Quenelles

Jusqu’à ces derniers mois, je ne connaissais de la quenelle que celles qui se mangent, avec ou sans sauce Nantua.
Enfin Dieudonné vint, et par lui la quenelle devint un signe d’engagement politique. « Protestataire », dit le supposé humoriste. « Anti-système », prétend cette grande courge d’Anelka — j’adore les libertaires multi-millionnaires.
Non : la « quenelle » est un signe nazi réprimé (à l’origine, le geste est une répression du salut hitlérien, comme on le voit dans le Docteur Folamour de Kubrick) :

http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/31/quenelle-docteur-folamour-stanley-kubrick-inspire-salut-dieudonne_n_4523726.html

Pour ceux qui douteraient encore, la mise en situation dudit geste est éloquente. On ne fait pas de quenelle en faisant la queue chez l’épicier : on en fait devant les monuments aux morts de la Shoah, on en fait dans les camps d’extermination, partout où le souvenir des six millions de Juifs anéantis par l’idéologie de la « race supérieure » — celle à laquelle appartient Dieudonné M’Bala M’Bala, certainement — est encore vivace.

http://k00ls.overblog.com/2013/12/pour-ceux-qui-prétendent-que-la-quenelle-n-est-pas-un-geste-antisémite.html

Comme le dit Emilie Frèche dans une tribune du Monde : non, ce n’est pas un geste « anti-système » — et le fait même que certains le revendiquent donne juste la mesure de leur hypocrisie.

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/01/07/non-monsieur-anelka-la-quenelle-n-est-pas-antisysteme-au-contraire_4343603_3232.html

Le problème, c’est qu’un geste diffusé en circuit interne par un histrion, dès qu’on lui offre des tribunes en le censurant et en l’interdisant (ce qui, dans la Société du spectacle, revient à lui donner une visibilité supplémentaire) est repris en masse par des gosses à tête creuse. Ce ne sont plus quelques fachos qui en remettent une couche : ce sont des cohortes d’élèves, saisissant l’opportunité de la photo de classe.

http://www.ledauphine.com/savoie/2013/11/15/chambery-7-lyceens-font-la-quenelle-sur-la-photo-de-classe

« Ouf, nous n’avons pas été sanctionnés » ont-ils tous crié en chœur en descendant du bureau du proviseur, tout à l’heure, devant l’entrée du lycée Monge de Chambéry. A 15 heures, ce vendredi 15 novembre, 7 lycéens ont été convoqués par le chef d’établissement pour s’expliquer de leur geste : sur leur photo de classe ils ont fait « la quenelle ». Pendant 10 minutes le proviseur leur a reproché la portée antisémite de ce geste », explique le journaliste du Dauphiné. Et de conclure : « Aucune sanction n’a été prononcée. »
Du coup, ils sont imités un peu partout. Bravo aux administratifs qui par leur laxisme encouragent tacitement l’expression de la Bêtise et de la Haine.
Oh, comme je reconnais bien là le courage de l’institution scolaire ! Du coup, les sept jeunes imbéciles de ce bac pro électro-technique se sentent « fiers d’avoir fait réagir la hiérarchie ». Lesdits élèves auraient dû être sanctionnés, et durement, pour apologie de crimes contre l’humanité — tout comme Dieudonné est régulièrement condamné pour injures à caractère raciste, ce qui pourrait paraître paradoxal pour un homme qui en 2007 apportait son soutien au CRAN


mais qui ne l’est pas, apparemment, aux yeux de tous ceux qui viennent à ses spectacles, Africains musulmans, islamistes voilées, petits fascistes qui seraient blonds s’ils ne se rasaient pas le crâne. Le public de Dieudonné est à la fois varié et monocolor – dans les bruns.
Valls avait-il raison de faire interdire les spectacles somme toute confidentiels de Dieudonné ? C’est lui donner une audience qu’il n’osait espérer. Alors, une raison plus tordue peut-être ? Ma foi, je serais tenté d’y voir (comme dans la publication, sur le site du Premier Ministre, de ce rapport décoiffant sur l’intégration, le mois dernier) une poussette au FN, dont le PS espère, de toute évidence, qu’il sera sa planche de salut aux élections prochaines et, surtout, en 2017. En cristallisant l’extrême, en réalisant en quelque sorte la bi-polarisation Gauche / Extrême droite dont avait rêvé Patrick Buisson pour Sarkozy (une stratégie qui a fait long feu), il se positionne comme le recours à la bête immonde, qui s’est appelée Le Pen dans les années 80, lorsque Mitterrand a réinventé à son profit la politique du pire, et qui prend aujourd’hui l’apparence bouffie d’un type dont on devrait exiger, avant tout, comme le signale le Canard enchaîné de cette semaine, qu’il paie ses amendes et rende des comptes à la justice fiscale. Mais il serait trop simple de se contenter d’appliquer la loi : on en invente une autre spécialement pour lui.
Ce faisant, on en fait une victime, et il a beau jeu de s’inviter sur YouTube pour mettre en scène le calvaire que lui fait vivre aujourd’hui le gouvernement — pauvre Christ recrucifié qui a la douleur d’apparaître à chaque bulletin d’information depuis dix jours.


Au passage, Dieudonné devrait être salué par Israël : il est parvenu à faire de l’antisionisme, qui peut avoir ses raisons, un synonyme de l’antisémitisme, qui n’a que des déraisons. Et salué par tous les pédagogues mous qui organisent des débats sur ce pauvre clown au lieu d’apprendre à leurs élèves que toutes les opinions ne se valent pas.

On se rappelle la Vague, le film d’Alexander Grasshoff inspiré de l’expérience de Ron Jones au lycée Cubberley de Palo Alto en 1967. Un signe cabalistique quelconque, même s’il n’est pas un signe de reconnaissance hitlérien au départ — ce qu’est la quenelle — finit forcément par devenir un salut fasciste. L’embrigadement commence au signe de reconnaissance, à la certitude d’être membre d’un groupe à part, en butte (forcément !) à l’hostilité de tous les autres. Alors, quand on s’en prend au leader d’un tel mouvement, comment s’étonner que les têtes creuses finissent par penser qu’il est un prophète ?
Jean-Paul Brighelli

 

PS. Quant à l’origine du mot dans la bouche de Dieudonné, c’est apparemment une déclaration pleine de tact de l’humoriste :  » L’idée de glisser ma petite quenelle dans le fion du sionisme est un projet qui me reste très cher ». « Glisser une quenelle », en argot, c’est sodomiser. Ma foi, on apprend au passage que celle de Dieudonné n’est pas bien grosse. Allez savoir si ceci n’explique pas cela.

40 commentaires

  1. Ah, les désarrois de l’élève Brighelli … Mais en l’occurrence, c’est M’bala M’bala l’homme sans qualité.

  2. « Lesdits élèves auraient dû être sanctionnés, et durement, pour apologie de crimes contre l’humanité ». Vous êtes sérieux là, ou c’est du second degré ?

  3. Il est clair que Jean-Paul Brighelli ne maîtrise pas son sujet et ne fait que répéter le discours convenu ressassé ad nauseam depuis quinze jours. Mais puisqu’il faut avoir un avis sur tout…
    Autant je partage en grande partie les opinions éclairées de JPB sur les questions éducatives, autant là, je suis très déçu de son incompréhension manifeste d’un phénomène sociologique nouveau et majeur. Question de génération sans doute.

    Signé : un collègue.

  4. Bonne année à tous !

    « comment s’étonner que les têtes creuses finissent par penser qu’il est un prophète ? »

    Les têtes creuses qui s’étourdissent lors des pestacles de dieudonné sont aussi celles qui, lorsqu’on leur cherche quenelle, éclatent en faisant le plus de dégâts.

    Oserais-je conjecturer que dum dum ne vient pas du nom d’un faubourg de Calcutta selon l’étymologie communément admise mais de l’allemand dumm ?

  5. Heureusement notre président a fait Baise’sup’ il va fesser les parties charnues de ces jeunes gens rue du Cirque en l’air et tout va rentrer dans le rang …

    P.S : Pardon j’avais lu des godes à tête chercheuse au lieu de gosses à tête creuse ! L’instruction n’est plus ce qu’elle était.

    • En cas de quenelle de Brest, que fera le chef d’établissement ?

      Interdire la lecture de l’œuvre de Jean Genet dans le règlement intérieur ?

      En tout cas, la collusion de certains militants pro-palestiniens avec la mouvance dieudonné est patente. Ce qui ne doit pas nous empêcher de fêter la mort de la charogne comateuse qui a couvert le massacre de Sabra et Chatila dont Genêt a tiré un de ses chefs d’œuvre.

  6. C’est pas le tout cela mais est-ce qu’on ne pourrait pas revendre les droits sur la quenelle aux chinois ? Histoire de se faire un peu de blé … les grecs ont bien vendu le port du Pirée aux célestes fils du ciel (il est vrai que nous ne risquions pas de refiler le port de Massilia la belle avec ses mandarins de la CGT).

    P.S Faites passer le message : en France on n’a pas de pétrole mais on a des quenelles d’honneur.

  7. La quenelle, un salut nazi retenu? N’importe quoi! Je tombe de ma chaise à la lecture de votre billet, pas pour sa stupidité, mais parce que je ne vous voyais vraiment pas du côté des tordus en tout genre qui sévissent aux micros et caméras de la médiasphère. Tenez, une vidéo vous montrant l’histoire de la quenelle, intitulé « La quenelle pour les nuls »:

    https://www.youtube.com/watch?v=3USxCxYk-Cg

    Reprenez vos esprits, et surtout renseignez-vous un peu, parce qu’avec des billets comme celui-ci tous vos beaux discours sur la décadence de l’école républicaine tombent à l’eau. Car qui peut croire pareil manipulé par une mode et un discours bien-pensant médiatique?

  8. Ces élèves auraient dû être puni pour paresse. Qu’est-ce que la quenelle sinon un bras d’honneur fatigué ?
    Tout cela parce qu’un histrion joue à l’antisémitisme pour se rendre populaire et bénéficie de la publicité gratuite d’une certain Valls.
    Mais il est vrai que Dieudonné et Valls sont d’accord pour soutenir l’amalagame antisémitisme = antisionisme, l’un pour justifier
    l’antisémitisme, l’autre pour condamner l’antisionisme.

  9. Présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres

    Étoile de la mer voici la lourde nappe
    Et la profonde houle et l’océan des blés
    Et la mouvante écume et nos greniers comblés,
    Voici votre regard sur cette immense chape

    Et voici votre voix sur cette lourde plaine
    Et nos amis absents et nos cœurs dépeuplés,
    Voici le long de nous nos poings désassemblés
    Et notre lassitude et notre force pleine.

    Étoile du matin, inaccessible reine,
    Voici que nous marchons vers votre illustre cour,
    Et voici le plateau de notre pauvre amour,
    Et voici l’océan de notre immense peine.

  10. As-tu du ventre Rodrigue ? demandait Chimène à l’élu de son coeur.
    Car enfin il est prouvé que les bons niqueurs sont grassouillets … ça fait la rue du Cirque !

  11. Et nos amis absents et nos cœurs dépeuplés,
    Voici le long de nous nos poings désassemblés

    On devrait mettre ces vers en exergue de ce blog.

    Vous vous ennuyez, Dobo ? Venez donc piquer nos élèves pour les calmer un peu. Avec tous ces secondes qui ont été refusés en lycée pro et qui atterrissent au lycée, c’est sportif… En Janvier, d’habitude, on a réussi à les calmer. Pas cette année. Et puis les récupérations à répétition le mercredi et puis ces collègues qui ont de la laine qui pousse sur le dos …

  12. Il ne faudrait tout de même pas trop jouer les idiots utiles.
    Maintenant on met les gens en garde à vue pour un objet qui pourrait ressembler à une quenelle, celle qu’on mange, et on les accuse d’incitation à la haine raciale.

    AFP :

    ***********
    Le leader d’un mouvement appelant au départ de François Hollande, David Van Hemelryck, a été interpellé dimanche au départ d’une manifestation à Paris alors qu’il gonflait un petit dirigeable, car sa forme évoquait une quenelle.

    Les policiers présents place du Châtelet vers 14h ont estimé que, compte tenu du contexte, ce dirigeable d’environ six mètres de long et un mètre de diamètre « était susceptible de constituer un trouble à l’ordre public » et apparaissait « provocateur ». La quenelle, geste de ralliement du polémiste Dieudonné défraie la chronique depuis plusieurs semaines.

    Agé de 34 ans, David Van Hemelryck a ensuite été placé en garde à vue pour incitation à la haine raciale au commissariat du IIIe arrondissement. Il s’y trouvait toujours dimanche en fin d’après-midi.
    ***********

  13. Projet de loi :
    Tout objet en forme de quenelle à l’entrée du territoire sera immédiatement saisi par les douanes et expertisé par une commission d’experts indépendants afin de juger sur le champ le contrevenant.

  14. Je ne partage pas l’analyse de Mr Brighelli lorsqu’il écrit que Dieudonné est parvenu à faire de l’antisionisme un synonyme de l’antisémitisme. Cet amalgame n’est pas né de Dieudonné, il lui est très antérieur. Et cet amalgame tragique interdit tout échange sur une question géopolitique pourtant majeure depuis 50 ans qui a, depuis son origine profondément divisé des hommes que l’on ne peut pas décemment taxer de nazisme. Une petite anecdote me revient en mémoire : J’avais écrit un commentaire en 2009 à l’ « EXPRESS » que je reproduis ici :
    « Qu’est-ce qu’un antisémite aujourd’hui, sinon un antisioniste qui se fâche ? La création d’Israël en 48, pour que puisse s’y consoler le demi-cadavre d’une communauté religieuse qui n’avait jamais cessé d’être détestée, n’a pas fini de charrier son poison mortel dans la tête de ceux qui détestent le capitalisme, les riches, l’occident et tout ce qui, de près ou de loin, est associé par l’arabe au blanc.
    Ceci dit, il est bien difficile de soutenir, face à un palestinien qui connait son histoire, que sa terre n’a pas fait l’objet d’une colonisation par la force. Le sénateur Marshall était formellement opposé à la création d’un état juif, non pour des raisons morales mais pragmatiques qui lui faisaient craindre une guerre sans fin au moyen orient. La légitimité de l’existence d’un état juif en Palestine n’a jamais cessé d’être contestée depuis, simplement parce qu’elle était contestable pour des raisons objectives. Le mouvement sioniste n’était-il pas condamné comme terroriste dans les années 30 ?
    Si Ben Gourion a toujours défendu l’idée selon laquelle l’existence d’Israël ne pourrait être défendu par d’autres moyens que ceux des armes, peut-être est-ce parce qu’il savait que la Shoa ne constituait pas à elle seule une raison valable à sa proclamation en 48.
    Le discours de Dieudonné a ses racines plantées dans cet avorton de l’histoire. Ne pouvant supporter la vue de ce bâtard politique, il rêve de le tuer.
    Considérant moi-même que la création d’Israël fut, en son temps une faute politique, je comprends cette réaction mais je crois qu’elle manque de discernement et de réalisme.
    Quant aux arguments de Dieudonné pour faire prévaloir son point de vue, ils ne volent pas bien haut, mais ils complètent bien le tableau du folklore culturel français. »
    En réponse à ce commentaire, j’avais reçu de l’Express la réponse suivante : « votre message a été modéré, merci de ne pas tenir de propos antisémites sur notre site ».
    A moins que mes propos ne révélèrent VRAIMENT une idéologie antisémite, auquel cas j’irai d’urgence consulter un exorciseur, vous avez donc là un cas typique d’amalgame entre opinion critique vis-à-vis d’Israël et antisémitisme néo-nazi. Et si j’évoque plus haut un amalgame tragique, c’est parce qu’à force de ne donner le choix qu’entre une interprétation monacale de l’histoire, et le purgatoire néo-nazi, lorsque vous transformez un débat historique en conversation de couvent, lorsque vous faites d’une question politique majeure un gigantesque éteignoir de l’intelligence, l’humanité sécrète toujours de redoutables antidotes.

  15. Ouais, enfin, il n’a pas fait que ça, votre petit chouchou, Florence. Il trouble beaucoup l’ordre public depuis pas mal de temps. Ce n’est pas un petit ange !

  16. Dobolino
    et alors, on n’a plus le droit en France d’être un trublion ?
    Ce gars est toujours resté dans la légalité et on invente n’importe quoi pour le mettre en garde à vue. En garde à vue pour un ballon qui pourrait avoir une forme de quenelle et qui donc ferait l’apologie de crimes racistes !
    Si vous trouvez ça normal, ne vous étonnez pas qu’un jour ce soit votre tour, ou le tour d’un de vos amis.
    C’est avec des histoires de ce type que l’on voit les gens comme ils sont.
    Ce type ne vous plaît pas alors, on peut le mettre en garde à vue dix fois en dépit de la loi et cela ne vous dérange pas.

    Démocrate en peau de lapin !

    La gauche perd toute crédibilité dans tous les domaines, y compris celui de la liberté d’expression.

    • Un trublion qui sème le désordre aux cérémonies du 11 novembre ? Et c’est à moi,  » gauchiste  » (en peau de lapin certes ! ) qui doit expliquer à des gens de votre qualité que c’est grave, très grave ? C’est vous qui perdez toute crédibilité ! Travail, famille, patrie, et la famille française un papa une maman en veux-tu en voilà puis brutalement on trouve charmant un jeune homme qui manifeste violemment lors du salut au drapeau.
      Il n’y a pas que la  » gauche  » qui a perdu le nord, dans ce pays !

  17. Les éditions Jean-Claude Gawsewitch déposent le bilan
    Placées en cessation de paiement, les éditions Jean-Claude Gawsewitch ont déposé le bilan le 16 janvier auprès du tribunal de commerce de Paris, a indiqué lundi l’éditeur, confirmant une information de Livres Hebdo. « L’année 2013 a été très mauvaise et les banques ne m’ont pas soutenu. Je suis le seul actionnaire de la maison et ne peux pas continuer », explique le fondateur Jean-Claude Gawsewitch qui conserve cependant les éditions Balland, dont il avait acquis la marque en 2006. L’ancien patron de Ramsay avait créé cette maison d’édition à son nom en juin 2004, diffusée par le CDE-Sodis. Il a publié de nombreux documents dont « La Fabrique du crétin » de Jean-Paul Brighelli ou « Le livre de ma mémoire » de Danielle Mitterrand, « Le code Voynich », les romans de fantasy de Victor Dixen… Il a aussi découvert l’auteure de BD Pénélope Bagieu.La maison, où travaillaient sept personnes, compte 250 titres à son catalogue et publiait 40 titres par an.Jean-Claude Gawsewitch poursuit l’activité des éditions Balland et conserve deux salariés.

  18. Les PUF ont été rachetées par le fonds d’investissement Scor présidé par Denis Kessler … on n’arrive plus à faire son beurre dans l’édition !

    Pendant ce temps-là JPB publie un article sur les Zep … zones d’édition prioritaire !

  19. Oui merci pour l’éclaircissement,
    La signification de ce geste débile n’était pas acquise, n’étant pas moi même assez lobotomisé congénitalement …
    En effet c’est bien le signe de ralliement de tous les débiles antisémites, nostalgiques du nazisme …
    Néanmoins je reste convaincu que le seul vrai racisme est celui des riches, opposés aux pauvres … le reste n’est que spectacle et diversion …

  20. IL est facile de s’insurger contre dieudo, mais quid des caricatures de charlie hebdo ou l’on voit le christ sodomiser un enfant ? Quid de la pièce de théatre ou l’on voit des comédiens jeter de la merde sur le christ? Quid des musulmans qui passent tous les jours pour des terroristes dans la pravda française ? que dire des femen qui profanent sans vergogne, et sans aucune intervention de l’Etat, nos églises ? Il faut remonter à Louis XIV pour trouver des dirigeants ayant la même capacité de censure que Manuel Franco Val ss… « est fasciste celui que je désigne comme tel et qui ne pense pas comme moi »

    Je ne parle même pas du plus scandaleux : la procédure d’interdiction du spectacle de dieudo qui va susciter à n’en pas douter l’ire de la cour européenne des droits de l’homme (bravo à klarsfeld à la fois juge et partie dans cet histoire).

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here