[…] lorsque je me balade en ville et que je vois, devant chez mon marchand de journaux, la promotion de revues avec force femmes en cuir et regard insistant, je trouve les affiches des Infidèles plutôt gentillettes. On me dira que la promo du ciné est soumise à autorisation et pas la pub sur la presse. C’est sans doute vrai mais il faudrait m’expliquer pourquoi. » 

C’est en ces termes que je m’interrogeais il y a une semaine en dénonçant la censure de l’affiche du film les Infidèles. Grâce à une commentatrice avisée, Carine, que je remercie au passage, je connais maintenant la réponse. Si mon marchand de journaux qui n’est pas un kiosquier -je ne vis pas à Paris- présente  des affiches faisant la réclame de revues de charme sur le trottoir attenant à son échoppe, il le fait en conformité avec les règlements ministériels, préfectoraux et surtout communaux. L’affichage des sociétés JC Decaux et Mediakiosk, quant à lui, est soumis à un autre règlement qui n’a rien à voir avec les pouvoirs publics.

Ce règlement intérieur, c’est celui de la fameuse ARPP dont il était question dans mon précédent article. Mais cette autorité de régulation n’est pas, à l’instar du Conseil supérieur de l’audiovisuel ou de l’autorité des marchés financiers, un organisme relevant de l’Etat même si son intitulé pompeux le laisse croire, y compris à moi jusqu’à samedi dernier. L’ARPP est en effet une association relevant de la loi 1901. Une association, certes présidée par un ancien ministre, François d’Aubert, mais une association dont les adhérents, publicitaires et afficheurs, doivent respecter les préconisations. Le lecteur se fera une idée en consultant à la fois ledit règlement mais aussi les statuts de l’association. Il pourra aussi consulter comment il est composé ainsi que les instances qui lui sont associées, notamment le fameux Jury de déontologie publicitaire.

Deux conclusions peuvent d’ores et déjà être formulées suite à cette mise au point.

Primo, si j’ai eu la faiblesse de me laisser influencer par l’intitulé de cette association, allant jusqu’à évoquer la censure, je ne suis visiblement pas le seul. Le Journal de 20h de France 2 mais aussi l’ensemble des médias traitant l’affaire l’ont aussi présentée comme telle. Cela ne me dédouane certes pas, mais je serai sans doute l’un des premiers de présenter mes excuses à mes lecteurs pour cette omission d’importance.

Secundo. Imaginons une campagne publicitaire, dont les initiateurs connaissent par coeur les réactions de l’association dont elle est membre ; ne pourrait-elle pas être tentée d’oser l’affiche polémique afin de se payer une deuxième campagne, complètement gratuite celle-là, car relayée par le JT de France 2, twitter, facebook, les radios, et ma pomme réunis ? Je ne dis pas que ce fut obligatoirement le cas pour l’affiche des Infidèles même si on peut constater que les affiches de rechange ont été particulièrement rapides à prendre la place de celles incriminées. Mais en revanche, je comprends mieux pourquoi les polémiques à propos de retraits d’affiches sont de plus en plus fréquentes.

Questions subsidiaires : lorsqu’on n’est pas adhérent de l’association, ce qui est quand même le droit le plus strict de toute entreprise même publicitaire, ne risque t-on pas d’être victime d’une concurrence déloyale de la part de ceux qui bénéficient de ce présumé second coup de pub gratuit ? Ne rentre t-on pas alors dans le monde merveilleux de la concurrence complètement faussée ? De même, si une pub refusée peut être un bienfait pour une grosse écurie publicitaire, en est-il de même pour une toute petite, adhérente certes mais peu influente à l’intérieur de la toute puissante association ? Dans ces conditions, on n’est pas loin de regretter que ce ne soit pas un organisme public indépendant qui prenne ce genre de décision plutôt que cette association aux allures de cartel.

7 commentaires

  1. De toute manière, on s’en cague ! On ne regarde pas plus leurs affiches stupides que les bidules qui viennent polluer nos écrans sur yahoo, Gogol ou autre….
    « La pub vous prend pour des cons, la pub vous rend con ! » (Professeur Choron, grand philosophe contemporain.

  2. et bien moi je dis vive la censure, y en a marre de toute cette sous-culture insane que certains capitalistes nous imposent avec la complicité de ces foutus politicards.
    on ne nous demande jamais notre avis, et on nous fait croire qu’on vit en démocratie, alors qu’on est juste bon à payer nos impots pour entretenir toutes ces sangsues d’élus.
    qu’on nous demande si on est pour l’interdiction des affiches publicitaires qui défigurent nos villes au nom du consumérisme dégénéré.
    qu’on nous demande si on est pour interdire à ces gens foutre de libraires d’exhiber des torchons insanes à la vue de tous.
    le résultat pourrait etre intéressant
    que sarko en prenne de la graine, lui qui fait mine de vouloir nous demander notre avis.

  3. « regretter que ce ne soit pas un organisme public indépendant qui prenne ce genre de décision plutôt que cette association aux allures de cartel. »

    Parce qu’un organisme public serait indépendant ?
    Franchement… vous savez bien que l’on prendra des personnalités du secteur, qui ont un grand réseau. On y placera aussi quelques copains pour services rendus.
    Le tout se fera au frais du contribuable… enfin, à crédit !
    Franchement, mieux vaut rien du tout qu’un comibidule qui s’enfile du champagne et des petits fours pour savoir si telle ou telle affiche n’est pas un brin ‘olé olé’…
    Autant attendre la réaction du public, du vrai !

  4. travailler plus,,,,pour gagner plus,,,
    comment faite parler d »un film,en dépensant MOINS
    trouver,si si l »affiche?
    Ségala n »aurait jamais eu cette idée la,,,,ses prestations pour les politiciens c »est du lourd en argent bien sur
    comme dirait JL P,,combien cela aurait couter si,il eu fallu payer cette PUB
    une somme considérable,
    LA,,,,toute les radios,télé;;journaux en on parler GRATUITEMENT
    certains bien pensants;joue les vierges effaroucher,et n »ose pas ouvrir les yeux sur la vérité,,,des prostituées étrangères,il y en a PARTOUT,les trafics de drogues ,cigarettes sont a la vue de tous,les vols pars des mineurs ,M GUEANT 12 000 roumains arréter et de suite relâcher a PARIS ,,la misére du monde couche dans les bois,le métro,le RSA,RMI l »aide médical d »état,le chomage qui grimpe, les dettes énormes faites pars les politiciens de tout bords,et font campagne aujourd’hui,avec des idées nouvelles;comme les prix les ,800 000 familles et leurs nombreux enfants qui obtienne la nationalité Française,,plus les sans papiers,les
    tunisiens,somaliens;éthiopiens,libyens,, réfugier a vie,;,,toute la misére du monde QUOI?
    alors que la France manque de logement;;et de travail et est en faillite?
    comme dirait JP COFFE, tout cela c »est de la merde,et oui;;;IL Y A plus important,
    l »AFFICHE,,,le film sera surement un flop ,pas grave;on a parler de lui,,,partout

  5. Enfin , la vérité éclate sur l’ARPP et son jury, depuis l’affaire de l’affiche des  » infidèles » la presse se penche sur le sujet et je crois que cette association va devoir s’expliquer sur beaucoup d’actions qu’elle a mené ces dernières années contre des agences de pub ou des entrepreneurs indépendant.
    Je vous remercie beaucoup Mr DESGOUILLES de votre attention à mon égard dans votre article.
    Si demain nous pouvons encore vivre en démocratie c’est parce que des gens comme vous ont le courage d’enquêter et de dénoncer ce genre de choses.

    Encore merci et j’espère que cet article n’est que le début d’une longue série qui permettra à celles et ceux qui ont été abusé et lésés par cette association 1901 de pouvoir faire connaître leur histoire et aussi reconnaitre leur préjudice au yeux de tous.

    Très très Cordialement
    Carine

  6. Au fait pour pimenter vos futurs articles sur le sujet , sachez que le précédent président de l’ARPP était M.BAUDIS Dominique que de prestigieux personnages pour une simple association 1901…… mais pourquoi?
    L’influence des politiques dans la pub peut-être?

    Allez à bientôt et encore merci.

  7. Où va la gauche ?

    EXTRÊME-GAUCHE, FRONT DE GAUCHE, PCF :
    Nicolas Dupont-Aignan a condamné dès le début les plans d’austérité imposés à la Grèce par le FMI (sous DSK et sous Lagarde) et par le couple Merkel-Sarkozy.
    Sa présence dans une manifestation de soutien au peuple grec est donc légitime.
    Or, il se fait virer par des nervis (du Front de Gauche ? d’extrême-gauche ?).

    Quelques rappels : aux législatives de 1978, le PCF (dont j’étais membre) soutenait dès le 1er tour 2 candidats gaullistes de gauche (le général Binoche à Nice, Dominique Gallet dans le Val-d’Oise).

    À la même époque, le PCF et la CGT viraient de leurs manifestations les groupes d’extrême-gauche par crainte (fondée) des provocations.

    En 2012, le PCF fait EXACTEMENT LE CONTRAIRE.

    PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS :
    En 1981, le PCF se prononçait pour l’arrêt de l’immigration.
    Et puisqu’il proteste en 2011-2012 contre son utilisation par des sites d’extrême-droite, il a décidé de publier la lettre intégrale de Georges Marchais au recteur de la mosquée de Paris (janvier 1981 et non juin comme indiqué sur le lien). Elle n’infirme nullement cette position :
    http://uncoupdevent.blogspot.com/2011/06/la-vraie-lettre-de-georges-marchais-au.html

    Depuis, le PCF se prononce pour la régularisation inconditionnelle des sans-papiers.
    Du moins, ses arguments étaient « humanistes ».
    Un degré a été franchi par Pierre Laurent lundi dans « Mots Croisés ». Alors que le chômage est important, alors qu’il touche 24% des immigrés actuellement en France, P. Laurent veut recruter encore de nouveaux immigrés pour construire des logements.

    Il y a beaucoup à dire sur le communisme et ses drames.
    Mais, là, on se demande ce que penseraient Marx, Lénine, Thorez, Marchais ou Paul Laurent (père de Pierre) en voyant le PCF se transformer en recruteur de main-d’oeuvre à bon marché au profit de Bouygues.

    PCF-2012 et Parisot, même combat ?
    PCF-2012 et « immigration choisie » de Sarkozy (2 fois plus d’immigrés que sous Jospin) même combat ?

    VERTS :
    Depuis 35 ans, les écologistes serinent que le programme nucléaire a été mis en place de façon non démocratique.
    Lundi, dans la même émission « Mots Croisés », Jean-Vincent Placé se déclare hostile à un référendum sur le nucléaire.
    Autrement dit, les Verts veulent sortir du nucléaire dans le dos des Français.

    SOCIALISTES :
    Hollande rencontre la presse anglaise.
    On parle beaucoup de sa « petite phrase » selon laquelle « il n’y a plus de communistes en France ». Manifestement, ce que je montre plus haut va dans ce sens.

    Mais, surtout.
    Au Bourget, Hollande avait dit qu’il avait un adversaire : la finance.
    Mais, à Londres, il rassure et rappelle (avec raison) que les socialistes au pouvoir en France ont toujours favorisé la finance.
    Allez, le passé montre que les idées du PS sont celles de Londres et non celles du Bourget.

Répondre à michel43 Cancel reply

Please enter your comment!
Please enter your name here