à constater. que BFM TV et l’EXPRESS font campagne pour MACRON avec un matraquage journalier en sa faveur…
      En réalité MACRON a rendu un service inestimable à DRAHI quand il était ministre de l’Economie et des Finances à Bercy. En 2014 DRAHI est en concurrence avec BOUYGUES TELECOM pour racheter SFR. Montebourg Ministre de l’Economie et des Finances avant d’être débarqué du gouvernement s’oppose au rachat de SFR par DRAHi estimant qu’il doit se mettre en règle fiscalement avec la France alors que sa Holding ALTICE est au Luxembourg, qu’il vit en Suisse et qu’il a la nationalité israélienne. Dès son arrivée à Bercy le 28 octobre 2014 son successeur MACRON nouveau ministre de l’Economie et des Finances, signe le décret en faveur de DRAHI l’autorisant à racheter SFR et déboute BOUYGUES Télécom. .
      La campagne de MACRON est désormais soutenue puissamment par un Groupe MEDIAS de télévision et journaux sans compter des ramifications avec l’ institut de sondage dirigé par Jean Daniel LEVY, INTERACTIVE qui publie des sondages en connivence sur MACRON.

      Et plus si affinités…
      Ce gentil jeune homme a au moins eu l’adresse de se faire des potes.

      • Parmi les groupes médiatiques qui le soutiennent, vous pouvez ajouter celui de Xavier Niel et celui de Vincent Bolloré, même si officiellement, ils prétendent ne pas faire de politique.
        Au total, cela fait vraiment beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>