La faute de l’abbé Enthoven

Quel bordel ! Plus personne ne tient sa place… Les annonceurs se moquent d’eux-mêmes, les Verts réécrivent le dico et un prédicateur athée fait son mea culpa !

Facebook Déclaration de matrimoine

Et le 11 novembre, devra-t-on rendre hommage aux mort.e.s pour la Matrie ?

Et le 11 novembre, devra-t-on rendre hommage aux mort.e.s pour la Matrie ?

« En réhabilitant la notion de matrimoine et les femmes qui le composent, nous nous réapproprierons l’héritage culturel qu’on nous vole. » Avec cette mâle déclaration, Joëlle Morel, porte-parole du groupe EELV au conseil de Paris a déclenché sur les réseau une gigantesque vague de lazzis.
Ici, un twittos exige qu’on respecte désormais la « marité » ; là, un juriste s’inquiète de l’expression « régime matrimonial », « ignoblement discriminatoire envers les couples d’hommes mariés ». Et un peu partout, des internautes suggèrent qu’au lieu de violenter ainsi les mouches, les écolos commencent par se rebaptiser eux-mêmes EELVeLV (Europe Écologie Les Vertes et Les Verts).

Europe 1, Facebook, Twitter Faute avouée…

Si le philosophe médiatique est finalement allé à Canossa, c’est que les cathos n’ont pas tendu la joue gauche…

Si le philosophe médiatique est finalement allé à Canossa, c’est que les cathos n’ont pas tendu la joue gauche…

Fin novembre, dans une de ses chroniques quotidiennes sur Europe 1, le philosophe médiatique Raphaël Enthoven s’est livré à une audacieuse exégèse du Notre Père modifié qui entrera en vigueur ce dimanche. À l’en croire, si l’Église a « ôté du texte l’idée de soumission », c’est pour mieux se distinguer des musulmans, censés la pratiquer.
Aussitôt, l’ensemble de la cathosphère s’est mobilisée pour lui sonner les cloches à l’unisson. Mgr Olivier Ribadeau-Dumas, porte-parole de la Conférence des évêques, a donné le la avec un tweet sans appel : « Raphaël Enthoven en théologien et liturge, c’est tout simplement triste et ridicule ». « Complotisme de comptoir ! » enchérit Jean-Pierre Denis de La Vie. De son côté, l’abbé Grosjean, grand geek devant l’Eternel, souligne à quel point, en cette période marquée par le terrorisme, « il est dangereux et irresponsable d’accuser avec légèreté tous les chrétiens d’islamophobie ». Bref, en deux minutes d’antenne, notre chroniqueur inspiré a réussi à unifier contre lui cathos de gauche, de droite et d’ailleurs. Miraculeux, non ?
N’empêche ! Le lendemain, toujours sur Twitter, Enthoven persiste et signe : “La virulence des réactions, les arguments d’autorité (…) commencent à me faire penser que j’ai visé juste. » Un entêtement que Jean-Pierre Denis traduit à sa façon : « J’ai dit n’importe quoi et suis incapable de défendre mes élucubrations. Ça prouve que j’ai raison ».
Face au tollé grandissant, cette absurde ligne de défense ne tiendra pas longtemps… Deux jours après sa saillie, Enthoven consacre tout son temps d’antenne à présenter ses plus plates excuses pour cette chronique, « impardonnable ».
Ne t’inquiète donc pas, Raphaël ! Dans cette religion catholique que décidément tu maîtrises si mal, avec ton mea culpa, tu es déjà pardonné. À condition, bien sûr, que ton repentir soit sincère…

Facebook, Twitter Une page de publicité

Les créatifs de Décathlon tiennent la forme.

Les créatifs de Décathlon tiennent la forme.

Beaucoup d’internautes vitupèrent volontiers l’invasion de la toile par les pubs – et le fameux Black Friday n’a rien arrangé. Moi, en revanche, je ne m’en plains pas. Certaine annonces publicitaires sur internet sont drôles, voire empreintes d’autodérision, comme ce tweet de Décathlon. Et puis surtout, est-il bien raisonnable de râler contre la pub sur des réseaux sociaux qui, sans elle, n’existeraient pas ?

 

[Article publié dans Valeurs Actuelles].