Semaine creuse

Marx revient, Poutine reste et L’Obs déconne. Rien de bien nouveau cette semaine !

Facebook Poutine élu Méchant de l’année

Sur internet, les chatons peuvent aussi bien servir à parler de la Nouvelle Star que du nouveau tsar.

Sur internet, les chatons peuvent aussi bien servir à parler de la Nouvelle Star que du nouveau tsar.

La concomitance de la réélection triomphale de Poutine et de la brouille Est-Ouest sur fond de meurtre d’un ancien du KGB a fait pas mal de potin sur le Net. Plus précisément, c’est la kremlinophobie médiatique généralisée déployée à cette occasion qui a mis en verve nombre d’internautes. Quelques exemples : « 4e mandat pour Merkel ? Vive la démocratie ! Idem pour Poutine ? À bas la dictature ! » ou encore : « Après les USA et la France, y a t-il eu une immixtion russe dans les élections russes ? »
Bien sûr le petit chaton, figure incontournable des réseaux, a été lui aussi mis à contribution, comme le montre le gag ci-contre. Encore un humoriste stipendié par le Kremlin !

 

Twitter Marx dans les clous

Le rouge lui sied mieux, d’autant qu’il signifie l’arrêt immédiat !

Le rouge lui sied mieux, d’autant qu’il signifie l’arrêt immédiat !

Enthousiasme généralisé chez les « twittos » gauchistes après l’initiative originale de la ville de Trèves. La cité rhénane a en effet décidé de commémorer sur ses feux rouges Karl Marx, né ici-même le 5 mai 1818. Un certain nombre de ronchons ont fait remarquer que cet hommage faisait bon marché des dizaines de millions de morts du communisme au siècle dernier. Ce à quoi la gauchosphère a répondu en chœur qu’il était somme toute bien normal qu’une cité rende hommage à son plus auguste citoyen. Argument recevable – mais nos amis les gauchistes en diraient-ils autant si la bonne ville de Martigues honorait ainsi la mémoire de Charles Maurras ?

L’Obs Les ventres à louer font-ils vendre ?

Voilà-t-il pas que la gauche est devenue nataliste !

Voilà-t-il pas que la gauche est devenue nataliste !

Le prix du Scud de la semaine est attribué à mon unanimité à notre espiègle consœur du Figaro Eugénie Bastié. À peine L’Obs avait-il été publié qu’elle a reproduit sa une sur Twitter, assortie du commentaire suivant : « #PolitiqueDuSondage. J’ai hâte de voir la une de L’Obs : « Réduction drastique de l’immigration : les Français sont pour. » » C’est ce qui s’appelle une bonne droite !

 

[Publié dans Valeurs Actuelles]

Enregistrer