Dernières nouvelles de l’espace-temps

À la une, deux scoops fabuleux : Mélenchon remporte les élections (britanniques) et un Français gagne à Roland-Garros (au néolithique).

L’Obs, Twitter Facho précédent

"L’Obs" prêt à tout pour prendre la défense de l’éléphante socialiste.

En pleine campagne électorale, Élisabeth Guigou, députée P.S. du 93, s’était fait surprendre voilée à la mosquée de Pantin. Heureusement, l’Obs a trouvé un argument imparable pour voler à son secours : accuser la « fachosphère » !
Une fachosphère résolument extensive, puisqu’elle englobe le site du Point qui a révélé l’affaire, celui de Valeurs actuelles qui l’a aussitôt relayée, et toute une série d’élus qui ont tweeté leur mécontentement. Bien sûr, parmi ceux-ci on trouve des hiérarques du FN, ce qui permet à L’Obs d’incriminer la Bête immonde. Mais quid, entre autres, de Lydia Guirous, responsable LR et fille d’immigrés algériens ?
Tous des fachos, on vous dit… Et comme décidément ils sont partout, on ne saurait trop inciter les journalistes de l’Obs à redoubler de vigilance concernant les articles relayés par cette tentaculaire fachosphère… Jeudi dernier par exemple, son site emblématique Fdesouche reprenait élogieusement une interview de Salman Rushdie fustigeant l’« aveuglement stupide » de l’Occident face au djihadisme. Une interview que vous trouverez sans peine sur le net : la semaine précédente, elle faisait la une de l’Obs

Le Gorafi Jeu, set et gag

Pourtant, d’habitude à Roland-Garros, nos tennismen ne font pas de vieux os.

Depuis  Aristophane, à moins que ce ne soit Plaute, un des ressorts éprouvés du comique consiste à mélanger deux événements sans rapport entre eux. Ainsi l’abondante couverture médiatique consacrée à la découverte, au Maroc, de fossiles d’homo sapiens vieux de 300 000 ans a-t-elle donné aux petits plaisantins du Gorafi l’idée de ce réjouissant télescopage tennistico-paléontologique.

Pauvres tennismen français ! Déjà battus et humiliés sur les courts, les voilà devenus avec cette parodie la risée du net. Heureusement pour eux, on n’a pas épilogué trop longtemps sur leurs contre-performances ; elles ont vite été éclipsées par les exploits suédois du gardien du 11 tricolore… Gasquet et Monfils peuvent dire merci à Lloris – un peu comme Ferrand à Bayrou dans une autre affaire.

Twitter, Facebook Mélenchon au pont d’Arcole

Après son bon score, Corbyn n’a même pas pensé à remercier Melenchon … Pas très fair-play !

Nul n’ignore plus que Jean-Luc Mélenchon a une légère propension à choper le melon à l’occasion. Un trait de caractère qu’encouragent hélas ses proches : ainsi, après le bon score des travaillistes aux législatives britanniques, Alexis Corbière, sous-chef des Insoumis, a-t-il aussitôt expliqué sur Twitter que Jeremy Corbyn devait ce succès au fait qu’il s’était inspiré de la campagne de son patron.
Sans surprise, cette bonne blague a suscité une vague de quolibets chez les internautes. J’ai particulièrement apprécié le commentaire d’Eric Naulleau sur Facebook : « D’après Alexis Corbière, la campagne à succès de Jeremy Corbyn doit beaucoup à celle de Jean-Luc Mélenchon. D’après moi, la première campagne d’Italie de Bonaparte aussi. »
On espère que Mélenchon, lui-même adepte de la blague assassine, appréciera celle-ci à sa juste valeur. N’empêche, on serait Naulleau, on se planquerait quand même quelques jours…

[Article publié dans Valeurs Actuelles]