2 réflexions au sujet de « JPB 1958 »

  1. Désolé d apprendre la disparition de ton père.
    Tu avais bien voulu me confier quelques traits de sa vie,et je sais ce qu’il représentait pour toi.
    Accepte mes amitiés attristées.
    A bientôt j espère.

    Je suis navré d utiliser cette messagerie,mais j ai perdu tes coordonnées.
    Ph.Pasquier

  2. Mon cher collègue,
    dites-vous bien que votre père aura été aussi fier et heureux d’avoir un fils comme vous, que vous d’avoir ub père comme lui. Et cela suffit à justifier beaucoup de choses dans une vie.
    JPPICOT
    Et merci pour ces belles photographies;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *