kirk-douglas-as-doc-holliday-charcoal-western-L-wbWj2d« I’ve always been attracted to characters who are part scoundrel : I don’t find virtue photogenic » (j’ai toujours été attiré par les personnages qui sont en partie des crapules : je ne trouve pas la vertu photogénique), racontait Kirk Douglas au New York Times en 1984. Je ne reviendrai pas sur la filmographie de cet immense acteur, mais le fait est qu’il fut toute sa vie fidèle à ce principe. Du reporter cynique de Ace in the hole au cowboy rebelle de Lonely are the Brave en passant par le Doc Holliday de OK Corral, tueur tuberculeux, ou le Einar borgne des Vikings (ah, la scène où il coupe l’une après l’autre, à la hache, les tresses de la femme adultère !), l’acteur a collectionné les rôles ambigus, voire franchement répugnants. 777full-jo-van-fleetLa manière dont Doc Holliday traite Jo van Fleet dans OK Corral a de quoi indigner les pratiquantes de MeToo. Et Elisabeth Threatt, qui joue si bien l’Indienne dans The Big Sky, n’a plus rien joué après — peut-être parce que Douglas lui a tanné les fesses à coups de ceinture, comme il le raconte dans le Fils du chiffonnier. C’est très mal, bien sûr — même si, dit-il, c’était à sa demande. Ça ne se fait pas, enfin, Kirk !
Même quand il était du côté du Bien (dans Spartacus par exemple, où des Américains jouent les esclaves révoltés, pendant que des Anglais ont été recrutés pour jouer les Romains esclavagistes — ce n’est pas anodin), il tue avec une férocité qui laisse planer plus qu’une ambiguïté en nos temps de mansuétude généralisée où nous épargnons l’adversaire à terre afin qu’il nous poignarde dans le dos.

Bien sûr, ce n’est pas l’acteur qui choisit de donner au personnage tel ou tel caractère. C’est au scénariste et au réalisateur — encore que Douglas fût connu pour intervenir dans la construction du personnage, quitte à faire modifier des pans entiers de scénario ou de dialogue. Quand Dalton Trumbo, qui en avait bavé, écrit Spartacus à la demande expresse de Douglas, il sait qu’on ne doit laisser vivants ni les Romains ni les maccarthystes vaincus. Sinon, retour de bâton rapide, crucifixion du héros et élection de Nixon, qui fut un pilier de la Commission des activités anti-américaines…

Ce qui nous amène aux bons sentiments qui dégueulent de tous les côtés en ce moment, comme la foule autrefois sortait des vomitoriums du Colisée.

En 2015, Peter Ludlow, prof à la Northwestern University, accusé de harcèlement sexuel par deux étudiantes, est acculé à la démission dans la grande vague de sexe politiquement correct qui déferlait alors sur les USA et nous touche présentement. Sa collègue Laura Kipnis publia alors un essai intitulé Unwanted Advances : Sexual Paranoia Comes to Campus, qui vient d’être traduit en français sous le titre le Sexe polémique.ssex-polémique Un essai qui lui attira les foudres de la communauté étudiante, puisque ces jeunes gens ne tolèrent pas que l’on couche, ni que l’on parle, ni quoi que ce soit à part leur reflet dans le miroir des safe spaces qu’on leur a construits pour qu’ils s’y sentent à l’abri : le maccarthysme de la vertu est peut-être plus ignoble encore que celui de l’anti-communisme. Hurler dans les réunions publiques leur sert de défouloir. La protestation de vertu outragée est un mode de sublimation, au même titre que le mysticisme ou l’art, jadis. L’écologisme version Greta Thunberg est aussi la sublimation d’une libido malade. Ils feraient mieux de se branler en lisant les 11 000 verges, un livre qui vaut mieux, dans le genre cravache, que Fifty Shades of Grey.

« C’est avec les beaux sentiments que l’on fait de la mauvaise littérature » : on connaît la réflexion de Gide, qui s’y connaissait en plaisirs licites et illicites — et il est temps que l’on censure un auteur qui avouait dès les années 1920 qu’il allait en Tunisie enculer de petits Arabes :

« Je me laissai entraîner dans la dune par Ali – c’était le nom de mon jeune porteur ; nous atteignîmes bientôt une sorte d’entonnoir ou de cratère, dont les bords dominaient un peu la contrée, et d’où l’on pouvait voir venir. Sitôt arrivé là, sur le sable en pente, Ali jette châle et manteau ; il s’y jette lui-même et, tout étendu sur le dos, les bras en croix, commence à me regarder en riant. Je n’étais pas niais au point de ne comprendre pas son invite ; toutefois je n’y répondis pas aussitôt. Je m’assis, non loin de lui, mais pas trop près pourtant, et, le regardant fixement à mon tour, j’attendis, fort curieux de ce qu’il allait faire.
J’attendis ! J’admire aujourd’hui ma constance… Mais était-ce bien la curiosité qui me retenait ? Je ne sais plus. Le motif secret de nos actes, et j’entends : des plus décisifs, nous échappe ; et non seulement dans le souvenir que nous en gardons, mais bien au moment même. Sur le seuil de ce que l’on appelle : péché, hésitais-je encore ? Non ; j’eusse été trop déçu si l’aventure eût dû se terminer par le triomphe de ma vertu – que déjà j’avais prise en dédain, en horreur. Non ; c’est bien la curiosité qui me faisait attendre… Et je vis son rire lentement se faner, ses lèvres se refermer sur ses dents blanches ; une expression de déconvenue, de tristesse assombrit son visage charmant. Enfin il se leva :
« Alors, adieu », dit-il. Mais, saisissant la main qu’il me tendait, je le fis rouler à terre. Son rire aussitôt reparut. Il ne s’impatienta pas longtemps aux nœuds compliqués des lacets qui lui tenaient lieu de ceinture ; sortant de sa poche un petit poignard, il en trancha d’un coup l’embrouillement. Le vêtement tomba ; il rejeta au loin sa veste, et se dressa nu comme un dieu. Un instant il tendit vers le ciel ses bras grêles, puis, en riant, se laissa tomber contre moi. Son corps était peut-être brûlant, mais parut à mes mains aussi rafraîchissant que l’ombre. Que le sable était beau ! Dans la splendeur adorable du soir, de quels rayons se vêtait ma joie ! »

Brigades de la vertu, que faites-vous ? Qu’attendez-vous ?

Il existe sur le Net une kyrielle de propositions de dissertations rédigées qui examinent la phrase de Gide —et aucune ne vaut tripette. La vertu est pour les profs l’Annapurna indépassable, le zénith de la pensée, l’apex de toute étude littéraire. Le « Souvenir de la nuit du 4 », de Hugo — que Rimbaud a naïvement pompé dans ce chef d’œuvre kitsch qu’est « le Dormeur du val », une œuvrette de bon élève s’il en fut jamais ; le « J’accuse » de Zola, qui est certainement ce que l’auteur de la Curée a commis de plus faible ; ou le « Liberté » d’Eluard : Benjamin Péret, qui était resté Surréaliste sans glisser dans la case Communiste, disait avec un peu de brutalité des textes rassemblés dans ce recueil de bons sentiments intitulé justement l’Honneur des poètes, que « pas un de ces « poèmes » ne dépasse le niveau lyrique de la publicité pharmaceutique ».
Mais voilà : la littérature « engagée » fournit aux commentateurs modernes la troisième partie de toute dissertation sur le sujet, et l’argument sans réplique des censeurs, coupeurs de couilles et autres vertueux à deux balles qui sévissent aujourd’hui. En un sens, la rafale de vertu sous laquelle nous succombons présentement a été chargée ces vingt ou trente dernières années par des enseignants qui ont cru bien faire, et qui ne connaissaient rien à ce qu’est la littérature.

Dans les Liaisons dangereuses, Merteuil se moque de Cécile, fraîchement dépucelée par Valmont (et les commentateurs modernes vous jurent tous qu’il s’agit d’un viol, alors même que Cécile dit le contraire) parce qu’elle se plaint des procédés du libertin, qui a un peu forcé l’événement : « Vous ne chérissez de l’amour que les peines, et non les plaisirs ! Rien de mieux, et vous figurerez à merveille dans un roman. De la passion, de l’infortune, de la vertu par-dessus tout, que de belles choses ! Au milieu de ce brillant cortège, on s’ennuie quelquefois à la vérité, mais on le rend bien » (lettre CV). Je faisais un cours le mois dernier sur ce roman indépassable, et je faisais remarquer aux étudiants qu’il y avait dans la phrase ironique de Merteuil les mots même qui fournirent à Sade la matière de trois livres successifs. Le marquis écrit la première version des Infortunes de la vertu en 1787 : elle ne sera publiée qu’en 1930. La seconde version, Justine ou les Malheurs de la vertu, est publiée en 1791. La troisième version (et la plus conséquente), la Nouvelle Justine, voit le jour en 1799. Trois essais pour rivaliser avec Laclos, dont les Liaisons, parues en 1782, ont dû cruellement résonner dans le crâne de Monsieur de Sade — comme aurait dit Jacques Chessex. Des volumes en grand nombre, pour dissimuler son dépit d’avoir été battu sur son terrain par un artilleur spécialiste de castramétation (je parle de Sade pour évoquer la mémoire de Pierre Guyotat, qui en parlait si bien et qui vient de mourir — c’était l’un des derniers grands écrivains français en exercice).

La vertu n’est pas photogénique. Elle n’est pas littéraire non plus. Elle est le système oppressif que les castes au pouvoir, au cours de l’Histoire, ont peaufiné pour contenir le peuple dans les bornes de la décence — et de l’impuissance. Le libertinage est un premier pas vers la liberté. Et tous ceux qui disent le contraire sont des suppôts de l’esclavage, ou des aliénés complets — et complices.
Bien sûr le vice en soi ne suffit pas — il est aussi lassant que la vertu. De surcroît, un peu de vertu ne messied pas au plaisir : rien n’est plus divertissant que le spectacle de la vertu défaite, surtout quand elle s’accompagne d’une reddition volontaire et d’une jouissance honteuse mais violente. Réhabilitons Don Juan, Casanova, Merteuil et Juliette, et laissons les peine-à-jouir s’abîmer la santé sur des « steaks » de soja (l’appellation devrait être heureusement bientôt bannie) et des « vromages » — puisque « fromage » est un mot aussi interdit désormais que « séduction » — dont l’idée seule me fait vromir.

Jean-Paul Brighelli

769 commentaires

  1. La bourgeoisie française en votant Macron en 2017 a donné le pouvoir à la banque en croyant que c’était le nec-plus-ultra de la vertu démocratique alors qu’elle s’aperçoit un peu tard – par exemple le corps des avocats ces bavasseurs qui se croient si subtils – que la banque n’a aucun programme politique – que c’est juste une machine à faire du fric.

    Comme quoi la « vertu démocratique » aboutit au vice complet des institutions !

    Conseil à la bourgeoisie : la prochaine fois votez pour le vice qui lui au moins sait ce qu’il fait ! Il cherche son plaisir par le court chemin … et parfois le trouve !

  2. Quand les Liaisons étaient au programme des TL il y a quelques années, j’ai même réussi à faire bondir 4 ou 5 charmantes lycéennes quand j’ai prononcé cette bien innocente phrase : « Au fond, tout cela est délicieusement pervers. J’adore… » Elles devaient attendre de moi, je suppose, une condamnation sévère de ce qui transgresse l’ordre moral ?
    Bref, j’ai maintenu mon jugement…

  3. En Arabie saoudite, il y a un « Comité pour la promotion de la Vertu et la prévention du Vice ».
    Au Nigéria, en Afghanistan ou en Iran, il y a des institutions semblables: on parle de Muttawa (police religieuse).

    L’obsession pour la vertu et contre le vice est une caractéristique des théocraties totalitaires (pardon pour le pléonasme).

    En France, pas besoin de police religieuse islamique: les médias bien-pensants, les artistes et la majorité des personnalités politiques assument avec enthousiasme cette mission. Comme Belloubet ou Royal qui ont accablé la jeune Mila, clone française de la pakistanaise Asia Bibi.

    De la dhimmitude volontaire…

  4. Dans There Was a Crooked Man, Douglas incarnait une belle crapule qui devait s’incliner devant plus crapule encore, à savoir un Fonda dont la ressemblance avec Ed Flippe est, dans ce film, étonnante.
    Personne n’a donc vu son Ulysse avec la ravissante Silvana Mangano en Pénélope et en Circé ?
    L’inculture cinématographique se perd.

    • Plus de 80 films ! Je n’allais pas les citer tous…
      Fonda volait la vedette à Douglas… À crapule, crapule et demie…
      Et dans Ulysse, Douglas, certes, Mangano, très bien, mais c’est surtout Sylvie qui m’avait stupéfié, gamin. Elle était terrifiante. Immense actrice. Avez-vous vu la Vieille dame indigne, son dernier film ?

      • Faut-Il pleurer, faut-il en rire ? Fait-elle envie ou bien pitié ? Je n’ai pas le coeur à le dire. ..

  5. J’ai enfin vendu « La fabrique du crétin » qui traînait dans mes rayons ; il ne reste plus à Brighelli qu’a écrire « La fabrique de la vertu » qui me paraît tout à fait à l’ordre du jour !
    Et surtout si c’est un best-sellers dans les Madrassas de la république française, il deviendra enfin riche !

  6. Et pendant qu’on peine à rescolariser Mila la vicieuse blasphématrice, menacée dans son lycée par d’autres lycéens militants de l’extrême-droite musulmane, la République délivre un visa étudiant à cet individu qu’elle juge donc incomparablement vertueux:
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/comment-la-france-a-delivre-un-visa-a-un-djihadiste-accuse-de-crimes-de-guerre-20200206#xtor=AL-201

    Le visa étudiant est devenu le visa taliban.
    Je sens, sur la France, comme un voile opaque qui s’tend…

    • « Le visa étudiant est devenu le visa taliban. »

      « taliban » est le pluriel de « talib » qui veut dire: »étudiant ».

      Certes ,un groupe extrémiste s’est constitué;on les a appelé taliban parce que c’était des étudiants.

      • Mais c’est justement pour ça que le jeu de mots était drôle ! Cyrano ne pouvait pas ne pas le savoir !
        Quant à « étudier en religion », c’est l’une de ces expressions traîtres qui signifient pile le contraire — puisque croire, justement, c’est ne pas étudier. Beati pauperes spiritu.

  7. Dans l’Ulysse de Camerini, Anthony Quinn n’arrive pas à bander.

    J’aurais bien aimé que le film soit détourné façon poorno dialectique.

    • Je demanderai demain à Palombella Bella s’il y a la même ambiguïté en grec qu’en français sur « bander ». D’autant qu’après il faut faire passer la flèche dans les trous de 12 haches…

  8. La détestable sorcière Belloubet tente une résurrection dans le bulletin paroissial de la gauche décadente et hédoniste :
    https://www.nouvelobs.com/societe/20200208.OBS24580/affaire-mila-belloubet-regrette-l-inexactitude-de-ses-propos-sur-la-critique-de-la-religion.html

    Encore un enfumage coupable !
    L’objectif de la sorcière est clair :
    Priver les justiciables d’un bon défenseur en affamant les avocats.
    Ni pardon, ni oubli, ni pitié pour la sorcière Belloubet !

  9. « …un livre qui vaut mieux, dans le genre cravache, que Fifty Shades of Gray. »

    Il fut un temps où la langue anglaise hésitait entre deux orthographes pour l’adjectif « grey » [gris].

    mais aujourd’hui,c’est « grey » .

  10. Une bonne scène de Kirk Douglas quand il crève l’oeuil de la pieuvre dans
    Vingt mille lieux sous les mers.
    Qui a osé dire que cette scène ressemblait au combat d’Ulysse et de Polyphème ?
    Le Capitaine Nemo

  11. Ce billet est bien bon ! Quel plaisir de le déguster à sa juste valeur !

    Le propos est juste, équilibré, et mesuré. Vice est la démesure, vertu la mesure, l’un ne va pas sans l’autre chez le mammifère supérieur, ballotté comme fétu de paille par des gourou qui se gourent sans cesse !

    La religion n’est qu’une camisole de force, toujours faite d’amour de tolérance et de paix ! La guerre est la plus ancienne expression de ce besoin d’infliger aux autres, forcément ennemis, son propre onanisme sociétal … Guerre militaire, religieuse ou guerre des idées.

    Avec ce déni de l’animalité humaine, cette castration vaticane, politique, médiatique, on prépare de beaux jours aux pervers…à qui je souhaite un bon dimanche, derrière l’église, petits coquins !

    • A propos de démesure et de grands gourous, voici une analyse de l’état de l’informatique actuelle * qui ne manque pas de nous replonger dans les flux héraclitéens du monde :

      http://dl.free.fr/vx7ychs4u

      « Nous ne percevons qu’une infime partie des événements, parce qu’invisibles, trop rapides ou trop lents, ou encore trop nombreux. Pour ceux que nous parvenons à saisir, nous avons bien du mal à établir ce qui relève de la cause ou de l’effet, égarés par l’incessante recombinaison des causalités en cascades d’effets infiniment variés. »

      * i.e. I.A. Acronyme qui ne saurait s’appeler d’au(Le)cune manière « intelligence artificielle »

  12. Contamines-Montjoie : l’existence d’un complot mondial de militaires traditionalistes dans l’épidémie est maintenant patente.

    • Hélas, en France, on a les « dirigeants » qu’on mérite !… Qui s’en soucie ? Le fou-rire est l’arme secrète du condamné à mort…

      • Je ne pense pas. Au contraire Pina a parfaitement compris la manoeuvre de Belloubet.
        La question est de savoir si après avoir voté Toufriquet aux prochaines présidentielles, il sera suffisant de se laver les mains pour une garder conscience propre. Perso je ne voterai jamais pour un gouvernement qui, par son indifférence douteuse sur les menaces de mort proférées contre cette élève, enjoint le reste de la population à se soumettre aux dogmes d’une religion.

  13. Les acteurs de cinéma étaient des dieux qu’on ne craignait pas – des demi-dieux donc !

    A-t-on jamais fait un dieu d’un billet de banque ? L’argent achète les consciences mais ne les anime pas. Il les endort …

  14.  » rien n’est plus divertissant que le spectacle de la vertu défaite, surtout quand elle s’accompagne d’une reddition volontaire et d’une jouissance honteuse mais violente  »

    Je vais t’la faire sauter ta vertu moi, tu vas voir … Et sans reddition.

  15. Défendre son pucelage c’est de la pudeur – mais en quoi est-ce de la vertu ?

    Je pense que si l’on met son doigt dans la fente on va être vite pris entre l’écorce et l’arbre … il ne faut pas succomber à l’amalgame du sexe et de la vertu !

  16. Il y a des gens qui ont un gros appétit parce qu’ils ont une grosse carcasse – et d’autres c’est le contraire. Qu’est-ce que la vertu vient faire là-dedans ?

    • Parlez-moi par contre de la coquetterie de ceux qui mangent peu pour avoir la taille fine !

  17. Je veux être très clair pour que chacun comprenne :

    – Ce qui relève de l’intimité relève de l’intimité, l’Etat n’a pas y fourrer son gros doigt poilu dedans au nom de principes religieux, moraux ou je ne sais quoi – dehors les fonctionnaires !
    – Ce qui relève du corps social, ce sont les lois sociales. Là l’Etat peut réguler les rapports et relations entre les membres du corps social – et on peut y parler de vertu au sens public.

  18. Il faut refuser les amalgames moraux entre le sexe et la vertu ! Pas de vertu qui tienne dans ma chambre à coucher … les voyeurs malsains dehors !

    • Surtout les contrefaits qui viennent avec un code en mains en vous expliquant ce qui est licite ou pas ! S’ils n’ont pas de tempérament qu’ils aillent voir le sexologue – ce n’est pas mon problème !

      • Mettre un doigt dans le khul de l’olympien et de ses déclinaisons plus récentes, c’est licite. Rappelez-vous en lorsqu’il viendra vous visiter dans votre chambrette.

        • Hélas ! je ne suis jamais visité par des dieux – toujours par des nains borgnes contrefaits et malodorants – la preuve par le dugong qui empeste mon atmosphère avec sa vieille odeur de faux poisson des lagunes …

  19. Je ne suis pas Marion Maréchal le Pen qui voit de la beauté religieuse dans la chambre à coucher !

    Je ne suis pas non plus JPB excité comme une puce à l’idée de vivre la licence d’un libertin comme un privilégié au milieu d’une société abêtie par la bigoterie !

    A chacun selon son tempérament ! A chacun selon son appétit !

    • Excité comme une puce ? Je le savais petit, mais pas à ce point. Tant que ce n’est pas une tique.

  20. Les phénomènes de meute existent chez les dauphins – qui comme chacun sait sont des mammifères.

    Une bande de dauphins mâles s’approche d’une bande de dauphins femelles pour foutre la pagaille – les femelles font cercle autour du petit de l’une d’elle pour le protéger de l’agressivité des mâles – elles finissent par mettre en fuite la bande de dauphins mâles.

    Ce la existe aussi chez les humains ! Notamment en temps de guerre où les lois sociales sont bafouées et où les viols collectifs sont fréquents dans l’état de surexcitation de la guerre.

    • Forniquer c’est s’affirmer, marquer son territoire, dire je possède, je te tiens. Violer c’est dire, voilà, c’est à moi, je prends. Il faut rééduquer tous ces enfants gâtés, leur dire non, tu n’auras pas. Et paf, la baguette. Sur les doigts. Et le coup de la dauphine en sus: Dans ton cul !

      • D’où l’intérêt de la burka et de la djellaba: comment avancer masqué sans se faire enculer. Le territoire est ainsi clairement défini, quoiqu’il soit pour le moment encore un peu sombre et opaque, mais ça ne gêne pas, la caravane se meut avec nonchalance, lentement, et sûrement.

        • Je nique ta mère, nique ta femme, nique ta soeur, nique ta fille, nique ta terre – même combat

          • Il y a une différence majeure entre faire l amour, conquérir avec ruse et noblesse, et faire ses besoins. Poser son affaire. En somme, il y a une différence entre l’homme, et le chien. Quoique le second soit plus fidèle. Ce qui prouve quelque chose mais je ne sais plus quoi. Je passe en cuisine, un homard m’ attend.

          • Il arrive que le chien fasse preuve d’une grande noblesse, et qu’un homme a contrario soit d’une inconstance, d’une inconséquence et d’une incontinence étonnantes, de territoire en territoire la truffe au quatre vents, la queue en gouvernail. De quelle vertu parle-t-on? Rien de tel qu’un bon homard bien fait. Le reste n’est que foutaise. Voilà le fond de ma pensée.

          • Ise cibo

            Vous nous faites ici une belle démonstration de ce qui différencie le chasseur du vrai séducteur. Vous n’êtes pas ici en territoire « Fines Gueules », mais sur les terres « Dans la seconde… » où on conquiert avec ruse et mensonge* pour faire ses besoins.

            * Le dernier en date, faire croire à la godiche un peu cultivée qu’elle peut se fondre en Juliette ou en Merteuil.

          • Flo …

            Oh moi vous savez j’ai beaucoup plus d’estime pour la vertu que pour les vices et n’ai que très peu d’admiration pour ces fantasmes puérils d’adolescents belliqueux très attardés cherchant à jouer les vilains zozos pour impressionner la galerie et se prouver qu’ils sont les plus forts, ou qu’elles sont les plus malines. Ridicule et sans intérêt. En tous cas à mes yeux !

          • Je ne considère pas le plaisir comme un vice et chacun est libre d’employer les moyens qu’il juge nécessaire pour son obtention, sous condition du respect de l’autre. Ce qui est peut-être regrettable, c’est de constater l’assurance avec laquelle ils se considèrent comme étant de grands baiseurs au motif que leur tableau de chasse indique un nombre de prises importantes ; mais ne devrait-on pas dire « gros baiseurs » ?
            Et surtout, le plus triste, on peut s’interroger de savoir s’ils maîtrisent réellement cet art ? Pour ce faire, il est impératif d’être attentif à l’autre, ce qui demande nécessairement un peu d’empathie – sans même, évidemment parler de sentiment, nous rentrons dans le nerf de la guerre. En réalité, je crains qu’ils n’aborde le corps d’une femme un peu comme une table de mixage leur procurant les sonorités indispensables à leur excitation et leur jouissance toute égoïste – bref, ce sont les pires des mauvais baiseurs…

        • Ma chère Flo, voyez, moi qui suis profondément sentimentale, ce sont ceux qui n’ont que le plaisir pour maître qui me déçoivent toujours, quand bien même ils seraient les plus virtuoses. Je suis religieusement attachée à la profondeur des sentiments à laquelle je voue un culte qui fait le sens de ma vie. Le plus souvent je m’en remets à la contemplation des oiseaux, des arbres, des eaux et des astres pour ne pas être blessée. Je vous laisse, je ne voudrais pas gêner le bon déroulement du blog avec une avalanche de sainteté.

          • Je ne crois pas qu’il y ait de plus fort plaisir qu’un sentiment amoureux abouti, un amour absolu. Et je ne confondrai pas, pour ma part, plaisir et excitation. Vous savez un peu comme une main s’approchant de la votre et se risque enfin frôler votre auriculaire, sans qu’aucun n’échange de regard ne se fasse et sans qu’il y ait une suite à cette rencontre furtive ; la mémoire de cet instant s’inscrira de façon très forte chez l’élément féminin, bien plus que l’excitation en préliminaire d’une galipette – nous sommes au cran au dessus, c’est un moment qui ne s’oublie pas. Certains hommes ont compris ce fonctionnement quand d’autres, ignares, se contentent d’être, engoncés dans leur sex appeal et la facilité qu’il leur fourni dans leur approche et ne pourront, hélas, jamais le comprendre. Et du reste, ne comprenant pas la difficulté pour ne pas en saisir les finesses, ils vouent en général leur admiration à celles qui ne fonctionnent que sur un mode masculin, celles qui sont dénuées de sentiment.

          • Il y aurait donc un mode féminin et un mode masculin, le féminin incluant les finesses, le masculin excluant les sentiments ? Je n’ai malheureusement pas assez d’expérience pour en parler et puis cette main venue frôler mon auriculaire à mis en branle mon clavecin intérieur, j’approche du Vatican, je suis troublée, permettez, je .. je vais à confesse.

          • Vouii, point de sentiment nécessaire pour la bagatelle. Vieux débat sur la question qui revient régulièrement.
            Nous nous enfermerons jamais dans les toilettes pour passer un moment agréable sur la photo d’un beau corps musclé et contrairement au mâle qui se réjouira toujours, après une traversée du désert, de pouvoir se soulager sur la photo de, de, de Charlize Theron, par exemple (nue et beaucoup plus jeune – c’est cadeau !)
            https://southsouthcases.info/charlize-theron-nude-pussy.php

            Bon, étant donné que notre fonction cérébrale décide d’une suite (ou pas) il est facile de nous accorder, de très mauvaise fois, une finesse qui ferait défaut au sexe opposé. Je l’admets.

            Allez en paix.

          • Oui, et c’est à Dieu que je me donne pour aller en paix, car à ces petits jeux-là, je suis toujours perdante. J’ai cliqué sur le lien, et je le regrette. Adieu, merci toutefois pour vos lumières.

          • Ne vous en faites pas, ils sont nombreux à être ravis. Je suis sûre d’avoir fait des heureux, enfin, au moins un…

  21. Malaise dans la civilisation Occidentale.
    Un Britannique a pointé le doigt sur le problème de la civilisation Occidentale :
    Le syndrome du Saint George retraité.
    Une fois le dragon terrassé, Saint George se retrouve au chomedu, puis à la retraite.
    La civilisation Occidentale a atteint ses objectifs, et elle en cherche de nouveaux.
    Les vieux gauchistes, comme la girouette Onfray:. rencontrent le même problème.
    Idem pour les néo-féministes !

    • C’est par ailleurs une constante des sociétés humaines :
      Un problème surgit.
      Une organisation, ou un commando, ou une task-force en globish, est mise en place pour traiter le problème.
      Une fois le problème résolu, l’organisation va perdurer par inertie.
      Il faudra alors envoyer un NETTOYEUR pour supprimer l’organisation devenue inutile.

  22. Les soixante-huitardes se disaient autonomes, indépendantes, nobles et généreuses…et elles ont cherché un « parti » pour ne pas avoir à travailler…Mais quel ressentiment accumulé contre un homme dont on supporte les assauts pour succomber aux délices du matérialisme (pas historique). Ce ressentiment, elles l’ont transmis à leur douce progéniture…D’où l’affligeante guerre des sexes d’aujourd’hui contre le « mal » blanc occidental…
    Ps : j’espère toujours qu’un jour vous serez nommé ministre de l’Instruction publique pour que les enfants des classes populaires puissent accéder au Savoir libérateur comme le disait le Marquis de Condorcet…

  23. Il y a certainement un moyen terme entre formater tous les êtres humains pour les faire entrer dans la disquette de l’ordinateur universel – et forniquer tout ce qui bouge comme certains hommes le souhaitent qui aiment tant l’état de guerre où la contrainte sociale n’existe presque plus !

    C’est Claude Lévi-Strauss qui disait que l’atmosphère de l’islam était celui d’un corps de garde où l’on plaisante sur la prochaine rapine et le prochain butin sexuel dans une ivresse collective permanente !

  24. Je suis toujours étonné quand on ose parler de moralité au sujet de ce fumier qu’est Hollywood. On discute, on glose, on divague sur le sexe, etc. On ‘découvre’ Weinstein et ses turpitudes alors que de Clooney à Tarantino en passant par la stupide Meryl Streep, tous étaient au courant. Et ce sont ces tristes hypocrites qui s’acharnent à donner des leçons de morale au reste du monde: contre le facho Trump, pour Thunberg, pour les Rohyngas, etc. et j’en passe. Il y a 80 ans, un certain Dr Destouches dit Céline avait écrit un pamphlet particulièrement virulent à l’encontre des saloperies du cinéma made in USA. Ce devait être dans ‘Bagatelles pour un massacre ». Sa cible d’alors n’était pas Weinstein mais Mayer, son prédécesseur dans le fric, le viol, le vice et la fornication effrénée. Apparemment, 80 ans plus tard, on n’a toujours rien appris, ni rien compris – ou voulu comprendre . Mais il est vrai que ce si clairvoyant Céline, n’était qu’un collabo et un facho.

  25. Le discours du président sur la laïcité : il ne viendra jamais.
    En effet, sa stratégie est de diviser pour régner.
    L’islam étant un puissant facteur de division, il ne va surtout pas y porter remède.
    Il fera du jésuitisme, ayant été à bonne école, et renverra tout le monde dos à dos.
    Il n’existe pas d’autre solution.

    • Si l’argent avait une conscience politique ça se saurait – et son petit placier serait une lumière dans un monde enténébré !

    • Il y a aussi la lâcheté. Ne sous-estimez pas la lâcheté.
      Tout le monde n’est pas de Gaulle pour oser se lever contre le totalitarisme.
      Macron face à l’islam, c’est Daladier à la Conférence de Munich.

  26. Le bourgeois français qui a réussi et qui me regarde de haut – moi et mes petits bouquins – ne dites pas son nom sacré car il nous regarde et nous lit en ce moment – est persuadé que l’argent a toujours raison ! Mais l’argent n’a ni rime ni raison pauvre petit bourgeois misérable lumignon !

    • L’argent est la valeur morale la plus courue, la plus disputée, la plus honorable, la plus délicieuse de toutes les vertus !

        • L’argent est la plus vraie, la plus grande des vertus valeureuses !!!
          Soyez franc pour une fois…
          (je sais que c’est difficile pour vous)

          • Jules Lebaudy faisant tinter des pièces d’or devant les yeux de ses enfants et devant leur mère bonne chrétienne courroucée leur disait : « Regardez-bien ! voici le seul dieu … »

            Moyennant quoi ils sont tous devenus des excentriques !

  27. Le 9 février 2020 à 1 h 56 min,
    Jean Paul Brighelli a dit :

    « Je demanderai demain à Palombella Bella s’il y a la même ambiguïté en grec qu’en français sur « bander »… »

    Et en latin,qu’est-ce que la « virtus » ?
    Par quelles transformations (dégradations) successives en sommes-nous arrivés là où nous sommes (vertu= refus de baiser) ?

    « virtus romana
    Une valeur fondamentale, la virtus
    La force morale qui unit les citoyens dans l’accomplissement de leur destin s’appuie sur la virtus. Cette notion n’a rien d’abstrait pour un Romain.
    La virtus est la qualité du vir, celle de l’homme, dans ce qu’il a de viril ; celui à qui incombent deux devoirs fondamentaux : défendre sa patrie et lui donner des fils qui la protégeront à leur tour. Dans l’action politique et militaire, elle définit le courage, la capacité à affronter les difficultés avec énergie. Telle est la vraie noblesse du citoyen, et ce mérite est reconnu puisque, par sa virtus, un homme de la plèbe peut, tout autant qu’un noble, parvenir jusqu’aux plus hautes fonctions de l’État. »

    https://sites.google.com/site/caesarnonsupragrammaticos/home/iv-eme/res-publica-la-rpublique-romaine–509—27/virtus-romana

    PS Ce site(dont je n’ai pas identifié les reponsables-mais où une certaine Christelle Perez oue un rôle important) m’a tout l’air d’être une création de professeurs de latin.

  28.  » La vertu est pour les profs l’Annapurna indépassable, le zénith de la pensée, l’apex de toute étude littéraire.  »

    Qu’est-ce qui cloche dans le pseudo-syllogisme suivant ?

    La vertu est pour les profs l’Annapurna indépassable.
    Jean Paul Brighelli est prof.
    Donc,pour Jean Paul Brighelli, la vertu est l’Annapurna indépassable.

    • Tout cela est bien faux, d’ailleurs : je trouve au contraire que les fonctionnaires profs sont les plus vaillants défenseurs des grands maudits du PASSÉ : Baudelaire, Socrate, Flaubert, pour ne citer qu’eux.

  29. La dernière fois qu’un politique a prétendu être vertueux en France, c’était Robespierre.
    Ce fut un carnage.
    La vertu absolue c’est l’obsession de la pureté. Pureté de la race pour les nazis, pureté de la classe pour les communistes, pureté de la foi pour les islamistes.
    La vertu, c’est le propre des fanatiques.

  30. Je viens de découvrire grâce à l’article « souvenir de la nuit du 4 ». Et dans la foulée, la biographie de Choderlos de Laclos, entre autres son traité sur l’éducation des femmes.

  31. Petit détail en passant : Gide n’a jamaiis « enculé » personne. Ses pratiques étaient beaucoup plus douces et sans sodomie.
    : « Moi qui ne comprends la volupté que face à face, réciproque et sans violence » écrit-il dans Si le grain… Voir aussi l’indépassable « Jeunesse d’André Gide » de Jean Delay.

  32. Gide, dans ses mémoires, rapporte avoir été horrifié lorsqu’il a surpris son compagnon de voyage en train de sodomiser un jeune Arabe. Il a cru voir, dit-il « un vampire se repaître sur un cadavre », et il en profite pour souligner à quel point cette pratique lui est étrangère. On peut évidemment contester son témoignage. Mais comme il ne s’est jamais gêné pour raconter tout le reste, pourquoi aurait-il menti sur ce point ?

    • Votre argument est convaincant;je n’ai pas lu les Mémoires de Gide.

      Pourquoi Gide a-t-il été « horrifié » ? Le dit-il ?

      (Restent les points i),ii),iii).)

    • En 1925, l’aveu avait ses limites…
      Mais peut-être se contentait-il de fellations rapides — c’eût bien été son genre, hypocrite mais débuché. Conscience protestante pleine de désirs inavouables et de culpabilité mal assumée.

      • Peut-être que Gide était frigide et sournois ?

        « Ah! qu’il est aisé pour l’uraniste de passer pour frigide ou chaste, aux yeux de l’hétérosexuel! » (Gide, Journal,1941, p. 99).

  33. Le 9 février 2020 à 1 h 58 min,Jean Paul Brighelli a dit :
    « …Quant à « étudier en religion », c’est l’une de ces expressions traîtres qui signifient pile le contraire — puisque croire, justement, c’est ne pas étudier. … »

    Quid des écoles rabbiniques ?

    « A partir du 19ème siècle furent créées en Europe des Ecoles rabbiniques pour former les futurs rabbins. L’Ecole Rabbinique de France appelée aussi Séminaire Israélite de France (SIF), située à Paris, est aujourd’hui le seul établissement agréé par les communautés consistoriales pour décerner un diplôme de rabbin au terme de 5 années d’études après le bac, études sanctionnées par une série d’examens écrits et oraux. »

    http://www.akadem.org/medias/documents/VERBATIM-rabbins.pdf

    • Mon cher, je n’ai rien contre le par-cœur, quand on y apprend des choses différentes. Mais ressasser sans cesse le même texte, c’est le contraire de l’enseignement. Du rabâchage. Du bourrage de crâne.

      • L’explication de texte est un exercice difficile-dans lequel certains professeurs de khâgne (certains,pas tous) excellent.

        Ces professeurs font penser aux talmudistes.
        Les méthodes des uns et des autres sont-elles si différentes ?
        (Les sorbonnards capables d’expliquer un texte sont rarissimes.)

        Question: l’expression « savant théologien » est-elle une contradiction dans les termes ?

  34. Le scrot..um est-il photo.géni.que ? Et l’a.n.us ? Jean-Paul a approfondi ses connaissances dans l’art p.o.rn.ograp.hique pour écrire un livre sur le sujet alors cher maître es-arts pourriez-vous nous dire quelles sont les parties du corps qui sont photo.géniques ?

    D’autres peut-être sont photophobes ! Encore une phobie à combattre …

    • 5 tentatives vaines avant de faire passer ce malheureux message qui parle de scr.otum et d’.anus ! L’anatomie ça devient compliqué !

    • « Obscur et froncé comme un œillet violet… » — voilà, il suffit de photographier autre chose, mentalement, que ce que cadre l’objectif, et vous réussissez. CVe qui fait la pornographie, c’est qu’elle filme des bites et des culs — et pas des fleurs.

  35. Gide se contente de la comparaison avec le vampire se repaissant sur un cadavre pour exprimer son « horreur »
    Quant aux autres points… Je mets des guillemets parce que, comme le dit Brassens, « La chose ne me gêne pas mais le mot me dégoûte » Pour les points 2 et 3, disons que je n’ai pas assez de pratique pour en juger ;-))

  36. Mouais, j’ai pas grand chose à dire sur Kirk Douglas. Trop vieux pour mes références ciné.
    Je n’ai vu que « Les Sentiers » avec lui et j’ai même pas vu « Spartacus », film pour lequel JPB aurait fait un excellent « consultant cul » d’après les quelques répliques tendancieuses universellement connues de ce film.
    « Les Sentiers » m’avait gêné aux entournures. Cette façon obscène de Kubrick de filmer les tranchées, non pas que je fasse référence à une réfutation morale de la virtuosité au cinéma à filmer les sujets graves, mais plutôt parce que j’avais constaté chez Kubrick un refus (ou une incapacité) de filmer la laideur et donc une façon de rendre même l’horreur cinégénique, ce qui serait
    moins un problème moral stricto sensu qu’une limitation esthétique. Quand il filme les tranchées ben c’est beau en fait, bien peigné dirais-je, mais ça enlève la singularité, les aspérités de ce fait.

    Tiens, du coup faudrait que je parle de « 1917 » de Mendes qu’on a vu hier. Pas terrible malgré quelques belles scènes, mais ce film c’est le cinéma de maintenant, c’est le cinéma de masse dans sa dernière mouture, avant extinction, une quintessence absolue du cinéma commercial contemporain. En tout cas de ce qu’il va devenir. Le cinéma des années 2020, ce sera ça. Le stade terminal du cinéma populaire de salles ce sera ça.

    Quoi d’autre dans le billet ? Ah oui, la vertu ! Sincèrement JPB, il y a beaucoup de péchés plus ennuyeux que n’importe quelle vertu.
    Quant à la conclusion un brin puante de mépris pour nous les vegans, je répondrais –plus géné-râlement mais sans m’énerver, à quoi bon?– qu’il est facile aujourd’hui de discréditer n’importe qui en lui attribuant n’importe quelle vertu, vous ne croyez pas ?

  37. L’histoire de la copulation on en connaît les grandes lignes – les variantes sont limitées ! Du coup la photogénie cinématographique a du mal à être recadrée vers le bon goût … taste of sex !

  38. Dites donc Hervé vous qui aimez l’horreur sur pellicule pas trop léchée je viens de vendre un petit « que sais-je ? » sur le goulag soviétique – c’est pas vous le client de toutes ces saletés ?

    Rapport entre le goulag et la guerre ? La cupidité !

    • A condition que ce soit par erreur ! Ils auraient visé ils auraient raté … quand allah veut pas !

  39. D’après Delay, Gide avait une sexualité de type infantile ; caresses, masturbation réciproque, pas grand chose de plus. Il ne « possédait » pas au sens propre ses jeunes » partenaires.

    Je sais tout ça parce que j’ai consacré un an de ma vie (l’année de maîtrise) au « thème de la sincérité chez André Gide » A vingt ans, je le vénérais.

    • Et moins maintenant ?

      C’est assez curieux et ambivalent,ce que l’on éprouve,trente ans après à la re-lecture d’un livre.(surtout si la première lecture a été fait très,très jeune.)

      A mon avis,il est un peu douloureux de se dire: »bof! »;mûrir, »guérir » d’un enthousiasme juvénile n’a pas que du bon.

      Le Maestro a lu Sade à l’âge de dix ans;il semble qu’il aime toujours autant,sinon plus.

      • Je n’y lis pas les mêmes choses.
        En revanche, je crois que je lis aujourd’hui les Trois mousquetaires comme je les lisais à 8 ans. Le même éblouissement. C’est un livre qui parle à la part enfantine — d’où le mépris des universitaires pour Dumas. Quels cons !

    • Pourquoi « sexualité de type infantile » ?
      Faut-il pénétrer, limer encore et encore, faire des pompes, pour avoir une sexualité adulte ? Dans les films actuels, il y a le passage obligé où ça nique avec application, et un brun de furie acceptable, le pouvoir de faire jouir au bout du pénis !
      Avant il fallait être beau, maintenant il faut en plus être musclé, en avoir une grosse !
      Moi, j’aime les femmes clitoridiennes ! D’ailleurs la langue ne vous lâche pas, alors que la zézette…

      • La zézette ne vous lâche pas, quand vous l’entretenez un peu.

        Et il y a des sensations qui ne se trouvent qu’à l’intérieur. J’ai vécu avec deux lesbiennes qui entre elles se pénétraient fort — et loin.
        Même au niveau buccal la pénétration a de l’importance. Une « gorge profonde » apporte des sensations inédites — ne serait-ce que psychologiques. Les bonnes fellatrices que j’ai pu connaître avaient repoussé très loin les contraintes du réflexe bucco-pharyngé.

  40. Le 9 février 2020 à 23 h 09 min, Sylvie Huguet a dit :

    D’après Delay, Gide avait une sexualité de type infantile ; caresses, masturbation réciproque, pas grand chose de plus. Il ne « possédait » pas au sens propre ses « jeunes « partenaires.

    « D’après Delay »,dites-vous …le mot « infantile » est donc de lui mais vous semblez souscrire à cette qualification un peu étrange.

    Armistead Maupin dit qu’il n’est pas porté sur l’enculage…d’où une rupture avec un compagnon qui aurait souhaité qu’il l’enculât.

    Je ne vois pas ce qu’Armistead Maupin a de moins adulte qu’un autre.

  41. https://www.youtube.com/watch?v=oteskUJBcpo

    À 2:05
    C’est donc à Douglas, qui baragouinait le franzosiche, qu’on a droit à « nominé » aux Césars!?
    Non seulement je ne lui pardonnerai jamais cette faute de français, mais surtout de s’être compromis sur les sentiers de la glaire (cervicale) avec tous ces pingouins fumeux en smoking.
    Tu m’as déçu Keurk !

    • Les acteurs sont les marionnettes des metteurs en scène, lesquels sont les marionnettes des producteurs, lesquels sont les marionnettes des financiers, lesquels sont les accompagnateurs, serviles, des goûts du public…

    • Patatra, bim ! And the winner is…
      Je savais qu’il t’aurait été difficile de revenir sur Phoenix, de faire techouva sur le tombereau de critique dont tu ne t’étais pas privé. Ton objectivité n’a donc pas bougé d’un yota sur ton allié vegan ? C’est vrai. JPB rappelait qu’il y a plusieurs lecteurs en un seul – ce que nous savions – Y aurait-il plusieurs spectateurs pour un acteur ?

      Tu sais quoi, la couille, avec vous, à commencer quand ils se sont mis à proposer des lapins comme animaux de compagnie…

  42. Etre biographe implique un certain infantilisme aussi, non ? on peut appeler ça de la curiosité intellectuelle, au mieux,…. ou du fouille-pipi-caca, au pire. Surtout depuis les travaux de Siggy le Viennois !

  43. Vos prédictions se sont réalisées. Bratt Pitt, Oscar du meilleur acteur dans un second rôle. Je suis content pour lui.

  44. Doit-on qualifier de faute de français ce qui n’est qu’un américanisme alakh ?

    Roquet, bestiole shampouinée au pedigree interlope (il se prend pour un dogue), veut faire du franchouille snobinard un tabou sans termes importés au point de vouloir discréditer les nominés d’un jury amerloque. Recordman des commentaires filmiques vaseulinés, ce touriste bouffeur de corn flakes reviendra-t-il du trumpland sous forme de steak de soja vérolé ?

  45. Le 9 février 2020 à 23 h 09 min, Sylvie Huguet a dit :
    D’après Delay, Gide avait une sexualité de type infantile ; caresses, masturbation réciproque, pas grand chose de plus. Il ne « possédait » pas au sens propre ses « jeunes » partenaires.

    Usage fort intéressant des guillemets dans cette phrase.

    Lormier estime que cela mérite une tentative d’exégèse.

    « Posséder un être « ,c’est une expression imagée; »se donner » au sens-pour une femme- de faire l’amour, est plus ou moins du même registre; »oui,oui, prends-moi » ,qui est un peu démodé, est encore une expression imagée du même tonneau.

    En somme,ces expressions n’ont pas de sens propre.

    Nul ne possède jamais personne et même si vous lui avez procuré sept orgasmes au cours d’un même coït, vous ne possédez pas votre partenaire.

    Par conséquent, strict aux sangsues,le verbe « posséder »,dans le contexte qui nous occupe, ne doit s’écrire qu’entre guillemets.

    Seulement voilà le hic:;vous ajoutez :Il ne « possédait » pas AU SENS PROPRE ses …partenaires.

    Selon vous, il y aurait bien un « sens propre » du verbe  » posséder » dans ce contexte;s’agissant de raports homosexuels,l’alpha et l’oméga c’est la pénétration anale.

    Posséder,c’est enculer.

    Ce n’est sans doute pas ce que vous avez voulu dire…mais…

    PS parmi les illustres membres de l’illustre commentariat,nous avons un spécialiste du Seau d’eau mythique:Dugong;il nous a annoncé qu’il travaillait à une Critique de la raison sodomitique;nous ignorons quel est l’avancement de ses travaux;aux dernières nouvelles,les antinomies lui donnaient bien du fil à retordre.

    • Comme disait Arletty : mon cul est international ! Et donc personne ne le possèdera jamais …

  46. Le 10 février 2020 à 5 h 04 min,Jean Paul Brighelli a dit :
    « …je crois que je lis aujourd’hui les Trois mousquetaires comme je les lisais à 8 ans. Le même éblouissement. C’est un livre qui parle à la part enfantine… »

    i)Heureux homme !
    ii) C’est donc que le lecteur adulte ne décèle pas de faiblesse chez Dumas et aussi qu’il a conservé sa part enfantine.
    iii) Il arrive quand même qu’une oeuvre,relue à trente ans de distance,paraisse terne ;cela ne va pas sans une pointe d’amertume.

    Sylvie Huguet nous confie qu’à vingt ans elle vénérait Gide ;je crois comprendre qu’aujourd’hui elle le vénère moins ;elle « consacra une année de sa vie » à la rédaction d’une maîtrise sur Gide :elle était dévorée.

    • Le contraire arrive aussi. Proust me faisait suer à 16 ans. À 30, j’y trouvais de l’intérêt, et depuis une dizaine d’années, je le trouve inégalable. Mais là, c’est justement le goût adulte qui s’affirme.
      Il y a vraiment à faire une étude des diverses personae de lecteur dans la même personne.

      • A mon goût, je trouve Marcelito Proutprout absolument détestable, préférant un Carlo Rovelli ayant, lui, des choses intéressantes à nous conter ! Et chez les morts, Montaigne, voire Héraclite commenté par Conche !

  47. Comédie noire ou film d’horreur ?

    Je crois bien que depuis plus de trente ans la France est parasitée par une immigration invasive qui est en train de s’approprier la place des anciens propriétaires.

    Je ne sais même pas qui a écrit le scénario mais au moins on peut dire que le directeur de casting est minable : il a choisi les pires acteurs au monde pour jouer à la fois les invités perpétuels et les hôtes !

  48. Tous les Français – enfin ce qu’il en reste – doivent voir de toute urgence « Parasite » ! C’est une leçon de maintien pour les arrivistes politiques …

  49. Le 9 février 2020 à 20 h 06 min,Dugong a dit :

    Que vous arrive-t-il ? Vous écrivez (trois fois !) rabbinique, comme ça, à sec ?

    Sovotrespè,je ne l’ai écrit qu’une fois ;le mot apparaît ensuite deux fois dans une citaion que j’ai coipée-collée.

    Pourquoi ai-je fait référence aux écoles rabbiniques ?

    C’était une objection au propos suivant du Maestro :
    « …Quant à « étudier en religion », c’est l’une de ces expressions traîtres qui signifient pile le contraire — puisque croire, justement, c’est ne pas étudier. … »

    On se gausse facilement et sans grand risque du catéchisme catholique; moins facilement des écoles rabbiniques.

  50. Le 9 février 2020 à 20 h 20 min,Jean Paul Brighelli a dit :
    Mon cher, je n’ai rien contre le par-cœur, quand on y apprend des choses différentes. Mais ressasser sans cesse le même texte, c’est le contraire de l’enseignement. Du rabâchage. Du bourrage de crâne.

    Iriez-vous dire à David Edery et Dov Elbeze qu’ils n’ont fait que ressasser le même texte,qu’ils se sont fait bourrer le crâne ?

    http://www.actuj.com/2017-07/communaute/5542-deux-rabbins-diplomes-du-seminaire-israelite#

    • Il ne s’agit pas de bourrer le crâne, il s’agit de remplir le coeur, par coeur, de choses fortes qui seront fumure pour semailles …

  51. Un grand geste voilà ce qui en politique est photogénique !

    Je suis surtout frappé par la modestie des réalisateurs de la sit-com « France ».

  52. Et ça,c’est du baratin,du bourrage de crâne ?

    « D’après la sagesse rabbinique, rien n’est plus grave que d’enseigner en présence de ses maîtres. La maîtrise du maître et l’élévation de l’élève – et ses devoirs – commencent là où même un élément isolé du savoir s’est jamais communiqué d’esprit à esprit. Mesurez donc mes scrupules ! Si j’ai accepté de faire cette lecture talmudique sans l’érudition traditionnelle, sans l’acuité d’esprit qu’elle suppose ou qu’elle affine encore, c’est uniquement dans l’intention de témoigner : un amateur , pourvu qu’il soit attentif aux idées, peut tirer, même d’une approche superficielle de ces textes difficiles – sans lesquels il n’y a plus de judaïsme mais dont dès l’abord le langage et les intérêts semblent si étranges que nous, juifs d’aujourd’hui, avons quelque peine à les revendiquer –, des suggestions essentielles pour sa vie intellectuelle sur des questions qui inquiètent l’homme de toutes les époques, c’est-à-dire l’homme moderne.
    Mais il faudra pour cela consentir à un travail sur une page talmudique, malgré tous les inconvénients que présente un discours public un peu austère.
    J’aurais certes pu à moindres frais prodiguer des assurances sur les vertus de ces textes, en citant formules et dictons où ils se vantent de leur propre excellence. Je veux à tout prix éviter ce procédé apologétique. Nous aurons assez à faire avec le passage dont vous avez sous les veux la traduction. Ses perspectives se multiplient et s’élargissent dans la mesure – ou dans la glorieuse démesure – où on le fouille. Les paroles des docteurs rabbiniques se comparent à la braise ardente (Traité des Principes, II, 15) : elles deviennent flamme quand on souffle sur elles. Ardeur et lumière sont ici affaire de souffle ! Les points insignifiants de cette braise s’illuminent de sens dont ils sont les pointes. Cela est vrai aussi des Saintes Écritures ? J’ai appris cela de Rabbi Haïm Volozine, dans son Néfèch Hachaïm. Attribuez à mon souffle trop court ce qui, dans mon propos, restera obscur ou froid. Mais retenez la comparaison, elle définit le Livre en tant que Livre, c’est-à-dire en tant qu’inspiration. »

    Emmanuel Lévinas Nouvelles lectures talmudiques

    • Lormier,

      Je vous sacre premier rabbin de Bonnet d’âne ; votre art pour couper les cheveux en quatre est ici inégalable !

  53. Il faut une grande action, une grande unité de lieu et des héros qui dépassent le cadre naturel pour faire une patrie marquante. C’est ce que la France a pu être qui lui manque aujourd’hui …

  54. Je me souviens du procès express des époux Ceausescu suivi d’une exécution encore plus expéditive au point que les caméras n’avaient pas eu le temps de bien se focaliser.

    Parfois quand l’histoire est pressée de se faire elle ne prend même pas la pose photogénique !

      • Il était capital que les « révolutionnaires » de palais, çad les anciens collaborateurs des pitres Ceaucescu, se débarrassent rapidement de ces témoins là. Nouveaux, tout frais, impeccables moralement, dotés d’un hymen tout neuf, les complices anciens se sentirent soudain, plus légers ….

        Prendre les commandes du réseau des corrompus étaient à la main des des « révolutionnaires » !!!

    • Parce que, eux, ont le courage insensé de jouer…
      Vive les plus cons* !

      *nous incluons les membres élus des deux chambres, ainsi que leurs électeurs

  55. Etre un « homme neuf » c’est un truc à un coup !

    Je me souviens de Georges Mandel disant à De Gaulle en juin 40 : « Vous avez de grandes choses à faire – vous êtes un homme neuf ! »

    En mai 58 De Gaulle était aussi un homme vierge des combinaisons politiques de la IVe ! Il s’était préservé soigneusement – refait une virginité politique. Dans un certain sens De Gaulle était une Jeanne d’Arc refaisant son hymen périodiquement !

  56. Couple de pouvoir

    Le couple Obama fait du fric aux USA, après avoir magouillé dans la politique.
    https://madame.lefigaro.fr/business/barack-et-michelle-obama-couple-business-qui-valait-de-lor-060220-179519

    Un couple d’affairistes qui vaut de l’or (Au)

    En France, nous pouvons faire bien mieux :
    Il suffirait de marier JPB avec Catherine Pancol.
    Ce serait l’alliance de la puissance créatrice et du génie médiocre d’une vilaine marchande de fantasmes.
    Tous les espoirs sont permis !

  57. Le 10 février 2020 à 11 h 39 min,Jean Paul Brighelli a dit :
    « Le contraire arrive aussi. Proust me faisait suer à 16 ans. À 30, j’y trouvais de l’intérêt… »

    Déjà à 25 ans,il me semble,vous y trouviez de l’intérêt ;je suis trop paresseux pour retrouver la chronique dans laquelle (ou à la suite de laquelle vous avez dit cela.)

    « Le contraire arrive aussi.”
    Et donc,le contraire du contraire arrive aussi ;apparemment,c’est une expérience que vous n’avez jamais connue.

    Vous êtes un optimiste invétéré ;d’ailleurs,vous croyez encore pouvoir tirer quelque chose d’un Driout.

    • Tirer sur Driout vous le faites très bien vous-même ! Ne laisser pas JPB vous prendre ce rôle éminent. Il vous va comme un gant … je sais que vous subissez la concurrence de l’autre zouave du Périgord mais c’est un petit frère un peu court en jambes.

      • Driout,vous m’avez fait chier par deux fois ces jours-ci:

        1) en racontant des balivernes sur Guyotat
        2) en faisant étalage de votre illogisme à propos d’Arletty.

        Vous êtes tombé bien en-dessous de zéro dans mon estime;c’est pourquoi j’admire l’optimisme du maestro à votre sujet.

    • Comme quoi un petit virus peut faire autant de dégâts sur un paquebot qu’un gros iceberg !
      A bord du Titanivirus japonais ont-ils au moins prévu un orchestre pour accompagner les mourants jusqu’à leur dernière demeure ?

  58. Quand je dis que Gide ne possédait pas ses partenaires, je parle en effet de pénétration anale, pratique qui lui était étrangère. Et j’ai gardé mon admiration pour lui, même si, en devenant adulte, j’ai cessé de le considérer comme le « maître » absolu.

    Et j’ai moi aussi gardé mon goût pour Dumas, dont j’avais un peu honte à vingt ans, parce qu’il ne passait pas pour un vrai « grand » écrivain. Dois-je ajouter qu’à présent j’assume totalement mon amour pour les romans de cape et d’épée ?

    • Le 9 février 2020 à 18 h 30 min, Sylvie Huguet a dit :

      Petit détail en passant : Gide n’a jamaiis « enculé » personne. Ses pratiques étaient beaucoup plus douces et sans sodomie.
      : « Moi qui ne comprends la volupté que face à face, réciproque et sans violence » écrit-il dans Si le grain…

      Ce que dit Gide est idiot :on peut très bien enculer en face à face.

      C’était mon point iii) auquel vous avez répondu par :

      « Pour les points 2 et 3, disons que je n’ai pas assez de pratique pour en juger ;-)) «
      A quoi je réponds à mon tour :point n’est besoin d’expérience réelle ;une Gedankenexperiment suffit ;on peut,si besoin, s’aider d’une image,par exemple :

      https://en.wikipedia.org/wiki/Gey_sexual_practices#/media/File:Wiki-anal_missionary.png

      (pour accéder à la page,remplacer le e de Gey par un a.)

  59. Vous connaissez cette histoire ? Ca se passe aux Etats-Unis en 1832 sur une des premières lignes de chemin de fer construite du côté de Philadelphie. 57 ouvriers irlandais meurent subitement du choléra … fin officielle de l’histoire selon la compagnie de chemin de fer.
    En 2002 on retrouve 8 squelettes – d’abord les épidémiologistes vous diront que le choléra n’a jamais tué 100% des gens atteints et en plus on découvre que tous les 8 corps ont été sauvagement assassinés
    à coups de hache et de pistolets.
    Conclusion ? On avait mis en quarantaine les ouvriers et ceux qui voulurent s’échapper du camp furent tués par les gens du cru !

    Les autorités étouffèrent l’affaire …

  60. L’école rabbinique-ta mère de la rue Vauquelin,Paris Vème ;une anecdote.

    Lors de l’occupation,le sanctuaire de l’écoleLsynagogue fut vandalisé ;c’est Paul Langevin(alors directeur de l’Ecole Supérieure de Physique et Chimie,voisine) qui mit à l’abri les rouleaux de la loi.

    http://synagoguevauquelin.com/un-peu-dhistoire/

  61. Je veux prendre la défense de la première de nos comédiennes.

    Arletty n’a jamais sauvé un seul juif pendant toute la guerre – elle ne faisait pas exception de religion. Et les seuls rouleaux de la loi qu’on a trouvé chez elle, ce sont ses bigoudis !

    Arletty – comme notre Maestro à tous – n’aimait que les vainqueurs – c’était son droit le plus strict ; « la douce musique de la victoire est plus belle que le bruit de la défaite » disait-elle !

    • Si les Américains s’étaient magné le train et étaient arrivés dès juin 40 en France elle les aurait accueilli avec le même empressement que les verts-de-gris ! Elle aurait ouvert ses bras et le reste à Patton tout autant car elle le disait souvent : « Mon cul ne fait pas de politique, il est du côté du manche ».

  62. On reproche à l’Etat français sa partialité ! Mais il est pris dans un étau … il y a le vieux fond anticlérical de la population de souche et le vieux fond clérical des nouveaux venus.
    L’Etat est obligé de collaborer tout à la fois avec les bouffe-curés et les mange-islam ! C’est dur de faire des acrobaties et d’ouvrir les cuisses en faisant semblant de prendre son pied !

    Non ! N’accablez pas la collaboration des grandes horizontales pas plus que celle des fonctionnaires de justice qui doivent concilier la loi ancienne avec le respect de la force des futurs maîtres.

  63. Dudu de 10h18, est-ce que c’est trop demander à ta crasse impolitesse que de fermer ta gueule à mon propos dans le blog pendant deux jours consécutifs? Ou alors tu peux choisir de rester ici avec ta grosse bite qui bande mou, ok, mais ne pas me la montrer. C’est quand même simple!
    Presque tous tes posts sont cousus d’énoncés moins consistants que le silence, je t’assure…et je te rassure car tu n’es pas le seul coutumier du blog à être dans ce cas.
    C’est pas de ma faute si mon esprit, de sa petite voix dissonante, vient te hanter comme un spectre, t’agacer comme un moustique. Il t’agace car tu sens qu’il te donne un peu tort, que la part de vérité qu’il contient te dessert et crée en toi une nervosité.
    Tu es un nerveux.
    J’assume totalement que mon esprit s’égare parfois ici. Le tien rarement s’égare, sinon par mégarde. Tu n’émancipes jamais tes raisonnements du cadre de la raison instrumentale. Tu penses utile, donc tu ne penses pas. Dieu que ta vie est simple.
    Tu n’es pas bête, je le concède, tu es, littéralement limité. Tu es étroitement circonscrit. Encore une fois, vous êtes nombreux à l’être ici.
    Je pense que même ton corpus scientifique a du se constituer par dosage cloisonné besogneux: un peu de maths, un peu de modélisation, et quand même pas mal de physique avec l’espoir que les ingrédients s’additionnent sans s’annuler le jour du passage devant un jury d’agreg. Il m’aura suffi dans le cadre d’un GSoC d’améliorer quelques lignes de code d’un compilateur qui gèrent le VFP d’un proc pour être recruté au Trumpland comme tu dis, et m’y sentir bien. On appelle ça la grâce.
    Voilà ce qui fait qu’on n’a rien en commun: mon casual friday intellectuel ne dure qu’une journée quand le tien dure toute la semaine.

    Allez, sans rancune, je t’embrasse.(*)
    Ton fantôme, ta hantise.

    (*)Par ailleurs, je t’emmerde.

    • Mais si j’arrête de t’asticoter, mon petit roquet, tu n’auras plus de figure paternelle à laquelle t’opposer et plus rien n’empêchera l’inéluctable avec ta maman.

      Allez, essuie-toi, rendors-toi et compile encore un peu.

  64. Photogénie de la beauté

    Saint-Ignace de Loyola parle d’exercices spirituels (assez solitaires) en vue d’approcher la beauté divine – on craint que ce genre d’effort soit assez vain malgré tout ! En tout cas aucune beauté d’apparence ne pourrait en ressortir.
    Socrate, Aristote et Platon parle de s’exercer dans le gymnase pour devenir un guerrier de la Cité, de s’exercer aux jeux de mots pour devenir un « leader » politique, de s’exercer à la géométrie pour devenir un adulte armé de la logique etc. Toutes choses mesurables par un un effet visible !

    On peut effectivement supposer sans beaucoup s’avancer que physiquement et mentalement les Grecs et les Romains étaient plus développés que les moines retirés dans leur cellule dans je ne sais quel ermitage solitaire et agreste !

    • Alors la vie intérieure elle peut aller se faire foutre quelque part au moyen-âge ou ailleurs !

        • La beauté intérieure de Jésus Christ ? Cette espèce de supériorité masquée avec laquelle il avance vers le peuple les bras tendus faisant pleuvoir des pétales de roses ne serait-ce pas un orgueil démesuré ?

          • Cela dit, vous avez raison. Il y avait de l’hybris en lui. J’ai connu un type qui s’appelait Cristobal. Lui ne distribuait pas de pétales de roses, mais des pommes d’amour.

  65. Faut-il mépriser les barbares parce que nous avons une vie intérieure dont ils ignorent tout ? Faut-il les regarder de haut parce que nous avons une belle âme, généreuse, distanciée et condescendante ? J’en doute énormément !

    La plupart des « gens de bien » regardent le conflit islam-occident comme un accident de l’histoire – une écharde, une égratignure – je doute qu’un accrochage qui dure depuis quatorze siècles soit juste un incident négligeable !

    • Les Chrétiens du haut moyen-âge qui subirent l’assaut de l’islam furent désarçonnés au premier chef – les progrès de l’islam dans des terres chrétiennes d’Asie et d’Afrique et jusqu’au cœur de l’Europe montrent bien la facilité avec laquelle le christianisme avait désarmé les populations soumises à son joug.
      Les peuples d’Europe de l’ouest et du nord probablement plus primitifs – moins anciens chrétiens – ont fait face à l’islam et l’ont repoussé. C’est peut être quelque reste de leurs cultes païens qui les ont animés !

  66. En résumé comme JPB je me méfie du christ et de son message qui désarme les peuples !

    Est-ce que le christianisme parle d’exercices corporels pour former à la guerre et pour servir la cité ? Jamais … tout au contraire il dit de rendre à César ce qui lui appartient et de se réfugier dans je ne sais quel espace spirituel où l’on serait libre. Libre et dans les fers en même temps je suppose !

    • La décadence de la volonté conquérante est pour le moins évidente en Occident – on est tout surpris quand un peuple évolué comme le peuple américain élit un leader sans vergogne et qui le clame à tous les vents !

      • Le parfait chrétien a honte ! Ce n’est pas vraiment un sentiment très militaire et très volontaire.

  67. Tenter de justifier son goût pour Sade en embarquant Gide dans le même château montre une piètre connaissance de Gide, en effet.
    Quant à dire qu’on « aime Sade de plus en plus », c’est avoir lu Sade sans doute trop jeune et ne l’avoir pas bien digéré.
    A voir ce blog, cela a fait quelques dégâts. Il ne reste plus que les petits maîtres, imbus de leur volonté de puissance, qui n’ayant plus d’esclaves à se mettre sous la dent, s’entre-déchirent au nom de leur vision très contestable de la liberté : celle de leur instinct.
    Vingt-sept années de prison font perdre en lucidité. X années de claustration dans BdA aussi.

  68. Edouard Louis le chrétien de rechange pour un monde trop fatigué a honte de s’exprimer librement !

    « La liberté d’expression, c’est connaître les questions que l’on peut poser et les questions que l’on ne peut pas poser. Il y a des questions qui ne sont pas des questions mais qui sont des insultes. »

    Ben oui mon gars ! dans Homère les batailles d’épithètes sont les prolégomènes à la bagarre !

    La te-hon Eddy Bellegueule …

  69. Réflexion pâtissière sur un clafoutis :
    La cerise aurait été ramenée de Cerasus du Pont à Rome par Lucullus, après sa campagne contre Mithridate.
    Finalement,
    certaines bonnes choses peuvent venir de l’Orient compliqué, mais elles sont rares !

    • Vous admirerez la logique impeccable du raisonnement :
      Clafoutis implique cerise.
      Le reste jusqu’à Orient compliqué suit naturellement.
      Élémentaire, mon cher Watson !

  70. Je pense que l’adoption du christianisme par l’empire romain a eu des effets désastreux sur le moral des romains – à partir du moment où vous abandonnez les exercices physiques et les exercices intellectuels pour la macération et la contemplation de l’ineffable vous n’êtes plus bon à grand chose – et certainement plus à mener un grand empire !
    Ce n’est pas en ayant honte de soi qu’on devient un grand conquérant et un grand gestionnaire de peuples !

    Le refus du joug du corps physique remplacé par l’adoration du corps spirituel c’est le début de la décadence des idées nettes pour le brouillard sentimental !

    • Rentrez dans votre coquille, ô bon chrétiens, que disent les prêcheurs ; jusqu’à ce qu’il vous pousse des cornes ?

    • « Ce n’est pas en ayant honte de soi qu’on devient un grand conquérant et un grand gestionnaire de peuples ! »

      Vatican est une des plus grosses banques mondiales et, accessoirement, son ambition à fédérer une première Europe a échoué de peu. Durant vingt siècles, personne ne bougeait une oreille, aucun roi n’était sacré ou ne faisait un pas sans l’aval de Rome (et nous pouvons nous targuer d’avoir un monarque qui l’ait mis au pas durant son règne). La découverte de l’Amérique, sa conquête, s’est fait sous son sceau. Pendant que la France et l’Angleterre guerroyaient, Rome plaçait ses billes en envoyant l’Espagne et le Portugal en envoyé spécial. Les empires vieux de 20 siècles ne sont pas légion.

    • Pour bien gérer un troupeau démocratique ou non, et garder le moral sans penser aux opposants éliminés objets de l’adoration de leur famille effondrée et débile, il faut et il suffit d’être simple d’esprit …politique….ta mère !

  71. Testez vos connaissances sur le virus (suite) :

    Pour combattre l’épidémie :

    1- Il faut boire de l’eau de javel (solution commerciale diluée à 50 %)
    2- Il faut prier et lire les textes sacrés
    3- A l’instar de Gandhi, il faut pratiquer le rouet mais éviter Carry
    4- Il faut mâcher des feuilles de coca toute la journée
    5- Il faut enkhuler un pangolin à la pleine lune (après avoir soigneusement enlevé les écailles)
    6- Il faut éviter les Ouïgours comme la peste car ils ont été volontairement infectés par les autorités chinoises.

    Certaines de ces affirmations sont plutôt fausses, sauriez-vous les détecter ?

  72. Maintenant que j’ai vu côte à côte les portraits d’Edouard Louis dit Bellegueule et de Manu Macron dit petite bite je suis frappé des ressemblances de tempérament et de vision des choses !

    Ca va me hanter cette nuit si je n’y fais pas gaffe !

  73. Le 10 février 2020 à 11 h 42 min,Jean Paul Brighellia dit :

    « …il y a des sensations qui ne se trouvent qu’à l’intérieur. J’ai vécu avec deux lesbiennes qui entre elles se pénétraient fort — et loin.
    Même au niveau buccal la pénétration a de l’importance… ».

    Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.
    Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil,

    http://www.ijdvl.com/articles/2015/81/5/images/ijdvl_2015_81_5_505_162343_f2.jpg

  74. Le 10 février 2020 à 11 h 42 min,Jean Paul Brighellia dit :

    « …il y a des sensations qui ne se trouvent qu’à l’intérieur. J’ai vécu avec deux lesbiennes qui entre elles se pénétraient fort — et loin.
    Même au niveau buccal la pénétration a de l’importance… ».

    Les turcs ont passé là. Tout est ruine et deuil.
    Chio, l’île des vins, n’est plus qu’un sombre écueil…

    http://www.ijdvl.com/articles/2015/81/5/images/ijdvl_2015_81_5_505_162343_f2.jpg

  75. Réflexe bucco-pharyngé (ou simplement « pharyngé) :si on vous touche la luette,vous avez envie de vomir.

    (alouette,je te plumerai le bec…n’est pas une chanson innocente)

    En anglais « gag reflex ».

    Chez les ours le réflexe pharyngé vient très vite ;c’est pourquoi les ourses ne pratiquent pas la « gorge profonde » tant chantée par le Maestro .

    Vous souvenir de ce détail zoologique peut vous sauver la vie,si vous rencontrez un ours.

    Man fends off grizzly by shoving arm down its throat

    [Un homme repousse un ours en lui enfonçant un bras dans la gorge.]

    https://eu.greatfallstribune.com/story/news/2015/10/04/chase-dellwo-recounts-saturdays-grizzly-attack/73348328/

  76. Si vous souhaitez sortir de votre terrier, il vous faudra mentir ! Ce pourquoi tout le monde ment : c’est le vivre ensemble qui veut ça ….Inévitable !

    • Titulaire de la Chaire Mensonge à l’Université de la Pointe Rouge, je vous donnerai des cours gratuits* pour vous aider à mentir commodément !
      (*premier mensonge ….)

    • Ce sont les lits aux oreillers truffés de micros Huawei … bien distincts des autres coussins !
      Longue vie au Lion de Beijing, notre ami Xi Jinping (ta mère)

  77. On n’arrive même plus à distinguer les communistes et les chrétiens – c’est dire dans quelle confusion extrême nous nous sommes plongés.

    • Faites un effort Messire Driout !

      – Un communiste, ça pense et ça y croit, ça porte des moustaches puissantes et ça fait chier le monde, à défaut d’apporter des solutions pour le changer. Un communiste, c’est un clown rigolo dans le quartier…
      – Un chrétien, ça croit, et la foi c’est sympa ça empêche de penser mal. Ce que les cocos savent faire depuis toujours, la révolution socialiste ne plait qu’aux cons. Attention, Saint-Pierre tient à jour la liste : pas de passe droit pour entrer au Paradis…

      Le communisme est un mouvement sans idée : éphémère !

  78. Plutôt rouge que mort disaient-ils ! Ben en Chine vous aurez bientôt les deux mon colonel !

    • Le Coronavirus : vous devenez tout rouge, vous suffoquez, vous en appelez à vos saints, Saint-Marx, Saint-Lénine, Saint-Mao, Saint-Castro puis vous mourrez comme tout le monde !

      C’est bien la peine d’avoir une idéologie qui vaut pour toutes le situations et qui ne peut rien contre un misérable virus réactionnaire !

      • Saint-Pol-Pot si on t’avait écouté un peu mieux on saurait tous aujourd’hui que le salut est dans les champs, le révolutionnaire marxiste n’est pas fait pour s’entasser dans des bidonvilles du capitalisme !

        • Pol pot avait réussi à régler, une fois pour toutes, le problème des retraites au Cambodge : diviser la population par deux en supprimant physiquement d’abord les vieux…

          • Les inaptes voulez-vous dire !

            – Que Saint-Macron soit avec toi mon frère, et va en paix parmi les impies !

          • Pour des raisons personnelles, je réprouve violemment le comportement de Jean Pol Pot* à l’égard des vioques…
            (*et oui, son vrai nom est celui là…)

  79. – Si les vieux savaient traverser la rue sans se faire écraser peut-être sauraient-ils trouver du travail rémunérateur – évangile selon Saint-Macron, livre 2 chapitre 21 du code du travail.

  80. Oyes le grand Saint-Macron ! Vous avez des yeux mais vous ne savez pas voir, sa parole vous crucifie parce que vous êtes dans les ténèbres !

    La dimension – tout est dans la dimension spirituelle selon Paul Ricoeur, le grand aïeul de Saint-Macron dont il est le plus fervent disciple.

    • Souffrez, prenez de la peine ! Vous n’avez pas atteint la dimension ! Faites la navette de petit boulot en petit boulot afin que la grandeur de la banque soit assurée pour les siècles des siècles, amen !

  81. Il y a eu grâce à Emmanuel Macron une fusion-acquisition du Vatican par la banque Rothschild ! Et c’est heureux car on en venait à douter de notre foi en Jésus le sauveur des riches !

    • Emmanuel donne à la banque ce supplément d’âme qui lui manquait tant ! Ce Vatican est une pépite, une start-up Jésus-Christ porteuse de plus-value.

  82. La presse : « Affaire Matzneff : un appel à témoins lancé ce mardi pour retrouver des victimes »

    On espère pour lui qu’il les a mangés.

  83. – De l’action verbale
    – De la réaction religieuse
    – Du vice enculeur
    – De la vertu suceuse
    – Du suspense judiciaire
    – Du people politique

    Mais enfin à Hollywood on aurait déjà un chef d’œuvre avec cette histoire de libidineux porté sur l’écriture !

    Les Césars se plaignent d’être tenus à l’écart du scénario de Cannes … z’ont qu’à s’impliquer davantage dans le scandale du moment !

    – Un Polanski-Matzneff sinon rien !

  84. Je ne sais pas si vous connaissez « Les carnets d’un tonnelier pendant la guerre de 14/18 » écrits par Louis Barthas ? Simple soldat, militant socialiste, il dit que c’est la honte de se défiler devant les autres soldats qui les a fait tenir. La honte militaire c’est de prendre la fuite !

    Donc « la honte » n’a pas le même sens selon les sensibilités politiques, philosophiques ou ce que vous voulez – mais elle joue un grand rôle dans les rassemblements humains.

    Dans le christianisme la honte est centrale – mais elle tend à inhiber l’action au profit de la macération ce qui est contraire à toute bonne conduite d’une société. La fameuse dimension spirituelle est surtout en fait une inhibition des instincts de survie.

    • Il a très bien fait — avant que ça dégénère.
      Et son syndicat constate que plus de 40% des lycées sont bien en peine de faire passer les E3C. Le secrétaire général du syndicat avait déjà prévenu — par ma voix, entre autres :

      https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/edito-brighelli-baccalaureat-pourquoi-meme-les-meilleurs-lycees-de-france-veulent-boycotter-le-controle-continu-115124

      Et ça remonte au 17 janvierOsez dire après ça que je défends systématiquement le ministère — qui m’en veut, visiblement, sur ce coup… Tant pis pour moi.

      • Vous les avez dénoncés mezza voce et seulement quand la condamnation a commencé à devenir suffisamment importante, à tel point que je vous ai demandé, au début, pourquoi et que vous m’avez répondu que vous deviez  » ménager » votre grand chef.
        En attendant, le proviseur de Thiers va faire comme tout le monde : il a annulé, il va devoir reporter et cela se fera sans doute sous surveillance policière avec les CRS et les services du rectorat qui filtrent l’entrée des élèves de premières, seuls autorisés à pénétrer dans un lycée transformé en bunker, cadenassé et avec toutes les épreuves à passer à la suite, d’un seul coup.
        L’institution a offert ce spectacle déplorable ces derniers jours dans plusieurs établissements. Les épreuves se sont déroulées dans des amphis ou des selfs où la fraude est absolument légalisée : les élèves gardent leurs portables, s’en servent, regardent sur les voisins puisqu’il n’y a pas de tables séparées dans un amphi ou un self, des erreurs de distribution de sujets par des surveillants ont permis à des élèves de connaître le sujet sur lequel ils allaient être interrogés une heure après ( oups, c’était pas le sujet d’histoire qu’il fallait distribuer ! ) ce qui permet pendant la pause de se renseigner sur son portable. Les élèves fumeurs sont autorisés à fumer dans les couloirs de l’établissement sous le regard des gardes mobiles faisant les cent pas dans les dits couloirs.
        De toute façon, les sujets donnés circulent depuis un bout de temps sur les réseaux sociaux et avec leurs corrigés. Et nos élèves nous ont dit que tous les sujets étaient déjà connus. Certains ont même pu se servir du corrigé en direct, pendant les épreuves.
        Mais tout cela n’a aucune importance puisqu’on martèle en haut lieu que tout va bien, que tout se passe normalement, puisque la seule chose qui compte est que ces E3C soient passés, même dans des conditions contraires au respect de la légalité, avec des fautes qui invalideraient n’importe quel examen en temps normal, l’unique chose qui compte est que le grand responsable de tout cela, puisse dire : c’est fait, j’ai réussi, ma réforme est bonne, je suis le meilleur.
        Et bien sûr, les collègues se sentent très motivés pour corriger des copies qui ont été rédigées dans la fraude la plus totale, sans parler des administrations des lycées qui pleurent déjà pour la numérisation des copies.
        Ah, dernier point, tout aussi ubuesque, on numérise dans certains établissements les copies qui seront corrigées par les profs du même établissement. Utile ! Pas grave, c’est le numérique, c’est le progrès !
        Les notes doivent d’ailleurs être vite données, sous 15 jours car début avril, ça recommence. Ben, oui, pour la deuxième session des E3C avec les mêmes matières. Quand les collègues auront-ils le temps d’enseigner ? Pas grave, il suffit de dire que le niveau remonte, et le tour est joué. Tout le monde y croit.
        Jamais vu un bazar pareil !
        Mais à part ça, tout va très bien, Monsieur le Marquis.

        • Tête de Noeud est très rusé.

          Peut-être avait-il prévu cette chienlit;en tout cas il en tire parti:il commence à envisager des « aménagements ».

          Ainsi,il gagne sur deux tableaux:
          1) il se donne l’air du mec qui écoute et négocie.
          2) il avance vers la suppression pure et simple du baccalauréat-ce qui était le souhait de Macron depuis le départ.( c’est aussi ce que préconise le Maestro,plus macroniste qu’on ne croit )

          Admirable stratégie:s’il avait proposé de but en blanc de supprimer le baccalauréat,il aurait rassemblé beaucoup de monde contre lui.

          • PS je note aussi que l’administration de Thiers a fourni à la police,quand elle en a fait la demande, l’ensemble des photos des lycéens;ainsi la police a pu identifier rapidement l’élève qui aurait injurié et menacé de mort l’un des leurs;on a envoyé un surveillant le chercher dans sa classe et il est parti passer une nuit en garde à vue.

            A la place du proviseur j’aurais dit à la police:vous avez tous les moyens nécessaires pour rechercher l’auteur d’un délit;je vous ordonne de quitter les lieux immédiatement.

          • Non. Ça s’est fait à la demande expresse du recteur. LMe proviseur a fait ce que lui demandait sa hiérarchie — et pas la police.
            Vous ne connaissez pas grand-chose à la voie hiérarchique, vraiment.

          • S’agissant de micron, arrêtez s.v.p. de parler de stratégie, il n’en a pas .
            Quand au macronisme, il n’existe pas non plus.
            TDN n ‘est pas rusé, c’est un enfoiré de première classe, il ne dupe plus grand monde.
            Cette chienlit, comme vous dîtes, est une honte pour toute l’institution.

          • Et pourquoi ne pas imaginer, qu’au contraire, il ralentit au maximum l’injonction qui lui est faite de supprimer le bac qui coûte si cher en négociant le EC3 avec ses supérieurs (Bercy, Toufriquet). Vous n’avez de cesse de taper sur cet homme, qui tente de redresser, dans l’urgence et le peu de moyen qui lui sont alloués, le mammouth, de rattraper les décennies de gabegie. Vous semblez surtout ignorer qu’il n’a pas les coudées franches. Une Najat en place vous exécutait le diplôme sans passer par la case EC3. Croisez les doigts pour que ce EC3 tienne encore deux ans afin que le gouvernement successif (et nouveau !) n’ait pas à revenir trop lourdement sur des réformes au sein de l’EN.

          • Et croisez les doigts pour que cet homme QUI CONNAIT SON METIER reste dans les bonnes grâces présidentielles et de l’opinion , sinon, auquel cas, méfiez-vous d’ignorer les motivations d’un successeur plus apte à courber l’échine et à se vautrer dans les compromis que suscite le fauteuil d’un maroquin.

          • Eh bien, ce n’est pas faux; si un autre mignon à Macron s’installe rue de Grenelle, en lieu et place de Blanquer, ce sera fini pour de bon.

          • Mais bordel, moi-même je suis pour la suppression du bac ! Tous les gens sensés ! Ça ne rime plus à rien depuis vingt ans ! Laissez le Supérieur régler la question — on le fait déjà pour 45% des élèves, en BTS? IUT, Prépas, facs à dérogation type Dauphine, etc — sans compter ceux qui sont triés à Bac + 1, style Médecine. Un Certificat de fin d’études, et on laisse les livrets scolaires être validés par le Supérieur — ou non. Où est le problème ? C’est devenu un chiffon de papier onéreux, et rien d’autre.

          • Jean-Paul,
            C’est très simple, sa suppression participe à l’ordre du nivellement mondiale à l’américaine et se poursuivra par le renoncement de l’Etat sur les formations supérieures ainsi que leurs coûts élevés réservés à une caste du même ordre ou un endettement sur 30 ans pour rembourser ses études pour les milieu défavorisés. Le bac fut longtemps un diplôme de référence à l’échelle internationale, si vous renoncez à cette référence vous admettez l’impossibilité qui serait faite de retrouver un niveau d’enseignement qui fit sa singularité supérieure.

          • Avec cette mascarade affichée en lieu et place du bac, jamais les jeunes n’ont été autant méprisés, les dégâts seront considérables.

        • Je suis partisan d’un contrôle continu total, fait par les profs des élèves. Et d’un Certificat de fin d’études octroyé à tout le monde — avec des notes différentes. La qualité du lycée fera le reste, comme elle le fait déjà : vous croyez que des élèves de ZEP / REP élevés par leurs enseignants dans l’ignorance ont une chance quelconque ? On s’en fiche des notes — ce n’est pas là-dessus que l’on recrute dans le Supérieur. Bon sang, je le fais depuis vingt ans, en prépas : on recrute au mois de mai — on s’en tape, du Bac.
          SI j’ai quelque chose à reprocher à Blanquer, c’est d’avoir opté pour une demi-mesure idiote. Il fallait rayer le bac de la carte scolaire. Parce qu’on ne eut pas le revitaliser, il est en mort clinique depuis vingt ans. Réveillez-vous un peu ! Tout le système est pourri — et 80% des enseignants sont indignes. C’est ça, la réalité — et rien d’autre.

          • Le bac n’est pas seulement un sésame pour la fac, il vous classe sur le marché du travail. Un bac avec ou sans mention sur un CV comme seul diplôme signifie quelque chose pour un recruteur ; votre certificat n’indique plus rien.

          • Il n’y a pas que le Bac à supprimer.
            Il faut supprimer l’EN: fermer les écoles, collèges et lycées qui sont devenus de simples garderies pour illettrés abrutis par les écrans.
            On dépense un « pognon de dingue » (comme dirait l’autre) pour rien.

          • Je suis d’accord !
            « Fermons les écoles ! Construisons des prisons ! »
            A Cayenne !
            Ah….! Cayenne ! le paradis de la sorcière Taubira….

          • Un lycée, actuellement, est classé par son taux de réussite au Bac, Quel sera le nouveau curseur permettant d’évaluer la qualité d’enseignement d’un lycée si un Certificat de fin d’étude est distribué sans restriction en fin de cycle ?
            Que vous le vouliez ou non, le Bac offre encore à un élève de ZEP / REP un anonymat et une égalité d’obtention à l’échelle nationale, il l’extirpe du marqueur territorial qui lui assigne votre Certificat local de fin d’étude.

          • Ça, c’est pour la presse ! En fait, le classement des lycées tel qu’il existe en prépas est infiniment plus subtil — il y a des lycées dont nous ne prenons jamais personne, sans que leurs résultats au Bac soient déshonorants — d’autant que nus sélectionnons avant le Bac. Nous SAVONS quel est le niveau réel, c’est tout.

          • Jean Paul Brighelli
            a dit :
            Nous SAVONS quel est le niveau réel, c’est tout.

            Mais vous vous êtes adaptés au niveau actuel de son attribution, il est anormal que vous ne sélectionniez jamais d’élèves en provenance de certains lycées – ça, ça n’a pas de sens. Vous vous êtes conformés à l’inadmissible et vous continuez cette politique de l’inadmissible par la mise en place d’un Certificat dont la valeur sera attribuée en fonction de celle de l’établissement qui le décerne. Tous les Certificat n’auront pas la même valeur… Tous les Bacs, même s’ils ne valent rien, peuvent prétendre à cette égalité !
            Vous faites un travail de sélection qu’une faculté ne devrait pas avoir à faire, vous pensez économiser sur un poste mais vous chargez de façon exponentiel celui de l’enseignement supérieur par le travail gigantesque que demanderont l’études de millions de dossiers d’étudiants ce qu’un diplôme normalement se devait d’économiser ! Une prépa n’est pas une faculté.

          • Vous savez quoi ? Mes collègues de fac n’ont qu’à bosser un peu — ça les changera.
            Nous examinons près de 1500 dossiers pour 50 places chaque mois de mai. Ma foi, ils sont plus nombreux que nous, qu’ils en fassent autant.

          • exponentielle *

            Et vous savez que j’ai raison !!!
            Vous vous battez depuis vingt pour la qualité d’un enseignement et bien ce n’est pas sur la dernière ligne droite avant le mur de ce gouvernement de ****, de l’implosion de ce système (il se tend sa propre corde) qu’il faut changer de cap.
            Je ne sais pas quelle sombre période il nous sera donnée de vivre dans le passage obligatoire jusqu’à la grande étape finale, celle du goudron et les plumes, mais il y aura cet aboutissement. Les compteurs seront remis à zéro.
            Cio !!

      • Parce que vous croyez qu’un recruteur se fie à un diplôme sans déchiffrer le plus finement possible tout le reste, chez le candidat ! ?….

        • Et croyez-vous qu’un candidat sans le Bac ait autant de chance qu’un bachelier (même s’il vaut tripette) dans le tertiaire ?
          Pensez-vous, qu’il n’y ait aucun élève sorti du système scolaire en fin de troisième ?
          Pensez-vous, enfin, que l’on traitera avec le même soin que ne le réclament les 300 candidatures d’une prépa, les 1 600 000 inscriptions en première année de fac par une sélection sur dossier ?

        • Ce certificat est un nivellement par le bas, la complaisance à la médiocrité et l’impossibilité faite à l’enseignement du secondaire de progresser, il participe à une fracturation sociale en cours sur un model ultra libéral. Ce certificat signifie également le maintient des bas salaires dans l’enseignement, l’abandon de l’excellence et l’accès des facs et des prépas réservé aux 20% de veinards de la totalité des effectifs lycéens qui auraient des parents profs ou cadres supérieurs. Il y a ceux qui auront les codes et les 80 % d’autres…

        • On n’oppose pas l’échec de vingt pauvres années (peanuts !) dans l’enseignement à un siècle qui fit sa réussite pour justifier de sa mise à mort.
          Tous les secteurs du service public sont en souffrance, et on ne s’en étonnera pas quand 53 % du PIB vont dans le puits sans fond de la dette de l’Etat. Mais s’il y a un secteur à préserver c’est bien celui de l’enseignement.

          • Mais pas tel qu’il est enseigné également !
            Par ce certificat, vous abondez dans l’idée que l’éducation d’une nation et tous les enjeux qui en découlent selon sa compétitivité à l’échelle mondiale que cela implique puisse se faire en mode marque repère ! Vous ouvrez grand les vannes de l’enseignement privé ! Un certificat certifié privé ; la prochaine vraie valeur !
            Ce mode est en place aux US depuis lurette et ils n’ont plus de cerveaux ! Ils viennent les débaucher en Europe, Silicone Vallée grouille d’ingénieur français. Et vous savez pourquoi un étudiant américain en informatique arrête ses études en troisième année ? Parce qu’il n’aura plus assez de temps nécessaire pour rembourser son crédit. Ce pays ne fabrique que des avocats ou des chirurgiens plasticien, secteurs qui assurent à l’étudiant qui s’y engage la certitude de pouvoir rembourser leur cursus.

          • Eux au moins attirent les cerveaux, et ils ont un Supérieur de qualité.
            Nous, il y a lurette que même les Africains francophones ne viennent plus à la Sorbonne.

          • Ils veulent faire des économies ? Soit ! Qu’il suppriment les postes d’inspecteurs d’académie que le seul curseur de notation soit les notes d’un élève obtenues au Bac, que les profs soient notés sur la moyenne des notes de leur classe au diplôme et qu’un examen, idem pour le brevet des collège et qu’un examen soit mise en place en fin de CM2. Que des primes leur soient versée en fonction de ces résultats.
            On peut parier à l’avance que le derrière des diptères si cher aux pédagos trouvent enfin une paix royale. On peut parier également que les résultats au classement PISA bénéficieront d’un « up grade » fulgurant sans qu’il y ait a mettre en place une série de réformes sur la formation des enseignants. C’est un opération dite « couteau sous la gorge »… Et ça marche.

          • « Eux au moins attirent les cerveaux, et ils ont un Supérieur de qualité.
            Nous, il y a lurette que même les Africains francophones ne viennent plus à la Sorbonne. »

            Mais ce ne sont pas les étudiants africains qui les choisissent, c’est l’Oncle Sam qui va les chercher pour des raisons géopolitiques évidentes !
            Vous jouez dans quelle cour Jean-Paul ? Leur Supérieur forme au compte goutte comparé au nôtre qui n’a pas à rougir de son niveau. Et il n’est pas normal que nos cerveaux puissent délibérément se barrer après avoir bénéficié, aux frais de la princesse, d’une formation qu’ils les auraient cloués pour 40 ans de crédit aux US.

        • Et si vous voulez redonner toute sa valeur au Bac et un écrémage à l’entrée des facs, qu’il soit noté objectivement par des enseignants dignes de ce nom. Que ce soit au corps enseignant de s’adapter à cette valeur (et il le peut et il ne devrait pas avoir le choix) et non la valeur de se rabaisser à celle du corps enseignant.

          • Aucune fédération de parents ne ‘accepterait — parce qu’on passerait de 90% de reçus à 20%. Et où mettrait-on les redoublants ?
            Le Bac est irrécupérable.

          • Peut-être pas de manière aussi brutale, que le diplôme retrouve sa valeur initiale étalée sur une période de quelques années, en optimisant également les filières pro dans le même temps. En trois ans, il peut retrouver de sa superbe.
            Et depuis quand les associations de parents d’élèves ont un poids sur les décisions de l’EN ? D’ailleurs, vous rappelez que certains groupes de pressions devront aussi retrouver la raison d’être de leur véritable fonction et s’il ne la retrouvent pas, qu’ils soient enjoint à disparaître. Ce seront aussi des économies de faites…

        • Ce que je voulais dire, c’est que « Bac » n’impressionne plus personne — même agrémenté d’une mention Très bien.
          Il faut au moins un Master, à présent… Et de l’entregent.

          • Ils n’impressionne plus les enseignants, les initiés de l’EN mais dans l’inconscient collectifs, pour les générations précédente encore en activité et loin des problèmes du classement PISA, il a un sens. Et l’Etat est le premier à encore le lui accorder : la fonction publique et l’échellonnage des ses agents se base encore dessus ! Ne vous ne déplaise.

  85. Le 11 février 2020 à 14 h 53 min,Brighelli a dit :
    Belle image de vagin denté !
    Mais non,c’est un palais perforé par la bite de JC.
    Le 11 février 2020 à 9 h 13 min,JC…..a dit:
    Perso, j’ai réussi à repousser une harceleuse agressive en lui enfonçant dans la gorge ce que j’avais sous la main ! Je vous rassure : elle n’a pas vomi comme le grizzli !

    Et voilà le résultat:

    https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn%3AANd9GcTgtqQnqjmyb-dKOCfkGCCzAsjKatYBJQ7ZvKRbMRZFW6frzSwm

  86. En 1928,un certain docteur Barhélémy observa chez une patiente un purpura vélo-palatin qui l’intrigua beaucoup;en interrogeant la patiente il put en identifier la cause;mais l’explication détaillée qu’il donne ne convainc pas tout le monde:on doute qu’une « dépression manométrique » ait pu provoquer de telles pétéchies.

    • Et vous,que pensez-vous de ce purpura « a vacuo » ?

      Croyez-vous qu’une « dépression manométrique » ait pu causer ces pétéchies ?

      je penche évidemment pour la thèse du traumatisme par chocs (du même genre que ceux qui provoquent des ecchymoses.)

  87. Le 11 février 2020 à 22 h 06 min,Jean Paul Brighelli a dit :
    Non. Ça s’est fait à la demande expresse du recteur. LMe proviseur a fait ce que lui demandait sa hiérarchie — et pas la police.
    Vous ne connaissez pas grand-chose à la voie hiérarchique, vraiment.

    Soit :votre proviseur a obéi à son supérieur,le Recteur.

    Ce Recteur,il faut en dire le nom ;il s’appelle Bernard Beignier.

    Vous ne faites que déplacer le problème :ce Recteur a lui-même obéi à qui ?

    Au Ministre de l’Intérieur ?

    Ou bien,a-t-il agi de sa propre initiative ?

    Dans un cas comme dans l’autre,le geste est abject,indigne d’un universitaire.

    La tronche du mec:regardez-la bien,elle en vaut la peine:

    http://cache.media.education.gouv.fr/image/Le_recteur/84/0/Recteur_Beignier_450840.10.JPG

    Cela dit,malgré brutalité et intimidation,le Recteur l’a dans le khul car les E3C n’ont pas eu lieu

    au Lycée Thiers.

  88. Le 11 février 2020 à 21 h 06 min, abcmaths a dit :
    S’agissant de micron, arrêtez s.v.p. de parler de stratégie, il n’en a pas .
    Quand au macronisme, il n’existe pas non plus.

    Vous ne voyez pas la cruelle réalité :
    le macronisme existe : c’est la politique des USA pour supprimer l’état-nation.
    Macron est un petit proconsul psychotique et camé, chargé de vendre la soupe aux naïfs.

    • Ouvrez les yeux :
      L’état profond yankee attaque les remparts de la France sur trois fronts :
      1. pillage économique
      2. licence des mœurs via la télé et internet
      3. soutien au multiculturalisme dissolvant de la culture nationale.

      Vous noterez que macron est très actif sur les trois fronts pour complaire à ses maitres occultes.

  89. Garde à vue
    Vérifié le 18 avril 2019 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la justice

    « La garde à vue est une mesure de privation de liberté prise à l’encontre d’un suspect lors d’une enquête judiciaire. Elle permet aux enquêteurs d’avoir le suspect à leur disposition pour pouvoir l’interroger et vérifier la véracité de ses déclarations. La durée de la garde à vue est limitée et le suspect a des droits liés à sa situation, dont celui d’être assisté par un avocat. »

    S’agissant du lycéen marseillais qu’on est venu chercher dans sa classe pour l’embarquer dans un véhicule de police et lui faire passer la nuit au poste,il est clair que la garde à vue qu’on lui a fait subir est une mesure punitive.

    Il aurait injurié un policier et l’aurait menacé de mort.

    Le Recteur,Bernard Beigner,agissant sur ordre de l’Intérieur ou bien de sa propre initiative a veillé personnellement à ce que l’interpellation se fasse au lycée.

  90. Le 11 février 2020 à 21 h 06 min,abcmaths a dit :
    S’agissant de micron, arrêtez s.v.p. de parler de stratégie, il n’en a pas

    J’ai parlé de stratégie (et je suppose donc que votre propos s’adresse à moi.)

    J’ai parlé de stratégie,oui, mais à propos de Blanquer,homme particulièrement nuisible parce qu’excellent stratège;

  91. Brighelli a dit : » SI j’ai quelque chose à reprocher à Blanquer, c’est d’avoir opté pour une demi-mesure idiote. »

    Il a été alerté avant les vacances de Noël, par tout le monde, absolument tout le monde des dysfonctionnements liés aux E3C. Il pouvait tout calmer, d’un coup d’un seul.
    Il aurait accepté simplement de faire une session de vrai contrôle continu le temps que son administration se mette au point ( si tant est qu’elle puisse le faire, on se demande ) et rien de tout cela n’aurait eu lieu.
    Mais toute cette réforme a été lancée sans être préparée correctement. Et l’on retrouve cette même impréparation dans tous les domaines : des réformes tous azimuts sans concertation véritable, non préparées, par des gens incapables, qui s’assoient sur la légalité. Je connais par ailleurs des gens qui travaillent avec le ministère de l’intérieur et c’est strictement la même chose.
    Tout ce petit monde macronien se met au-dessus des lois. Les réformes, non préparées, seront passées avec la force et la violence.
    Je passe sur certains détails mais il y a des élèves qui ont été menacés et intimidés par la police de manière stupéfiante. On se demande encore si on est en France.
    Et si c’est la seule technique soi-disant rusée qui a été trouvée pour supprimer le bac, franchement, c’est un peu cher payé ! La plupart des parents sont prêts à accepter le contrôle continu ( le vrai ! ) et les profs aussi. Si c’est cela la raison d’un tel bordel, il n’ y avait pas besoin de mettre les établissements à feu et à sang.
    Et il y a un paquet de collègues qui n’ont jamais osé levé la voix qui sont écoeurés de ce qui se passe et multi- grévistes pour la première fois de leur vie.
    Quelqu’un d’intelligent aurait prévu les choses autrement. Je ne vois que bêtise, entêtement et orgueil dans tout cela.
    Et ce qui me dégoûte le plus est la communication totalement mensongère de ce monsieur. Il nie la vérité, il nie ce qui se passe. C’est infâme.
    Ils vont le payer cher aux élections, j’espère, et ce sera bien fait.

    • « On se demande encore si on est en France. »

      Mais oui,nous sommes en France;la France est tout-à-fait susceptible de devenir (redevenir?) un état policier.

      Vous savez,le Maestro est capable,à quelques mois d’intervalle de louanger Charles de Courson puis de déclarer ,en haussant les épaules, à propos du meurtre de Zineb Redouane par un policier:Bah!ça nous en fait toujours une de moins !

      Alors le Français moyen…

    • « Je ne vois que bêtise, entêtement et orgueil dans tout cela. »
      Totalement d’accord avec vous.
      Ce sont des amateurs, tous, TDN compris, n’en déplaise à Lormier.
      Stratégie est vraiment un terme inapproprié .

    • Aux élections municipales peut-être, pas à la présidentielle.
      Macron sera réélu contre Marine le Pen. Avec un peu moins de marge que la première fois, mais réélu quand même.
      Et ce sera bien fait aussi.
      Pour nous.

      • C’est le drame de toute démocratie : on donne à un con inculte incompétent le même droit de vote aux élections qu’à un honnête homme compétent : nivellement de masse, par le bas !

        • C’est une bonne analyse, quoique partielle, de l’ampleur du vote caissière aux présidentielles

    • « La plupart des parents sont prêts à accepter le contrôle continu ( le vrai ! ) et les profs aussi. »

      Séquoia, un « vrai » contrôle continu ? Il faudra bien une dizaine d’années pour que le système se stabilise partout et qu’on puisse distinguer clairement et facilement les lycéens de merdre et ceux qui sont assez bons (sur une échelle de 0,1 à 10 ?) dans les secteurs où il faudra recruter les 10 à 20% de « vrais » étudiants nécessaires pour faire fonctionner le système.

      Pour le reste, il y aura l’Université de Toutes les Insignifiances (on comprend d’ailleurs très bien la répugnance des pouvoirs à y injecter massivement des « moyens »).

  92. Le député Charles de Courson avait critiqué la loi « anti-casseurs » qu’il estimait de nature vichyste. (c’était en février 2019).
    ,
    Le Maestro avait approuvé son discours.
    https://youtu.be/kYIliLxc1uA

    Aujourd’hui,un Recteur, Bernard Beignier prête main-forte à la police dans une opération lamentable d’intimidation de la jeunesse

    • Intimider la jeunesse ?
      Pas du tout….

      C’est lui apprendre, à cette jeunesse débile, que l’on ne menace pas de mort un représentant de la volonté démocratique, serviteur de la loi en démocratie parlementaire. Rappel : un établissement comme un Lycée, une Fac, est un lieu d’apprentissage, pas un vivier de branleurs juvéniles ! Virez les fouteurs de merde au bénéfice des étudiants véritables !

  93. Les profs, majoritairement sous utilisés, trouveront des activités annexes pour les stimuler et arrondir leurs fins de mois autour de 0.

    Ce que nous explique cet article du Vespéral avec une photo qui illustre à merveille ce qu’est un enseignement de haut niveau. Dès lors, on comprend que des machines, salopées à la hâte, feront tout aussi bien le boulot.

    http://dl.free.fr/mb4B9x6OG

  94. Médusages (suite)

    Lu dans le point : « Océan Pacifique : ils survivent après avoir dérivé un mois en mer
    Les quatre miraculés, dont une fillette, ont mangé des noix de coco et stocké de l’eau de pluie pour survivre. Huit de leurs compagnons sont morts. »

    https://www.lepoint.fr/monde/ocean-pacifique-ils-survivent-apres-avoir-derive-un-mois-en-mer-12-02-2020-2362242_24.php

    On voit que « noix de coco » est un euphémisme pour « morceau de viande humaine de qualité ».

    C’est dire jusqu’où va maintenant l’écœurante correctitude véganeuse…

    • On ne s’étonnera pas non plus de l’étonnante homogénéité de la distribution de noix de coco à la surface du Pacifique, signe d’une excellent prévoyance des autorités locales qui ont défini la parade à ce genre d’événements bien avant leur survenue.

  95. Actualités américaines (pour faire berniquer Savonarole)

    Victoire de Bernie Sanders contre Joe Biden ; c’était le but de la manœuvre de Trump qui a réussi au-delà des espérances avec le concours de la crétinature démocrate.

    • Comme disait Ségo en son temps glorieux : qui connaît la débilitude des démocrates aura renversé tous les obstacles du chemin qui mène à la Maison-Blanche.

  96. Mon commentaire sur le sujet « comment augmenter le revenu des maîtres, tout en formant des jeunes en difficultés » ne passe pas. Trop « original » ? …..

    • Essai
      « Pourquoi ne pas créer dans chaque établissement de notre fabuleux système scolaire des sections de perfectionnement porno, permettant aux jeunes gens en difficulté de préparer une future carrière de gigolos/gigolettes sur des bases tendres mais solides … ? De vieux profs lubriques, expérimentés, dévoués, pourraient arrondir leur salaire et tout le monde y trouverait son compte, y compris les tendrons en formation … Innovons ! Innovons !

      • Il était directement passé dans la Corbeille. Ne me demandez pas pourquoi, je n’étais pas là !

      • Ça existe déjà, on appelle ça « Secrétariat bilingue » et « Métallurgie lourde »…
        Vous n’avez jamais lu les romans de Tom Sharpe, dont le héros, Wilt, enseigne en « Viande 1 » ?

      • Le mystère n’est pas si grand;vous n’aviez pas écrit « peaurneau ».*

        Seul le Maestro peut afficher l’orthographe correcte du mot.

        Même problème avec G*ay-Lussac.

        * touts les variantes sont possibles:Dugong,par exemple,écrit « poorno ».

        J’aimle bien « peaurneau » parce que
        i) eau se lit « o » sans problème,alors que le double « o » me fait penser à un mot anglais et j’ai tendance à lire « ou » et même,se faisant, à anticiper « poop » [caca]
        ii) La peau joue un rôle prééminent dans le peaurneau.

  97. Ici c’est un blog sérieux !

    Que nul n’entre ici s’il n’a la conscience sourcilleuse du douanier !

  98. Amateurs de pénal, amateurs d’anis, peu importe,
    « Soyons fiers d’être amateurs  »
    kiladi aujourd’hui le micron.

    Oui

  99. La dugonguite galopante heureusement n’est pas contagieuse ! Maladie dont le terrain d’élection est étroitement circonscrit.

  100. Claire Bretécher revival

    – C’est quoi un bon prof ?
    – C’est un prof qui dit à ses élèves : fais ton macron, fais ta pute, mais surtout ne fais pas le bon élève ! Il faut rester baisable et amateur en toutes choses …

  101. JC

    Je crois que vous confondez la p-orn-ographie tarifée et la licence gratuite ! Windows et Linux pour les intimes.

  102. La p-orn-ographie est une industrie juteuse que notre bien-aimé JPB a étudié sous toutes les coutures ! La licence cherche encore son maître à penser !

  103. Le père Hamptoire est un théologien respecté, auteur entre autres du traité « De Infallibilitate Pontificis. »

    Sovotrespèt, abcmaths, vous l’avez peut-être un peu trop lu.

    L12 février 2020 à 1 h 19 min,abcmaths a dit :

    « Je ne vois que bêtise, entêtement et orgueil dans tout cela. »
    Totalement d’accord avec vous.
    Ce sont des amateurs, tous, TDN compris, n’en déplaise à Lormier.
    Stratégie est vraiment un terme inapproprié .

    Sovotrespè,je pose une question :comment Tête de Noeud a-t-il fait pour gravir tous les échelons,alors qu’il y avait pas mal de concurrence ? Ca fait plus de vingt ans qu’il grenouille et progresse.

    • Ou alors les autres ont tous descendu les marches pendant que lui restait immobile tel un soliveau de la pensée !

  104. Le 12 février 2020 à 9 h 49 min,Sanseverinaa dit :
    Lormier, cela ne s’est pas passé qu’à Marseille !

    Je sais.
    La garde à vue est utilisée comme punition ; c’est un détournement.

    Dans d’autres villes de France,les interpellations ont-elles été effectuées à l’intérieur des lycées ?

    Qui dirige l’Education ?

    Blanquer ou Castaner ?

  105. Il est possible que nous sommes tous en train de régresser dans l’échelle de l’intelligence – ce qui est le propre des civilisations en décadence – mais comme nous descendons tous en même temps notre niveau relatif reste le même et nous ne nous apercevons de rien !

  106. Le 12 février 2020 à 6 h 09 min,JC…..a dit :
    Un moment d’inattention de ma part : tout le monde peut se tromper !
    ERRARE HUMANUM EST….

    Votre bite a fait une « fausse route »;ça arrive.

  107. Le 12 février 2020 à 11 h 02 min, Dugong a dit :
    Voilà un candida albicans qui sait ce que « souplesse d’échine » signifie…

    Notons bien ce diagniostic :

    « Dans un cas, une mucite palatine localisée à Candida albicans était diagnostiquée chez une femme avec une candidose vaginale et dont le partenaire avait une candidose pénienne. Il s’agit là d’un diagnostic différent de celui du purpura de Barthélemy. »

    https://helda.helsinki.fi//bitstream/handle/10138/231681/ADV_Le_purpura_velo_palatin_VF_Janv_2017.pdf?sequence=1

  108. « Dans un courrier que nous nous sommes procurés, ce haut-fonctionnaire [Bernard Beignier, recteur de l’académie d’Aix-Marseille] à qui le gouvernement vient d’offrir un 13e mois de 51 000 euros au même titre que tous ses co-recteurs, s’adresse aux chefs d’établissements. Cette lettre que nous avons choisi de publier in extenso est proprement stupéfiante… »

    https://lundi.am/Greve-des-profs-Menaces-chantage-appel-a-la-delation

    De toute façon , le Beignier,il l’a dans le khul:malgré ses moulinets et ses objurgations,malgré ses flics et ses gardes à vue,malgré la présence de mecs qui ont des couilles* au Lycée Thiers, les épreuves E3C n’ont pu se tenir à la date prévue.

    * pas seulement Brighelli,le proviseur aussi.

  109. Flo, le bac c’est de la merde ! Il aurait gardé son ancienne valeur s’il n’était devenu un « bon de sortie » donné à tout le monde. Un suivi réaliste et continu du travail de qualité de l’élève dans un établissement de qualité, voila l’objectif. Le bac est mort, définitivement mort.

    •  » Un suivi réaliste et continu du travail de qualité de l’élève dans un établissement de qualité »:

      et dans les établissements de basse qualité ?

    • Le Bac ne fut pas toujours de la merde et ce n’est pas si vieux. Et je n’admets pas qu’il puissent y avoir des enseignants de qualité que pour certains établissements PUBLICS (!!!) de qualité, accessibles qu’à certains élèves qui n’auront eu pour seul mérité que d’être nés dans un milieu de « qualité » avec un niveau de vie de « qualité » !

      • Ne croyez pas, ceux des établissements privés ne sont pas meilleurs.
        Tout le système scolaire est tiré vers le bas, sauf dans quelques établissements d’élite — et il y en a dans chaque région, les Parisiens ne sont as plus intelligents que les autres — sauf que HenriIV et Louis-le-Grand ont le privilège de recruter dès la Seconde dans toute la France.

        • Les établissements privés sont largement au dessus, trop de parents en témoignent, ce qui est tout aussi inadmissible. Les quelques lycées « napoléoniens » éparpillés sur le territoire observant un très bon niveau ne recrutent que des agrégées. (C’est le mot d’ordre pour le lycée Pasteur à Neuilly. Et toujours au même endroit, le latin y était enseigné dès la sixième quand l’instruction de cette matière était proposée en option qu’à partir de la cinquième sur le reste du territoire).

    • Dans la grande tartuferie qui nous est racontée : Nous avons constaté des changements dans la constitution à la faveur des premiers magistrats de France qui ne peuvent, aujourd’hui, ne plus être inculpés pour haute trahison, essuyé une forfaiture sans nom sur un référendum, les droits à la manifestation bafouée, et j’en passe et des meilleurs sur les couleuvres que nous avalons. Nous sombrons dans un état policier mais, MAIS, on ne pourrait pas virer les inspecteurs d’académie !!!! Certains osent me tenir ce discours !!! Merdre !!!

  110. Désolé JC…..de 6h37 mais lormier a raison pour le coup: un recteur ne devrait pas faire ça comme dirait l’autre.

    Visiblement tu t’es adapté avec zèle à l’esprit « fascistoïde » de ce blog peuplé de retraités vieillissants. C’est un des bénéfices de leur retraite de nous accorder enfin du temps et de la paix d’esprit pour donner un cours libre et heureux à leur fascisme.
    Voilà pourquoi les gens se battent en France depuis le 5 décembre: pour le droit à partir en fascisme plus tôt en meilleure santé et voter Macron.

    JC…..menaçant:
    –« Virez les fouteurs de merde au bénéfice des étudiants véritables ! »

    Discipliner dans l’absolu ne veut pas dire grand chose, JC…..Tout est toujours question de proportion. Si dans la journée un prof passe beaucoup de temps à désirer l’ordre, à désirer que des jeunes bavards se taisent, à désirer qu’ils exécutent une tâche en silence, à désirer qu’ils l’écoutent, à désirer qu’ils restent assis, à désirer qu’ils n’utilisent que 5 % de leurs corps et 50% de leurs méninges, à désirer que les choses se passent comme il l’a prévu, ce n’est pas anodin, ce n’est pas sans conséquence pour lui. Il n’en sort pas intact et devient fasciste. Sauf à arriver dans le métier avec un gros foncier libertaire comme je l’ai dit dernièrement à JPB.

    JC…..docte:
    –« un Lycée, une Fac, est un lieu d’apprentissage, pas un vivier de branleurs juvéniles ! »

    Il est vain de croire que l’Université ou une quelconque école d’ingé t’apprend un métier en restant pendant 5 à 7 ans 8h/jour gentiment assis sur leurs bancs. Ainsi que je le disais l’autre jour à l’intarissable cloche tibétaine du blog qui sonne creux en moyenne toutes les heures, j’ai obtenu un V.I.E. en Californie pas seulement grâce à mes diplômes universitaires mais parce que depuis mes années lycée, j’ai utilisé les 50% restants de mes méninges(à cette époque je n’utilisais pas encore les 95% restants de mon corps, je préférais m’atrophier)à acquérir de solides connaissances en info qu’aucune école d’ingé ni aucune université ne donne à ses étudiants. Pendant l’entretien téléphonique préalable que j’ai eu avec un gonze du Consulat de San Francisco, il a passé la moitié du temps à me questionner sur les drivers linux que j’avais écrits ou modifiés. Y’a que ça qui a retenu son attention dans mon CV. Il n’en avait rien à cirer de ma thèse –toujours pas terminée– car sur le plan universitaire rien ne me différenciait vraiment beaucoup des autres candidats.

    JC…..martial:
    –« on ne menace pas de mort un représentant de la volonté démocratique, serviteur de la loi en démocratie parlementaire. »

    Ta croyance naïve dans le vote démocratique représentatif m’a presque tiré des larmes d’émotion. Perso, je ne vote pas. J’avoue qu’il est très rare que je me sente organiquement lié au sort de mes semblables, de cette baudruche qu’est la société. Sa santé m’inquiète moins que la mienne. La seule question qui se pose, c’est ce qu’elle peut faire pour moi, pas ce que je peux faire pour elle, et comment repenser sa structure pour qu’elle concoure à ma vitalité. Seuls comptent mes droits, pas mes devoirs.
    Tu as dit ici que tu avais 3 enfants. Il est désormais établi que tu ne penses qu’en père: de ta famille, de l’entreprise, de la nation, les voilà tes vrais enfants! Même fils, tu devais déjà penser en père.
    Tout moitié youpin que je sois, je n’ai jamais pensé en fils et je ne pense pas plus en père aujourd’hui que j’en suis un depuis peu, qu’hier. La société et son organisation ne me regardent pas.
    Je te la laisse.
    BàT.

  111. Magnifique exécution (à la hache) de ce petit connard d’Edouard Louis sous la plume (ou la souris) d’Anne-Sophie Chazaud dans le FigaroVox :

    https://www.lefigaro.fr/vox/medias/pas-de-liberte-d-expression-pour-les-ennemis-d-edouard-louis-20200210?fbclid=IwAR31AogXydsBd_R3dHxwZo9RDVps0mUO_b9gzABnKXaT5Qp5TsslX87Ph3w

    Cette petite salope a quand même osé dire, à propos de Mila et de la liberté d’expression : «La liberté d’expression, c’est connaître les questions que l’on peut poser et les questions que l’on ne peut pas poser».
    Et « ferme ta gueule, Edouard », ce serait encore de la liberté d’expression, ou il n’y en a que pour lui et ses copains ?

    • Pauvre pitchounet, cet Edouard !
      Membre actif de cet élitisme autoproclamé des inutiles bavasseurs !
      Pauvre petiot !!!…
      (et sa belle gueule qui va prendre les rides de ses idées absurdes sur la liberté d’expression)

  112. Edouard Louis sort d’un roman d’Henry James ; petite jeune fille très pure de province montée par inadvertance à Paris, elle ne supporte pas qu’une de ses congénères mette à mal sa réputation en employant des mots grossiers et désigne une partie de l’anatomie que rigoureusement sa mère lui a interdit de nommer.

    • « Apprenant l’inconduite de Mila et son horrible irréligion, Edouard Louis se suicida de chagrin en mangeant une merguez empoisonnée. Sa triste fin fut louée de tout le monde et ainsi prit fin le roman d’une jeune pousse du terreau médiatique ».

      • « Mettez un voile au moins quand vous sortez en fiacre disait-elle à Mila l’impudente ! Rien n’y fit … Mila se maquillait et jurait comme un charretier ».

        • Ah, la Pudeur

          https://imgur.com/gallery/3sQj4
          (Antonio Corradini – 1752)

          (À l’intention d’Ise Cibo : Exposée dans une chapelle dans le sud de l’Italie, vous pouvez cliquer sur l’image sans que vous ayez à craindre pour la perdition de votre âme.
          Aux autres : une successions de traits qui ne sont pas pour évoquer nécessairement des plis… Bref, nous retiendrons ici, un travail remarquable sur marbre et la souplesse étonnante de ces lignes en cascade. Enfin, une guirlande de rose vient délicatement épouser les hanches dont la sensualité mêlée de fraîcheur n’auront pas échappé à ce gros pompeur d’Yves Saint Laurent.)

          • Obscénité de cette statue de la Pudeur m’a conduit à cette innocente réflexion que je vous livre, brut de fonderie : la Pudeur est une vertu essentiellement masculine. Cette représentation statuaire féminine est un contre exemple, un contre sens, une erreur séculaire : la luxure habite les femmes !
            La pudeur nous anime, nous autres et nous seuls, les porteurs de grelots, depuis la nuit des temps…

        • J’ai un pote, Luigi Michelangeli, qui est sculpteur. Un artiste confirmé ayant beaucoup travaillé en Corée du Nord …. Il propose de réaliser dans le meilleur marbre, gratuitement, une statue de la Pudeur pédagogique en prenant Jean-Paul Brighelli comme modèle. Pensez-vous que celui-ci accepterait le défi ?….

          • Le Ministre de la Culture italien, ayant reçu l’approbation de la Ville de Firenze, est d’accord pour remplacer le David de Michelangelo qui a fait son temps, et nous inflige ses attributs dérisoires depuis 1504….

          • Remplacer David par Giovanni Paolo n’est PAS un acte antisémite ! Seul le goût de la modernité nous anime !

  113. Edouard Louis est de style édouardien : il est en deuil permanent ! Il porte mantille et voile noir pour montrer son désaccord avec les mœurs contemporaines.

  114. Loulou s’est fait démocratiser par une petite frappe il y a lurette et depuis, étire cette intrusion en longueur(s).

  115. Le 12 février 2020 à 15 h 16 min, Lormier a dit :
    « Le père Hamptoire est un théologien respecté, bla bla bla …
    Sovotrespèt, abcmaths …. »

    L’ hiver, je suis à Nice. Pire que le père Hamptoire, je fais le pédant.
    Je répète: L’hiver, je fais le pédant de Nice.

    Oui,…

    PS:
    Dernière tentative: Ségolène a horreur des coups dégueu.

  116. François Hollande l’homme dispensable que le monde ne nous envoie pas.

    Notre premier retraité de France sort un livre pour les enfants qui ont le dodo difficile : « Leur république expliquée aux jeunes et aux moins jeunes ».
    Qui sont les moins jeunes ? Les grabataires ?

    • Je lui conseille un titre pour son autobiographie « La désillusion du fumiste en rase campagne » où il nous contera sa non-campagne de 2017.

      Macron a dit aujourd’hui : « La dernière présidence s’est terminée sur des aventures personnelles » ; il parle d’or mais pour Hollande c’était plutôt un savon sur lequel il glissa.

    • Versant prof, c’est tout aussi désolant: j’ai un collègue en fauteuil roulant qui souffre d’une SEP très avancée. Au bout de plusieurs années, il a eu droit à un auxiliaire professionnel. Mais aujourd’hui, il n’était pas là: c’est son jour de formation. Evidemment, c’est aussi la journée où mon collègue a le plus d’heures de cours.

  117. Il paraît qu’Edouard n’a pas vraiment dit ce qu’il a dit. Voici un commentaire de l’article du Fogari :

    « Edouard Louis évoque la Shoa comme sujet clôt et non l’affaire Mila. Cette affaire n’est même pas directement abordée mais il critique l’instrumentalisation de n’importe quelle micro-polémique de réseaux sociaux par les médias qui empercherait de parler des vrais questions. »

    Si quelqu’un a 25 minutes à consacrer au visionnage qu’il nous raconte

    https://www.youtube.com/watch?v=XLqZGVfA0mc

    • Excitée d’un désir curieux, j’ai voulu cliquer pour connaître la méthode sadhu permettant l’entretien de cet étrange membre érectile fait de corps caverneux dit-on, tristement accompagné d’une paire de bourses molles mais heureusement surmonté d’une petite pomme ou d’une fraise, lorsque Dieu, pesant soudain sur ma conscience, armé de deux anges nus, m’en a interdit l’accession me rappelant que la curiosité est un vilain défaut et que l’ignorance est salvatrice. Je ne saurai donc pas comment Mr Brighelli procède pour entretenir le célèbre menhir. J’eusse aimé pourtant en cerner les contours, palper l’impalpable. Mais je divague, vite le bénitier!

      • Saluons l’intervention salutaire de la divine providence;vous ne direz point: « C’en est fait,Ise Cibo est amoureuse. »

  118. On se souvient de la photo primée où un loup stupéfiait une marmotte. Voici la suite avec ce combat de souris dans le métro londonien

    https://www.sciencesetavenir.fr/assets/img/2020/02/12/images_list-r4x3w1000-5e44253b656fb-sam-rowley-wildlife-photographer-of-the-year-winner.jpg

    Il s’agit bien d’un combat (le photographe l’affirme) mais on peut aussi y voir une valse voire un tango. Ce qui n’est pas non plus incompatible avec un combat.

    Encore une QQRSR

    • un loup stupéfiait une marmotte…

      sovotrespè,c’était une renarde*;et la photo était remarquable aussi pour son boku,vivement apprécié par Sisyphe.

      * la renarde avait fait semblant de dormir;un loup eût-il été capable d’une telle ruse.

  119. Le 12 février 2020 à 19 h 05 min, abcmaths a dit :
    Le 12 février 2020 à 15 h 16 min, Lormier a dit :
    « Le père Hamptoire est un théologien respecté, bla bla bla …
    Sovotrespèt, abcmaths …. »
    L’ hiver, je suis à Nice. Pire que le père Hamptoire, je fais le pédant.

    Je répète: L’hiver, je fais le pédant de Nice.
    Le pénis dedans ?

    Nice sans vague à lame ? Y a moyen de lire son journal tranquille ?

    https://www.youtube.com/watch?v=As_D0U-PZoE

  120. VIVE LA FRANCE !
     » Lors d’une commission parlementaire réunie sur le sujet mardi, Mathilde Lignot-Leloup, directrice de la Sécurité sociale, a reconnu un surnombre de 2,6 millions de cartes vitales actives, faisant craindre à certains observateurs une fraude sociale de grande ampleur. » (Figaro)

    Qu’est ce qu’on se marre ….!

      • Au Bal de la Gestion, les aristos qui gouvernent continuent à danser en haillons…et ce n’est pas un bal costumé !

      • On peut aussi se laisser aller….dans tous les domaines de gestion du secteur public : ça, on sait faire ! Et tant que les banques prêtent, laissons les cigales chantonner sans compter, y a pas urgence à compter, hein !?

  121. Y a-t-il un prof de maths pouvant conseiller un site sérieux proposant des exercices de maths quatrième ?

    Merci d’avance.

    • ESTIMATION DE FRAUDE
      « Le surnombre officiel reste toutefois particulièrement élevé. «Le député Michel Zumkeller a bien expliqué en commission que ces millions de cartes vitales représentaient un enjeu de 9 milliards d’euros par an pour l’assurance maladie», souligne auprès du Figaro Charles Prats, magistrat délégué de l’association professionnelle des magistrats. Le magistrat, qui a fait de la lutte contre la fraude sociale son cheval de bataille, note que «le président de la commission Patrick Hetzel a dû insister à trois reprises» avant d’obtenir le chiffre. «Et maintenant on fait quoi ?» se demande l’ancien magistrat de la délégation nationale à la lutte contre la fraude. » (Figaro)

      Chiffre le plus récent, mardi 11 février 2020 : 9 MILLIARDS d’euros de fraude, par an….

      • Amal-game (suite)

        « un enjeu de 9 G€ » se transforme magiquement en « 9 G€ de fraude ».

        Je reconnais cependant que vous ne faites pas le saut vers « 9 G€ de fraude des étrangers ». Faut en laisser un peu à durit qui doit amortir les frais de sa bullshitbox.

        • L’enjeu est le coût de la fraude aux fausses cartes ! Arrêtez d’enculer les mouches innocentes, DuGong, sinon je vous dénonce à l’Amicale des Protecteurs de Diptères de Seine Saint Denis …

    • Recherche site sérieux proposant une plateforme de trading sur marchés financiers avec accréditation de l’AMF, merci.

    • Encore un échec de l’Ecole …! On devrait obliger la police nationale, voire municipale, voire gendarmesque rurale, à disperser les manifestants par des sommations en ALEXANDRINS grand siècle !

      « Va ! je ne te hais point ! dégage petite ordure !
      Sinon, par Castaner, je te casse le blair
      Car tu nous fait chier, en venant prendre l’air
      Là où nous sommes rois, et toi chair à fracture. »

  122. Le recteur Bernard Beignier l’a dans le rectum,suite :
    Dans sa lettre aux proviseurs,on peut lire :

    « …les enseignants, de par leur statut, doivent participer à l’intégralité du déroulement des E3C : choix des sujets, surveillance, correction…
    Un refus est, au minimum, un acte de grève. … Mais un refus peut aussi engendrer une faute professionnelle avec toutes les conséquences disciplinaires qui en découlent. Cela touche spécialement le refus de correction, ainsi que la falsification des notes. »

    Quand les épreuves n’ont pas eu lieu,qui c’est qui va les corriger ?

    « choix des sujets » Si dans chaque discipline,il y a autant de choix que de professeurs,qui peut-on sanctionner ? Les instructions officielles disent bien que la responsabilité du choix incombe aux proviseurs.

  123. Nouvelles du rectum :proviseur zélée

    Au lycée Max Linder en Gironde, les E3C se sont déroulés dans le chaos le plus total.
    « Ceux qui voulaient sortir à midi pour manger ont été marqués au feutre pour pouvoir passer le cordon de gendarmes ! Des agents de l’équipes mobiles du rectorat qui refusaient de décliner leur identité circulaient dans les couloirs et menaçaient des élèves de 16 ans s’ils ne rentraient pas dans les salles. Je ne sais même pas quelle est leur mission.” écrit un professeur de ce lycée.

  124. Le 12 février 2020 à 23 h 09 min,
    AnneAcrouse
    a dit :
    Dant/Nice et c/g. ?

    Vous êtes chirurgien-dentiste,n’est-ce pas ?

    Que faites-vouis si,à l’occasion de soins vous découvrez des pétéchies vélo-palatines chez une patiente ?

  125. Soyons honnêtes : les Yankees ne disent pas que des khonneries.
    Un Yankee m’a dit un jour cet aphorisme, qui m’a fait réfléchir :
    If you can do it, do it.
    If you can’t, teach it.

    Soit en bon Français :
    Si vous savez le faire, faites-le.
    Si vous ne savez pas, enseignez-le.

    Cet aphorisme se vérifie aussi en notre belle et vieille France :
    Hollande ne sait pas gouverner.
    Mais il fait des livres et des conférences sur la bonne gouvernance.

    • Chose vécue :
      L’abject Hollande vient faire une conférence pour intoxiquer la jeunesse Berrichonne.
      Je croise le cortège officiel de cette créature satanique, arrêté à un feu rouge.
      Un des motards de l’escorte se trouve à portée de ma voix. Je lui dis :
      Ce type est un nuisible.
      Il faudrait trouver un moyen de l’éliminer.
      Le motard a bien acquiescé par un sourire.
      Petit moment de bonheur gratuit.

      • Je suis en admiration devant la carrière affective de ce petit gros hollandais !

        Voila un bedonnant grassouillet qui a su charmer de splendides égéries, balancées comme des Rolls usées -liste à disposition contre un euro pour les frais- et qui continue à expliquer le monde à des gogos, alors qu’il a été éjaculé précoce tout à fait récemment à la dernière comédie présidentielle !

        Qu’est ce qu’on se marre ….

  126. 12 février 2020 à 22 h 40 min,Ise Ciboa dit : Mais je divague, vite le bénitier !

    Vous feriez bien aussi de tutoyer le pontife, ça vous changerait les idées, il en serait ravi.

  127. J’allais oublier l’essentiel. Hier, trois formations de grues, en V, parfaitement organisées, volant vers le nord. Une centaine de bestioles par formation.

    Toussa mi-février… Ouvaton ?

    NB : ne pas khonfondre un comportement collectif en l’air, en V avec une grue individuelle les pattes écartées en V qui s’envoie en l’air.

        • Une absence de raisonnement qui rend fragile cet être si pertinent à son habitude …

          Vouiii, des formations farpaites de oizale peuvent être le signe d’un simple déplacement pour la recherche de nourriture sur un autre site de « oizale du voyage ». Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise mon… mon… petit souriceau avec qui je rêve de danser un tango ?

        • Pardon, je retrouve ma position en « i » après m’être abandonnée à une sieste crapuleuse, je me redresse, voilà, c’est mieux.
          Je vous interrogeais donc : que vous ai-je fait, Messire, mon Inatteignable, mon Graal ?

    • « Quand passent les cigognes » grand classique russe…

      Ce ne sont pas des cigognes,mais des grues.

      Ce changement de titre brouille ,pour un Français, la perception du film.

      PS formation en V;s’il y a un individu à la pointe et si la formation est symétrique,alors le nombre de cigognes est impair.

      S’il n’y a pas d’individu en pointe,alors ce n’est pas exactement un V.

      PS 2 Si vous êtes de bonne humeur,peut-être nous expliquerez vous,du point de vue de la physique, comment cette formation économise l’énergie des volatiles.

      • Optimisation aérodynamique : les coureurs du Four de Trance font parfois pareil contre le vent ….

  128. Messire, si vous vous abstenez de me répondre, j’en tire les conclusions qui s’imposent et je ne reviens pas sur ce blog – je ne plaisante pas. Ils peuvent tous m’ignorer, je m’en fichais mais pas de votre part. Lourd de sens.

  129. Secrétariat de Messire DuGong

    Mademoiselle Flo, bonjour !
    Par un malencontreux hasard, mon patron vient d’être arrêté par la Police des Moeurs de Bobigny, récemment créée par le Ministre des cultes Castaner : il aurait jeté sur la voie publique un dépliant d’Emirates, pris pour ce qu’il n’était pas, un recueil des principales sourates de l’Alcoran.
    Dès sa libération prochaine, à laquelle nous travaillons tous, il se mettra à vos ordres suspendu à vos lèvres …
    Bien sincèrement
    Helmut von Kugelhoff

    • Dites-lui (à votre patron) qu’il me manque cruellement, dites-lui que… dites-lui je regrette amèrement mon post de 11h et des bananes, ce n’était qu’une triste plaisanterie qui n’avait que pour objet de le faire sourire. Dites-lui que depuis cinq jours les dieux éoliens s’affolent, ici où je suis, les vents soufflent à 130 km heure de moyenne. L’isolement avec pour compagnon d’infortune, le bruit des violents courants d’air extérieurs m’enferme l’esprit dans un spleen dont je me ferais bien l’économie (alors qu’en théorie, le 11/2 – jour de grande marée, j’avais une sortie pêche avec une pote avec gueuleton aux ormeaux en dîner à la clé. Les boules). Son évocation d’un vol d’oizale m’a mis du baume au cu, pardon, coeur et je suis toute disposée à lui indiquer les airs de repos de ces majestés migrateurs situés non loin du Périgord, à deux encablures à l’ouest, en empruntant le nord sur trois kilomètres avant de tourner à gauche. Dites-lui aussi, dites-lui, que votre ambitieux programme de suspendre une pâle copie de ce qui reste inimitable en ce bas monde à mes lèvres (?), ne m’enchante guère et que je ne trahirai pas sa mémoire en me corrompant de la sorte. Dites-lui, enfin, que ces deux petits souriceaux, gras comme des moines (même en extension, tube’life !), qu’il eu la générosité de partager et par le rapport d’agrandissement qu’offre la perspective magistrale sur leur environnement underground, sont comme deux esprits sous tension dans une rencontre incomprise, flamboyants, perdus mais si singuliers dans les affres des échanges de Bonnet d’âne.

      • Je vais essayer, Flo, mais je ne suis qu’un homme, et encore, un salarié ! ….
        Votre serviteur
        Helmut

    • J’étais allé prodiguer mes premiers soins à la famille Balkany rapatriée d’urgence dans les Hauts-de-Seine après un fâcheux séjour dans les DOM-TOM !

      • Ils avaient cru en l’annonce d’un joli prospectus sur papier glacé : « Venez visiter l’île de la Santé, en plein Paris dépaysement garanti, indigènes souriants, cuisine exotique aux cafards de saison, service de maison à toute heure du jour et de la nuit par des matons exquis. »
        Tout était faux comme un programme de politicien ! Sauf les murs très hauts – très hauts !

      • J’ai perdu la notion de l’argent et du temps – les deux vont ensemble – avec les Balkany.

  130. Pourquoi se montrer scandalisé avec la libération de Balkany? C’est tout à fait dans la logique de laxisme compassionnel qui domine la magistrature française.
    Après tout, les juges-idéologues relâchent de pleines fournées de pédophiles et de djihadistes chaque jour, tandis qu’ils ouvrent une enquête sur une jeune fille menacée de viol et d’égorgement.
    Je ne suis pas certain que Balkany ait pour projet d’égorger un kouffar ou d’enlever un gosse.
    Et puis si on coffre tous les politiques corrompus, qui va rester pour gouverner, c’est-à-dire pour nous racketter?

  131. Vivement la retraite !
    Les contradictions du discours deviennent trop flagrantes, même pour les dames.
    C’est le français qu’on assassine.
    I don’t find virtue photogenic

    Le grand écart conduit au claquage, une fois de plus !

  132. Message personnel :
    Vous allez être annulé !
    Ou pour JPB qui ne parle que l’Anglois :
    You gonna get CANCELLED !

    A la retraite, les vieux fossiles !
    Place aux jeunes !

  133. En vrac

    – Compression de César : le cinéma français déclare forfait ; il reconnaît son entière nullité et passe la main.
    – Coronavirus : encore une fois les Chinois ont écrasé le prix et dévasté la concurrence ; leur dernière cochonnerie produite à la chaîne se distribue à merveille sur les cinq continents.

  134. JOGGING
    Lorsque le mistral souffle sur nos rivages méditerranéens, durant quelques minutes avant de passer au bleu le ciel devient rouge à l’Est, un rouge d’une beauté extraordinaire, et différente à chaque lever de soleil. Quel pays magnifique la Provence ! Pauvres parisiens coincés dans leur Hidalgoland ! Comme je ne les envie pas…..

  135. Dans le Vespéral, Cedelle sort provisoirement de la naphtaline pédagole pour blablater autour du dernier bouquin d’entretien entre Morinos 1er et Tête de Vier du Moloch :

    http://dl.free.fr/k5qySFgMN

    On y retrouve, complaisamment décrite, la « nature » orthogonale du chauve de grenelle, parfait locuteur du enmêmetand, langue indo-européenne palato-vélaire avec laquelle il essaie de se faire passer pour un tensionné de la pensée :

    « Tour à tour « vertical » et « moderne », Jean-Michel Blanquer s’attache, sur de multiples sujets, à se montrer inclassable. « Dans le vieux débat entre instruction et éducation, je suis clairement du côté de l’éducation », affirme-t-il, au risque de chagriner certains de ses admirateurs. Les mêmes qui, au contraire, seront ravis de son coup de patte à la sociologie de Pierre Bourdieu, censée selon lui nourrir le « fatalisme ». »

    TdV adore le complicationnisme morineux et les jets supraculiers des neurosciances. Ce qui me semble largement suffisant pour classer l’Inclassable parmi les toxiques du Moloch.

    • Il faut que les vieux causent entre eux, c’est bon pour les neurones ! Bravo les ancêtres ! Moins bon que le Go, le Bridge ou les Échecs, mais c’est sympa. En outre on constate que les vieux sont moins cons que les jeunes qui, refusant de parler en disputatio, veulent interdire, ces étudiants neuneux, le débat universitaire sur …la liberté d’expression !

    • Cedelle ranime en passant le morinalismme intertransdisciplinaire qui souille tant les slips des pédagols : « Lorsqu’on étudie Galilée, explique Edgar Morin, il faudrait solliciter à la fois le professeur de physique, le professeur d’histoire et celui de philosophie. »

      Lorsque je sévissais, je convoquais rarement des collègues pour parler des aspects historiques ou épistémiques (ta mère) de la physique. Piège classique qui a fait sombrer la plupart de ces excellentes mauvaises idées dans l’océan du chronophagisme onclepauliste. On n’est jamais mieux servi que par soi-même pour y consacrer cinq minutes bien pleines mais pas plus.

      On (re)lira avec profit ce qu’écrivait tonton René sur les « Vertus et dangers de l’interdisciplinarité »

  136. La presse : « Griveaux renonce à la Mairie de Paris, après la diffusion d’images privées à caractère sexuel »

    Il a partouzé un bébé phoque avec Villani ?

    • Truc d’hétéro ! Encore une fois on me laisse de côté pour faire des saloperies … c’est moche !

    • C’est le grand show des élections :
      Benjamin connaît bien les buts des élites .
      Certains disent aussi qu’il il refuse le sucrage des fonds.
      A suivre.

      Oui,… trois

  137. Le 14 février 2020 à 9 h 36 min, Dugong a dit :
    On y retrouve, complaisamment décrite, la « nature » orthogonale du chauve de grenelle, parfait locuteur du enmêmetand, langue indo-européenne palato-vélaire…

    Errare et manomètre :des pétéchies vélo-palatines :

    « … devant la perplexité du médecin, c’est la patiente elle-même qui suggère le diagnostic étiologique en se remémorant « un client de l’autre jour » (confirmant de fait, ce non-dit évident pour le lecteur de l’époque, à savoir qu’il s’agit d’une prostituée et d’une visite au sein d’une « maison » close). On apprend que ce client était « plein d’exigences ». Ce dernier avait « non seulement demandé le coït ab ore, mais il avait réclamé de la conviction, de l’ardeur, de l’enthousiasme, de la frénésie, du délire bacchique ». La patiente, « partenaire consciencieuse » (. . .) « s’était attachée au travail comme la pieuvre à sa proie ». Par « orgueil professionnel », « elle avait mis tout son zèle, tout son ambition dans la réussite, et ses persévérantes aspirations avaient fini par obtenir un succès triomphal ».
    Pour Barthélemy, les lésions purpuriques s’expliquent par un « vide aussi poussé » qui aurait créé une « dépression barométrique telle, que des suffusions sanguines s’étaient produites au point le plus exposé et le plus fragile(. . .) **».

    https://helda.helsinki.fi/bitstream/handle/10138/231681/ADV_Le_purpura_velo_palatin_VF_Janv_2017.pdf?sequence=1

    * coït ab ore ne pas confondre (à l’oral) avec « coït abhorré »
    ** L’explication (par le docteur Barthélémy) est aujourd’hui contestée .

  138. Déjà en 2014,l’administartion s’inquiétait de la multiplication des plaintes pour outrage déposées par des policiers ;certains y voyaient une façon d’arrondir leurs fins de mois :
    Des policiers abusent des plaintes pour «outrage à agent»
    Un rapport remis au ministère de l’Intérieur dénonce la prise en charge par l’administration des frais d’avocats dans des affaires d’outrage et d’insultes envers des policiers.
    Par Le Figaro
    Publié le 18 janvier 2014 à 15:31

    Bolhan,lycéen de 15 ans a,sur la demande expresse du Rectum Bernard Beignier,été interpellé dans sa classe,au lycée Thiers puis placé en garde à bvue pour outrage à agent.

    Quelle somme l’agent en question espère-t-il gagner ?

  139. Au 19e siècle les fils Lebaudy qui menaient une vie excentrique et avaient des mœurs de bas-empire étaient une forme d’exception : la démocratisation est passée par-là et les mœurs décadentes de la classe politique signifient quelque chose quoi qu’on en ait !

  140. Créateurs de richesses :
    Une manne qui profite à certains avocats
    Le rapport révèle que cinq cabinets d’avocats à Paris ne vivent que de ces dossiers de «PF». [protection fonctionnelle ] Ces cabinets se partagent un marché de 2,5 millions d’euros annuels, soit 40.000 euros par mois pour chacun d’entre eux. En province, un nombre élevé de PF correspond souvent à la présence d’un avocat spécialisé sur le sujet en ville et «qui fait sa publicité, y compris dans les commissariats». Ailleurs, «l’avocat est lié personnellement à un fonctionnaire de police, et la coïncidence fait que dans le ressort de ce barreau le nombre de dossiers d’outrage est particulièrement élevé …»

    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2014/01/18/01016-20140118ARTFIG00351-des-policiers-abusent-des-plaintes-pour-outrage-a-agent.php

  141. Le prince de Galles le futur roi Edouard – dont je disais qu’Edouard Louis avait emprunté le style – avait une vie de bâton de chaise à Paris en compagnie d’une nuée de fêtards et de noceurs – mais enfin revenu en Angleterre il se rangeait et reprenait le joug sous sa mère la grande reine Victoria.

  142. En gros je vous résume le dilemme :

    – La politique a vocation à imposer des normes de gré ou de force – sous la contrainte ou sous l’injonction morale – sous une forme despotique ou démocratique qu’importe ! la loi reste la loi …

    – Or sous l’effet du relâchement des mœurs plus personne ne peut dire : je suis la norme incarnée prenez modèle sur moi écoutez mes discours et suivez ma loi !

    Il est clair que nous avons là les éléments qui induisent la décomposition du corps social et politique qu’on appelle aussi décadence des empires !

      • C’est tout pareil ô grand illuminateur de nos pauvres petites apparitions sur le blog du grand JPB !

        Que tu gâtifies du fin fond du Périgord ou que tu vagisses depuis la grande Massilia quelle importance !

          • Joseph Prudhomme le brave homme ! Effectivement c’était un brave bourgeois du 19e siècle qui ne tyrannisait personne !

            Dugong voudrait bien tyranniser « Durit » mais il n’y parvient qu’à peine avec une débauche d’efforts risibles à voir. Même comme tyran d’occasion, il ne vaut pas un clou : il ne touche pas une bille !

          • En ce qui vous concerne, je n’ai d’autre ambition que de me moquer de vous.

            Pourquoi voudrais-je tyranniser un raté ?

  143. La solution de Macron a un nom : la guerre civile de ceux qui ne sont rien contre ceux qui ont tout ! Cela passe par l’abolition de la démocratie et la création de factions. On voit bien que Griveaux est peut-être du côté de ceux qui ont tout mais il ne peut rien contre la structure même de notre monde pas plus que Jeff Bezos !

    Mark Zuckerberg se voyait déjà en position d’imposer sa loi à l’Amérique et devenir président par la magie des réseaux sociaux – j’avais dit : il serait le pire des tyrans, dieu en préserve l’Amérique !

  144. En réponse à abcmaths, juste au-dessus de Lormier cru 10h36. Comme ça ne passe pas là-haut je me suis dit qu’ici-bas:

    C’est le gland chaud des érections, Ben connaît bien les bites des élus, certains disent aussi qu’il refuse le suffrage des cons.
    C’est dommage, car mieux vaut un con que deux tu l’auras.

  145. Moi je suis à la fois Bouvard et Pécuchet – sauf que je ne suis pas un ex-fonctionnaire ayant fait un petit héritage et qui occupe ses loisirs à tyranniser le blaireau … comme l’autre andouille !

    • Nota Bene : Rien à voir avec l’échotier Philippe Bouvard qui animait « Les grosses têtes » pour les routiers qui avaient du vague à l’âme.

  146. Quel dommage quand même ! Moi j’avoue que je ne sais rien ce qui me permet de me ridiculiser en public en avouant ma naïveté ; alors que Dugong lui sait qu’il sait tout mais refuse obstinément de nous livrer sa science et se réfugie dans la raillerie.

    Le monde est quand même mal fait !

  147. La tyrannie des réseaux sociaux n’a pas que des effets négatifs !

    Le cinéma français était à bout de souffle – certains dans la profession commençaient à le murmurer (pas à l’oreilles des canassons) – maintenant c’est de notoriété publique ! Le cinéma français était fait par des copains pour des coquins qui se partageaient le gâteau du contribuable.

  148. Il est de bon ton de se moquer du Joseph Prudhomme qui est en chacun de nous – du moins on l’espère !

    Ce qui me fait penser à mon trisaïeul Hippolyte Driout (1828-1889) qui était industriel-tuilier & maire de Reynel – petit village anciennement fortifié aux confins de la Champagne et de la Lorraine – sur sa pierre tombale on y lit « Egalement regretté de sa famille et de ses concitoyens » et comme dirait Dugong le saint-homme dans concitoyen il y a con !

    • Reynel c’est la France des Mérovingiens ! Village sur une colline surveillé et veillé à distance par son château des marquis de Reynel et entouré de lacs et de forêts profondes à perte de vue … sur la route des grandes invasions on voit de loin surgir les barbares !

    • Le lectorat comprend mieux la raison qui vous fait collectionner les tuiles dans vos commentaires oiseux et creux.

      • En vérité c’était une tuilerie-scierie ; mes aïeux débitaient du bois des forêts des alentours et fabriquaient des tuiles. La Haute-Marne était un grand département industriel au moment de la révolution de 1789, notamment pour sa production de fer et d’acier puis de fonte (à Saint-Dizier les aciéries Driout-Hachette existent toujours).

        • J’ai toujours entendu la Haute-Marne surnommée la haute patate pour des raisons obscures, connues des seuls initiés dont je ne fais pas partie, Dieu merci !

        • La Haute-Patate compte aussi la ville de Langres comme sous-préfecture.
          Langres est :
          la patrie de Denis Diderot, un abject matérialiste, auteur des Bijoux indiscrets.
          Une belle cité fortifiée par Vauban.
          Une des cités les plus froides de France, où on se pèle les couilles.

  149. « Colombey les deux églises » n’a joué aucun rôle historique avant l’arrivée de De Gaulle qui y a vécu une trentaine d’années alors que « Reynel » qui est à la lisière de deux mondes, le monde germanique et le monde gaulois qui est devenu le royaume des Francs avec les Mérovingiens a un rôle historique capital. Joinville le champenois, le compagnon de Saint-Louis est devenu comte de Reynel grâce à son épouse qui lui apporté en dot le comté de Reynel.

    Steppenwolf vous qui parlez sans cesse de la France mère des arts des armes et des lois vous devriez mieux apprécier et évaluer Reynel encore que moi !

    • C’est cette frontière qui a modelé toute l’histoire de France pendant quinze siècles excusez du peu !

      De Gaulle ne s’y est pas installé par pur hasard !

  150. Le 14 février 2020 à 10 h 25 min,Pierre Driouta dit :
    Truc d’hétéro ! Encore une fois on me laisse de côté pour faire des saloperies … c’est moche !

    Consolez-vous :il y a des trucs conçus pour des hétéros qui conviennent aussi aux homos.
    Ainsi du fauteul de volupté que Soubrier,ébéniste du Faubourg Saint Antoine, conçut et réalisa pour Edouard VII :

    « Apparemment, Bertie ne fut pas le seul à avoir utilisé le fauteuil. Plus récemment, un de ses propriétaires dans les années 1980 a été un «g*ay très actif» et qui en aurait fait usage selon Soubrier. »

    http://www.slate.fr/story/39879/paris-pervers-cinquieme-partie

    • J’crois pas:
      Villani n’est pas assez viril pour se livrer à ça.
      Montrer un veau gris à tout le monde, c’est de la boucherie.

      Oui,…

      • J’ai fait une sale blague avec peaurnogenic, le robot l’a censurée, et il a bien fait, elle n’était pas bonne.

  151. Vous savez pourquoi Savonarole Dugong est Français ? Parce que Louis XIV Bourbon de France était en lutte contre la maison des Hasbourg qui régnait à Madrid – ce qui n’était pas gênant en soi les Pyrénées étant inviolables depuis Charlemagne – mais surtout qui régnait à Vienne et était empereur du Saint Empire Romain Germanique. Louis XIV s’est emparé de l’Alsace terre de culture allemande pour éloigner le danger germanique des frontières françaises.

    • Erreur historique grossière :
      Louis xiv a juste hérité, sans grand mérite, des travaux herculéens du Cardinal Mazarin.

  152. Du sel pour le rectum de Bernard Beignier:

    Replying to
    @CerveauxNon
    and
    @Onvousvoit1
    Et encore, il a de la chance, si ils lui avaient mis la main dessus, le projet était de lui garnir le rectum au recteur, au gros sel !

  153. On me reproche de faire une carte de France sur Bonnet d’âne ! Est-ce qu’on reproche ses cartes de France d’amour dès potron-minet à qui vous savez ? D’accord il s’est trompé de destinataire – mais l’élue de son cœur était mal fléchée …

  154. Moi créé premier site peaurneau-polique ; Griveaux il a commencé sa campagne avec grand mensonge,grande hypocrie…

    Si grand hypocrite devenir chef de la ville,très dangereux pour les gens.
    Accent russe très marqué.

    https://actu.orange.fr/municipales-2020/affaire-griveaux-l-avocat-juan-branco-pourrait-avoir-joue-un-role-dans-la-diffusion-des-images-magic-CNT000001nGH2J.html

    A LREM,ils vont s’en mordre les doigts de ne pas avoir choisi Villani.

    C’est pas malin de fâcher un mec qui n’ignore rien de l’informatique;la police ne parviendra jamais à établir le lien de Villani avec l’artiste-activiste russe.

    Y zont pas fini d’en voir,les khonnards.

    • Chef Paris, c’est cauchemar (suite)

      Entre deux râles, Griveau aurait soufflé : « I dont find virtue photogenic »

      Fallait-il pour autant se pignoler sous iphone ?

  155. J’espère que le cinéma français maintenant qu’il est épuré de ses mauvais éléments va faire quelque chose de ce haut fait d’armes !
    – Levée du drapeau matinal
    – Salut à la nation féminine
    – Reddition en rase campagne

  156. En attendant, on se marre bien.
    Comment peut-on être stupide à ce point là ?
    Remarquez, il était programmé avec un nom pareil.

  157. Et TdeN ? Ce serait bien que ce soit TdeN qui aille au casse-pipe pour le remplacer.
    Y voudra jamais. Dommage.

    • Selon des sources généralement pétrifientes, son zguègue est trop grand et même avec le super grand angle sur son iphone, l’engin aurait été coupé.

  158. On apprend que c’est une ex de Gribeaux qui a fourni les images ( ?)
    Une suite est annoncée

    Pouvez-vous nous donner des informations sur votre source ?
    [Piotr Pavlenski]Non, je ne vous donnerai pas d’information précise car je me suis engagé. C’est de ma responsabilité. Mais je suis sûr à 100%, à 1000% même de ma source. Il s’agit d’une personne qui avait une relation consentie avec Benjamin Griveaux.
    L’activité de votre site va-t-elle continuer ? Y aura-t-il d’autres affaires comme celle-ci ?
    Bien sûr ! Benjamin Griveaux a été le premier participant. Mais l’activité de mon site ne fait que commencer. Les responsables politiques doivent être honnêtes. Ils doivent être clairs vis-à-vis de leurs électeurs. Notre objectif a été atteint avec Benjamin Griveaux et nous allons continuer.

    https://www.lci.fr/politique/video-griveaux-a-ete-le-premier-piotr-pavlenski-l-homme-qui-revendique-la-diffusion-des-videos-intimes-promet-de-continuer-2145492.htm

    • Un type qui s’est cloué les burnes sur la place rouge n’a peur de rien, j’imagine.

      Ils vont avoir du mal à lui faire peur.

  159. Grosse rigolade sur le site du massonik:. Michel Onfray avec cette question d’un visiteur :
    Y-a-t-il encore de vrais intellectuels en France ?

    Ma réponse :
    Peut-être,
    Mais le franc-mak Onfray:. n’en fait certainement pas partie.
    Ah, ah, ah !

  160. Le 14 février 2020 à 21 h 32 min, Sanseverina a dit :
    En attendant, on se marre bien.

    Mais tous les « responsables politiques » font preuve de dignité et se disent dégoûtés par toutes cette fange.

    Et vous,n’êtes-vous pas dégoûtée ?

  161. Images sur le mur de la Caverne :
    Le vrai sujet est l’étranglement financier des avocats, défenseurs des libertés.
    Au lieu de ce vrai sujet, les Français sont enfumés avec des faux sujets.
    Comme des vidéos d’un petit khon !
    Enfumage et diversion !

  162. Grivoiseries (suite)

    À la suite de l’affaire Polanski (faut-il séparer l’homme de l’artiste?), une question me taraude l’esprit à propos de cette affaire opportunément juteuse pour ses rivaux:
    Faut-il séparer l’homme de sa main?
    J’en ai une autre: mais quel est donc le secret de Ben pour garder des cheveux aussi brillants au milieu d’une telle tempête?

    On souhaite une bonne St Valentin à sa charmante épouse.

  163. Cette affaire Griveaux est une poilade extraordinaire. Con et lâche…
    Qu’est ce qu’on se marre sur ce Titanic nouveau, le COSTA MACRONA !!!

    • C’est vrai JC….. que cette « affaire » griveaux sera à ajouter au registre national des naufrages, des défections, des minableries des macronistes.
      Mais on oubliera très vite ce grand niais avec son sourire fendu toujours vissé sur la gueule, ce gonze auto-satisfait supplémenté au bêta-carotène, sa face pliée de type pas très clair mais toujours l’air assurément gentil du genre à te ressortir sur commande toute sa mélasse d’usage de campagne électorale, comme les expériences à faire et tous ces champs de possibilités pas encore exploités, comme son idée complètement débile de déplacer la gare de l’est en banlieue; à t’en donner le tournis d’imaginer qu’il pouvait y faire adhérer les gens sans aller recracher la sauce d’une programmation trop hâtive de cette coulée verte dans la cuvette des chiottes.

      Adieu Ben (nous prierons pour toi mais en attendant va crever !)
      Next !

      • Hélas, le vivier aux crabes macronophiles est plein de remplaçant(e)s potentiels, l’oeil vif, le verbe haut, la soumission rodée !…..

  164. On savait depuis lurette que la France est le phare synchrotron du monde voué à flasher de lumière les masses obscurantistes qui l’entourent.

    Bien sûr, il y a déjà le réchauffage climatoridien grâce auquel on peut stupéfier le monde avec toute une gerbe d’actions locale à visée actancielle concrète dont on a la garantie quasi absolue que personne ne saura jamais si elles ont eu un quelconque effet au dessus du bruit. Mais voilà, ce n’est pas assez car la concurrence est rude et de nombreux sink tanks jutent du crâne pour trouver de nouveaux modes de vibration les plus éloignées possible de la résonance.

    C’est dans ce cadre que des oscillants du bocal veulent, en France, un « référendum pour abolir les armes nucléaires et radioactives ».

    https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/02/14/nucleaire-un-referendum-pour-abolir-les-armes-nucleaires-et-radioactives_6029529_3232.html

    Envoyons ces missiles à domiciles en Khameneistan, Kimjongunie, Canaanique (ta mère), Trumpland et Poutinie. Juste pour voir.

  165. Dans Libe, Ovidie s’élève au dessus du marais :

    https://www.liberation.fr/debats/2020/02/14/en-se-retirant-il-envoie-un-mauvais-message_1778509

    « J’aurais rêvé d’écrire le discours de Benjamin Griveaux pour sa conférence de presse de vendredi matin. Cela aurait pu donner quelque chose dans ce genre : « Je vous le confirme, il s’agit bien de ma bitte. Je n’ai rien fait d’illégal. En revanche, je compte bien poursuivre ceux qui ont fait circuler ces photos, parce que la loi m’y encourage. Et parce que la honte doit changer de camp. Solidarité avec toutes les victimes de revenge poorn qui, habituellement, sont dans une situation moins privilégiée que la mienne. »

    PS : la claviste n’a pu s’empêcher de dékhonner dans le titre de l’article.

    • J’ajoute à sa décharge (sic), qu’il paraît que Grosvit souffrait beaucoup depuis son adolescence de porter un nom hautement contrepetogéne.

      • Griveaux / Grosvit, c’est plaisant !
        Sa reconversion, sa carrière, passera désormais par cet organe de la pensée qu’il a si bien affûté, outil qu’il pourra présenter dans des élections rurales ou sur les tréteaux des Foires à Bestiaux. Pour le bonheur des dames patronnesses locales ! L’affaire est dans la poche, le succès à portée de ta main, mon bon Grovit …

  166. « Sa vanité plia devant la paresse épigrammatique d’un homme de plaisir, il y eut alors capitulation avec la vanité. » Stendhal, Lucien Leuwen, t. 2, 1836, page 315.

    Bon ! j’admets que ce genre de phrase stendhalienne est incompréhensible à 99% de nos contemporains.

  167. « M. Leuwen avait prévu tous ces mouvements. Le soir, il dit à son fils :
    — Ton ministre m’a écrit, comme un amant à sa maîtresse, des picoteries. »

    La petite vidéo n’était que picoteries et agacements !

  168. Dans le barème de la politique française on plaint sincèrement le pauvre Griveaux d’avoir succombé à un mouvement bien compréhensible en exhibant pour une donzelle peu aimable au fond un sexe avantageux !

    C’est l’occasion de rebondir vers de nouveaux sommets sans se faire couper le sifflet cette fois-ci.

      • Cela s’applique admirablement au Maestro qui ,déjà, à quatorze ans (et peut-être même avant)…

        PS Et il entretient sa teub ! (vide supra)

  169. Autre maxime :

    Dans un monde de petits-branleurs un bandeur d’exception devrait être sur le pavois.

  170.  » l’avocat Juan Branco va plus loin en affirmant que les choses auraient pu être encore plus dévastatrices et à la question du journaliste de savoir pourquoi il dit cela, l’avocat répond : « Peut-être parce qu’il n’y a pas que ça ».

    Grosvit qui décharge ?
    Vite la suite.

    • Le procédé utilisé contre Griveaux est sordide ; il s’agit d’un vol d’images privées.
      Juan Branco complice, annonce des images pires à venir : Décevant.
      Autant un Assange travaillait dans l’intérêt commun, divulguant les versants cachés d’enjeux politiques loin des réalités que renvoyaient le nivellement mensonger organisés par les médias mainstreams, il recadrait la rectitude de l’information dans son bon axe, autant le procédé contre Griveaux n’annonce rien de bon.

        • Ils le sont tous d’une part ; comme si ces images avaient pu jouer un rôle dans la balance, sa défaite était annoncée d’autre part.
          Le score en prévision de LRM aux municipales est tel qu’il est recommandé de ne pas faire figurer l’appartenance de leurs candidats sur les listes qui s’avèrent apolitique, qu’aucun logo n’apparaisse dans leur communication.
          Allons voir le fond de la culottes de tous les élus RN que je me marre.

      • Le seul système cohérent est le despotisme, à condition de faire ami-ami avec le despote. Car en vérité, je vous le dis, seuls des potes du despote peuvent devenir mes potes

  171. Vanité du sexe – tout est vaniteux dans le sexe qu’il soit féminin ou masculin.

    Au fond le net n’est qu’un amplificateur moderne d’une réalité bien plus ancienne : la vanité ancestrale de posséder un sexe à soi.

    • « Les bijoux de famille » ou « la nature du prince » dont Roger Peyrefitte fit un livre pour illustrer les mœurs de la renaissance italienne.
      Cette époque aimait les moules-sexe masculins, ces justaucorps qui faisaient saillir les appendices masculins.

      • « moules-sexe »

        A la prmière lecture,j’ai cru qu’il s’agissait d’un hybride (« moule » id est sexe féminin+ bite)…

        Faut-il un « s » à moule ?

        Sûrement pas puisque c’est un verbe.

  172. Après le moyen-âge où il y avait une compression de la réalité des corps dissimulés sous des vêtements trop amples – la renaissance dévoile les parties intimes avec délectation.

  173. La mode sexuelle car la mode est toujours le fruit de la rencontre entre une époque et sa vision du sexe est toujours intéressante.
    A l’ère victorienne les apparences sont trompeuses et l’on cache soigneusement les corps sous des habits uniformes. Les grands artistes se dissimulent quand ils veulent croquer sur le vif le sexe – car la plastique du sexe intéresse toujours énormément l’art.

  174. Donc voilà la réponse attendue à la question de JPB : la vertu du sexe masculin est-elle photogénique ? Oui cent fois oui – mais certaines époques veulent le voir plus que d’autres !

    • Vous faites allusion au fameux play-boy Porfirio Rubirosa qui fut le mari de Danielle Darrieux la gourmande des écrans !

      • Les dames voulaient l’essayer : ce n’était pas de sa faute si elles avaient les yeux plus gros que le bas-ventre !

  175. J’en apprends de belles ! Aux dernières nouvelles, Grosvit le Grivois aurait commis le plus épouvantable des simulacres lors de sa séance de gymnastique vidéo : il s’est déguisé en Brighelli à Bonnet, espérant donner le change … Atroce pouvoir du numérique !!! Que fait la Police…?

  176. Pour vivre (mal)heureux, vivons blanqué

    Cherche video Blanquer branlant du chef en réponse à la question : « Votre réforme est-elle branlante ? »

  177. Lettre d’adieu non photogénique
    Lâchement éconduite pour le weekend entier par un salaud moins digne qu’un gueux, car j’ai connu des gueux valeureux, je ne rendrai pas l’âme mais les armes, et sans larmes. Je quitte, drapée dans mon orgueil, cette vilaine confrérie de vieux croûtons aigris étouffant sous les aphorismes, méprisant le faible et l’innocent, ressassant sans cesse sur leurs freins élastiques les vieilles rengaines visant à redresser un monde qui de toutes manières continuera sa route sans eux. Ils pourront toujours dans leurs caveaux respectifs remuer la supériorité de leurs cervelles, emmitouflés dans leurs fourreaux de culture fossile, les chiens viendront néanmoins pisser sur leurs tombes sans faire la part des choses pour faire autour pousser les pissenlits. Oui, je sais, on frise le pléonasme. Etant donné que les vers ont toujours le dernier mot, vous pouvez toujours élucubrer, Dieu s’en tape. Dieu n’aime que les gentilles brebis. A quoi ça rime tout ça ? Finalement même le plus évolué de tous les intellectuels (excepté Macron qui lui, bien que banquier, sait ce qu’est l’amour véritable) bande comme un fou dès qu’on lui met un peu de chair fraîche sous le nez et s’aplatirait volontiers tout en se redressant devant les charmes d’un beau cul ou la gloire d’une belle étiquette sociale à conquérir et à promener en public ou en privé (car il est des vanités privées) comme le ferait n’importe quel abruti inculte un peu prétentieux (ils le sont souvent). Il n’est pas dit dans ma Bible que l’intellectuel baise bien. Par contre il parle beaucoup et bien, ce qui est toujours excitant, mais après ? Parole, parole … Ma mère eut un amant arménien qui venait des quartiers nord de Marseille, à l’époque elle a rajeuni de 20 ans la salope. Visiblement elle était heureuse et pourtant ils n’élucubraient pas ensemble. Une fois il disparut pendant 3 mois. Il était en prison, pour avoir tabassé le fils de son patron. Ah! L’amour véritable, c’est bien ce qui fait défaut aux intellectuels. La séduction ça oui, i s’y connaissent. De même que l’argent déshumanise, trop d’activité neuronale assèche parfois les cœurs. L’afflux sanguin est désorienté, il n’alimente plus que le cerveau, ou la queue. Et le pouvoir corrompt. Heureux les simples d’esprit !
    En tant que dindon de la farce, je remercie toutefois tous ceux qui m’ont aimablement accueillie sur ce blog en me guidant subtilement, l’air de rien, vers les profondeurs salvatrices ou démoniaques (c’est selon) de la réflexion. Âmes charitables, merci infiniment.
    Mais c’en est fait, Milady a décidé de s’en remettre au chant matinal du pigeon sur son toit. Quoi de plus doux que le doux chant d’un gentil prétendant chantant humblement son bonheur d’être en vie et d’être là près de toi, quitte à chier sur ton balcon ?
    Je rejoins Ise Cibo dans la Sainteté, statufiée devant l’ Eternel, tournant mes regards vers l’infini.
    Comme disait un de mes grands maîtres : il n’y a d’actuel que l’éternité.
    Et je le crois.
    Adieu !

    • « En tant que dindon de la farce, je remercie toutefois tous ceux qui… » (Milady)
      Ne pars pas, ô dinde de la farce : je t’aime !

    • Sans que vous en fassiez ombrage et de ce qui semble en ressortir : La cuillère était sans doute trop grosse pour votre bouche, ma chère, si vous aviez un gros derrière, pas un flèche et aucun carnet d’adresse à partager. Vous en avez de bonne.
      (Si toutefois vous souhaitiez revivre l’intense et les caresses des papillons dans le bas ventre sans avoir à lutter contre la fesse molle, sa cellulite et le cortège des effets du temps sur le visage, faites comme moi : Je suis actuellement en plein bouleversement de déshumanisation puisque je compte bien rouler en 911 d’ici janvier 21 – ras le bol de la WV… C’est elle et personne d’autre, qui me collera au siège par léger coup de pédale, un zéro à 100 dont la reprise est incomparable avec aucun autre « moteur » et surtout, en juste retour au coût de son entretien et la certitude de ne pas avoir à la partager, moi seule en ait le volant. Le reste n’est que littérature)

      • Et puis penser que ce serait la panacée que d’avoir le garde-à-vous seulement devant les rondeurs fermes d’une fraîcheur ou le montant très élevé d’un compte en banque est une grossière erreur. Il faut avoir les moyens de devenir père à plus de 60 ans. Le cauchemar. (qu’ils ne s’imaginent pas qu’il n’y ait pas, chez la jeune donzelle qu’ils fréquenteraient, le désir intense de s’attacher définitivement à la raison matérielle ou à leur célébrité même relative qui justifie une relation par le bon vieux moyen de l’enfant dans le dos. Ou bien, qu’ayant trouvé plus riche ou plus célèbre ou obtenu ce qu’elle voulait, ils soient plantés du jour au lendemain) . Enfin, finir une vie dans une montagne de compromis et d’abnégations pour la deuxième option est une fin bien trop ratée pour que l’on ait à l’envier.
        Cessez de geindre, Milady et buvez frais.

        • Oui, je vais essayer. Je vous souhaite des performances sensationnelles avec votre 911. Toujours effondrée, en direct du cloître où l’âme en peine je recherche le nord, je souhaite me retirer une dernière fois, 120 journées toutes rondes, voir si je trouve quelque affinité avec le monde. Je reviendrai peut-être, s’il me reste quelques plumes.

          • Et puis, attendez un peu avant de vous engager dans je ne sais quel projet en « aller simple » pour un autre monde, ce serait con de vous priver de la grosse marrade qui a toujours lieu en son absence, dans ce salon. Quand le chat n’est pas là…

    • Eh bin mon quieu, avais pas vu ! Qu’est-ce que c’est que ce déballage de niaiseries ? Mais le touriste s’en fout de vos considérations surfées sur l’amour, les pigeons, les intellectuels, l’église et les dindons. Quel rapport avec l’actualité du blog ? Quel rapport tout court ? Je vous signale que les autres s’évertuent à entretenir un certain niveau de réflexion, avec une bonne dose d’esprit du meilleur cru et vous vous la ramenez avec un buisson mal peigné bourré de lieux communs oxymoroniques vaguement poêlés aller-retour ? Si encore il était dévergondé, mais non. Il est vertueux ce con. On dirait presque que vous êtes sérieuse ma pauvre. C’est inquiétant. C’est pas l’hospice ici. Le premier quart vaut le détour, certes, et puis plouf, ça patauge. Et les aventures de votre mère, encore !?? La prochaine fois allez poser votre pâté ailleurs, ou sculptez-le un peu avant de le présentez, la moindre des choses, voyez si la pensée peut y circuler autant que l’afflux sanguin entre vos cuisses, et veillez à laisser au vestiaire vos états d’âmes, s’il vous plait. Il est bien gentil ce fameux Jean Paul de vous garder, mais enfin c’est pas l’Abbé Pierre. Reprenez-vous, ouvrez un dictionnaire, et ne faites pas comme Gri-gri, ne vous laissez pas mener par l’érection intérieure. NB : voyez comme je fais ici un lien avec l’actu ? J’alimente la cohérence sans laquelle le monde ne peut continuer à branler. Vous faites partie d’un groupe Milady, il faut bander en cœur. Veillez aux harmoniques ma sœur.

  178. Heureusement nous n’avons pas les yeux dans nos poches : nous connaissons toutes les anatomies avantageuses qui de Lormier qui de JC, qui de Savonarole … chère Milady vous aurez l’embarras du choix pour satisfaire vos désirs – ici un large panel d’attributs masculins vous attendent pour vous faire roucouler d’amour tout le week end.
    Bientôt vous suffoquerez sous l’excès d’orgasmes et vous croirez avoir attrapé le coronavirus alors que ce sera seulement le mâle d’amour empressé.

  179. à Savonarole :
    J’ai suivi lelien que vous indiquez ;je suis trop paresseux pour rechercher la page spécifique où il est expliqué que la réforme globale des retraites a été conçue spécialement pour attaquer les avocats.

    « …je veux qu’on puisse couper la langue à un avocat qui s’en sert contre le gouvernement. »

    Napoléon

    Lettre à Cambacérès

    Octobre 1804

  180. Julia Minkowski,la femme de Veau-gris, est-elle aussi naïve qu’Anne Sinclair qui a déclaré n’avoir jamais rien soupçonné des frasques de Strauss-Kahn ?

    Tiens,Veau-Gris a fait partie de la porqueria Strauss-Kahn.

  181. Vous vous souvenez de la célèbre question posée publiquement au 18e siècle et à laquelle J.J. Rousseau avait répondu par la négative : « Est-ce que la renaissance des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs ? »

    Le problème central c’est le sens du mot épurer ! Si vous commencez par dire comme le fait la religion chrétienne que le corps humain – hormis le corps du christ – est impur, vous avez déjà répondu à la question avant même d’y avoir réfléchi !

  182. Le 12 février 2020 à 13 h 56 min,Jean Paul Brighelli a dit :
    « …il y a des lycées dont nous ne prenons jamais personne, … »

    Autrement dit,un individu issu de l’établissement en question,quelles que soient ses qualités et capacités personnelles, est d’emblée mis au rebut :vous venez du Lycée Machin,donc vous n’êtes pas capable de suivre une prépa chez nous.

    On ne veut pas savoir qui vous êtes. On s’en tamponne.

  183. Il faut être lucide Lormier ! Si nous n’avions pas tous de bonnes origines nos petite gueules sympathiques n’auraient pas suffit à nous faire admettre sur BdA.

    – Homme de mauvaise réputation et de bonne famille
    Ou
    – Homme de bonne réputation et de mauvaise famille

    Il faut bien choisir un moyen terme.

  184. Le lycée c’est un peu comme une couche que l’on partage avec personnes d’élection !

    Francis Bacon lord Verulam : « Il n’abandonna pas la pratique de cet épouvantable péché secret de sodomie, conservant à ses côtés ce Godrick, jeunot au visage efféminé, comme catamite et compagnon de lit, alors qu’il avait remercié presque tous ses autres domestiques ; ce qu’il convient d’admirer, car l’homme, après sa chute, se met généralement à discourir sur ce crime contre nature, bien qu’il l’ait pratiqué de nombreuses années, desservant le lit de sa dame, qu’il estimait, comme les Turcs et les Italiens, être un plaisir petit et infime comparé à l’autre. »

    Le privilège d’approcher un grand homme se doit bien payer quelque part ! Etre catéchisé à Thiers mérite des sacrifices.

  185. Villani-que ta mère exulte:son plan marche au-delà de toute espérance. Guérini-que ta mère est venu le trouver (lui l’exclu de LAREM) pour lui faire des propositions .

    Fallait pas le provoquer le Villani-que ta mère.

    Surtout que,comme dit l’autre,c’est pas fini le scandale du Veau-gris.

  186. Finalement pour Larem c’était le Griveauvirus le plus dangereux ! Qu’est-ce qu’on nous emmerde avec toutes ces chinoiseries même pas fraîches … on a mieux en France !

  187. Dans le Vespéral, « La publication du rapport Racine a remis un coup de projecteur sur les dysfonctionnements de cet organisme de gestion de la sécurité sociale des auteurs pendant quarante ans »…

    http://dl.free.fr/fZukNClla

    On y découvre cette incroyable conditionnalité : pour toucher il faut avoir cotisé.

  188. Dans Sraw dogs,on assiste à la victoire d’un homme seul,pas très costaud, mais très intelligent (un mathématicien) contre une bande de brutes épaisses.

    Villani que ta mère fait penser à ce mathématicien.

  189. Du grain à moudre pour le chien du Périgord

    Mon cousin le cardiologue Axel de Labriolle est en seconde place de la liste de Brigitte Barèges à Montauban – ville où ses grands-parents se sont mariés en 1933. Brigitte Barèges avait eu son quart d’heure de gloire en comparant les pédés qui se marient à des phoques incestueux et ensuite en parlant à Macron d’une dame du quatrième âge qui avait subi les derniers outrages d’un migrant irrégulier – en soit régulier ou irrégulier ça lui faisait une belle jambe.

  190. Ce que Brigitte Barèges ignore visiblement c’est que l’homosexualité est présente chez tous les mammifères – ce n’est pas une spécialité humaine ; la cause ? génétique ou hormonale voire même liée au développement psychologique tardif de l’enfant on ne sait ! Il est douteux que supprimer cette cause rendrait le monde meilleur !

  191. Quand je pense que le pauvre homme avait un programme contre les punaises de lit.
    Dans le fond, personne n’a rien compris : les punaises de lit vous sautent dessus, paf, on se lève d’un coup d’un seul, tendu et rigide face à l’ennemi, pif, on cherche à les éradiquer, clac, on attrape le premier truc qu’on a sous la main, un portable par exemple, repaf, on tape sur les punaises, vlan, v’là la photo qui se prend toute seule, crac, y’a un con qui la récupère, zeste, en trois sauts, on s’retrouve corniaud.

  192. « A Munich, Macron exhorte les Allemands à être « plus ambitieux » pour relancer « l’aventure européenne » »(Le Monde)

    Euh…. moi je préfère éviter l’ambition allemande ! Quand ils tentent une « aventure européenne », les Teutons, on est souvent dérangé dans notre train-train, on est occupé par des Boches qui n’ont jamais entendu parler de Maginot, on collabore en attendant que les Yankees et les Brits arrivent, et c’est sûr que la prochaine fois, Donald le Canard Blond ne viendra pas nous délivrer !

  193. Grosvit duc d’Onan porte plainte contre X !
    Ils nous font marrer ces migrants, qui arrivent sans connaitre le pays politique qui les accueillent tout bébé qu’ils sont, et ambitieux inculturés les voila qui utilisent des outils numériques ta-mère sans en connaitre l’usage…
    Apprenez avant de resplendir la tête haute si vous ne connaissez pas les « codes », gamins débiles !

  194. Merci Dugong pour les doc. sur Flytox ! Ils sont très très marrants.
    Moi, je le connaissais juste grâce à Tintin. Quand le capitaine en use un peu beaucoup dans l’hélicoptère pour tuer un seul moustique et que le pilote ne pouvant plus respirer, l’hélico s’écrase bêtement.

    • D’accord mais il vaut mieux les dissimuler dans une société policée ! Ou alors comme Meghan armant la bite d’Harry d’un long-couteau à découper la couronne d’Angleterre on se retrouve dans une cabane au Canada.

      Meghan ne charge personne de branler la bite d’Harry !

      PS C’est à Nogent en Bassigny qu’on fait les bons couteaux d’acier trempé.

      • L’industrie de la coutellerie s’est épanouie dans différentes régions :
        En Savoie, pour Opinel.
        En Auvergne, à Thiers et à Laguiole.
        A Nogent en Bassigny pour vous faire plaisir.

        On peut aussi remuer le couteau, à double tranchant, dans la plaie.

        • Pfuit ! Vous ne voulez pas reconnaître la supériorité des Nogentais !
          Sans eux la révolution n’aurait pas eu de sabres à sa disposition et Napoléon n’aurait pas conquis l’Europe !

          • Vous pouvez retracer l’histoire de l’humanité en observant les couteaux :
            Age de pierre : couteau en obsidienne, une lave volcanique.
            Age de bronze : couteau en bronze, c’est original.
            Age du fer : couteau en acier, trempé, recuit et traité par nitruration.
            Ensuite :
            Age du communisme, comme le stupide Rahan dans Pif Magazine avec son couteau en ivoire qui ne tranche RIEN.

  195. Certains ont vu dans le scandale anti-Veaux-gris un coup de Poutine (il aurait fabriqué un pseudo-opposant pour le lancer ensuite contre la macronie.)

    Ne serait-ce pas plutôt un complot judéo-maçonnique-ta mère ?

    Le site créé par Piotr Pavlenski (peaurneau-politique) l’a été au moyen de Wix,plate-forme israélienne.

    Des francs-maçons,il y en a en pagaille dans ce monde-là.

    Attendons les précisions de Savonarole.

    https://www.panamza.com/140220-videos-peaurnos-griveaux-complot/

  196. Fly-Tox,suiteFly Tox fonctionnait sans gaz propulseur (àeffet de serre);on actionnait un piston,à la main.

    En Tunisie,dans les années 70-80,les poissonniers,sur les marchés,noyaient leurs poissons (faut le faire) dans un nuage de Fly Tox pour les préserver des mouches.

    Je pense que le Fly Tox serait inefficace contre les punaises,animal très résistant et anti-darwinien.

  197. Le 9 mars prochain Queen Mumm a convoqué Meghan pour quelle vienne lui faire la révérence ! La dague va-t-elle sortir du fourreau et Harry surgissant assassiner toute la famille royale devant le public ébahi ?

  198. Cris d’orfraie et logique élémentaire.
    Veau-Gris se retire,parce que dit-il les menaces sur lui et sa famille sont devenues trop graves.
    Et les Ferrand,la FI et tutti quanti de pousser des cris d’orfraie :on see vautre dans la fange,la démocratie est en péril et patati et patata.

    Mais où est la menace ?

    Piotr Pavlenski s’est dénoncé,il est en garde à vue.

    On nous répéète que Veau-Gris n’a rien fait de répréhensible.

    Alors pourquoi ne maintient-il pas sa candidature.

    PS Villani-que ta mère l’avait déjà exécuté en une phrase,avant le scandale :le projet de Veau-Gris avait-il dit, ne mérite pas de commentaire.

    • Ne pas oublier que les cons, Lormier, cela pense de travers … Grosvit duc d’Onan pense de travers !

  199. Je sonne les cloches à Savonarole ! Les célèbres fondeurs de cloches pionniers de l’automobile les Bollée sont originaires de Breuvannes en Haute-Marne, berceau de leur industrie.

  200. Si j’étais la reine de cœur d’Alice au pays des merveilles je dirais apprenant le scandale Griveaux : qu’on lui coupe la bite !

  201. Les sociologues de l’éducation nationale sont les curés gauchistes du XXIe siècle !

    Puf ! puf ! Ils ont formé des générations d’hommes politiques décervelés de Sarkozy à Macron en passant par Hollande.

  202. Le 16 février 2020 à 12 h 50 min, Lormier a dit :
    « Cris d’orfraie et logique élémentaire.
    ….
    Et les Ferrand,la FI et tutti quanti de pousser des cris d’orfraie :
    On se vautre dans la fange,la démocratie est en péril et … »

    Attention, j’ai entendu des journaleux s’indigner( avec véhémence )aussi parce que les sanctions ne sont pas assez lourdes.
    « Deux ans de prison et 60 000 euros d’amende pour relayer des liens pourris, c’est très insuffisant  »
    Vous avez entendu, Lormier ?

    • La femme de Griveaux est une bourgeoise et une intellectuelle fainéante – alors que Meghan est une travailleuse manuelle qui s’est faite toute seule et n’hésite jamais à donner de sa personne !
      Sur le plan moral autant que sexuel : Meghan 1 Julia 0

  203. Benji oui oui :

    « Si on vous demande de me remplacer aux Démunis_si_pâles, évitez de répondre en branlant du chef ! »

  204. La virtu comme dit Rousseau dans son « Discours sur les sciences et les arts » c’est le force morale autant que physique. Harry voulait une femme qui prenne sa vie en mains : il est heureux il l’a trouvé !
    De toutes les manières dans un couple il faut un dominant et un dominé sinon cela ne fonctionne pas.

  205. Perso, ché’rais pas mécontent d’la disparition totale des insectes ki m’pourrissent la vie en été quand y s’collent sur le goulot d’ma Jenlain. Déjà tout p’tit, j’étais effaré par le vide de l’existence des fourmis ki venaient par dizaines perdre leur temps à transporter les petits morceaux de Chocobéhène que j’avais au préalab’ malicieusement disposés sur des grosses gouttes de colle Uhu..uhuhu!
    Et pis r’gardez c’ki font aux Africains, qui sont envahis pas des miyons de criquets. Leur font c’ke les zemmouriens du blog pensent que les migrant-zafricains font aux zoccidentaux: y détruisent leurs cultures. Z’ont bouffé tout le riz. Y’a moins de grains dans leur paquets d’Crispies que d’neurones dans l’cerveau d’un commentateur Bd moyen(*). Et j’vous parle même pas des dix plaies d’Egypte dont les zinsectes à eux seuls ont coché les cases 3,4 et 8. Z’ont fait à c’pays c’ke Brighelli a fait au bon sens de l’esthé-tique vestimentaire à la françouèze (voir photo en haut du billet): un massacre!
    On s’en fout si y’a pu d’insectes! À Fort Boyard, au pire z’enfonceront Jean-Paul dans une amphore pour remplacer les mygales. Ce s’ra aussi effrayant à cause de sa pilosité, et en plongeant ta main d’dans tu sauras pas si tu lui tires la moustache ou l’pubis:

    https://www.causeur.fr/wp-content/uploads/2017/09/jean-paul-brighelli.jpg

    Quanta la punaise de lit, j’en parle même pas, tu vas t’coucher elle est d’jà là, c’est pire qu’un conjoint! Parait même qu’à Marseille z’ont mis en place un numéro vert pour signaler leur présence. Un peu comme les voisins d’palier de mes grands-parents kavaient appelé la Gestapo parisienne en janvier 43 pour signaler ki zavaient vu des punaises de lit s’réfugier dans la barbe de Pépé. C’était un geste sanitaire ki z’ont dit à la Libé d’Paris ces brav’gens..

    (*)liste sur demande payable en cash et en USD.

  206. « Je ne pourrai pas être candidate aux municipales. Avec tous mes dossiers et en plus la crise du coronavirus, mon agenda est trop chargé… » Agnès Buzyn sur France Inter, 2 jours avant d’annoncer sa candidature à la mairie de Paris pour remplacer Benji…

    Agnès a dit oui ! en branlant du chef ?

  207. Buzyn reprend le bouzin.

    ON espère qu’elle ne jouera pas avec son dékhonophone quand elle sera avec son singe.

  208. Le 16 février 2020 à 12 h 50 min, Lormier a dit :
    « … Veau-Gris n’a rien fait de répréhensible
    Alors pourquoi ne maintient-il pas sa candidature. »

    Vous pensez qu’il aurait pu dire:
    « Ne confondons pas le virtuel et le réel, ce sont des mondes totalement séparés, etc. trahison des images, etc.
    Ceci n’est pas une bite, etc… ?

  209. Opération Rubicon

    Depuis cinquante ans toujours à votre service nous décryptons toutes vos communications pour aimablement les transmettre à la CIA ; veuillez nous excuser pour l’interruption momentanée de nos services, effet secondaire de l’affaire Griveaux. Nous reprendrons les opérations d’interception de vos communications dès que possible, ne vous inquiétez pas !

  210. Lu sur la page facebook de Piotr Pavlenski (pas encore fermée)
    Kандидат в мэры Парижа мастурбирует на камеру и пытается привлечь этими видео молодых студенток!
    Petr Pavlensky
    12 Februari 13хъ 0
    Кандидат в мэры Парижа мастурбирует на камеру и пытается привлечь этими видео молодых студенток!
    Безусловно, это могло бы быть новой формой предвыборной агитации, но…
    В общем, знакомьтесь – Бенжамин Гриво. Это единственный кандидат, у которого вся предвыборная кампания построена на защите семьи, детства и традиционных семейных ценностей.
    Он позиционирует себя как кандидат, который живёт только верностью, любовью и заботой о счастье своей семьи.
    Он – это гарант семейного счастья.
    И он обещает, что подобно его семье – все семьи Парижа будут под его опекой.
    Однако, помимо видео с мастурбацией, в переписке с молодой девушкой он пишет, что семья и дети – это тюрьма.
    Как понимать это противоречие?
    Или никакого противоречия нет и Гриво просто хочет стать директором тюремного корпуса под названием « Париж »?
    Смотрите и читайте это и многое другое на нашем новом политическом порноресурсе peaurnopolitique!
    P.S. Сам я в розыске, к сожалению. Но это уже другая история.
    https://www.peaurnopolitique.com/post/benjamin-griveaux-ru

  211. traduction google :
    Le candidat à la mairie de Paris se masturbe devant la caméra et tente d’attirer de jeunes étudiantes avec ces vidéos!
    Petr pavlensky
    12 février 13: 3 0
    Le candidat à la mairie de Paris se masturbe devant la caméra et tente d’attirer de jeunes étudiantes avec ces vidéos!
    Bien sûr, cela pourrait être une nouvelle forme de campagne électorale, mais …
    Plus généralement , faites connaissance avec Benjamin Griveaux. Il s’agit du seul candidat dont toute la campagne électorale repose sur la protection de la famille, de l’enfance et des valeurs familiales traditionnelles.
    Il se positionne comme un candidat qui ne vit que de loyauté, d’amour et de souci du bonheur de sa famille.
    Il est le garant du bonheur familial.
    Et il promet que comme sa famille – toutes les familles de Paris seront sous sa garde.
    Cependant, en plus de la vidéo de masturbation, il écrit dans une correspondance avec une jeune fille que la famille et les enfants sont une prison.
    Comment comprendre cette contradiction?
    Ou n’y a-t-il pas de contradiction et Griveaux veut juste devenir le directeur d’un corps de prison appelé Paris?
    Regardez et lisez ceci et bien plus sur notre nouvelle ressource peaurno-politique!
    P.S. Je suis moi-même recherché, malheureusement. Mais c’est une autre histoire.

    https://www.peaurnopolitique.com/post/benjamin-griveaux-ru

    NB le robot ne lit pas le cyrillique:порно passe

    п=p о=o р=r н=n о=o

    • D’origine (doub)tchèque de l’époque des pays frères (ceux qu’on ne choisit pas), le robot de Causeur, non seulement connaît le cyrillique mais dispose dans une vieille rom de fontes soviétiques définies point par point. Si on songe un moment que le pâle Secam fut le système de télévision de l’ex URSS, on entrevoit les puissances obscures qui réactivent les réseaux dormants crypto-stals d’extrême droite même s’ils en sont restés aux cassettes vidéo poornos pour déstabiliser nos démaucraties.

      Ça craint…

  212. Le Vespéral titre : « Agnès Buzyn chargée de « renverser la table » après l’abandon de Benjamin Griveaux »

    Highness Bouzin, la madame Messie pour sauver Paris (saison 76, épisode 3), ne renversera évidemment rien du tout et finalisera la mise en scène d’un triumfeminat digne d’Altman (littéralement « vieil homme » qui n’a définitivement plus de place).

    • Depuis que Michou est mort Paris est veuve ! L’homme de toutes les femmes, la femme de tous les hommes !

  213. Parlons peu ! parlons bref ! la vidéogénie y a que ça de vrai dans le nouveau monde !

    Cave canem : la vidéogénie n’a rien à voir avec le génie de la lampe, c’est une activité manuelle ou bucco-manuelle !

  214. Kirk Douglas n’avait pas lu Jean-Jacques ! Je ne vous apprends rien je suppose … dans son optique judéo-wasp la vertu c’est le sexe réfréné, c’est la faiblesse ! Le vice c’est plus excitant, c’est le sexe libéré !
    Pour Rousseau c’est le contraire : la vertu c’est la force, ce sont les instincts premiers ! Le vice c’est la civilisation qui contraint et qui assimile.

    PS D’accord je fais mon acte de contrition : je suis un intello à la mord-moi-le-nœud !

    • Cela montre bien le niveau de naïveté imbécile de ce Jean-Jacques abandonnant ses cinq enfants à l’Assistance publique de l’époque…le pourri !

      • Chez l’intello le discours et les actes ne sont pas toujours raccord !
        C’est que l’intello n’a pas toujours la force avec lui !

        Que la force soit avec toi ! c’est ce qu’on doit dire au prescripteur d’opinions publiques.