Il fallait bien un jour que soit traité ici le cas de Raymond Domenech. Parce que tout est politique. Surtout la coupe du monde, dont le Président de la République ne se désintéresse pas, au point d’avoir rencontré le sélectionneur français en janvier dernier à l’Elysée[1. D’après Bruno Jeudy et Karim Nedjari, auteurs de « Sarkozy côté vestiaires ». Les journalistes révèlent que Nicolas Sarkozy, qui connaît très bien le foot, tient Domenech pour un « naze » qu’il aurait fallu virer en 2008. Mais, ajoutent t-ils, très intéressé par une victoire éventuelle du titre mondial et sachant qu’il faudrait faire avec ce sélectionneur, il a tenté malgré tout de mettre toutes les chances, qu’il doit penser minces, de son côté.].

Raymond Domenech serait l’homme le plus détesté de France. Je ne suis pas certain. Il y a quand même beaucoup  de Français qui s’en fichent, de Domenech. Nous sommes en France. Pas en Italie, ni en Espagne, ni en Angleterre. A ceux qui pensent que les entraîneurs des Bleus, Henri Michel ou Aimé Jacquet hier, Domenech aujourd’hui, sont durement attaqués, on pourrait conseiller de traverser les Alpes, les Pyrénées ou la Manche. Ils s’apercevraient alors que les membres de notre presse sportive relèvent davantage de l’agneau que du loup.

Du reste, ceux qui rappellent le précédent Jacquet, prétendument honni avant que ne débute la coupe du monde de 1998 en France, pour défendre le sélectionneur actuel, commettent une grossière erreur.

Tout d’abord, les avis étaient davantage partagés sur Aimé Jacquet qu’on ne le dit aujourd’hui. Certes le journal « L’Equipe » en avait fait une cible, qui s’accompagnait même parfois d’un mépris de classe plutôt puant, mais on trouvait beaucoup de défenseurs du sélectionneur dans la presse généraliste et notamment la presse quotidienne régionale, laquelle est toujours négligée et sous-estimée. Les sondages, du reste, confirmaient cette constatation. Il y avait un peu de lutte Paris vs Province ou, pour faire dans le raffarinien, France d’en haut vs France d’en bas.

Ensuite, Aimé Jacquet avait quelque chose que n’a toujours pas Raymond Domenech. Un véritable palmarès. Il avait été champion de France en tant qu’entraîneur.Trois fois. Et remporté deux coupes de France. Qu’a gagné Domenech ? Il a été champion de France…. de division 2, avec Lyon. Et juste avant de devenir sélectionneur de l’équipe de France A, il a remporté, après une dizaine de tentatives, le tournoi de Toulon des Espoirs. C’est tout. On a beau dire : la confiance et le palmarès, dans l’esprit des gens, d’en haut comme d’en bas, c’est lié.

Enfin il y a le comportement. Si on devait lui trouver un surnom, ce serait « Tout pour ma pomme ». Il ne parle que de Lui. Comme un symbole, cette demande en mariage en direct quelques secondes après l’élimination de l’équipe nationale du championnat d’Europe 2008. Et puis cette manière de se foutre de la gueule du monde dans les conférences de presse. Non pas que je trouve que les journalistes ne doivent pas aussi être bousculés. Ils le sont ici assez souvent. Mais quand c’est systématique, on a un peu l’impression que ce n’est pas seulement la Presse qui est la cible de Domenech mais tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin au football. Des cons qui n’y connaissent rien et qui feraient bien de la fermer. Il le pense très fort. Et tout le monde l’entend. L’autre jour, c’était un joueur « qui allait mieux que s’il allait moins bien mais qui allait moins bien que s’il allait mieux » puis son équipe qui était « davantage prête que la semaine d’avant mais certainement moins que la semaine d’après ». J’imagine que si journaliste, j’assistais à ce genre de spectacle, l’envie de faire avaler petit carnet et crayon à l’auteur de telles phrases me viendrait certainement. Surtout si cela fait six ans que ça dure. Qu’on me pardonne, mais jamais Aimé Jacquet n’a eu un comportement de la sorte.

Bizarrement, on assiste à certains retournements d’opinion ces derniers temps dans la presse sportive. La grande majorité de ceux qui l’étrillaient auparavant ont calmé leurs ardeurs craignant que la France, un peu comme une drague façon Jean-Claude Dusse, finisse par gagner le titre sur un malentendu. Ils pensent retenir la leçon Jacquet qui pourtant, comme il vient d’être expliqué, ne s’applique pas. Et d’un autre côté, un analyste comme Pierre Ménès, qui était l’un des seuls à le défendre il n’y a pas si longtemps, tire à boulets rouges sur les choix du sélectionneur.

En 2006, les « Vieux », Zidane, Thuram et Makélélé, après un premier tour catastrophique mais à l’issue miraculeuse, avaient pris les choses en main et Domenech s’était mis en retrait. Au bout du compte, Zidane avait emmené la France jusqu’en finale mais avait aussi précipité la défaite ultime par un coup de boule intempestif. Quand on a assisté aux trois rencontres de préparation mais aussi à toute la phase de qualification, on cherche sans succès les talents et les caractères capables de nous emmener si loin dans la compétition.

Sauf à s’en remettre à la théorie de Jean-Claude Dusse. Quand on a joué au foot, on sait que, bien davantage qu’en drague d’ailleurs, on peut parfois gagner sur un malentendu.

[youtube]yBFY3EjSZRE[/youtube]

24 commentaires

  1. Je m’en tape, de Domenech, à une profondeur abyssale. Il fera fonction de bouc émissaire, on l’a gardé juste pour ça, parce que ce qui serait grave ce serait de remettre en cause les footballeurs eux-mêmes. On ne touche pas au sport du peuple,aussi pipé soit-il, si je puis dire… Comme on n’y a pas touché après le Heysel. Ni après Bastia. Ni après… Faut-il rappeler que le foot est le seul sport à cause duquel il y a eu une guerre — en Amérique du Sud, au début des années 60…

  2. et la RAMA fait reparler d »elle,,,a les C…..
    tout le monde sait très bien que le contrat de Domenech était béton,,,alors,,,,,pas touche
    je pense que la France ne va pas passer le premier tours,,,,
    moi,Michel,je dis et redis que je tiens sarko pour un naze,,,dans tout les domaines ,
    ou il est le plus fort,se n »est pas sur le foot,,,,
    c »est sur les mensonges,,les promesses,et quand ce beau parleur va se représenter en 2012,,il va payer la note???
    c »est triste,,,je souhaite que se soit vrais

  3. Tu devrais tenir un blog sportif cher ami 🙂 Mais plus sérieusement, il est très bien et très juste ton billet…

    Nous avons une piètre représentation de la France, en la personne de son sélectionneur. C’est triste.

  4. Bonjour,
    Il ne reste plus qu’a espérer que ces échecs répétés ne sont que de la poudre aux yeux, le nuage de fumée destiné à tromper les futurs adversaires de la France qui tomberont naïvement dans ce chausse-trappe du sélectionneur le plus malin de l’histoire du foot national…
    Déjà, Ribéry à gauche, Valbuena à droite et Diaby au milieu jouant ensemble et l’équipe aura une autre gueule… et si vous rajoutez le percuttant Cissé devant…

    Par contre, manquons nous vraiment de bons joueur en France? Y a-t-il un jeu de copinage pervers pour que certains arrivent pro et d’autres non? Les vainqueurs de cette course sont-ils vraiment toujours les meilleurs? Quelle est la part de l’argent dans tout cela? Un joueur surévallué à l’achat pert-il toute valeur ou l’équipe ne travaille-t-elle pas pour lui en fin de contrat afin de préserver les finances du club? La coupe de France et ces « amateurs » issu des même écoles de foot nous ouvre parfois le voile. Comme d’habitude pas d’enquète journalistique sérieuse,

    L’arbre Domenech cache la forêt de la fédération et des clubs….

  5. Presque 10/10. Il manque juste une allusion à la polémique débile signé Rama Yade, la Domenech du football

  6. @Steed59

    Si je n’ai pas abordé cette polémique, c’est que j’avais entendu Roselyne Bachelot sur la route avant d’arriver et de me mettre à la rédaction de ce billet. Cela pue tellement la répartition organisée des rôles que j’ai préféré ne pas faire de la publicité à cette histoire (Ne me traitez pas d’anti sarko primaire tout de suite ; je suis conscient que tous les gouvernements font cela de nos jours).

  7. « Tout pour ma pomme. » Cette devise, je l’avais prêtée à notre Monarque. Mais, à la vérité, il a bien raison David DESGOUILLES, de souscrire sinon à la détestation, du moins au mépris que l’on peut porter à l’entraîneur qui, de tous temps, aura paru le plus suffisant, méprisant, et pire : ‟unaware” (= inconscient ; contraire du ‟aware” de Jean-Claude VAN DAMME, lequel au moins nous fait rire) de la connerie qu’il dégage à chaque instant où on le voit à la télé. J’ai bien dit chaque instant.

    On me rétorquera que je n’ai pas voix au chapitre. Qu’on ne m’oppose pas que l’on s’en contrefout, mais on ne peut exécrer davantage le football que moi. Cependant j’ai pu voir à l’époque, sans m’y intéresser donc, plus de charisme, de légitimité, d’INTELLIGENCE chez un Aimé JACQUET que chez Raymond DOMENECH, fût-il, s’il l’est jamais, au mieux de sa forme. Encore une fois, c’est quelqu’un d’étranger à la cause qui parle, ignare et surtout rétif, à qui il faut en promettre pour faire asseoir quelque lettre de noblesse à ce ‟sport” (notez les guillemets). Cependant aussi que, de prime abord, j’observe que le sélectionneur de l’équipe de France à venir (le sélectionneur, pas l’équipe), dont j’ai oublié le nom puisque je ne suis versé dans cet engouement national, respire AUTREMENT PLUS l’intelligence et AUTREMENT MOINS la suffisance.

    Donc, bientôt, on sera débarrassé de ce… de ce… ; et l’équipe qui fanfaronne là-bas en Afrique du Sud, dans un hôtel onéreux nous dit-on, « dire qu’il va falloir supporter toute cette fouteuserie pendant 1 mois… » dixit Étienne Marcel exactement comme moi, aura tôt fait de rentrer bredouille (sinon humiliée). Au plan des comportements bravaches, telle leçon du passé n’a pas été retenue… Allez, comme il est courant sur ces forums, je vais avoir droit à quelques insultes bien sonnées, et ce sera bien fait pour moi.

  8. @ maurice curie
    c’est certainement pas moi qui vais vous insulter l’ami !
    je me contente à l’ordinaire d’insulter cathégoriquement les joueurs les entraineurs les spectateurs les promoteurs les sponsors !
    le foot in toto en somme
    comme bigeard ; tout dans l’mollet !

  9. Bonjour,
    Suite à votre article sur le foot, je souhaite vivement vous informer que le Cabaret Sauvage organise un rendez vous d’exception, au coeur du Parc de la Villette à Paris, pour regarder tous les matchs de la coupe du monde sur 4 ECRANS GEANTS et GRATUITEMENT : FESTIVAL COPACABARET

    Pour plus d’infos:

    Voici le site de l’évènement: http://www.cabaretsauvage.com/programme.php?evenement=1121#1121

    Event Facebook:
    http://www.facebook.com/#!/pages/Festival-Copacabaret-au-Cabaret-Sauvage/126720657345066?v=info&ref=ts

  10. J’étais prêt à injurier M. Curie, mais, relisant son post, je ne vois pas pourquoi.
    Promis, j’essaierai de mieux faire la prochaine fois, au match retour.

  11. @DD

    Je ne vous traiterez pas d’anti-sarko primaire (encore que vous l’avez traité d’escroc politique recemment). je pense comme vous qu’il s’agit d’un pas de deux. perso j’aimerais bien savoir dans quels hotels descend Mme Yade lorsqu’elle allait faire des leçons de droits-de-l »hommisme à travers le monde.

  12. @ steed59

    Vous savez, les propos de Rama YADE, somme toute, n’étaient pas calomnieux ni indus, et c’est peu de le dire. Elle fait remarquer en substance que, en ces temps de crise, fallait-il être si dispendieux ! Elle sert de fusible à la bien-pensance. On l’a taxée de populisme : ce sont pour moi les autres, TOUS LES AUTRES au gouvernement, et à l’UMP en général, qui sont démagogues, qui savent, flattant les Bleus, asseoir leur crédit. Mais on marche sur la tête ! Donc Rama est mise au ban ! Un comble, moi qui ne suis pas nécessairement un miséreux j’adhère à son point de vue, aussi tous les gens au SMIC, au RMI (ou quelle que soit la dénomination), etc. auraient-ils dû applaudir à deux mains ! En fait elle sert de fusible. Mais comme les Bleus vont connaître une déculottée peu après les premiers échauffements, tout cela n’aura été qu’une tempête dans un verre d’eau…

    Quant à l’insinuation d’antisarkozysme primaire, dont David DESGOUILLES et moi-même ne souhaitions pas que l’on nous taxe (il n’a peut-être pas envie que je parle pour lui, mais je me le permets), c’est parce que c’est tellement patent que Nicolas SARKOZY est un escroc politique, cette assertion tombe sous le sens ‒ il n’est qu’à réfléchir un peu. Comme dire que Dominique est coincé sous sa bulle de nanti et chargé d’embonpoint là-bas à Washington est une constatation, pas de l’antistrausskazhnisme primaire ! Bien à vous camarades.

  13. Pour en finir avec cette histoire d’anti-sarkozysme primaire, j’écrirais qu’il faut comme moi avoir déjà rencontré Nicolas Sarkozy pour devenir aussitôt anti-sarko secondaire.

  14. tiens comme dirait mélanchon « le foot ….ça m’étonne que tant de rmistes acclament autant de milliardaires »

  15. sinon pour david desgouilles
    il est entendu que sarko est un escroc
    de génie comme mimitte
    comme freud tiens !
    maintenant montrez moi un homme politique qui lorsque l’herbe est rase et les temps sont durs ne se convertisse pas en escroc
    ha si
    y en a eu
    un pochotron toccard fumeur de havannes
    il a promis du sang ….
    et tout le monde a marché
    tiens promettez donc ça aux gensses dans notre frankistan socialiste !
    on verra
    à mon avis mieux vaut être escroc

  16. @ DD

    Bien dit DD. Pour ma part je suis anti-sarko tertiaire. Pour reprendre une parabole footbalistique, vous vous plaignez d’être mené 7-0 à la mi-temps, pour ma part je suis mené 4-2 à l’heure de jeu

  17. Pour une fois défendre les bleus et enfoncer une fois de plus Mme Yade, je rappelle que la FFF est auto-suffisante financièrement grace aux sponsors. Les seuls donc en droit de se plaindre du traitement de luxe sont Adidas, Carrefour etc…. N’ayant aucun doute sur la modestie des trains de vie des dirigeants de ces enseignes, les Bleus peuvent continuer à dormir tranquille sur leurs deux oreilles dans leur lit Taille-de-Roi.

  18. Et donc aussi les clients d’Adidas, Carrefour, Crédit Agricole etc…

    Pour le reste, je reprends bien volontiers -une fois n’est pas coutume- l’argument de Yann Moix hier chez Taddéi : le luxe et les chambres individuelles ne sont pas forcément bien indiquées pour forger un esprit de corps.
    En fait, il s’agit bien d’un symbole de cette équipe à l’image de son entraîneur « Tout pour ma pomme ».

  19. Quelle scène merveilleuse, un régal ! le regard de Jugnot ! Et les fringues ! Peut être que pour commencer, l’équipe de france devrait jouer en jaune et noir ?
    Un de ses meilleurs matchs, en 1978, les joueurs portaient un maillot rayé vert et blanc alors pourquoi jaune et noir !

  20. Quelle scène merveilleuse, un régal ! le regard de Jugnot ! Et les fringues ! Peut être que pour commencer, l’équipe de france devrait jouer en jaune et noir ?
    Un de ses meilleurs matchs, en 1978, les joueurs portaient un maillot rayé vert et blanc alors pourquoi PAS jaune et noir !

Répondre à michel Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here