3 réflexions au sujet de « 000_zr9z0_0 »

  1. Bonjour.

    Il est à craindre que l’entreprise blanquérienne ne ressemble à du marketing politique, pour ne pas dire à une escobarderie intellectuelle. Car, dans cette volonté de réforme qui privilégie le canal d’une circulaire, dont le caractère est moins coercitif que ne peut l’être celui d’un texte juridiquement fort (tel un décret), et qui est accompagnée par un renfort médiatique ciblant principalement l’opinion publique, il est difficile d’écarter le registre de la rhétorique politique des motivations qui président à l’action ministérielle.

    Dès lors, il devient légitime d’interroger le héraut de la rue de Grenelle sur la sincérité globale de ses intentions. En l’espèce, veut-il vraiment en finir avec le pédagogisme, comme il l’a souvent déclaré, ou s’agit-il d’une simple stratégie de communication. Et pour cause : comment peut-on mener une croisade contre cette doxa, tout en conservant, voire en encourageant, ses principales incarnations ? Quel crédit accorder à cette déclaration, quand on assiste à une continuité dans le soutien au mouvement contre la constante macabre, quand on voit une perpétuation de l’apologie de la bienveillance, quand on n’aperçoit aucune critique de l’impertinence de l’interdisciplinarité, telle qu’elle est définie dans les programmes scolaires, quand on apprend que la réforme envisagée du Baccalauréat est sous-tendue par des avatars pédagogistes manifestes, telle la logique de l’enseignement par compétences ou la classe inversée… ?

    Bref, quand on s’intéresse aux actes et à la réalité du terrain, on se rend vite compte que non seulement le « putsch » paradigmatique annoncé est loin d’être à l’ordre du jour, mais que tout porte à croire que le pédagogisme a encore de beaux jours devant lui.

    Bien à vous.

  2. Ne pouvez-vous donc pas vous réjouir un instant du commencement du début , de l’amorce, d’un départ de changement ? Pour une fois qu’il y a une tentative qui va dans le bon sens …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *