Amsterdam-couv-Filmer-la-legendeComme ce n’est pas tous les jours que vous tombe entre les mains un excellent livre, ne boudons pas notre plaisir : Filmer la légende est un très bon livre, que tout amateur d’Histoire / de cinéma / des Etats-Unis, ou des trois à la fois, se doit d’avoir lu et de conserver dans sa bibliothèque, au gré des bobines que vous verrez ou reverrez.

Le titre, bien sûr, est une fine allusion à ce que j’ai appelé déjà le Principe de Liberty Valance, tel qu’il est formulé par John Ford en 1962 : « This is the West, Sir. When the legend becomes fact, print the legend »valance-ford Ou plutôt, expliquent Florence Arié et Alain Korkos, faisons un film.
C’est que les Etats-Unis sont un pays jeune, qui ne s’appuie sur les épaules d’aucun géant incontournable — les Pères fondateurs ont tout au plus 250 ans, des jeunots à l’échelle historique européenne, où nous comptons en millénaires. Exit donc la littérature : quand on n’a rien de plus vieux que la Constitution (1776) à se mettre sous la dent, on n’est pas pris au sérieux chez les archivistes. Exit aussi la peinture, dont l’Europe (et la France particulièrement) a fait un support magnifique pour entériner ses légendes et construire quelque « roman national » qui faisait se pâmer d’aise Mallet & Isaac, et fulminer Laurence de Cock et autres révisionnistes multi-culturalistes. Voir, parmi mille autres, les Dernières cartouches — ou la guerre de 1870 revue et corrigée par Alphonse de Neuville.1024px-Alphonse-Marie-Adolphe_de_Neuville_-_Les_dernières_cartouches_(1873) Quand on pense que ce fut, un temps, le tableau le plus cher jamais vendu en France…
Côté tableaux, quand on n’a à se mettre sous la dent que Robert J. Onderdonk pour la Chute d’AlamoFalloftheAlamo Ou Frederic Remington pour la marche de Coronado vers le NordCoronado-Remington on est un peu démuni. Un grand peintre américain comme Thomas Cole a préféré, pour décorer la Société d’Histoire de New York (à l’angle de la 77e Rue et de Central Park West), représenter le même paysage de convention, très nettement romanisé, pour symboliser « le Destin des empires ».Cole_Thomas_The_Consummation_The_Course_of_the_Empire_1836

C’est que l’Amérique, comme l’explique très bien le livre, c’est l’espace.

Reste donc le cinéma, pour s’approprier justement l’espace, et pour bâtir la légende d’un pays peuplé de gens qui, initialement, ne devaient pas savoir lire autre chose que leur Bible. Lorsque sort le premier western, The Great train Robbery, en 1903, la conquête de l’Ouest se termine à peine, la « frontière » (excellentes remarques dans le bouquin sur la façon dont certains présidents US très contemporains ont su jouer avec ce mythe si ingénieusement composé par des nanars jadis spectaculaires et aujourd’hui invisibles comme la Conquête de l’Ouest) est à peine atteinte, et la Horde sauvage, qui va mourir en 1913 dans les soubresauts du Mexique de Pancho Villa, n’en est qu’à ses premiers exploits — et tout le monde sait ici l’amour immodéré que je porte au film de Peckinpah.

Le livre est bâti sur la chronologie historique, et à chaque chapitre les films qui ont utilisé ce segment d’Histoire, et l’ont recomposé d’un bout à l’autre en mentant effrontément, sont analysés en détail. Les auteurs ont pensé aux dîners en ville où les bobos aiment briller, et ils parsèment leur étude d’inserts sur tel ou tel détail peu connu qui permettra effectivement d’en mettre plein la vue à ceux qui croient que Little Big Man est l’alpha et l’oméga du western révisionniste.

Parce que — et c’est là que ça devient passionnant — le contre-discours qui se tient à partir des années 1950 (disons avec la Flèche brisée, ce si beau film de Delmer Daves avec une Indienne aux yeux bleus nommé Debra Paget — coupable de « redface », selon les critères contemporains) est lui aussi une fabrique de l’Histoire, tout aussi tendancielle que la précédente, qu’elle prétend combattre. Au bon général Custer de Cecil B. De Mille (1936) ou de Raoul Walsh (1941 — cette fois, c’est Anthony Quinn, le Sitting « redface » Bull), voire de sa version hétéronyme (il s’appelle Thursday dans le Massacre de Fort-Apache de Ford en 1948, et si John Wayne sait à quoi s’en tenir sur la bêtise crasse de Thursday / Henry Fonda, il accrédite néanmoins la légende dans la dernière bobine) succède l’abominable Custer d’Arthur Penn en 1970, ou les exactions sanglantes de la cavalerie du Colorado dans Soldat bleu (1970 aussi). A toute légende succède une fiction transfuge qui l’inverse — ce qui revient au même : Démocrate ou Républicain, l’Américain vit dans un songe en 24 images / seconde.

Ce qui est plaisant, et peu conforme au canon des thèses et autres artifices universitaires, c’est que les auteurs, qui écrivent avec beaucoup de verve et parfois de drôlerie, intègrent dans leur analyse la qualité proprement esthétique des films. Leur répertoire des « modèles et variations » des « fusillades de légende » glisse avec élégance du modèle prototypique de Ford (la Poursuite infernale) jusqu’au dernier avatar (le Pale Rider d’Eastwood — j’ai regretté l’absence d’Open Range, le très beau film de Costner en 2003) en passant par High Noon ou l’inévitable Règlements de comptes à OK Corral, et signale non sans perfidie que le modèle « historique » de tous ces chefs d’œuvre est le massacre de Tombstone — 20 secondes au compteur, pas de quoi faire un film de deux heures. Mais la légende, c’est la sauce, qui nappe ingénieusement les petits bouts mesquins de la réalité.

Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est l’attention portée à la double historicité. Bien sûr, High Noon (le Train sifflera trois fois) est un western anti-macarthiste. Mais qui avait remarqué, à part eux et moi, que le camp de G.I’s des Bérets verts, inénarrable nanar de John Wayne himself, s’appelait justement « Dodge City », la ville où officiait Wyatt Earp, le héros lancastarien de OK Corral ? Wayne qui n’avait pas voulu faire High Noon, parce que le côté gauchiste du film de Fred Zinneman ne lui avait pas échappé. Mais je n’en veux pas à Wayne, qui a fourni une prestation magnifique lors de la Cérémonie des Oscars de 1953, quand c’est lui qui a reçu pour Gary Cooper l’Oscar du Meilleur acteur (pour High Noon, quelle dérision !) décerné à l’acteur absent ce jour-là.
Les Etats-Unis, à travers leur cinéma, écrivent donc une double légende — en gens pressés qu’ils sont. Celle du passé, et celle du présent — parce que le présent pour eux n’est vu qu’à travers le prisme de la légende. « Action », après tout, est le mot qui anime la caméra avant de lancer l’événement.
D’où la relative faiblesse du cinéma dans la décennie 1990, chapitre intitulé avec humour « Veuillez nous excuser pour cette interruption momentanée de l’image et du son » : personne n’a encore trouvé le moyen de mettre du glamour dans l’étui dans lequel Bill Clinton humidifiait ses cigares. Quant à la première guerre du Golfe, elle s’est révélée beaucoup moins cinématographique que la seconde — tout juste de quoi en faire un court métrage. Peut-être les auteurs auraient-ils pu évoquer Elephant, le film de Gus Van Sant (2003° à propos de la tuerie de Columbine — mais un bon livre, c’est aussi un livre que l’on a envie de compléter.

Au final, une étude d’une érudition plaisante — le genre de livre, se dit-on en le lisant, que l’on aurait aimé écrire, si l’on avait eu le savoir et le savoir-faire des deux auteurs. Profitez, je suis pour ainsi dire le seul à en avoir parlé. Honte aux chroniqueurs de Télérama et du Monde, ces deux institutions de référence culturelle, comme chacun sait.

Jean-Paul Brighelli

Florence Arié et Alain Korkos, Filmer la légende, Editions Amsterdam / les Prairies ordinaires, 2019

866 commentaires

  1. Mallet-Isaac, Erckmann-Chatrian, Roux-Combaluzier, Laurel-Hardy …
    Lorsqu’on se met à plusieurs pour le meilleur et le pire, fellows, c’est qu’on est pas sûr d’y arriver tout seul !

    • Pas faux. Mais pour avoir fait des livres à 3, j’ai mesuré ce que chacun apportait — une synergie particulière. Quand l’un de nous 3 est mort, ça n’a plus collé, quel qu’ait été le talent des deux derniers.
      Et puis de temps en temps il y en a qui s’associent pour le meilleur — Réaumur et Sébastopol, par exemple, ou Montparnasse et Bienvenue.

    • Le parlant a fait beaucoup de tort aux grandes solitudes muettes. Ceci dit le duo d’écrivains pré-cité aurait pu embaucher un nègre pour ne serait-ce que signer leur ouvrage et ainsi faire plaisir à JC ! Par exemple engager JPB à signer le livre sans qu’il ait à en écrire une ligne …

      NB C’est du remplissage car je suis un peu court sur le sujet.

  2. J’ai un faible pour les westerns tordus mettant en lumière des psychopathes qui ont profité du Zeitgeist de la conquête de l’Ouest pour se lâcher.

    Dans le genre, le Missouri Breaks d’Arthur Penn montre que les américains ne sont pas les derniers à aller contre la légende et exhiber la lie de l’humanité contre laquelle les grandes valeurs de valent déjà plus grand chose…

  3. Encore une exégèse de la mythologie primitive des Yankees.
    JPB ne prend pas la bonne direction pour faire de l’argent en décrochant le Prix Monseigneur Marcel, prix annuel d’histoire décerné par l’Académie française.
    Au lieu de gaspiller son indéniable talent dans des recensions répétitives de ouesternes, JPB ferait mieux de nous dire quoi penser de la République des Lettres de l’aut’ savant de Marseille Marc Fumarolli.

    • Je suis sûr que Brighelli montrerait avec assurance que les westerns s’inspirent tout à fait de l’Enéide de Virgile avec ses différents épisodes tumultueux et amoureux !

      • Mon cher, c’est Queneau — qui nous valait bien — qui expliquait que toutes les littératures sont soit des Iliades, soit des Odyssées.
        D’ailleurs, l’Enéide est une Odyssée.
        Eh bien, ça colle magnifiquement pour les westerns. Rio Bravo ou El Dorado sont des Iliades, la Conquête de l’Ouest ou les Cheyennes (quel magnifique film crépusculaire…) sont des Odyssées.

        • Une grande adaptation de l’Odyssée est sans conteste Vingt-mille lieux sous les mers de Jules Verne.
          Jules Verne vient au deuxième rang des auteurs les plus traduits en langue étrangère après Agatha Christie.
          J’aime bien le Capitaine Nemo.
          Son nom est personne.
          Il travaille en sous-marin et éperonne les vaisseaux des Anglo-saxons.
          A consommer sans modération.

          • Vingt-mille lieux :
            Vingt mille lieues, non ?
            Si votre graphie était intentionnelle, mes excuses alors car je n’ai pas compris.

  4. Le western c’est de la politique en mieux ! La dissertation devant un bock avant le défouraillage en règle … alors que la politique s’éternise dans un concert assourdissant dans l’ouest on règle ses comptes une bonne fois pour toutes et on fonde de grandes cités à l’ouest du Pecos.

    • L’Eneide c’est la fondation de Rome par un Troyen qui subit de exils successifs … c’est donc la conquête de l’ouest pour un Grec de l’Asie mineure !

        • Désolé je m’emmêle les sandales : Enée sauve son vieux père Anchise lors de l’incendie de Troie – donc à priori ce n’est pas lui qui incendie la ville …

          • Enée a incendié la belle africaine de Carthage, puis s’est tiré comme un voyou sur ordre divin…De tristesse, la Didon s’est butée … Ahlala, mon bon monsieur, y a pas d’morale dans ce monde pourri !

  5. Le 23 octobre 2019 à 13 h 24 min,Pierre Driout a dit :
    Je ne prétends nullement à une quelconque supériorité morale des paysans sur les citadins !
    « Prétendre à” est ici impropre.
    Si la phrase était:
    “Je ne prétends nullement à une quelconque supériorité morale.”

    elle serait convenable.

    Prétendre à:
    Il me semble que cette locution,insérée dans telle ou telle phrase peut être ambiguë (ce que “prétendre que ou prétendre +verbe à l’infinitif n’est pas,en règle générale).

    a) Comme des dons hors du commun sont apparus chez lui dès l’enfance et qu’il travaille son violon avec amour et acharnement,il peut prétendre à une immense carrière de soliste.
    Dans cette phrase la carrière de soliste est envisagée come possible dans l’avenir (sans que,notons le, n’intervienne un verbe conjugué au futur.)

    b)Si on se dépouille de tout ,si on répand le bien autour de soi,si l’on consacre sa vie à Dieu,peut-on prétendre à la sainteté ?

    Ici, en revanche,on ne sait s’il s’agit d’une sainteté à laquelle,par une vie exemplaire, on pourrait accéder un jour à venir ou bien d’une sainteté d’ores et déjà présente.

    Encore que …l’idée de sainteté s’accorde mal avec celle de revendication.

    c) Du temps où les papes étaient infaillibles,un cardinal qui aurait connu une ascension sans anicroche dans la hiérarchie et se serait fait peu d’ennemis, pouvait-il prétendre à l’infaillibilité pontificale ?

    En tout cas,il pouvait prétendre au trône de Saint Pierre.

    d) Chirac a sans doute dit à sa femme: “Bernadette ,vous savez bien que je n’ai jamais prétendu être un saint”;aurait-il pu dire :”je n’ai jamais prétendu à la sainteté ?”

  6. Le 24 octobre 2019 à 13 h 45 min,abcmathsa dit :
    »que Toufriquet jouisse »
    1)C’est un apppareil à jouir ou à faire jouir?
    2) Attention avec vos suppositions concernant Brigitte, il est indéniable qu’elle jouit maintenant d’un nom bien côté.
    Laissons lui cet avantage.
    Oui, …
    ( dans le 2) )

    1) Que pourrait bien être un “appareil à jouir” ?

    C’est un appareil à faire jouir,mais pas seulement;je suppose que c’est là l’usage principal qu’en fait Brigitte mais il peut être utilisé aussi comme auxiliaire ou bien encore pour préparer un orifice;comme il est facile de le faire désenfler il est d’une grande sécurité d’emploi:aucun risque de ne pas pouvoir l’extraire.

    2) Con bien Noté ?

  7. Traits d’humour:
    i) « Le titre, bien sûr, est une fine allusion à ce que j’ai appelé déjà le Principe de Liberty Valance, … »
    ii) « Mais qui avait remarqué, à part eux et moi, que… »

    “déjà” :est-ce à dire que les auteurs se réfèrent au dit du Maestro ? Qu’est-ce qui fait la “finesse”
    de l’allusion ?
    “eux” précède “moi”-règle de savoir-vivre;ne signifie pas qu’ils furent les premiers ,dans le temps.
    En tout cas le trio est d’excellence.

  8. Vacherie et cocasserie:
    ”Exit aussi la peinture, dont l’Europe (et la France particulièrement) a fait un support magnifique pour entériner ses légendes et construire quelque « roman national » qui faisait se pâmer d’aise Mallet & Isaac, et fulminer Laurence de Cock et autres révisionnistes multi-culturalistes.”

    La Maestro n’a pas écrit « qui faisait se pâmer d’aise Mallet & Isaac…” et qui fait fulminer Laurence de Cock…”;non il fait de Laurence de Cock and co des contemporains de Mallet et Isaac.
    Est-ce une manière de les ringardiser ?

  9. “When the legend becomes fact, print the legend »

    Il y a eu un processus historique aboutissant à ce que la légende est maintenant un fait;ne reste plus qu’à la transcrire en un texte.

    Quand il s’agit de faire des films,il y a plus de boulot.

    “Reste donc le cinéma… pour bâtir la légende.”

    Autrement dit,la légende reste à construire et c’est le travail du cinéaste.

    Le mythe naît avec le film:

    “ce mythe si ingénieusement composé par des nanars …”
    “les films qui ont utilisé ce segment d’Histoire, et l’ont recomposé d’un bout à l’autre …”

    “one speaks of ‘writing history’ and ‘making history’
    (On parle d’écrire l’histoire et de faire l’histoire;autrement dit:il y a les acteurs de l’Histoire et il y a les historiens)

    Wittgenstein and the Vienna Circle: Conversations recorded by Friedrich Waismann,

    • ERRATUM
      Je m’aperçois que « print » dans la citation peut s’appliquer au film;grosso modo,c’est la phase finale,le » tirage » dit-on, je crois.C’est ce qui aboutit à la bobine qu’on va mettre dans le projecteur;

      Il n’est pas question d’un texte.

      Et c’est un journaliste qui dit cette phrase:pour un journaliste,le plus important,c’est ce qu’on va vendre au public.

  10. “A toute légende succède une fiction transfuge qui l’inverse — ce qui revient au même : Démocrate ou Républicain, l’Américain vit dans un songe en 24 images / seconde.”

    Là c’est trop fort pour moi; x=-x si et seulement si x= 0 .
    (Enfin,je n’ai pas lu Mao.)

    Mais j’admets sans renâcler le moins du monde que Démcrates et Républicains, c’est blanc bonnet et bonnet blanc.

    Partagent-ils les mêmes légendes ?

    • Vulgaire con fusion entre inverse et opposé :
      Saufvotrerespé, l’inverse de x est 1/x .
      x=1/x si et seulement si x=1 ou -1, revoyez votre copie!

      • Je veux bien mais « inverse » dans la phrase du Maestro n’est pas à prendre au sens mathématique;exemple si vous dites que blanc,c’est noir vous pensez plutôt à x et -x qu’à x et 1/x.

        Et pour moi,blanc ce n’est pas noir.

        Etre pour ce n’est pas pareil que d’être contre.

        Dire:la guerre du Vietnam était une guerre juste ce n’est pas la même chose que dire que c’était une guerre injuste etc.

        Que « voit-on  » quand on pense à x et -x ? Je vois deux segments orientés, de même longueur, symétriques par rapport au point zéro.

        Mais sans doute le recours aux mathématiques n’était-il pas la meilleure manière d’exprimer mon idée.

        • “A toute légende succède une fiction transfuge qui l’inverse — ce qui revient au même : »

          C’est un exemple typique de phrase de littéraire qui ne signifie rien et sur laquelle il ne faut pas s’arracher les cheveux-d’autant plus que demain,son auteur ne s’en souviendra plus.

          Si vous inversez la vapeur dans une locomotive,elle part en sens inverse .

          • petit bonus pour abcmaths,toujours aussi vigilant:

            citation plus complète:
            Just as one speaks of ‘writing history’ and ‘making history’, mathematics can in a certain sense only be made »

            (Tout comme on parle d’écrire l’histoire et de faire l’histoire;[autrement dit:il y a les acteurs de l’Histoire et il y a les historiens],en un certain sens on ne peut pas « écrire » les mathématiques mais seulement en faire.

            Wittgenstein and the Vienna Circle: Conversations recorded by Friedrich Waismann

          • Eh bien non. J’ai expliqué par exemple dans la Société pornographique que la pornographie et le puritanisme, ces deux constantes de notre temps, ne sont en fait que le recto-verso de la même pièce, faite essentiellement de haine du sexe. Et que l’érotisme est leur ennemi commun.

        • « inverse » dans la phrase du Maestro n’est pas à prendre au sens mathématique….

          « Mais sans doute le recours aux mathématiques n’était-il pas la meilleure manière d’exprimer mon idée »

          C’est tout à fait cela.

          Je n’ai pu m’empêcher de réagir , ma réaction n’est qu’une vieille séquelle de prof de maths dont certains élèves confondaient allègrement inverse et opposé, sens et direction, etc…
          L’article de mon blog le plus lu s’intitule justement « sens et direction »

          http://abcmathsblog.blogspot.com/2009/06/sens-et-direction.html

          • « certains élèves confondaient allègrement inverse et opposé »: pas moi quand même,faites-moi ce crédit.

            Vous aurez remarquez que la Maestro a utilisé le verbe « inverser » et non le substantif « inverse ».

            D’ialleurs,je me demande si on parle en matématiques d' »inverser un nombre ».

            1/x est linverse de x mais peut-on dire : »si j’inverse x j’obtiens un nombre qui n’est égal à x que si x =1 ou x=-1″ ?

            Inverser a/b m’intrigue moins que « inverser » x .

            PS Je lirai votre article.
            PS ii nous avons pris du retard sur les contrepéteries;je dis « nous » car Lormier n’est pas le seul concerné.

  11. …Le modèle « historique » de tous ces chefs d’œuvre est le massacre de Tombstone — 20 secondes au compteur …

    Une fratrie de sociopathes (comme on dirait maintenant) en compagnie d’un arracheur de dent alcoolique et tuberculeux qui extermine une partie d’une autre fratrie de sociopathes …

    Il y a de quoi broder autour du thème …

  12. « J’ai expliqué que »…n’est pas « la même » chose que « j’ai démontré que ».

    Vous avez aussi,la semaine dernière, « expliqué que » actrices peaurneau et mannequins se suicidaient pour la même raison: »déréalisation »;or dans la célèbre émission à laquelle vous avez participé avec Natacha Polony et Audrey Pulvar-émission séminale,sil en est-vous avez décrit la triste condition de l’actrice peaurneau,mal payée,traitée sans égards (même pas un mouchoir en papier pour s’essuyer le visage après un bukkake);à ce moment-là de votre réflexion , cette condition misérable expliquait selon vous en grande partie le taux de suicide chez les actrices peaurneau.

    « la peaurneaugraphie et le puritanisme, ces deux constantes de notre temps… »

    Il n’y a que ces deux-là ?

    Les mannequins gagnent plus et sont mieux traitées;elles peuvent se promener à visage découvert (avec des gardes du corps,bien sûr).

    « l’érotisme est leur ennemi commun. » Position puritaine.

    Ce qui est peaurneaugraphie pour l’un est érotisme pour l’autre.

    Et il y a plusieurs érotismes.

  13. Puritanisme et p0rnographie forme un être unique, le « purpor » qui, plus qu’un janus totipotent fait de deux contraires serait mieux décrit par un sphinx fait de deux complémentaires qui parlent chacun abondamment mais jamais d’une seule voix (une sorte de brouhaha insignifiant car, pour le sphinx, taire est une seconde nature).

    En vérité je vous le dis, le khul du purpor c’est exprimer non pas en prose mais du prose.

  14. … et fulminer Laurence de Cock et autres révisionnistes multi-culturalistes …
    Je ne sais comment cela se lit en considérant ce qui relève de l’événementiel, du conjoncturel et du du structurel dans l’Histoire…

    Avec eux j’ai parfois tendance à croire que je suis en présence d’un certain angélisme niais ;
    former des gentils pour la fin de l’histoire ; plus de haine, plus de racisme, tout le monde il est beau … tout ce vaut ……….. la compréhension universelle régnant dans un univers-monde régit par une tolérance bienveillante (leur bienveillance et leur tolérance)

    Bien sûr les réfractaires à cette tolérance bienveillante (ou bienveillance tolérante) seront impitoyablement exclus du monde de Oui-Oui

    C’est presque malfaisant comme intolérance.

    • La bienveillance suppose la supériorité hiérarchique;un employé ne peut être bienveillant à l’égard de son patron.
      Même chose pour la tolérance;celui qui ordonne peut tolérer certains écarts par rapport à la norme qu’il prescrit.

      • Pourquoi …. suppose la supériorité hiérarchique ?
        Je ne pensais pas à quelque chose proche de la condescendance

        La malveillance ne suppose pas un état d’infériorité hiérarchique d’ailleurs ; un supérieur hiérarchique peut-être malveillant à l’égard d’un subordonné et pas d’autres.

        Bref ; voyez les oligarques ou autres épouvantails, ….. comme quoi la malveillance ne suppose pas un état d’infériorité (hiérarchique ou autre)

        Bon je n’arrive pas à prouver que la bienveillance ne suppose pas une supériorité hiérarchique.
        Il n’ empêche que c’est vrai quand même.

        • Un supérieur peut être bienveillant envers certains sublaternes et bienveillant envers d’autres.

          Bienveillance:il comprend le point de vue du subalterne et ne lui impose pas systématiquement une obsevation stricte des règles;il laissera partir sa secrétaire un peu plus tôt parce que l’enfant de celle-ci est malade.

          Mais quelle idée vous faites vous de la bienveillance d’un employé envers son patron ?

      • Pas d’accord sur ce point de vue trop général !
        Dans certaines activités, on peut le constater, certes, et encore, partiellement. Mais dans la grande majorité des activités humaines, dans l’entreprise en particulier, l’employé, le dirigeant, ont tout intérêt à être bienveillant/tolérant les uns vis à vis des autres… !
        Ce sera gagnant/gagnant si on y réussit.

  15. L’Everest éternel * n’est plus ce qu’il était, les bouchons y sont fréquents et le Vespéral s’en fait l’écho :

    https://www.lemonde.fr/planete/article/2019/10/24/everest-une-irresistible-ascension_6016686_3244.html

    Un everestien de la première heure déplore, amer : « Je préfère me taper le Puy-de-Dôme dans la tempête que l’Everest dans ces conditions »

    * jusqu’à présent, ever est éternel comme les neiges. Mais demain, y aura-t-il encore de la neige sur l’Everest qui ressemblera plutôt à un gros chicot

    • La Dent du Géant ,qui servait d’amers aux alpinistes en route vers les Grandes Jorasses -alpinistes aujourd’hui amers-est de plus en plus déchaussée;alors que sa gencive était naguère toute de neige et de glace,aujourd’hui au mois d’août ce n’est plus qu’un amas grisâtre de « roches détritiques » -comme disent les Italiens.

      PS Quel serait l’effet d’une tempête solaire sur les téléphériques ?

  16. Je veux bien que vous m’expliquiez en quoi “Le train sifflera trois fois” est un film gauchiste. Juste un peu ennuyeux et surévalué à mon humble avis.

    • Le fait est que ça raconte comment un homme harcelé par des truands (les macarthystes) est lâché par la population. Exactement comme Fred Zinneman (et un paquet d’autres) a été lâché par l’establishment hollywoodien — ils se sont tous défilés.
      Pour l’époque c’est quasiment un film rouge.

      • « homme harcelé par des truands (les macarthystes) »

        Il y a plusieurs interprétations divergentes.

        Certains pensent que les truands correspondent aux communistes pouruivis par McCarthy !

        Zinnemann n’était pas d’accord avec Foreman sur l’interprétation politique du film.

        John Wayne ,pour qui ce film était « un-American » a dit :à quoi pouvait-on s’attendre ? Un film réalisé par deux Juifs étrangers !

        http://www.publicacions.ub.es/bibliotecaDigital/cinema/filmhistoria/Art.HighNoon.pdf

        En page 5 la réponse de Fred Zinnemann à J. M. CAPARROS-LERA

  17. Florence Arié
    chez Éditions Amsterdam :

    Florence Arié est professeure agrégée d’anglais, elle enseigne dans les classes de lycée.

    Elle a écrit plusieurs ouvrages scolaires/universitaires en collaboration avec Jean-Pierre Savarit.(chez Fontaine Picard) ; livres destinés aux classes de BTS et/ou aux licences professionnelles (spécialité:immobilier) .

    A ma connaissance,encore aucun livre en collaboration avec Jean Paul Brighelli.

    Pourrait-elle être tentée par le triolisme ?

    • Camarade Lormier,
      Vous devriez avoir honte ! En qualité de malicieux djinn de salle des profs, vous laissez supposer à nous tous, populace crédule, sous-informée, naïve, que le professorat est un repaire de satyres velus, de nymphomanes polyglottes, d’inspecteurs d’académie lubriques, de collégiens forniquant au crépuscule leur vieille animatrice de théâtre, particulièrement dévouée à mettre l’élève au centre de la pédagogie…

      • Laissez Lormier rêver à la revanche des petits profs pris au dépourvu de la mondialisation malheureuse de leurs rêves de toute-puissance !

    • PS suggestion au maestro;vous reprochez à Télérama et au Monde de ne pas avoir parlé de ce livre.

      Ici,vous vous adressez à un public de gens supérieurs mais en nombre restreint.

      Je constate qu’il n’y a pas d' »évaluation » du bouquin sur les sites des libraires et assimilés.

      Voulez-vous faire vendre ce livre ?

  18. « Le grand service unifié de l’éducation publique » c’était leur western à eux ! Leur conquête de l’ouest merveilleuse … certes tout cela s’est achevé de façon piteuse ! Mais le drapeau flotte encore au vent sur sa hampe prêt à embrocher les incrédules et les mécréants de mon style …

    • tiens, justement, puisque vous revenez sur le sujet, voici un truc qui va ré-vo-lu-tion-ner l’EdNat et ses alentours :
      netatmo.com/blog/air-care/une-nouvelle-reglementation-sur-la-qualite-de-lair-interieur-dans-les-ecoles-pour-un-meilleur-apprentissage/

      Une étude de mesure de concentration de CO² à été menée dans une classe de primaire, les valeurs se révélant normale durant la nuit, un pic est observé en fin de matinée, redescendant durant la pause de midi, pour reprendre son escalade à la reprise des cours.
      Conclusion, ces cons de gosses respirent.
      Ca va plus loin: Il a été établi que les gamins présentent des baisses de concentration inversement corrélée à la hausse de concentration dudit gaz.
      Donc, pour accroître le potentiel cognitif des chérubins, la mairie a donc opté pour la merveilleuse machine proposée par les auteurs de l’étude (les prix n’ont pas été indiqué) de capture de CO² et compte généraliser, en fonction des budgets, son utilisation ds les salles de conseil, de sport, de fête, etc, etc… C’est pas beau ça ?

  19. Nouvelles de la Réunion :
    « Des jets de pierres et des tirs de lacrymogène ont été échangés jeudi soir entre une centaine de jeunes et des forces de l’ordre sur le rond-point de la Rivière des galets, sur la commune du Port. »

    Ah, c’est pour ça qu’on n’entend plus le commentateur de l’autre hémisphère, depuis deux jours ?

    Ceci dit, la veille, à Mayotte, quand il a dit: « Le port du voile, ce n’est pas mon affaire »,
    le créole moyen a compris:  » Le voile du Port, je m’en bats les couilles ».

    Pas étonnant dés lors que les braves Portois se soient précipités faire le plein de galets dans la rivière éponyme.

    (Il en rate pas une, Touf)

  20. La république des professeurs qui appelait à la colonisation des esprits par la vertu de la bonne parole – assurée du poids croissant de l’immigration inculte et donc innocente par définition – s’est retrouvée encerclée comme une tribu d’indiens des prairies par les nouveaux colons !
    Maintenant c’est Fort Alamo et elle y use ses dernières cartouches …

  21. Fort Alamo c’est l’histoire d’une colonisation démographique – les colons américains viennent sur des terres mexicaines, le gouvernement de Mexico laisse faire puis veut soudainement imposer une administration centrale mexicaine à ces nouveaux colons – d’où la révolte des Texans qui finissent par faire la guerre au gouvernement … Fort Alamo c’est la reprise brutale par l’armée mexicaine d’un petit regroupement militaire des Américains du Texas – ce sursaut fera long feu et les Mexicains seront forcés d’abandonner le Texas qui leur appartenait.

  22. propos de L’homme qui tua Liberty Valance, James Berardinelli pose la question suivante:après Watergate,un tel film serait-il possible ?

    Il serait,dit-il, fort différent:le journaliste,aux prises avec sa conscience,finirait par révéler la réalité.(le Maestro nous dirait peut-être que « c’est la même chose ».)

    Reste que « fimer la légende » ,c’est ,en partie au moins , la créer;alors que l’imprimer dans un journal,c’est seulement accréditer une légende existante.

    • filmer la légende, c’est kif-kif l’imprimer, le destinataire, le public verra ou lira ce qu’on lui raconte, la légende, point.
      Quant à la conscience des journalistes, comment dire, ça frise l’oxymore !

      • Non : l’image, sur une société qui n’est pas portée sur l’écrit (euphémisme !) a un pouvoir d’action immédiat.
        Et avec tous ces gosses formés en méthode idéo-visuelle, avec l’image comme support premier, ça marche impeccablement. Leur apprendre à lire ainsi, c’est les soumettre à vie à l’image publicitaire ou de propagande.

        • c’était le même effet des gros titres de la presse, avant la télé … c’était le sens de mon commentaire. Qui lit encore aujourd’hui, à part les dinosaures comme nous ?

  23. Alerte info !

    Hérodiade me cherche des poux dans la tête – et aussi dans le « khul » – mais je ne suis pas Saint-Jean Baptiste : elle se trompe de gonze et si elle croit que je vais lui donner ma tête sur un plateau elle n’a qu’à demander ses couilles au cadavre de Chirac !

  24. « …personne n’a encore trouvé le moyen de mettre du glamour dans l’étui dans lequel Bill Clinton humidifiait ses cigares.  »

    L’étuie humidificatrice semble prête à écrire,ou plutôt récrire, son histoire.

    Alors que jadis,c’était l’histoire d’une jeune satagiare amoureuse du président,il semble, d’après les entretiens qu’elle donne à la presse, que ce soit maintenant (ère de #metoo oblige) l’histoire de l’exploitation sexuelle d’une jeune femme sans défense par l’homme le plus puissant du monde.

    Le Maesstro va nous « esspliquer » que c’est la même histoire.

    https://www.vanityfair.com/hollywood/2019/08/american-crime-story-impeachment-bill-clinton-monica-lewinsky-producing-statement-beanie-feldstein

    • Monica était une linguiste réputée et innocente, d’ailleurs au tout début de ses fonctions de stagiaire, Monica se contentait de parler de verbes à Gilles, c’etait un travail uniquement oral, où est le mal ?

      Oui, …

  25. La lecture rapide des commentaires de ce blog incite à penser que les intervenants sont sous l’effet de puissants psychotropes: de lointains rapports avec le sujet, des débordements culturo-linguistiques à l’allure de tsunami, des effets de style ( quelle affaire) pour masquer les pensées…une véritable catharsis.

    Je suis gravement atteint. Comment faire pour que cela cess?

    • Je ne vois que le suicide individuel, célébré 33 jours plus tard par un collectif létal « Temple Solaire Brighelli », particulièrement bienvenu.

    • Vous imaginez une giga-impulsion électro-magnétique sur le Japon,accompagnée d’un tsunami ?

      « Comment faire pour que cela cesse? »

      Mangez des champignons.

  26. Belattar l’émissaire du califat de Seine-Saint-Denis a jeté le masque : l’école républicaine à la Blanquer c’est fini ! Nous colons musulmans nous proclamons l’état 9-3 soumis au djihad !

  27. Si vous allez vous marier et voulez que votre épouse soit bien mise en valeur le jour de la cérémonie,adressez-vous à la boutique Ecrin de Femme ,proche de la frontière suisse :

    https://www.ecrin-de-femme.com/

    Ils sauront trouver avec vous la robe de mariée qui sera le parfait écrin de sa beauté !

  28. Dialectique de l’intérieur et de l’extérieur:la robe peut être l’écrin d’une femme.

    Une actrice célèbre peut ,à l’inverse, servir de faire-valoir,de « présentoir » pour une robe de haute couture;elle se fera volontiers rémunéré pour porter cette robe sur le tapis rouge,ou ailleurs.

    Karl Lagerfeld,pas toujours sympa ,révéla que Meryl Streep refusa une robe Chanel parce que le « cachet » n’était pas assez élevé.

    Bill Clinton est celui qui est allé le plus loin puisque il a transformé une femme en étui à cigares

  29. Pas une seule femme dans la salle pour lire un ardent plaidoyer en faveur du cinéma americain, formidable machine à fabriquer du mythe.
    Alors je mets en garde, j’avertis :
    On ne peut abolir le temps mais on peut abolir les mythes !
    A bon entendeur, salut !

    Oui, …

    • Une enquête va faire toute la lumière…ça va prendre du temps,forcément.
      Olivier Béziade, 47 ans, père de trois enfants et sapeur-pompier volontaire, a été grièvement blessé à la tête le 12 janvier dernier à Bordeaux lors d’une manifestation de gilets jaunes;
      L’enquête officielle est toujours en cours.

      On se souvient que ce pompier avait reçu une balle de LBD alors qu’il s’éloignait des policiers et ne présentait donc pas une menace.

      L’IGPN n’a toujours pas « établi les circonstances dans lesquelles des policiers ont été amenés à… »

      Des journalistes du Monde ont,quant à eux, abouti à de substantielles conclusions.

      https://www.youtube.com/watch?v=79GJ4DYYVlc

      Enfin,Castaner a un motif de fierté:le Chili déclare s’inspirer de ses méthodes.

    • L’évolution de la société anglaise dans sa gestion de l’islam est fort intéressante. Mais, connaissant les anglais de longue, on peut dire sans se tromper que leur façon de faire n’est pas transposable dans notre vieille France. Ou si?

      A quel prix acheter la fameuse paix sociale? Tout est là et le reste n’est que bavardages.
      Le prix payé sera celui de l’effacement; oui, je suis très pessimiste.

          • trop trouillards surtout … avec une culture du déni et de l’excuse, l’exaltation de l’altérité, nous serons à débattre du sexe des anges, pour faire répéter l’histoire !

    • Dire du bien de Blanquer pour son « attitude » concernant le voile ?

      Mais Blanquer n’a qu’une chose à faire pour régler le problème des accompagnatrices voilées;il lui suffit de décider que désormais les parents,quels qu’ils soient, n’accompagenront plus les sorties scolaires.

      Ce sera le rôle des instituteurs,secondés par des surveillants,les uns comme les autres étant astreints à la neutralité.

      Le Maître aurait-il maintenant du goût pour le jésuitisme ?

      • La solution qui m’irait davantage serait d’interdire les sorties scolaires — mais les pédagos en ont fait le nec plus ultra de la pédagogie ludique. Des accompagnants purement scolaires, il n’y en aura jamais assez : on peine déjà à recruter des profs et des instits, tant le niveau est faible. Alors, ressusciter les pions ? Quand j’étais gamin, on avait embauché dans l’EN d’anciens militaires qui venaient de faire l’Algérie — ça swinguait ferme. Il n’y a que de mauvaises solutions.

        • Les sorties scolaires, si elles doivent perdurer, devraient être encadrées par des personnels qualifiés de l’EN, pas par des parents n’ayant aucune qualité pour le faire.

          Sinon, poubelle !

        • J’en ai eu un (faisant office de …. les profs ne le rataient pas) comme CE (on ne disait pas CPE je crois) lorsque j’étais pion, rapatrié d’Algérie depuis plus d’un quart de siècle où il instruisait les populations (comme appelé du contingent ou pas je ne sais pas) …
          Une expérience …. ils m’ont couvert au rectorat à la fin en précisant qu’ils le connaissaient (en levant les bras au ciel) et que ca finissait comme ca avec beaucoup de monde (disons certains)
          L’année d’après j’avais droit à une affectation confortable (ca devait être un test)

          • Une histoire de petit internat dans un collège de campagne proche d’une grande ville (façon de parler ; Troie, non ; Troyes)

            A ma prise de fonction (un parcours du combattant pour joindre ce collège situé à l’extrême limite de l’académie) : l’énergumène m’a présenté le petit groupe d’interne comme des cas sociaux puisque dans le lot on retrouvait des enfants de divorcés … et de fil en aiguille qu’il s’agissait de cas sociaux puisqu’ils étaient internes.

            J’ai tout de suite senti que j’allais rencontrer des problèmes … ca n’a pas raté ; j’ai résisté à chaque fois que ca été nécessaire, aux limites de l’insubordination parfois.
            (n’appliquant pas certaines directives, ne relevant pas de la sécurité, dans la gestion de l’internat)

  30. Malise dans la police,perte de sens…

    Ben,y d’quoi.

    Le 14 juillet on mobilise des milliers de policiers pour aller crever des ballons jaunes aux Champs-Elysées; Est-ce valorisant ?

    Tout récemment,on donne l’ordre à la police et aux gendarmes de taper sur des pompiers.
    Il y en a que ça a écoeuré;un syndicat de policiers a même exprimé son dégoût.

    On essplique aux policiers qu’en matière de retraites leurs privilèges sont exorbitants et vont leur être retirés,dans un but de justice et d’équité.

  31. Les mamans de cette joyeuseté urbaine banlieusarde ont bien raison de défendre leurs gentils petiots contre les méchants policiers ces empêcheurs de tourner en rond : ils ont tellement bossé à l’école pour s’intégrer, les charmants petiots à leur maman chérie….avant de trouver un job de guetteur pour les grands frères ! …Stupéfiant, le culot des flics !!!….

  32. « A quel prix acheter la fameuse paix sociale? »

    Allons, allons ! On peut poser la question autrement : « Souhaitez-vous que le territoire de la Seine-Saint-Denis * devienne indépendant ? », par exemple. Ce serait moins anticonstitutionnel que de créer ex nihilo un Bantoustan aux Beaudottes.

    On pourra s’inspirer de l’histoire édifiente des Comores et des « chatouilleuses » mahoraises :

    https://www.wikizero.com/fr/Consultation_du_22_d%C3%A9cembre_1974

    * bien sûr, il faudra à un moment ou à un autre avoir le courage de trouver un nom moins connoté que « saint Denis ». Pourquoi pas « Wilaya de la Walâya », par exemple ?

    • Il faudra, si la souveraineté française vient à nulliter en Seine Saint Déni, démonter pierre par pierre tout édifice mécréant, exfiltrer les indigènes de souche, et bien entendu, ouvrir une Usine à Voile qui dopera l’emploi local. …Stupéfiant programme, n’est il pas vrai ?

      • Une usine à voile qui fonctionnerait grâce à la force motrice des vapeurs actuelles ?

        Plutôt que miser sur une ré-industrialisation illusoire du territoire de l’aristocratie ouvrière des Pleyel, Christofle et Hotchkiss *, on aura recours à la mise en place de zones franches dotées de casinos-blanchisseries **.

        * Celui des mitrailleuses, rien à voir avec un baiser sur des lèvres en feu. Quoique…

        Bon, c’est pas le tout. J’ai match…

        ** ne pas confondre avec des épiceries arabes

  33. Le 26 octobre 2019 à 4 h 19 min,
    Jean Paul Brighelli
    a dit :
    La solution qui m’irait davantage serait d’interdire les sorties scolaires — mais les pédagos en ont fait le nec plus ultra de la pédagogie ludique. Des accompagnants purement scolaires, il n’y en aura jamais assez : on peine déjà à recruter des profs et des instits, tant le niveau est faible. Alors, ressusciter les pions ? Quand j’étais gamin, on avait embauché dans l’EN d’anciens militaires qui venaient de faire l’Algérie — ça swinguait ferme. Il n’y a que de mauvaises solutions.

    Interdire,ou supprimer,tout bonnement.

    Ce qui est frappant,c’est de constater,chaque fois que la question revient sur le tapis,que presque tout le monde raisonne comme si ces sorties étaient indispensables.

    Quant à votre Blanquer,il a adopté une conduite particulièrement jésuitique:il « préférerait » que les accompagnatrices ne portent pas de voile mais reconnaît qu’il ne peut les en empêcher.

    Les accompagants,nous dit le Conseil d’Etat,ne sont pas une catégorie ayant un statut juridique spécifique:ce sont des usagers.

    Alors comment peut-on rédiger des « chartes du parent accompagnant », lui prescrire une conduite et affirmer qu’il est palcé sous l’autorité et la responsabilité du maître ?

    Monstruosité juridique,chimère.

    Je trouve toujours intéressant de chercher à savoir pourquoi l’information que nous recevons comporte des lacunes.

    Par exemple,il ne nous est pas clairement dit s’il y a eu une circulaire Blanquer rendant obligatoire la minute de silence pour Chirac.

    On nous dit que la pétasse d’Héryeux ne sera pas sanctionnée,qu’une solution apaisante a été trouvée,mais on ne nous dit pas si elle a gagné le droit de venir en classe en débardeur.

    Et pour l’affaire FatimaE. on n’a pas entendu l’instituteur ni le directeur.

    • Je suis étonné de vous lire, vous qui connaissez pourtant la boîte !
      Blanquer,a intérêt à adopter une conduite particulièrement jésuitique, parce qu’entre la noria de bien-pensants, les progressistes de tous poils, les syndicalistes de tous bords, ayant chacun un agenda particulier, pour le dégommer, et guettant la moindre opportunité …
      Et je n’oublie pas les coteries, ni les fraternités de la truelle. L’EdNat, c’est la transposition de l’administration soviétique dans toute son horreur.

      • C’est bien pour ça — et vous avez raison — que ses déclarations sur le voile sont décoiffantes. Il a heurté la doxa de front. Voir ce qu’en disent les pédagos — les vrais, les purs, ceux à pendre :
        http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2019/10/26102019Article637076787490715322.aspx
        Ils veulent sa peau parce que pour eux, il n’y avait qu’un ministre légitime : Vallaud-Belkacem, qui leur laissait la bride sur le cou. Ils ont pilonné à propos de la réforme du Bac, et ils remettent ça avec le voile — en demandant carrément sa destitution. Penser que ces gens-là reçoivent une subvention, ça me les brise ! Je m’en vais demander au ministère — mais q’ils sont cons ! — de cesser d’alimenter l’ennemi.

        • Nous autres, sauvages Hexagonaux, avons une façon très habile de décliner l’immobilité politique et sociétale : ne jamais être pragmatiques ! Pour ce faire, il suffit de penser l’impensable : empêcher tout trublion de déroger à la Doxa des Lumières … Moyennant ce choix intellectuel commode, à la soviétique-corrompue, on s’éclaire à la bougie comme des feignasses refusant l’évolution du monde.

  34. Les pédagos de Brighelli ,le Deep State de Toufriquet et Vladimir Poutine.

    C’est cet été je crois que Toufriquet a déclaré qu’un rapprochement avec la Russie serait souhaitable mais qu’il était rendu difficile par l’action du Deep State qui s’y oppose.
    (Comme chaque fois qu’il utilise l’anglais,il le fait de manière imprpre ou biaisée;il donne à l’expression « Deep State » le sens que lui donne Trump:l’administration, les vieux diplomates,l’ancien monde.)
    Et Poutine de s’étonner et de remarquer avec bon sens:ces gens qui vous mettent des bâtons dans les roues,ne pouvez-vous les identifier et vous en débarrasser ?
    Qui est le chef ?
    Pour les pédagos,qu’est-ce qui empêche de les virer ou de ne tenir aucun compte de leurs avis ?

    • « Pour les pédagos, qu’est-ce qui empêche de les virer ou de ne tenir aucun compte de leurs avis ? »

      Vouloir libère.
      Ainsi parla Lormier.
      ( Also sprach Lormier)

      • On peut traduire cela autrement en langage globaliste « Le client a toujours raison » ; Lormier client de Brighelli aura toujours le dernier mot …

        • Ce qui nous ramène à l’ordre romain tant vanté par JPB ; les « gens » et leur clientèle … ou bien à la Corse qui connaît aussi très bien l’ordre clientéliste !

    • qu’est-ce qui empêche de les virer ? la continuité du service public de l’éducation, parce que, pour que la mesure soit efficace, c’est une première fournée de 10 % des effectifs qu’il faudrait virer … Sans parler de l’effet désastreux sur l’image du ministre (mais c’est un fusible) du PM et surtout du PR que syndicats et médias feraient passer pour un dictateur, et qui ruinerait ses chances de réélection.

  35. JPB aurait mieux fait de consulter un juriste avant d’émettre des hypothèses fausses !

    « Selon le droit français, le testateur n’a pas le droit de priver ses héritiers de ce que l’on appelle la « réserve héréditaire ». Ce dispositif, qui est une limitation à la liberté de disposer, réserve à certains héritiers une part variable du patrimoine du défunt à condition que ces derniers acceptent la succession.
    A contrario, la loi anglaise ne prévoit aucune règle similaire. Le testateur dispose d’une liberté totale pour organiser, de son vivant, la transmission de ses biens. Il est libre de gratifier un tiers comme il l’entend.
    Récemment, la Cour de cassation, dans un arrêt en date du 27 septembre 2017, a affirmé que « la loi successorale étrangère qui ignore la réserve héréditaire n’est pas en elle-même contraire à l’ordre public international français et ne peut être écartée que si son application concrète conduit à une situation incompatible avec les principes essentiels du droit français ».
    Opter pour la loi anglaise et ainsi déroger au respect de la réserve héréditaire instaurée par le législateur français n’est donc pas contraire à l’ordre public français dès lors que cela n’aboutit pas à une situation inacceptable pour l’un des réservataires. »

    Il est bien connu que seul l’aîné mâle des familles de l’aristocratie anglaise hérite et du titre et des biens ! En général on forme un « trust » pour confier l’ensemble de l’héritage hors des lois successorales et des impositions.

    • Donc pas de changement avec ou sans charia les demoiselles anglaises sont réduites à la portion congrue !

      Prenez l’exemple de Lady Diana c’est son frère qui a hérité du domaine familial et elle rien !

    • en clair, un testament établi en UK, portant sur une succession réglée en France, doit pour être appliqué respecter le principe de la réserve.Où est votre souci?

  36. Subséquemment comme disait l’adjudant brélien, la fiction républicaine en France c’est l’égalité parfaite des successions et des droits devant l’Etat.

    Fiction qui tient de moins en moins la route … l’égalité devant l’impôt par exemple première égalité révolutionnaire est battue en brèche !

    • Prenez Johnny Hallyday dont la dispute familiale tient les devants de la scène depuis des mois, sa veuve avait organisé sa succession pour en priver totalement les autres héritiers légitimes en délocalisant Johnny si je puis dire !

  37. C’est d’ailleurs si vrai que Raymond Barre européen de choc – homme carré dans un corps rond – avait délocalisé son patrimoine en Suisse qui n’appartient pas à la communauté européenne – il avait tout compris : il faut battre en brèche l’impôt français ! Vive la concurrence …

  38. Le roi du contrepet a dit « J’men fous des Anglais » non pas lui, pas ça ! Si la royauté abdique son sceptre que va devenir Stéphane Bern ?

    • Bern pourra toujours reprendre ses débats sur la monarchie avec Blanquer – qu’il a commencés il y a 30 ans déjà.

      Sous ce lien, Jean-Michel Blanquer et Stéphane Bern débattent sur la monarchie (1989)
      https://youtu.be/7d0FwgyfgvE

      • « Je trouve que cette volonté de toujours parler de la monarchie comme si ce n’était pas un débat fini correspond en fait à une montée de l’irrationalité après tout assimilable à ce que peuvent être des phénomènes de jeux comme le loto. »
        JM Blanquer 1989.

        Putain, quel temps béni (de notre jeunesse )où la montée de l’irrationnalite se résumait au terrifiant developpement du loto.

        • On appelle cela « être à côté de la plaque » quand on joue au casino – finalement pour devenir une « éminence » de l’éducation nationale pas besoin de savoir faire autre chose que des courbettes aux pouvoirs en place …

        • Je note qu’il y a 30 ans déjà, Blanquer pensait que l’irrationnalite n’était pas souhaitable dans la société française.
          Au moins, il est constant dans ses idées .

  39. « La démocratie française » est située ! Peu démocratique sans doute mais enfin embryon de démocratie républicaine quand même elle dépend d’un historique précis.

    VGE qui avait publié un ouvrage sous ce titre dans les années 70 alors président avait juste oublié de dire que sa démocratie dépendait d’une histoire d’un peuple étroitement localisé !

    • Vous brisez l’histoire française vous brisez forcément le cadre politique ! J’enfonce des portes ouvertes mais enfin il faut bien que quelqu’un rappelle des évidences quand tout le monde semble avoir perdu le sens commun.

  40. JC….. a dit :
    Il faudra, si la souveraineté française vient à nulliter en Seine Saint Déni, démonter pierre par pierre tout édifice mécréant, exfiltrer les indigènes de souche, et bien entendu, ouvrir une Usine à Voile qui dopera l’emploi local. …Stupéfiant programme, n’est il pas vrai ?

    Exfiltrer les indigènes de souche…Vieille branche, pas besoin, y en a plus ou très peu; ils ont fui ou sont morts. Les derniers se terrent dans des enclaves lentement grignotées par des exogènes fuyant eux-même la jungle des HLM locaux.

    A part ça, je me casse 3/4 jours au vert histoire de respirer. Cette impression d’être en cabane avec quelques permissions de sortie…épuisant.

  41. « Je trouve que cette volonté de toujours parler d’Emmanuel Macron comme si ce n’était pas un débat fini correspond en fait à une montée de l’irrationalité après tout assimilable à ce que peuvent être des phénomènes de jeux comme le loto. »
    JM Blanquer 2022.

    Bravo Monsieur Blanquer vous êtes le roi, le vrai roi après ce faux roi, cet imposteur qui dura cinq ans !

    • Blanquer 2019 a pour roi de France et de Navarre un certain Emmanuel Macron tout-puissant (après Allah) – mais ce n’est pas la girouette qui tournera ce sera le vent …

  42. L’irrationalité est un constituant fondamental des hommes – maintenant j’admets que faire des léchouilles aux hommes en place n’a rien d’irrationnel – c’est juste bas et vil !

  43. Dans l’adoration il y a toujours de la crainte – la virilité rationnelle c’est de mesurer la réalité des pouvoirs en place et de faire la part des choses sans succomber à l’excès de la soumission !

  44. Au moment où Amelot traduit « L’homme de cour » vers 1683/1684, Louis XIV abolit l’édit de Nantes qui pour la première fois en Europe établissait la liberté de conscience en matière de religion – alors que partout ailleurs en Europe protestants et catholiques s’entredéchiraient.

    Et le règne du roi-soleil va entrer dans un long, un très long crépuscule. Tant et si bien que tout le monde poussera un ouf ! de soulagement à sa mort – véritable libération des énergies nationales avec la Régence.

    C’est Louis XIV qui a cédé l’Acadie aux Anglais en 1713 ce qui a causé Le Grand dérangement – repris par Renaud Camus sous le nom de Grand remplacement.

  45. Je pense que le commentariat aura remarqué que sur les droits de successuin,Pierre Driout a enchaîné des propos cohérents,sur une distance certaine.

    Que se passe-t-il ?

    C’est pour moi le deuxième miracle de la journée (le premier étant tout petit:ma tartine est tombée par terre,mais pas du côté de la confiture.)

    • Un miracle ce serait si Messire Lormier du Désert ne parlait pas de sexe pendant une journée solaire ! Et comme je ne suis pas le roi-soleil qui faisait des miracles tous les jours selon Amelot …

    • Ça, ça va contre toutes les lois physiques — des chercheurs qui travaillaient sur le sujet ont été lauréats du prix Ignobel, il y a quelques années.

  46. Cette crapule d’humaniste, nommée Herrou par des parents peu regardant, doit être jugée comme tout geôlier ouvrant les portes d’une prison, non ?

  47. Leur histoire est certainement très courte mais j’ai trouvé une mine de charmantes pépites littéraires souvent inspirées de leur courte histoire aux éditions Gallmeister. Des écrivains de talent, des textes passionnants tout public ou plus destinés aux adeptes de la nature, un peu dans la lignée Thoreau mais moins politisé, chacun étant libre d’y faire son miel. Beaucoup de romans récents ou moins récents qui narrent la conquête de l’ouest du nord au sud ou qui se contentent de décrire les lieux avec une saveur exquise. D’autres se concentrent sur la vie rurale et/ou des petites villes.
    Mais il y a là une richesse que nous autres vieux Européens n’avons plus. Il y a encore tant de faits et gestes, de paysages, à coucher par écrit, alors qu’ici tout est dit.

  48. Vivre dans la nature ? Curieusement les écrivains qui parlent du retour à la nature depuis Rousseau jusqu’à Jack London sont aussi ceux qui sont les plus politisés !
    Ils veulent créer une contre-société meilleure que l’ancienne – louable intention – mais ils se heurtent toujours à un moment ou à un autre à l’ancienne ! Il faut ensuite repartir ailleurs qu’on soit Acadiens, Mormons ou Amishs ! On n’échappe jamais à l’humaine engeance … les fondateurs puritains des colonies américaines étaient des persécutés en Europe.

    J’imagine que la conquête de Mars se heurtera aux mêmes problèmes, aux mêmes conflits ! C’est notre nature qu’on trimballe avec nous qui est le vrai souci …

    • Greta la grande prêtresse de l’anti-civilisation est politisée jusqu’au bout des ongles ! Les gens comme moi qui professent la douceur de vivre dans une civilisation poussée à l’extrême de la délicatesse ont les ongles rognés depuis longtemps par l’urbanité.

      Greta sort ses griffes – moi je sors ma douce langue et je lui fais : pfuit !

  49. Une réflexion sur le sujet précédent :
    Pauvre renard ! Si la marmotte sortait d’hibernation, il a dû rester sur sa faim. pas de quoi remplir un estomac. les os et la peau

    • Pour que le photographe y aille, il fallait bien que ça ait commencé à fondre depuis pas mal de temps… Pas de souci donc : la marmotte était en régime d’été ! Le renard va bien, merci pour lui.

      • ça se discute car les marmottes sortent tard, après la fonte des neiges …
        Et puis quoi ? Vous allez pleurer sur une marmotte qui subit la loi de la jungle?
        Allons, reprenez-vous !
        De quoi les hommes se sont inspirés, pour le sado-masochisme, si ce n’est de mère Nature ? Ils y ont rajouté quelques raffinements mais n’ont pas inventé la base

      • Donc elle a 4 lardons à nourrir. Une marmotte pour 5, ça fait lège, même si elle a réussi à se remplumer un peu.
        La prochaine fois que je tue une marmotte, j’invite brighelli à venir sucer les os avec moi

        • On dispose de très peu d’indications précises quant à cette photo.

          Peu après sa sortie d’hibernation,ça veut dire quoi ?

          A quelle distance le photographe se tenait-il (avec son Canon équipé d’un super téléobjectif de 800 mm ?)

          On sait que la renarde a bien rusé:elle faisait semblant de dormir.

  50. ECRIN
    Dugong nous disait récemment avec quelle hauteur le propriéaire d’une Rolls Wraith pouvait considérer le conducteur d’une Mégane tunée.

    C’est un véhicule fait pour servir d’écrin à la plus belle des femmes;elle peut s’y enfoncer avec la volupté nonchalante de la “Siprit of ecstasy” rétractable qui orne le dessus de la calandre.

    https://www.youtube.com/watch?v=kzOA5flIiwI

    • Lormier, en général, c’est plutôt de la vieille cougar emperlousée et « décorée comme des arbre de Noël » dans ce genre de voiture.

      • Dugong haussera les épaules;franchement,l’imaginez-vous avec une cougar emperlousée ?

        Un débat continue de couver;dans les salons automobiles,faut-il continuer à exposer des belles à côté des voitures pour attirer le chaland ?

      • Comme pour la puissance du moteur de la Rolls, à la question « quel âge a la dame qui conduit cette Rolls ? » on répond « suffisamment… »

    • J’aime particulièrement les portières qui s’ouvrent autour du bon axe comme sur ma première deuche…

      PS : je faisais allusion à une seat tunée ce qui est bien pire que toutes les méganes.

  51. Question sérieuse aux physiciens qui traîneraient ici: je souhaiterais acquérir un baromètre mécanique ( traditionnel, à l’ancienne as U want); quel matériel de qualité choisir?
    Budget: 50/100€

    Merci d’avance.
    PS: les trucs à piles m’emm…

  52. Elles sont de plus en plus folles :

    https://www.huffingtonpost.fr/entry/les-animaux-males-sur-representes-dans-les-musees-dhistoire-naturelle_fr_5db005f4e4b08cfcc32492a8?ncid=other_email_o63gt2jcad4&utm_campaign=share_email

    S’il y a plus de mâles, c’est qu’ils sont plus beaux, en général.
    C’est d’ailleurs l’argument de Montherlant pour expliquer pourquoi il préférait les garçons — et haïssait les femmes, ce sexe esthétiquement imparfait.

    • Et pourtant,selon Marcel,la verge de l’homme est laide si on la compare au sexe féminin

      Avant qu’Albertine m’eût obéi et m’eût laissé enlever ses souliers, j’entr’ouvrais sa chemise. Les deux petits seins haut remontés étaient si ronds qu’ils avaient moins l’air de faire partie intégrante de son corps que d’y avoir mûri comme deux fruits ; et son ventre (dissimulant la place qui chez l’homme s’enlaidit comme du crampon resté fiché dans une statue descellée) se refermait à la jonction des cuisses, par deux valves d’une courbe aussi assoupie, aussi reposante, aussi claustrale que celle de l’horizon quand le soleil a disparu.

      La Prisonnière

      • La nature a out essayé — elle m^me essayé le clitoris géant et ostensible des hyènes.Et sur la plupart des mammifères mâles, le pénis est rétractable.
        Après, savoir ce qui est beau… Mes étudiantes trouvent que le zizi du David de Michel-Ange est ridiculement petit. J’ai expliqué, puis je leur ai fait dessiner une bite d’âne sur david, et elles ont convenu que non, ce n’était plus ça. Michel-Ange savait mieux qu’elles.

  53. “Les auteurs ont pensé aux dîners en ville où les bobos aiment briller, et ils parsèment leur étude d’inserts sur tel ou tel détail peu connu qui permettra effectivement d’en mettre plein la vue …”
    Pourquoi,dans Le Train sifflera trois fois (High Noon),la fumée sortant de la locomotive est-elle d’abord blanche,puis noire ?
    Réponse dans ce documentaire sur le tournage du film (1992)

    https://www.youtube.com/watch?v=Tb0ugVibNhM
    vers 14mn.25 entretien avec Fred Zinnemann

  54. Il faut blâmer les légendes mâles ! Et plus les filmer surtout …

    P.S Oui les légendes ont un sexe – un cas pendable selon notre expert en contrepets.

  55. Le psaume 22 de David (dans la Bible anglaise,version autorisée) commence par cette question:

    “My God, my God, why hast thou forsaken me? why art thou so far from helping me, and from the words of my roaring?”

    “ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? pourquoi es-tu si loin de me sauver moi et des paroles que je rugis !”

    The Ballad of High Noon 1952 ;c’est par cette ballade que s’ouvre le film et le thème revient de nombreuses fois.

    “Do not forsake me, oh my darling
    On this our wedding day
    Do not forsake me, oh my darling
    Wait, wait along”

    https://www.youtube.com/watch?v=5an9OuXKxBw
    Ne m’abandonne pas, mon amour
    Aujourd’hui,jour de notre mariage
    Ne m’abandonne pas, mon amour
    Attends,attends

    Le verbe “to forsake” (abandonner) n’est pas un verbe courant;il ne l’était pas à l’époque du film.
    Il n’est pas excessif de dire qu’il a une connotation biblique.
    On peut trouver maintes références à la Bible dans High Noon. (Le travail a été fait.)

      • Nous sommes assourdis par les imprécations de GdL dénonçant l’odieux régime de subventions pour acheter les voix ultramarines.

      • Il est bien normal qu’un nain politique même présidentiel soit petit joueur lorsqu’on refuse de lui caresser l’ego ! …..

    • Ouais, désolé, mais, le PR n’est pas là pour « remplir les frigos », (par contre, Chavez l’avait promis en son temps, on voit le résultat aujourd’hui). Il n’est pas là non plus pour « donne in ti contrat bann chômèrs ». pas plus qu’il n’est là pour « contrôler les prix » …
      Les revendications sont hallucinantes, et que des journalistes sérieux s’en fassent les porte-paroles, l’est tout autant ! On entretient une croyance proche du mythe du cargo (https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_du_cargo). d’un PR Père Noël ! on continue d’infantiliser les gens en leur faisant croire que tout est dû, revenu, travail, logement et prime de Noël ! aux commande de cette manipulation, les « de goche », encore et toujours …

  56. Y’a un lézard (suite)

    La scénographie muséale semble assez respectueuse de l’hétérosexualité supposée des grands prédateurs du crétacé :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Tyrannosaurus#/media/Fichier:MUJA_04.jpg

    On ne peut néanmoins pas exclure qu’il s’agisse d’invertis, ce qui nous esspliquerait pourquoi ces grosses bestioles ont disparu, passant leur temps à s’intromettre au lieu de chercher à se vêtir pour l’hiver.

  57. Je me demande quand même si un requin politique venu tout droit du bassin parisien n’aurait pas bouffé une jambe, un bras voire la tête de notre bien-aimé Pheldge ?

    • merci de vous inquiéter, mais ça ne risque pas d’arriver : je suis incapable de naviguer en pleine mer. Autant en Guadeloupe dans les années 81-85 ça ne m’a pas dérangé, autant à la Réunion, j’ai toujours eu la trouille des requins.
      Donc je fais du fun board dans le lagon, quand il y a du vent de sud. J’espère me mettre au Kite un jour … 😉
      Et sinon, j’étais occupé à divers travaux dont l’installation du jacuzzi. ( il y a une armée d’esclaves -vous savez bien que nous autres les blancs sommes d’ignobles exploiteurs- qui œuvrent à la demande, pour fournir jets d’eau et/ou de bulles )

  58. « Les prêtres vont se marier » annonce fièrement la camarilla du pape – entre eux ou avec les enfants de chœur ?

  59. Les animaux mâles surreprésentés dans les musées d’histoire naturelle (suite)

    Lormier repond en (ex)citant Proust
    « …se refermait à la jonction des cuisses, par deux valves d’une courbe aussi assoupie… »
    Un autre intervenant, plus brutal, menace de leur couper les khouilles.

    Ne faut-il pas voir là, plus positivement, un appel désespéré de cette éminente chercheuse, à ouvrir les valves de l’humour ?

    Oui,..

  60. Déclaration d’une militante féministe : « Le tyrannosaure rex était cruel et lâche : il prenait sa femelle par derrière ».

    Eh oui ! ma sœur et s’il n’y avait que lui …

  61. Filmons la légende du fonctionnaire français !

    Le fonctionnaire métro adore les DOM-TOM ; forcément là-bas il est traité comme un prince par les indigènes voyant couler la manne céleste de l’Etat de ses mains dotées et généreuses !
    Ah ! les joyeuses colonies de l’Etat …

    • pas besoin d’être métro : pour commencer il a un sur-salaire, qui est de 53 % à la Réunion : le couple d’enseignants avec 2 enfants a 3 salaires, et construit sa maison, sa piscine, puis investit dans l’immo pour continuer à défiscaliser … avouez qu’il y a pire !

  62. Ce qui me fait penser à Stéphane Bern cet autre fonctionnaire d’Etat doré sur tranche qui racontait hier soir la légende Joséphine Tascher de la Pagerie née aux Ilets à La Martinique au milieu d’un domaine de 500 hectares fondé par son grand-père et caressant les esclaves nègres qui l’entouraient dans une nature somptueuse !

    • vous allez encore vous faire des amis ici … Bern n’est pas fonctionnaire, ni même contractuel. Au mieux « chargé de mission ».

  63. Macron qui est malgré tout ce qu’on peut en dire un fonctionnaire d’état – démissionnaire après son passage à la banque – a dû s’étonner de ne pas être accueilli par des pétales de roses répandus sous ses pas à La Réunion ! C’est la tradition des indigènes de recevoir ainsi le seigneur métropolitain … dans le Pacifique ce sont des couronnes de fleurs que les Océaniens mettent au cou des joyeux échappés du bagne de Paris ! Ces hauts-fonctionnaires que le monde nous envie …

    • Pour faire reculer les frontières de votre inculture, lisez:

      « On entend beaucoup la Réunion être comparée à la Guadeloupe, la Martinique, aux Antilles. Qu’est ce qui fait que la Réunion n’est pas comparable à ces autres départements?

      Le premier point vient du fait que la Réunion était une île déserte. Il n’y a pas eu de population détruite et dont la culture a été anéantie, ce qui n’est pas le cas aux Antilles, qui ont un lien avec ce passé colonial au second sens du terme colonie. » ….

      https://m.zinfos974.com/La-Reunion-n-est-pas-une-colonie-et-ne-l-a-jamais-ete_a122300.html

      • A La Réunion vous avez des « revendicatifs » comme les célèbres frères Vergès qui n’ont rien de rien à envier aux mêmes des Antilles !

        • … abcmaths je doute que vous connaissiez l’histoire de l’île Bourbon intimement – il n’y a que Pheldge qui sait parfaitement que sa position de petit-blanc des îles est précaire … d’ailleurs son silence ces derniers jours est éloquent !

        • Pff…
          Ils sont morts les Vergès.
          (les deux descendants qui restent sont nazes)
          Vous avez encore un train de retard.

          • Jacques Vergès a été mon client figurez-vous ! Si vous voulez l’adresse de son hôtel particulier ..

        • il y a surtout une culture de l’assistanat qui prospère dans certains quartiers, soigneusement entretenue par les politiciens du Camp du Bien, qui disposent d’un électorat, et d’une force vive pour les manifs.
          Les quels ont également réussi à faire croire que tous les réunionnais sont descendants d’esclaves, donc opprimés etc …
          Avec 40 % de créoles, 25 % de malabars 10 % chinois + métros, 5 % de zarabs (indiens musulmans), il n’y a rien à voir avec les Antilles.

  64. ça dépend des espèces, en fait. Chez nombre de carnivores, les femelles sont aussi esthétiques que les mâles. Chez les ongulés aussi.
    Chez les oiseaux, les mâles sont indiscutablement plus beaux, mais effectivement, vu le dimorphisme sexuel parfois marqué et l’aspect des juvéniles, il serait bon, pour un museum d’histoire naturelle dont le rôle est essentiellement instructif de présenter 4 oiseaux pour chaque espèce : mâle en période de parade et de rut, mâle en repos sexuel, femelle, et juvénile. Particulièrement pour les passereaux.
    Quant aux animaux disparus, ma foi, on prend ce qu’on trouve et on ne crachera pas sur un tyrannosaure femelle entier vs un fémur de mâle bouffé par l’érosion

  65. Quand au bélier, vs la brebis, la femelle l’emporte indiscutablement. Aussi assez vrai pour les caprins, même si on fait abstraction de l’odeur

    • J’ai rien compris Dobo ! C’est vous qui avez institué le concours de beauté des bestioles de la création ?

      • Je maîtrise à peu près les critères esthétiques occidentaux de base et ai, par goût autant que par formation, une convenable connaissance des espèces animales. Donc, c’est plus qu’une simple opinion que j’exprime

        • ahhh désolé, vous êtes dépendante des stéréotypes sexués ! vous mériteriez d’aller en camp de redressement où vous apprendriez, qu’au commencement est le genre, que la biologie c’est du pipeau, et qu’il suffit de 2 ou 3 coups de bistouri pour passer d’un genre à l’autre, quand on le ressent !

  66. Une espèce d’oiseau des îles a institué une drôle de parade nuptiale : deux mâles font une danse synchronisée devant une femelle assez terne ma foi ! Un seul des deux mâles est dominant et s’accouple avec la femelle – et la paire dure toute la vie des oiseaux, le chevalier servant attend patiemment son tour que l’autre veuille bien clamser …

  67. La nature trouve des solutions divergentes au problème de l’appariement des sexes – la morale de l’histoire ? La nature cherche sa voie par tous les moyens les plus biscornus parfois …

    • La morale du sexe ? Il faut que ça réussisse sinon l’espèce périt ! Le panda géant c’est pas terrible à cet égard …

  68. Remarquez que si je recevais des colliers de fleurs chaque fois que l’émets une petite bribe de message sur BdA je deviendrais certainement aussi arrogant que abcmaths, Dugong et Lormier réunis !

    Franchement qui ne se sentirait pas pousser des ailes en étant encensé du soir au matin et du matin au soir ?

    • « Le Phénix des hôtes de ce bois ! » disait La Fontaine maître des eaux et forêts !

  69. Etre un revendicatif c’est une industrie qui peut rapporter gros – vu l’état de la fortune de Jacques Vergès et de Christine Taubira !

  70. Le troll Pierre Driout est une créature sortie de 1984 d’Orwell.
    Son métier est d’organiser le quart d’heure de la haine dans le Bar de la Marine, pour détecter les dissidents.
    Ni pitoyable, ni lamentable, ni risible, mais juste
    MÉPRISABLE

    • Rien compris mon lapin ! Je te dis simplement que Jacques Vergès possédait un hôtel particulier à Paris ce qui prouve que ses accointances avec les grands dictateurs de ce monde-ci l’avaient fortement enrichi …

      Signé Pierre Driout 2 rue de la réunion Rueil Tel 0147515159

      • C’est pas demain la veille que JPB avec ses maigres droits d’auteur se payera un hôtel particulier parisien !

        • D’ailleurs il faut admettre que ce salopard était loin d’être un idiot – il avait intitulé ses mémoires tronquées « Le salaud lumineux ».

        • le pauvret … on ne peut pas le laisser comme ça, finir dans la mouise, saigné à blanc par toutes ces pensions, ces procès en paternité, à dormir sous les ponts ! allez, on va se cotiser … 😉

  71. Arrêtez vos délires de mâles et de femelles en rut un week-end sur deux, cloportes lubriques !

    Nous autres, LGBT RTT, nous sommes beaucoup plus souffrants que vous, paillassons dégueulasses et serpillières défavorisées…. Help !

    Et laissez La Fontaine tranquille : ce taré ne reconnaissait pas ses propres proches dans une rue de Paris, même bien éclairée, tellement il poétisait au fond du couloir ….

  72. Spécialement pour Driout, passionné par l’île de la Réunion.
    La créatrice et interprète (qui fut ma collègue au lycée du Butor) le dit clairement au début de la chanson.
     » Tu n’es pas comme les autres îles  »

    Hein, ça vous en bouche un coin !

    https://youtu.be/5Gb6alIbnNg

  73. J’ai vendu aujourd’hui le fameux livre de Reiser « Gros dégueulasse » ; qu’il se dénonce le fourbe acheteur de cette ordure !

    • ce n’est pas moi, je l’ai déjà, et je le conserve précieusement avec tous les autres bouquins de Reiser, que je ne me lasserai jamais de relire.

  74. Le 27 octobre 2019 à 4 h 53 min,Jean Paul Brighellia dit :
    La nature a out essayé — elle a même essayé le clitoris géant et ostensible des hyènes.Et sur la plupart des mammifères mâles, le pénis est rétractable.

    Ostensible ou ostentatoire ?

    À dobolino:pénis rétractable, c’est vrai ? et rétractable jusqu’où ?

      • Oui, Lormier : ils ont des muscles rétracteurs du pénis, et un fourreau joliment poilu où la « chose » vient douillettement se loger, à l’abri des intempéries. Sans pour autant être zoophile, j’avoue trouver ça beaucoup plus seyant qu’un pénis humain au repos … En érection, ça peut avoir son charme, selon les circonstances ( pas dans un couloir désert du métro, par exemple, quand on a rien demandé).

        • Le pénis lui-même (que ce soit celui d’un chien ou d’un autre animal) n’a pas de muscle,n’est pas un muscle,n’est-ce pas ?

          Vous savez,je rêverais d’avoir des testicules rétractables;cela m’éviterait de devoir porter un protège-couiilles lorsque je vais dans la grande ville.

          Je trouve tout à fait légitime qu’une femme agressée dans un couloir se débarrasse de son assaillant par un coup de pied bien placé;d’ailleurs le Maestro a fait des recommandations en ce sens à la gent féminine.

          En revanche,je déplore ces attaques aveugles menées par des féministes enragées;les femmes ne comptent pas de meilleur ami dans le monde que Lormier;il serait donc profondément injuste que ce dernier souffrît dans ses attributs;vous en conviendrez,j’en suis sûr.

          • Et vous avez des testicules rétractables, Lormier. Le muscle qui les rétracte s’appelle le cremaster et existe dans toutes les espèces de mammifères. Faites travailler votre cremaster !

          • « Le pénis lui-même (que ce soit celui d’un chien ou d’un autre animal) n’a pas de muscle,n’est pas un muscle,n’est-ce pas ? » mon Dieu, M. Lormier, à votre âge, vous posez encore la question ?

          • « Moi, mon cher, jusqu’à quarante ans, j’ai cru que c’était un os ! » (attribué à Henri IV, s’adressant à Ambroise Paré qui lui expliquait le jeu et la fonction des veines caves).

  75. Rétractabilité

    Le cochon d’Inde est capable de “rétracter” ses testicules dans sa panse. (vide infra).

    Un mythe concernant les sumo tori est qu’ils sont capables de faire remonter leurs testicules dans leurs conduits;ce mythe provient probablement d’un James Bond.

    Qu’ a projeté dugong sur ce petit documentaire ?

    Le 13 octobre 2019 à 20 h 08 min,Dugonga dit :
    Une notice ideogrammatique suffira-t-elle à éclairer l’encastreur dans sa démarche ?

    https://www.youtube.com/watch?v=7oLprMxTaDE

  76. Le 26 octobre 2019 à 21 h 41 min, Jean Paul Brighelli a dit :
    S’il y a plus de mâles, c’est qu’ils sont plus beaux, en général.
    C’est d’ailleurs l’argument de Montherlant pour expliquer pourquoi il préférait les garçons — et haïssait les femmes, ce sexe esthétiquement imparfait.

    J’ai cité Proust ,homosexuel non moins célèbre,pour le contraste.
    J’ai toujours trouvé singuleir ce passage où il admire l’aspect du sexe féminin.
    Il est des homosexuels que la vue d’une femme nue révulse;je me demande si Pierre Driout regarde les photographies de beautés nues (ou à moitié nues) que j’offre au commentariat

    • Merci;très beau schéma;si je comprends bien le muscle rétracteur se « prolonge  » en le muscle bulbo-spongieux.

      Le muscle rétracteur ne sert qu’ à rétracter ?

      Il n’est pas question pour le chien de bander volontairement son muscle bulbo spongieux, n’est-ce pas ?

      Vous avez peut-être lu la page de Sartre sur le coït (humain);il insiste bien sur le fait que le pénis n’est pas un muscle strié;ça ne se commande pas.

      On raconte (est-ce vrai) que Cocteau animait parfois les soirées mondaines par un petit tour de magie.

      Il se cochait par terre,bite à l’air et, sans toucher son organe,se mettait à bander,puis éjaculer.

      Il devait (si cette histoire est vraie) être capable d’une imagination érotique extrêmemnt puissante.

  77. En revanche, un pénis de chien en érection, c’est la pire horreur que j’ai jamais vue ! Enorme, violacé, avec tout un tas de veines apparents.
    La première fois où on doit branler un chien, on est mort de honte. Puis finalement, même si ce n’est pas le plus attrayant du métier, on s’y fait. Il suffit de s’abstraire

    • Je comprends mieux la chanson des Stooges ‘’I wanna be your dog’’, je ne savais pas qu’Iggy en pinçait pour sa vétérinaire!

  78. Lormier, priez Gus de vous aider à faire travailler vos muscles cremaster avec quelques séances d »hypnose. Vu que c’est un muscle de la vie organovégétative, il devrait pouvoir y arriver, s’il a dépassé le stade de l’hypnose de spectacle. Ensuite, vous pourrez poursuivre vos exercices seul, en auto-hypnose. C’est un état de conscient/inconscient assez facile à atteindre et vous pourrez demander à votre « insconcient » de contracter vos cremasters plus puissamment pour remonter les testicules plus haut.

  79. Le 20 octobre 2019 à 21 h 29 min,Gus a dit :

    Quand on commence à s’intéresser à l’hypnose, on se rend compte qu’elle est partout: pub, culture, médias, et bien sûr, politique. J’en viens à me dire que même la littérature est une forme d’hypnose.

    L’hypnotiseur ne peut-il utiliser son art pour conquérir ?
    Depuis l’invention de #metoo de nombreuses jeunes femmes ,dont on penserait qu’à un moment de leur vie,elles sont tombées amoureuses d’un homme plus mûr (un professeur admiré,un acteur célèbre…) se remémorant l’épisode, décident qu’elles ont été envoûtées,qu’elles sont tombées sous une emprise,qu’elles ont été “mesmérisées” (j’ignore si ce néologisme anglais a cours en français).

    Solveig Halloin,en 2018, a porté plainte contre Philippe Caubère, l’accusant de l’avoir violée à plusieurs reprises en 2010;elle était en transe,dans un état second,dissociée…

    https://www.huffingtonpost.fr/2018/04/18/affaire-philippe-caubere-la-plaignante-qui-accuse-philippe-caubere-de-viol-temoigne-de-lemprise-quavait-le-comedien-sur-elle-video-exclusive_a_23410576/

  80. Les vétopsy ont des lettres: trouvé sur le document aimablement fourni par dobolino

    Citation
    « Pénis : Un instrument des plus capricieux, sur qui l’on ne peut guère compter, encombrant quand il ne sert à rien, absent quand on aurait besoin de lui, partageant rarement les idées de son propriétaire, bref une source de contrariétés sinon de tracas. »

    Jean Dutourd

  81. Regards,emprise,sexe

    A la Sorbonne, des étudiant·e·s contestent la relaxe d’un professeur
    18 OCTOBRE 2019 PAR LÉNAÏG BREDOUX
    Comme nous l’avions révélé en mai 2019, au moins huit personnes … avaient pourtant déclaré avoir subi ou assisté à des « propos ou des comportements à connotation sexuelle », une « confusion entre vie professionnelle et vie privée », et « l’instauration de situations de vulnérabilité et de dépendance », de la part d’Andrew Diamond.
    Plusieurs d’entre elles y décrivent une « sensation très désagréable d’être déshabillée du regard » ; racontent que le professeur … les retrouvait dans des bars à la sortie d’un cours ou d’un séminaire. Une docteure – désormais maîtresse de conférences dans le sud de la France – a aussi raconté avoir très mal vécu une audition pour un poste, où le professeur était membre du jury, comme elle l’a confirmé dans une attestation adressée à l’université. Elle y évoque des regards « particulièrement insistants » sur son « chemisier » et ses « jambes ».

    https://www.mediapart.fr/journal/france/181019/la-sorbonne-des-etudiant-e-s-contestent-la-relaxe-d-un-professeur

    • Et vous n’avez rien vu encore ! La ville de Seattle prévoit de mettre en place, dans ses écoles, un cours destiné à montrer à quel point les mathématiques sont racistes et d’extrême-droite. L’idée c’est d’instaurer un cours « d’ethno-mathématiques ». Les professeurs enseigneront que « les connaissances mathématiques anciennes ont été volées par la culture occidentale ». Pour avoir de bonnes notes, il faudra être capable « d’expliquer l’inégalité foncière du système d’examens standardisé utilisé pour opprimer et marginaliser les personnes et les communautés de couleur », « expliquer comment les mathématiques ont été utilisées pour abuser des ressources naturelles » et « expliquer comment les mathématiques sont à l’origine de l’oppression économique ». Les élèves devront alors être capables de répondre aux questions suivantes : « Comment les mathématiques sont-elles manipulées afin de permettre le maintien des inégalités et de l’oppression ? Qui est l’oppresseur ? Qui sont les victimes ? Est-il important de donner le résultat correct ? Que signifie un résultat correct ? Qui affirme qu’un résultat est correct ? »
      Et ça se passe dans la ville de Boeing et de Microsoft …
      présentation officielle du programme :

      https://www.k12.wa.us/sites/default/files/public/socialstudies/pubdocs/Math SDS ES Framework.pdf
      (SWBAT : « students will be able to », les élèves devront être en mesure de.)

      Ce projet a rendu public non pas par Facho-Magazine, mais par la revue spécialisée Education Week :
      edweek.org/ew/articles/2019/10/11/seattle-schools-lead-controversial-push-to-rehumanize.html

      vos pédagos à côté ? pfff … des petits bras !

        • les jours de déprime, face à ce déluge de c0nnerie et à l’apathie -non, pas l’agité du petit écran- générale, je me dis que finalement, un califat, nous réglerait tout ça, et fissa …

  82. @Dobolino: je sais qu’il existe des applications érotiques à l’hypnose, mais je n’ai jamais essayé. J’ai fait un peu d’hypnothérapie avec ma famille et quelques collègues, pour des petites choses: migraines, insomnies, onychophagie… Globalement, ça marche assez bien, et c’est même parfois assez spectaculaire. J’ai même réussi cette année à « guérir » une collègue qui se mangeait la peau des mains depuis plus de trente ans! Quant à faire travailler le cremaster sous hypnose, je ne sais pas trop… L’hypnose spectacle, c’est quand même beaucoup plus amusant.

    @Lormier: J’ai pas mal lu sur le sujet au fil des ans et les auteurs semblent unanimes: on NE PEUT PAS obliger une personne hypnotisée à faire quelque chose qu’elle n’a pas envie de faire, qui irait contre son code moral ou qui la mettrait en danger. Milton Erickson, que l’on considère souvent comme le plus grand hypnothérapeute du XXe siècle, a mené des expériences sur ce sujet et les résultats vont toujours dans le même sens: la personne sort de transe, ou au contraire s’endort pour de bon, mais elle ne suivra pas la suggestion. L’analogie que j’aime bien donner est celle de la conduite accompagnée: sous hypnose, c’est l’inconscient qui prend le volant alors que le conscient est sur le siège arrière et l’hypnotiseur est le copilote. Vous pouvez suivre ses suggestions ou non, c’est toujours vous qui conduisez la voiture.
    Quant aux cas que vous évoquez, je pense que ça n’a rien à voir avec l’hypnose. Il s’agit simplement (?) d’emprise psychologique, qui peut malheureusement aboutir aussi à un phénomène de dissociation, mais c’est un réflexe de survie, pas une rêverie éveillée comme la transe hypnotique.

    • Ce n’était pas du tout une application érotique, Gus !!! C’était une application organo-végétative, comme de ralentir ou accélérer de cœur ( B-A BA de l’hypnose), ou d’amplifier la respiration. C’est de l’hypnose à usage médical

      • De l’hypnose Ericksonienne ciblée.
        Et oui, Lormier, ayant réalisé trois séances d’hypnose à cinq-six semaines d’intervalle, je peux vous assurer qu’on y est en parfaite conscience et liberté, sans être le moins du monde envahi par une volonté extérieure. On fait juste appel à des ressorts enfouis dans la partie inconsciente du cerveau ( ne pas prendre le mot inconscient à son sens freudien, surtout !).
        L’autohypnose permet de résoudre de petits tracas de la vie courante, une fois qu’on sait entrer dans cet état très très confortable ( et en sortir évidemment)

        • Il arrive même que l’inconscient bosse pendant que le conscient pense à son rendez-vous chez le notaire

      • Pardon, j’ai cru que vous faisiez allusion au tour de prestidigitation de Cocteau dont parlait Lormier.

        Oui, l’autohypnose, c’est assez facile à apprendre et c’est très efficace. Je peux désormais programmer des siestes de seulement quinze minutes et me réveiller parfaitement en forme. Pareil pour les crises d’asthme: plus besoin de Ventoline, j’arrive à les calmer seul.

    •  » Il s’agit simplement (?) d’emprise psychologique, »

      ou « tout simplement » d’amour.

      Jadis,une meuf qui se déprenait d’un homme et le quittait avec plus ou moins de fracas se disait: »mais comment j’ai pu être amoureuse de ce mec  » ?

      Aujourd’hui,elle lui fait un procès (et le perd,le viol sur rendez-vous n’étant pas dans le répertoire des tribunaux) ou bien le balance sur #metoo.

      Il y a quelques années, le Monde a publié de longues pages sur des phénomène d’envoûtement de meufs à l’UNEF;on y apprenait que les dirigeants castorisaient à mort ,on y lisait des confessions du genre: »je savais bien que je n’étais pas la seule de l’après-midi,mais j’y allais quand même,c’était plus fort que moi. »

  83. Le 27 octobre 2019 à 12 h 08 min, Pierre Driout a dit :
    J’ai rien compris Dobo ! C’est vous qui avez institué le concours de beauté des bestioles de la création ?

    Pierre, le culte de l’apparence devrait aussi s’appliquer aux animaux moches, on devrait même leur donner un coach en image pour les relooker. N’oublie pas l’effet délétère du cinéma américain qui a plombé certaines espèces, comme le requin dans « Les dents de la mer » qui avalait une jambe recouverte de crème solaire (ce qui gâche le goût de la jambe), et qui depuis fait qu’on renâcle à faire un check avec la nageoire d’un grand requin blanc.
    C’est sûr que la mère dobo, elle choisirait pas des animaux de compagnie moches pour mettre dans son salon. Naguère elle m’avait récusé de son pucier parce que j’avais soi-disant des poux, ce qui en l’occurrence prouve que moi, j’aime tous les animaux et qu’ils me le rendent bien.
    Mais elle n’est pas la seule du blog à émarger dans l’ingratitude. Regarde quand JPB a rasé sa moustache, eh ben toutes les petites bêtes qui vivaient dedans sont mortes, mais lui n’a vu qu’une chose, son look ! Alors que dans le même temps il a gardé ses poils pubiens, donc au final, cette tonte n’a servi à rien.
    J’ai lu que les animaux qu’on préfère sont ceux qui ressemblent à des bébés car ils éveillent notre instinct parental: on a envie de les protéger comme les bébés…sauf les bébés qui ne sont pas à nous et qui hurlent dans le TGV, ceux-là on a plutôt envie de les dissoudre dans l’acide chlorhydrique.
    C’est pour ça qu’à la maison on a toujours eu que des chattes que ma frangine s’amusait à habiller avec les vêtements de ses poupées, et jamais de chiens. Et puis un chien, ça sent mauvais, ça bave, bref c’est comme un vieux. La seule différence entre un vieux et un chien c’est que le chien quand il clamse on touche pas d’héritage, donc la relation qu’on a avec lui est désintéressée, uniquement basée sur la tendresse.. comme quand on est en couple depuis plus de trois ans.
    Regarde Dudu, il a un chien parait-il et il en est très content, car depuis la mode de l’épilation intégrale heureuse c’est devenu pour lui le seul moyen d’enfoncer sa main dans des poils.
    Pauvre bête…

    ps: je constate que du bassin de l’EHPAD BdÂ, où les pensionnaires battant bras et jambes en désordre se noient comme toujours dans un verre de médiocrité et de vulgarité causante, on a sorti la mère dobo de la vasière où jadis elle s’était ensablée toute seule.
    Triste mais amusant à observer…de loin.

  84. Je tenais également à rassurer l’assistance qui s’inquiète légitimement de mon sort avec le Kincade Fire. Tout va bien à SF…pour l’instant. Et puis, comme disait Maman, j’avais la vocation d’être pompier avec la lance d’incendie dont Mère Nature m’avait généreusement pourvu à la naissance…uhuhu !

  85. L’hypnose Eriksonienne c’est l’antidote de la psychanalyse, l’anti-psychanalyse. Rien à voir avec Charcot, Freud, Breuer et consorts

    • Tout à fait. Nous avons déjà eu une petite discussion sur les ravages de la psychanalyse, si je me souviens bien. Eh bien, l’inconscient ericksonien est effectivement bien plus sympathique que l’inconscient freudien. Et en plus, l’hypnose ça marche vraiment et ça coûte moins cher.

  86. J’ai une fille de 25 ans ( enfin, elle va les fêter) et un gars de 28 ans. Du coup, j’ai des trucs à vous raconter concernant les petites meufs modernes ( gaffe JPB mais je fais confiance à votre lucidité puisque vous avez échappé au bashing).
    Le nouveau sport, c’est Meetoo balance ton porc. Elles chauffent les gars, les allument à fond, et quand, à bout de ressources, ils avancent à peine la main, hurlements de goret et bam ! voilà le pauvre garçon livré en pâture sur les réseaux sociaux, traité de pervers narcissique et tout le toutim. Cet été, ma fille m’a fait observé une scène du genre au jardin des Dom à Avignon, sur le banc de l’autre côté du bassin. Hallucinant !
    Pervers narcissique, c’est très porté, ces temps-ci, très tendance.

    • « vous avez échappé au bashing ».

      Le Maestro a eu du pot.

      Et il y a beaucoup de squelettes dans les placards.

      Heureusement Sandra Muller a été condamnée;donc ça va balancer un peu plus prudemment;

        • Ah bon ?

          Il fait dessiner des bites à ses élèves filles;il a confiance;elles se confient:les jeunes Marseillais de souche ont de très petites bites,elles en sont malheureuses et pleurnichent.

          Voilà pourquoi à marseille le grand remplacement a commencé.

  87. Le marabout est pensif – c’est pourquoi il a la tête enterrée dans les épaules et un énorme jabot ! Ceci dit chauve qui peut …

    • En résumé seul le penseur humain dépasse en laideur le marabout africain – quand il se dresse sur ses deux jambes de derrière et tente de prendre une attitude digne.

  88. Allez, je narre une anecdote assez impressionnante et malheureusement invérifiable sur les pouvoirs de l’hypnose.

    Il y a un an, j’ai dormi chez des amis qui devaient me conduire à l’aéroport le lendemain. Le matin du départ, juste après le petit-déjeuner, l’ami en question remonte de la cave l’air ahuri et dit à sa femme: « Je fais un ictus. »

    Sa femme lui dit de s’asseoir et de se détendre ; ça lui est déjà arrivé une fois, ça va passer.
    Puis il me dévisage et me dit: « Tiens, tu es là? »

    Je lui réponds que j’ai dormi ici et qu’il le sait très bien, mais son épouse explique que c’est une amnésie passagère, que ça lui est déjà arrivé dix ans auparavant, que ce n’est pas grave et qu’il faut juste qu’il reste assis tranquillement.

    Si vous connaissez le phénomène, vous devinez la suite, sinon je vous préviens que ça devient très vite bizarre…

    Mon ami me dévisage à nouveau et me dit: « Tiens, tu es là? » Et rebelote, la conversation reprend exactement au même point, sa femme lui réexplique ce qui vient de se passer, mais une minute plus tard, il me redit: « Tiens, tu es là? » etc.

    Il n’était évidemment plus question qu’il me conduise à l’aéroport. Je propose donc d’appeler un taxi pour moi et une ambulance pour lui, mais son épouse me dit que tout va bien, elle va me conduire et lui va rester tranquillement ici. Sauf que mon copain n’était pas dans un état d’esprit susceptible de retenir les moindres directives, puisqu’il oubliait systématiquement ce qui s’était passé une minute plus tôt (et même plus loin: il avait perdu sa sœur un mois auparavant et il n’en avait sur le moment plus le moindre souvenir.) Sa femme était d’un calme olympien ; tout ce qui la tracassait, c’était qu’il reste bien à la maison pendant qu’elle me conduisait.

    J’ai donc proposé mes services: Je l’ai hypnotisé.

    Avec la suggestion de dormir sur le canapé ; il ne se réveillerait qu’au retour de son épouse.

    Mais je me suis dit que tant qu’à faire, autant essayer d’aller plus loin, et lui suggérer qu’il aurait retrouvé la mémoire au terme de la transe. Je savais que c’était possible de retrouver des souvenirs lointains en état d’hypnose.

    Mon amie m’a conduit à l’aéroport. Une fois arrivé à destination, elle m’a envoyé un SMS: son mari s’était réveillé et avait retrouvé la mémoire.

    Le soir même, il est allé voir son médecin traitant. On ne saura jamais dans quelle mesure ma petite intervention aura joué un rôle dans tout ça – peut-être aucun – mais la toubib a déclaré que ça ne pouvait de toute manière pas lui faire de mal. Et le fait est que le « blanc » aura duré bien moins longtemps que lors de son premier ictus dix ans auparavant.

  89. J’ai pas compris pourquoi Trump en avait contre le Bagdadi café qui sert d’excellents expresso à Mâme Dobo ! Il est pété de thunes et il empêcherait notre véto de la cambrousse de se faire un petit kawa entre deux consultations ?

  90. Contrepètibution au grand délire médiatique ambiant:
    Soeurs et consoeurs dessus nous brouillent l’écoute avec leurs pieux voiles.

    Oui,… trois

  91. Éliminer le chef des rats, ce n’est pas dératiser !
    Cependant, on ne saurait blâmer cette tentative limitée, à défaut d’être sympathique, de signaler aux rongeurs qu’ils ne devraient pas lier croyance et politique comme ils le font dans leur naïveté agressive et malvenue.
    Le chef des loups ne le supporte pas, les loups eux-mêmes ne l’admettront pas !

    • Le Bad Gardien de la Révolution avait-il un pénis rétractable qu’il a mis à feu quand il s’est senti acculé ?

      La dissémination artificielle du corps du mosquétaire aura-t-elle une quelconque influence sur la stratégie de jeu des brexiteux lors de la finale de samedi ?

      TDPQQRSR

    • Sur les images ( du monde animal ,notamment) nous projetons;ainsi sur l’image de la marmote et de la renarde,beaucoup ont projeté la « pose d’Heisman ».

  92. Qu’a projeté le Père Igor sur ce petit film (qu »il nous a invités à regarder) ?

    https://www.youtube.com/watch?v=7oLprMxTaDE

    On se souvient de « l’origine » verbale:encatrement et castration;quant au cheminement on ne peut rien en dire;quelle part a pris Glouglou dans l’affaire ? Nul ne peut le dire.

    cf
    Le 13 octobre 2019 à 19 h 38 min, Dugong a dit :
    Kikadi (suite)
    « le réencastrement des sciences de la nature et sciences de l’homme devient nécessaire »
    L’un dans l’autre et visser-vers-ça « 

  93. Le cheikh Dugong est allé prendre livraison à Dubai de sa Rolls Wraith des mille et une nuits;malheureusement il a mis à plat la batterie en jouant trop longtemps à faire sortir et se rétracter l’Esprit de l’extase.tte

    Que projette-t-il sur cette statue ? Et qui en connaît la légende vraie ?

    https://www.youtube.com/watch?v=DL5pJltVQC4

  94. à dobolino
    Cremaster cycle;bande annonce.

    https://vimeo.com/331881653

    Je crois avoir vu un des fims du cycle;je n’en ai quasiment aucun souvenir.

    A regarder la bande-annonce,on se dit que peut-être ce cycle cinématographique est une contribution à la légende des Etats Unis ( y a par exemple des images de rodéo…)

    Pas impossible que ce cycle s’étudie en Master de cinéma à Paris VIII

    • « Pas impossible que ce cycle s’étudie en Master de cinéma à Paris VIII »

      Même dans sa présentation, cette phrase est sciemment détachée du reste du commentaire, ce qui caractérise le changement de sujet du paragraphe précédent pur lui donner une importance majeure.

      La question est de savoir pourquoi vous interrogez-vous de savoir ce qui est proposé en Master de cinéma à Paris 8 particulièrement (il y a d’autres fac qui proposent ce Master), quel est son rapport à l’ensemble du commentaire si ce n’est pas pour faire une allusion personnelle à quelqu’un du lectorat ou une information à donner à Dobo, par exemple. Peut-être aurez vous la sagesse de répondre ?

    • Parce que si la déontologie oblige l’hôte de ce lieu, à ne pas fournir les identités des intervenants, à garantir l’anonymat de leur pseudo, dès lors qu’il contrevient à cette obligation, un lecteur averti de la perte de son anonymat auprès d’un autre intervenant, pourra légitimement se sentir visé par des commentaires faisant état de similitudes peu ordinaires avec sa vie privée (sa famille) et subir alors un préjudice moral, une forme de harcèlement : Le lecteur visé n’a aucune chance de pouvoir se défendre s’il n’a pas aussi l’identité du harceleur. Je pense, sans me tromper, que la justice tient compte de ce type préjudice.

      • Parce que faire une allusion à un lecteur, comme vous le faites avec cette phrase très à part; faire savoir que l’on connait un cursus d’un de ses proches, peut-être interprétée comme étant une menace sur ce même proche. Qu’est-ce qui a motivé la rédaction de cette phrase si ce n’est pas pour avertir ce lecteur – je dis bien avertir ?

        Percevez-vous le préjudice ?

      • Voilà, Lormier — qu’est-ce que je disais…
        Alors, Paris VIII ? Dites que vous y avez des intérêts et on vous lâchera les baskets.

        • Il serait recommandable pour lui que ses intérêts soient vérifiables dans la dite faculté. La preuve apportée doit être vérifiable.

        • Ne prenez pas le lecteur pour une truffes. Ce qu’avancera Lormier devra être vérifié (en privé).

        • Et puis, ce n’est pas seulement Paris 8, ni ses années 2 ou ses licences. Non, non
          Soyons précis dans la demande comme il a su l’être dans cette phrase à part : C’est son rapport avec le Master de cinéma de Paris 8 qui nous intéresse ici.

    • On m’a demandé s’il y avait une allusion dans cette référence au master cinéma de Paris VIII (pourquoi paris VIII, y a d’autres masters cinéma à Paris, alors — etc.). So ?

      • Maestro,
        dobolino qui connaît l’anatomie de l’homme aussi bien que celle des animaux me recommande de développer mes cremasters afin de parvenir à faire remonter mes testicules dans leurs conduits;je prends cela avec une pincée de sel-car, tout d’abord,il ne me semble pas que lesdits conduits aient la taille nécessaire pour accueillir sans dommage des bijoux de famille.

        Cremaster,cremaster…tiens je me souviens vaguement d’un film qui portait ce titre (genre cinéma expérimenthe-à-l’eau-surréaliste.)

        Cremaster rime avec master.

        Je me souviens que Paris VIII est le nouveau nom de l’université de Vincennes.(Vincennes, repaire de deleuzoïdes et marchands de merguez.)

        Vincennes, toute une époque dont les moins de quatre-ving dix ans n’ont pas une idée claire.

        Et voilà pourquoi j’ai dit Paris VIII. j’aurais pu dire EDHEC mais je n’étais pas sûr de l’acronyme.

        • « Je me souviens que Paris VIII est le nouveau nom de l’université de Vincennes.(Vincennes, repaire de deleuzoïdes et marchands de merguez.)

          Vincennes, toute une époque dont les moins de quatre-ving dix ans n’ont pas une idée claire. »

          Alambiquée et bancale votre explication.

        • Elle n’est pas « middle on the road » votre explication, la référence à Vincennes est un grand n’importe quoi.

          Bel effort tout de même. Et je mets votre phrase sur le compte d’une similitude extraordinaire avec des faits personnels qui ont eu lieu récemment (passage d’une soutenance) qui provoquent fatalement une parano tant il sont rares. J’en reste là.

        • (Vincennes, repaire de deleuzoïdes et marchands de merguez.)

          Perfide réflexion. Le nombre de place en Master cinéma sont au nombre de 30 pour une moyenne de 2 à 300 demandes, voir plus. Leur attribution ne procèdent d’aucun favoritisme ou par un cornacage préalable de l’étudiant(e) avant la présentation de son dossier, par un daddy sugar spécialisé et érudit dans la matière, par exemple.

      • @ Lomier,

        Le Maître vous apprécie vraiment, il vous le démontre pas seulement en faisant ce second commentaire qui n’a que pour but, nous l’avons compris, de vous rassurer quant à son affection même s’il ne semble pas percevoir le nid d’emmerde que vous représentez – vos interventions sur les fils de bdâ, lui ont donné souvent maille à reprendre. Il vous apprécie au point d’accepter d’être en première ligne si une action en justice devait être menée pour obtenir une réparation sur un préjudice dont vous seriez à l’origine. Votre pseudo est juridiquement sous son autorité, il est tenu responsable du commentariat.

          • On procède dans l’ordre : Lormier fourni une explication.
            Il n’en fourni pas (relisez l’explication que lui donne sur la notion de préjudice).

    • Voilà, Lormier.

      Planqué, fouine et pleutre.

      On vient de m’avertir de source sûre que vous n’aviez rien à voir avec le master en cinéma de Paris 8 et que vous n’auriez aucune explication à donner sur la motivation de la rédaction de cette phrase. On a bien tenté de me dissuader d’obtenir une explication en me traitant de parano. L’insulte est un grand classique. Qui sait si un jour, je n’aurai pas l’occasion de vous demander quelques compte en face à face. Mais le plus grave : cet incident démontre aussi que l’anonymat des pseudos n’est pas garanti sur bdâ.
      Si vous vous avisiez de nuire d’une façon ou d’une autre à un de mes proches, je fais la promesse de vous trouver et de vous le faire regretter.
      Et les menaces d’énervement de Brighelli formulées contre moi, qu’il m’a fait parvenir en privé, si je persistais à vouloir obtenir une explication auprès de vous, ne me calmeront pas.
      Que Brighelli vous couvre, après vous avoir transmis mon identité en privé, fait montre à tous, de l’association perfide et insoupçonnée à laquelle vous vous livrez ensemble, sur ce blog, à l’égard du lectorat féminin et à qui je recommande de fournir une adresse mail les mettant à l’abris des recherches d’infos personnelles de Lormier si elles souhaitaient rester anonymes.

      • À vous Brighelli,

        Un journal engage sa réputation en hébergeant votre blog. Ne vous pensez pas tout permis.

  95. Je hais le mouvement qui déplace les lignes …
    Les Fleurs du Mal (1857), la Beauté de Charles Baudelaire

    Je hais le progrès qui déplace les gens hors des palais dorés de la république ….
    Ismaël Emelien, ancien conseiller du prince

    • L’Elysée est une filiale d’Arnaut-Pinault-Rothschild.

      Emelien est allé chez Pinault,Sylvain Fort chez Arnaut.

      On dit qu’Emelien continue de conseiller Toufriquet.

      • Vous retardez d’une guerre.
        Rothschild est à remplacer par la banque Lazard, qui a remercié Pigasse, lequel affirme poursuivre maintenant une projet aussi personnel que flou. Vaste rigolade !

  96. Si on a quelque chose à montrer et à vendre (par exemple des joyaux) on peut louer des vitrines.(voir ci-dessous:vitrines transportables).

    En anglais :”showcase”: vitrine genre vitrine de musée,(pas vitrine de magasin);littéralement:boîte à montrer ; boîte servant à montrer;une ou plusieurs parois sont en verre.

    Verbe:”to showcase”: littéralement “présenter dans une vitrine” et par extension “mettre en valeur”.

    Ce que l’on met en vitrine,c’est ce que l’on a de plus beau.

    https://www.showcasehire.com/index.php/news/blogger/show-case-hire

  97. Comme le verbe “to showcase” signifie,par extension “mettre en valeur”,une femme belle et célèbre peut servir en quelque sorte de vitrine à un joaillier.

    “Tiffany & Co. tells us that they are often able to showcase brand new collections on the red carpet, meaning that the stars get to sample exclusive styles before they even hit the stores.”

    Tiffany nous explique qu’ils ont souvent la possibilité de mettre en valeur leurs toute nouvelles collections sur le tapis rouge en les faisant porter par des stars avant même qu’elles ne soient offertes à la vente.””

    https://www.telegraph.co.uk/fashion/events/complex-business-behind-jewellery-see-oscars-red-carpet/

  98. Trump fait de « magnifiques trous » dans le mur du voisin … les histoires de murs murmurant ou pas sont historiques ou ne sont pas ! Depuis le mur de Troie il en a été souvent question …

  99. Contrepètibution au grand délire médiatique ambiant(suite)

    La radicalisation historique des (d)ébats médiatiques nous mènera t-elle jusqu’à un nouvel éréthisme ?

    JPLQ.

    Oui,…

  100. Certains parlent de murs d’incompréhension … mais ont-ils jamais fréquenté Bonnet d’âne où l’on saute constamment du coq à l’âne ?

  101. A La Réunion Emmanuel Macron a eu un problème de dialogue avec un jeune – qui n’était évidemment pas un maghrébin – il lui pose la main sur l’épaule comme s’ils étaient frères depuis toujours – frères de race ou de religion je ne sais ! Le jeune la lui retire …
    Boris Le Lay qui parfois touche juste fait remarquer que cela n’appartient pas à notre culture occidentale – où l’on garde ses distances – on sait par exemple que les Anglais avaient été très choqués que Chirac touche la reine d’Angleterre comme un maquignon sur un champ de foire corrézien toperait dans la main de son confrère !

    Il est vrai que depuis Vatican II à la messe à un moment donné on se fait des accolades, des espèces de petits bisous confraternels ! Mais enfin ce n’est pas trop la tradition bourgeoise …

    Sans vouloir être trop formel il y a la question du respect humain qui n’est pas le même selon les cultures. En Océanie on sait que les Polynésiens accueillent les hauts personnages de la république avec des colliers de fleurs et autres amabilités empressées … mais enfin l’Océanie ce n’est pas la France métropolitaine.

    • Les militaires se donnent l’accolade quand ils se remettent une décoration – mais c’est une cérémonie figée et protocolaire – ça n’a pas un caractère privé.

    • « les Anglais avaient été très choqués que Chirac touche la reine d’Angleterre »

      La queen en fut tellement émoustillée qu’elle a mis dix ans à s’en remettre. Ceci dit, il faut faire gaffe : tout ceux qui l’ont touchée sont morts (Philip est un cas à part)

      The legend, encore…

      • Et VGE qui a selon lui séduit jusqu’au trognon Lady Di est toujours en vie ! Donc voilà … plutôt les petites anglaises que la vieille anglaise !

  102. Lutter contre la radicalisation, lutter, lutter encore qu’il dit.

    La dure lutte hors des temps, pourquoi pas , j’suis sûr que certains sont volontaires.

    Oui,…

  103. Il ne faut pas confondre non plus le protocole bourgeois et le protocole aristocratique !

    Le duc de Saint-Simon à l’enterrement du duc de Bourgogne en 1712 petit-fils de Louis XIV n’a pas tapoté l’épaule du roi-soleil en lui disant « Vous pouvez compter sur moi ! »

    • Horizon inatteignable (comme tout horizon);du dugonguien,je ne comprends que d’infimes bribes et encore…

      • Dugong et moi nous ne nous comprenons guère cela n’empêche que nous nous apprécions beaucoup – car il n’y a jamais que des malentendus entre nous qui alimentent la conversation …

    • Article entièrement pompé dans l’Observer,avec,comme d’hab’, une phrase mal traduite qui prête à confusion:

      « En plus de l’avoir rédigée en quechua, Roxana Quispe Collantes a aussi défendu son travail, et donc répondu aux questions du jury dans cette langue indigène majoritairement parlée aujourd’hui au Pérou. »

      Figaro Etudiant: NUAC

    • Ouais, y’en a des certains, que dès qu’un volcan s’ébroue, ils se mettent à espérer un revival Magmatique, et délirent joyeusement en Kobbaïen dans le texte « Da Zeuhl wortz mekanik ! »

  104. Le 28 octobre 2019 à 9 h 06 min,Jean Paul Brighelli a dit :

    C’est bien pour ça …que ses déclarations [déclarations de Blanquer] sur le voile sont décoiffantes. Il a heurté la doxa de front.

    Blanquer fait des déclarations,nous sommes d’accord.

    Blanquer ne défend pas la laïcité par des actes.

    Il travaille à la destruction de l’école publique.

    Le Maître le sait très bien;mais s’il le disait,il ne pourrait plus écrire dans Valeurs actuelles.

      • Blanquer,c’est l’hypocrisie faite homme.

        Cela dit,par application de sa théorie des inverses, Brighelli nous esspliquera qu’hypocrisie et franchise,c’est exactement la même chose.

        PS J’aimerais bien lire la tribune de Souâd Ayada sur le voile. (publiée dans Le Monde elle n’est accessible qu’aux abonnés.)

  105. Blanquer n’est pas homme à trancher le nœud gordien des postiches et des coiffures à l’ancienne plutôt à savamment déstructurer la coiffure de ces messieurs-dames de l’éducation publique !

  106. Moi qui suis un homme de principes éclairés par la raison je suis pour le voile – sous condition qu’on mette par-dessus une perruque.

    • Bien entendu les perruques de la société top up to date seront réglementées par décret ministériel. Les postiches à la Andy Warhol pour les hommes et les perruques à la Marie-Antoinette pour les dames.

  107. je médite depuis hier soir et vraiment, je vous trouve injuste avec les marabouts. Ils ne sont pas si laids qu’on le dit; C’est juste leur crâne pelé, en fait. Avec une bonne perruque, ils seraient tout à fait passables.
    Un jour, au Col des Aiguilles, je me suis retrouvée nez à nez avec un vautour qui lorgnait sur mon sandwich et il n’était pas d’une amabilité extrême non plus que séduisant. J’aurais préféré un marabout, en fait.
    Vous vous rappelez le texte sur les corbeaux avec Pauline, dans le Hussard de Giono ? J’ai ressenti quelque chose de similaire

  108. La dure lutte hors des temps, pourquoi pas , j’suis sûr que certains animateurs de ce salon sont volontaires.

    Oui,…

    (Dernière tentative)

  109. Pour alimenter la légende il faut des passions.

    Hitler était un raté qui a trouvé dans la haine un carburant essentiel à son génie. Il est entré vivant dans la légende.

    A l’origine de la légende les passions élémentaires – haine et amour par exemple, orgueil et volonté de domination aussi bien.

    Comment filmer la passion ? Il faut lui donner un décor, un cadre et un temps propre – plus grand que la nature s’il le faut.

      • Le temps ne fait rien à l’affaire ! Faudrait demander aux instit à quel âge se dépiste le syndrome du raté …
        C’est vraiment pas bienveillant, ce que je dis là. J’ai honte.

  110. Un étui à cigare (à fonction humidificatrice)

    …personne n’a encore trouvé le moyen de mettre du glamour dans l’étui dans lequel Bill Clinton humidifiait ses cigares.

    https://i.ytimg.com/vi/bL0A8dNmezs/maxresdefault.jpg

    Starr Report and Supporting Documents
    « At one point, the President inserted a cigar into Ms. Lewinsky’s vagina, then put the cigar in his mouth and said: « It tastes good. »(274) After they were finished, Ms. Lewinsky left the Oval Office and walked through the Rose Garden.(275) »

  111. Vous n’étiez donc pas au courant, Lormier, qu’Herr Hitler était un artiste raté ? Il avait cru avant 14 que sa voie c’était les beaux-arts alors que c’était l’art politique ! Il avait été refusé comme apprenti-peintre à l’école des beaux-arts de Vienne.

    Sa vocation artistique contrarié a décuplé ses nerfs – a mis sa sensibilité à vif si je puis dire …

  112. Le 28 octobre 2019 à 17 h 59 min,
    Pheldge
    a dit :
    il me semble que les sumotori rétractent les dites noisettes …
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mawashi

    Mon pauvre M. Lormier … on ne vous a donc jamais rien appris sur « les choses de la vie » ?

    Cette histoire de testicules rétractatbles est un mythe qui provient d’un roman de Ian Fleming You only live twice (On ne vit que deux fois) comme le rappelle le Maître (que décidément,vous ne lisez pas attentivement).

    Vous avez tort de croire tout ce qui est écrit dans Wikipedia.

  113. Le 28 octobre 2019 à 17 h 56 min,
    Pheldge
    a dit :
    « Le pénis lui-même (que ce soit celui d’un chien ou d’un autre animal) n’a pas de muscle,n’est pas un muscle,n’est-ce pas ? » mon Dieu, M. Lormier, à votre âge, vous posez encore la question ?

    Ma question portait sur le schéma anatomique du pénis du chien,fourni par le docteur dobolino.

    Je ne sais pas comment se portent vos cremasters, mais sur la voie du chemin de fer à crémaillère,votre train est redescendu de plusieurs dents, Monsieur.

    • Le divan de BdA affiche complet depuis des années – et il n’est pas prêt de désemplir !

      • Le texte sonne mal.
        A remplacer par :
        Les gens de bien mettront avant longtemps un terme à leurs souffrances.

  114. Ouiche que les vautours ont un nez, Lormier ! On appelle ça bec et non nez, mais c’est pareil, et ils ont la bouche juste en dessous, comme nous.
    Vous faisiez quoi, pendant les  » leçons de chose », en Primaire ? Ou êtes-vous trop jeune pour avoir bénéficié des magnifiques « leçons de chose » ?

  115. Echanges tendus sur Bonnet d’âne aujourd’hui.
    Cette radicalisation historique des débats nous mènera t-elle jusqu’à l’érethisme ?

    Oui,..

    (Dernière tentative.)

  116. C’est quoi, cette histoire de cré-Master de paris VIII ? J’ai rien compris ! Vous me préveniez de quoi, Lormier ?

    • (Voilà, Brighelli. Vous ne soupçonneriez tout de même pas Dobo de ne pas pouvoir appréhender correctement le raisonnement et questionnement d’un fil. Elle semble confirmer que l’on puisse s’interroger sur la place de cette phrase dans le commentaire de Lormier. Je précise également que vous m’aviez expliqué, par écrit et en privé, avoir fourni (par erreur ?) mon identité à Lormier, c’est factuel et cela ne relève d’aucune parano. Je ne vous en avais pas tenu rigueur. je vous demandais, aujourd’hui, seulement de prendre en considération ses propos étonnamment similaires à des faits concernant mon entourage. Vous êtes resté intègre à l’égard de lormier en refusant de me transmettre ses coordonnées afin que je puisse m’expliquer avec lui, j’aurais seulement aimé que mon identité bénéficie de cette même bienveillance. )

      • (Lormier ayant mon identité et appartenant au barnum de l’EN, personne ne serait surpris des informations sur les cursus de untel ou tel autre qu’il pourrait détenir. Si c’est le cas, je lui recommande de rester sur la réserve les concernant ; dans le cas contraire, je suis dans l’obligation de lui rappeler quelques règles de droit. Il nous encore démontré récemment son grand sens des nuances par un commentaire quasi ordurier, réitéré par deux fois et dont il a le culot de se défendre, sur le compte d’une femme. Je m’arrête ici.)

        • Vous vous mettez martel en tête pour pas grand chose !
          NB : j’ai toujours absolument pas compris ce que je venais faire dans cette soupe universitaire ? J’ai bien assez de soucis avec ma propre profession !

          • Mais vous ne faites rien du tout dans la soupe.

            Il se trouve qu’un cycle de films expérimenthe-à-l’eau-surréalistes s’intitule Cremaster et que Cremaster rime avec master.

            Vous n’y êtes pour rien.

            D’autre part le Maestro ne m’a jamais révélé l’identité de quiconque.

          • « Pas grand chose » : Qu’est-ce qui pourrait-être plus inquiétant pour une mère, que de savoir Lormier (et peut-être son hôte qui le couvre ostensiblement de façon suspecte ?) s’intéresser à une de ses filles, ravissante, douée et âgée de moins de trente ans ? :-))

            Vos commentaires en association avec ceux de Dugong sont une excellente nouvelle pour ce blog. Je n’interviendrai plus mais j’aurai toujours grand plaisir à vous lire.

            L’épisode est clos, je foutimasse ailleurs.

          • « D’autre part le Maestro ne m’a jamais révélé l’identité de quiconque. »

            Ah. Dans ce cas, citation de Paul Valery et toujours en rapport avec ce billet, en l’honneur de Brighelli qui, peut-être, le résume :

            « Au commencement était la fable… »

            Bonne continuation à tous

  117. On s’absente cinq minutes, on revient tôt le matin, et on se rend compte qu’il y a eu une bataille navale incompréhensible, genre Trafalgar, chez le taulier de luxe pour des raisons qui nous échappent…. !

    Un drame ! Des épaves dans l’EHPAD ! SOS ….

  118. Le « à » sera t il remplacé par un « a »….Mystère ! ….cachons nous pour observer Ortho, l’ange gardien !

  119. pour revenir au sujet du billet « when the legend becomes fact », ça tombe bien, y’a le dernier film de Costa Gavras, «Adults in the room», sur la Grèce méchamment opprimée par le vilain FMI et son gentil héros, le bon ministre -Varoufakis-, qui ré-écrit l’histoire … ça devrait plaire à une grosse majorité de lecteurs ici, et faire bicher Sa Magistralitude … 😉

      • je avoir mis, gros smiley ô Maître, pour souligner le moquage de gentilleté …

        A propos des mots que j’invente, je pensais que la bravitude de Ségolène, avait mis la barre assez haut. Récemment j’ai vu poindre « l’autrice », alors, je n’ai plus de scrupules, je vais me lâcher !

  120. Les mystères de la théorie des cordes en construction (suite)

    http://dl.free.fr/vKg96FD5y

    Le « journalisme » scientifique adore dégoiser autour de notions de physique assez extrêmes (relativité quantique, ordinateurs du même tonneau) alors que bien peu de gens seraient capables de produire une explication sensée de l’équilibre d’une échelle posée contre un mur ou d’un livre posé partiellement sur un bord de table.

    Peut-être, y a-t-il un effet de contagion babiologique qui incite à croire obsolètes des systèmes d’explication classiques ?

    Il faut peut-être aussi rappeler qu’envoyer un engin sur Mars, par exemple, est essentiellement une affaire newtonienne…

      • Il faudra bien esspliquer à la populace qu’une femme peut être préparée dans un état intriqué où se superposent la consentance et la soumission au désir du mâle.

        C’est prouvé.

  121. HS : mais comme j’ai cru comprendre que c’était un ami de notre Magistralissime, on ne va pas se priver : le Minitel était d’avant-garde/ aumonde entier ! et s’ils avaient (au lieu de le tuer) développé ce service public dans la foulée, on aurait gardé cette avance phénoménale, le fric détourné, l’anarchie et la gabegie caractérisent les actuels opérateurs (toujours incapables)
    Notre bon coco, étatiste indécrottable, lui aussi veut ré-écrire l’histoire … le minitel gratuit ? pauvre cloche, et les factures de téléphone à 2000 F ? ah mais oui, lui il ne payait pas, c’était au bureau …
    D’ailleurs il suffit de rechercher « tarif minitel » pour tomber sur la grille tarifaire de l’époque, tellement c’était gratuit !
    Ce qui gêne les mecs comme Filoche sur Internet, c’est la liberté qui y règne. avec le Minitel, c’était clair, France Télécom pouvait censurer à tout moment. Imaginez 3615 BDA ça aurait eu de la gueule, non ? à 0.84 ct la minute … avant coupure ! 😀
    Heureusement pour nous que cette « legend » là, elle est pas devenue « fact » !
    https://twitter.com/gerardfiloche/status/1186621909309579264

    • Ce n’est pas la première fois que vous nous parlez du minitel et je vais encore vous raconter mon anecdote sur ce sujet.
      Filoche a dit:
      « le Minitel était d’avant-garde »

      et cela est incontestable;oui,il n’y avait rien de comparable hors de France.
      Ce que les pouvoirs publics auraient pu en faire…je n’en sais rien.

      Dans les années 80,je randonnais en Angleterre avec quelques britanniques et un Américain d’une quarantaine d’années qui avait gagné suffisamment d’argent chez Merril Lynch pour ,disait-il ,“prendre sa retraite”.

      Je fus interrogé par lui (et d’autres) sur le Minitel-qui intéressait beaucoup;j’ai sans doute expliqué comment ça s’allumait et utilisait…

      Et surtout, j’ai dit que l’usage principal (et créateur de richesses) c’était le minitel peaurneaugraphique.

      L’homme de Merril Lynch fit alors une remarque que je n’oublierai jamais:”les gens du peaurneau sont toujours les premiers à sauter sur les innovations techniques.”

      Stanislas Dehaene va sans doute nous esspliquer que la zone cérébrale du plaisir est liée à celle de la créativité.

  122. “…j’ai cru comprendre que c’était un ami de notre Magistralissime, “

    [Il s’agit de Gérard Filoche]

    Jeunes,ils firent ensemble le coup de poing contre les CRS;ma Sainte-Beuverie ne va pas jusqu’à chercher à savoir où ils en sont aujourd’hui.

    J’ai regardé Filoche sur RT (chaîne financée par une puissance hostile à la France) et je l’ai trouvé excellent pédagogue.

    Le sujet était la réforme des retraites;chaque fois qu’il a parlé,il a dit clairement les choses essentielles en homme qui connaît son sujet et y a beaucoup réfléchi.

    Il avait en face de lui une avocate fiscaliste pas particulièrement hostile à la réforme.

    L’habileté démoniaque de Filoche fut de laisser cette dame parler sans l’interrompre;comme sa théorie était incohérente,la malheureuse finissait par s’emmêler,bredouiller.

    Au moment opportun,Filoche répondait et en quelques phrases détruisait le salmigondis et revenait à l’essentiel.

    https://www.youtube.com/watch?v=8EojQg60z8M

  123. A l’Ange:

    Si vous pouviez ajouter un « s » à surréaliste dans mon message de 10h36 (films expérimenthe-à-l’eau surréalisteS),cela me serait très agréable,car je n’ai même pas la ressource de me répondre à moi-même.

    NB S’il y a ici des amateurs de menthe à l’eau,qu’ils n’aillent pas imaginer que les ai repérés et constitué des dossiers sur eux.

    • Mais non voyons, chacun sait ici que vous ne constituer jamais aucun dossier, aucune archive… Et si vous souhaitez ne pas être suspecté de porter un intérêt douteux sur quelqu’un, il vous suffit d’être cohérent dans la formulation de vos commentaires : les indices que vous y apportés pourraient très mal interprétés.

      Dossier clos.

        • Repris calmement :

          Mais non voyons, chacun sait ici que vous ne constituez jamais aucun dossier, aucune archive… Et si vous souhaitez ne pas être suspecté de porter un intérêt douteux sur quelqu’un, il vous suffit d’être cohérent dans la formulation de vos commentaires : les indices que vous y apportez pourraient être très mal interprétés.

          • Maniez-vous l’humour ?
            N’avez-vous jamais fait référence à Lormier, sur bdâ, comme étant le spécialiste des archives du blog ? Réfléchissez bien.
            À la louche : Un de ses commentaire sur dix en moyenne propose le lien d’une de vos anciennes chroniques datant de plusieurs années, en sodomisant les diptères sur votre prose, quand ce n’est pas pour balancer le commentaire d’un des intervenants vieux de plusieurs mois.
            Pff.

          • Pour finir.
            Il est tout de même curieux que des gens qui ne sont pas connus pour être particulièrement paranos, mais le sont pour entretenir des rapports normaux et aimables auprès de leur entourage courant, dans d’autres endroits, d’autres lieux, le deviennent soudainement et uniquement sur Bonnet d’âne. Que se passe-t-il sur votre blog ?
            Le moins que l’on puisse dire c’est que vous collectionnez les interrogations et les tensions dont vous êtes souvent l’objet de la part de vos commentateurs. Peu de blog peuvent se vanter d’avoir votre très bon score.
            Faut-il que donne, ici, le mail où vous me dites lui avoir transmis mes coordonnées ?
            Faut-il aussi que je fournisse vos mails dans lesquels vous m’indiquez papotez avec lui en privé ?
            Insultez-moi, mais il n’est pas certain que vous en sortiez gagnant.

  124. Non, DuGong, non !
    Quand faut y aller, faut y aller….

    Pas la peine d’avoir une passion quantique pleine d’incertitude probabiliste
    Soyons newtonien/smolinien, par Priape ! Sinon c’est pas la peine d’intriquer comme un malade

    Post Scriptum : je me suis tapé les 80 pages de l’Alain Connes/Editions CNRS « La géométrie et le quantique », croyant que mes nombreuses années de matheux pervers me serviraient… P’tain ! la route était verglacée, je suis parti plusieurs fois dans le fossé non-commutatif, avant de retrouver la route du comprendre l’Alain !

  125. Non mais franchement, faire des histoires sur un master de cinéma universitaire totalement endogamique et d’une inutilité avérée à part pour les rats qui se partagent le gruyère, ça laisse indifférent 99.9% de la population et/ou amusé, pour ceux qui ont eu un môme dans ce genre de master pince-fesse et improductif.
    Partagez votre petit gâteau avec les DRAC et le Ministère de la culture tant que ça dure et arrêtez votre … cinéma

    • et consolez-vous en vous disant qu’à défaut d’être utiles, vous n’êtes pas nuisibles, ce qui n’est pas le cas de sociologues

    • « ça laisse indifférent 99.9% de la population et/ou amusé, pour ceux qui ont eu un môme dans ce genre de master pince-fesse et improductif. »

      Pas plus que pour ceux qui se targuent ici d’avoir un môme théatreux. Mais avec une différence notable : elle a un boulot dans le secteur qui l’intéresse. Et les propos ne concernaient pas le Master intrinsèquement – dont on se fout.

  126. Avez-vous remarqué que les terroristes catholiques sont séniles et les terroristes musulmans juste idiots ?

  127. Aux marseillais:Mediapart a fait « une grande enquête » sur les taudis marseillais.
    Le site publie ,notamment,une liste de bâtiments branlants dont la Ville est propriétaire:

    La liste des 68 taudis passés entre les mains de la Ville

    En rouge, les immeubles entièrement propriétés de la Ville ; en orange, les immeubles partiellement propriétés de la Ville ; en bleu, les immeubles revendus par la Ville ; en noir, les immeubles démolis ou en projet de démolition.

    https://www.mediapart.fr/journal/france/291019/marseille-les-68-immeubles-l-abandon-passes-entre-les-mains-de-la-ville

  128. Une mine d’or les contrepets de BdA ! Je m’étonne que les Marseillais de chez JPB qui sont débrouillards et un peu retors sur les bords ne s’emparent pas de ce filon pour se faire des couilles en or ?

    Lormier vous qui êtes un homme décidé en tout et sauf votre respect particulièrement avec les femmes dites du sexe fragile expliquez-moi ce paradoxe ?

  129. Pour le moment je suis en cellule de résilience chez Saint-Cyrulnik ! J’essaye de récupérer du choc …

    • Il va falloir beaucoup de remédiation pour que ma tête sorte de l’eau ! Quelle onde de choc … quantique certainement ! Un graviton de trou noir m’est tombé dessus …

      P.S Demandez à un physicien comme Dugong ce que ça fait !

  130. Le 26 octobre 2019 à 15 h 21 min,Jean Paul Brighellia dit :
    Ça, ça va contre toutes les lois physiques — des chercheurs qui travaillaient sur le sujet ont été lauréats du prix Ignobel, il y a quelques années.

    3.0321 Wohl können wir einen Sachverhalt räumlich darstellen, welcher den Gesetzen der Physik, aber keinen, der den Gesetzen der Geometrie zuwiderliefe.

    3.0321 Although a state of affairs that contravenes the laws of physics can be represented by us spatially, one that contravenes the laws of geometry cannot be.

    3.0321 – Quoique nous puissions figurer spatialement un état de choses en contradiction avec les lois de la physique, nous ne pouvons figurer un état de choses en contradiction avec celles de la géométrie.

    Wittgenstein Tractatus Logico-philosophicus.

  131. nous ne pouvons figurer spatialement un état de choses en contradiction avec celles de la géométrie.

    • Tu m’étonnes !

      PS Ceci dit si on a précisé auparavant « en considérant l’état actuel de l’art » !

  132. Wittgenstein – qui était très malin par ailleurs – ne connaissait pas l’art de la géométrie fractale par exemple qui comme le faisait remarquer Mandelbrot est une façon plus générale de représenter la nature que la géométrie dite euclidienne.

  133. Dès qu’on met une restriction à un paradoxe verbal cela devient tout de suite moins intéressant car on se rend vite compte qu’il s’agit d’un enfumage !

  134. Est-ce que les affirmations péremptoires de Spinoza tout comme celles de Wittgenstein font avancer d’un iota la connaissance ?

  135. L’habileté à déplacer les mots du dictionnaire pour faire des phrases c’est un peu comme l’habileté d’un grand joueur d’échec à déplacer les pièces de son jeu ! Mais depuis que les ordinateurs font cela mieux que n’importe qui le jeu n’en vaut plus la chandelle …

    • Shakespeare est un admirable joueur d’échecs du dictionnaire anglais ! Insurpassé peut-être …

  136. La légende des retraites françaises

    Je propose un nouveau fil à JPB : comment sauver la retraite de quelques fonctionnaires dorés sur tranche en faisant croire à tous les autres qu’on va les traiter comme des seigneurs ?

  137. En gros je vous résume le programme de l’hyper-capitalisme macronien :
    – Il n’est plus question de produire des richesses en France car cela coûte trop cher. Donc il va falloir répartir la pénurie de richesses en sabrant délicatement catégorie sociale après catégorie sociale.

    Cela demande du tact certainement ! Beaucoup énormément de tact …

  138. Philigrane, c’est pas un truc cochon au moins ?
    Le salut de mon âme me préoccupe beaucoup et je ne voudrai pas ne pas finir mes jours dans l’enfer éternel d’Alighieri, par tous les saints !

  139. Certains en pincent pour les z’estrangers, c’est l’Amour. D’autres les conchient, c’est le Zemmour.

    • C’est plus compliqué et comme toujours, n’en déplaise à Zemmour, intégration ou pas, ce sont les femmes, complexes, qui décident.
      Et la femme française conservera toujours son coeur pour les vaincus.

      Oui,…

      • KHul pour les VAinqueurs

        Très amusante du point de vue sémantique cette contrepèterie;

        On pourrait rassembler la proposition-départ et la proposition arrivée en une seule phrase sensée.

        La femme française conservera son coeur pour les vaincus et son cul pour les vainqueurs.

        Maintanant,si on appliquait la célèbre méthode brighellienne d’inversion…

  140. Variante : certains adorent les z’estrangers, c’est l’amour. D’autres les abhorrent, c’est le Zemmour.

  141. Mon épouse, polytechnicienne, m’a recruté sur IA en un week-end.

    Question fondamentale :  » Tu descends la poubelle, mon chéri ? »
    Réponse lubrique : « Ô oui, ma bien aimée au sourire si doux …. »

      • Nous employions le terme IA bien avant qu’on ait créé l’intelligence artificielle. Du coup, je ne m’y ferai jamais.

        • Dans la phrase  » Mon épouse, polytechnicienne, m’a recruté sur IA en un week-end. », insémination artificielle est plus à même de remplacer intelligence artificielle que inspecteur d’académie !

  142. Intégration par parties, avec grand remplacement de variables, méthodes des trapèzes, des rectangles, selon Riemann, Borel, Lebesgue, Gauss, Wallis, Futuna, etc.
    J’ai des mauvais souvenirs de ce certificat, l’intégration a toujours été un exercice très difficile.
    Ces débats n’aboutiront pas.

    Non.

    • dites plutôt la bassesse et la veulerie sans limite des administratifs, ayatollahs de la laïcité …

      • Il réside à Damas et il a une vue plus informée que la majorité des commentateurs français – et je ne parle même pas des olibrius comme Hollande qui pérore à l’infini sur le Proche-Orient après l’échec carabinée de sa politique …

        • Flamby ? que les vers le rongent ! 😉 Qu’ils dévorent également le Figaro et le Point qui rivalisent de flatterie et de bassesse avec celui qui ne fut qu’une erreur de casting !

  143. Le troll PD, payé par on ne sait qui, fait du hors-sujet pour noyer mon commentaire, donc je le remets ici et maintenant :

    Suggestion de sujet pour un prochain billet du Maestro :
    La ténébreuse affaire de l’instituteur de Malicornay
    https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/commune/malicornay/instituteur-de-malicornay-nouvelle-bataille-judiciaire
    Avec une composition en deux parties, puis une synthèse.
    Les deux parties :
    1/ la grande solitude des enseignants
    2/ la sottise incommensurable des administratifs.

    • Quel panier de crabes, cette institution lourdingue Éducatrice avec le succès que l’on connait…Nationale avec les passe-droit autorisés et les interdits variables, à la gueule du quartier !
      Les adjudants se moquent de la laïcité : ce qui importe c’est qu’aucune tête ne dépasse*
      (*sauf si elle est syndicalement bien assise)

  144. Olivia Newton-John,dans cette scène de Grease porte un pantalon qui épouse si parfaitement ses courbes béziables,qu’il fallait le coudre sur elle (car elle n’aurait pu l’enfiler).

    Ce pantalon est aujourd’hui vendu aux enchères (avec d’autres pièces);il serait peut-être bon de l’étudier sous toutes les coutures.

    (Supposition:elle pouvait le retirer sans le découdre.)

    Nous sommes en présence d’un vêtement indissociable (à l’oeil nu) de la femme qui le porte.

    Vers 2mn 54 Olivia Newton-John et John Travolta dansent à l’intérieur d’une attraction foraine appelée Shake Shack;malgré tous ses efforts Lormier n’a pu trouver de référence historique à cette supposée attraction.

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=247&v=7oKPYe53h78

    • Si on vend aussi les fantômes … pourquoi pas les robes légendaires ?

      P.S Pour ceux que cela intéresse la boîte à cigares personnelle de J.F Kennedy a été achetée un demi-million de dollars.

    • « un pantalon qui épouse si parfaitement ses courbes béziables*

      *faudrait peut-être expliquer béziables :

      Vers 1962, Pierre Bézier, ingénieur chez Renault a mis au point une méthode permettant de définir toute surface par un nombre minimal de points caractéristiques.
      Les recherches de Pierre Bézier aboutirent à un logiciel, Unisurf, qui est à la base de tous les logiciels de CAO créés par la suite.

      A l’autre bout du monde (en Amérique bien sûr),des années plus tard,un groupe de développeurs liés à Apple créa un langage adapté à la future imprimante laser conçue pour le Mac. Il s’agissait de trouver un moyen de définir mathématiquement une courbe, comme le tracé d’un caractère, avant de l’envoyer à l’imprimante…L’un de ces développeurs, connaissait le travail du Français. Tout naturellement,il choisit les courbes de Bézier comme base du langage PostScript et fonda la société Adobe. On sait comment le PostScript fit la fortune de cette start-up devenue multinationale. Et comment le nom de Pierre Bézier fut popularisé par un autre best-seller d’Adobe,le logiciel de dessin Illustrator.

      Aujourd’hui, les graphistes et designers tracent des courbes de Bézier sans avoir la moindre idée de leur origine, un peu comme monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir…

      L’idée de Pierre Bézier,fondée au départ sur l’utilisation du barycentre,moyenne pondérée de points définie à l’aide des vecteurs,il y a moins de cinquante ans,a entraîné une quasi-révolution industrielle !
      Une belle histoire ?

      Hèlas,aujourd’hui, presque personne connaît le nom de Pierre Bézier.
      Lormier et quelques autres font exception.

  145. Hier soir, j’ai mis un sondage sur un groupe véto concernant l’abréviation IA et sa signification immédiate à la lecture pour ces professionnels:
    IA= insémination artificielle 36 votants
    IA= intelligence artificielle 15 votants
    IA= mon cerveau s’adapte immédiatement au contexte 15 votants

    • Normal !
      Les vétérinaires sont des chiens en rut qui ne pensent qu’à inséminer les chiennes en bon état ….

      • Dans le « sondage », il y a manifestement 15 vétos qui ont simultanément les 3 visions de l’IA présentes dans leur esprit malade.

        • La première:insémination artificielle
          La seconde:intelligence artificielle
          La troisième: ?

          NB Aucun des vétos consultés ne songe à: Inspecteur d’Académie;s’ils lisent le carnet de correspondance de leur rejeton et qu’I A y figure,ils doivent avoir du mal.

      • JC…. vous avez une vision tristement citadine de notre profession. Pour IA, nous voyons plutôt une vache ou une jument. C’est quand même notre cœur de métier, qui nous fait dépendre, dès l’entrée à l’école, du Ministère de l’Agriculture

  146. La description d’une courbe par une Bézier est très simple mais si Bézier est un dieu implicite chez Adobe, de Casteljau est son prophète. L’algorithme de Bézier le plus simple décrit un segment de courbe avec la donnée de 4 points, mais c’est l’algorithme récursif de Casteljau qui en permet le dessin rapide sur un écran ou une imprimante.

    Tout ça fut une affaire de bagnoles (on sait la puissance érotique du concept de carrosserie chez le mâle de base) :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_de_Casteljau

    Cocorico !

  147. Génocide arménien ?
    Fake news des Occidentaux selon les démocrates Ottomans qui s’y connaissent en démocratie !
    D’ailleurs, Erdogan s’appelle, pour de vrai, Erdogian !!!
    (….car il a du sang arménien dans les veines, le bougre, mélangé à du rosé de Beyoglu …)

  148. Courbes béziables (suite)
    Certains dans cette salle semblent s’intéresser aux courbes mathématiques.

    Je signale à leur aimable attention les courbes paramétriques d’abcmaths, qui, si elles ne n’ont pas encore atteint la notoriété de celles de Bézier (ou de Casteljau) sont déjà référencées dans les cinq continents .
    Sous ce lien, pour exemple parmi d’autres, un admirateur grec :

    https://scratch.mit.edu/projects/682217

    PS:
    Si quelqu’un est intéressé par les équations de cette courbe (dénommée lecteur à lunettes ou chinois selon les pays) je vais prochainement les mettre en vente sur le site « Vinted » mais je peux peut-être faire un prix préférentiel aux lecteurs assidus de BdA.

  149. Le 29 octobre 2019 à 14 h 54 min, Pierre Driout a dit :

    L’habileté à déplacer les mots du dictionnaire pour faire des phrases c’est un peu comme l’habileté d’un grand joueur d’échec à déplacer les pièces de son jeu .

    Ne dites pas:au jeu de dames,on ne peut roquer mais:le roque n’existe pas dans le jeu de dames.
    Wittgenstein, Kettel 134 (simplifié)

    Il n’est sans doute pas interdit de faire une analogie entre le jeu d’échecs et la composition de phrases;mais c’est une analogie très pauvre,inexploitable.

    Vous vous bornez à énoncer une vérité de La Palice: de même que la composition d’une phrase anglaise se fait avec des mots anglais,de même le jeu d’échecs se joue avec les pièces de ce jeu.

  150. Le 30 octobre 2019 à 0 h 53 min,AnneAcrouse a dit :wiki Funhouse ?

    Merci pour la page;en la parcourant,puis en utilisant la commande « find »,j’ai constaté que « shake shack » n’y figurait pas.

    Poursuivant mes recherches,j’ai trouvé plusieurs occurrences de « shake shack » dans des oeuvres de fiction.

    Les parcs d’attractions à l’ancienne et les « funhouses » ont bon nombre d’amateurs aux Etats Unis-qui s’expriment et se retrouvent à Bab El Ouebbe ;hélas je n’ai pas trouvé de description du mécanisme d’un « shake shack » .

    Cela dit,j’ai pu me convaincre qu’il s’agit d’un espace avec plancher mouvant:vos pas déclenchent le basculement d’éléments de plancher et vous avez tendance à perdre l’équilibre.

    « Shack » c’est à peu près une baraque,une cabane. J’ai trouvé « tipsy shack » (baraque dans laquelle vous vous vous sentez comme légèrement ivre) , »tilted shack » (baraque dans laquelle le plancher est incliné) ;donc le « shake shack » (baraque où ça secoue) est une version un peu différente et plus perfectionnée.

    Le film Grease donne une assez bonne idée de ce qu’était le « shake shack » (puisque on voit l plancher osciller,mais je ne pense pas que dans une authentique « funhouse » on eût pu lire ces mots écrits de part et d’autes d’une porte intérieure.

    Dans le site indiqué ci-dessous ,vous trouverez des descriptions de toutes sortes de dispositifs visantr à désorienter:par exemple des systèmes faisant croire que de l’eau s’écoule de bas en haut.

    Une des difficultés de mes recherches sur Google pour cet « item » tient à ce que j’appellerais « l’effet-aimant »; »shake shack » est aussi le nom d’une chaîne de « restaurants » présente dans le monde entier-où on sert des hamburghers spéciaux. En raison de l’importance commerciale de cette chaîne, c’est ce sujet qui revient constamment ;j’ai dû ruser.
    funhouses
    https://www.dafe.org/articles/miscellaneous/tiltHouse.html

    NB « shake shack » d’un point de vue phonologique,est une formation typiquement anglaise

  151. Schéma de la « Trick House « brevetée par Griffen en 1905

    https://www.dafe.org/articles/miscellaneous/images/tiltHouse/griffindetail.gif

    One of the earliest known versions of these was the « Trick House » invented in 1904 and patented in 1905 by Arthur B. Griffen. His version envisioned a small, normal looking house (on the outside), which contained a slanted floor to which perpendicular walls and furnishings were attached. The entrance and exit would be through passageways that blocked the view of the outside world. Likewise, no windows were permitted other than a skylight. The end result was that there were no outside references so guests would be disoriented and have a difficult, but amusing time negotiating the attraction. For many parks (like Kennywood in 1915) a tilt house would be their first illusion attraction.

  152. Wittgenstein est peut-être plus amusant que Spinoza ; mais c’est à peu près la seule supériorité de son Tractatus.

  153. Il faut être plein pour trouver du vide rigolo chez Wittgenstein ; mais je vous assure que ce vide existe ; je l’ai vu comme David Vincent un soir au coin d’une route …

    • C’est un ping-pong où une raquette frappe une phrase vide pour la renvoyer vers une autre phrase vide … un so weiter !

      Qui est derrière la raquette ? Je soupçonne un type avec beaucoup d’humour …

  154. Lormier,

    Essayez une fois dans votre vie d’aller au bout de vos pensées !

    Soit vous dites – formulation classique si je puis dire – Shakespeare c’est la Pythie il est inspiré par un dieu qui lui dicte ses mots dans un nuage de fumées – soit vous dites il a un métier qu’il exerce en alignant des mots comme un joueur d’échecs aligne des pièces sur son échiquier.

    « Le génie » contre l’homme de métier ! Moi je crois que Rimbaud n’est pas un mystique à l’état sauvage comme disait l’enfumeur Claudel mais un type très brillant qui à l’adolescence se trouve un don pour exprimer n’importe quelle mélodie verbale, n’importe quel chromatisme évocateur avec des verbes et des adjectifs !
    Rimbaud use des mots comme personne …

  155. « il a un métier qu’il exerce en alignant des mots comme un joueur d’échecs aligne des pièces sur son échiquier. »

    Quelle analogie pouvez-vous établir entre la syntaxe anglaise et les règles du jeu d’échecs ?

    • Lormier,

      Les Anglais d’aujourd’hui ne parlent plus l’anglais de Shakespeare ; vous me la baillez belle avec la syntaxe de l’anglais …

  156. Une fois qu’on a fait suffisamment de non-sens on est à peu près sûr de ce qu’on dit en mathématiques – ce sont à peu près les mots de René Thom, le dieu-lare de Dugong.

    • Pitié, arrêtez de parler mathématiques !
      Et les voies de Dieu, mettez les vous…
      où vous voulez, mais pas là !

      Oui, …

      • Pas de pitié pour les maths ! A la rigueur je veux bien avoir pitié d’un géomètre au bout du rouleau …

        Cf Alfred Jarry et son Ubu matheux de l’indicible.

  157. La question c’est de savoir si l’écriture c’est un métier ou si c’est une inspiration !

  158. Savez-vous que les poèmes de Mallarmé quand ils étaient publiés dans les journaux de son époque faisaient beaucoup rire les lecteurs ? Certains les prenaient pour des rébus, d’autres pour des pièges à cons …

    Mallarmé était célèbre à son corps défendant : on le prenait pour un fonctionnaire maboul ou bien pour un type qui se moquait de ses lecteurs – enfin les interprétations fleurissaient dans tous les sens !

    Le caractère rigolo de la poésie de Mallarmé était le premier critère de sa célébrité naissante !

  159. Baudelaire voulait choquer le bourgeois ; c’est allé au delà de son espérance puisque la justice bourgeoise a condamné son œuvre à être expurgée. Par contre personne n’a jamais ri à la lecture de ses poèmes … Baudelaire n’est jamais apparu comme un rigolo qui pratiquait la mise en boîte – ou alors seulement à ceux qui considéraient que le traducteur d’Edgar Poe était un ironiste glacé !
    Lugubre panthéon de la logique de l’effroi que l’œuvre du grand américain ! En effet …

    En résumé pour qu’un message soit compris, il faut un émetteur, le locuteur mais il faut aussi un récepteur, le lecteur ou le lectorat si l’on veut grouper le lecteur en une forme abstraite, sociale, politique, bourgeoise etc.

    • Baudelaire spéculait sur son lectorat ! Grande découverte en effet : tout écrivain est un spéculateur de l’esprit commun.

      • « Baudelaire spéculait sur son lectorat !  »
        Oui , et comme vous d’ailleurs, en spéculant, il a gâché son sperme!

        Oui, …

        • Merdre, j’ai mis la reponse dans la question.
          Je voulais écrire :
          « en spéculant, il a gâché son derme! »
          Et mon doigt a glissé dans le sperme.

  160. abcmaths pose incidemment une bonne question : un écrivain digne de ce nom doit-il avoir pitié de son lecteur ?

    • Un écrivain valeureux -mais caractériel comme tout auteur- peut avoir pitié de son lectorat de Noel, inculte à en crever … Cependant, le lectorat de base est en droit -trop souvent déçu- d’avoir pitié d’écrivains nuls à chier ! !

  161. Est-ce qu’abcmaths demanderait à un cruciverbiste d’avoir pitié de ceux qui déchiffrent ses mots croisés ? Non n’est-ce pas … alors comme alors !

  162. Le 30 octobre 2019 à 12 h 27 min, Lormier a dit :
    NB « shake shack » d’un point de vue phonologique,est une formation typiquement anglaise
    Rhyming reduplicatives:

    airy-fairy – unrealistic; light and delicate
    argy-bargy – verbal dispute
    artsy-fartsy – pretentiously artistic (also arty-farty)
    boo-hoo – crying sound
    boogie-woogie – piano jazz style
    bow-wow – the sound of a dog
    easy-peasy – very easy
    fuddy-duddy – conservative or dull person
    hanky-panky – suspicious behaviour
    heebie-jeebies – nervousness
    helter-skelter – haphazard
    higgledy-piggledy – muddled
    hocus-pocus – trickery; a magician’s incantation
    hodge-podge – a confused mixture
    hoity-toity – haughty
    itsy-bitsy – tiny
    jeepers- creepers – exclamation of surprise
    mumbo-jumbo – derogatory reference to a religious or spiritual ritual
    namby-pamby – feeble, weak
    nitty-gritty – the facts
    okey-dokey – OK
    super-duper – very pleasing
    willy-nilly – whether it’s wanted or not

  163. Pascal Jardin « Guerre après guerre »

    « La légende veut qu’au moment où se rompait le cou d’un condamné que l’on pendait nu ou en chemise, son sperme tombât au sol. de cette graine humaine, la terre accouchait d’un monstre végétal, une racine tordue aux pouvoirs sorciers, la mandragore ».

    Pascal Jardin cet elfe, ce ludion pendu, rependu par ses fils, cancre inouï puisque frappé par l’aile du génie faisant le désespoir de tous les professeurs de la terre !

  164. Le 30 octobre 2019 à 14 h 20 min,abcmaths a dit :
    Je crains fort que mes créations soient trop abstraites pour vous.

    On peut voir autre chose qu’un « couple chinois » dans votre image.

    Si l’image s’animait et qu’on la regardât bouger trop longtemps,on pourrait finir hypnotisé.

    Je me garde bien de regarder trop longtemps le “gif” ci-dessous:

    http//:www.hypnosis.com/gif/kz457.mp4

    • En fin un type honnête dans l’armée américaine : il est là pour la gamelle et il tire la langue pour le faire savoir !

      • Roquet travaille lui aussi sous couverture * pour l’armée US où il est chargé de fouiller les poubelles des boîtes qu’il visite.

        * évidemment pas pour planter son poireau rétractile

  165. Jauss a dit Brighelli !

    Heureusement j’ai wikipedia gratis !

    « Hans Robert Jauss, né le 12 décembre 1921 à Göppingen et mort le 1er mars 1997 à Constance, est un historien et théoricien de la littérature française connu pour sa théorie de la réception. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fut officier de la Waffen-SS (Division Charlemagne). Il enseignait à l’Université de Constance et est un des principaux représentants de l’École de Constance. »

    • En gros je vous résume la théorie de la réception dont je viens de prendre connaissance : la littérature est une maison de tolérance où l’on accepte les interprétations hardies que les lecteurs font des textes canoniques !

      C’est donc l’inverse d’une église où l’on anathématise les faux croyants qui ne respectent pas les règles et le non-dit !

  166. En littérature – comme on dit en église – le dit et le non-dit s’enchevêtrent et ne prévalent pas l’un sur l’autre mais parfois se succèdent ou se contredisent ! Il n’y a pas d’hérétique dans le corpus des lecteurs.

    • La fantaisie du lectorat est le maître-mot auquel doit se plier l’éditeur évidemment mais aussi bien l’écrivain qui appartient à son temps quoi qu’il en ait !

  167. HS
    Le gouvernement « dévoile « … des mesures:

    « une prime de 10.000 euros pour fidéliser les fonctionnaires (en Seine Saint-Denis) …
    De même, un dispositif de « pré-recrutement » de 500 enseignants sera mis en place. Il s’agit de financer les études d’étudiants boursiers de Seine-Saint-Denis qui s’engagent en retour à travailler dans le département. »

    Questions:
    Quel nom donner à cet indemnité ?
    Éloignement serait incongru. Fidélisation serait maladroit, ….
    Et à cet Institut Préparatoire à l’Enseignement en Seine Saint-Denis .
    IPES ?

    • extraits:
      L’exécutif cherche aussi la bonne fréquence avec les quartiers populaires alors qu’Emmanuel Macron avait su trouver une résonance lors de la campagne présidentielle …

      Dugong ,qui met de la résonance partout,a dû conseiller ces gens ?

      Le Premier ministre est précédé sur le terrain par les ministres de l’Intérieur Christophe Castaner et Laurent en visite à La Courneuve, pour vanter « un cap dans la durée » …

      Trogneux concurrence Ladurée ?

      « un dispositif de « pré-recrutement » de 500 enseignants sera mis en place…. »

      Blanquer attaque;c’est l’acte I du recrutement local.

    • C’est la seule solution à la crise du recrutement. Quinze ans que je la préconise…

      • Maître,vous avez varié;je me souviens de vous avoir entendu préconiser un rattrapage et une augmentation des salaires de TOUS les professeurs.

        Là il s’agit d’une prime promise à quelques FUTURS professeurs (recrutés comment ? sans doute autement que par concours)

        • La seule solution est de ne pas perdre son temps à tenter d’apprendre à qui ne le souhaite pas ….

        • IPES
          Institut préparatoire à l’enseignement en Seine Saint-Deni .
          (suffit d’être boursier et de lever le doigt)
          Depuis le temps que les syndicats réclament le rétablissement des IPES – bien avant JPB.
          Ils doivent être comblés.

        • facile, il suffit de déclarer admis ceux qui ne l’étaient pas, avec une astreinte de 15 ans dans le 9-3.
          Comme ça, les locaux ont leurs profs animateurs, qui auront 15 ans pour apprendre à être de vrais enseignants !
          Autre solution, sous-traiter avec les écoles coraniques, qui savent, elles faire régner la sérénité et la paix studieuse, nécessaires … 😉

  168. Avant 1789 il y avait la « corvée » de sinistre mémoire pour les paysans astreints à travailler gratuitement pour refaire les routes par exemple.

  169. A ce sujet de l’enseignement aux fils rebelles de la république j’en reviens à Pascal Jardin ; n’ayant presque pas suivi de cours sa culture était toute décousue mais il en avait une conscience aiguë ; il compensait par plus de vivacité d’esprit son orthographe défaillante et l’aléas faisait partie de son système de charme littéraire.

    Son balourd de fils aîné l’Alexandre des cours et des jardins lui a hérité de toute la mauvaise graine de la famille, celle de l’aïeul Jean Jardin, il veut réformer la société … et apprendre à lire aux réfractaires.

    • et n’oubliez pas le mouton noir de la famille Jardin, Jeandu, qui a mal tourné -si on peut dire- et a fait un tel cinéma, qu’il en a été oscarisé … 😉

  170. Le plan pour la Seine Saint Denis sera financé par ponction sur le budget de la Sécurité Sociale.

  171. On a pas besoin de professeurs, de policiers, de magistrats, de milliards d’euros, en Seine Saint Déni : on a besoin de « choses utilement utilisées » ….

  172. L’écrivain bon esclave soumis dit au lecteur : Venez comme vous êtes, en chemise, en pantalon ou en déshabillé ! On s’arrangera …

    • On s’arrange toujours à l’horizontale … Debout, c’est plus difficile de s’arranger !

  173. Deux femmes dans High Noon:Helen (qui fut l’amante de Kane et de beaucoup d’autres ) et Amy (vierge et qui va l’épouser)

    Iterprétation biblique (cf Proverbes)

    Helen :ishah zarah, femme de mauvaise vie ishah hayil: femme vertueuse et sage,qu’il faut épouser.

    Helen, ayant couché avec Kane,le connaît mieux que ne le connaît Amy;elle sait que Kane ne fuira pas.

  174. Pourquoi Pascal Jardin s’en est-il sorti malgré ses immenses lacunes ? Parce qu’il fréquentait le « beau monde » … parce qu’à quatorze ans il était le gigolo de la femme d’un milliardaire qui le couvrait de cadeaux ! Parce qu’il connaissait le faible des gens de raison …

  175. Pourquoi a-t-on supprimé les IPES ?
    1) ça coûtait cher
    2) prévus pour être sélectifs et exigeants, ils ont progressivement sombré dans la bienveillance mollassonne et méprisante  » c’est des pauvres, on ne peut les priver de leur bourse en les recalant donc on admet tout le monde ».
    Et c’est bien dommage car ça marchait du feu de Dieu et ça aurait pu continuer sans le mépris de classe des universitaires gauchisants.
    C’est tout au moins ce que m’a expliqué un ancien professeur qui s’était jeté à corps perdu dans la formation des « ipessiens » y voyant une doublure universitaire des ENS permettant d’augmenter le nombre de professeurs ayant une solide formation disciplinaire.

    • « on ne peut les priver de leur bourse  »
      Ce n’était pas une bourse mais un véritable salaire assez confortable, à peine inférieur à celui des normaliens, cela coûtait cher, c’est pour cela qu’ils ont été supprimés en 1979, à une époque où Capes et Agreg étaient encore très attractifs.

      • Oh qu’ils n’aiment pas qu’on ramène sa fraise, ces couillons ! Profite de ce que je te dis, gamin, vu que ça vient d’un prof qui enseignait en IPES quand tu étais encore dans les limbes, de 1967 à 1975 environ, au lieu de trouver ce que tu peux dire pour décrédibiliser l’info que je transmets d’un professeur qui a enseigné aux ipessiens.
        Les IPES n’étaient compatibles qu’avec l’exigence et la sélection donc sont partis en couilles à partir des années 70. Avant ils ne coûtaient pas trop cher et permettaient à des étudiants méritants( ouh le vilain mot!) mais impécunieux de boucler vite fait bien fait leur cursus universitaire.

        • Alors oui, quand on commence à valider des élèves-professeurs qui sont ensuite incapables de réussir les épreuves du CAPES ou évidemment de l’agrégation, forcément, ça revient bien trop cher … Et comme vous dites, à l’époque, le CAPES et l’agreg étaient encore des concours ardus et très sélectifs.
          En 1965, ça ne revenait pas « trop cher »

          • Pourquoi cette violence?
            J’ai juste dit que les « ipesiens » étaient bien payés, c’est tout, je ne vous ai pas davantage contredite et je n’avais nulle intention de décrédibiliser quoi que ce soit.

            PS:
            En 1975, j’étais déjà professeur (j’avais déjà réussi les concours)

          • Vous avez dit qu’ils avaient été supprimés parce qu’ils coûtaient trop cher, et je vous dis ce que je sais sur leur coût, rentable sous De Gaulle puis plus du tout rentables pour les raisons que je vous expose.
            En ceci, je ne suis qu’une courroie de transmission toute bête d’un gars qui est devenu prof en 1955 et a intégré l’enseignement supérieur en 1962 et vous me chipotez sur le terme « bourse » vs « salaire ».
            Avouez néanmoins que cette analyse a son intérêt plutôt que me faire des remontrances et il n’y a effectivement pas matière à débat.

  176. Pour que les recrutés * sachent lire, écrire, compter et calculer, il faudra prier très fort.

    * ils devront passer 3 ans en SSD et après ? Qui en voudra ?

  177. Résumons :
    -YHWH annonce aux créduleux qu’une porte existe
    -J.-C., le fils du menuisier, ouvre la porte …sur le Golgotha
    -Al, le chamelier fou, la ferme définitivement et s’en va consommer de la viande fraîche

    Conclusion
    -Zoroastre et Bouddha, chômeurs spirituels non indemnisés, se tordent les mains, eux qui savent !

  178. Dobo,

    Pour information c’est sous De Gaulle, militaire de vocation, que pour la première fois de l’histoire de France le budget de l’éducation nationale a dépassé celui des armées !

    PS Je me mêle pas au débat sur les IPES qui menace de dégénérer !

    • « Je me mêle pas au débat sur les IPES qui menace de dégénérer »
      Non, non, j’ai clos le débat (qui n’a jamais commencé)
      Débat fermé avant d’être ouvert.

      • je n’avais nulle intention de débattre, figurez-vous ! Juste rapporter une sérieuse analyse de terrain sur laquelle je ne peux nullement débattre.

  179. Comment établit-on le budget d’une nation et comment détermine-t-on ce qui coûte cher et pas cher ? C’est vraiment une question de débat politique … mais comme il n’y a plus ou presque de débat !

  180. Aux Etats-Unis l’éducation est l’affaire des Etats et des initiatives privées – ce n’est qu’en 1979 sous Jimmy Carter qu’on a créé un ministère consacré à ce sujet qui ne compte que 5000 fonctionnaires ! Autant dire qu’on est dans une situation diamétralement opposée à la France où tout est centralisé !

  181. On a bien tenté de vendre Durit comme factotum aux US mais même à un cent, ils n’en veulent pas.

  182. Au sujet de « les meilleurs nous quittent les premiers sur BdA » je viens de vendre l’ouvrage d’Arthur Koestler « Le Zéro et l’Infini » et je me demande à qui j’aurais pu offrir ce célèbre opus ? A abcmaths ou à Dugong ? Ou bien à notre regretté Guy Morel ?

    • Je vous explique le peach comme dirait Thierry Ardisson ; ce n’est pas règlement de comptes à ok corral c’est règlement de comptes entre hauts fonctionnaires ; dans ce système totalitaire tout le monde est fonctionnaire – plus d’exploiteurs plus d’exploités – donc on vaut soit zéro soit l’infini ! Soit on est bon pour la rubrique déchet-goulag-loubianka soit pour les batteries de médailles style « héros de l’union soviétique » c’est un monde entièrement binaire à la mode dugonguienne !

  183. Le vaisseau-amiral de la presse française a coulé prématurément Bernard Tapie cette nuit ! Désolé on ne le refera pas … on stocke les morts-vivants pour de meilleurs jours !

  184. Emmanuel Macron qui espère gagner les municipales en mars vient de lancer son offensives dans « Valeurs actuelles » ; il vous a compris vous les soutiers de la droite, les petits français, la partition de la France, la France en archipel, les musulmans qui font chier tout le monde, il a saisi tout cela !

    On va voir ce qu’on va voir dit-il aux journalistes ébaubis ! On se croirait dans « The Faculty » quand les aliens prennent les contrôles des corps et des esprits !
    Heureusement le beau Josh a de la poudre à se fourrer dans le nez pour transformer un alien en blop !

    • On se croirait dans « The Faculty »
      Pire, il paraît qu’hier soir, brizit avait un chapelet de citrouilles autour du cou; à son âge, tout de même, est-ce bien raisonnable ?

      Oui, …

  185. La sincérité de Macron ? C’est celle d’un arracheur de dents … il veut juste enlever du corps de la nation cette vilaine carie patriotique qui fait tache dans l’admirable décomposition générale de tous les principes.

  186. Déjà dans les rangs du fonctionnaire de base – le légendaire professeur français – ce sont des cris de joie, les missionnaires vont aller évangéliser les peuplades rebelles de Seine-Saint-Denis aux humanités largement et humblement dispensées par le corps enseignant partout ailleurs !

    Dugong frétille de la queue … il va reprendre le harnais et dispenser Newton voire même Einstein – mais attention ! pas le juif l’autre le physicien – aux revêches de la forêt de l’ignorance. C’est Sherwood où règne le grand voleur, le Robin des bois tout vert …

    • Je gagne plus de brouzouf à la retraite qu’avant, je n’ai plus de khopies à corriger, je n’ai qu’à distribuer mon temps libre dans les nombreuses choses qui m’intéressent,…
      Qu’est ce que j’irais faire avec des analphabètes dyscalculiques ?

  187. Boris Le Lay faisait remarquer qu’Emmanuel Macron vivait entouré de maghrébins – des caïds de cité à la Benalla – dont il avait adopté la culture, les us et coutumes. C’est d’ailleurs pourquoi il n’y a pas de civilisation française à ses yeux. La seule culture étant celle de l’islam et ses apports régressifs.
    Le mensonge est un mode de vie pour les musulmans – on montre sa force en empalmant les crédules et on montre sa faiblesse en révélant la vérité. Même s’il n’y a pas d’enjeu on doit mentir c’est un principe essentiel de ce mode d’être.

    Dernière new : Benalla se lâche sur l’entourage de Macron et évoque des « technocrates » qui « appartiennent à une famille pire que la mafia »

    En somme n’ayant plus la main-mise sur son chéri, il croit qu’une autre famille mafieuse s’est emparée de lui …

    • Qu’aucun infidèle ne touche à la tête de Dom Giscard Destin !
      Je ne le supporterai pas …..

      • D’un homme,je peux dire : »ses shincters » ont lâché, comme je pourrais dire : »la durite a pété « .

        « Ses shincters l’ont lâché » impliquent sans doute qu’ils ont lâché.

        Mais si je dis,par exemple: « Collomb a lâché Macron »,cela n’implique pas du tout que Collomb it lâché.

  188. J’avais dit dans le temps que la France impériale exportait principalement deux choses : des bordels et des écoles. Les bordels c’était la spécialité marseillaise typique. Cela ne fait pas partie de l’histoire officielle certes !

    Que peut-on exporter en Seine-Saint-Denis que les autochtones ne possèdent déjà ? Des bordels ou des écoles ?

  189. Les ancêtres de Dugong battaient les étangs avec de grandes battes en bois pour effrayer les grenouilles qui empêchaient le roi-soleil de dormir ! Ca laisse des traces … il continue à faire du bruit par atavisme en espérant que la gentille petite grenouille que je suis se taise car cela pourrait troubler la bonne humeur du roi-Macron ! Peine perdue je coasse de plus belle …

  190. Sébastien Meurant sur « Boulevard Voltaire » :

    « Même si cette personne est encore présumée innocente, on parle ici d’une mise en examen pour un trafic de drogue international. Les charges paraissent très lourdes contre lui.
    On l’a vu parader récemment avec le Premier ministre, le ministre de la Justice et même le président de la République. Il était virtuellement candidat en tête de liste à Reims. On peut quand même se dire que la situation est grave ! »

    Est-ce que vraiment on doit faire des différences entre le capitalisme trans-frontalier qui se rit des règles de droit et le capitalisme de l’économie de la drogue ?

    Combien de fois Dugong a fait l’éloge du chimiste-petit-professeur de « Breaking bad » qui arrondit ses fins de mois en produisant et distribuant de la méta-amphétamine ?

    François Xavier Bellamy avait réclamé une minute de silence au conseil municipal de Versailles parce qu’un trafiquant de drogue caïd de cité s’était tué avenue de Paris la nuit précédente !

    • Walter White n’est qu’un chimiste, ça limite fondamentalement l’empathie que je pourrais éventuellement ressentir à son égard.

  191. A mon avis la « droite des valeurs », Fillon, Sarkozy, toute la bande des Hauts-de-Seine aura toujours plus de respect pour un trafiquant de drogues qui a réussi dans son business que pour un petit libraire de mon style !

    • Trafic de drogues ?
      Ne jamais oublier le plus stupéfiant des stupéfiants : le livre !!!

      Faites lire à votre belle-mère, le divin marquis
      Faites lire à votre avocat, le Prince
      Faites lire à votre voisin d’immeuble dans le 93, ….il ne sait pas lire ?

  192. Dugong reproche principalement à Renaud Camus d’être un châtelain fauché ! S’il avait réussi à se faire offrir un appartement avenue Foch par l’émir du Qatar il n’aurait plus rien à lui reprocher …

    • Je me rappelle la tronche de cake du haut bedeau gersois, même pas foutu d’assumer d’être le guide spiritueux de quelques débiles (n)Ozzies

  193. J’aime bien Bachar El Assad, c’est un dictateur franc du collier ! C’est notre ennemi-juré mais enfin il ne cache pas qu’on va l’adorer …

    « Donald Trump n’est pas le meilleur en raison d’une bonne politique, mais parce qu’il est le plus transparent, il dit ouvertement : « nous avons besoin de pétrole », « nous voulons nous débarrasser d’untel », « nous voulons octroyer des services en échange d’argent ». Telle est la politique des États-Unis. Qu’est-ce qui peut être mieux qu’un ennemi sincère ? »

    • Vous me prenez pour un adolescent qui a encore le temps d’apprendre des tas de choses inutiles ! Voyez-vous je sais parfaitement que Thierry Ardisson est un ancien publicitaire et qu’il manie comme personne les appeaux de rigueur dans ce métier – mais je ne suis pas un canard né de la dernière pluie … donc inutile de chercher à me faire comprendre les tours du magicien !

    • Vous avez retrouvé Benalla ? Méfiez-vous d’une crise de jalousie présidentielle car enfin même s’il n’est pas son amant – parole de scout – c’est quand même son petit chéri !

    • La politique de l’école brûlée n’est pas une première en France ! Les glorieux révolutionnaires ont commencé leur carrière magistrale en faisant fermer tous les collèges de France …

    • Le sous-préfet de Béziers nous essplique : « C’est une structure de type Paillerin et elle coûterait bien plus cher à rénover qu’à reconstruire. »

      Pourtant du Paillerin, ça brûle très bien et loin de mettre la mairie sur la paille, ça ne coûtera Paillunron.