L’incroyable faute de goût du peuple américain

Au menu cette semaine, actualité oblige, du Trump, encore du Trump, toujours du Trump – et Jean-Michel Aphatie en vedette américaine.

Twitter – Hanouna-Trump : la guerre est déclarée !

Pour Cyril Hanouna, l’élection de Trump est un cauchemar. Dans le tweet ci-dessus, le dynamique animateur de « Touche pas à mon poste » sur C8 témoigne de son émotion et de son trouble… Mais que reproche-t-il au juste à Donald Trump ? D’être devenu populaire grâce à la télé ? Ou peut-être de se laisser aller trop facilement à la vulgarité ?

HuffPost – Petits monstres

Le correspondant à New York de l’édition française du Huffington Post publie un long article pompeusement intitulé : « Manifestations monstres à New York et plusieurs autres villes pour protester contre la victoire de Donald Trump à l’élection présidentielle ». Hélas, ce titre accrocheur est bientôt démenti par le texte lui-même, qui fait état de « plusieurs milliers de manifestants » certes, mais sur l’ensemble du territoire américain. Pire encore : photos, vidéos et tweets censés illustrer ce raz-de-marée protestataire ne nous montrent, en fait de foules, que quelques pékins à pancarte perdus au cœur de Manhattan ou de Washington…

AFP – Avoir raison d’avoir tort

Sous le titre « Les médias en pleine introspection après la victoire surprise de Trump », l’AFP consacre un article à l’autocritique de la presse qui n’a rien vu venir… Précision : ce mea culpa est celui des médias américains. La presse française, elle, ne se trompe jamais.
Certes, à l’exception de votre hebdomadaire préféré, elle a quasi unanimement annoncé et souhaité la défaite de Trump ; mais à l’en croire encore aujourd’hui, elle a eu raison de le faire.
Les faits lui ont donné tort, et alors ? Que valent les faits, face aux principes ? C’est ça, l’exception intellectuelle française ! Comme on disait avant-hier à propos de Sartre et Aron, mieux vaut avoir tort avec Plenel que raison avec Kerdrel.

BFMTV – Aphatie vote contre le suffrage universel

Jeudi dernier, la chaîne d’info recevait, pour débattre de la présidentielle américaine, Eugénie Bastié du Figaro et Jean-Michel Aphatie de France Info. Visiblement indigné par le vote des électeurs américains, celui-ci a fini par lâcher le fond de sa pensée : « Il faut s’interroger sur la question du suffrage universel. » Rien de moins !
Face à cette remise en cause des fondements même de notre démocratie, on attend avec impatience la réaction de la société des journalistes de France Info. Gageons qu’elle ne manquera pas de réclamer la tête de son éditorialiste vedette… Une chose est sûre en tout cas : si c’était Zemmour qui avait balancé une horreur pareille, il serait déjà en prison.

Twitter – Réaction primaire

Pour le patron du PS, c’est clair : l’élection de Donald Trump est un avertissement à la gauche française. De Macron à Mélenchon, tous doivent se réconcilier de toute urgence autour de sa primaire à lui, sous peine de Le Pen.
Allons bon ! Mais alors dis-nous, Jean-Christophe : si Clinton avait gagné, la gauche française pourrait continuer à s’étriper joyeusement en toute impunité ?

[Publié dans Valeurs Actuelles]

Enregistrer