Régression du progressisme

« Retour du sacré », ou pas ? Rien de tel qu’un petit topo de Régis Debray pour se faire une religion.

Récemment, ici-même, je vous entretenais du Régis Debray politique, à propos d’un court pamphlet sur l’économisme et la République (L’Erreur de calcul). Le voici de retour à l’anthropologie, son refuge d’altitude depuis trente ans, avec la parution d’Un Candide à sa fenêtre. Dans ce deuxième tome d’une série intitulée « Dégagements » il analyse, sans enthousiasme excessif, le « retour du religieux » –  dans une époque qui croyait au moins en une chose  : s’en être définitivement débarrassée. Lire la suite

Le Droopy de la République

Régis Debray explique, avec son humour triste, pourquoi la France n’est plus ce qu’elle devrait être.

« Encore un que la gauche n’aura plus ! » Ainsi pensai-je en écoutant Régis Debray, l’autre vendredi à Ce soir ou jamais. « Les entreprises sauveront-elles la France ? » demandait Frédéric Taddeï à un aréopage de politologues, d’économistes et de chefs d’entreprises, qu’on me pardonnera de ne pas citer ; ce soir-là, je n’avais d’oreilles que pour Régis.

Lire la suite

La gauche en abyme

Dix ans après, ou le 10 mai 1981 raconté, en 1991, par une pléiade de témoins privilégiés : telle était la curiosité rediffusée l’autre nuit sur l’excellente chaîne Histoire. Non seulement ce documentaire signé Serge Moati a bien vieilli, mais il est encore plus éclairant aujourd’hui. Le téléspectateur de 2012 bénéficie en effet d’un double recul : trente ans par rapport aux événements qui sont évoqués, et vingt par rapport aux commentaires.

Lire la suite