Présentation

Au fil inconstant des jours, quand doucement tombe la nuit, c’est en revenant d’une promenade dans l’allée des brouillards que je nourris mon hérisson —— en pensant que le temps n’est que l’hôte provisoire de l’éternité et l’univers l’auberge des créatures, car notre vie n’est qu’un songe et nos joies sont fugaces.  

Il y a des phrases, comme celles-ci, que j’ai apprises par coeur (comme une bonne élève étrangère et en essayant d’imiter Lautréamont) après les avoir découvertes, au gré de mes lectures,  et que je me plais à graver – sur des petites plaques de métal-, en les enchaînant l’une après l’autre pour leur donner plus encore de sens, si elles peuvent me servir de bracelets, ou de colliers, de mots. 

Ce blog aurait donc pu s’intituler « Allée des Brouillards »  (car la chanson de Claude Nougaro me trotte dans la tête quand je rentre chez moi à Paris  par ce chemin montmartrois qu’ont emprunté bien avant moi Gérard de Nerval et Marcel Aymé, et Colette Renard.)  ou bien  « Paroles superflues« , 「多此一句」qui est un calembour sur un XieHouYu chinois que j’expliquerai un jour.

Mais,  finalement, j’ai retenu « En nourrissant mon hérisson” car j’aime beaucoup cette petite bête.

Je suis une photographe taiwanaise, qui fait des portraits et d’autres images, vivant à Paris depuis quelques années. Je suis tombé amoureuse de la ville et j’y compte désormais quelques amis.

J’évoque dans ce blog des évènements et des artistes taiwanais, et chinois,  ou européens sur des sujets chinois —— qui me paraissent importants à faire connaître à des lecteurs francophones, car ils me semblent sous-estimés par les médias.

Mon site web : www.verasuphoto.com

Mon email : vera.su@me.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *