Patrick s’énerve

Quand Patrick Cohen s’attaque à Frédéric Taddeï, c’est à coup de boomerangs…

Connaissez-vous C à vous ? Tous les soirs à l’heure de l’apéro, France 5 invite ses téléspectateurs à un dîner-débat convivial comme il sied, animé par Alessandra Sublet, hôtesse parfaite.

Or voilà que, le 12 mars dernier, l’aimable conversation de table s’est changée en procès et la salle à manger en prétoire. Au banc des accusés, Frédéric Taddeï, invité pour parler de son émission Ce soir (ou jamais !) ; et dans le rôle du procureur, Patrick Cohen, chroniqueur chez Sublet, mais surtout patron de la tranche quotidienne, le “7/9” sur France Inter.
Lire la suite

Insondable bêtise

« Le mensonge et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion », écrivait le regretté Paul Valéry. Et encore, c’était avant l’invention des sondages ! Ainsi vagabondait ma pensée, l’autre mardi, tandis que j’entendais chez Taddeï l’historien Alain Garrigou dénoncer avec une belle vigueur les sondeurs, ces « opinionomanes »Lire la suite

Pro Pompidolo

C’est fou le retard qu’on peut prendre en vacances ! Je m’étais promis d’évoquer ici la soirée Pompidou que nous a offerte le mois dernier France 3, et plus particulièrement le passionnant débat qui suivit, chez Taddeï, la diffusion du téléfilm Mort d’un présidentLire la suite

Tous les soirs ou jamais !

C’est officiel : à la demande de la direction de France 3, Frédéric Taddeï, animateur de Ce soir (ou jamais !), a accepté de “réfléchir à une formule hebdomadaire de son magazine”. De fort bonne grâce, même : « Je passe mon temps à réfléchir, ça fait partie de mon métier », commente-t-il sobrement dans une interview à notre confrère Télé 2 semaines. Lire la suite

Marinologie

L’autre lundi à Ce soir (ou jamais !), les invités de Taddeï se penchaient sur la double affaire Marine Le Pen : son élection à la tête du FN bien sûr, mais aussi les sondages flatteurs qui l’ont saluée.

Inévitablement, sur un tel sujet, on a dû subir quelques banalités d’usage. Ainsi, des représentants de la gauche et de la droite se sont-ils livrés à leur traditionnel jeu de mistigri sur le thème : qui est responsable de la « montée du FN »? La « diabolisation » made in PS ou la « banalisation » modèle UMP ? Lire la suite