Suivez le buzz !

Dans les tuyaux cette semaine : Élie Semoun chez les Cisterciens, l’humour de Mme Hidalgo, la hillarymania mondaine… et le nouveau look de François Fillon !

France 2 Humoriste en retraite

« On a parlé d’amour, de Jésus, de la Bible, et ça m’a fait du bien, vraiment. J’ai eu besoin de ça et j’y retournerai l’année prochaine ! » Qui donc racontait ainsi, samedi dernier, en plein Ruquier circus, sa retraite à l’abbaye Notre-Dame de Senanque, dans le Vaucluse ? L’humoriste Élie Semoun ! On ne l’attendait pourtant guère sur ce terrain — habitués qu’on était plutôt à sa quête désespérée de « blondes à forte poitrine » et autres facéties. Eh bien, on avait tort ! Après tout, quoi d’étonnant à ce qu’un garçon spirituel s’éveille à la spiritualité ?

Twitter, Instagram, etc. Le bon plan com de François

Dimanche passé, François Fillon rencontrait les sikhs de France. Rien à dire, sauf que, le soir même, sur leur site et le sien, paraissait une série de photos qui déclencha aussitôt l’hilarité générale sur les réseaux sociaux. Le présidentiable y figurait au premier rang d’une assemblée de fidèles sikhs, assis comme eux en tailleur sur le tapis de prière, mais coiffé pour sa part d’un étonnant bandana de Hell’s Angel californien.
Face à la vague de rigolade, les clichés ont alors disparu — mais un peu tard. Déjà, le Huffington Post, Yahoo, VSD, 20 Minutes et les autres les avaient relayés, déclenchant cette fois un tsunami de moqueries, parodies en tous genres et concours de légendes.
Un bandana, pourtant, il y a plus ridicule, objecteront certains. Mais « faut le voir porté ! », comme dirait mon épouse. En l’occurrence, hélas, l’imperturbable sérieux de Fillon, toujours nimbé d’un halo de tristesse stoïque, ajoute encore à la vis comica de la scène. Sikh transit gloria filloni

Facebook  : Anne Hidalgo pousse le bouchon

La Journée sans voiture organisée, dimanche 25 septembre, à Paris a donné lieu, depuis lors, à une réjouissante polémique 2.0 entre l’humoriste Fabrice Éboué et Mme Hidalgo.
Sur Facebook, Éboué, vidéo à l’appui, se plaint des embouteillages monstres occasionnés par cette brillante initiative. Sœur Anne, qui l’a vu venir, le renvoie dans ses buts en lui conseillant d’essayer le métro, comme « des millions d’audacieux Parisiens ».
Ho ho ! Bien tenté, madame la maire — sauf que, deux jours plus tard, Fabrice renchérit avec une nouvelle vidéo où on le voit dans le métro : « Ça y est, Anne, j’ai relevé ton défi , à toi de relever le mien ! Je te demande de prendre le RER D après 22 heures entre Saint-Denis et Sarcelles. » Ce coup-ci, on attend encore la répartie foudroyante de l’intéressée…

Le Monde Hillarymania

Pour rendre compte du premier débat télévisé Clinton-Trump, le Monde se transforme en tract électoral géant en faveur de Hillary, parée de toutes les vertus : « calme » et « combativité », « sérieux » et « précision », « vision positive et réaliste ». En deux mots, « l’expérience contre l’incohérence », comme le titre un édito tout en nuances.
Bref, pour le 8 novembre, le choix est clair ! Un seul problème, toutefois : peu d’électeurs américains s’astreignent à lire Le Monde tous les soirs… Alors, pourquoi tant d’acharnement à faire campagne dans le vide ? Sans doute juste pour se donner bonne conscience. Après tout, c’est ça, aujourd’hui, être de gauche.

[Article publié dans Valeurs Actuelles]

Enregistrer

Enregistrer