Drames de la cohabitation

Plaire, ou convaincre ? À ce jeu-là, Mitterrand avait écrabouillé Rocard. Le match Hollande-Valls s’annonce plus serré…

« On ne se hait vraiment bien qu’en famille », disait Sacha Guitry. Mais Mitterrand et Rocard étaient-ils vraiment de la même famille ? Certainement pas, répond le documentaire diffusé sur France 5 dans sa collection « Duels ». Sous un titre explicite – Mitterrand-Rocard, la haine et le mépris –Lucie Cariès nous fait revivre la guerre, ouverte ou secrète, que les deux hommes n’ont cessé de se livrer trente ans durant. Lire la suite

Une teigne à l’Élysée ?

On croyait que le président était socialiste et sympa ; selon sa biographe, invitée chez Zemmour et Naulleau, il n’est ni l’un ni l’autre…

L’autre vendredi chez Zemmour et Naulleau, la journaliste Cécile Amar parlait de son bouquin sur Hollande, joliment titré Jusqu’ici tout va mal. Habillé pour l’hiver, le président !

Primo, apprend-on, c’est un faux gentil. Certes, il sait jouer de sa rondeur affable en tant que de besoin : « Il a fait campagne en répétant tous les jours : « Pour être aimé il faut être aimable », et il l’était ! » Mais en réalité l’homme est « dur, colérique » et même « sans affect », comme dit Mme Trierweiller qui connaît le dossier. Et ça ne s’est pas arrangé depuis qu’il est président : « Avec l’absence de résultats et l’impopularité, il s’est cabré… À l’Élysée, certains l’appellent maintenant La Teigne. » Ambiance ! Lire la suite

C entre eux

C dans l’air, ou l’actu commentée par une aimable caste d’expertologues endogames.…

L’actu était chaude, mercredi en huit. À la une, le « coup de colère » de François Hollande en plein Conseil des ministres, rappelant ceux-ci au règlement « pour la dernière fois ».

Le soir même, l’affaire faisait d’objet d’un numéro de C dans l’air, la quotidienne d’ Yves Calvi sur France 5. Pour autopsier l’affaire à chaud, notre hôte avait convié quatre hommes de l’art, dont une femme : trois journalistes politiques et un sondologue. Tous d’accord bien sûr – et moi donc ! – pour ironiser sur ce « dernier avertissement » dont on n’était sûr que d’une chose : ce n’était pas le premier !
Lire la suite

Morale normale

Ces temps-ci, dans les débats télé, il n’est question que du “choc de moralisation” solennellement annoncé par le président de la République, et de ses contrecoups. Mais comme ça change tous les jours, que diable vous raconter qui ne risque pas d’être démodé avant publication ? Mes idées, bien sûr !
Lire la suite

Guimauve le Conquérant

Injuste, ce surnom attribué naguère à Hollande ? Caricatural, plutôt, tant il accentue un seul trait de sa personnalité – que François, pour sa part, préfère appeler « normalité ».

Incomplet, en tout cas : ses meilleurs ennemis, socialistes, l’appellent plus volontiers “l’anguille”. Qui est-il donc réellement, ce faux modeste qui prétend soudain à être président quand il n’a même pas été ministre ? Tel est le mystère qu’a voulu percer Canal Plus en nous entraînant, l’autre lundi, « dans l’intimité de François Hollande »Lire la suite

Présidentielle 2012 : Pour ne pas se tromper de bulletin !

      Dans quelques semaines, les Français éliront leur prochain président de la République. Un choix d’autant plus important qu’un chef d’Etat, tout comme un lave-linge ou une tablette, ne se change pas tous les six mois.

L’objectif de ce hors-série quinquennal est d’aider les citoyens consommateurs de politique à faire leur marché électoral en fonction de l’offre du moment.

Or jamais, depuis l’instauration de l’élection du Président de la République au suffrage universel, le choix n’aura été aussi décisif : Nicolas Sarkozy ou François Hollande ?  Rigueur de gauche, ou austérité de droite ?

Face à cet enjeu, chacun trouvera, dans ce numéro spécial de Qui choisir, tous les éléments nécessaires pour procéder, en connaissance de cause, à son tri électif.

En vente sur Causeur.fr

 

 

Leçons de primaire

Passionnant documentaire, mardi sur Canal Plus : Be­noît Bringer et son équipe ont suivi pendant un an, les veinards, les candidats à l’investiture socialiste. Ça s’appelle Primaire au PS, l’improbable scénario, et de fait, comme l’affirme d’emblée François Hol­lande : « En matière électorale, il y a toujours des surprises, des événements qui n’ont pas été anticipés. » Il faut dire aussi qu’à l’époque, François plafonne à 3 % dans les sondages, malgré son régime et ses nouvelles lunettes. Alors les surprises pour lui ne sau­raient être que bonnes…  Lire la suite

Trois hommes sur un plateau

Ce que j’aime chez Franz-Olivier Giesbert, c’est son espèce de je-m ‘en-fichisme gentiment narquois de mec revenu de tout.

Il faut dire qu’il a tout fait, et sans doute tout vu, en matière de journalisme politique. Patron de presse sans frontières (du Nouvel Obs au Point en passant par le Figaro et le Fig Mag), il fut aussi le biographe assassin de Lire la suite