Il y aura 200 ans, le 5 mai prochain, Napoléon mourait à Sainte-Hélène.

Passons sur les indigénistes qui ne veulent pas célébrer l’un des derniers grands hommes d’une histoire — la nôtre — qui jusque-là n’en manquait pas : ce sont les mêmes qui aux USA veulent débaptiser les écoles George-Washington ou Abraham-Lincoln, sous prétexte que l’un et l’autre eurent des esclaves. Quitte à oublier que sans le premier, il n’y aurait pas eu d’Etats-Unis, et que sans l’autre, ils en seraient encore à ramasser le coton en balbutiant des « Oui, m’dam’ Sca’lett » mémorables. Soyons précis : Napoléon a rétabli l’esclavage pour tenter de damer le pion face à la perfide Albion, qui n’en faisait pas moins, et n’a interdit la traite que pour brimer la France dans ses « îles à épices ». Les vrais enjeux étaient là, à l’époque — pas dans d’hypothétiques « droits de l’homme »…
À noter qu’aujourd’hui, ces mêmes Droits de l’homme sont pris en otages de nos relations avec la Chine — alors même que tout le monde se fiche des Ouïghours, fanatiques parmi d’autres.

Bien sûr, en tant que Corse, j’ai des sentiments mêlés pour l’Empereur. Il a délégué dans l’île l’infâme général Morand, chargé de mater les paolistes, et responsable peut-être de la torture et de l’assassinat de quelques-uns de mes ancêtres.
Dégâts collatéraux de la construction de l’Empire… Faut-il que je demande une compensation ? Un remboursement ? Des génuflexions ? L’ancien autonomiste que je fus sait bien que lorsqu’il fustigeait « l’Etat colonial », c’était façon de parler. Et que le facteur économique est déterminant en dernière instance. Tant pis si nombre de mes amis sont morts d’excès de rhétorique — et de balles de M16 ou de Glock 26.

Pour bien évaluer l’ombre portée de Bonaparte, je passerai par l’Aiglon, la pièce avec laquelle Edmond Rostand assit définitivement sa renommée, en 1900 — avec Sarah Bernhardt dans le rôle-titre.
Et pour parler de l’Aiglon, j’évoquerai d’abord Cyrano. Si, tout se tient.

Rostand était alors ce que ‘on appelle dans le jargon du théâtre un « auteur tombé ». Aucune de ses pièces précédentes — malgré Sarah B*** — n’avait marché. Et vous n’en connaissez d’ailleurs aucune. Il était au bord du rouleau et du gouffre, moral et financier. Ce ne sont pas les poèmes rose bonbon de Rosemonde Gérard, sa digne épouse, qui allaient faire bouillir la marmite. Il a donc osé un pari très risqué : écrire une pièce contre toutes les esthétiques de son temps, réalisme, naturalisme ou symbolisme, en pariant que le Romantisme n’était pas mort en France.

Pourtant, Louis-Philippe, le « roi-bourgeois », et surtout Napoléon III, idole de tous les Monsieur Homais de l’Hexagone, avaient fait de leur mieux pour briser la fibre romantique héritée de l’Empire : se rappeler le début de la Confession d’un enfant du siècle, où Musset évoque cette « génération ardente, pâle et nerveuse » : « De temps en temps, dit-il, leurs pères ensanglantés apparaissaient, les soulevaient sur leurs poitrines chamarrés d’or, puis les posaient à terre et remontaient à cheval. » Sauf quand, soûls perdus, ils tombaient dudit cheval et se brisait le crâne, comme le papa de George Sand.
Après 1815, quand l’ordre metternichien du Congrès de Vienne restructure l’Europe, il n’est plus permis de rêver que par écrit — et encore ! Napoléon III a senti dans la seconde moitié de son règne qu’il lui manquait la consécration militaire ; il est allé la chercher en Italie, en Crimée et au Mexique — mauvaise pioche. Puis à Sedan — idée fatale.
Hugo avait bien compris à quel point Napoléon Ier manquait aux Français. C’est sur cette idée qu’il a écrit Napoléon-le-Petit, et « l’Expiation », dans les Châtiments.

La France d’Edmond Rostand, assommée par la perte de l’Alsace-Lorraine, espère un sauveur. Rostand, avec Cyrano, lui procure un panache que les brasseurs d’affaires de Suez et de Panama étaient bien en peine de lui fournir.
Cyrano était une métaphore totale, survolant trois siècles. L’Aiglon l’explicite : quand au dernier vers Metternich ordonne « Et vous lui remettrez son uniforme blanc », rhabillant le prince défunt en archiduc d’Autriche, pour effacer l’Empire et la République, parce qu’il sent que la République et l’Empire vont contaminer l’Europe entière (et de fait, en 1848…), le public entier était en larmes. Comme à la fin de Cyrano, où il attendit cinq minutes avant d’applaudir, parce qu’il refusait qu’une telle pièce fût finie…
C’est ce qu’a senti Rostand. Il a écrit les pièces de la revanche. Evoquer l’Empire, c’est appeler à une nouvelle guerre (et de fait, en 1914…). Napoléon était le nom de la grandeur de la France. Il l’est encore. « Lui encore ! Lui toujours ! » disait Hugo.

Ceux qui célèbrent aujourd’hui Napoléon refusent que la France s’achève — malgré les collaborateurs de Metternich-Merkel, malgré les petits marquis de la vague Woke, et malgré Napoléon IV-le-Minuscule. Ils refusent de rendre les armes.
Tant qu’à faire, ils refusent que la République soit enterrée sous la pseudo-démocratie, le destin collectif ramené à une histoire de masques par des médecins qui se croient des prophètes, et la jeunesse sommée de choisir entre le canapé, la barrette de shit et un emploi instable chez Uber ou Deliveroo. Il nous faut De Gaulle. Il nous faut Napoléon.

Je sais bien qu’on ne trouvera pas tout de suite un second Bonaparte. Seules des situations désespérées, des guerres étrangères ou civiles, engendrent ce type d’hommes. Mais nous pourrions déjà nous souvenir que Napoléon, obscur lieutenant, est sorti de la « levée en masse » décrétée par la Convention, quand il a fallu sauver le pays des envahisseurs qui se pressaient à nos portes et des conspirateurs qui minaient la Révolution de l’intérieur. C’est de cette levée générale que nous avons besoin — et cela dépasse, et de beaucoup, les intérêts électoraux de tel ou tel parti.

Il est significatif que l’exécutif ait hésité à commémorer Napoléon. Non pour ce qu’il fut, mais pour ce qu’il risque de représenter aujourd’hui : un homme qui a unifié l’Europe sous sa houlette, et qui, au passage, a neutralisé l’énorme dette de l’Ancien Régime. Si vous voyez ce que je veux dire.

Jean-Paul Brighelli

296 commentaires

    • « le ministre est-il vraiment au courant de cette tambouille mitonnée dans les Inspections générales ? »
      S’il ne l’est pas, que fait-il à ce poste ? S’il l’est, que fait-il à ce poste ?

      • Il fallait dire ça à Vallaud-Belkacem, Hamon, Peillon — et quelques autres. Blanquer erre au milieu des ruines.

        • A ce compte, autant rappeler l’héritage, funeste et empoisonné, des illégitimes décisions prises avant 1981 et remonter jusqu’au sieur Haby.
          « Les ministres, les pédagogoles et autres admirateurs du Meirieu, tous ceux qui vivaient des scandales monstrueux anéantissant l’Instruction publique, sont sans cesse à dire qu’on pouvait réformer les abus sans déblayer. Ils auraient bien voulu qu’on nettoyât l’étable d’Augias avec un plumeau. » (the original seems to have been garbled, comme disait Heinlein)
          Vrai qu’un ministricule ou ministrinocule (avec ou sans accent) ne saurait à la fois travailler et faire de la gym, jouer à la marelle, afficher son ignorance de la conjugaison du verbe « être En Marche ».

          Incidemment, merci d’avoir levé la censure. 😉

          • Je suis en train de l’écrire — pour un livre qui paraîtra en janvier prochain.

  1. « …et qui, au passage, a neutralisé l’énorme dette de l’Ancien Régime. Si vous voyez ce que je veux dire. »

    Bel exemple de conclusion-ouverture.

    (« neutralisé » ou « annulé » ?)

  2. La photographie de Sarah Bernhardt est dédicacée…à un certain Ludovic Paul; le Maestro conserve précieusement celle que lui a donnée la diva lors de sa visite à Belle- Ile en mer .
    Enlevait-elle sa jambe de bois pour faire l’amour ?

  3. Il est assez délicat de prétendre que Napoléon 1er a voulu imposer la forme républicaine à l’Europe entière alors qu’il s’est empressé de placer ses frères et ses maréchaux sur les trônes vacants d’Europe ! Hollande, Espagne, Naples, Suède etc.

    • Que Napoléon ait eu en tête l’Empire romain au temps de sa splendeur sans nul doute ! Qu’il ait pensé que l’intermède révolutionnaire devait être prolongé ad vitam aeternam cela m’étonnerait beaucoup ! Il a surtout voulu désouiller la Révolution comme le disait justement Joseph Regnault en réconciliant ensemble les divers ordres, le clergé, la noblesse et le peuple !

  4. Quand on épouse Marie-Louise l’héritière des Hasbourg – exactement comme Louis XVI épousant Marie-Antoinette – ce n’est pas certes pas pour chambouler l’ordre des trônes en Europe !
    Il ne demandait qu’une chose : s’entendre avec Alexandre de Russie et avec les Prussiens et les Autrichiens !

  5. Mon cher Lormier,

    Si j’étais Napoléon redivivus je ferais en sorte que tous les cinq ans nous élisions un Empereur d’Europe ! On réunirait une diète quelque part, mettons à Vienne centre géographique du continent et l’on se mettrait d’accord pour donner la couronne impériale qui retrouverait ainsi un nouveau lustre sur les épaules d’un homme – ou d’une femme.
    Cela aurait une vertu symbolique très forte !

  6. Pierre DRIOUT 1 mai 2021 At 14h20
    Il a surtout voulu désouiller la Révolution comme le disait justement Joseph Regnault…

    Regnault a dit cela ? Mais le mot est présent dans le Mémorial de Sainte-Hélène.

    « J’ai refermé le gouffre anarchique et débrouillé le chaos. J’ai dessouillé la révolution, ennobli les peuples et raffermi les Rois.  »

    Comte de Las Casas, Mémorial de Sainte-Hélène, t. III, 1828, p. 276

    • Mauvais choix. Durit est nul et sans courage. Le suivre c’est un coup à vous retrouver dans un fossé au petit matin avec 12 balles…

  7. Chouette photo !

    Votre article sur le bac n’est pas lisible in extenso.
    J’ai été comme vous, outrée de la pétition placée dans la revue de votre copine.
    Je suis dégoûtée de la fainéantise de certains profs et d’une grande partie des élèves. De l’attitude de pas mal de parents qui entretiennent ce farniente. J’ai eu des parents qui ont gueulé parce que je ne faisais pas deux fois le même cours. Oui, oui !
    Ce qui reste du bac se fera bien sûr en live. Et tant mieux.
    Sachez quand même que notre ministre, adulé par vous, a demandé à ce que les élèves de premières puissent barrer, eux-mêmes, dans la liste, les textes qui ne leur plaisent pas. Il suffit qu’ils gardent 3 textes de chacune des oeuvres intégrales et deux du « parcours » . Comme ils veulent les pauvres chéris. Oh, non Montaigne, ça m’emmerde. Oh, non Bossuet , fait iech.
    Toujours la même soupe vendue par TdeN : il joue au fort, ah, mais ils vont le passer leur bac de français, avec moi, hein, ça ne rigole pas, je suis le garant de … et en douce, il réduit ce bac de français à rien.
    Car c’est Blanquer, le Blanquer que vous idolâtrez qui a réduit le bac de français à une vaste farce.

    • Même pas. L’allègement du Bac, ce sont les syndicats et les élèves qui l’exigent.
      Nos collègues sont souvent terriblement cossards.

    • Vous plaignez pas ! Vous pourriez être prof de manips comme en sciences physiques dont on perçoit mal l’assourdissant silence. Des khons !

  8. st vrai que la révolution met la quasi totalité de l’europe sur le dos de la France
    Napoléon c’est la forme finale de la révolution

    Des amalgameux voudraient confondre avec Napoléon III ; alors que dans les deux cas il y a un problème avec la démocratie (élections) ; c’est le seul point commun.
    Sedan c’est fatal 2 fois dans l’Histoire de France

  9. réchauffé (retour au chauffage) – des us et du ‘ressenti’
    j’ai (bien) connu un grand cantou où la légende disait qu’en des temps lointains les lépreux venaient s’y réchauffer (campagne paternelle) ;
    et que dire des « semi-detached » des banlieues anglaises… et leurs modes de chauffage ; n’y avait-il qu’au pub qu’on se réchauffait vraiment ?
    quant aux chaleurs sèche ou humides, tout dépend, là aussi, du ou des, contextes.

  10. Napoléon un grand homme?
    Non mais allô quoi!

    Pour ceux qui rêvent d’un chef à suivre peut-être.
    La liberté c’est beaucoup plus exigeant que de se soumettre au(x) puissant(s).
    Mais ça élève l’homme.

  11. L’humidité, l’humidité ! Voilà l’ennemie.

    Quant au conduit, il est souvent à section rectangulaire (ce qui n’est pas un problème en soi) avec un grand côté beaucoup plus grand que le petit ce qui entraîne un mauvais tirage. Le tirage varie en fonction de S.racine(L) où S est la surface de la section du conduit et L sa longueur.

    • Et elle tire moins sur le coup des midis quand le soleil tape plein pot sur le conduit…

      (couverture chauffante branchée 20mn avant de vous glisser dans vos draps – qui ne seront plus jamais humides – et vous pourriez redécouvrir l’acception du mot extase).

      • (« Et elle tire moins sur le coup des midis quand le soleil tape plein pot sur le conduit… ». Je la trouve magique cette phrase… Je ne l’ai pas souhaitée ! j’étais totalement sérieuse)

  12. « Et nous, les petits, les obscurs, les sans-grades,
    Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, malades,
    Sans espoir de duchés ni de dotations;
    Nous qui marchions toujours et jamais n’avancions;
    Trop simples et trop gueux pour que l’espoir nous berne
    De ce fameux bâton qu’on a dans sa giberne;
    Nous qui n’avons cessé d’aller par tous les temps
    Nous les grognards qui aimons voir l’aiglon au camp. »

    Oui….
    PS 1)Tirade honteusement modifiée pour introduire la contrepéterie.
    2)Le texte est peut-être trop long pour Lormier.

  13. Encore un pur hasard soigneusement improvisé : le coup d’État des colonels grecs en 1967 a eu lieu…le 21 avril.
    Visiblement, un petit passage par la case dictature façon Papadopoulos ne déplairait pas à certain(e)s ici…à moins qu’une préférence se fasse jour pour la Thaïlande???
    Mais non, voyons, puisqu’on vous dit que cette tribune des généraux était inoffensive, et qu’on les a mal compris…Ah la la, fachosphère, quand tu nous tiens…

  14. Nous les grognards qui aimons voir l’aiglon au camp.

    Nous les grognards qui aimons voir LES gLANDS aux cONS

  15. Rompu à la pratique consensuelle grâce à cette merveille qu’est le « bonnetdanisme », cela parait tout indiqué que notre guide suprême devienne le successeur corse de Napoléon 1er…

    Vive l’Empereur !
    Vive Jean-Paul Napoléon Brighelli !
    Vive la France Impériale !

  16. JPB autonomiste ? Avec un calibre dans la boîte à gants ? Aïo !

    Sitôt la France partie, la guerre civile éclatera. L’Onu interviendra, casques bleus à l’appui. Un calme précaire s’instaurera. La population d’origine continentale rentrera peu à peu au bercail, ou ailleurs…
    Le marasme s’instaurera. Pour survivre, les Corses vendront le pays au plus offrant.
    Alors, les Chinois s’installeront progressivement, submergeant les IFF et consorts. Ils installeront une base à Poretta pour faire pièce aux Américains de la VIème flotte à Naples.
    Puis les Corses disparaîtront.

  17. Cette nuit j’ai fait un songe …

    J’ai vu Brighelli-Matamore monté sur une grande rossinante, une espèce de bâtard entre un mulet et un âne, il croisait le fer avec une escogriffe chauve le Blanché ; le combat fut féroce et dura longtemps enfin un vainqueur se dessina ce fut JPB qui l’épée à la main sonna de la trompe et décréta ensuite l’âge d’or de l’éducation nationale française !
    Alors les cieux s’ouvrirent et chantèrent la gloire de Brighelli-Matamore !

    Je me réveillais tout en sueur ! Mais qu’avais-je donc lu la veille qui me mit dans un tel état ?

    • Un batard entre un mulet et un âne c’est impossible
      Le mulet étant un hybride stérile entre âne et cheval

    • Le batard renvoie plus à l’enfant alduterin
      Hormis les histoires de race chez les chiens (il y en a qui y tiennent aux histoires de race) par exemple)

    • Après la lecture du billet je verrai E.Rostand et Cyrano de Bergerac différemment.
      Instructif pour les gueux comme moi

  18. Tout – absolument tout est à vendre ! C’est le fin mot de l’histoire, l’innomé fondamental !
    D’après certains le capitalisme ne peut s’accomplir qu’à travers la numérisation de tout et de rien ! La numérisation la plus basique qui passera par le numéraire dématérialisé !

  19. Je ne reproche à personne de n’avoir pas mes idées politiques sur l’histoire du monde – je reproche aux autres de ne pas pousser leur raisonnement jusqu’à son terme !

  20. Pourquoi voulez-vous que les « raisonnements » aient nécessairement un terme ?

    Il est vrai que les vôtres sont généralement circulaires.

    • J’embrasse Dugong mais c’est pour mieux l’étouffer !

      J’adore la raison résonante …

  21. – Le syndic de faillite
    – Le grand cadavre à la renverse
    – Le passé qui ne passe pas
    – La sacro-sainte différence
    – L’universalisme

    Que de mots et que de maux !

  22. Comment liquider le mieux une civilisation ? C’est encore en prétendant qu’elle n’a jamais existé et en faisant table rase du passé.

  23. Nous ne manquons pas d’hommes à noyer sous les sarcasmes – nous manquons de dieux pour mettre des bornes aux entreprises humaines et aux propriétés différenciées de l’esprit et de la matière.

    • Les Romains ce grand peuple législateur comme l’appelait Regnault savait faire la différence entre une entreprise humaine momentanée qui est comme le ressac de la houle et une entreprise durable consacrée par les temps !

  24. Les complotistes ont mis en ouevre des moyens extraordinaires pour nous dissuader de nous faire vacciner.

    Voici le « témoignage » d’un de leurs trolls se faisant passer pour médecin:

    Dr. danice hertz Gastroenterology Mar 8, 2021
    « … I am in my 11th week of illness from the vaccine now and have ongoing paresthesias. I had a consult with the neurology department at the NIH. They are seeing many people with similar reactions and believe it is similar to what the long haul Covid patients have. They believe the vaccine can cause a sensory polyneuropathy. The antibodies produced to the covid spike protein triggered by the vaccine cross- react with antigens on nerve cells and cause a neuropathy. They believe I will recover slowly and it may take months or a year. This is the first explanation I have had and validation that this is a known complication of the vaccines. »

    https://www.medscape.com/sites/public/covid-19/vaccine-insights/how-concerned-are-you-about-vaccine-related-adverse-events

  25. Dugong a dit : « * souligner les mentions désirées »

    Dans le mille. Impeccable d’élégance.

    (À vous rendre agressive de frustration. La réalité me rappelle à mon champ, pff, mon lopin des possibles, qui est à présent derrière moi. That’s life. Hervé, tu ne faisais pas mieux. Cette leçon !)

  26. Dugong 1 mai 2021 At 10h59
    « J’voudrais pas crever avant d’avoir fêté le bicentenaire de ma bicoque … »

    Vous ne remarquez rien ?

    • Il imite Balavoine ? Entre ses histoires de moisissures et ses avc je crains qu’il ne finisse par battre le beurre avec sa petite soeur !

      • J’me présente je m’appelle Daniel …
        Alors je serai vieux
        Et je pourrai crever
        Je me chercherai un Dieu
        Pour tout me pardonner
        J’veux mourir malheureux
        Pour ne rien regretter
        J’veux mourir malheureux

      • Quelle teigne vous faites !

        Ce que j’avais remarqué, pour ma part, c’est le signal discret d’une angoisse-laquelle explique, à mon avis les rigolades sur le covid.

        Mais il est vrai que le Maestro a créé, avec Lormier, un personnage plein de noble humanité.

    • Je présume qu’on n’aura pas détruit toutes les « passoires thermiques » d’ici 2034.
      Devrai-je la défendre les armes à la main (le lance-flamme paraît adapté).

  27. Il finira liquide comme tous les grands capitalistes – certaines femmes avaient un destin d’horizontale – les capitalistes sont plutôt du genre à s’écouler au rabais dans les égouts de la conscience.

  28. “Même maintenant que je suis une vieille qui boite, c’est avec ce salaud que je désire faire l’amour”, disait Sarah Bernhardt.

    Jean Paul Brighelli et Sarah Bernhardt se sont-ils quittés bons amis ? Nul ne le sait.

    “Amour passionnel, disputes et morphine : la relation de Sarah Bernhardt avec son mari, le Grec Jacques Damala, est de courte durée, mais elle marquera à vie la célèbre comédienne.

    Elle l’aimait si fort que c’en était maladif, à tel point qu’après la mort de Damala elle rêvait encore de lui lors de ses nuits agitées. “Même maintenant que je suis une vieille qui boite, c’est avec ce salaud que je désire faire l’amour”, disait-elle.”

    https://www.courrierinternational.com/article/femmes-celebres-sarah-bernhardt-et-lapollon-des-diplomates

  29. Une (pé)trolleuse qui se dit infirmière et spicule sur la spicule:

    Kelsey Hill| Registered Nurse (RN)3 days ago
    Absolutely not taking any of the vaccines.

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7827936/?fbclid=IwAR0wyf2iLwjc5RJoThVHRfqev_Qk5pnpjpetwIXwfYRhZlUxbZ5HA0ekbYA

    Aside from all the short term side effects that are worse than the virus itself has been for most people, the long term effects have not been established. Read the above article about the possibility of the spike protein causing long term respiratory/cardiac complications. Taking my chances.

  30. Qui peut croire en un banquier qui n’a plus d’argent à distribuer ?

    L’effondrement du régime est inéluctable – la seule question qui reste c’est de savoir s’il aura lieu avant ou après les élections …

  31. C’soir à Rueil un bal y est donné
    C’soir à Rueil un bal y est donné
    Le Pierr’ Driout voudrait bien y aller
    Le Pierr’ Driout voudrait bien y aller
    Il d’mande Lormier s’il peut aller danser
    Non non mon fils vous irez vous coucher
    Il mont’ sa chambre il se met à chouiner
    Le Pierr’ Driout il est désespéré

    Arrive Dugong sur un scooter doré
    Arrive Dugong sur un scooter doré
    Dis donc gazelle mais qu’est ce t’as à pleurer
    Dis donc gazelle mais qu’est ce t’as à pleurer
    Ben le Lormier veut pas que j’aille danser
    Passe par la f’nêtre moi je vais t’emmener
    Met son chéchia et ses babouches chromées
    Sur le scooter derrière il est montée

    Sur l’A-8-6 ils se sont éclatés
    Sur l’A-8-6 ils se sont éclatés
    Mais le scooter Dugong l’avait volé
    Mais le scooter Dugong l’avait volé
    Par la police ils se sont fait serrer
    Commisariat ils se sont retrouvés
    Le Pierr’ Driout il va s’faire engueuler
    Le père Dugong il rentre à la Santé

    Mortalité au lieu de déconner
    Mortalité au lieu de déconner
    Z’auraient mieux fait d’rester avec Lormier
    Z’auraient mieux fait d’rester avec Lormier
    Oui mais alors on n’aurait pas chanté
    Oui mais alors on n’aurait pas chanté
    Qu’ hier à Rueil un bal était donné
    Qu’ hier à Rueil un bal était donné…

  32. Je viens de terminer un article pour Causeur sur
    Jonathan Coe, Billy Wilder et moi
    et je vous conseille vivement de vous offrir ce merveilleux livre crépusculaire…

  33. redonner vie et splendeur au passé, mettre la pierre à l’édifice, au sens propre, demande beaucoup ; il faut s’en donner les moyens, y croire ; une force qui n’est pas donnée à tout le monde ;

    le cantou ex paternel a tenu près 400 ans ; il tiendra encore ; l’ennemi n’est pas encore maître de tous les lieux ;
    même s’il est vrai qu’ à chaque passage, ou presque, le coeur se brise de voir les taillis qui disparaissent et ces petites horreurs de maison de maçon qui gagnent du terrain – néanmoins, stand fast, rebels, and refuse to be defeated !

  34. C’est pas moi qui par fureur de vivre veut la chute de la moto à la fin de la balade du régime c’est TOUT LE MONDE !

  35. Jean-Christophe Napoléon Bonaparte, un prince dans le vent de l’Histoire…

    Jean-Paul Napoleone Brighelli, un empereur dans la brise historique, ça ne manque pas d’air.

  36. On interrompt les matches maintenant ? Une marche de plus a été gravie… on se demande où et quand ça s’arrêtera.

  37. Le Noir, société et symbolique, 1815-1995 – Mémoire de recherche d’un apprenti historien
    Samuel Paty
    Christophe Capuano (Préfacier), Olivier Faure (Préfacier)

    • On manque de magiciens blancs et vous allez chercher un sorcier noir, on dirait Lormier que vous le faites exprès ?

      • Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre 2020 pour avoir proposé à ses élèves d’étudier des caricatures du prophète Mahomet, fut étudiant à l’université Lumière Lyon 2 et à l’université Jean Moulin Lyon 3. En 1995, dans le cadre de sa maîtrise, il soutenait un mémoire de recherche consacré à l’usage et à la symbolique de la couleur noire dans la société française de 1815 à 1995, s’appuyant principalement sur des sources littéraires et picturales.

        • On attend toujours que Blanquer l’islamo-droitiste baptise un collège du nom de ce martyr de la laïcité.
          Mais pour cela, il faudrait au préalable que le ministre de l’éducation se fasse greffer des couilles.

  38. Il Maestro:
    « Parce que le plafond de verre qui les empêchait souvent d’accéder aux emplois supérieurs s’est opacifié. »

    Qu’est-ce qui est le plus néfaste:un plafond transaparent ou un plafond opaque ?

  39. Il Maestro:

    « en 12, combien de fois 6 ?), on procède désormais par des soustractions successives… »

    En 12 combien de fois 8 ? Une fois; 12-8= 4; pour connaître le reste d’une division qui ne tombe pas juste,il faut faire une soustraction.

    ET quand le nombre à diviser comporte beaucoup de chiffres,il faut faire beaucoup de sostractions;à l’école primaire on m’a appris à faires ces soustractions de tête…mais quand j’ai peur de me tromper, je les pose.

    137 259 613 divisé par 257 ? 534 084 X 257=137 259 588 137 259 613-137 259 588 =25

    DONC la division de 137 259 613 par 257 donne 534 084 comme quotient et 25 comme reste.

    Et pour parvenir à ce résultat, vous aurez commencé par diviser 1 372 par 257; en 1 372, combien de fois 257 ? 6, c’est trop, j’essaie 5 ; 5x 257=1285; 1285 « ôté de  » 1372= 87 etc.

    Va falloir en faire des soustractions!

  40. Un mémoire de maîtrise,ce n’est pas forcément une oeuvre géniale…mais je trouve que c’est une bonne idée qu’ont eue des professeurs de Samuel Paty de publier son mémoire.

    Je le lirai certainement.

    Une bonne façon de perpétuer sa mémoire.

  41.  » Le professeur Caumes chez Apolline de Malherbe  »

    Professeur Caumes : C’est à dire que les personnes immunisées, soit parce qu’ils ont acquis la maladie soit parce qu’ils ont été vaccinés, ces personnes malheureusement pourront ré-attraper le virus. (respiration) Mais finalement ce n’est pas très important s’ils ne font pas de maladie grave…Heu… c’est à dire s’ils ne rentrent pas à l’hôpital et encore moins s’ils ne rentrent pas en réanimation (interrompu)
    Apolline de Malherbe ; Je-je, je voudrais qu’on comprenne bien ce qu’il se passe là, ça veut dire que si on a eu heu… le coronavirus… humm… on est protégé pendant un certain temps, ensuite on peut le ré-attraper. Mais on ne f… on est quasiment sûr de ne plus faire de forme grave ?
    Professeur Caumes : On n’est malheureusement… Nan ! J’peux pas vous dire qu’on est quasiment sûr de ne pas faire de forme grave. Je pense que… Je pense, j’espère. Alors après quelle est la part de l’espérance, quelle est la part de la réalité, c’est un peu trop pour le dire mais je pense que l’on ne fera pas de forme grave. On fer-, on ré-attrapera, on fera des formes bénignes. J’ai déjà des cas dans mon entourage de personnes vaccinées qui ont ré-attrapé la maladie (respiration) Même le variant sauvage, pas forcément le variant… heu un mutant. Heu… On pourra plus facilement s’infecter avec le variant qu’avec le virus sauvage.
    Apolline : Attendez, ce que vous dites c’est que vous, vous connaissez des gens qui ont ét vaccinés.
    Prof. Caumes : Ouai.
    Apolline : Et qui malgré tout..
    Prof Caumes ; Oui.
    Apolline : Ont attrapé la maladie
    Prof. Caumes : Oui.
    Apolline : Ça ne vous inquiète pas plus que ça ?
    Prof. Caumes : Heu non parce que c’est pas des, c’est des gens qu’ont pas fait des maladies graves, heu.., et finalement c’est ça qui est important. Et on va s’immuniser progressivement de toute façon, c’est ça la réalité, c’est qu’on s’immuniser progressivement, tous ensemble contre ce virus et dans quelques mois, voilà, on en entendra plus parler, ce sera heu.. (respiration) ce sera une maladie devenue banale heu.. chez les enfants, heu, et, et c’est comme ça que ça va se terminer.

    • Ce qu’il ne peut pas dire -liens d’intérêts obligent- c’est que le vaccin expérimental c’est juste du business.

      • Quand les premiers vaccins sont apparus, il a dit: « je ne sais pas ce qu’il y a dans ces vaccins, la seule documentation, dont nous disposions, c’est celle forurnie par les firmes qui les produisent; à la rigueur, le vaccin qui m’inquiète le moins, c’est le vaccin chinois-qui est classique. »

        A-t-il obtenu depuis une documentation scientifique ?

        On sait qu’il s’est fait vacciner, mais on ne sait pas avec quel vaccin.

        Le patient,dit-il, doit consulter son médecin qui doit l’informer des risques et des avantages;ensuite, le patient décide.

        C’est bien joli, mais le médecin ne peut informer, puisque il ne sait rien.

        Docteur, j’ai eu le covid;suis-je immunisé ? Je ne sais pas, répond le docteur.

        Docteur, j’ai eu le covid;si je me fais vacciner et que je suis contaminé par un variant qui n’existait pas à l’époque de ma maladie, est-ce que je risque d’être encore plus malade ? Je ne sais pas, répond le docteur.

        Docteur, sait-on pourquoi certaines ersonnes font des thromboses graves après le vaccin ? Non ,on ne sait pas, répond le docteur.

        Docteur, si je me fais vacciner, est-ce que ça risque de m’arriver ? Je ne sais pas., répond le docteur.
        Merci, Docteur:me voilà pleinement informé.

        • Vous exagérez: les médecins corrompus par les liens d’intérêts vous informeront en disant que vous périrez dès que vous aurez avalé un cachet de chloroquine.
          D’ailleurs, je suis mort depuis que j’ai guéri du covid en 2 jours grâce à la chloroquine.

  42. à signaler : le dernier « bulletin » de Trotta – encore disponible – env 20 min ;

    il re-re-refait le point…
    intéressant d’en savoir un peu plus sur des pays tels que l’Inde –
    un pays, qui, on a tendance à l’oublier, comme il le rappelle, ressemble plus à un continent avec ses plus d’un milliard d’habitants,
    et qui est un Etat fédéral,
    où donc chaque région peut gérer différemment l’épidémie : les comparaisons chiffrées sont sans appel !

    entre ceux qui distribuent gratuitement des traitements (ivermectine, etc…), où « l’épidémie se casse la figure « (prof. Perrone),

    et ceux qui (comme Mumbai) ont préféré vacciner… ont vu l’émergence d’un nouveau variant et une flambée (!) de la mortalité ;

    dans une bien moindre mesure, id Mongolie, id Paraguay – dont l’Etat de Alto Parana, porte d’entrée du Brésil – id Mexico…

    il en remet donc, si j’ose dire, une couche en faveur de l’ivermectine,

    et une autre contre Big Pharma,
    rappelant Johnson & Johnson et son talc à l’amiante,
    Pfizer et ses condamnations à qques milliards de dollars pour des médicaments commercialisés hors AMM,
    Moderna et BioNtech, inconnus avant leur mise à la production de leurs vaccins… en sept 2019… après de gros investissements de B. Gates, etc.

    bref, intéressant.
    https://odysee.com/@SilvanoTrotta:f/Iver:7

    • Lalanne se trouve une motivation a chaque approche des périodes électorales…
      En 2007 déjà avec… La France en action … en compagnie de certains prosectaires et allumés en tous genre

      A part mettre en ébullition certaines cours des miracles, je ne vois pas trop à quoi il peut servir

      • Oui vous avez raison: les gilets jaunes et le peuple style « Cour des miracles », il faut les traiter à la manière macronienne. A savoir en lui arrachant les mains et les yeux.

        • Non, mais déjà si ils pouvaient faire coxistais pas, ça me ferait du bien
          Ce que j’ai vu des gilets jaunes dans mon coin …. des génies faisant la circulation avec des 8.6 à la main m’inspire rien qui vaille
          J’ai eu leur leader sur le dos a un moment
          Il paraît qu’ils ont pas de leader …

          Pis tout comme ca

  43. une très bonne nouvelle que celle de notre hôte annonçant la parution de son histoire de la descente aux enfers de notre EN… début 2022 ; il faut taper fort, en espérant frapper les consciences.

  44. Touf’ sera-t-il potentiellement un musulmanant crédible à l’Elysée ?

    Aurons-nous droit à des extraits manipulés du texte révélé lors de la campagne 2022 ? Qui osera ressortir :

    « Nous sommes les amis des musulmans et de la religion du Prophète ; nous désirons faire tout ce qui pourra vous plaire et être favorables à la religion »

    Si l’histoire sert à manipuler, quels sont les ancêtres de durit qui ont joué les collabos ?

    • Pendant la guerre de cent ans certains de mes aïeux en Guyenne servaient le roi d’Angleterre – mais je descends aussi du connétable Olivier de Clisson qui lui a aidé le roi de France à guerroyer contre les Anglais ! Match nul …

      Le problème ce sont plutôt les guerres de religion où catholiques et protestants se massacraient joyeusement au nom de la vraie foi … parpaillots et papistes s’étripaient au son des cornemuses !

  45. C’est en Allemagne pendant la guerre de trente ans que les choses sont allées le plus loin ! Gustave Adolphe (1594-1632) roi de Suède et Albert de Wallenstein (1583-1634) général en chef des impériaux ont ravagé la douce Allemagne la dépeuplant entièrement !

    • Bernard de Saxe-Weimar (1604-1639) poursuivit leur oeuvre de dépeuplement avec succès au service des Français, de Richelieu et du Père Joseph plus précisément …

      • Dans le duché de Bourgogne : « L’Allemand Saxe-Weimar, lui, suivait le génie de sa race. Il faisait brûler les villages dont les habitants étaient repoussés dans les flammes ; et lorsque les paysans s’enfuyant à son approche, allaient se cacher dans la montagne, le soudard germain, lorsqu’il découvrait ces cachettes, faisait murer vivants les pauvres fugitifs au fond de leur retraite, et puis satisfait, il ordonnait de gazonner l’ouverture, et d’y planter des arbres. »

  46. Au moment de l’agonie du Père Joseph dans sa maison de Rueil le 17 décembre 1638, lui qui était le chef de la diplomatie secrète du cardinal, Richelieu pour le soutenir le moral lui souffla à l’oreille : Brisach est pris ! Alors lui de répondre : Il faut rendre compte ! *

    Brisach alias Vieux Brisach de l’autre côté du Rhin faisant face à Neuf-Brisach en Alsace.

    • La duplicité du cardinal et de son éminence grise était totale : ils envoyaient des sommes énormes aux Hollandais et aux Suédois qui étaient protestants pour qu’ils égorgent les catholiques espagnols et autrichiens et sur le territoire national leurs armées égorgeaient avec le même entrain les protestants français qui ne se soumettaient pas en se convertissant !

  47. Vous me direz qu’aujourd’hui nous avons bien un gouvernement qui soutient les égorgeurs musulmans des chrétiens français en douce – c’est donc à peu près la même chose !

    • La position officielle de l’Etat français c’est qu’il veut maintenir la paix civile – officieusement c’est une autre paire de manches !

  48. A l’instant sur France cul. un topo sur Flaubert anticolonialiste …et plus.
    C’est consultable ultérieurement (il est 10h25)

  49. Désolé que la milice musulmane vous ait réveillé si tôt le matin en frappant à votre porte ami périgourdin mais vous n’aviez qu’à respecter les consignes gouvernementales : pendant le ramadan on la boucle !

  50. C’est quand même triste de se dire que pour intimider les Français rebelles le gouvernement et l’Etat français sont obligés d’envoyer les miliciens musulmans en égorger ou en décapiter quelques uns au hasard, professeur, policier, agent administratif, simple citoyen qui passait par là !

  51. Comment voulez-vous faire autrement ? Les Français sont des abrutis ivres de liberté qui refusent de se soumettre à la bonne et douce loi de l’islam !

    Il faut faire perdre leurs mauvaises habitudes aux Français – on va commencer progressivement – d’abord le masque et le confinement puis ensuite peu à peu la soumission des femmes et des homos …

  52. Tribune des généraux, extrait:
    « Si rien n’est fait le laxisme continuera à se répandre inexorablement dans la société, provoquant au final une explosion et l’intervention de nos camarades d’active dans une mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles et de sauvegarde de nos compatriotes sur le territoire national. Demain la guerre civile mettra un terme à ce chaos croissant, et les morts, dont vous porterez la responsabilité, se compteront par milliers ».
    On a bien lu « l’intervention de nos camarades d’active ».
    Si ça n’est pas un appel à l’insurrection, c’est très bien imité, convenons-en.
    Leborgne, une sommité du droit de notre pays, n’y voit qu’une intervention raisonnée et responsable (cf. Lien supra). Prévisible de la part d’un ASSASsin.

      • Donc, selon vous, le massacre du Bataclan justifierait un coup d’État militaire. Voilà qui est clair.

        • Le massacre quotidien de braves gens est sciemment organisé par le gouvernement français en plein accord avec des intérêts étrangers !

          De quel côté se trouve la duplicité ?

    • Le laxisme qui se répand inexorablement dans la société, c’est aussi — et surtout ? — l’emploi généralisé d’une monstruosité lexicale comme « au final ». La réaction n’est plus ce qu’elle était.

    • Le pauvre Mycroft, qui décidément ne cherche pas la difficulté, en est encore à s’étonner de l’appartenance de la moitié de Bd à la fachosphère (quoi que ce terme puisse bien vouloir dire). Encore un peu et il se rendra compte qu’une autre moitié — question difficile : est-ce la même ? — appartient à la débilitosphère ! Il n’y a pourtant qu’à regarder cette pauvre courge de Lormier se débattre avec des statistiques virologiques alors qu’il ne sait même pas ce qu’est un R0 ou qu’il nous parle très négligemment, avec la candeur de l’imbécile, d’un vaccin contre des maladies non-infectieuses ! Ou il y a cyrano aussi, celui qui veut couper la tête de tous les superstitieux… après avoir pris sa potion marseillaise qui a guéri chez lui la maladie qui se guérit toute seule.

      Allez, pour Pierre, qui heureusement relève toujours le niveau :

      🎵 Le duc de Chevreuse ayant déclaré
      Que tous les cocus devraient être noyés,
      Madam’ de Chevreuse lui a demandé
      S’il était certain de savoir bien nager. 🎵

      • Mais alors, Beer-Lambert, si ce blog est infesté de fachosphériques et/ou de débiles, l’hébergeur Causeur/Brighelli serait-il complice?

        • La complicité par ricochet ? Mmmh, je connais cette théorie, oui… C’est bien celle qui dit que si vous attirez la mouche à merde c’est que vous avez oublié de vous laver ? Ou que si vous regardez un Polanski vous soutenez le viol pédophile ? Ou que si vous dînez un beau soir d’été avec le père Marlière vous approuvez les barbus coupeurs de tête ? Mmmh…

        • En fait, ce fut une sorte de « Glissements progressifs du plaisir ».

          JPB s’est toujours interdit d’exercer toute forme de modération. Les trolls ou les fachos ont peu à peu envahi le lieu. Ici comme ailleurs, ils se fécondent les uns les autres et finissent par se reproduire.
          C’est en effet très étonnant de se souvenir que JPB fut de gauche …

          Aussi incroyable qu’il puisse paraître, en d’autres temps, ce lieu fut majoritairement peuplé d’intervenants se réclamant d’une gauche ferme et résolue autant qu’humaniste, plus scientiste que déliro-complotiste. C’était jadis un salon où l’on devisait de manière charmante, apaisée et chaleureuse, surtout de pédagogie ou de philosophie de l’éducation. La plupart des historiques ont déserté ou se font rares, certains (parmi les meilleurs) nous ont quitté pour des horizons bien lointains.

          En dehors de Driout, les pires spécimens actuels sont arrivés assez récemment.

          Je ne comprends pas très bien les temps que nous vivons. Ici comme ailleurs. Tant d’intelligence et de culture au service d’une pensée aussi désespérante.
          Je ne sais pas où est passée l’élégance et la beauté des intellects lorsque s’étalent les vidéo porno les plus trash, les délires autour du covid, la haine de l’autre érigée comme principe, le VTT exposé comme une philosophie, le racisme, etc.

          Je reviens toujours, comme fasciné par la déchéance humaine.
          Au final, Driout a raison, notre monde meurt, ce lieu en est la preuve.

  53. Ceci dit il arrive parfois que les gens se vengent !

    Le duc Anne de Joyeuse (1560-1587) catholique donc avait organisé le massacre de la Saint-Eloi le 21 juin 1587 tuant 800 huguenots à La Motte Saint Héray, quatre mois plus tard il perdit la bataille de Coutras le 2 octobre 1587 face à Henri de Navarre et il se rendit mais fut tué d’un coup de pistolet malgré tout !

  54. Ceci étant le lien de la feuille de chou, que partage le Joffrin confondant solution et perspective et toujours sûr de son fait pour reprendre l’avis d’un spécialiste qu’il n’est pas, nous offre également de lire l’avis de Houellebecq sur l’euthanasie et la souffrance physique.
    Des arguments qui offriraient un débat intéressant en ce salon.

    • Entre 1940 et 1944, il y a eu d’éminents spécialistes du droit pour justifier les Sections Spéciales. Alors, les spécialistes, les experts, vous savez…
      Et je le répète : la référence à Jules Joffrin n’est pas pour me déplaire. Mais connaissez-vous Jules?

  55. La réalité est là : l’Etat français se dissout entre des mains étrangères – exactement comme après le traité de Troyes quand la reine Isabeau de Bavière déshérite son fils le soi-disant dauphin de France comme elle le nommait au profit du roi d’Angleterre !

  56. « Relevons le niveau », une fois de plus. Question à l’éminent linguiste Lormier (qui ressemble à son frère, son frère à son père…) : quel commentaire vous inspire les constructions « la potion qui guérit machin » – « la maladie qui se guérit seule » ?

    (Attention : tout commentaire SNESique — « des moyens, des moyens, des moyens » — est prohibé !)

    • Question à l’éminent logicien Lormier (qui n’est pas qu’une courge, une poire aussi) : la ressemblance est-elle une relation transitive ?

      • Question à l’éminent historien Lormier (celui de BdÂ, l’homonyme est une courge) : quel est l’indice dans la question précédente ?

      • Question à l’éminent sémiologue Lormier (qui décidément a bien des talents) : y a-t-il « syllepse sémantique » dans mon emploi du terme « transitif » ?

        (Tout commentaire mimant le cri de la femme dorlotée par Brighelli — « ouiiiiii » / « naaaaaan » ? — est prohibé.)

        • Question à l’éminent mathématicien Lormier (dont je ramasserai la copie tout à l’heure — rassurez-vous, vous serez noté avec bienveillance : si vous êtes au-dessous de la moyenne académique, je vous ajouterai les points manquant pour y parvenir, itérativement ) : y a-t-il récursivité ?

          (Indice : je ne sais pas, je n’aime plus les maths.)

      • Ah là là, l’ironie réflexive, c’est dur ici… Jankélévitch, encore une fois.

        (((Mauvaise foi ? Un peu… À la vérité, je l’ai vue trois secondes après avoir posté mais je me suis dit que ça donnait du cachet (par ironie, voir supra) à ce message.)))

    • Des fois, fugacement, l’esprit imbibé par l’alcool, le crâne (non encore dégarni !) sous le soleil brûlant de l’été (Lamartine, va-t’ faire foutre), je me demande pourquoi mes ancêtres se sont emmerdés à accueillir des crève-la-faim mahométans. Puis je me dis qu’ils étaient catholiques (mais comme on était catholique à l’époque, hein !). Puis je me dis qu’on ne leur a pas demandé leur avis : VGE, le Conseil d’État, l’histoire est connue. Puis je songe à Pierre (comme souvent : ❤️).

      Et là j’arrête. Et je rouvre une bière !

      • « Des fois »? Vous vouliez dire « parfois » ou « quelquefois », présumé-je.
        On ne transige pas avec la pureté de la langue. Non mais des fois !!!!

  57. Il se trouve que dans le monde virtuel comme dans le monde réel, j’ai décidé (depuis longtemps) d’être aussi poli que possible; ne pas répondre à des questions -lorsque je suis sollicité avec insistance peut apparaître comme une impolitesse.
    Soit.
    Lorsque il me semble que la conversation avec tel ou tel ne peut m’être d’aucun profit, je commets cette “impolitesse.

      • Cela dit (anaphore/cataphore, je sais que vous spécialiste, à présent), vous avez raison : je tance Mycroft de tirer sur les ambulances de BdÂ, et je fais la même chose… Je suis un vilain garçon.

  58. En général « Les Grands » ne demandent pas leurs avis à la piétaille avant de trahir un camp pour un autre ! De toutes les manières qui va payer les pots cassés ? Dugong peut être ? Le petit peuple c’est la quotité négligeable dont on fait litière …

    • Moi si j’étais l’archimignon de Macron est-ce que je me soucierai de l’opinion de la populace ?

      • Certes, non, vous seriez vautré dans les délices de l’instant, sifflant la cave du château, quémandant quelques caresses à Brigitte pour ensuite vous accorder une parenthèse jeu « Et si on faisait un peu iech’ Dugong ?  » avec le téléphone et le carnet d’adresse d’Emmanuel.

  59. Quand on a le privilège de montrer ses joyeuses au prince en titre on ne fait que rire d’Anne qui ne voit toujours rien venir !

  60. Et je m’appelle Berland-Bear* ! En référence à un CPE aux chaussures fluo d’un lycée bien connu et à l’appartenance (fantasmatique) de Pierre, pour qui j’ai les sentiments les plus vifs comme vous le savez, à la communauté bear (ne pas prononcer « beur » !). C’était ça ou « Jerry of Norway ».

    *J’ai condescendu à « Loi de… » pour que Lormier trouve. Je crois encore (très provisoirement) à son éducabilité.

  61. Mon cher Zorglub,

    Vous qui pleurez beaucoup – un peu comme le cardinal de Richelieu qui avait la larme facile et adorait se vautrer aux pieds de la reine-mère pour exprimer sa soumission absolue tout en la trahissant déjà en pensée – vous avez l’air de prétendre que j’ai trahi la classe moyenne, la bourgeoisie qui faisait le lit de la démocratie en France et ailleurs aussi ! Mais enfin comment voulez-vous qu’un régime démocratique se maintienne en France et même dans le reste du monde quand certains la fortune se concentre en quelques mains ?
    On est revenu au temps des grands apanages féodaux quand quelques grands seigneurs rendaient la justice en leur nom propre et battaient monnaie !

    • Il n’y plus d’égalité vraisemblable entre les grands capitalistes qui dominent les circuits informatiques comme Bill Gates, Zuckerberg et les autres et le simple citoyen qui est moins qu’un lambda !

      Quand on pèse cent milliards d’euros ou de dollars comme Jeff Bezos, Elon Musk, Bernard Arnault et quelques autres comment voulez-vous mettre un signe égal avec le citoyen éclairé ?

      • Il y a trois ans Marc Benioff – qui a un an de moins que moi – acquiert pour en faire cadeau à sa femme le célèbre « Time Magazine » – comme moi j’achète un paquet de papier-mouchoirs !
        Si quelqu’un porte atteinte à la démocratie comment voulez-vous que ce soit moi ?

        • Mais vous êtes super jeune, Pierre ! Moi qui pensais que vous aviez dans les quatre-vingts ans… Dugong est un menteur, vous n’êtes pas un vieux débris !

      • Arnault mis à part, ils ont tous été incapables d’aller au bout de leur cursus universitaire.
        Ce sont des ratés de l’école.
        C’est pour cela qu’ils veulent créer de nouveaux types d’écoles ( école 42, etc.) sous prétexte que l’école traditionnelle s’affaisse.
        Oui…

      • Il y a surtout à se poser la question de savoir comment il est possible de favoriser la formation de pareilles fortunes et de les taxer si peu. Tout ceci n’a plus aucun sens quand pendant ce temps, de malheureux rsa survivent avec 500 E…

  62. un peu de Fun (2) : reconversion dans l’agri

    « Hectar : l’école d’agriculture de X. Niel prêt à creuser son sillon » (Figa, 30/04) ;
    2 000 élèves formés à partir de septembre ; d’ici à 2024, 30 % des fermes françaises seront à reprendre ;

    (bientôt des « tracteurs autonomes » et du « machine learning » pour la qualité des sols » ?) 🤣

  63. Mais Zorglub, qu’est-ce que vous avez donc contre Pierre ? C’est un intervenant tout à fait respectable, doué d’une culture immense, d’une plume incroyablement acérée et d’un esprit ô combien drolatique. Ses idées ne sont peut-être pas de toute première fraîcheur mais il suffit de le prendre avec légèreté et sens de la déconnade.

    (Et puis… se revendiquer de la science, de la raison, de l’humanisme et de toute la quincaillerie chatoyante, hein, c’est un joli moyen de faire des cocus.)

    • D’ailleurs, prenez exemple sur Pierre : « Il s’édite lui-même, sur l’internet, passionné, passionnel, passionnant, avec quelques aimables marottes (la généalogie), des vices (LA SCIENCE PURE ET DURE), et des détestations que je vous laisse découvrir. Il a l’esprit vif, la dent dure, un style éblouissant. »

  64. Stephen Hawking avait fait des prédictions avant de mourir – tous les paris d’Hawking n’ont pas été gagnés par lui – il disait que les machines s’empareraient du pouvoir sans même qu’on s’en aperçoive !

    J’en tire une mineure : un groupe d’hommes décidés utilisera les machines pour asservir au maximum les autres hommes !

    Le QR code qu’on veut imposer aux citoyens vaccinés ou non, à l’instar de la Chine communiste, semble être un bon moyen de contrôle politique à tout instant des faits et gestes de chacun.
    Comment faire et préparer une réunion politique discrète si vos mouvements sont épiés par les machines ?

    • Je me demande bien ce qui est prévu pour les pithécanthropes comme moi qui n’ont pas encore de portable !

    • Les Ouighours qui ont un QR code à l’entrée de leur immeuble, qui indique si l’appartement est occupé « normalement » ou s’il y a une/des personnes en plus, pendant quel laps de temps, qui entre, qui sort et qui fait quoi savent de quelle concentration il s’agit.
      Bientôt le ouighourité comme horizon indépassable de la démocratie…

  65. Cette découverte de l’âge de Pierre me fend le cœur (comme César)… J’avais échafaudé une magnifique théorie sur une proximité ontologique entre le meilleur d’entre nous et Renaud Camus, deux vieux bonhommes « un peu » racistes, forts drôles et goûtant l’autodérision, écrivant avec élégance, dotés du petit défaut, athées et républicains « à regrets », ayant chacun fondé, peu ou proue, un Parti de l’Innocence… Et là patatras ! Dugong, je vous en veux d’avoir fait voyager mon imagination.

    • Renaud Camus est snob ! Vous ne pensiez quand même pas qu’il fréquenta un blog aussi peu gouverné que BdA ? BdA n’est pas le « Jacky Club » c’est d’ailleurs son seul défaut …

      • Oh, j’avais bien remarqué quelques différences ! Vous êtes plus drôle, plus versé dans l’histoire et moins dans les idées politiques, peut-être un chouïa moins raciste, etc. Mais j’avoue que je me plaisais à vous imaginer un peu comme lui… Je confesse d’ailleurs que coucher avec un octogénaire faisait — imparfait de logicien, rassurez-vous — partie du fantasme drioutique qui m’anime. Ma foi, je me contenterai d’un quinqua : il peut être plus vigoureux !

  66. Quelqu’un saurait-il ce que veut dire « être de gauche » ? J’entends souvent cette expression et suis bien incapable de lui trouver un sens à peu près convenable.

  67. Don si j’ai bien compris il manque a la France un Napoléon de.Bergerac avec une bite comme un pic, un roc, un cap … que dis-je une péninsule ?

    • Arrêtez vous allez faire peur aux simples d’esprit et on va se retrouver avec une Napoleone catho.

    • Quand je pète je fais des trous dans la couche d’ozone … mais personne n’en meurt, rassurez-vous !

        • Athée qui essaye de se rattraper à un dernier petit espoir Dugong pensait pouvoir passer par le petit trou de la couche d’ozone pour rejoindre le septième ciel !
          Bernique !

  68. Comme disait Baudelaire : « Quand je serai absolument seul, je chercherai une religion (Thibétaine ou Japonaise), car je méprise trop le Koran, et au moment de la mort, j’abjurerai cette dernière religion pour bien montrer mon dégoût de la sottise universelle. – Vous voyez que je n’ai pas changé ..  » à Narcisse Ancelle, le dimanche soir 13 novembre 1864, Bruxelles.

  69. Encore un chatbot qui invente des trucs bizarres sur les effets de la vaccination (site complotiste,bien sûr)

    « Micheal Markham BSN RN| Registered Nurse (RN)Feb 26, 2021
    I have a relative (a nurse) who had double vision, MRI showed cerebral edema/inflammation and is now doing IV infusion of steroids and is on quarantine for 30 days. More imaging and more laboratory studies. And now of course has to see neurology, ID, and possibly neurosurgery. She now is unable to walk or shower, do any ADL’s without assistance for fear of falling. So I would say there are some concerns.  »

    https://www.medscape.com/sites/public/covid-19/vaccine-insights/how-concerned-are-you-about-vaccine-related-adverse-events

    • Parmi les signataires de la tribune, Michel Fichant (né en 1941, il n’est pas présenté comme retraité.)

      Il me semble que c’était un « épistémologue » +ou – marxiste, pote de Pêcheux (l’homme de l' »analyse automatique du discours ») et assez lié à Badiou qui, lui, n’ a pas signé.

      L’université est remplie de spadassins.

  70. Pierre 2 mai 2021 At 8h00
    Error 404 avec votre lien

    En effet, le lien est « devenu caduc »… mais en collant le titre de l’article dans la fenêtre de recherche,on le retrouve.

    Pour votre commodité (et en prenant quelque liberté avec la loi…j’en ai fait une copie,que j’espère convenable.)

    Il y a la jambe amputée de Sarah Bernhardt, conservée dans le formal à Bordeaux, puis dérobée et (fort probablement ) aujourd’hui cachée chez Brighelli;il y a aussi sa jambe de bois,dont j’ignore si elle a été placée dans le cercueil de la « tragédienne ».

    Le Maestro pourrait peut-être nous dire si elle retirait sa jambe de bois pour faire l’amour et à quel moment.

    Où est passée la jambe de Sarah Bernhardt ?
    La jambe de Sarah Bernhardt, restée dans les locaux historiques de la faculté de médecine de Bordeaux, est-elle bien celle de la célèbre tragédienne ?
    Par Claudia Courtois
    Publié le 02 février 2009 à 17h35 – Mis à jour le 02 février 2009 à 17h51 • Lecture 2 min.
    Pas à pas, l’aaire commence à faire grand bruit : la jambe de Sarah Bernhardt, restée dans les locaux historiques de la faculté de médecine de Bordeaux, est-elle bien celle de la célèbre tragédienne ? En février 1915, l’actrice croqueuse d’hommes décide de se faire opérer d’une tuberculose osseuse du genou, probablement gangrené, dans une clinique bordelaise : en moins d’un quart d’heure, la jambe droite est coupée au-dessus du genou !
    Evidemment, le membre est alors conservé au laboratoire d’anatomie, situé, lui aussi, place de la Victoire, jusqu’à son déménagement en 1977. Il a longtemps complété un « musée des curiosités » de l’Institut médico-légal (IML), où les étudiants pouvaient voir, dans un couloir aménagé, un coeur poignardé, un foetus de siamois, une corde de pendu…
    DANS LE FORMOL
    En 2000, le laboratoire de médecine légale déménage également, mais laisse derrière lui de nombreuses pièces. On n’entend plus parler du membre. Il a suffi que le nouveau président de la fac de médecine, Manuel Tunon de Lara, décide, à la rentrée 2008, de commencer des travaux dans la partie de l’ex-IML pour faire réapparaître la relique et surgir la polémique. « J’ai demandé au laboratoire d’anatomie de faire le tri et de jeter les pièces « chues » et de reconditionner les autres, explique le président. Dans le lot, s’est trouvée la jambe dite de Sarah Bernhardt. »
    Est-ce vraiment sa jambe ? Une chose est certaine : il existe bien, dans un bocal en verre, une jambe dans le formol trouvée dans les anciens locaux de l’IML de l’université Victor-Segalen. Subsiste même un bout d’étiquette sur lequel est inscrit un « S », assure le photographe et écrivain bordelais Richard Zéboulon. Avec l’autorisation de la direction de la fac, il a photographié l’objet n 2008 : on y voit une jambe assez grossière et courte qui se termine par une sorte de masse de chair en forme de botte orthopédique, sans orteil. « On me l’a présenté comme étant la jambe de Sarah Bernhardt », assure l’auteur de Bordeaux secret et insolite.
    Michel Bénézech, l’ancien professeur associé des universités en médecine légale, doute de la véracité des faits. Assistant de médecine légale dans les années 1960 et 1970, il a eu ce bocal sous les yeux pendant dix ans. Il est catégorique : « Sur la photo et dans la réalité, c’est une jambe gauche coupée au dessous du genou. Ça ne peut pas être celle de Sarah Bernhardt, qui était droite, longue et maigre », assure ce spécialiste de psychiatrie criminelle.
    D’après son enquête personnelle, l’histoire serait plus cocasse : au moment du déménagement de 1977, on a demandé à l’ancien garçon de laboratoire, Emile, « un coquin, catcheur, qui ne voyait pas toujours très clair », mort depuis, de se débarrasser d’une jambe sans valeur. « Il s’est trompé et a incinéré la jambe de l’actrice », assure le professeur Bénézech. Après s’être rendu compte de sa bêtise, il a certainement collé la bonne étiquette sur l’autre jambe, la mauvaise ! »
    Le président de l’université Bordeaux-II, gêné par cette tournure, ne compte pas pour autant faire de test ADN, trop compliqué, ou faire venir des experts.
    Le doute demeure avec une certitude : l’égérie de Victor-Hugo et d’Edmond Rostand fait toujours fantasmer.
    https://www.lemonde.fr/culture/article/2009/02/02/ou-est-passee-la-jambe-de-sarah-bernhardt_1149629_3246.html#:~:text=En février 1915%2C l’… 1/2

  71. « Faible, très faible réponse. »

    Je ne voudrais pas vous être inconvenant, Dugong, (parce que j’ai bien trop peur du retour de bâton) mais « vieille raclure raciste », quand on n’a que cela à dire, c’est rase campagne !

    • Durit parle de l’ozone comme s’il en tenait une couche. Il n’a pas la moindre idée de ce que c’est et d’ailleurs, il s’en fout probablement.

      • Non mais que Pierre soit scientifiquement à côté de la plaque c’est une évidence, pour ne pas dire un pléonasme. Mais que vous sortiez aussi facilement du chapeau le bazooka moral de ceux qui ont peur de penser… Un peu plus et « Vive le roi ! — Antisémite ! ».

        • Mais il est aussi possible (et même hautement probable) que je n’ai pas tout saisi.

  72. Il profite d’être vulgaire par crainte de devenir aphasique et ne plus pouvoir grommeler que des « Crénom ! » comme Baudelaire.

  73. La couche d’ozone a longtemps été à la mode – un peu comme les seins de Brigitte Bardot – pour faire partie des gens de bien il fallait ne pas la toucher – d’ailleurs c’est comme pour les nénés de BB : on regardait mais on ne goûtait pas !

  74. Des nouvelles du vaccin qui ne stimulerait pas le système immunitaire ? Ou du vaccin contre les maladies non-infectieuses ? Questions adressées au virologue en chef de BdÂ, Lormier.

    • La stratégie feyerabendienne des affidés du petit père Rahoulte consiste à essayer la moutarde extraforte d’Amora contre le variant indien de la covid (avec introduction par divers orifices).

  75. fasse que le miel le plus dégueu se déverse en continu sur la tête à Bear, histoire de lui engluer ses grosses pattes, griffes comprises.

  76. Myocardite ou thrombose: quel dilemme!
    Heureusement, le futur pass sanitaire va nous donner la possibilité de choisir nous-mêmes notre mise à mort.
    La devise républicaine bientôt remplacée: confiné, vacciné, exécuté!

    • Il y a aussi les accidents neurologiques-qui ne tuent pas forcément mais vous laissent diminué.

      Vous pouvez faire un zona oculaire qui vous rendra (provisoirement,espère-t-on) aveugle.

  77. Un pays raisonnable, quand même: le Danemark (qui a déjà banni le Castrat6Zanetta) vient de bannir aussi le Johnson and Johnson; ils en avaient acheté mais n’avaient pas commencé à en injecter.
    On apprend, en parcourant le dossier explicatif établi par les autorités sanitaires danoises, que des cas de thrombocytopénie avaient été repérés dès les essais cliniques. L’Agence Européenne
    du Médicament n’en avait pas moins donné son aval.

    Est-ce étonnant,quand on sait que cette agence est présidée par Madame Cooke ex-« lobbyiste » de l’industrie pharmaceutique ?

    https://www.sst.dk/en/English/news/2021/The-Danish-COVID-19-vaccine-rollout-continues-without-the-COVID-19-vaccine-from-Johnson-Johnson

  78. Je repose ma question idiote:

    Il a été observé,chez des malades du covid, qu’une réaction immunitaire « excessive et désordonnée » provoquait des complications gravissimes et pafois mortelles: thrombocytopénie, thromboses etc.

    On ne comprend toujours pas pourquoi.

    Cela étant, est-il prudent de chercher à provoquer artificiellement une réaction immunitaire à la spicule du virus ? Ne doit-on pas s’attendre à provoquer des effets similaires ?

    Ce qu’on obersve aujourd’hui ne démontre-t-il pas qu’il famllait s’y attendre ?

    • Par le style, les récurrences rhétoriques et une forme d’adulation pour Driout, vous êtes un clonage d’un contributeur de passage qui se faisait appeler Tom Tom & Nana.
      Pur hasard ?

      • Mycroooooft !

        Qu’appelez-vous « récurrences rhétoriques » ? Le style, je vois bien : emploi à outrance des tournures présentatives, surponctuation invraisemblable, enchâssement des subordonnés jusqu’à l’overdose, faux purisme linguistique… — plume ampoulée, quoi. L’adulation aussi je vois bien, quoique ce ne soit pas du tout un critère décisif : qui n’adule pas Driout ? Mais les « récurrences rhétoriques »… je sèche.

  79. Le gouvernement en dissolvant « Génération identitaire » a mis la puce à l’oreille aux militaires – en effet leur première mission est de garantir les frontières – qu’une association privée s’inquiète légitimement des atteintes répétées aux frontières nationales soit ! Mais que l’Etat dissolve cette association comme meneuse de troubles publics alors qu’elle ne fait qu’alerter publiquement des menaces sur la sécurité intérieure cela c’était le geste de trop – et qui probablement conduisit d’anciens militaires de tous rangs à signer la missive publique du capitaine (er) Fabre-Bernadac.

  80. Le Conseil des Tas confirme la dissolution du groupuscule raciste et d’extrême-droite « Génération Identitaire » et c’est très bien.
    Mais pourquoi le syndicat racialiste et d’extrême-droite Unef n’est-il pas encore l’objet d’une dissolution?

    • (Accessoirement : l’expression s’est presque lexicalisée avec « d’extrême droite » mais parler de « groupuscule » pour Génération Identitaire, hein… Ils doivent avoir plus d’adhérents que le PRG ou le MoDem !)

  81. fin des ricanements des homoncules détesticulés foufouineurs – ça redeviendrait « sérieux » ? – las

  82. abcmaths 3 mai 2021 At 19h34
    Impossible d’ouvrir vos liens avec ma tablette…
    Je n’essaie même plus.

    Désolé, je ne comprends pas pourquoi un lien qui fonctionne pour moi ne fonctionne pas pour vous
    Si vous voulez, essayez cette adresse,c’est la même illustration:(il faut « dérouler » l’image,sa taille étant « débordante ».

    https://pbs.twimg.com/media/EtIibHYW8AET5aK.png

  83. Les Danois ont estimé que s’agissant du vaccin Johnson et Johnson, le calcul bénéfice/risque les incitait à ne pas l’utiliser; je ne sais si c’est leur méthode de calcul ou leur appréciation des données qui leur fait tirer une conclusion différente de celle de l’Agence européenne du médicament.

    De toute façon je ne sais pas comment on peut calculer un rapport entre deux quantités qu’on ne connaît pas.

    Un commentateur,ici, m’avait dit:ah, vous ne comprenez pas parce que vous ne savez pas démontrer que Pi est transcendant !

    cela m’a laissé dubitatif.

    • Tt-tt ! On vous a aimablement expliqué que votre ignorance en statistiques (exit donc la transcendance de π*) n’implique pas l’ignorance du genre humain en statistiques, fort heureusement. Et en particulier ce n’est pas parce que vous ignorez tout de l’échantillonnage-inférence, pour ne parler que du B-A-BA, que c’est le cas des virologues.

      Et encore une fois : à côté des relations d’équivalence existent les relations d’ordre. Ce n’est pas parce qu’on ne connaît pas une grandeur précisément qu’on ne peut rien en dire, qu’on ne peut l’encadrer. De sorte que, pour le quotient, ordres de grandeur, bla-bla-bla.

      *Par pur vice : vous savez ce que c’est, un nombre transcendant ?

  84. Tant mieux.

    Et au fait, ma solution,ça colle ?

    l’école traditionnelle s’affaisse.

    …LA FESSE traditionnelle ça COLLE ?

  85. Zorglub
    3 mai 2021 :

    « Aussi incroyable qu’il puisse paraître, en d’autres temps, ce lieu fut majoritairement peuplé d’intervenants se réclamant d’une gauche ferme et résolue autant qu’humaniste, plus scientiste que déliro-complotiste. C’était jadis un salon où l’on devisait de manière charmante, apaisée et chaleureuse, surtout de pédagogie ou de philosophie de l’éducation. La plupart des historiques ont déserté ou se font rares, certains (parmi les meilleurs) nous ont quitté pour des horizons bien lointains. »

    Je pointe occasionnellement mon nez sur ce blog depuis peu, et pourtant je peux confirmer ce que dit Zorglub.
    Se dire de gauche sur ce blog aujourd’hui, même avec de solides arguments philosophiques, politiques, liés à l’économie et à la morale (oui, la morale.), c’est s’exposer à des tombereaux d’insanités et d’imbécilités venant de certains commentateurs et parfois de l’hébergeur de ce blog lui-même.
    O tempora o mores.

    • Ce n’est pas nous qui avons changé, c’est la Gauche — en devenant intersectionnelle et autres billevesées.
      Moi, par exemple, je suis toujours d’extrême-gauche maoïsto-situationniste. Mais qui comprend aujourd’hui un tel positionnement ? J’ai eu des khonnards d’élèves qui se croyaient de gauche, et qui n’arrivaient pas à la cheville des gauchistes historiques que j’ai connus — tous plus ou moins classés à droite aujourd’hui parce qu’ils défendent des valeurs culturelles intangibles.

  86. Suppression de l’ENA, gadget ou fusible ? demandait le Maestro,tout récemment.

    Dans sa dernirère causerie, Maître Di Vizio parle assez longuement du cabinet McKinsey, à qui des missions importantes ont été et sont confiées par Macron.

    Pour Di Vizio, Macron court-circuite la haute fonction publique;à partir du moment où l’Etat ne demande plus rien à sa haute administration, sinon de la fermer et d’exécuter les ordres d’un cabinet de « conseil » étranger, il n’est plus nécessaire de recruter par concours de futurs hauts fonctionnaires.

    L’ENA a servi à Macron de marche-pied vers la banque;il y a d’autres voies.

  87. Barbara Steigler

    Think interview : Que pense-t-elle des réunions non mixtes (en université) ?
    Barbara Steigler : Heu…Honnêtement ça ne m’intéresse absolument pas. Que des femmes veuillent discuter entre elles pour des problèmes de femme, que des personnes victimes de racisme veuillent discuter entre elles, il n’y a aucun problème, je m’en fiche.(…) Je trouve délirant qu’il y ait eu ces débats.

    Think interview : Question internet : « J’ai 24 ans, comment faire comprendre des principes complexes et essentiels à une jeunesse abrutie jour et nuit à coup de GAFAM & compagnie, qui pour certains sont diplômés à bac + 3, bac +5 sans même savoir lire ou poser une division ?
    Barbara Stiegler : Le sens de cette question c’est que toute la jeunesse serait essentiellement abrutie, c’est ça, lui même est jeune et il trouve que sa génération est complètement abrutie et illettrée ? (—) Je comprends effectivement, les systèmes d’éducation sont tellement abimés que, effectivement, ça abime l’éducation, ça abime le contenu, ça abime la formation, c’est tout à fait normal. Maintenant mon impression de cette nouvelle génération, c’est qu’elle est, sur beaucoup d’aspects, pleine de ressources. Voyez les mobilisations sur le climat qui ont été vraiment massives. On a des capacités dans cette génération, des capacités et des ressources qui sont immenses.

    https://www.youtube.com/watch?time_continue=7864&v=cIjbLK3w5Ks&feature=emb_logo

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here