Cécile Duflot est une fille de ma génération. Et, contrairement à Yves Cochet, elle ne considère pas que faire des enfants constitue un acte anti-écologique irresponsable. Voilà au moins deux raisons de faire preuve d’une certaine empathie envers elle. Pour le reste, j’ai bien peur que nous ne soyons d’accord sur pas grand chose. Mon gaullisme orthodoxe -c’est à dire authentique- doit lui paraître aussi ringard que son écologisme bisounours[1. « On ne dit pas crétin à Jean-Vincent, Danny ! C’est juste pas gentil ».]  m’exaspère.

Mais Cécile Duflot est une personnalité politique de premier plan puisqu’elle dirige une organisation politique qui a réalisé un score à deux chiffres lors des dernières élections européennes[2. Même si un bon résultat aux élections européennes ne garantit pas le succès aux échéances nationales suivantes. Je ne suis pas forcément le moins bien placé pour en témoigner.]. Et elle constitue donc un sujet politique à part entière qu’il convient d’étudier. Sa présence de plus en plus importante dans les médias, dopée par le récent congrès de Europe-Ecologie-Les-Verts ainsi que la publication d’un étrange classement international la concernant ont coïncidé avec une expérience bizarre de ma part : je me suis abonné à son compte « twitter ».

Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Twitter est un réseau informatique qui permet de communiquer en 140 signes maximum avec tous ceux qui souhaitent vous suivre en s’abonnant à votre compte. Il va de soi que vous pouvez aussi vous abonner aux comptes d’autres personnes sans que la réciproque soit obligatoire[3. Contrairement à Facebook où la réciprocité est imposée.]. Très fréquenté par les journalistes et les personnalités politiques, ce bistrot géant permet au blogueur provincial que je suis d’approcher le microcosme parisien. Sans bouger de chez moi. Mon bilan carbone et surtout mon porte-monnaie ne s’en portent pas plus mal.

Donc, je fais partie des 7340 abonnés de Cécile Duflot. Parmi eux, les bataillons d’écolos présents sur le réseau et, bien entendu, tous les journalistes abonnés à Twitter. Hier soir, la secrétaire générale d’EELV a posté le message suivant (en deux fois puisque supérieur aux 140 signes) : « Et voilà.. Mes twitts anecdotiques ou 2nd degré (bon test pour détecter les pisse froid) se retrouvent comme commentaires ds la presse… et donc je vais devoir arrêter twittmachin… Ou alors juste du genre : Demain RTL 7h50 Et bonne nuit qd même… ». Pôoovre Cécile ! D’ignobles journalistes reprennent ses messages dans leurs articles voire se moquent d’elle ! On a peine à croire que cette militante rompue à la fameuse démocratie interne des écologistes, à côté de laquelle le PS apparaît monolithique, conserve une telle candeur. Croire qu’aucun n’aura la tentation de reprendre des messages comme :«Ouaiiiis y’a pas d’ecole !!!! Ouaiiiis on rentre a la maison !!! Ouaiiiiis on va jouer à la neige !!!!! », c’est faire preuve d’une naïveté qu’on trouve souvent chez les collégiennes toujours fort étonnées que certaines photos olé-olé prises par leurs petits amis peuvent se retrouver aussi facilement sur le mur « facebook » de tous les potes du bahut.

Et puis il y a ce fameux classement publié par le journal Foreign Policy sur les penseurs qui influencent le monde. DSK y figure à la troisième place mais la surprise française se situe à la trente-deuxième où l’on trouve Cécile Duflot. Elle-même ne s’en formalise pas puisque, modestement, elle se dit « interloquée à titre personnel » mais « contente à titre collectif », puisque « cela confirme l’ancrage de l’écologie politique au niveau de la planète ». S’agit-il de fausse modestie ? Peut-être suis-je encore davantage naïf que je la soupçonnais elle-même plus haut ? Fait-elle dans le marketing politique en préemptant l’image de la mère de famille sympa et écolo quiseprendpaslatête ou est-elle réellement cette trentenaire qu’on imagine regarder Goldorak avec nostalgie, vingt-cinq ans après, la larme a l’oeil, en réécoutant Actarus jurant de sauver les petits oiseaux de cette Planète bleue ?

Quitte à prendre le risque de tomber dans la candeur à mon tour et de susciter la moquerie de mes camarades, j’ai tendance à pencher pour la seconde solution. Cette tendance à raconter sa vie -jusqu’aux réactions enjouées de sa progéniture- de manière assez impudique à un nombre de personnes pouvant remplir une salle de spectacle comme le Zénith, nous révèle que Cécile Duflot est bien une trentenaire française en 2010. Furieusement de son époque. Malheureusement. Ce que la génération Sarkozy-Royal a initié, celle d’après vit dedans, en est totalement imprégnée. Le partage de l’émotion, la prééminence du cerveau gauche, chère à Séguéla, la génération de Cécile Duflot[5. Et donc la mienne, par la même occasion, mais je me soigne.] les fait siennes sans le savoir, comme Monsieur Jourdain. De même, la manière dont elle avoue à demi-mots sa peur du principe de Peter lorsqu’un journaliste évoque devant elle la perspective d’une candidature présidentielle, au point même de pousser Eva Joly, qui pourtant semble encore moins faite pour le job, plaide pour la sincérité de sa démarche[6. A moins qu’elle ne reflète la trouille, comme dirait Jean-Claude Dusse à Popeye.].

Tout cela fait de Cécile Duflot un personnage  exaspérant et attachant à la fois. On la croirait prof de SVT sortie d’un roman de Jérôme Leroy avec sa voix criarde et son langage d’ado. Lorsque Copé utilise l’expression « c’est juste pas possible » dans un débat, on sait que c’est du fabriqué, pour faire djeuns. Quand c’est Cécile Duflot et que Yann Barthes la montre -et la moque- utiliser dix expressions du même genre dans la même émission, on est certain qu’il s’agit bien de son langage de tous les jours. Quand je pense que je reprends ma fille lorsqu’elle utilise des « trop » intempestifs, je me demande si je ne pèche pas par sévérité. Comment lui en vouloir alors que même la trente-deuxième penseuse mondiale n’est pas avare en adverbes mal placés ? Mais cette envie de lui donner des claques, ou tout simplement de zapper est immédiatement contrebalancée par quelque chose d’autre qui nous en rapproche. Il semble bien -mais je répète que je peux me tromper- que Cécile Duflot, au contraire de la plupart de ceux qui fréquentent le marigot politique, soit obnubilée par autre chose que son nombril. Qu’il me soit donc permis, après ce compliment, qui j’en suis sûr lui ira droit au cœur, de lui donner un conseil. Ce n’est pas parce qu’on est humble, et qu’on est réellement une militante fille du peuple, que l’on ne doit pas surveiller sa syntaxe. Et puis, effectivement, Madame Duflot, puisque je sais que vous me lirez, ne racontez pas votre vie quotidienne sur twitter. Dites nous plutôt ce que vous pensez. Puisque votre pensée est si bien classée.

19 commentaires

  1. Rien sur la grande tolérance islamiste de la Duflot ? Vous savez, la fois où elle nous a expliqué qu’elle n’avait plus le droit de dire qu’elle aimait le confis de porc ? (parce que le porc, c’est interdit).
    Le « vert » des écolos est le vert de l’Islam.

    Cette fille est bête comme ses pieds. « Amie du désastre » en diable. Son conformisme est rugissant. Comment a-t-elle pu accéder à des responsabilités au sein d’un parti ?

  2. Parce qu’elle ressemble aux gens qui votent pour elle ? Parce que le nivellement par le bas est une valeur pour une certaine gauche ? C’est juste trop cool…

  3. ressent meme sensations de rejet, d’incompréhension mais surtout envers ceux qui l’idolatre !
    Pauvre écolos !!!!
    laissons les murir …………

  4. tout cela,c »est du cirque politique,pour exister tant soit peux,
    Amie du désastre ?
    mais se sont tout les politiciens, de TOUT bords qui ont ruiner le pays,
    le pays vie avec des structures étatiques,
    entre les bonnes idées,et les appliquer,il faut un quart de siècle et oui
    tout le monde sait très bien que pour arriver a la tète des partis ou a la tète du pays,ou au gouvernement,se ne sont pas les compétences qui comptes,se sont ;
    les relations,l »amitié,et surtout savoir étre vicieux,lèche bottes,faux-culs
    la politique est un métiers,qui rapporte,de quoi manger,
    tout ces pantins coulerais les boites du priver en un tant record,
    en politique,c »est tout le contraire,tu ruine le pays,des régions,des villes,pas grave,le con-tribuable sera la pour payer,et tu ne risque rien,,,en plus,
    le jours ou le peuple comprendra que les politiciens se foute de leurs gueules,se sera un grand progrès,
    la chienlit est a tout les niveaux,dans tout les partis,la France,on s »en fout
    spectacle lamentable de tout ces gens,tu change de partis ;comme de chemise,tu promet tout ,sachant qu »une fois élues,tu fera le contraire,
    c »est triste tout cela,mais c »est malheureusement vrais

  5. Bien d’accord avec Jack…David Desgouilles, souvent plus inspiré, avait du se faire extraire la dent dure avant de pondre cette chronique aussi longuette que complaisante…
    Rien non plus sur les vacances aux Maldives de la verte dame « partie se rendre compte de visu de la montée des eaux induite par le réchauffement climatique ». Duflot, le meilleur du pire du conformisme intellectuel antiraciste-bio-durable-citoyen-équitable-féministe , de la dérive people de la politique, de la pensée sclérosée bobo, Duflot figure de proue de l’empire du bien…

  6. @Alain et Jack

    Il ne vous a quand même pas échappé qu’il n’était pas question des idées de la dame mais d’étudier sa personnalité.

  7. Assez d’accord avec ce billet. C.Duflot est attendrissante (je la pense sincère, hélas) et exaspérante (son côté bisounours sincère aussi, hélas) tout à la fois. Pourtant, elle a mis elle-même le doigt sur ce qui pèche : le fameux principe de Peter qui veut que l’on finisse toujours par atteindre son niveau d’incompétence, ce qui est déjà le cas quand elle devenue présidente des Verts (n’en était-elle pas la première étonnée ?) puis en acceptant la fusion les Verts et EE en se faisant manger tout cru par DCB.
    Les Verts et maintenant EELV ont un message brouillé : on est écolo (surtout bobo, vélo, métro, bio) mais pas protectionnistes (bonjour les cerises chiliennes, les haricots kenyans et l’agneau néo-zélandais moins chers que les produits français, sauf en bilan carbone), on s’adresse à tous les français (mais on ne s’allie qu’à gauche, la droite c’est pas bien), on est laïcs et modernes (homoparentalité, mariage gays et haro sur le Pape) mais tolérants (l’Islam, c’est cool, le hidjab et le niqab un choix personnel – même si on ne doit plus dire qu’on aime le porc), etc.
    EELV et Duflot, c’est le « politiquement correct » érigé en vérité absolue qui n’admet pas la controverse (tu es contre le libre-échange et le mondialisme, c’est que tu veux étrangler le tiers-monde / tu es contre l’Islam conquérant, c’est que tu es raciste / tu es contre l’Europe, c’est que tu es un nationaliste aigri et égoïste / tu es contre l’éolien -immonde et insuffisant- et tu préfères le nucléaire, c’est que tu assassines la planète etc.).
    Bref, j’aime pas ! :o)

  8. David,

    Les idées et les personnalités sont fortement liées. Une telle « séparation » n’a pas de sens.
    Dans la situation actuelle, franchement, je n’ai pas envie de m’amuser à trouver la Duflot « attachante ». J’ai le même âge qu’elle ; et elle me rend malade parce qu’elle incarne exactement ceux de ma génération.
    Elle est le produit de l’école du désastre : ses manuels scolaires étaient, comme les miens, remplis de bien-pensance et de catéchisme citoyen. Moi, j’ai eu l’occasion d’aller voir ailleurs, chez les grands morts, s’il n’y avait pas quelque chose à apprendre. Elle pas.

    Encore une fois : qu’une écervelée pareille ait des responsabilités nationales est vraiment un signe de la déliquescence. Elle trouve sans doute que l’islam, en fin de compte, c’est « cool » ? (pour imiter sa parlure).

    Je cite :

    « Cécile Duflot (Europe Ecologie-Les Verts) a estimé aujourd’hui que les propos de Marine Le Pen qualifiant « d’occupation » les prières de rue de musulmans étaient « désespérants de médiocrité », jugeant que la fille de Jean-Marie

    Le Pen n’était « pas plus light que son père ».
    La candidate à la présidence du FN a dénoncé hier soir à Lyon « les prières de rue » de musulmans en évoquant la Seconde guerre mondiale et en qualifiant ces prières « d’occupation », sans « blindés » ni « soldats », mais d' »occupation tout de même ».

    « C’est désespérant de médiocrité et comme d’habitude très inquiétant », a dit Cécile Duflot, interrogée par l’AFP, en estimant que la fille de Jean-Marie Le Pen n’était « évidemment pas plus +light+ que son père ».

    Marine Le Pen « attise les peurs et les haines » et « utilise des ressorts racistes », « on est dans l’irrationnel haineux et la crainte de l’invasion », a poursuivi la secrétaire nationale d’EELV, estimant qu’il existe « un vrai risque de fracture au sein de la population » avec ce genre de discours.

    Pour Mme Duflot, « il faut que chacun ait la liberté de vivre sa religion ». « Il doit y avoir des lieux de culte musulmans comme il y a des lieux de culte catholiques, juifs ou bouddhistes », a-t-elle insisté. »

  9. « Les idées et les personnalités sont liées ». Valable pour Sarkozy aussi? Un Girondin est un Girondin, on ne lui demande pas de penser mais de réveiller le Latin. « Europe-écologie », idéologie faisant disparaître l’individu plus arrimage à l’Allemagne, bref, du banalement monstrueux et on attend les enfants de 1789. Ils sont tellement mous en ce moment que Duflot joue le rôle d’une piqure de rappel.
    EE est le successeur à droite du PS, il représente, je suppose, les classes moyennes girondines autour de quarante. Qu’ont fait les Latins du même âge? Des individus, Zemmour, Polony, Dupont-Aignan…Le seul parti directement concurrent de l’UMP pourrait être le FN tenu par une quadragénaire.

  10. jamais je ne répond a un poste,,,
    mais la je suis bien obliger,,,au non de la vérité,,
    je me fous que se soit Madame lepen qui le dit,,
    OUI,elle a raison,,
    la gauche et la droite a tort de s »offusquer,,ou de prendre le peuple pour des imbéciles,
    faite un tours dans certaines grandes villes,vous ne pouvez pas rouler dans certains quartier,prière oblige et oui
    je ne juge pas,je constate,les églises sont vide,pourquoi ne pas faire l »alternance,
    aller faire un tours a Marseille,Toulon,ect ect
    dire que sur le marcher du cours lafayette est tenu a 95% pars ces gens ,ainsi que les boucheries,se n »est que la vérité
    aller faire un tours dans certaines prisons,au tribunal,ect ect
    je me souviens d »une époques ou le mot d »ordre,était,,
    laisse tomber,,pas de vagues,,c »est leurs faire de la PUB
    dans notre pays,,osez parler sans langue de bois,est devenue tabou,,,
    les FRAN9AIS se rendent compte que trop,c »est trop,et c »est cela le problème de notre pays
    et si certaines personnes conteste mes propos,,je les invites chez nous pour constater cela,,,
    il y a aucune honte a avoir,les politiciens devrait cesser de nous mentir,,,nous ne somme pas des aveugles,,,
    d »ailleurs,les gens si il vote FN,,c »est qu »il y a un Problème,
    souvenez vous les paroles de J CHIRAC

  11. « à côté de laquelle le PS apparaît monolithique » est excellent,mais j’aime beaucoup aussi « la trente-deuxième penseuse mondiale ».

  12. @ michel

    « je ne juge pas,je constate,les églises sont vide (sic) »

    Super ! Y-a qu’à donner les églises vides aux musulmans, pour les transformer en mosquées. Ils n’auront plus d’excuses pour prier dans la rue.

  13. je pense sincèrement que le magazine américain s’est planté en désignant cécile duflot
    ils voulaient – probablement- désigner esther duflo , universitaire franco-américaine , et théoricienne du microcrédit , mais vous connaissez les amerloques , ils sont pas à ça près
    ceci dit , la cécile duflot , si elle accède à des responsabilités politiques c’est fatalement qu’il y a un besoin , au sein de ses électeurs putatifs
    on mérite ses leaders d’une certaine façon , et la médiocrité de ceux ci répond à la nôtre , ou du moins en partie
    il en est de même pour nos zélites
    sauf qu’elles sont , en grande partie autoproclammées , et je met dans le même sac les branleurs du chaud-biznèsse qui viennent avec condescendance nous donner des leçons d’humanité , de tolérance et d’activisme citoyen et humanitaire ( ha , le bonheur de voir lyncher un pagny en public alors qu’un noha ne paye plus ses impots en france depuis bien 10ans , et celui d’entendre un cantonna militer pour le retrait du pognon des banques en ne bougeant pas un fifrelin de ses comptes , faut dire que ses comptes à lui , on en ignore tout , tiens ,un boulot pour ouiquileaks , pas du foutage de gueule comme l’état du patrimoine de mittérand qui à l’aube de la présidentielle de 1988 avait un livret de caisse d’épargne avec…..10 000 francs dessus ! pas des euros , des francs ! 1500 euros ! toute une vie d’efforts ! je me marre !)

  14. comment pouvez vous croire que le bon résultat de EE aux election européennes (et encore 12% c’est pas non plus le raz de marée, au FN ce serait considéré comme médiocre) soit le produit d’une demande d’écologie de l’opinion, alors que cela est du principalement à la faiblesse du PS et à la « bonne bouille » de DCB qui a une certaine cote dans l’opinion ? Je prends le pari avec vous que Eva Joly fera moins de 5% en 2012

  15. @Steed

    Où avez-vous lu dans mon papier que le score de EE aux européennes est le produit d’une demande d’écologie dans l’opinion ?
    Je ne tiendrai pas le pari, puisque je suis totalement d’accord avec vous sur le score d’Eva Joly.

  16. vous dites « CD est à la tete d’un parti qui a fait un score à deux chiffres aux dernières elections européennes ». ça sous entend qu’elle dirige le 3ème parti de france, or ces elections était un coup de chance pour eux. J’aurais préféré que vous dites « CD est a la tete d’un parti qui a fait 2% à la dernière présidentielle »

  17. Comme on dit chez nous : »cette Cécile, elle est bien brave, vé ! »… mais attention, nos grands-mères disaient aussi que l’enfer était pavé de bonnes intentions. Ce genre d’ado attardée, bien représentative des puceaux intellectuels de ces générations, est capable de nous ruiner et de nous mener à un fascisme nouvelle mouture : le fascisme vert !

Répondre à szavay Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here