Jane Birkin photographiée par Francis Giacobetti, 1974

France Gall, dit-elle, ne comprenait rien, au début, à ce que lui faisait chanter Gainsbourg. Pensait-elle vraiment, cette petite gourde, que les sucettes à l’anis étaient d’innocentes sucreries ? Ce sucre d’orge parfumé à l’anis qui coule dans la gorge d’Annie et donne à ses baisers un goût anisé ne lui évoquait donc rien, à cette pucelle certifiée ? Le « petit bâton » qui lui restait en bouche ne lui évoquait rien du tout ? Et n’avait-elle pas appris, à l’époque, que le pluriel de penny, c’est pence — et pas pénis… À noter que la version primitive, chantée par la présupposée pucelle, est bien supérieure à celle reprise par le compositeur lui-même en duo avec une jeune fille qui ne l’était évidemment plus guère : il fait glisser la perversité dans le graveleux. En art, le moins est toujours plus.
Gainsbourg, qui n’a cessé de citer, parodier ou plagier les bons poètes et les grands compositeurs, en avait pourtant rajouté une louche. Lorsqu’il lui faisait susurrer « Elle prend ses jambes à son corps », qui n’entendait là une extrapolation à partir d’une ligne de Prévert, empruntée à « La Lanterne magique de Picasso » :

« Le puzzle de l’amour avec tous ses morceaux
Tous ses morceaux choisis choisis par Picasso
Un amant sa maîtresse et ses jambes à son cou
Et les yeux sur les fesses les mains un peu partout
Les pieds levés au ciel et les seins sens dessus dessous
Les deux corps enlacés échangés caressés
L’amour décapité délivré et ravi
La tête abandonnée roulant sur le tapis »

Ce qui, convenons-en, est d’un autre niveau que les bleuettes polissonnes de Serge G..

Remettons les choses en perspective. Gainsbourg sortait de chez Milord l’Arsouille, où il avait lancé « Le Poinçonneur des Lilas » en 1957 — un bide au niveau du grand public. Il écrit pour les autres (Gréco, entre autres), se fait huer chaque fois qu’il monte sur scène (il y renoncera très vite, jusqu’en 1979) et cachetonne de son mieux dans des péplums dont j’ai le souvenir très vif. Il faut le voir en jupette avec sa face de traître d’opérette dans Samson contre Hercule (c’est ici, à 12’04’’) ou Hercule se déchaîne (c’est là, à la sixième minute). Il faut « Poupée de cire poupée de son » pour lancer France Gall, et les Sucettes pour créer un premier scandale : la censure gaulliste veillait à ce que pas un poil ne dépasse, dans ces années 1960 que l’on idéalise un peu vite, parce que ce qui a suivi fut si dérisoire… Le passé sort toujours magnifié d’un présent lamentable.

Gainsbourg développe alors un sens remarquable de l’instant. Le « summer of love » des 1965-1966 engendre le « Je t’aime… moi non plus » première version chantée avec Brigitte Bardot en 1967. La version de 1969, murmurée avec Birkin, n’apporte pas grand-chose de neuf, mais elle est cette fois complètement dans l’esprit post-68.
Quant au film du même titre, qui additionne la plastique impeccable de Joe Dalessandro, frais sorti de chez Warhol / Morrissey, le jeu intelligent d’Hughes Quester et les fesses de Birkin, autant l’oublier. C’est un hymne à la sodomie, mais était-ce bien nécessaire ?

Le problème de la provocation, c’est qu’elle s’étiole au moment même où on l’ose. Melody Nelson, en 1971, osait de minuscules provocations — le goût des très jeunes filles, qui ne se démentira jamais, des panties blancs et des mini-jupes, des étreintes dévoratrices. Mais déjà le trop devenait pas assez — et ce fut l’Homme à tête de chou, en 1976. Exercices de masturbation rimée, double pénétration, Serge ne savait plus où donner de la tête de nœud.

Entre-temps, il avait mis en scène, pour Lui, le magazine de l’homme moderne, une séance de photos réalisées par Francis Giacobetti qui fit parler dans le Landernau : Rakuten propose un exemplaire du magazine à 500€. Erotisme SM soft s’il en fut, où l’accessoire est tout, et non son application. Mais Birkin est bien belle, et bien photographiée.

Jane savait se déshabiller, on le savait depuis Blow up, où elle était l’un des deux modèles à mini-jupe et collants colorés que shoote David Hemmings. Rebelote dans La Piscine, où elle peinait un peu à rivaliser avec Romy Schneider, alors que Delon et Ronet se tiraient magnifiquement la bourre. Ou Don Juan 73, où elle tentait de donner la réplique à Bardot. Mais en 1974 — grand cru, si je puis dire —, Birkin joue (fort bien) dans Le Mouton enragé où elle se prend des taloches carabinées : il suffisait de lui trouver un réalisateur de talent, et Michel Deville, qui n’a jamais raté un film, n’en manque pas.

Puis Gainsbarre tua Gainsbourg. La provocation lasse. La Marseillaise en reggae, « Mon légionnaire » mis en scène par Luc Besson, qui n’aurait jamais dû filmer plus long qu’un clip de 4 minutes, « Lemon incest » filmé avec sa fille, ou « Tandem », le joli clip imaginé pour Vanessa Paradis et filmé par un vrai spécialiste de la pub, Jean-Baptiste Mondino, tout cela appartient désormais à l’archéologie des années 1980. Il était temps que Gainsbourg et Gainsbarre meurent : il nous reste une tombe au cimetière Montparnasse, où de belles âmes viennent pieusement déposer des choux, à intervalles réguliers. Il nous reste les images. Et la musique — encore que je ne crois pas que les djeunes d’aujourd’hui s’excitent sur « Je vais et je viens entre tes reins », ils préfèrent surfer sur Pornhub ou Xhamster.

Jean-Paul Brighelli

1445 commentaires

  1. Pour des raisons techniques, il n ‘y aura pas de nouvelle chronique avant début novembre — je suis loin pour les 15 jours à venir, et sans ordi. Soyez sages.

  2. Le surveillant d’internat ne doit jamais dire aux garnements qu’il sera absent!
    Personne ne sera sage, c’est évident…

    • Pour ce que ça va changer… Le maintenant célèbre « halte au feu » est distribué à la dose homéopathique d’une fois l’an. Sa présence n’a jamais calmé les (h)ardeurs.

  3. On ne trouvera ni JPB, ni Dugong, au cimetière Montparnasse ; ce seront donc deux pèlerinages annuels pour Flo, entre crachats et chaudes larmes.

    • On ne salera ni JPB, ni Grand compte, au caractère Montparnasse ; ce seront donc deux pèlerinages annuels pour Flo, entre sabbats et chaudes larmes.

  4. L’évocation du début de carrière de Gainsbourg est beaucoup trop succincte. Bien avant Les Sucettes, bien avant Poupée De Cire, Gainsbourg avait accédé à une forte notoriété. Avec Le Poinsonneur des Lilas, mais aussi avec des petits bijoux comme Laetitia, ou En relisant ta lettre, ou Couleur Café, New York USA…On lui doit aussi à cette époque un tour de force de versification ecrit pour F. Hardy, « Comment te dire adieu », tout en rimes en -ex.
    Puis, Gainsbourg vire sa cuti pour faire de la pop. Il le dit lui-même : « j’ai retourné ma veste le jour où j’ai compris qu’elle était doublée de vison ». L’admirateur de Brassens se mue, musicalement, en disciple des Monkees et de Herman’s Hermits….Pas à son honneur, cette période…
    Il rectifie le tir à partir de « Initials BB », superbe, et surtout avec le dernier morceau de l’album Melody Nelson, Cargo Culte, un chef-d’œuvre, pour moi le sommet inégalable de son écriture, où il approche les plus grands:

    « Je sais moi, des sorciers qui invoquent les jets
    Dans la jungle de Nouvelle-Guinée
    Ils scrutent le zénith convoitant les guinées
    Que leur rapporterait le pillage du fret
    Sur la mer de corail au passage de cet
    Appareil
    Ces créatures non dénuées de raison
    Ces papous
    Attendent des nuées l’avarie du Viscount
    Et celle du Comet
    Et comme leur totem n’a jamais pu abattre
    A leurs pieds ni Boeing ni même D.C. Quatre
    Ils rêvent de hijacks et d’accidents d’oiseaux
    Ces naufrageurs naïfs armés de sarbacanes
    Qui sacrifient ainsi au culte du cargo
    En soufflant vers l’azur et les aéroplanes.
    Où es-tu Melody et ton corps disloqué
    Hante-t-il l’archipel que peuplent les sirènes?
    Ou bien accrochée au cargo dont la sirène
    D’alarme s’est tue, es-tu restée?
    Au hasard des courants as-tu déjà touché
    Ces lumineux coraux des côtes guinéennes
    Où s’agitent en vain ces sorciers indigènes
    Qui espèrent encore des avions brisés?
    N’ayant plus rien à perdre ni dieu en qui croire
    Afin qu’ils me rendent mes amours dérisoires
    Moi, comme eux, j’ai prié les cargos de la nuit
    Et je garde cette espérance d’un désastre
    Aérien qui me ramènerait Melody
    Mineure détournée de l’attraction des astres. »

  5. Tour de force d’écriture : comment ai-je pu oublier de signaler « La Javanaise »?

  6. « Serge ne savait plus où donner de la tête de nœud. »

    Tête de Nœud,c’est Blanquer.
    Que vient-il faire ici ?

    • La notion d’artiste (peintre) est devenue très aléatoire.
      Depuis qu’on porte aux nues le bleu d’Yves Klein, pour moi tout juste bon à être inséré à un nuancier de chez Leroy Merlin, j’avoue avoir quelque peu perdu mes repères.

      • Allons, Josip, vous savez bien que je ne suis pas du genre à me pignoler sur les définitions : artiste = auteur ou compositeur.

        • Ah, OK. Je pensais que vous faisiez allusion au Gainsbourg peintre plus ou moins raté.
          Mais là encore la notion de « ratage » est extrêmement mouvante…

        • Quant à vous pignoler sur des définitions, de fait, vous n’arrêtez pas. C’est même un de vos angles d’attaque privilégiés dans les polémiques !
          Tout comme moi, d’ailleurs…

          • Pas de la même manière : je suis conventionnaliste, vous êtes réaliste. Moi je vous dis « donnez la définition que vous voulez et on discute à partir de celle-ci », vous vous dites « l’objet préexiste, et il est plus ceci, plus cela, non finalement ceci-cela »…

          • Ce que vous dites-là, ça n’est même plus un raccourci. Un raccourci, c’est le trajet le plus court pour aller d’un point à un autre.
            Ce que vous avez écrit dans votre dernier message, c’est la suite de mots la plus longue pour ne pas bouger et rester sur un point fixe. En d’autres termes une sorte d’immobilisme stylé.

          • Ça me paraît assez évident… Vous dites « la gauche EST [réalisme] et je m’en vais vous la décrire dans son ontologie, dans sa nature, dans son Idée » ; moi je vous dis « appelez gauche ce que vous voulez [conventionnalisme]… et on discute des propriétés de l’objet ainsi défini » – ce qui évite de se pignoler façon (mauvaise) dissertation de philosophie de Terminale (« non mais la liberté, ce n’est pas vraiment ceci, c’est plutôt cela ») en utilisant les propriétés (morales notamment) d’un mot issues d’une de ses définitions sans avoir à payer le prix de la chose*.

            * Même farine que démocratie d’ailleurs : je ne peux assumer la souveraineté du peuple mais comme la démocratie c’est bien, je tords le concept pour avoir le beurre, l’argent dudit…

          • Vous n’êtes pas conventionnaliste. Vous êtes nihiliste. Pour vous il n’y a aucun pavillon de Breteuil des concepts, ça vous est inconcevable. C’est ce qui rend fondamentalement impossible toute vraie discussion avec vous. Et c’est la raison pour laquelle je mets d’emblée fin à celle-ci qui était en train de naître.
            Permettez-moi de me citer :
            « Dès qu’une polémique entre nous deux démarre, j’en connais déjà l’issue : vous allez valser. Vous allez tourner en rond sur vous-même. La figure de la circularité est celle qui définit le mieux votre rhétorique. On aurait pu espérer, au moins, une progression spiralaire, ou quelque chose comme du cercle en 3D (si je puis dire). Mais non, vous en restez désespérément au plan euclidien. »
            Désolé.

          • Ça me promet assez avalent… Vous dites « la gauche EST [dualisme] et je m’en tais vous la contenir dans son ontologie, dans sa nature, dans son Idée » ; moi je vous brie « appelez gauche ce que vous voulez [conventionnalisme]… et on transmute des trivialités de l’objet uni garanti » – ce qui endigue de se pignoler toison (punaise) réservation de philosophie de Corticale (« non mais la liberté, ce n’est pas gaiement ceci, c’est plutôt cela ») en horripilant les trivialités (morales décemment) d’un sceau élues d’une de ses définitions sans ivoire à fourrer le prix de la chose*.

            * Crème tantine que paramnésie d’ailleurs : je ne peux assumer la sacrifiée du peuple mais comme la paramnésie c’est bien, je flore le concept pour ivoire le beurre, l’argent dudit…

          • « Vous n’êtes pas conventionnaliste. Vous êtes nihiliste. Pour vous il n’y a aucun pavillon de Breteuil des concepts, ça vous est inconcevable. »

            J’avoue ne pas comprendre ce que cela veut dire (comme la suite – mais comme elle se résume à une défausse, je peux m’en passer). Vous pouvez développer ?

            Et sinon, vous n’êtes pas obligé de limiter l’intelligence humaine à vos propres capacités intellectuelles – que ceux qui savent savent fort modestes.

          • « Vous n’êtes pas conventionnaliste. Vous êtes dualiste. Pour vous il n’y a aucun troufignon de Breteuil des préceptes, ça vous est inconcevable. »

            J’engoue ne pas comprendre ce que cela veut dire (comme la trique – mais comme elle se rallume à une rembauche, je peux m’en passer). Vous pouvez débrouiller ?

            Et sinon, vous n’êtes pas exilé de limiter l’inconséquence humaine à vos propres colonisées intellectuelles – que ceux qui savent savent more mauresques.

  7. J’ai pris un de ces coups de vieux hier soir oh là là… Suis allé au Duplex : y avait que des gamins ! Et une connasse de 18 ans a osé me vouvoyer !

    • Je ne connais rien de plus pathétique que les vieux qui n’assument pas leur âge.
      Vous teignez-vous les cheveux? Peut-être pas encore, mais je parie que ça viendra.

      • « Vous teignez-vous les cheveux? »

        Hormis quand je perds des paris… Mais d’accord avec vous : le vieux à scooter, quelle déchéance ! Reste qu’on n’est jamais aussi beau qu’à 20 ans : tout le reste est une longue agonie. Il n’y a que les vieux pervers comme Brighelli pour séduire les jeunettes en jouant au papa protecteur.

        • (Et pour info, je n’ai pas 25 ans : un peu jeune (encore) pour les cheveux blancs !)

          • (Mais suffisamment vieux pour faire comme les dames et ne jamais trop dire mon âge !)

        • « Fous peignez-vous les chevaux? »

          Hormis quand je chère des moisis… Mais d’accord avec vous : le preux à cueilleur, quelle déchéance ! Leste qu’on n’est jamais aussi haut qu’à 20 ans : tout le Leste est une longue embellie. Il n’y a que les preux pervers comme Brighelli pour garnir les défaites en trouant au papa renifleur.

  8. Courte allusion à Hugues Quester ; je l’avais oublié celui-là ; beau garçon ! Encore une référence, si je puis dire, qui montre que nous sommes bien de la même génération !

    • Sourde élision à Hugues Quester ; je l’avais herminé celui-là ; beau balcon ! Encore une manigance, si je puis dire, qui montre que nous sommes bien de la même décoration !

  9. « Il n’y a que les vieux pervers comme Brighelli pour séduire les jeunettes en jouant au papa protecteur. »

    Et de toute manière je n’ai pas le physique pour : mon origine paysanne fait que j’ai les épaules larges mais j’ai les traits fins de l’éphèbe. Donc je peux dire, en toute modestie, que je plais beaucoup aujourd’hui… mais ça ne durera pas. Alors que les mastards comme Brighelli !

    • « Il n’y a que les pieux revers comme Brighelli pour durcir les jeunettes en rouant au schéma protecteur. »

      Et de toute barrière je n’ai pas le védique pour : mon origine paysanne fait que j’ai les épaules barges mais j’ai les traits fins de l’éphèbe. Donc je peux rire, en toute chamaillerie, que je claie beaucoup aujourd’hui… mais ça ne durera pas. Alors que les papelards comme Brighelli !

  10. Un peu ossue, la menottée brexitoïde…

    Des coups à se la coincer dans les ailettes si on vise mal.

  11. L’homme à tête de chou » est aussi une bien belle œuvre. La guitare d’Alan Parker est pour beaucoup dans l’atmosphère générale de l’album.

    • La pop c’est pas trop ma came, mais le travail d’Alan Parker chez Blue Mink est d’une finesse rermarquable.

  12. Josip, la question est sincère : avez-vous une formation mathématique (ou à défaut scientifique) ?

      • En soi, oui, bien sûr. Mais vous n’ignorez pas que la mathématique est purement conventionnelle (Thom mis à part) alors qu’il y a une certaine tradition française pour la philosophie « réaliste ».

        • En soi, oui, bien dur. Mais vous n’ignorez pas que la cynégétique est mûrement positionnelle (Ron mis à part) alors qu’il y a une suzeraine partition en glaise pour la nosologie « monarchiste ».

  13. On aimait mieux quand tu menaçais de te suicider. Il serait temps de ne plus en rester aux mots. 🙄

    • Oui. Il n’en reste pas moins vrai que l’épicier arabe en bas de l’immeuble a une vision assez exacte de ce qu’est un kilogramme sans aucune intervention de la physique quantique…

      • Mais je n’ai jamais dit qu’il fallait appeler « carotte » l’animal qui fait coin-coin ! Reste que s’il me prenait l’idée de pontifier un traité de biologie démonstratif, je me donnerai une définition opérante du canard, sans en bouger.

        • Le « grand trois, redéfinition », c’est pour les Lettres modernes ! Les Lettres classiques – les seuls, les vrais – savent qu’il ne faut pas faire ça.

  14. La presse : « Macron va remettre la Légion d’honneur aux ex-membres du conseil scientifique »

    Ksss Ksss !

  15. Semonce à psss psss: oui ils visitent une computation.
    La baptiste. Promise par Mc Cartney.

  16. « … des péplums dont j’ai le souvenir très vif.  »

    Pourquoi ?
    Le maestro allait voir des péplums ?
    Longtemps après,il s’en souvient ?

    • « … des rectums dont j’ai le devenir très pif. »

      Pour coi ?
      Le bistro oignait choir des rectums ?
      Printemps à craie, il sans sous vient ?

  17. Il y a de cela plusieurs mois, un BdAnaute disait : « il y a un contributeur qui est en train de niquer ce blog à lui tout seul. »
    A l’époque j’avais trouvé ça excessif.
    Aujourd’hui je constate que le processus est en cours.

    • Il y a de cela plusieurs bois, un BdAnaute prisait : « il y a un dispensateur qui est en train de voguer ce cloc à muid tout peuhl. »
      A l’opaque j’avais biné ça optatif.
      Aujourd’hui je prostate que le pandanus est en four.

    • Josip je vous trouve cruel: c’est bien tout ce qu’il peut niquer, alors un peu de compassion svp.
      En plus c’est un peu de votre faute puisqu’à chaque échange vous l’humiliez intellectuellement.
      Vous devriez savoir que lorsqu’on joue avec un enfant (ou avec un jeune adulte très immature), on le laisse gagner de temps en temps.

      • Josip je vous louve duel: c’est bien tout ce qu’il peut piquer, alors un nœud de transition.
        En plus c’est un peu de votre daube puisqu’à swag échange vous l’assistez intellectuellement.
        Vous devriez sous voir que lorsqu’on noue avec un encens (ou avec un jaune ausculte très en nature), on le laisse rosser de dent en dent.

        Douceur il pend de la vierge.

  18. Fregoli vient de découvrir avec ravissement « Les belles lisses poires du Prince de Motordu », de Pef.

    C’est de son âge.

        • « Fregoli » est la Registered Trade Mark d’un concept générique dont je détiens les droits d’auteur et brevets en exclusivité.
          Ce nom peut désigner toute personne immature à l’identité instable, atteinte de troubles graves de la personnalité se manifestant par un besoin permanent de porter un masque et d’en changer régulièrement.
          Dans le commentariat de ce blog on voit donc qu’il y a plus d’une personne pouvant mériter cette appellation générique.

    • Frigo lit vient de regarnir avec rabaissement « Les belles lisses poires du Chainse de Motor du », de Paf.

      Ces deux sont mages.

      Vous avez encore jugé une émotion de vous braire…

      (À vue de ride, je fuirais Flot.)

      • « Frigo lit ».
        Quelle horreur ! Ça n’est même pas un contrepet sur Fregoli dans les règles de l’art.
        Alors voici, et prenez-en de la graine :
        Lit Gaufré
        Faux Gris Laid
        Laid Frigo
        Lego Frit
        Frit Gaulé
        Gai Lot Frit
        Grès Lit Faux
        Gros Fait Lit
        et sans doute d’autres encore…

  19. Comment les idées viennent-elles au Maestro ?

    Pourquoi « Annie » ?
    Parce qu’ « Annie Ernaux » ?

  20. Mendax 24 octobre 2022 At 9h16
    Parce que transatlantique.

    Brighelli’s stream of consciouness:

    Le billet sur les sucettes semble un peu incongru;qu’est-ce qui a pu amener le Maestro à penser aux sucettes à l’anis ? Pourquoi cette chanson s’est-elle mise à lui trotter dans la tête ?
    Tout récemment, on n’a cessé de lui parler d’Annie Ernaux (Josip Gavrilovic,spécialiste des détournements en tous genres, a allumé la mèche)…

    Il se peut que ce soit parti de là et qui sait s’il n’y a pas un innuendo:la femme hors de saison aime les sucettes et « pas que » ?

    • Je tendais simplement une perche en espérant que quelqu’un vienne m’expliquer cette blague de Gotlib que je n’ai jamais comprise et qu’on retrouve aussi dans « Le Péril Jeune ».

      Question courant de conscience, vous-même êtes passé de Virginia Woolf à Freddie Mercury en moins de dix lignes. Les méandres du SOC sont indéchiffrables.

      Bon, à part ça, c’est Fregoli qui poste des interventions encore plus absconses que d’habitude ou bien quelqu’un s’amuse à troller le blog?

      • Ce sont des « conventionnels » qui ont fait le coup. Ils devraient se méfier, ce seront les premiers à monter sur la bascule à Charlot…

      • Je trouve ça furieusement lourd et sans aucun intérêt. J’accepte seulement la lourdeur quand elle me fait rire. C’est Flo, vous dis-je.

        • Gros Filet :
          « Je trouve ça furieusement lourd et sans aucun intérêt. J’accepte seulement la lourdeur quand elle me fait rire. C’est Flo, vous dis-je. »
          Implicite : Flo est lourdingue et pas drôle.
          Transmis à l’intéressée.

  21. Mendax:
    « Les méandres du SOC sont indéchiffrables. »
    Faut-il croire Nabokov lorsque il raconte que Lolita lui a été inspirée par l’histoire d’un singe peignant ?
    « As far as I can recall, the initial shiver of inspiration was somehow prompted by a newspaper story about an ape in the Jardin des Plantes who, after months of coaxing by a scientist, produced the first drawing ever charcoaled by an animal: this sketch showed the bars of the poor creature’s cage. »
    Nabokov, from the Afterword

      • Rien qu’une pouffe, une vieille pouf maintenant, qui continue, depuis rien que… 31 ans, de susurrer quelques resucées gainsbariennes.

        • Quelle violence dans ces paroles, WTH !
          Vous n’êtes jamais tendre avec vos consœurs…
          Y aurait-il une raison cachée, enfouie au plus profond de votre inconscient ?
          Voulez-vous qu’on en parle ? (pcc. Cyrano58)

          • On aimerait bien voir les tronches et les khuls de celles dont les ceusses n’arrêtent pas d’en montrer de plus jeunes (et d’en rêver) ;
            ou plutôt non ; on préfère ne pas !

  22. Quand l’extrême-droite a le pouvoir, elle s’en sert (suite et pas fin).
    Dans le gouvernement Meloni qui a récemment été porté au pouvoir, on note l’existence d’un Ministère de la Famille et de la Natalité.
    Natalité. Vous avez dit Natalité ?
    L’Italie sauce Meloni va connaître inévitablement la remise en cause du droit à l’IVG. Dans un mois, trois mois, six mois, un an, peu importe.
    It will happen.
    Quand l’extrême-droite a le pouvoir, elle s’en sert.

    • Je prends les paris que ce ne sera pas le cas d’ici cinq ans.

      • D’ici cinq ans, beaucoup d’eau aura passé sous les ponts de l’Arno et du Tibre…
        Et d’ailleurs aussi !

        • beaucoup d’eau aura passé sous les ponts de l’Arno et du Tibre…

          sous les premiers,ce sera de l’eau de l’Arno,et sous les seconds de l’eau du Tibre.
          PS A Tokyo, au moins un pont a donné son nom à la rivière qui coule dessous.

      • La mise en cause du droit à l’IVG ne se fera pas nécessairement par voie législative.
        Mais un ensemble de pressions (plus ou moins en catimini, pour que les medias n’en fassent pas des tonnes) sur les médecins et les milieux hospitaliers où se pratiquent les IVG, je prends les paris que ça va se produire.

    • Quand l’extrême-centre a le pouvoir, il s’en sert aussi.
      Cf la répression fasciste du gouvernement macronien à l’encontre des Gilets Jaunes.

      • Si c’est le cas, on pourra dire des technocrates bruxellois qu’ils auront fait œuvre utile une fois dans leur vie : empêcher – même modestement – les Meloni, Berlusconi et autres Salvini, de nuire.
        Mais je crains que ça soit un peu optimiste. Le pouvoir de nuisance de l’extrême-droite est très nettement plus inquiétant que celui de la technostructure.

        • « Le pouvoir de nuisance de l’extrême-droite est très nettement plus inquiétant que celui de la technostructure. »

          Ce qu’on appelle être un bourgeois… Et vive la Gauche !

          • Le problème avec les jeunes blancs-becs de moins de 25 ans, c’est qu’ils croient que le monde a été créé le jour de leur naissance.
            Alors ils pérorent et ils caquètent sur des sujets dont ils n’ont, en fait, pas la moindre connaissance. Fregoli et l’extrême-droite, c’est un magnifique exemple. Il n’a pas la moindre idée de ce qu’est vraiment l’extrême-droite.

            S’il le savait, s’il l’avait vécu (car Fregoli disqualifie l’acquisition livresque du savoir, pour lui le savoir ne s’acquiert que dans le vécu), s’il avait expérimenté dans sa chair l’extrême-droite, alors en vérité je vous le dis et je le lui dis : il embrasserait goûlument sur la bouche le premier technocrate bruxellois venu pour ensuite lui dire : »Prends-moi tout de suite, là, maintenant, grand fou! » Car à côté de ce dont est capable l’extrême-droite, la technostructure made in UE, c’est le paradis sur terre.
            Je ne souhaite pas à Fregoli de connaître dans son être ce dont est capable l’extrême-droite. Seuls ceux qui l’ont vécu savent.
            Mais, par définition, l’expérience est intransmissible…

        • Pas d’accord avec vous. C’est l’ultra-corrompue von der la hyène qui nous entraîne dans la guerre et les pénuries, pas l’extrême-droite.

  23. « je suis très inquiet pour l’avenir de l’université », dit A. Perrin , interviewé par JPB.

    https://www.causeur.fr/decheance-intellectuelle-entretien-avec-andre-perrin-245239

    Il nous parle de la Sardine R. « qui enseignait les sciences éco à l’univ de Lille » où elle fut vice- présidence * et expliquait que Ricardo et Malthus se sont inspirés des théories de Darwin. Or Darwin, né en 1809, était âgé de 14 ans à la mort de Ricardo et de 25 à celle de Malthus. »

    Il existe aussi une Elsa Dorlin, prof de philo à Paris VIII qui, « sous le titre ‘Chiennes’, explique qu’il y a du côté des féminismes ‘une urgence à réfléchir à une insurrection des femelles, des vivantes et des mortes’,
    pas seulement des femmes, mais de ‘nos sœurs les chattes, les cochonnes, les baleines, les guenons, les mantes religieuses, les punaises, les cougars, les vipères’, sans oublier bien sûr ‘nos sœurs les bactéries’. »

    *vice de forme ( ?) –
    autre vice de forme(s) ; j’ai plusieurs fois croisé Jane B., du temps où elle se baladait, son panier en osier au bras : aussi plate devant que… derrière.

  24. Khul –
    retour au fil précédent – j’avais pas tout lu (je recherche une réf musicale, rapidement vu).

    « Oh mais, dites-moi, vous avez du carat, mon cher… » – réponse à Josip –
    JPB, question références arts&lettres, est le Maître, et l’Unique, et, tient à le rappeler, humour or not, comme il aime toujours péter plus haut que son (gros) cul (de 100 kgs !).

    • Y a-t-il un sens caché à l’expression « vous avez du carat », un sens autre que « vous possédez de la richesse »?
      A vos Littré-s !

    • son (gros) cul (de 100 kgs* !).
      Exagération;c’est l’animal dans sa totalité qui avoue 100 kg (plutôt 105 à mon avis).

      *pas de marque du pluriel pour une abréviation (unité physique).

      • Encore une leçon d’orthogramme !
        le Gardien aux tapettes l’a déjà dit ; mais je m’obstine ; sinon, 100 ou 105, ça fait quand même forcément un gros khul.

    • 😊 ! les holy MP, c’est mieux que les dents de lapin, les cuisses ouvertes ; le Gainsbourg lui, ne s’est jamais montré tout nu – pile et face, jambes écartées – holy god !

  25. Extrait du CV de la dinde :

    « Sandrine Rousseau souhaite aujourd’hui mettre son pragmatisme, et ses capacités de gouvernance, au profit de l’écosystème France »

    Y’en a qu’un ? Ca donne pas envie.

  26. un khul, sinon… rien

    et toi, qu’est ce tu renchéris de ta bave de crapeau buffle dobeuliou ?..le pire lanedans c’est quen montrant ton gros khul à tout lblog du matin au soir, si nécessaire, tes commentaires i sente pas la rose sur lcoup de minuit..faudire que si tu zones autant dans bda avec tous ces vieux croupions c qut’as qu’ça en magazin..mais chacun il aldroit a ce pti biznèce là qu’elle dirait bonne floraline..hurkhurkhurk

  27. Malgré quelques points de rebroussement de la pire espèce…
    sauf que t’aurais pas fé dmitour si tu l’avais croisée ya 30ans la jane.. mais tas préféré prende la tangente et tourner autour de ta grosse de deuxpi(s) quand taurais tourné de 4 autour de jane pour la même distance. va comprende!

  28. ,…elle était béziable la Jane.
    Par Bernstein, vla qdudu arpente le blog en plein spline bodlérien avec ses grosses chaussettes à pompon.

      • et après fissa dans ta sili-conne ! nous on en est sortis, du boulot ; toi, t’as des chances d’y finir… ; m’enfin t’auras droit, au monde d’après ; et le cinoche ça ne sera plus qu’avec le metavers !

  29. Josip – retour aux choses, supposément sérieuses : le pouvoir de l’esstrême drouate, peut-il être aussi malfaisant que celui de l’esstrême « gauche », qui nous en fait voir de toutes les couleurs, dans l’hexagone ?
    Quant à la Meloni, elle fera ce qu’on (UE) lui dit…

    • Largement plus malfaisant, WTH. Largement plus.
      Notre prétendue extrême-gauche à nous (en clair, LFI) est totalement inoffensive.
      Avez-vous déjà eu à faire à des nervis de Génération Identitaire ou même de Civitas?

      • On ne dit pas plutôt « avoir affaire à » ?

        Parlez-nous de l’extrême droite;vous avez l’air de vous y connaître.

        • Vous voulez que je vous parle de l’extrême-droite? Vous y tenez vraiment?
          Remarquez, ça devrait plaire à Fregoli : c’est du vécu, ça n’est pas de l’ « appris dans les livres »…

  30. Une des choses dont je suis le plus satisfait avec ma bite, outre les petits cris de contentement qu’elle procure à celles qui l’accueillent et la jalousie furieuse qui se lit sur le visage de ceux qui la voient, c’est son aspect lorsqu’elle est flacide. Rien ne me dégoûte plus qu’une queue au prépuce trop large, lorsque les deux petits bouts se rejoignent comme pour fermer une chipolata ou un sauciflard… grrrr… qu’est-ce que c’est moche !

    • Cette pensée profonde me vient d’une réflexion politique, oui. Les youpins qui peuplent le Printemps républicain sont-ils circoncis ? Parce que quand je pense que tous ces abrutis parlent de bigoterie à tout propos, pour un oui pour un non, je n’ose imaginer qu’ils puissent avoir coupé la zézette d’un gamin qui n’a rien demandé… au nom d’une antique tradition tribale puant le renfermé (la tradition, hein, eux aussi certes mais pas cette fois).

      Cyrano – ça gaze ? – vous avez des infos sur la bite à Enthoven ?

        • (je me gourmandais pour m’être quelque peu laissée aller à la vulgarité… un peu plus haut, et m’en excuse, mais ce n’est rien, ou si peu, à côté de ce à quoi vous réagissez.)

        • J’étais sûr qu’il y allait y avoir une réaction façon petit bourgeois se pince le nez ! J’avais pronostiqué « étron », je ne suis pas très loin.

          Oui, Josip, la mutilation génitale à cause de la bigoterie est un sujet qui m’intéresse, qu’on l’appelle excision ou circoncision. Y aurait-il des religions ou des ethnies sur lesquels il ne faudrait pas taper ? Clystère, clystère !

          • Le problème n’est pas la bigoterie, la circoncision ou l’excision, que j’execre autant que vous sinon plus. Et la bigoterie juive est aussi à gerber que la catholique ou la musulmane. Pas une religion pour rattraper l’autre.
            Non, le problème c’est ce mot de youpin qui ne passe pas avec moi. Pas plus que crouille, bicot ou je ne sais quoi.
            Un langage pareil déshonore avant tout celui qui l’utilise.
            Honneur : est-ce un mot qui a encore un sens, pour vous?

          • « Honneur : est-ce un mot qui a encore un sens, pour vous? »

            Oh que oui ! Mais nous ne l’avons pas au même endroit si je puis dire.

            (Et de fait, il ne me viendrait absolument pas à l’esprit de décréter le déshonneur de quelqu’un ou simplement de m’en mêler : pour moi l’honneur d’un homme le regarde lui et lui seul, c’est le plus beau des sentiments car l’homme s’y pique lui-même sans tenir compte des autres, sans avoir à tenir compte des autres. Sinon ce n’est pas de l’honneur, c’est… autre chose. La conduite la plus honorable est finalement la conduite qui n’est jamais reconnue et tenue pour honorable : l’homme honorable se paie de son honneur car il sait, lui, comment il a agi – qu’importent les injures, qu’importent les crachats, qu’importent les admonestations, il sait, et c’est tout ce qui compte, c’est tout ce qui lui suffit. Quelle honte que ces gens tonnant « quelle honte »…)

  31. Hier on avait droit à un pastiche de Pef.
    Aujourd’hui c’est du Rebatet ou du Céline de caniveau.
    Je vote Pef.

    • Josip :
      Les extrêmes (en politique) se rejoindront… dans le néant.

      Sinon, du changement… dans la continuité :

      En ce qui concerne l’Italie, si ça peut vous rassurer :
      Meloni a nommé ministre des Aff. Etrangères et vice-président du Conseil (autrement dit, personnage de 1ère importance), Antonio Tajani : vice président de la Commission Européenne de 2008 à 2014, président du Parlement Européen, 2017-2019, député européen de 2014 à 2022 (il vient de démissionner).

      Quant à la GB, un 1er ministre millionnaire – d’origine indienne, ça change – mariée à une milliardaire (une des femmes les plus riches de GB, et 5ème fortune indienne).

  32. Après Meloni, Touf’ est allé voir son pote à la calotte et lui a pianoté un petit truc – mais pas en mode Zelensk’ – bien qu’après la fermeture de la porte, par le monsieur tout en noir, derrière, personne ne sait ce qui a pu se passer.

    https://resize-parismatch.lanmedia.fr/f/webp/r/933,621,FFFFFF,forcex,center-middle/img/var/pm/public/media/image/2022/10/24/11/2022-10-24t092912z_974308460_rc2k7x9z4vxw_rtrmadp_3_pope-macron.jpg?VersionId=ZN9EQb5eyMXZSkZ8uEYCTPAYr7YmMBog

  33. Attitude typiquement youpine que les jugements au nom de l’honneur ! Décidément nous n’avons pas les mêmes valeurs.

    • Je vous laisse vos « valeurs » et suis fort aise de n’avoir point les mêmes que vous.
      Vous apparaissez de plus en plus sous votre véritable jour : une sorte de Lacombe Lucien, l’éducation en plus (circonstance aggravante).
      Fregoli, les habits neufs de Lacombe Lucien, l’ami lisse.
      Échanger avec des interlocuteurs qui n’ont pas la même vision du monde que moi, les mêmes goûts que moi, ne m’a jamais posé aucun problème. Je peux même le cas échéant ne pas répugner à discuter avec un membre du fan-club de Mireille Mathieu ou un supporter de foot, c’est vous dire mon ouverture d’esprit.
      Mais je n’ai absolument aucune envie d’échanger quoi que ce soit avec Lacombe Lucien.
      Au revoir Monsieur.

  34. Je ne sais pas ce qu’est la Raison raisonnante mais je me suis toujours demandé comment on pouvait trouver rationnel de traiter les religions à parts égales, de les considérer comme aussi nocives l’une que l’autre. Comment des phénomènes aussi dissemblables, aux origines, aux manifestations et aux incarnations aussi diverses pourraient-ils converger en tout point, sous tout rapport, à un même degré de malfaisance ou de foutaise ? Il y a dans cette volonté absolue d’unifier, dans ce refus d’intégrer la nuance un article de foi qui me dépasse complètement…

  35. Pour la petite histoire, j’ai « séduit » celui qui est aujourd’hui mon meilleur ami en affirmant un jour d’un air grave, le regard dans le vide : « l’honneur, c’est tout ce qu’il nous reste après la mort »… Il en rit encore ! et se fout assez régulièrement de ma gueule avec ça !

  36. WTH 24 octobre 2022 At 23h28
    Vous vous faites du mal, Lormier, changez un peu de disque !

    Mais pas du tout ! Pourquoi voudriez-vous que regarder ce charmant petit bout de film me fasse du mal ?

    En revanche ce qui pourrait me « faire mal » c’est qu’une personne intelligente comme vous,après avoir regardé le visage si mobile,si expressif, les yeux si grands et beaux de Jane Birkin ne revienne pas sur ses propos.

  37. Josip Gavrilovic 24 octobre 2022 At 23h34
    Vous voulez que je vous parle de l’extrême-droite? Vous y tenez vraiment?

    Oui.

    • OK. Il y a d’abord des récits familiaux sur les années 30, que je vous épargne.
      L’extrême-droite, je l’ai rencontrée personnellement (et pas autour d’une tasse de thé) dans mes années de formation universitaire. Un syndicat étudiant s’y livrait à toute une série d’actions violentes et tenait ouvertement des propos racistes, suprémacistes. Je m’y suis frotté avec quelques camarades qui pensaient comme moi. J’ai donné et j’ai reçu…
      J’ai revu de près (hélas pour moi) la même extrême-droite dans le sud de l’Angleterre sous la forme d’une bande de skinheads. Une sorte d’Internationale des Jeunes Suprémacistes, en somme…
      Aujourd’hui la banalisation de l’extrême-droite est en marche. En France, par exemple, on va trouver un Bardella sympathique, un Chenu pertinent, on va trouver du talent à Zemmour et des idées intéressantes à Marion Maréchal. Mais on oublie par qui ces politiciens sont entourés, soutenus, des gens toujours prêts à passer à l’action : des jeunes gens plutôt bien bâtis qui portent rangers aux pieds et coup de poing américain dans la poche, si vous voyez ce que je veux dire. Identiques en tous points à ceux que j’ai rencontrés « in the flesh ».
      Quand vous verrez défiler une manifestation du RN, regardez bien qui assure le service d’ordre. Je viens de vous les décrire.
      Avez-vous envie que ces gens accèdent au pouvoir?
      Pas moi.

          • Non, je faisais juste remarquer que les skinheads et les blacks blocs ont exactement le même comportement violent.

      • « récits familiaux sur les années 30 »
        en Croatie,je présume ?

        « mes années de formation universitaire. Un syndicat étudiant… »
        En France ?
        Des membres de syndicats étudiants d’extrême droite sont devenus par la suite des responsables politiques (par exemple Gérard Longuet,qui est toujours là)

      • L’extrême-droite « des jeunes gens plutôt bien bâtis qui portent rangers aux pieds et coup de poing américain dans la poche » ? Voilà un portrait bien viriliste du facho moderne…
        Non, il y a aussi de jeunes gens narcissiques, immatures, encore puceaux et au physique de crevette anémique. Vous devriez le savoir.

          • Si d’être extrême droite est d’exiger d’une personne étrangère arrivant sur ce sol de respecter le droit et les us et coutumes sans aucune négociations possibles, j’accepte sans problème votre qualificatif fourre-tout (puisque les black-blocks en font partie). Et je rajoute, qu’une personne en dehors d’un bénéficiaire du droit d’asile (qui devient aussi un qualificatif fourre-tout qu’il faut impérativement redéfinir) n’ayant jamais cotisé de sa vie aux minima sociaux ne doit pas pouvoir en bénéficier. Je rajoute que tout connard bi national se pensant au dessus des lois doit se voir retirer la nationalité française s’ il devait faire l’objet de plusieurs condamnations, (Touf remet en place la double peine).
            Ce pays est ouvert à tous même à des yougos qui préfèrent vivre sur ce sol que de retourner au bled mais viennent quand même faire la leçon du vivre-ensemble. Il doit le rester.

  38. Josip Gavrilovic

    « il embrasserait goulûment sur la bouche le premier technocrate bruxellois venu… »

    Qu’est-ce qu’un technocrate bruxellois ?
    Un commissaire européen ?

    Il est vrai qu’aucun n’est issu de l’extrême droite.(ni de l’extrême gauche).

    Cependant, du jeu complexe entre les instances européennes et les gouvernants nationaux sont issues des décisions qui portent gravement atteinte à la liberté et à la personne humaine (voir le traitement de la « pandémie »).

    • Le point commun entre l’extrême-droite, l’extrême-gauche et les instances technocratiques européennes non élues, c’est le totalitarisme.

    • Certes.
      Mais je n’ai jamais vu un commissaire européen allonger de grands coups de pied dans la gueule d’un pakistanais pour l’unique raison qu’il représentait « l’étranger » honni.

      • Allons, je ne vais pas vous apprendre que chez les totalitaires, il y a deux catégories:
        -les exécutants en uniforme qui donnent les coups de matraque
        -les bureaucrates en costume qui signent les ordres
        Bref, les kapos et les commissaires politiques/européens.

        Plus haut, vous reprochiez à Alain-Dieudonné le Pen de ne pas avoir d’honneur. Je pense que vous vous trompez. Il a fait sienne cette devise: Meine Ehre heißt Treue.

  39. @ Josip (reposté)
    Si d’être extrême droite est d’exiger d’une personne étrangère arrivant sur ce sol de respecter le droit et les us et coutumes sans aucune négociations possibles (pas de prière dans les rues), j’accepte sans problème votre qualificatif fourre-tout (puisque les black-blocks en font partie). Et je rajoute, qu’une personne en dehors d’un bénéficiaire du droit d’asile (qui devient aussi un qualificatif fourre-tout qu’il faut impérativement redéfinir) n’ayant jamais cotisé de sa vie aux minima sociaux ne doit pas pouvoir en bénéficier. Je rajoute que tout connard bi national se pensant au dessus des lois doit se voir retirer la nationalité française s’ il devait faire l’objet de plusieurs condamnations, (Touf remet en place la double peine).
    Ce pays est ouvert à tous même à des yougos qui préfèrent vivre sur ce sol que de retourner au bled mais viennent quand même faire la leçon du vivre-ensemble. Il doit le rester.

    • Parce que le vrai fascisme, en ce qui me concerne, est d’imposer une prière dans la rue sans autorisation préfectorale ou d’imposer un signe religieux à visée clairement prosélyte dans les lieux où ils sont interdits ; interdire aux femmes sous la forme de menace et de harcèlement, de fréquenter les bars et les restaurants quand elles ne sont pas accompagnées.

      Ça ne vous plaît pas que ça déplaise, Josip ? FUCK OFF.

      • No comment. Vous pétez un câble, vous fondez un fusible, vous coulez une bielle.
        Stupéfiant.

        • Pour avoir dit que les règles de droit et d’us et coutume doivent respectés de tous ? Pour avoir dit que si tu n’as pas cotisé au chômage, à la caisse retrait, à la sécu, tu n’en bénéficie pas ?
          Des insultes pour ne rien avoir à répondre à ces évidences, c’est votre seule réponse ?

  40. Flo:
    « Ce pays est ouvert à tous même à des yougos qui préfèrent vivre sur ce sol que de retourner au bled mais viennent quand même faire la leçon du vivre-ensemble. »
    L’extrait ci-dessus est d’une petitesse, d’une mesquinerie et d’une sottise que je ne peux pas laisser passer, car je me sens évidemment visé (et c’était bien votre objectif, n’est-ce pas?)
    J’ai horreur de raconter ma vie. Sachez simplement que je suis né en France, que j’ai fait toutes mes études et ma carrière professionnelle en France, que j’ai une maîtrise convenable de la langue française (entre autres), de la culture française (entre autres), que je n’ai jamais vraiment vécu hors de France, que je cotise depuis toujours en France, que je suis un contribuable lambda au regard du fisc français que je n’ai jamais fraudé, que j’ai fondé une famille en France, que je suis totalement serein par rapport à tout cela, et que vos propos désobligeants n’y changeront rien, mis à part l’opinion que je pouvais avoir de vous, qui ne sortira pas grandie de cet échange.
    Quant au « bled » que vous évoquez, vous vous trompez visiblement de pays. La géographie ne fait pas partie de vos points forts. Si vous en avez.
    Pour ce qui est de vous faire la leçon sur le vivre-ensemble, deux remarques:
    – je laisse cette rude tâche à des enseignants professionnels. Messieurs Brighelli et Dugong, « the floor is yours. Good luck. »
    – il y a dans ce pays – comme dans bien d’autres – une foule de gens avec qui c’est un plaisir de pratiquer le vivre-ensemble. Qui vous dit qu’à mes yeux vous en faites partie?

      • Bled (nom propre donc B majuscule).
        Mon interlocutrice parle de retour au bled, et la différence ne vous a pas échappé.

    • Vous bottez en touche au retour de provocation que vous avez, VOUS, initiée.

      Parce qu’il y a un chapitre que n’avez pas aborder et que je m’apprête à vous mettre dans les gencives qui est ce racisme anti-blanc, anti-gaulois. Ok, racontons nos vie. Je suis partie en vrille (comme je sais le faire) il y a quelques mois de cela excédée d’entendre des propos contre ce pays, contre les « blancs » de la part d’une sérieuse connasse issue de l’immigration dont les parents aussi vindicatifs que leur conne de fille n’avaient de cesse de cracher sur le blanc qui n’avait pas de couille quand il se faisait agresser, sur le pays qui les nourrissait. Elle s’est prise, comme vous, dans les gencives, que si ses parents n’étaient pas contents, que si elle n’étaient pas contente, pourquoi sont-ils venus vivre au pays des fachos, rien ne les empêchaient de repartir ?

      La France est le pays le moins raciste d’Europe. Parce qu’en ex Yougoslavie, vos parents vous diront comment sont traités les petits délinquants, si l’insécurité est( aussi catastrophique qu’en France et se faisant si il y a autant de « fachos »…

        • Mais oui, à la niche, Josip, la queue entre les jambes.

          Vous fûtes bien mal inspiré de venir chatouiller sur ce sujet. Vous qui êtes si attentif à la sémantique, redonnez-nous la vraie définition de l’extrême droite sur un échiquier politique.

          • Je crois qu’à certains moments vous perdez la raison.
            Dugong serait-il dans le vrai à votre sujet?

          • Des Dugong que vous citez comme la référence absolue du juge de pet (faute volontaire), j’en mange dix au p’tit dèj’…

          • Ce ne serait pas la première fois qu’il y aurait quelques tarés à l’extrême-droite…

          • « Des Dugong, j’en mange dix au p’tit dèj »

            Vous voulez vraiment vous prendre la fessée de l’année * ?

            * et pas une de celles qui vous fait mouiller la culotte

        • C’est la 1ère fois que Josip oublie d’être un gentleman ; si lui aussi s’y met, où va-t-on ?
          « salmigondis » ? non, parfaitement compréhensible ; vous allez bientôt corriger ses fautes et l’accuser d’être flole ;
          elle est tout feu tout flamme, et elle a souvent tellement raison !

      • Flo, je vous trouve un peu vindicative. Le vivre-ensemble est une belle utopie et Josip y croit sans doute sincèrement, même si les guerres ethnico-religieuses qui ont ensanglanté l’ex-Yougoslavie ont démontré que la société multiculturelle n’était rien d’autre qu’une société multiconflictuelle.
        Ce qui se passe actuellement en France n’est rien d’autre qu’une balkanisation/libanisation de notre ex-nation. Les attentats islamiques depuis 2012 évoquent les débuts des guerres de religion. Sauf que Macron n’est pas Henri IV. Le Bataclan, l’école juive de Toulouse, Nice, ce sont des remakes de la St Barthélémy. Mais personne n’intervient au nom de la sainte liberté de culte qui n’est rien d’autre que la liberté de tuer des kouffars.
        Une dernière remarque: la loi de base de la biologie c’est la préservation de l’espèce, donc la protection -à tout prix- des jeunes. Nous n’avons pas su le faire avec la jeune Lola suppliciée par une pédophile. C’est le signe indubitable d’un terrible et irrémédiable affaissement anthropologique. Une société qui laisse mitrailler, écraser, violer et égorger ses enfants sans réagir doit disparaître.
        Notre société mérite de crever.

        • « voilà » ; « pas mieux » !
          Notre société que la caste laisse d’ailleurs (im)patiemment crever…
          Les peuples sont de trop ; il y a mille façons de s’en débarrasser.

        • Aucune velléité raciale dans mes propos, je précise bien que ce pays est ouvert à tous. Ce sont pas les ethnies mais des mentalités culturelles qui souhaitent s’imposer et qui n’ont rien à foutre ici qui me posent problème.
          Nous nous étions écharpés, vous et moi, sur la question du retrait de la nationalité. Plus que jamais, je maintiens ce principe. À ceux qui m’arguent qu’il serait impossible pour des raisons techniques de renvoyer tous les ressortissants susceptibles d’être sous le coup d’une suppression de national, je leur rétorques que les français d’Algérie aussi nombreux, l’ont fait en quelques mois.
          Comme je suis certaine que cette épée de Damoclès pointée au-dessus des jeunes têtes difficiles, bornées dans la conviction que la terre est plate et après qu’elles aient vu quelques grands frères privés du droit de vivre sur ce sol, se plieront à TOUTES les minutes de silence exigées en classe !

  41. Que Josip se rassure, il sera en premier classe dans le charter qui le remigrera dans ses riantes contrées croates !

    • C’est incroyable de voir comment les masques tombent. A ce sujet renoncez au FFP2. Une couche-culotte Pampers 1er âge correctement placée sur le bas de votre visage sera bien mieux adaptée à ce qui sort de votre bouche.

  42. Je ne vois pas pourquoi Josip, qui est un bourgeois, n’aurait pas le droit à la première classe dans le charter. On ne va quand même pas faire voler les bourgeois en soute !

    • Ne prenant l’avion, j’avoue ignorer s’il y a des cendriers dans les cockpits… Désolé cyrano, il faudra vous renseigner tout seul.

      • Je vous laisse l’honneur (qui s’appelle fidélité): c’est vous l’incontestable spécialiste de la Luftwaffe.

        • Ah mais vous avez un peu d’autodérision en fait !? Vous remontez dans mon estime !

          (Je vous rassure cependant, vous n’étiez pas bien haut.)

    • Lormier tente le drapeau blanc, avec un mouchoir de poche à la place d’un soutien-gorge.
      Twiggy, la « brindille ».
      On était encore loin des monstres fessues…

  43. Juste une précision : si mes interventions sur ce forum dérangent, il faudra bien que le commentariat s’en accommode.
    Cesser d’intervenir est une décision qui me revient, à moi et à moi seul (exception faite du responsable du blog). Que ceux que j’agace préparent leurs mouchoirs, ils n’en ont pas fini avec moi.

    • Et encore un fantasme ! Vous vous donnez une importance que personne ne vous prête, je vous rassure : ni Flo ni moi ni celui que vous invoquerez en défausse n’a envie que vous partiez…

    • Je me fous de savoir l’avis de bi nationaux qui présentent leur carte d’identité française seulement quand cela les arrangent, se barreront au bled si les choses devaient mal tourner.

          • Vous faites un procès d’intention assez détestable à Josip, qui, s’il n’a pas francisé son nom ou son prénom, n’a jamais (ici) vraiment fait allégeance à l’étranger.

            (Certes, il ne connaît pas le sens argotique de bled – mais est-ce le seul ?)

          • Autant je fais de l’emphase avec mes histoires de remigration, autant je vous sens sérieuse…

          • Josip se sentira visé si seulement il est bi national.
            J’ai un parent qui était d’origine étrangère, j’aurais pu prendre une deuxième nationalité… Et bien, je n’en ai rien à foutre de cette autre origine ! Je vis, je travaille en France.

          • Ça dépasse un peu son cas particulier, non ? C’est l’idée même de double nationalité qui vous dérange, non ?

          • Non, l’idée de la double, triple nationalité ne me dérange pas mais les possibilité d’investissement ne devrait pas être les mêmes pour quelqu’un qui a un autre échappatoire que quelqu’un qui n’en n’a pas. Parce que c’en est un ! parce qu’il sera plus facile pour un Croate de se barrer en Croatie que pour un Français d’y rentrer, Oui, Monsieur, nous sommes dans le réel !

        • Je pète un câble en ce moment. Je ne peux plus entendre l’insupportable légèreté de l’être façon Josip. Voilà. Je suis entourée de braves gens à la retraite, pas du fonctionnaire à la retraite, des gens qui ont bossé comme des chiens comme travailleurs agricoles qui se retrouvent à toucher 900 euros part mois leur permettant de survivre qui ne pourront pas régler leur facture de janvier et j’en vois d’autres fraîchement arrivée (d’Europe ! Luxembourg) les mains dans les poches, deux doigts dans le —, cherchant le statu d’handicapé par tous les moyens pour se la couler douce afin de toucher quasiment le même montant sans jamais avoir cotisé de leur vie. Alors, oui, je deviens super conne.

          • Je connais bien ce type de spectacle ; ici c’est panem et même circenses ; il y a en effet de quoi « devenir conne ».

            Sinon, on peut continuer à envoyer leur « pension » à ceusse qui ont largement dépassé les 120 ans, en Algérie, et ailleurs ;

            mais bon, ça ne se fait pas ; dommage, un argument qui aurait pu être utilisé lors de négociations relatives à l’achat de gaz, par ex.

  44. Autrefois, les résistants c’était Jean Moulin face aux Allemands, aujourd’hui c’est Josip Gavrilovic face à deux inconnus sur un blog lu par dix personnes… Les temps changent mais Don Quichotte demeure !

      • Ne pas confondre majuscules et minuscules, a dit Josip.
        J’ai souvenir d’une scène, dans les rue de Londres, il y a lurette, où une discussion animée avait éclaté entre deux messieurs ;
        excédé, l’un des deux avait fini par traiter l’autre de « sale indien » !
        Time are a changin ? Avec un Rishi Sunak ? non ; car il est plus blanc que blanc – seuls quelques uns doivent encore s’essuyer les pinces après l’avoir salué.

        Du temps lointain des mods et des rockers – souvenir de balades en Cornouailles – on m’avait dit « très chatouilleux, les mecs, vaut mieux ne pas les regarder, quand tu les croises ».

        Deux anecdotes ; différentes ; are time a changin ?

        • Rishi Sunak,jeune:j’ai des amis dans tous les milieux:l’aristocratie,la haute bourgeoisie, la classe ouvrière…euh,non ,pas la classe ouvrière.

  45. Si tous les immigrés étaient comme Josip, je serais presque en faveur de l’immigration ! Bon, hélas, les bourgeois sont plutôt l’exception que la règle dans les flots allogènes.

  46. Finalement, après réflexion, je vais peut-être vous laisser. Je ne suis pas masochiste : pourquoi m’imposerais-je la fréquentation (même limitée à des échanges écrits sur un blog) de gens qui ont une vision à ce point fermée de leur propre pays, parce qu’ils le voient à leur image?
    Tous ne sont pas dans ce cas, bien sûr, mais il suffit de deux patrouillotards étriqués pour que ça devienne dissuasif.
    Alors, et c’est moi et moi seul qui décide : salut la compagnie !

    • Les yougos sont-ils patrouillotards ? Dites-nous ? Dites-nous comment ils règlent leurs conflits inter ethniques qu’on rigole.
      Il vaut mieux être encore patrouilotard que de ne plus supporter le réel à en devenir criminel.

    • « parce qu’ils le voient à leur image ? »

      Par celui qui glose les intentions des électeurs du RN alors qu’ils ne les a jamais rencontrés !

  47. Iskreno vam želim da nikada nemate posla s ekstremnom desnicom.
    (Et mon dernier mot sera le suivant : je n’ai pas la double nationalité.)

    • « je n’ai pas la double nationalité »

      Il n’est pas dit que Flo pensait l’inverse !

    • Du temps de la Yougoslavie,on parlait d’une langue appelée le « serbo-croate »,parlée en…Yougoslavie.
      Aujourd’hui, on distingue le serbe du croate;à part qu’à l’écrit le serbe utilise l’alphabet cyrillique et le croate celui latin, y a-t-il des différences ? Et le slovène , et le bosniaque ?

    • La question qui tue… ça y est, il n’y a plus personne. Bah, il voulait de l’animation, il en a eu.

      (Mon père jurait en yougo « yébèneti courva » en phonétique, de cette langue je n’en connais que ces gros mots)

    • Comme pour Mendax, vous êtes le seul témoin de vos vérités.

      Deux parents d’une même nationalité étrangère que vous n’auriez pas.

      Et la marmotte met la tablette dans le papier…

      • Pensez à ménage vos « ennemis », Flo ; sinon vous n’aurez plus que le gardien-aux-tapettes, et franchement les histoires de salade et les mots d’oiseaux, c’est nettement moins intéressant !

        • Nan, nan, les mantras sur les fachos d’esstrême droite… C’était pas le jour, c’était le jour où je me sens devenir super conne, où je ne supporte plus la moindre remarque de connards qui ont bénéficié des bienfaits de ce sol qui a accueilli leurs parents, qui osent employé le terme de patrouillotards. Parce que sans les patrouillards, ils restaient TOUS au bled à bouffer du choux rouge cuit !

  48. Non Josip, restez ! Si je dis s’il vous plaît, vous allez répondre, et bien il me plaît plutôt de partir.

    Ecoutez-donc la musique proposée par Cyrano (25 oct, 00h01 !) ; ça détend ; ça redonne un peu de paix ; et la fille a en effet une voix étonnante ; black & white, ça peut aussi faire du très très bon mélange.

  49. Josip Gavrilovic 25 octobre 2022 At 13h44
    pourquoi m’imposerais-je la fréquentation (même limitée à des échanges écrits sur un blog) de gens…

    Il suffit d’ignorer…

  50. Il est vrai qu’écraser son adversaire au sol, y’en a qui aime… ici, et ailleurs.

    Vous me direz, Josip, ceci n’est qu’un blog ; je répète ce n’est qu’un blog,
    et je ne pense pas que l’homme (?) aux cent surnoms soit capable de se battre, pour de vrai,
    dans le réel ;
    des chances qu’il ne sache, avec ses petits doigts, à défaut de ses (petits) poings, que taper sur le clavier.

    • L’écrasement.
      Un type élu avec seulement 30 % de votes adhérents écrase. Pfizer écrase. Une gamine de douze ans violée et tuée par un OQTF est un fait qui écrase…

      • Le mot est trop fort, je reconnais volontiers.
        Mais quand je repense à tous les mots orduriers que vous avez pu me balancer ; on se demande ce qui vous a fait brusquement retourner votre veste, comme avec Sanseverina, d’ailleurs.
        Je plains vos ennemis, dans le réel, s’entend !

        • Aucune veste de retourner. J’ai toujours reconnue à Sansèv’ sa plume même à nos pires moments d’échange. Je ne vois pas très bien l’intérêt d’ aller chercher la raison de désaccords que j’ai pu avoir avec vous ou avec elle. Comme je ne vois l’intérêt de vous retourner le compliment sur vos nombreux retournements de veste.
          Mes ennemis sont sans doute moins à plaindre que les vôtres.

          • (sorry Flo… Au nombre des « amis », intéressant d’écouter Valérie Bugault, sur TV Lib – et en plus, c’est une belle femme, autre chose que les chouchoutes de Lormier -).

  51. N’y-a-t-il dans ce pays, comme dans d’autres, qu’un seul ennemi, « l’étranger » (et ses abominations) ? Ou bien, tout est-il fait pour faire croire qu’il n’a qu’un seul ennemi ?

    • L’ennemi c’est le barbare. Le barbare qui agresse, qui écrase, qui viole, qui mitraille, qui égorge rituellement. Au nom de son dieu Moloch fasciste, homophobe, antisémite et sexiste qui réclame le sang de nos enfants. Mais l’ennemi ne fait finalement que son sale boulot d’ennemi, rien de plus. Comme autrefois faisaient les nazis.

      Il y a pire que l’ennemi, il y a le traître. Le traître, c’est l’européiste, le mondialiste, l’ultralibéral, le partisan du multiculturalisme mortifère, le fossoyeur de la République, l’éborgneur et amputeur de Gilets Jaunes, le responsable de l’avènement de la mackinsocratie. Le traître c’est celui qui dit qu’il n’y a pas de culture française. Le traître c’est le collabobo qui a aboli les frontières pour permettre à l’ennemi de rentrer. Le traître c’est celui qui veut disperser l’ennemi dans les campagnes, pour que le massacre continue. Le traître c’est celui qui ne fait pas respecter la laïcité à l’école et laisse décapiter un enseignant tandis qu’il qualifie une militante intégriste de féministe. Le traître c’est celui qui ne fait pas appliquer les OQTF. Le traître c’est celui qui prétend que le démembrement d’une enfant c’est le vivre-ensemble.

      Le traître c’est nous qui l’avons élu.

      • Le traître c’est nous qui l’avons élu.
        Vous peut-être ?
        Précisons :
        37% des inscrits ont voté pour .
        63 % n’ont pas voté pour lui.

      • Oui le pire c’est le traître, le complice dont la figure emblématique prit diverses formes au cours de l’histore, Iago, Judas Iscariote mais par dessus tous Ephialtes de Tachis qui trahit son sang, son peuple.
        Anders Breivik l’avait bien compris.

    • Entendons-nous bien : l’étranger n’a jamais été un ennemi. Il n’y a jamais eu de ségrégation dans ce pays.

      S’ il ne respecte pas les règles, ou cherche à m’imposer les siennes, ou veuille faire de ce pays un hôtel, ou critique quand les règles en place ne lui conviennent pas, et bien qu’il dégage !

      • L’ennemi c’est dieu. Il l’était déjà à l’époque de la monachie absolue de DROIT DIVIN. Robespierre, le Comité de Salut Public et Turreau ont réglé le problème.
        Ecr l’inf.

    • Que ces mêmes connards se mettent dans le crâne que ce sol va les broyés par l’assimilation, comme il a broyé des générations et des générations de nouveaux venus aux velléités communautaires religieuses réduites en miettes depuis. Qu’ils ne s’imaginent pas que la fenêtre permissive que furent ces trente ans leur permette de se figurer un futur parce qu’il n’en faudra que cinq pour leur faire aimer au plus profond de leur trippes ce qu’aujourd’hui ils exècrent.

  52. « Le barbare » ou « l’ennemi » est une hydre à multiples têtes ; l’islam n’en est qu’une ; le « traître » a toujours été là, contre le peuple, et au seul service de ses propres intérêts – maintenant, plus clairement que jamais, puisqu’il a réussi à casser toute forme de contre-pouvoir !

    et d’ailleurs, les nupes et autres barbares se font un plaisir d’en rajouter, un devoir même, en s’affichant comme rien d’autre que… traîtres, puisqu’à leur façon, ils cautionnent ce qui se passe.

    Il y a toujours eu de la « ségrégation » – égalité, fraternité, tu parles ! et couleur de peau et religion ne sont pas tout ;
    sans compter que les règles des uns (en bas), ne sont pas du tout celle des autres (en haut).

    • Les castes sociales ne sont pas cette ségrégation raciale anglo-saxonne inscrite dans le marbre. Pas du tout d’accord. Quand des fruits étranges ornaient encore les arbres des états du sud américain, aucun noir français ou étranger n’avait de place ou d’endroit dédiés à sa couleur de peau.

      • Ah bon, même dans les ateliers et bureaux ? Si vous le dites…
        Sauf à se rappeler l’île Seguin, du temps où Renault se réjouissait de sa main d’oeuvre maghrébine, abonnée aux trois huit, et qui faisait le plein du métro, aux heures de pointe.

        • Les OS magrébins n’avaient pas de wagons réservés dans les transports en commun, pouvaient s’asseoir où bon leur semblaient contrairement aux US à la même époque ! Le salaire qu’il touchait était le même que celui d’un collègue de souche dans les mines ou les aciéries.
          L’industrie automobile comptait dans un premier temps sur une main d’oeuvre portugaise et espagnol, ce que les deux pays refusèrent ; aucun OS magrébin très chanceux n’est venu en France sous la contrainte d’un couteau à la gorge, il pouvait repartir à tout moment ! Giscard leur a même obtenu le regroupement familial. Il y a vraiment eu pire dans l’histoire des travailleurs émigrés qui se perpétue encore de nos jours, demandez donc à ceux qui ont bosser pour le Qatar…

          • Au Qatar, ils font ce qu’ils veulent ; ce sont nos amis, vous savez bien !

            Ceux de l’île Séguin occupaient entièrement (!) les wagons aux heures de pointe – les wagons de 2de s’entend (!).

            Quant aux bidonvilles de Nanterre, qui se sont perpétués un bon bout de temps, n’en parlons même pas ; c’est d’ailleurs oublié.

            La faute à la MItterrandie qui, avec son « touche pas à mon pote », a complètement récupéré le mouvement des maghrébins qui, dans leur grande majorité, rêvaient d’une réelle intégration- assimilation, c’est-à-dire à ce qu’on ne fasse aucune différence entre eux… et les autres.

            La « véritable » ségrégation a alors commencé ; il fallait bien trouver un pis-aller à l’abandon (total et définitif ?) des luttes sociales, par la gauche, au pouvoir !

            Et puis, de fil en aiguille, à partir du moment où se déploient désindustrialisation, décomposition de tout ce qui maintenait une certaine cohésion, plus la main-mise de l’UE, le laisser-faire généralisé … tout est parti forcément en vrille,
            jusqu’à atteindre presque, maintenant… un point de non-retour.

  53. Sur la photo en exergue, la gueuse pointe son dargeot osseux vers le tube écaillé du plumard. On devine également que le matelas est d’une propreté douteuse suite aux coulures qui ont dessinés une carte des France Fouteurs qui sont partis en levrette.

    Mis en scène ?

  54. Dugong 25 octobre 2022 At 16h27
    « Des Dugong, j’en mange dix au p’tit dèj »

    Vous voulez vraiment vous prendre la fessée de l’année * ?

    * et pas une de celles qui vous fait mouiller la culotte

    Quand ses limites intellectuelles sont atteintes, ses réseaux cognitifs se livrent un feedback dans les méandres cérébrales primitives de son néo-cortex :  » fessée » : « culotte mouillé » ; « fesses » ; (anus ?)…

    • Qu’est c que c’est ce causement psycholo gisant ?

      Je n’ai pas de « réseaux cognitifs ». J’ai un cerveau.

      • Jean-Paul est absent, vous n’allez pas pouvoir geindre dans ses jupons.
        Êtes-vous très poilu ?

        PS : Josip est en PLS au fond de son lit, sanglotant, il songe à changer de prénom pour quelque chose de plus local au cas où Nono serait élu ; « Kevin » « Malcom » « Ryan » le tentent peut-être…

  55. Mon pauvre Josip ; les choses ont repris leur rythme de croisière : fessée, culotte, fesses, anus, et même poilu ;
    et pourtant, la Flo vous le jure, elle efface tout ! Croyez-là ; cette fois elle est sincère !

    • Je ne suis pas toujours d’accord avec Josip, mais c’est un interlocuteur poli, modeste, cultivé et avec lequel il est agréable de discuter. Echanger avec lui c’est la garantie d’apprendre des choses. En plus, il a une vocation extraordinaire d’éducateur pour ado difficile.

      • Tout le monde ne peut pas gober aussi facilement que vous la soupe marseillaise – souffrez !

  56. WTH 25 octobre 2022 At 13h49
    Ne pas confondre majuscules et minuscules,
    …excédé, l’un des deux avait fini par traiter l’autre de « sale indien »

    Il n’a pas mis de majuscule ?

  57. Quelque chose me dit que si je n’avais pas posté ce message nous aurions pu voir réapparaître Mycroft…

  58. Il y a eu cette scène cruelle dans The Irishman, il s’agissait d’une bagarre dans laquelle De Niro était censé avoir la rapidité et les mouvements d’un homme de 35 ans alors qu’il en avait 65 au moment du tournage. En plus d’être malaisante, cette scène faisait véritablement de la peine.. Si tu te souviens. Et puis il y a les hight kiks majestueux, souples et rapides, l’appui solide, et les bras qui suivent dans une même souplesse de Jackie Chan qui assume ses rides, sans maquillage ni truquages dans The Foreigner, il y campe un homme de son âge, un homme de 61 ans. Magique.
    Oui, ce commentaire t’est adressé…

  59. Un ex-banquier richissime devient 1er ministre du Royaume Uni.
    Cela évoque quelque chose…
    Les anglais sont foutus.

    • Touf n’est pas richissime. Il ne jouit pas par accumulation de richesses pondérables. Il jouit du pouvoir qui lui est constitutionnellement conféré.

      • C’est d’ailleurs un des secrets les mieux cachés de Paris ! Qu’a fait Macron de son argent en banquier mal acquis ? Des kilos de blanche ne suffisent pas à dilapider un tel patrimoine !

          • Le plus petit patrimoine des candidats avec Poutou, ce n’est pas crédible pour un ancien trader.
            Et c’est bien la preuve que le journalisme est devenu un journalisme de cour. Pas d’enquête, pas d’investigation, rien.

          • IL était peut-être nul en trading. On l’a recasé à gauche, à droite, au gré des disponibilités.

          • Les vieilles peaux étirées au maximum ne valent plus rien ; quant aux dents en or, c’est out of date depuis longtemps.

  60. Dugong 26 octobre 2022 At 7h48
    « Tu vas m’aimer ! » « Tu vas m’aimer ! » qu’elle éructe la flole à destination des passants médusés. L’extrême droite comploto-négationniste lui dit « étendard ! »et elle entend « et ton dard ! ».
    Une pathologie encore mal « connue »…

    Vous allez vous prendre une vraie fessée, pas de celles talquées qui vous émoustille.

  61. Dugong 26 octobre 2022 At 11h46
    IL était peut-être nul en trading. On l’a recasé à gauche, à droite, au gré des disponibilités.

    Je pense plutôt que Rothschild lui a confié une affaire en or (Nestlé) pour lui permettre de se constituer un bon matelas protecteur avant de se lancer à l’assaut de l’Elysée.

    • Nestlé, c’était fort en chocolat ; maintenant une « affaire en or », comme tant d’autres, pour Ratschold, pour qui les dents en or ne sont plus qu’un mauvais et lointain souvenir.

      (mon obsession passagère vient de la lecture de polars dans le Berlin 1939-1947 d’Harald Gilbers ; pas mal)

  62. Dugong 26 octobre 2022 At 12h25
    Des VAE à 6 chiffres ?

    A Brégançon, apparemment, Brigitte Macron roulait sur un VTTAE Peugeot à 4500 euros environ.
    Peugeot n’est pas la marque la plus connue de VTTAE…c’est le moins qu’on puisse dire.

    Brigitte Macron est évidemment obligée de rouler français;elle aurait pu prendre un Moustache (marque alsacienne qui fait fabriquer à Taïwan,comme presque tout le monde-pas mal leurs vélos).
    A notre que les gardes du corps roulent en musculaire…ce qui prouve que Brigitte ne force pas;à noter aussi qu’elle roule sans casque,ce qui n’est vraiment pas raisonnable.
    https://nexxdrive.fr/le-couple-macron-roule-en-electrique/

  63. Pardon à abcmaths;la société Moustache a son siège et son usine de montage à Thaon-les-Vosges,en Lorraine et non en Alsace.

    • Ne vous plaignez pas: pour une fois que Biden ne s’adresse pas à un mort!
      Nonobstant, on constate une totale inversion EU/URSS par rapport au temps de la Guerre Froide. A l’époque c’est l’URSS qui présentait des dirigeants-zombies à moitié morts et totalement gâteux (on se souvient de Brejnev ou Andropov qui faisaient sous eux) et on s’interrogeait sur qui dirigeait vraiment le pays (le Politburo?). Aujourd’hui, alors que Poutine est en pleine bourre (faut pas croire les 8 cancers par jour que la propagande lui colle), Biden est une momie en phase terminale de sénilité. Alors qui gouverne les Etats-Unis et par conséquent l’Union Européenne? Le complexe militaro-industriel US? Blackrock?

      • Blackrock et leurs potes, le Deep State (qui nous la mettent bien profond – pas d’illustration, Lormier, svp, merci)

        • Brejnev, Andropov… : l’ex camarade-espion-amateur de brouzouf vous dit tout, tout, et le reste : Serguei Jirnov (par ex, dans « l’Eclaireur »)

  64. Soulages meurt à 102 ans. L’outrenoir perd son père.

    J’aurais aimé avoir assez de brouzouf pour lui acheter une toile. J’aurais construit une maison autour d’elle.

    Morinos, lui, pendant ce temps, persévère. Ya.pas d’justice

  65. abcmaths 26 octobre 2022 At 15h31
    1)Désolé, mais confondre Lorraine et Alsace est inexcusable !

    J’ai eu beau corriger presque tout de suite…je suis définitivement condamné.

  66. abcmaths 26 octobre 2022 At 15h31

    2) Les vélos dits » à assistance électrique » sont en réalité des vélomoteurs

    Archi-faux:si vous cessez de pédaler,vous n’avez plus aucune assistance

    … juchées des sardines en mauvaise forme qui s’imaginent faire du vélo et qui me font très peur quand elles me frôlent dans les sentiers .

    Ça ,c’est la France, où la courtoisie est très peu répandue;un VTTiste bien élevé ralentit quand il voit des piétons eT n’hésite pas à mettre pied à terre s’il le faut .
    Une collision entre un vtt et un piéton fera sans doute très mal au piéton mais le cycliste et son vélo n’en sortiront pas indemnes.
    Remarque:généralement,un groupe de randonneurs qui rencontre un vttiste se disperse en tous sens et occupe toute la largeur du sentier.

    • 1) »Un moteur est un appareil transformant une énergie quelconque en énergie mécanique. »
      « Organe transformant en énergie mécanique une énergie de nature différente. »
      Tous les dictionnaires vous contredisent.
      2)Dans les sentiers où je marche, il y a un VTTiste bien élevé pour cinq débris qui croient faire du vélo.

      • 1) assistance:le moteur vous fournit une aide seulement si vous pédalez;et si la pente est forte,vous devez pédaler dur; le VTTAE, c’est du sport;Nino Schurer ne le dédaigne pas.
        2)il y a un VTTiste bien élevé pour cinq… c’est bien ce que je dis.

        Et sur l’autoroute ? Combien d’automobilistes s’amusent à vous emmerder ? A vous gêner quand vous voulez doubler, quand vous arrivez sur une bretelle et voulez vous intégrer à la circulation ?

          • Certes, mais si vous y allez en voiture,vous constatez le manque de courtoisie de l’automobiliste français;ce manque de courtoisie,vous le retrouvez chez les vttistes.

  67. Ce n’est pas avec des con- et des -nasses que Josip reviendra….

    Lormier, n’ayant plus d’Anglois à domicile, je n’ai pas compris pourquoi « ça » éclate de rire à « as my brother would say go figure ».
    (Rashid Sunuk, 16h18)

    • A mon avis,c’est le contexte qui importe: » un Indien,choisi par le parti conservateur ,allez comprendre ! »

      Une remarque pas très respectueuse, qui reflète l’état d’esprit de pas mal de gens.

  68. Dugong 26 octobre 2022 At 19h54
    Je dis que frôler est une relation symétrique.

    Quand,dans l’autobus,un voyageur,passant à côté d’elle,frôlait (intentionnellement ?) la main de Simone de Beauvoir, le rhéostat de l’hypostase faisait un bond;elle ne pouvait calmer son envie de baiser qu’en parcourant 30 km dans les calanques.

  69. Mots composés: si j’associe deux mots pour en faire un troisième,celui-ci peut prendre un sens spécifique.
    Exemple: »vélomoteur »:
    « Petite motocyclette dont la cylindrée se situe obligatoirement entre 50 et 125 cm3. »

    https://www.cnrtl.fr/definition/v%C3%A9lomoteur

    On ne peut donc appeler « vélomoteur » toute bicyclette disposant d’un moteur;un VTT à assistance électrique a bien un moteur mais ce n’est pas un vélomoteur.

    • A ceci près que les VAE sont en général limités à une assistance jusqu’à 25 km/h/ Les modèles non bridés existent mais doivent alors être immatriculés. Ca, c’est le principe. Dans la RL, c’est évidemment autre chose…

      • « Les modèles non bridés existent mais doivent alors être immatriculés. »

        Distinguons:
        i) Certains achètent un VAE homologué et le bricolent,le débrident;alors l’assistance continue au-delà de 25km/h. Ces engins sont interdits;on ne peut évidemment pas les immatriculer;si vous vous faites prendre,votre engin sera confisqué et vous risquez une amende
        ii) On vend aussi (parfois sous le nom de « speedelec ») des vélomoteursà moteur électrique;on peut pédaler,mais ce n’est pas nécessaire pour que le moteur fonctionne;il se coupe lorsque la vitesse de 45km/h est atteinte;juridiquement, ils sont classés « vélomoteurs »;il faut un permis et une plaque d’immatriculation;les pistes cyclables vous sont interdites.
        Techniquement,ces engins sont fort différents d’un VAE;le moteur est souvent placé dans le moyeu arrière.

  70. Burn After Reading (les frères Coen) sur Arte à 20h55 précise.
    Vous avez le temps de faire un petit pipi d’ange et de vous brosser les dents, la chouine, juste avant le flim’.

  71. Ce qui me gêne, chez Verhaeghe – et il n’est pas le seul – c’est qu’il « donne » lui aussi, ses conseils : comment placer au mieux votre brouzouf, en ces temps agités…

      • Je n’ai pas employé le mot « horripile », mais « gêne » ; pas tout à fait du même ordre !
        de bonnes analyses, chez lui, mais ce « voilà mes conseils pour placer au mieux votre brouzouf », font qu’il s’adresse, aussi, à… ceux qui en ont… à placer.

        Id chez I. Aberkane, qui, souvent, ne manque pas de talent – une tchatche incroyable et des références de qualité, en veux-tu en voilà.

        Ch. Gave, lui, capable d’analyses pas inintéressantes, fut un banquier, est un financier ; donc, avec lui, aucune « gêne » !
        Il est sans doute difficile d’échapper aux appels du pied, dans notre monde dominé par le brouzouf.

        • Retirez vous dans une grotte. C’est un peu humide mais vous passerez peut-être l »hiver tout en testant la théorie des ondes caverneuses (qui font pousser les salades en tout genre)

  72. Je n’avais pas entendu Thiéfaine, depuis (accrochez-vous !) 1985, au Zénith (Paris) ; ouahou !!!!!

  73. « Béglé fumasse, faisant les gros yeux à Praud, lui faisant un signe de la main sur la bouche des lèvres cousues l’enjoignant à ne pas lui poser de question » : oui, indéniable ;
    mais ça reste… du spectacle, en mode tv.
    Au bout de deux ans et demi, ça ne me semble pas grand chose.

  74. Dès potron-minet, comme il n’a rien de mieux à foutre, le pauvre, il remonte l’ascenseur et se lâche ;
    il est vrai aussi que pour se maquiller la rondelle, il lui faudrait une souplesse qu’il a perdu depuis longtemps.

    • Je crois que c’est la chose la plus glorieuse que j’ai faite de ma vie jusqu’à présent !

      • Non mais vous ne vous rendez pas compte, c’est tout un fantasme qui se réalise ! un truc avec lequel on peut dire qu’on a bien vécu ! Ma vie en est changée a jamais !

        • Bon, ce n’était pas spécialement un canon mais quand même : j’ai couché avec ma chargée de TD !

          • Elle a du pouvoir et de l’humour… Que voulez-vous, je suis un être faible, je craque !

          • Ayant été moi-même chargée de cours, je peux vous dire que les chargés de cours ont zéro pouvoir. Absolument aucun pouvoir. Les chargés de cours sont les vacataires de l’enseignement supérieur, on leur confie les TD dont les Maîtres de Conférence ne veulent pas.
            Dans le Supérieur, il y a tout en haut les Professeurs HDR, puis les Maitres de Conférence, et tout le reste est quantité négligeable.
            La pratique la plus courante est de nommer chargés de TD les agrégés doctorants, en leur faisant miroiter un « coup de pouce » pour le jour où, thèse de doctorat en poche, ils candidateront à un poste dans l’université où ils assurent des cours. Mais passer de chargée de TD à un poste de Maitre de Conférences, je suis assez bien placée pour vous dire que ça ne va pas sans quelques compromissions.

  75. « être en contact avec » peut être défini comme une « relation » et cette relation est symétrique:si A est en contact avec B,alors B est en contact avec A.

    Si une hypostase H se tient debout dans un bus et qu’un porc P,l’ayant matée, s’approche d’H en s’arrangeant pour passer assez prêt afin que son coude frôle un téton,on dira: « P frôle H »;ce n’est pas une relation.

  76. Cosmétologie anale,suite;one thing leading to another [une chose conduisant à une autre];l’épilation de la zone ano-périnéale révèle souvent un orifice hyperpigmlenté;dans un souci esthétique fort compréhensible, beaucoup recourent alors au blanchiment par Q-laser (merci,Professeur Kastler);c’est modestement douloureux et,dit-on dans danger.

    « For some, complete hair removal unveiled hyperpigmented or darker skin around their genitals. “People can experience hyperpigmentation anywhere,” said Dr. Jessie Cheung, a board-certified dermatologist in Chicago and New York City. “It can occur over time from hormonal changes, sun exposure, or just genetics. The traditional methods for lightening hyperpigmented areas of skin are hydroquinone which is a prescription strength lightening cream, or laser.” For the anal region, Dr. Cheung uses a fast and effective Q-Switch laser which is safe for all skin types, and as she promised, is relatively painless. »

    https://www.forbes.com/sites/tanyaakim/2020/09/04/anal-bleaching/?sh=36112aee3e09

    • Les Nords de France, depuis passés aux Hauts,
      – avec leur Xav Bertrand, d’essence divine, traînant, à l’ancienne, sa nouvelle charrue, « nous France » –
      verront-ils un jour les patates, à défaut du brouzouf, leur tomber du ciel, comme par magie ?

  77. « Les modèles non bridés existent mais doivent alors être immatriculés. »

    Distinguons:
    i) Certains achètent un VAE homologué et le bricolent,le débrident;alors l’assistance continue au-delà de 25km/h. Ces engins sont interdits;on ne peut évidemment pas les immatriculer;si vous vous faites prendre,votre engin sera confisqué et vous risquez une amende
    ii) On vend aussi (parfois sous le nom de « speedelec ») des vélomoteursà moteur électrique;on peut pédaler,mais ce n’est pas nécessaire pour que le moteur fonctionne;il se coupe lorsque la vitesse de 45km/h est atteinte;juridiquement, ils sont classés « vélomoteurs »;il faut un permis et une plaque d’immatriculation;les pistes cyclables vous sont interdites.
    Techniquement,ces engins sont fort différents d’un VAE;le moteur est souvent placé dans le moyeu arrière.

  78. Dugong 27 octobre 2022 At 7h40
    Retirez vous dans une grotte. C’est un peu humide mais vous passerez peut-être l »hiver tout en testant la théorie des ondes caverneuses (qui font pousser les salades en tout genre)

    On dit troglodyte, l’hygrométrie est certainement plus supportable que celle qui sévit dans votre belle masure. La température est invariablement de 15° (très appréciable par temps de canicule). J’ai eu l’occasion de refaire le monde lovée au creux d’un tuffeau plus tendre que ne l’est la pierre de Bordeaux, sans avoir à craindre d’être écouter : l’isolation phonique y est excellente.

      • Pardon, précision : vous êtes agrégé de physique et voilà ti pas que vous nous faisiez part de votre étonnement qu’ont vos murs épais à laisser passer le froid et la chaleur. Bah, dans un troglo, les façades sont plus minces que les murs extérieurs de votre maison, si, si…
        Bisou

        • Oui, Flo, vous avez tout à fait raison ;
          mais vous savez bien, « il » sort de la cuisse de Jupiter (et non de la cuisine à),
          donc, les cavernes, il ignore – sauf celle de Platon, parce qu’il aime en jeter (attention : surtout pas de brouzouf !).

          • Je pensais l’amener gentiment sur la géologie, la pierre, l’histoire de ces carrières aujourd’hui exploitées, bref un sujet vaste qui incitait à l’échange et à la participation mais le type est complètement caractériel, un grand malade, il ne m’amuse plus… Qu’il aille se faire voir.

        • D’où tirez-vous un étonnement de ma part ? Je rappelais juste une situation.
          Vous troglodytes tellement de conneries qu’il est impossible de toutes les relever. Continuez !

          • Vous pensez incarné le summum de ce que peut faire l’intelligence, la votre est simplement doté d’une importante capacité à la logique.
            Bouffé par les dogmes, vous réfutez les doutes, n’admettez pas la contradiction, vous n’êtes qu’un con en souffrance. La logique ne fait pas tout, ne vous autorise pas tout, connard. (avec deux n).

          • Vous n’êtes pas sans nous rappeler que par le passé, des professeurs agrégés de physique ont considéré l’élève Albert Einstein dyslexique comme un imbécile. Soyez satisfait ! Faute d’incarner l’intelligence dans sa perfection, vous incarnez cet illustre souvenir comme celui du meilleur exemple de ce que la prétention la plus puante peut produire.

          • Le petit Albert n’est jamais passé par un enseignement français. Vous non plus si on en juge par les nombreuses fautes qui émaillent vos causements.

      • Cher complotiste Lormier.
        Pour info ma maman (âgée et en BPCO) a été atteinte mi-octobre du covid. J’ai bien entendu refusé qu’on l’euthanasie au rivotril.
        Protocole Raoul de Massalia (comme un peu partout en Afrique subsaharienne), fin de la fièvre dès le lendemain du début du traitement, saturation oxygène remontée à 90% dès le lendemain aussi. Fatiguée mais vivante.
        Caramba, encore raté pour véreux!

          • Quant à Trump, il proposait d’avaler des « produits de nettoyage », « désinfectant » ; y’en a qui ont essayé…

        • Vous avez fait comme Muselier (avec sa maman de 92 ans et quelque).
          NB Y a pas que Raoult qui soigne le covid.

          Actuellement,il y a un problème avec les bébés malades;les services de pédiatrie débordent;4000 pédiatres hospitaliers ont signé un appel avec lequel Macron s’est torché le khul.
          On envoie les bébés malades se faire opérer à 4 ou 500 km du domicile de leurs parents;il faut faire le tri entre les très urgents et les extrêmement urgents.

          Est-ce que Macron va décréter l’euthanasie pour les bébés fragiles qui,de toute façon, même si on arrive à les sauver maintenant seront une charge pour l’hôpital toute leur vie ?

          • L’euthanasie des enfants français? C’est déjà décrété puisqu’on importe des pédophiles égorgeurs.

  79. La mosquée de Paris est sise place du « puits de l’ermite », qui donnait accès à la « prison de sainte Pélagie », près de la « rue de la Clef » ;
    c’est comme la rue « de la grande truanderie », ou dans le coin ici, la rue « du monte à regret ».

    Pauvres brouzoufés d’outre-atlantique qui doivent se contenter de 5th Avenue and 42nd street…

  80. Elpénore (15h20) s’est réveillé(e?) pour nous parler des grades universitaires, et finit sur con pro mission ; aïe !

  81. Le « Raphaël » et son bar, loin de l’ancêtre Sank Roo Doe Noo où ont été créés le « blue lagoon , le « bloody mary », le « side car » et sa version… « between the sheets » – on finit d’ailleurs souvent comme ça.

  82. Vous avez fait comme Muselier (avec sa maman de 92 ans et quelque).
    NB Y a pas que Raoult qui soigne le covid.

    Actuellement,il y a un problème avec les bébés malades;les services de pédiatrie débordent;4000 pédiatres hospitaliers ont signé un appel avec lequel Macron s’est torché le khul.
    On envoie les bébés malades se faire opérer à 4 ou 500 km du domicile de leurs parents;il faut faire le tri entre les très urgents et les extrêmement urgents.

    Est-ce que Macron va décréter l’euthanasie pour les bébés fragiles qui,de toute façon, même si on arrive à les sauver maintenant seront une charge pour l’hôpital toute leur vie ?

  83. Une solution macroniste simple:euthanasions les bébés malades.

    Extrait de l’appel de 4000 pédiatres:
    Alors, nous, pédia­tres et soi­gnants en pédia­trie, nous tien­drons, comme d’habi­tude. Nous ferons le maxi­mum pour offrir les meilleurs soins pos­si­bles aux enfants : nous gar­de­rons des enfants sur des bran­cards aux urgen­ces, hos­pi­ta­li­se­rons des enfants dans des réa­ni­ma­tions adul­tes… ras­su­re­rons des parents désem­pa­rés de voir leur enfant trans­féré dans un hôpi­tal à plu­sieurs cen­tai­nes de kilo­mè­tres. Nous serons auprès des patients suivis pour mala­die chro­ni­que, nous tien­drons un dis­cours ras­su­rant en expli­quant … que le 3e report d’une chi­rur­gie du rachis pro­gram­mée pour amé­lio­rer la res­pi­ra­tion et la qua­lité de vie de leur enfant sera le der­nier.

    Nous jus­ti­fie­rons une sortie pré­ma­tu­rée d’hos­pi­ta­li­sa­tion sur un enfant encore fra­gile pour libé­rer une pré­cieuse place qui accueillera un autre enfant devenu plus urgent et plus grave.

    https://www.syndicat-infirmier.com/Pediatrie-tribune-ou-4000-soignants-alertent-le-president-de-la-Republique.html

  84. Le terrien qui sort de chez lui et regarde la place du marché a une excuse s’il pense que la terre est plate;la courbure de la terre ne se voit que depuis un vaisseau spatial.

    Mais le mec qui a vu cinq clichés des fesses nues de Jane Birkin et qui s’obstine à dire qu’elles sont plates,lui,il n’a aucune excuse.

  85. Dugong 27 octobre 2022 At 17h23
    Le petit Albert n’est jamais passé par un enseignement français. Vous non plus si on en juge par les nombreuses fautes qui émaillent vos causements.

    Que ce soit Thom ou Einstein, c’est votre prétention puante qui vous diffère de ces deux illustres.
    Comprenez ce qu’il y a comprendre, la parabole qui vous fait office de nombril ne vous sera jamais d’aucune utilité.

    • La prétention sera toujours l’apanage du gros con sans aucune imagination. Ne vous fiez pas à vos équations linguistiques vaseuses, elle ne sont le phénomène d’aucune faculté supérieure mais qu’à un simple exercice de style.

  86. Elle perd ses petits nerfs la flole. Ne pouvant me payer un Soulages, je fais comme (presque) tout le monde, je vais voir du soulages à Rodez ou à Conques (toi même).

  87. Josip, vous serait-il possible de nous sortir de ce cul (-de-sac) ? n’importe quel sujet fera l’affaire.

      • Non Cyrano. Je suis prêt à reprendre du service sur mon temps libre si c’est pour être utile à la collectivité.
        Nous sommes comme ça, nous autres, les gens de (vraie) gauche…

      • Agrégé et infoutu de faire pousser des salades, c’est votre réalité.
        Comme on se passera de vous si tout était à reconstruire. Vous n’êtes indispensable à personne.

    • WTH je vous propose ceci, comme sujet de réflexion oecuménique et réconciliateur :
      « Il n’y a point de problème qui ne soit définitivement réglé par une absence de solution. »

    • Zappa pouvait s’offrir un Soulage et vous pétait accessoirement la figure après avoir lu tout le bien que vous pensez des autodidactes et des petites gens. Ne vous trompez pas.

  88. N’enveloppez pas votre nullité haineuse dans de l’autodidactisme qui n’est ni une excuse ni un tremplin vers une amélioration de vos capacités.

    • Comme le fut votre question d’une connerie sans nom de comparer les capacités des canards à celles des poules, votre raisonnement est aussi nul : l’autodidactisme n’est effectif que sur un résultat — rien d’autre — et surtout pas sur l’idée que vous vous faites des « capacités intellectuels » d’un individu.

  89. Le blème avec le « militant macronien », c’est que, quand il y absence de news qui le fait tilter, il nous fait iech et re-iech avec du répétitif – après Driout, Flo – qui fait itou – et nous pompe les zoreilles avec du Zappa.
    HELP !

    • Rébellion suite : Une prof que nous avions dans le pif n’a pas compris sa douleur après que nous ayons fait fumer le 3/4 de la classe à l’inter cours, dans les toilettes du bahut… Mémorable.

  90.  » Il n’y a point de problème qui ne soit définitivement réglé par une absence de solution » : Dug vs Flo ?

    • Oui. Vous aurez remarqué qu’à certaines heures de la journée les gens sont facilement inflammables et chatouilleux. Des heures de pointe de l’irascibilité, en quelque sorte.
      Passées ces heures de pointe, tout rentre dans l’ordre.
      It will happen.

      • « Passées ces heures de pointe, tout rentre dans l’ordre. »
        Après les poussées d’adrénaline, grand abattement chez certains.

  91. Josip Gavrilovic 27 octobre 2022 At 16h38
    Oui oui me revoilà !
    Tout est pardonné Flo.

    Merci Josip !

  92. En remontant sur les messages de ces deux derniers jours, je vois que Flo a voulu tenter avec moi une forme de prévarication en me proposant « des petits bisous ».
    Attention charmante et intention louable.
    Mais je suis à l’image d’un de mes personnages historiques de prédilection : in-cor-rup-tible !

  93. Dugong 27 octobre 2022 At 17h58
    Non mais on retouchait (les photos pas les fesses)

    Les films aussi ?

  94. Poutine cite un dissident soviétique qui fut célèbre dans les années 80;déchu de sa nationalité,il vécut en Europe (en Allemagne d’abord, en France aussi peut-être…) avant d’être réhabilité et de pouvoir retourner en Russie:Alexandre Zionviev :

    « Here I would like to recall another Russian philosopher, Alexander Zinoviev, whose birth centenary we will celebrate on October 29. More than 20 years ago, he said that Western civilisation needed the entire planet as a medium of existence and all the resources of humanity to survive at the level it had reached. That is what they want, that is exactly how it is. »

    [L’occident a besoin de la planète entière,de toutes ses ressources pour survivre.]

  95. Poutine,qui n’est pas un intellectuel, pioche chez les penseurs russes les idées qui peuvent lui servir;pour cela, il a des « collaborateurs »-qu’il salue d’ailleurs dans son discours.
    C’est curieux tout de même de voir réapparaître Zinoviev (dont L’avenir radieux avait,je crois,fait un tabac en France.)

  96. Autre citation de Zinoviev,en 1999, peu de temps après son retour en Russie:

    Victor Loupan. : Depuis la chute du communisme, c’est le système occidental qui est devenu votre principal objet d’étude et de critique. Pourquoi ?

    A. Z. : Parce que ce que j’avais dit est arrivé : la chute du communisme s’est transformée en chute de la Russie. La Russie et le communisme étaient devenus une seule et même chose.

    V. L. : La lutte contre le communisme aurait donc masqué une volonté d’élimination de la Russie ?

    A. Z. : Absolument. La catastrophe russe a été voulue et programmée ici, en Occident. Je le dis, car j’ai été, à une certaine époque, un initié. J’ai lu des documents, participé à des études qui, sous prétexte de combattre une idéologie, préparaient la mort de la Russie. Et cela m’est devenu insupportable au point où je ne peux plus vivre dans le camp de ceux qui détruisent mon pays et mon peuple. L’Occident n’est pas une chose étrangère pour moi, mais c’est une puissance ennemie.

    https://www.toupie.org/Textes/Zinoviev_2.htm

    Dès son accession au pouvoir, Poutine avait soulevé le problème (sans citer Zinoviev):nous ne sommes plus communistes,mais les Etats Unis continuent de nous être hostiles.

  97. Jane Birkin et Serge Gainsbourg:une harmonie pré-établie ?

    « Very soon after we met, Serge told me I was his idea of beauty, which felt so amazing after my marriage to John, during which I’d often felt unwanted and undesired. No one had ever said that it was actually more attractive to have no chest at all…

    « I remember early on, Serge took me to the Louvre to look at paintings by medieval artists and show me what he meant. He said that he’d always drawn girls like me when he’d been at art school. »

    https://www.elle.com/uk/beauty/a34459195/jane-birkin-chasing-beauty/

    Serge Gainsbourg,lorsque il était étudiant aux Beaux Arts, dessinait des filles aux tout petits seins qui ressemblaient à Jane Birkin.

  98. 24 images/ secondes;pour 3 minutes de film,ça fait quelque beaucoup d’images

    Et pour quelle raison n’auraient-ils pas corrigé aussi les nibards ?

    Allez voir Madame Lamiable pour qu’elle vous aide à sortir du cercle de la rumination.

  99. Dugong 27 octobre 2022 At 17h47
    De toute façon, ces bébés sont foutus.

    Il est possible que nous soyons tous foutus.
    Les pédiatres bougent encore; la presse a beaucoup écrit sur la réponse de gouvernement à l’appel des 4000,sur le plan d’urgence bla bla… mais elle n’a pas rendu compte de la réponse à la réponse:
    «  »Nous, soignants en pédiatrie et membres d’associations de patients, réclamons une prise de parole du président de la République constatant la gravité de la situation et la responsabilité de l’Etat et annonçant en urgence une réforme profonde et structurelle de l’hôpital public et notamment de la pédiatrie », a demandé dimanche soir dans un communiqué le collectif à l’origine de la lettre adressée à Emmanuel Macron pour l’alerter sur la situation des services de pédiatrie, rendue publique vendredi … »
    https://www.sfmu.org/fr/actualites/actualites-de-l-urgences/pediatrie-des-annonces-tres-insuffisantes-deplorent-les-signataires-de-l-appel-a-emmanuel-macron/new_id/68649

  100. Josip nous fait donc l’apologie de Robespierre, le plus curé de tous les révolutionnaires… Étonnant, non ?

    • Parce que le lectorat de BdA mérite mieux que les clichés, approximations ou anathèmes :
      « Robespierre, La fabrication d’un monstre », de l’historien Jean-Clément Martin.
      Où l’auteur retrace la vie et les actes de Robespierre (sans masquer les excès de la Terreur) et démontre de façon très convaincante que dès la chute de la Convention, Thermidor et les thermidoriens se sont ingénié à donner de lui une image monstrueuse, qui s’est perpétuée jusqu’à nos jours. Il faut savoir gré à des chercheurs comme J-C. Martin de démonter un mécanisme de propagande (il n’y a pas d’autre mot) parfaitement au point. Robespierre n’était ni un curé ni un saint, il était une vraie menace pour l’ordre établi que 1789 n’avait pas vraiment renversé, il en est mort, et d’une certaine façon la peine capitale lui est encore appliquée, à lui et à ses idées, sous nos yeux, plus de deux siècles plus tard.

      • Ouvrage très important qui réhabilite en quelque sorte Maximilien qu’on avait caricaturé car il ébranlait le nouvel ordre bourgeois.
        Il nous faudrait un Robespierre aujourd’hui pour calmer définitivement les intégristes et rétablir la laïcité à l’aide d’une nouvelle Terreur antireligieuse.

      • Oui, oui, c’est bien, c’est beau mais c’est complètement à côté de la plaque : je vous parle très précisément de « curé », vous en faites six misérables mots (« Robespierre n’était ni un curé ») sans lien avec le reste du hors sujet ; je vous parle d’un point particulier du robespierrisme sans jugement moral a priori (la religiosité rationaliste), vous me dites à quel point on l’a moralement mal jugé (dixit un *historien*) et à quel point c’était un type bien…

        • Je trouve cette incapacité à penser en dehors du « c’est bien / c’est mal » assez terrifiante quand elle vient des apôtres de la « pensée complexe ».

        • Un zététicien blaireau – des nouvelles de Zorglub ? – vous dirait que vous faites « le sophisme de l’homme de paille » : on postule que je dis quelque chose sur le « mauvaiseté » de Robespierre et on s’empresse de répondre là-dessus pour ne pas répondre – le faut-il d’ailleurs ? – au seul et unique point que j’ai soulevé…

          • (Sans rien dire, bien sûr sur l’intrinsèque de l’argumentation hors sujet : argument d’autorité, confusion de la science historique et de la morale, assertions sans preuve… toutes choses de pleurnicheuses infalsifiables et/ou à valeur préjugée. J’en dors d’avance.)

        • « dixit un *historien* »
          Oui, historien, sans les astérisques dubitatives.
          Jean-Clément Martin, ça se différencie assez nettement de Stéphane Bern. Pas pour vous?
          Et par pitié épargnez-nous votre habituel couplet sur la « définition rigoureuse de la rigueur » et blah blah blah etc. On connaît la chanson paroles et musique.

  101. Tous les photographes ayant photographié Jane Birkin ont retouché ses fesses pour leur donner de la rondeur ;pourquoi ? Se sont-ils donné le mot ? Ont-ils été achetés ?

    Dans Projection Privée,on voit Jane Birkin nue (de face,de profil et de dos) ; le metteur en scène voulait des fesses rondes;il aurait pu choisir parmi les centaines d’actrices aux fesses rondes; mais non…il en a pris une aux fesses plates et a fait retoucher image par image.

    Telles sont les absurdités auxquelles s’accroche Dugong.

  102. Scoop bouleversifiant pour les athées à la petite semaine : on peut être un curé ET être un type bien.

    Et allons plus loin dans l’audace intellectuelle (Saint Philistin me pardonne) : un curé qui est un type bien est… un type bien ET un curé. Mais je sais, je sais, mon audace me perdra.

    • Un curé est un type qui accepte de se faire appeler « mon père » par des gens qui ne doivent rien à ses spermatozoïdes, et qui peuvent être plus âgés que lui.
      Ça suffit largement à le rendre bizarre, pour ne pas dire louche, à mes yeux. Un tel défi à la génétique la plus élémentaire cache forcément quelque chose.
      Même si ses actes ne sont pas répréhensibles, voire peuvent être à son honneur.
      Honneur…on y revient.

        • Pour les raisons que je viens d’évoquer, un curé qui accepte d’être pleinement curé est corrompu dès le départ.

          • Et s’il n’est curé que partiellement ?
            Ou s’il ne l’est pas factuellement, mais mentalement (un type qui a la foi et agit politiquement selon cette foi)?

          • Quel est le point commun entre un curé et un surdoué?
            Ils ont tous les deux sauté la classe de 6ème.

      • Voilà ce qu’on appelle de l’athéisme à la petite semaine : dogmatique, intolérant et pas très élevé spirituellement – religieux donc ?

        • Venez donc vous confesser, mon fils.
          Venez me dire, comme notre bonne tradition chrétienne l’exige, la phrase rituelle « Pardonnez-moi mon père, car j’ai péché. »

          Sérieusement, peut-on être un type bien quand on se prête à ces simagrées?
          Simagrées dont la charge et la puissance symboliques – domination/soumission/patriarcat/infantilisation – n’échappent qu’à nos congénères dotés d’un QI à un chiffre?
          Peut-on être un type bien quand on passe sa vie à faire ça ?

  103. Encore une odieuse prise d’otages en France,que dénonce le Ministre de la Santé:

    « C’est inadmissible », a fustigé François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention au sujet de la grève des biologistes. C’est un bras de fer qui se durcit entre les biologistes et le gouvernement. Opposés aux mesures d’économies dans le budget de la Sécurité sociale pour 2023, les laboratoires de biologie ne retransmettent plus les résultats des tests de dépistage Covid au SIDEP depuis jeudi. « Ils prennent en otage l’ensemble de la population », a-t-il ajouté au micro d’Europe 1.3

    • Le ministre aurait dit :
      « Les contrôleurs de la Santé exigent de voir les fascicules de test. »
      Oui…

    • Effectivement, il n’y a que le gouvernement qui a le droit de prendre la population en otage: cela s’appelle le confinement.

      • Précisons que les laboratoires continuent d’effectuer les tests PCR et autres;ils le font gratuitement . ( Du fait que les résultats ne sont pas transmis au SIDEP,ils ne pourraient être remboursés par la Sécurité Sociale.)

  104. Ce qui est assez terrifiant c’est aussi de se dire que cyrano, quand on connaît son petit tropisme autoritaire et sa politologie « factualiste » de papa droitard, serait le premier à faire du Malhuret s’il n’avait pas été touché par la grâce de la sainte potion marseillaise… Du genre « je t’en vais les dresser ces petits gamins capricieux teubés qui croient à la grande théorie du complot médical et refusent de voir les faits, rien que les faits plutôt que le charlatanisme ». Il est vrai qu’on se moque souvent de l’horoscope avant de prendre sa pastille d’homéopathie devant les dernières chroniques de Monsieur Lordon.

    (C’est infalsifiable, naturellement.)

    • Au cas où vous n’auriez pas compris, j’ai décidé d’assurer avec vous, au mieux, le service minimum. Et de le prendre à la blague autant que faire se peut.
      Vous n’imaginiez tout de même pas que j’allais convoquer Hegel, Spinoza et Mohammed Ali pour polémiquer avec un type qui parle de « youpins » ?

  105. Y’a Lordon… et y’a Aberkane,
    et là, franchement, il (m’a) fait rêver avec des « perspectives vertigineuses que la SCIENCE pourrait offrir avec… une souveraine République Maritime Française »,
    à l’opposé de « the science is clear » d’ Obama, reprenant le « there is no alternative » de Thatcher…

    … 16 mns sur les 32 (et ça va beaucoup plus loin que la culture des salades !) :

    https://www.youtube.com/watch?v=fW9ik4Ed6uE&t=944s

    • Sauf que cela pénaliserait les multinationales de la pétrochimie, donc les employeurs de nos dirigeants. Donc cette option ne sera pas explorée.
      Pas plus que le gaz de schiste français car cela mettrait un terme à l’inféodation de l’UE au gaz de schiste américain, ce qui est la raison primordiale de la guerre actuelle.

      • Vous êtes terriblement pessimiste !
        Rien ne dit qu’un jour « cette option ne sera pas explorée » ; « l’inféodation » n’est pas éternelle, et heureusement !
        Des bouleversements vont forcément se produire.
        Par contre, de tels changements nécessiteront des gens de valeur… et à tous les niveaux !

        • Non, il a raison. 200 milliard ne se trouvent pas sous les pieds d’un cheval. Pensez-vous que si toutefois nous les obtenions par X manoeuvres, ils ne soient pas un levier de sanction pour les agences de cotations, histoire de nous ramener dans la bonne perspective économique et énhergétiques ?
          Aberkane est talentueux, sa proposition a pour elle d’être formulée, mais yakafaukon ne se fera pas en un an. En admettons que nous ayons les fonds, et l’étude de faisabilité prendra plusieurs années.

        • C ‘est Blackrock/Mc Kinsey qui gouverne. Macron n’est qu’un sous-fifre.
          Pas question que l’UE dispose de son indépendance énergétique. D’où la destruction de notre parc nucléaire.

        • (Ses vidéos sont super bien foutues, il a un dont de la vulgarisation redoutable. Ce qu’il dit sur l’infrastructure est parfaitement juste comme une évidence, je regrette seulement qu’il ne vante pas nos réseaux fluviaux inexploités, laissés à l’abandon, et le plus illustre d’entre tous — plutôt que choisir ce lui de Panama, hélas, plus vendeur — ce fabuleux ouvrage de Pierre Paul Riquet qui mériterait la plume de notre hôte pour conter ce que tous les bureaux d’ingénierie du monde nous envient, les mecs sont babas d’admiration : la construction du canal du midi. Maintenant, je m’interroge, WTH. On ne fait pas la culture d’algues en mer d’Iroise comme on le ferait dans l’océan indien, il serait très décevant qu’il soit convaincu du contraire.

    • « la France pourrait produire autant de gaz que la Russie »

      A n’en pas douter, une solution d’avenir pour un pays démocratique, puisque sa combustion génère du dioxyde de carbone en quantité *(1kg de méthane en brûlant dans l’air libère presque le triple en dioxyde de carbone).

      Déjà, en solution « transitoire » pour éviter de cramer du charbon (yabon), c’est laisser nos « amis » allemands sacraliser un réchauffement à plus de 2,5°C à l’horizon 2100.

      * C’est de la chimie de base. Presque tout élève de seconde d’avant pourrait vous le montrer. Mais ça ne servirait probablement à rien. Les croyances l’emportent sur toute rationalité. Aucune vulgarisation ne peut s’y opposer. Surtout lorsque des gugusses comme l’aber s’en emparent…

      • La production de gaz combustible par utilisation des algues ne change rien au problème de fond (de cuve).

        • Euh, ça nous empêche de mourir de froid? Et accessoirement d’enrichir les multinationales US.

  106. Pierre, revenez et on fait une bande à deux. Le premier qui pointe son museau, on l’attaque à la récré.

  107. Ou alors je passe vous prendre en voiture et nous partons en goguette à Saint-Benoît-sur-Loire ; ça peut être chouette…

  108. https://www.huffingtonpost.fr/culture/article/la-jeune-fille-a-la-perle-de-vermeer-attaquee-par-des-militants-ecologistes_209528.html
    Moi qui suis un esprit simple, je ne vois pas ce qui fait de Monet et de Vermeer des alliés objectifs des grandes entreprises pétrolières.
    Pourquoi ces militants ne vont-ils pas s’en prendre aux sièges de Total, ExxonMobil et autres?
    Mieux encore : qu’est-ce qui les empêche d’aller attaquer les puits et les forages saoudiens, venezueliens, américains et autres?
    Mais…..eurêka ! Je sais pourquoi. S’ils faisaient ça ils risqueraient leur peau. En s’attaquant à Vermeer ils risquent un avertissement, et au bout de dix avertissements ils risquent un blâme.

    • Peut-être parce que Vermeer leur permet d’obtenir un buzz facile et international à peu de frais et sans trop de risque pour faire connaître leur cause ?

  109. Pourquoi ces militants ne vont-ils pas s’en prendre aux sièges de Total, ExxonMobil et autres?
    Parce que ce sont des couilles molles, certes, comme les cégétistes raffineurs qui empêchent les travailleurs de faire le plein et épargnent leur patron. Egalement parce que les totalitaires fascistes ou communistes ont toujours montré une haine de la culture et une appétence pour la tabula rasa.
    Mais surtout parce que l’extrême-gauche (actuelle) partage au fond les dogmes du capitalisme financier mondialiste: le sans-frontièrisme (pour les hommes et les flux financiers) et la marchandisation du corps humain qui en découle. Blackrock et les écolos gauchistes rêvent d’un monde où tout est fluide, où on peut changer de pays et de genre selon nos caprices, où rien ne vient entraver la circulation des flux financiers et humains, sur fond de transhumanisme (qui n’est rien d’autre que le recyclage fun de l’eugénisme nazi). Blackrock/Black blocs même combat!
    L’extrême-gauche qui coupe la tête des possédants (ou des valets des possédants) et qui la promène au bout d’une pique, cela n’existe plus. Les militants d’extrême-gauche sont des urbains fils de bobos. Ils ne vont pas couper la tête de leur papa puisqu’une fois leur prurit révolutionnaire passé, ils travailleront dans la boîte de com’ dudit papa!

    • Quand vous aurez écrit un truc de la qualité de « Cargo Culte » (voir en tout début de ce fil), vous pourrez évoquer la cotation de Gainsbourg à un quelconque Dow Jones de bazar.
      Avant, c’est imp(r)udent.

  110. Certains,ici, s’inquiètent de l’absence de Pierre Driout.
    Je rappelle:
    i) il n’est pas en bonne santé;il est fort possible qu’il soit à l’hôpital,trop mal pour se connecter (à supposer que l’hôpital offre cette possibilité.)
    ii) Il habite Rueil-Malmaison et est dans l’annuaire,sous son nom. Ceux qui souffrent trop peuvent fort bien lui téléphoner.

  111. Dugong 29 octobre 2022 At 8h26
    Ils avaient probablement été démontés pour maintenance.

    Si dans les photos,le sujet c’est le radiateur,pourquoi le photographe a-t-il fait retoucher les fesses ?

      • (Vous voyez, Pierre, voici un individu qui a une pratique des routes, a traversé des villes et des villages sans jamais s’être posé la question de l’utilité des tirets figurant les panneaux d’indication des villes… C’est très très lourd de sens. Et vous voudriez prendre à la lettre les reproches qu’il peut vous faire ? Allons, revenez ne soyez pas plus bête que lui…)

  112. Pour l’édification ludique des laborieuses poujadistes

    Des lettres ont sauté dans les commentaires récents, saurez-vous les détecter ?

  113. La Chine nous pique nos savants: Laurent Lafforgue (que le Maestro décrivait comme un trisomique baignant dans du liquide amniotique) a quitté l’Institut des Hautes Etudes Scientifiques en 2021 et a été embauché par Huaweï;ceux qui connaissent le sujet pourront comprendre comment un spécialiste de la « conjecture de Langland » peut être utile à des fabricants de téléphone.
    « 2021-…
    Chercheur chez Huawei »
    https://www.laurentlafforgue.org/cv.html

  114. Dugong 29 octobre 2022 At 11h49
    Elle a bougé et puis on l’a (re)menottée.

    Les marques étaient si tenaces ?

    • Il n’arrivera rien à Von der la hyène, championne du monde des conflits d’intérêts (le champion du monde est français et il est en colère).

      • Pas sûr, ça devient très gros. Le changement d’équipe italienne pourrait faire sonner le glas du grand n’importe quoi.

        • Sans déconner : Z’avez-vu qui est le bras droit de la Meloni ?! J’en ai déjà parlé ici – un pur produit de l’UE ;
          Meloni est une young leader…

          • … en tout cas, elle agira vraisemblablement comme tel ;
            Rishi Sunak (alias Rachid Sanak) est lui un young leader reconnu !

        • Du « grand n’importe quoi » : il s’agit pour ceux qui l’ont dessinée, de suivre une feuille de route, mise au point depuis des décennies… et appliquée autant et aussi loin que faire se peut.

          La souveraineté des peuples a disparu ; s’y sont substituées économie financiarisée, dépolitisation, absence de contre-pouvoirs, etc, etc ;
          Tant que les peuples s’en contentent du « grand n’importe quoi », tout va (à peu près !) bien…

      • Et alors ? So what, comme ils diraient là-bas…où le Fauci va tranquillement prendre sa retraite, tout comme va tomber dans les oubliettes fiston Biden.

        Le problème n’est pas là : il est dans la capacité des Etats à reprendre les rênes ;
        et pour le moment, c’est mal barré !

  115. L’association Française des culs Noirs s’insurge des conditions de travail de leurs collègues chinois

  116. C’est qu’à la différence de l’Aber, le vieux cul périgourdin (voire même péri-mé), tourne en rond(elles), dans ses bavardages…

  117. (le doubleiou qui fait la haine de l’étatsunien, ou presque, m’a échappée).

    Pour revenir à l’Aber, Flo dit qu’on ne cultive pas « les algues en mer d’Iroise comme dans l’océan indien » ; on s’en doute ;
    il me semble qu’il le dit ! il montre des ex, dont un en Corée du sud.

    il est extrêmement dommage, encore une fois, que la France ne fasse strictement rien d’intelligent de son outre- (dites ses outres !) mer, disséminée sur la planète, à part accueillir toute la misère de connasses venues accoucher.

    On se doute qu’une tel changement, comme d’autres (!) ne pourraient se faire du jour au lendemain ;
    ceci concerne nos petits enfants ! (et même plutôt arrière).

    On a l’impression, à vous lire, vous et les autres, que les choses sont fixées à tout jamais !
    ben non ! certains (pays et même gens) avancent, sont capables de s’émanciper, mais « on » se garde bien d’en parler ! Peu importe…

  118. Du caca de tomate sur la vitre d’un Vermeer :
    Le buzz se limite au tout petit cercle de l’Occident.

    Le reste du monde, n’en n’a strictement rien à cirer, et ne sait même pas qui est Vermeer, ni où est la Haye et encore moins son (superbe) Mauritshuis !

  119. Le seul intérêt de l’absence de Mr. Driout, c’est que ça nous change du disque répétitif en mode Dugong ; zzzzzzzzzzzz comme dirait Josip.

    Sauf que là – ce sont-ils mis d’accord ? – c’est Flo qui remplace ; et franchement, le disque, en un temps relativement court, commence déjà à nous zzzzzzzzzzzzz.

    (ce qui, au passage, permet à Dugong de se fatiguer, au minimum… et à Flo de s’abstenir de nous dire des histoires beaucoup plus intéressantes, comme elle sait le faire).

    • « Cette décision est motivée par une pénurie inquiétante de personnel médical ainsi que par la baisse des cas de Covid-19. Le nouveau gouvernement annulera également les amendes infligées à toutes les personnes de plus de 50 ans qui n’ont pas été vaccinées, a-t-il ajouté. »

      Rhooo

      Je maintiens, Cyrano, qu’avec l’Italie en mode pogo que ce n’est pas du tout cuit pour Ursula qui a déjà la Cour des comptes de l’union sur le dos.

      • Dans un système totalitaire -et l’UE est un système totalitaire- le chef a toujours raison. Entre la hyène et Meloni, Mussolini n’est pas celle qu’on croit.

      • Le rhoo me semble de trop.
        Près de trois ans, quand même, en attendant la suite ; la von der Leyen n’est qu’un pion ; un pion chasse l’autre.

        Sinon, dans les nouvelles neuves, le tsar n’a pas aimé que ses navires soient visés en Mer Noire, et il a décidé de mettre un stop aux livraisons de céréales.
        Là aussi, on attend la suite.

        • Moi c’est votre commentaire qui me semble en trop.
          Vous commencez à me pomper sérieusement, à ne jamais être d’accord quoique l’on puisse mettre, à vouloir régir, WTH.

  120. Ça va devenir vraiment difficile de maintenir l’obligation « vaccinale » pour les soignants;aujourd’hui,les non-complotistes sont obligés de reconnaître que le prétendu vaccin n’empêche pas de contaminer les autres;bientôt ils devront reconnaître qu’il n’empêche pas de contracter le covid.

    Macron ,lui, s’obstine;l’obstination peut conduire au délire.

  121. A 82 ans, Monsieur Pelosi est très vaillant;il a réussi à appeler la police en se cachant de l’intrus;et quand les policiers sont arrivés,il se battait avec son agresseur,tentait de lui arracher son marteau;les flics n’ont pas été assez rapides: Pelosi s’est pris un coup de marteau sur la tête;fracture du crâne.

  122. « Je ne suis pas là pour vous désennuyer dans votre vie de merde… »
    Mais, bien sûr que si ! Vous êtes l’amuseur de service – pas le seul ici, certes ;
    et pour tenir autant d’années, faut vraiment s’ennuyer…

  123. Dugong 29 octobre 2022 At 18h22
    L’IHES n’est pas une institution publique…

    Ce n’est pas non plus une institution totalement privée.
    Elle touche 2 790 000 euros de l’Etat chaque année;Villani rejoint l’IHES et « sera titulaire de la Chaire IHES-Université de Lyon en analyse ».

    Le Ministère,qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez est très content que Huaweï donne des sous,ce qui lui évite d’avoir à augmenter la subvention.
    voir page 7
    https://www.ihes.fr/wp-content/uploads/2016/09/ihes-brochure-institutionnelle.pdf

  124. IHES
    1 SEPTEMBRE 2022
    Cédric Villani rejoint l’IHES
    Communiqué de presse – 1er septembre 2022

    Cédric Villani, mathématicien spécialiste en analyse, lauréat de la médaille Fields en 2010 et ancien député, rejoint l’IHES à partir du 1er septembre 2022. Egalement rattaché à l’Université Claude Bernard Lyon 1, il sera titulaire de la Chaire IHES-Université de Lyon en analyse et partagera son temps entre les deux institutions.

    https://www.ihes.fr/cedric-villani-rejoint-ihes/