Pas de planète pour les ennemis de la planète !

Sale temps pour Donald Trump ! On le dénonce un peu partout cette semaine comme « ennemi de la planète, les esprits s’échauffent et le climat se dégrade…

Trump, plus vrai que nature !

Facebook  Désaccords de Paris

L’annonce par Donald Trump du retrait américain des accords de Paris a fait trembler la planète internet et, ô surprise, hormis chez quelques irréductibles climato-sceptiques, le président des Etats-Unis a fait l’unanimité contre lui.
Je vous épargne les cris d’alarme, injures et diagnostics psychiatriques lancés sur Twitter et Facebook. Il semble que, dans nos démocraties modernes, un président élu qui tient une promesse de campagne soit perçu comme un fou dangereux ou, a minima, un type louche.
En conséquence de quoi, on a vu se multiplier les dénonciations en textes, en images et en vidéos – comme celle reproduite ci-dessus. Beaucoup d’internautes ont relayé ce montage, grossier à tous égards certes, mais plutôt drôle. Ce qui est encore plus drôle c’est qu’aux Etats-Unis, les geeks réacs n’hésitent pas à reprendre à leur compte ce fake hostile, tant il résume à merveille leur façon de penser. Retour à l’envoyeur !

Twitter Let’s tweet again !

Macron : président de la République, petit prince de l’Europe, "roi de Twitter" … et bientôt empereur de la galaxie ?

Déjà consacré par les gazettes « leader du monde libre », notre président a décroché un nouveau titre de gloire avec son fameux hashtag #MakeOurPlanetGreatAgain. Il s’est même trouvé des journalistes subjugués pour comparer en cette circonstance Macron au Kennedy d’« Ich bin ein Berliner » ou au De Gaulle de « La mano en la mano ».
Mais surtout ce « coup de maître », comme dit Le Point, a permis au président de battre un record absolu : celui du nombre de retweets en France, puisque plus de 200 000 internautes ont relayé son slogan dans les 24 heures. Cela dit, y a-t-il vraiment de quoi pavoiser ? Après tout, le précédent détenteur de ce record n’est autre que Cyril Hanouna…

Facebook Hidalgo l’illuminée

On espère que Mme Hidalgo éteindra en partant…

Omniprésente sur les réseaux sociaux, Anne Hidalgo n’a pas manqué de surréagir à la décision du président des Etats-Unis. Les amateurs de longs communiqués illisibles pourront satisfaire leur vice à loisir sur le site Paris.fr. Mais c’est surtout une image choc qui a retenu l’attention : celle de l’Hôtel de Ville repeint en vert par la grâce d’un habile jeu de lumières.
Bien sûr, les fans de Mme le maire ont manifesté leur enthousiasme par une pluie de compliments enamourés pleuvent sur sa page Facebook. Mais elle a recueilli aussi pas mal de ricanements et de protestations. Beaucoup doutent que ce coup de com’ à la noix soit de nature à impressionner le chef de la première puissance mondiale. Plus inattendu, nombre d’écolos parisiens, qui auraient dû être emballés par l’initiative, la condamnent. Est-il bien sérieux, expliquent-ils en substance, de lutter contre le changement climatique en gaspillant des milliers de kilowatts ?
C’est vert, mais juste !

[Article publié dans Valeurs Actuelles]